{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Galerie de PortraitsPartagez | 
 

 Portrait de L'Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

La Rose
● Admin ●



Nombre de messages : 691
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyade
Signature : Jugette - Christea
Avatar : Jugette - NeedChemical
Date d'inscription : 02/05/2007
Coup de coeur : 52
Gallions : 18006

MessageSujet: Portrait de L'Ombre   Ven 31 Aoû - 9:11



Voici les informations relatives à ce qu'on sait de

L'Ombre

aussi appelé Umbrès, son nom antique.

Bien que ni ce personnage ni celui de La Rose (Rosà) ne soit joueur,
ils sont intégralement des piliers de l'intrigue et
leurs histoires et leurs origines ne sont pas à ignorer,
surtout pour les sorciers.

Attention

Sur le forum, les comptes de La Rose et de L'Ombre ne sont que des comptes d'administrateurs et de Maître du Jeu.
Merci de ne pas les faire jouer sans la permission d'un administrateur.







Dernière édition par La Rose le Ven 28 Mai - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/

L'Ombre
● Fondateur ●



Nombre de messages : 538
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyode
Avatar : Jugette - Gerry and me
Date d'inscription : 28/04/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 18741

MessageSujet: Re: Portrait de L'Ombre   Sam 26 Jan - 15:20






Prénom: Umbrès
Nom: /
Surnom: L'Ombre, L'Uomo
Age: inconnu, plus de 5500 ans...
Statut: Dyode (par Opposition à Dyade pour Rosà)
Situation Familiale: Lié à Rosà
Métier/Occupation: Dirige Poudlard, assure la protection des frontières du Royaume Uni, contrecarre le pouvoir du Calice en la possession d'Antarès et s'assure de l’intégrité de Thiam Phucci, berceau de la magie
Lieu d'habitation actuel: Poudlard University
Baguette magique: Bois d'If et sang de Rosà. Il ne l'utilise pratiquement jamais.
Pouvoirs spéciaux: Contrôle les influx magiques. Il est plus facile de lister ce qu'il ne peut pas: il ne peut pas lire le futur. Il ne peut pas arrêter le cours du temps mais il peut créer des ponts entre différentes époques d'une même dimension temporelle. Sa magie est complémentaire à la magie de Rosà bien qu'il soit plus puissant qu'elle. Dans l'hypothèse où Rosà mourrait, il est probable que Umbrès deviendrait un sorcier aux pouvoirs communs.
Animagus: Il peut prendre la forme de n'importe quel animal ou insecte.
Patronus: Un hippogriffe
Langues parlées: Celui des éléments, des Etres de l'Eau, des Gobelins, l'anglais, l'hébreu, l'arabe, le latin et le grec.

Physiquement: Umbrès mesure 1m70, il a l’apparence d’un adolescent de dix-sept ans, une carrure athlétique bien qu’il soit d’une taille assez petite. Il a les traits fins et juvéniles. Il ne vieillit pas. Ses yeux sont d’un gris sombre qui vire au rouge quand il est en mode guerrier. Ses cheveux sombres aux reflets gris-bleu sont demi-longs et lisses. Sa peau est blanche comme celle des vampires. Il a une voix grave et roulante comme celle de Grand Corps Malade ou de Marc Lavoine. Il est vêtu de vêtements étranges, souvent de cuir et de maille de fer, de tissus peu conventionnels, comme des armures qui collent à sa peau. Il porte une cape noire à capuche et des bottes noires sanglées en cuir qui montent jusqu’en haut des mollets. Il n’utilise que très rarement sa baguette, laquelle est enfermée dans son épée. Un bien précieux et imposant qu’il ne quitte presque jamais. Sur les ongles, il a du vernis noir et autour de ses deux poignets, deux épais bracelets de cuir.

Moralement: Umbrès n’est pas un homme qui parle beaucoup. Il est taciturne et secret. Ses colères, sa douleur et sa tristesse sont rares mais violentes. Elles influencent le temps. A chaque colère ou dépression d’Umbrès, il n’est pas rare de voir le ciel se charger de gros cumulus ou la terre devenir soudainement aride et, selon l’intensité de son courroux, les nuages peuvent se transformer en orage, voire en tempête, et le sol devenir braises incandescentes. Dans ses premières années, il a provoqué un grave cataclysme lorsqu’il ne comprenait pas le désir qu’il avait pour son entité jumelle, Rosà. Il fallut qu’il succombe à ce désir pour que le temps retrouve son équilibre. Il est protecteur, téméraire, intransigeant et paternel. Ce qui compte le plus à ses yeux se résume en deux syllabes : Rosà. Tout ce qui importe à Rosà, importe à Umbrès. Si Rosà souffre, Umbrès souffre. Si Rosà est heureuse, Umbrès est calme. Son caractère dépend intimement des jours de Rosà.

Histoire



On dit d’Umbrès qu’il est issu de l’union du soleil, de la terre et du feu. Il est impossible de dater le jour de sa naissance. Il naquit sur l’île de Thiam Phucci et atteint la taille d’un enfant de dix ans en 28 jours. Thiam Phucci est une île mystérieuse située au large de l’Australie, dans une mer inconnue.

Il y vécut ses premières années avec Rosà, son double féminin né de l’union de la lune, de l’air et de l’eau. A l’âge de 17 ans, les deux adolescents s’unirent pour la première fois. Ils donnèrent naissance aux jumeaux, Menssuc et Gabor. Les deux enfants, comme leurs parents, grandirent en 28 jours. Ils montrèrent très vite de graves rivalités, copiant leur père pour atteinde sa force et courtisant leur mère pour posséder son amour. Ces affrontements fratricides entraînèrent leur mort à chacun. Rosà ne s’en remit jamais. Pour parer à la tristesse de Rosà, Umbrès décida de lui donner d’autres enfants, en veillant à ce que la croissance de ceux-ci s’arrête juste avant qu’ils n’atteignent l’adolescence. Ainsi, les enfants de Thiam Phucci resteraient des enfants pour toujours et seraient limités dans leur corps. Ils ne pourraient jamais succomber au désir et aux arrière-pensées. Ils seraient pour toujours guidés par des envies enfantines et primitives. Avec Rosà, ils créèrent le Calice des naissances. Cet objet magique servit de catalyseur pour les aider à construire et à équilibrer la magie du monde qu’ils conçurent.

Umbrès et la Rosà créèrent les premiers êtres magiques : les elfes, les gobelins, les pitiponks, les sirènes, les dragons... Avec les siècles, beaucoup de créatures demandèrent à quitter l’île pour parcourir le monde et essayer de se faire une place bien à eux. La chose était impossible sur Thiam Phucci régi par les enfants. Umbrès dont le pouvoir grandissait et s’affinait de siècle en siècle, accepta de voir leurs créations quitter l’île mais il veilla à leur protection en étendant son pouvoir au-delà de Thiam Phucci. Les elfes rencontrèrent les simples humains, certains en tombèrent amoureux, et de ce métissage naquit les sorciers.

Bientôt eux aussi curieux de savoir ce qui existait au-delà de l’océan, Umbrès et Rosà quittèrent Thiam Phucci où les enfants devenaient plus nombreux et toujours plus capricieux et jaloux des deux entités. Les enfants voulaient grandir mais Umbrès avait promis à Rosà de préserver à jamais leur nature ingénue. Ils mirent entre les mains d’adultes naufragés la responsabilité de garder leurs enfants tandis qu’ils quitteraient l’île. On appelle ces adultes, les seuls de Thiam Phucci, les Villac.

Umbrès et Rosà, emportant avec eux leur seul bien, le Calice, voyagèrent à travers tous les pays, apprirent à connaitre toutes les cultures et s’enquirent de ce que devenaient les êtres magiques qu’ils avaient conçus. Quand ils découvrirent les sorciers, ils décidèrent de leur transmettre le savoir des baguettes magiques afin de les aider à canaliser leurs pouvoirs et d’éviter les « fuites » auxquelles beaucoup d’entre eux étaient sujets. Ces fuites magiques provoquaient la majorité du temps la frayeur des humains qui se mettaient alors à les pourchasser et à les brûler vifs. Les sorciers et toutes les créations magiques d’Umbrès et Rosà décidèrent d’un commun accord de vivre cachés. Ceci n’empêcha pas quelques incidents mais les humains qui ne pouvaient se résoudre à croire au merveilleux, décidèrent d’appeler ces incidents des mythes, des contes, des légendes et des « histoires à dormir debout. »

Plusieurs siècles plus tard, comme ils vécurent cachés pour profiter de leur solitude après plusieurs millénaires d’errance, de création, de guerres et de protection, on oublia l’existence d’Umbrès et Rosà. Même les Etres Magiques finirent par les appeler « fables », « contes », « mythes » ou « histoires à dormir debout. » Pour certains, Rosà et Umbrès devinrent des divinités et on chercha à retrouver tout ce qui entouraient leur légende et celle des Iccams.

En effet, pour se permettre de vivre cachés tout en continuant de défendre l’équilibre de la Terre et la frontière entre le monde magique et le monde humain, Umbrès et Rosà transmirent une partie de leur pouvoir à l’intérieur de ce qu’on appelle des Iccams, c'est-à-dire des sorciers ou des humains mortels personnifiant la réincarnation des deux divinités.

Il existe toujours un Iccam Umbrès et une Iccam Rosà quelque part. Ces sorciers ou moldus ne savent jamais que les deux divinités ont décidé de les faire Iccam. Ils le découvrent généralement avec le temps.

Un jour, un Centaure a écrit l’histoire des Iccams dans une longue prophétie qui narre en des termes codés et sybillins, l’histoire de ces Iccams à travers les âges.

Umbrès lui-même ne sait pas traduire cette prophétie.

Peu de temps après l’éradication de Lord Voldemort, Umbrès et Rosà, ont décidé de revenir vers le monde magique. Sollicités par Juge Lara Impartial, une sorcière antique contemporaine de Merlin, ils prennent sous leur aile le pole universitaire de Poudlard, une école de magie écossaise. Umbrès, fier de pouvoir à nouveau mettre sa magie au service des Hommes, accepte la proposition de Juge Lara Impartial et vient avec Rosà aider la construction de la nouvelle école. Le couple divin y vit discrètement, se faisant appeler désormais La Rose et L’Ombre.

Malheureusement, la rumeur du retour de Rosà et Umbrès ne tarde pas à faire le tour du monde magique. Certains sont sceptiques, d’autres ravis... mais une force maléfique voit en ce retour la possibilité d’augmenter son pouvoir sur le monde. Cette force maléfique est Antarès. Une mystérieuse personne que l’on dit être l’enfant de Juge Lara Impartial, et qui réussit le tour de main de dérober le Calice des naissances au cœur même de Poudlard, sous le nez d’Umbrès.

Depuis ce vol, le monde magique et le monde ordinaire sont profondément ébranlés et l’équilibre est brisé. Antarès est en possession de l’objet qui détermine le rythme des créations magiques, qui borne le secret des deux mondes et qui permet aux deux divinités de protéger leurs créations.

Certes, le pouvoir d’Umbrès pourrait suffire au moins à protéger la moitié de la Terre mais cela réclame pratiquement toute sa concentration et la mobilisation de ses pouvoirs. De son côté, délestée d’une partie d’elle-même – le Calice –, Rosà en tombe malade et son pouvoir faiblit dangereusement. Umbrès doit choisir entre mettre toute sa magie dans la survie de Rosà ou dans la neutralisation de l’influence du Calice sur le monde. A contre cœur et influencé par l’avis de Rosà, Umbrès décide de protéger le genre humain du pire en mobilisant ses pouvoirs d’une façon continue pour bloquer à distance une partie de la magie du Calice.

Parallèlement, la seule solution pour assurer le futur est d’activer le pouvoir des Iccams et de s’en remettre à la prophétie du Centaure.

Les Iccams connus



Tous les Iccams ont un jour ou l’autre foulé le sol de Thiam Phucci.

Enoch : Enfant de Thiam Phucci devenu sorcier. Premier Iccam ayant remplacé Umbrès. Il est le premier Shalimancyan à être devenu adulte. Il était le mari d'Azra.
Odens : Moldu. On ne sait pratiquement rien de lui. Il refusa le pouvoir des Iccams et ne trouva jamais son double féminin.
Délos : Moldu. Villac Umuc. Epoux de Miwa. Echoués sur l’île, ils veillèrent sur les enfants de Thiam Phucci sans savoir si Umbrès et Rosà étaient bien réels. Le monde n’avait pas connu de Villac Umuc depuis 1000 ans avant lui.
Egon : Sorcier. C’est le premier Iccam connu qui soit sorcier. A la mort de Délos, il devient Iccam. Il est aussi le seul qui ait accepté l’idée de devenir l’incarnation d’Umbrès et qui soit par cela en mesure d’utiliser les pouvoirs que le Dyode a mis en lui.

Umbrès dans le contexte actuel



Le rôle d’Umbrès

Malgré sa puissance, Umbrès ne peut pas tout. Amputé d’une partie de ses pouvoirs par le vol du Calice, il lui en reste néanmoins suffisamment pour neutraliser une partie du pouvoir du Calice entre les mains d’Antarès et pour assurer la protection d’une partie des créations magiques (animaux, sorciers, créatures divers, magie en elle-même...). Néanmoins, cela n’est pas encore assez pour protéger celle qu’il aime, Rosà.

Comme Rosà, il a placé une partie de son pouvoir dans un Iccam qui s’est révélé être Egon Sutham. Il espère que ce pouvoir en sommeil deviendra un jour suffisamment puissant pour contrer Antarès pendant qu’il continue de défendre les frontières et les créations magiques actuelles.

Umbrès contre Antarès

Si Umbrès se trouvait face à Antarès, l’issue du duel serait incertaine. En effet, le Dyode est très puissant mais qui sait si face à Antarès en possession du Calice il aurait tous ses moyens. Toutefois, il est pratiquement sûr qu’Antarès ne voudrait ce duel pour rien au monde car il se sait beaucoup moins puissant que le Dyode et qu’il ne serait pas assez fou pour mettre le Calice face au Dyode au risque de le voir le récupérer.

Umbrès et Rosà

Ils sont un couple des plus communs si on les regarde à première vue. C’est sans compter leur pouvoir et leur mystérieux fonctionnement à deux. Ils se complètent. L’un sans l’autre, la magie n’existerait plus.

Il est impossible de les approcher sans qu’ils aient fait le premier pas. Si vous les cherchez, vous ne les trouverez pas. Pour accéder à eux, en dehors du premier jour de l’année scolaire universitaire, il n’existe aucune solution. Leur seul lien avec « l’extérieur » est un lien psychique qui les unis à leurs Iccams.

Ils sont bien présents mais invisibles. A l’intérieur du château, ils vivent dans les profondeurs et n’en sortent quasiment jamais car, ils le savent, depuis le vol du Calice, ils sont vulnérables. Si l’Opposition venait à en éliminer un, cela signifierait la fin du monde magique... mais qui veut vraiment cela ? Antarès lui-même ne cherche pas à éliminer la magie de la surface de la Terre.

Umbrès et Iccam Umbrès

L’Ombre cultive le lien qu’il entretient avec son Iccam, Egon. Il essaye de l’orienter dans la découverte de ses talents. Toutefois, le pouvoir du Dyode est lourd à porter et à domestiquer et l’Iccam ne parvient pas à contrôler cette force. Il fait donc blocage de peur de se laisser envahir. Umbrès pousse régulièrement son Iccam à écouter ce pouvoir et à le mettre au diapason de celui de l’Iccam Rosà en la laissant vivre la révélation de son propre pouvoir. Chose que l’Iccam Umbrès a du mal à admettre.

Le but de L’Ombre est de faire en sorte à ce qu’Egon soit suffisamment réceptif au pouvoir pour comprendre en quoi celui-ci sera important pour le futur.



Dernière édition par L'Ombre le Sam 29 Mai - 13:54, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com

L'Ombre
● Fondateur ●



Nombre de messages : 538
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyode
Avatar : Jugette - Gerry and me
Date d'inscription : 28/04/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 18741

MessageSujet: Re: Portrait de L'Ombre   Ven 28 Mai - 13:51




{ La Tantra Genèse
ou
L'Histoire des Deux premiers Sorciers

Note: pour en savoir plus, vous pouvez aussi lire le chapitre "L'envie: Shalimance" du sujet "Ca faisait Longtemps"


L'histoire de la Tantra Genèse a été écrite à partir d'une grande fresque se trouvant dans la salle du palais de Shalimance, une île perdue quelque part et dont personne ne sait aujourd'hui où elle se trouve.

La salle de ce palais s'appele la Cuarto Istorica.

Les quatre murs de plusieurs mètres de longueur et de hauteur représentent donc une immense fresque qui narre l'histoire du peuple des Shalimancyan. Peuple qui n'est composé que d'enfants et qui est dirigé par un Villac Umuc et une Villac Umu.

Et si l'on vous racontait l'histoire...

Sur le mur du Cuarto, il faut commencer à un simple petit cercle à côté de la porte et dans lequel se tient deux sortes de poissons. Deux fœtus grandissant dans des poches distinctes. Un des foetus est du côté d'un cercle vide et grand. Le second est du côté d'un cercle plus petit et plein. C'est à ces deux signes que commence l'histoire... il y a plus de 5500 ans quand deux enfants naquirent, pour l'un, du mariage de la lune, de l'air et de l'eau et pour l'autre de l'union du soleil, de la terre et du feu. Ces deux enfants étaient les enfants des Eléments naturels...

Les deux enfants se nommaient Rosà et Umbrès. Ils crûrent en 28 jours pour atteindre la taille et l'esprit d'enfant de dix ans. Ils vivaient nus, comme autrefois en l'Eden, l'Eve et l'Adam des chrétiens. Le temps passait et petit à petit ils apprirent à vivre par leurs propres moyens et atteignirent leurs années d'adolescence.

Lui chassait pour la nourrir, combattait sans peur les bêtes les plus extraordinaires qui peuplaient ce lieu mirifique. Il arpentait l'île farouche pour trouver à Rosà des sources d'eau pure, des feuilles et fleurs à mettre dans ses cheveux. Elle s'occupait de lui, de son bonheur, le soignait quand il était blessé par la chasse, s'évertuait à garder un certain équilibre dans le tempérament inconstant de son compagnon...

En effet, Umbrès était un nerveux et tout ce qui était sauvage autour d'eux et qui pouvait mettre en péril les jours de Rosà, l'était toujours moins que le caractère d'Umbrès lorsqu'il s'enflammait. Et c'était bien le cas de le dire. Le fils du feu et la fille de la rosée. Ils comprirent très vite que les créations naturelles et surnaturelles, que l'équilibre du monde autour d'eux, dépendait de l'équilibre de leur relation. Quand Umbrès était fâché, le ciel devenait orage ou au contraire, le temps était aride. Quand Rosà pleurait, la pluie tombait sans fin ou la glace se déchaînait sans fin.

Dans l'année de leurs dix sept ans, Umbrès confia à Rosà qu'il ne se sentait plus le même quand il la voyait. Son corps réclamait celui de Rosà d'une façon qu'il avait du mal à domestiquer. C'était la raison de tous les orages qui s'abattaient sur l'île ces derniers temps. Il refoulait beaucoup de ces impressions étrangères et des rêves qu'il faisait. Notamment ceux où il se voyait lui faire du mal. La faire saigner de l'intérieur. Il ne se comprenait plus car jamais il n'aurait envisagé de meurtrir Rosà. Il ne lui avait toujours voulu que du bien.

Rosà, en échange lui confia qu'elle rêvait aussi de lui, toutes les nuits. Elle lui dit en rougissant qu'il en devenait douloureux de dormir à côté de lui mais pire encore était l'idée de dormir loin de lui. Ses songes lui montraient des gestes que son propre corps réclamait à Umbrès. Quand il la touchait ou la prenait dans ses bras pour traverser la rivière, elle ressentait une chaleur inconnue dans le bas de son ventre et s'imaginait qu'il ne la lâcherait plus.

Leur questionnement eut une réponse quelques semaines plus tard lorsqu'à la suite de six jours entiers d'orages, de cyclones, de tempêtes et autres instabilités météorologiques, Umbrès succomba à son envie de poser sa bouche sur celle de Rosà. Loin de l'apaiser, cela le consuma. Il en voulait plus et elle aussi. Il la voulait jusqu'à en profaner son corps. Rosà lui montra les gestes de ses rêves mais elle ne montra aucune crainte lorsque son alter ego entra en elle. Certes, elle saigna. Ce sang bénit le sol de l'île mais elle n'avait pas souffert et ce n'était pas la mort que représentait cette blessure. Au contraire, de cette blessure et de ce sang naîtrait la vie. Plusieurs mois plus tard.

Dès que Umbrès ou Rosà voulaient apaiser le désir qu'ils avaient l'un pour l'autre, ils ritualisaient les premières caresses et les complexifiaient. Un matin après maintes douleurs, Rosà mit au monde deux enfants identiques. Ils leur donnèrent un nom pour les identifier, de la même façon qu'ils s'étaient eux-mêmes nommés quand ils eurent dix ans. Messunc et Gabor grandirent en 28 jours.

Le temps passa et les deux frères éprouvaient beaucoup de jalousie l'un pour l'autre. Jalousie pour leur force, en essayant de déterminer lequel était aussi puissant que leur père pour, un jour, le surpasser. Jalousie aussi pour l'amour de leur mère, qu'ils se mettaient à courtiser comme ils voyaient leur père le faire et comme ils l'enviaient d'avoir le droit de le faire. Ils finirent par s'entretuer pour l'amour de leurs parents. Rosà en fut tellement triste qu'elle pleura sans discontinuer pendant 27 jours et, le 28ème jour, Umbrès lui proposa de faire à nouveau des enfants mais de les empêcher de grandir et d'atteindre l'âge où les Secondes Pensées travestissent leur nature. Ils devaient rester les plus vieux et continuer de contrôler l'équilibre des choses qui existaient sur cette île. Rosà accepta. Les deux adolescents créèrent une incantation unissant leur magie afin d'empêcher toute future naissances de vieillir au-delà de ses 12 ans. Au-delà de l'âge où le corps était formé à concrétiser les sentiments amoureux.

Les siècles passèrent, ni Umbrès ni Rosà, uniques en leur genre, ne vieillirent jamais après le serment qu'ils se firent de garder une stabilité parfaite sur l'Ile de Thiam Phucci. Leurs nombreux enfants élevèrent des habitations, des constructions, des chaussées. Il en naissait un à la moindre affection qu'elle délivrait à Umbrès ou au moindre lapement qu'il faisait échouer sur sa peau. Un baiser? Et un enfant naissait dans le contrebas d'une rivière. Une étreinte? Et trois nouveaux enfants voyaient le jour dans la coque d'une noix de coco. Des races nouvelles apparurent: on les nomma elfes, lutins, sirènes, pitiponks, gobelins, nifleurs, fées... ils provenaient du mélange de certains éléments, de certaines créatures extraordinaires. Mais tout ce qui fut du genre humain ne dépassait jamais les 12 ans. Chaque enfant le restait éternellement et mourrait enfant.

Avec le temps, certains trouvèrent injuste de ne pouvoir continuer d'évoluer pour avoir le corps de Rosà et Umbrès. Pour éviter les jalousies, les deux entités se vêtirent pour la première fois. Et parce qu'ils étaient le modèle de tous ces enfants, ces enfants les imitèrent et à mesure des siècles qui passaient, le vêtement devint obligatoires.

Ils s'organisèrent en communauté et élevèrent les murs de la cité de Shalimance et de son peuple. Les créatures qui n'étaient pas du genre humain devaient rester en dehors des murs de la ville. Se sentant lésées, plusieurs quittèrent l'île à la recherche d'autres terres. Rosà et Umbrès durent déployer beaucoup de leur énergie pour protéger ces voyageurs où ils allaient. Les deux adolescents millénaires se sentaient responsables de leurs inventions, où qu'elles aillent. Eux-mêmes ignoraient les limites du monde qui s'étendait au-delà de l'île. Ils transmirent alors une partie de leur pouvoir à ces créatures expatriées dans le but qu'elles protègent les autres, parfois plus faibles, et la nature des lieux où ils iraient. Umbrès et Rosà accordèrent en premier lieu ces facultés à ceux qui étaient les plus proches des hommes: les elfes. Plus tard les elfes les transmirent à des humains. Les druides, puis les sorciers.

La pression des enfants de plus en plus nombreux devint telle que la femme Rose et l'homme Ombre décidèrent de suivre des créatures immigrantes et de parcourir les frontières pour découvrir le monde et ce qu'il offrait. Ils ne revinrent jamais et laissèrent les enfants.

Toutefois, Rosà et Umbrès, qui dans leur voyage et à travers les millénaires suivant avaient déployé des capacités encore plus grandes, transmettaient continuellement aux enfants de l'île des connaissances nouvelles pour développer leur langage, leur compréhension de l'agriculture, de la chasse et des industries. Il y eut des lois strictes et il fut interdit de se montrer nu et de susciter le désir ou l'instinct de reproduction.

Umbrès et Rosà font l'histoire des sorciers. Il devinrent des sortent de Dieux aux yeux de ce peuple qui en paraissait douze au maximum mais qui en avait bien 300 en vérité.

Aujourd'hui, le plus vieil enfant de Thiam Phucci était âgé de 470 ans et elle s'appelle Rhianne.

De siècles en siècles, La Rose et L'Ombre ouvraient l'île à des inconnus de passage, les Villac, en se fiant plus aux hasards qu'à un recrutement de volontaires venus d'autres terres et d'autres espaces. Leur mission était d'apporter les héritages des Terres du Monde.



(par Egon Sutham, avec la collaboration d'Isis Kitlee)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portrait de L'Ombre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Portrait de L'Ombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» °×---×° Kazuki Vs Train ... Elle était la mort, il était l'ombre. Elle créait les zombies, il les controlait.°×---×° [PV.Kazuki]
» A l'ombre d'un arbre [PV Maëlys + 1 qui veut]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» portrait de personnages illustres
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Galerie de Portraits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit