PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 C'est pas sorcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8357

MessageSujet: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:25

Titre : C'est pas Sorcier ...!
Lieu : Glasgow
Protagonistes : Xaël & Mélusine McEwan
Date : mercredi 4 août 2010 - mercredi 11 août 2010
Pitch du sujet : dix jours passés à Glasgow, où Mélusine initie Xaël aux charmes des vacances chez les Moldus. Le tout est d'y survivre... sans finir à l'asile ou au poste.




Once upon a time

Initiée aux joies des vacances sans baguette par son amie Maude, quelques semaines plus tôt, Mélusine avait décidé d'en faire profiter le cousin Xaël, le temps d'un périple de quelques jours à Glasgow, terres d'une autre partie du clan McEwan. Ils s'étaient soumis à la mode en vigueur, à savoir, l'échange de maison. Emreis et Morgane leur avait cédé leur maison, légèrement à la périphérie de Glasgow, tandis qu'ils séjourneraient dans le bled des Highland qui était le foyer de Xaëlchou.

Le mot d'ordre de ces quelques jours d'un exotisme modéré était: no magie. Bon. Dès le départ, ils n'avaient pas tout à fait eu l'intention de respecter ce commandement, puisque, dans leur sac respectif, leur baguette avait une place de choix. Mais aussi, on ne savait jamais à quoi s'attendre d'un petit périple entre McEwan. Et puis, le monde des Moldus était un univers tellement sauvage et inconnu que la présence rassurante de leur petit ustensile de bois suffirait peut-être à les protéger du pire.

' Dis plutôt que tu pourras te permettre une ou deux erreurs, aisément corrigibles avec un petit sortilège d'amnésie. '

[i]Comme si elle savait faire un sortilège d'Amnésie...
Enfin... Xaël en était très certainement capable. C'était à espérer.


Les ennuis commencèrent dès le départ.
Son cousin et elle avaient décidé de commencer leurs pérégrinations façon moldu dès le départ d'Edinburgh. Traduit en bon anglais: no transplanage, no portoloin, no poudre de cheminette. Même pas un bon vieux trajet en Magicobus. Non, ils prendraient le bus, comme tout le monde.
Souci numéro 1: trouver la gare routière (« Bonjour, madame... Vous pourriez nous dire où est-ce qu'on peut trouver l'endroit où... vous savez... ces grands machins à roue. » - « Bonjour msieur-dame, l'endroit de rassemblement des magi... des bus, c'est par où? »).
Souci numéro 2: déterminer quel était le bon bus (oui, une adorable petite vieille dame leur avait été très secourable question vocabulaire) qui les conduirait à Glasgow (« Où c'est-y que vous voulez aller dans Glasgow? Paske moi, je fais la périphérie mais j'rentre pas d'dans! », « Euh... ben, at McEwan's... enfin, dans le centre. »).
Souci numéro 3: descendre au bon moment, ni trop tôt (« Euh... Zyn, t'es sûre que c'est là? Y a que des moutons et de l'herbe... », « Ah? Pitêtre que non. », Glasgow était tout de même supposée être plus importante qu'Edinburgh... et pas qu'en nombre de moutons.).
Souci numéro 4: trouver la résidence McEwan. Pas si facile quand on atterrit pas directement dans la cheminée et qu'on ne connait pas l'adresse.

Ils parvinrent finalement chez leurs cousins, en début de soirée, les jambes en compote mais le sourire glorieux.
La journée ne faisait que commencer. Parce qu'il était hors de question de rester le ventre vide:


« Xaëlchoooooooooooooooooooooooou! On va faire les courses! »




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Zoroastre McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 99 nimbus
Habitation : Scotland
Occupation : Inspecteur, Ceigneur, Baroudeur, Em****eur
Signature : Me, Myself & MMMMM (le gif)
Avatar : MMMMM
Date d'inscription : 06/02/2011
Coup de coeur : 27
Gallions : 4821

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:27

Comme tout bon ventre à pattes qui se respecte, les McEwans étaient affamés par cette journée riche en émotions et se dépêchèrent de quérir nourriture auprès des commerçants du coin.

En plus de sentir mauvais, les villes moldues s'organisaient selon des règles défiant toute logique : l'horaire d'ouverture/fermeture des magasins.
Pour une raison qui leur échappa, ces derniers fermaient boutique à 5 heures tapantes (l'heure du thé, vous comprenez), laissant nos deux jeunes highlanders bien dépourvus.

Mais n'est pas McEwan qui veut ! Après avoir traversé la ville de long en large, ils trouvèrent une vaste échoppe allumée de l'intérieur. Leurs estomacs les invitèrent à pénétrer dans ce milieu pas trop hostile.

Ce fut donc fourbus mais la mine réjouie devant ce qui les attendaient qui franchirent les portes magiques du S*** (pas de pub svp).

Première difficulté : la forme des choses et le nom curieux qu'on leur donnait. Ils passèrent tous les rayons en revue avant de comprendre que le poisson moldu était carré, que leurs citrouilles ne se vendaient qu'en rondelles etc. Ils décidèrent d'acheter un assortiment de ces nouveautés pour composer une salade exotique. Alors que Xaël ajoutait à leur panier "Super glu" (avec la couleur, ce ne pouvait qu'être épicé), Mélusine ajouta un pack entier de javel et de pec framboise. Les moldus utilisaient la nourriture pour nettoyer leur maison, ils faisaient ça depuis la préhistoire...

Deuxième difficulté : les prix. Bien entendu les moldus ne parlent pas Gallions mais l'argent que leur avaient donné Emreis et Morgane devait bien être suffisant pour leurs petites courses.

Troisième difficulté : passage en caisse. Mélusine et Xaël durent comprendre qu'il fallait déposer leur nourriture sur un plateau pour pouvoir payer. Mais ils y parvinrent (pas à payer, je vous rassure).

Quatrième difficulté : la dame à qui ils proposèrent leur monnaie refusa en leur déclarant qu'il s'agissait d'une caisse à carte bancaire.

Qu'une moldue se la joue grande princesse leur parut admirable. A retenir donc : les "caisses" à carte bancaire évitaient aux clients de payer. Ce devait être un concours moldu : une caisse devenait tout à coup "à carte bancaire" et votre caddy vous était offert... Génial !!!

Cependant, la dame parut moins admirable lorsqu'elle vit partir nos deux joyeux drilles en direction de la sortie. Voyant qu'elle se mettait dans tous ses états (la jalousie peut-être, ce devait être rare d'être l'heureux gagnant du concours "carte bancaire"), nos McEwans filèrent en toute hâte. Un homme en noir chercha à leur couper la route (un autre jaloux sûrement) mais Mélusine et Xaël parvinrent à s'esquiver et regagnèrent prestement l'habitation de leurs cousins.

Arrivés là-bas, essoufflés et heureux (c'est marrant les courses moldues mais qu'est-ce que c'est fatiguant...), ils se sentir déshydratés. La bouteille de pec framboise paraissant trop petite pour étancher leur soif, Xaël proposa :


- Dis, Zyn, et si on allait se boire un verre quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8357

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:30

C'était un fait.
Les Moldus étaient beaucoup moins inventif quant au nom de leur pub. Errant dans les rues du centre de Glasgow, Mélusine n'en revenait pas. Au lieu des si poétiques "Les Trois Balais", "La chèvre à cinq pattes" ou "Le Talisman du Botruc", il n'y avait que des "La Taverne" ou "Le Pub de l'angle". Pas très vendeur.

Les deux cousins passèrent devant un drôle d'endroit, où la façade n'était que vitre et l'intérieur lumière blafarde, murs blancs et grosses caisses pâlottes. Toutes ces caisses avaient sur le devant un gros cercle métallique qui vomissaient du textile quand un Moldu les ouvrait. L'odeur, qui filtrait jusqu'au dehors était infâme. Ca devait être une fabrique de vêtements. Et ça ne donnait pas du tout envie de devenir une fashionista, quand bien même elle aurait eu des tendances.
Enfin, un pub leur fit l'effet d'être un peu moins ridicule que le reste. Un groupe de mâles fumait devant l'entrée, en se donnant des airs de caïds mais le nom du lieu était plutôt sympa. C'était le "King's Tuts Wah Wah Hut". Plutôt cool, non?

A peine arrivée, Mélusine repéra sa place. Un siège en bois gravé qui tenait compagnie à une table, dans le coin opposé. Xaël et elle s'y assirent jusqu'à ce que, dans un élan de courage qui devait tout à ses années Gryffondor, elle déclare:


« Je vais commander! »

'Sans même regarder la carte?'

Ouaip.
Leur expérience des courses aurait pourtant dû lui enseigner que tout n'était pas si simple et que, de leurs goûts vestimentaires à leur gastronomie, tout différenciait les moldus des sorciers.
Se plantant face au bar, et à un gros serveur à moitié chauve qui lui adressa son plus beau sourire, elle demanda:


« Deux jus de citrouille, un croissant et trois doughnuts! »

-Jus de citrouille? On fait pas.

Même pas étonné le type.

« Bon, ben, alors, deux jus de citrouille, un pain au chocolat et trois muffins. »

- On fait pas, je te dis.

« Deux jus de citrouille, un sablé et trois scones? »
« Deux jus de citrouille, un pancake et trois plumbread? »

[...]
« Deux jus de citrouille, un cheesecake et trois euh... cookies? »


- Ma petite, tu nous a pris pour un bar de veggie?

« C'est quoi un veggie? »

Sans plus s'intéresser à elle, le type se tourna vers un autre client.

- Alors, Mike, une Spitfire, comme d'hab ?

Perplexe, Mélusine rejoignit sa place. Il n'y avait plus qu'à croiser les doigts pour que le type se montre plus conciliant avec Xaëlchou. Sinon, ils étaient bon pour passer la soirée le gosier sec et l'humeur ronchonne.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Zoroastre McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 99 nimbus
Habitation : Scotland
Occupation : Inspecteur, Ceigneur, Baroudeur, Em****eur
Signature : Me, Myself & MMMMM (le gif)
Avatar : MMMMM
Date d'inscription : 06/02/2011
Coup de coeur : 27
Gallions : 4821

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:33

Ces moldus ne se contentaient donc pas de ne vendre une citrouille que par quartier, ils ne faisaient pas de quartier pour les habitués du jus de citrouille !

Mais les McEwan n'allaient pas se laisser abattre pour si peu... Enfin, quand même, pas de jus de citrouille Shocked

Xaël décida de servir son plus joli sourire à la serveuse - ce sourire-là marchait bien mieux sur la gente féminine - qui remplaça notre serveur peu gracieux.


- Alors qu'est-ce que je vous sers ?, demanda la serveuse.

Xaël opta pour une attitude plus stratégique que sa cousine :


- Qu'avez-vous à nous proposer ?


- Alors nous avons...
[...]

Les noms des boissons que consommaient les moldus étaient pour le moins étonnant. Si certains ressemblaient aux noms qu'ils connaissaient ("thé", "jus de ...", "bière"...) d'autres se révélèrent carrément ésotérique ("château montmachintruc"). Il y avait même des boissons qui portaient le nom de personne. Excellent !

Bon dis ainsi, on aurait pu croire que Xaël prêtait une oreille attentive à ce que disait la serveuse. Soyons réaliste, seul son regard était vraiment attentif envers la serveuse...
Cela ne l'empêcha pas de saisir au vol :


- Oui oui, on veut de la McEwan !!!

Avant d'ajouter :

- Et d'un peu de tout d'ailleurs !

Malgré le coup d'œil traumatisé de la jeune femme, il renforça son sourire avec de la super glu, reliant ainsi les deux lobes de ses oreilles. Malgré sa perplexité, la femme s'exécuta - business is business comme disent les allemands - et passa la majeure partie de la soirée en allez-retour successifs.

clown clown clown

Le lendemain, nos joyeux drilles s'éveillèrent chez eux avec l'impression d'avoir un masque de fer greffé dans le visage. Comment ils étaient rentrés chez eux, mystère ? Enfin, n'était pas McEwan qui voulait...
Avaient-ils eu le temps de consommer de tout ? De toute façon, ils n'avaient le souvenir d'aucun goût, il leur faudrait retenter l'expérience une prochaine fois. Pour l'heure, ils avaient besoin d'un bon bain moldu.

- Dis Zyn, ça te tente d'aller à un match de sport moldu ?
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8357

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:35

Le crâne lourd mais le moral au beau fixe, Mélusine acquiesça d'un vague signe de tête... qu'elle regretta presque aussitôt. D'autant plus qu'ils n'étaient qu'au deuxième jour et que craquer si tôt, c'était vraiment trop ridicule. Donc, pas de recours possible à la baguette, contre-coup alcoolique ou pas.
Il était tard, elle avait faim et ça ne l'empêcha pas de se ruer dehors. Ils trouveraient bien quelque chose à manger en cours de route. La ventre-à-pattitude n'était pas l'apanage des sorciers.

L'épisode de chasse moderne qui s'ensuivit ne vaut pas vraiment la peine d'être raconter si ce n'est que:
    1. Mélusine était encore plus frustrée après qu'avant.
    2. L'indigestion faillit emporter Xaël qui avait un estomac moins résistant.
    3. Nos deux McEwan en profitèrent pour râler pendant une bonne partie du chemin.


Oublieux de ce fâcheux moment, ils erraient au hasard des rues, regardant en l'air, en bête réflexe d'amateurs de Quidditch. Pas de gradins ni d'anneaux à l'horizon. Evidemment.
Soudain, le flash!


« Xaëeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeel! J'ai trouvé! Tu te souviens du machin carré à images mobiles devant lequel ce groupe de mecs hurlaient et bavaient? Avec ces types en short et grandes chaussettes qui courraient dans la boîte. ...? En définitive, je crois que c'était du sport. »

Sur le moment, elle aurait entouré la réponse C, à savoir: "un divertissement". Pas drôle, le divertissement. Mais n'est pas moldu qui veut.
Or, si c'était du sport, ils devaient essayer d'aller voir ça, en vrai.
Après un interrogatoire de trottoir en règle, qui n'était pas sans rappeler leurs vaillants efforts pour dénicher la gare routière, ils finirent par obtenir un nom (le rugby), une heure (dans trente minutes) et une direction( tout droit pendant 200 mètres, à droite, puis à droite, tout droit, à gauche, tout droit, vous y êtes).
Et ils y furent. Dans les temps.
C'était un petit stade modeste où l'herbe commençait à jaunir furieusement. Il y avait beaucoup moins de spectateurs qu'au match de la veille. En fait, il n'y avait même pas de spectateur du tout. Juste une armada de types plein de terre et un autre type qui criait fort et qui sifflait mal.
Puisqu'à l'évidence, il s'agissait d'une petite sauterie improvisée, Mélusine décida d'aller mettre sa touche féminine dans l'affaire, pénétra sur le terrain, suivit le ballon des yeux (il était bizarrement ovale, il faudrait qu'ils pensent à le changer) avec l'acuité visuelle gagnée par la pratique du Quidditch et réceptionna la balle entre ses deux bras tendus. Tous les gars en short se mirent à courir dans sa direction. Alors, elle courut encore plus vite. Pas assez, cependant, puisqu'elle se retrouva bientôt avec un gros plan du gazon pour seul univers visuel. Et les corps d'au moins quatre gars sur le dos.

'Argh!!!'

Le type au sifflet vint y remettre de l'ordre, râla très fort avec plein de mot que Mélusine ne comprit pas et la sortit du terrain à grands coups de pied au derrière.
Et après, on osait dire que les batteurs de Quidditch étaient des barbares!

Revenue vers Xaël, elle afficha une mine bravache qui ne trompa personne et déclara:


« Xaëlchou, ce soir, on fait ce que tu veux... mais ça intérêt à être amusant... »




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Zoroastre McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 99 nimbus
Habitation : Scotland
Occupation : Inspecteur, Ceigneur, Baroudeur, Em****eur
Signature : Me, Myself & MMMMM (le gif)
Avatar : MMMMM
Date d'inscription : 06/02/2011
Coup de coeur : 27
Gallions : 4821

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:40

- Et si on allait au conservatoire ?
"Tu sais, il paraît qu'il y a plein de jeunes là-bas qui dansent et qui s'amusent. Y a même de la musique. Ca doit être sympa. Si on veut s'immerger, ce doit être le coin pour!"


Ravi de son idée, Xaël s'empressa de partir à la recherche dudit conservatoire. Mélusine le suivit, un peu moins enthousiaste.

Ils durent chercher un long moment avant de comprendre que Xaël avait fait un savant amalgame. De "boîte", son "esprit avait crypté en "conserve" (autre mot entendu) et donc tout simplement avait ajusté à un autre mot connu... Quand ils trouvèrent leur terre sacrée, ils virent qu'elle n'était pas accessible avant de looooooooooooooooongues heures.

47 Faché 3 Surprised Vomi

Cherchant à ne pas céder leur bonne humeur au crapaud, ils décidèrent de prendre leur Antarès en patience et cherchèrent collation et divertissement pour tromper le temps (t'as de la chance, grâce à nous t'as une chance de cocu ! jocolor ).

Plusieurs déceptions après et le moral de notre vaillante troupe ayant déserté par le trou de la chaussette gauche de Mélusine, la "boîte" s'ouvrit enfin. L'ouvreur, un type à la mine (pas que la mine d'ailleurs) patibulaire leur lança un regard de travers mais leur permit malgré tout d'entrée.
Décidément, les ouvres-boîte ne devaient pas être dans le vent chez les moldus...

Lorsqu'ils pénétrèrent à l'intérieur, ils se trouvèrent totalement submergé par les cris, les lumières et un son qui cherchait à vous visser au sol, comme s'il vous aplatissait la tête en tapant très fort (vous savez boumboum, le marteau ?).

Comment les gens qui étaient s'y trouvaient ? Mystère, peut-être y avait-il plusieurs entrées et plusieurs ouvre-boîte...
Quoi qu'il en soit, ils étaient là pour s'amuser.

Et le fait que 3 gars vinrent draguer Xaël (cheveux longs aidant) ne fut pas suffisant pour ternir la soirée. Notre débonnaire sorcier en kilt dut rassurer sa cousine sur l'origine des lumières et des bruits car cette dernière semblait croire avoir pénétré l'antre d'Antarès tellement les couleurs étaient de mauvais goûts, les musiques pathétiques et l'ambiance déplorable...

En quelques minutes, ils furent le centre de l'attention : deux sorciers dansant la giguendélire parmi les moldus, ça ne passe pas inaperçu...

Très vite, on les tira par le bras et ils furent questionnés par des paires d'yeux à la douzaine :


- Mais c'est quoi cette danse de ouf ?

- Dis, tu m'apprends ?

- D'où est-ce que vous venez ?

- Tu t'habilles comme ça tous les jours ?

- C'est n'importe quoi ce que vous faites !

Après un échange de regards rapide, les McEwans décidèrent que l'immersion en milieu moldu pourrait être repoussée à une autre occasion, ils vidèrent les lieux.
Une fois dans la rue, Xaël eut une idée de génie :


- Zyn, je crois qu'on ferait mieux de faire des recherches pour mieux savoir ce qu'il faut faire avec les moldus (genre "les moldus pour les nuls"). J'ai entendu parler d'une mine d'infos que les moldus utilisent, l'inter nénette je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8357

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:42

Plus ils avançaient dans leur périple, moins nos McEwan se laissaient prendre de cours. Plutôt que de susciter questions, commentaires et murmures dépréciateurs par leur curiosité incessante et mal placée (ce qui ne gênait pas Mélusine outre mesure mais le but de leur petite expédition était tout de même de se fondre dans l'univers moldu, or, attirer les regards et susciter les interrogations, ça n'était pas exactement passer inaperçu. Et passer aperçus, ça n'était pas non plus exactement un synonyme de se fondre. Au temps pour elle...), ils avaient donc décider d'employer les grands moyens. N'avaient pas posé de questions sur cet inter-nénette. Avaient tendu les oreilles et ouvert grands les yeux. Pour s'apercevoir:
    1. que la chose en question s'écrivait "internet" et parfois "net" tout court.
    2. que les moldus y accédaient via des boîtes sombres avec un écran multicolore et attractif. Ou même via des toutes petites boîtes qu'ils collaient aussi à leur oreille, tout en informant toute la ville de leur vie sexuelle.
    3. que la maison des cousins étaient bien évidement dépourvue de petites ou de grandes boîtes.


Par un heureux hasard, Xaël et Mélusine entendirent également parler des super-café et d'un livre dont l'auteure était une certaine Anne Huerr.

' De là à savoir à quoi nous servira son journal intime... '

Ce livre paraissait un best-seller. Tout le monde semblait en posséder un. Un best-seller jalousement gardé. Personne ne voulait leur prêter leur exemplaire.
Peut-être n'étaient-ils pas passés si inaperçus...
Finalement, tout comme chez les sorciers, la Poste s'avéra être un lieu plein de ressources et posséder, notamment, un de ces fameux best-sellers. Le nez plongé passionnément dans un bouquin (la première fois de la vie de Mélusine pour un livre qui ne parlait pas de Quidditch), ils finirent par découvrir que les super-café étaient en fait «cyber», ce qui ne voulait rien dire du tout. Ils dénichèrent l'adresse du plus proche et s'y rendirent avec une impatience et une curiosité grandissantes.

Passant presque pour des Moldus (tout dépendant de la liberté que l'on autorisait au mot "presque"), et moyennant trois livres, ils obtinrent toute la latitude nécessaire pour jouir d'une de ces boîtes carrés à écran pendant trois heures, ce qui leur paraissait un laps de temps suffisant pour devenir des as du net.

Devant la bête, leur assurance retomba comme un mauvais soufflé. Il y avait des touches partout et une petite chose reliée à un fil.
Coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche. La petite chose devait reposer dans le creux de la main tandis que de l'index, on appuyait sur le côté gauche.

' Génial !'

Et Mélusine de cliquer (elle ignorait évidemment ce mot).
Rien.


- Essaye sur un des machins...!

Les machins de Xaël étaient de petites images qui décoraient la partie gauche de l'écran. Hum... Corbeille (' Une corbeille dans une boîte? Etrange!!!' ), Windows Live Messenger (à leurs souhaits!).... Un autre, enfin, qui s'appelait... Le renard de feu.

' Le nom est sympa! Essaye celui-là! '

Hop. La flèche alla droit sur le renard. L'index appuya un nombre incalculable de fois et plein de nouvelles pages s'ouvrir. Google. Google. Google.
Xaêl l'observateur intervint à nouveau.


- Regarde! Je parie qu'on peut écrire du texte, là! avec ça!

Copiant leur voisin le plus proche, Mélusine appuya un doigt sceptique sur le touche "M".

 



« Troooooooooooooop cool! »

En appuyant sur le petit bouton "recherche google", un nouveau machin apparaissait avec plein de lignes de texte et là encore, on pouvait cliquer partout. Gé-ant!

Au bout de deux petites heures, nos deux McEwan s'étaient familiarisés avec cette drôle d'invention moldue et rigolaient comme des petits fous. On pouvait même obtenir des images et là, c'était encore plus drôle. En tapant Mélusine, Zyn obtint l'image d'une drôle de fille rousse, habillée en vert (quel mauvais goût) et d'un chapeau pointu.


« Tu crois que c'est supposé être moi? Tu crois que ça veut dire que les Moldus me connaissent? tu crois, tu crois... »

Et caetera.
Xaël fut à la fois plus efficace et plus direct.
Il découvrit les sites de rencontre. Et les adresses des meilleurs restaurants de Glasgow. Ils s'égarèrent longtemps sur les chats. Avec les résultats que l'on peut imaginer. Firent la connaissance d'inconnus.


« Chiche! On les invite et on les rencontre. Pour parfaire notre sortie, il faut qu'on parle pour de vrai à des... »

[i]MOL-DU. Elle articula le mot sans le prononcer.
Le code du secret était toujours en vigueur.[:i]




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Zoroastre McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 99 nimbus
Habitation : Scotland
Occupation : Inspecteur, Ceigneur, Baroudeur, Em****eur
Signature : Me, Myself & MMMMM (le gif)
Avatar : MMMMM
Date d'inscription : 06/02/2011
Coup de coeur : 27
Gallions : 4821

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:44

Chiche !
N'est pas McEwan qui veut !

Ils parvinrent à fixer une date et un lieu de rendez-vous (nous passerons les vaines galères qui les firent courir d'un commerçant à l'autre pour trouver enfin le lieu voulu le jour dit).

L'affaire était dans la poche : un moldu super sympathique au torse musculeux et au sourire bright, genre vedette de ciné viendrait les y rejoindre et deux "taux pmo dell" féminin se joigneraient aussi à eux. Décidément, seuls les moldus sur internénette ne semblaient avoir aucun bouton, le tein doré et resplendissait d'une beauté presqu'irréelle, parce qu'à vu de nez, ceux que l'on croisait en ville n'avait vraiment pas tout pour plaire. Les sortilèges de beauté n'avaient pas encore été inventés dans leur monde, ça c'était sûr !


- Zyn, je crois qu'on a trouvé les amis idéals !, s'était exclamé Xaël, tout émoustillé à la vue des deux nymphettes en bikini qui leur avait donné rendez-vous.Le jour venu, les déboires concernant le lieux précis dudit restaurant passés, nos deux McEwan s'attablèrent et attendirent leur glorieux amis. Cette fois, c'était sûr, l'opération "immersion en milieu moldu" serait un succès complet. Leurs rendez-vous étaient si cool qu'ils allaient tout leur expliquer avec simplicité et clarté.

Ils découvrirent avec grand plaisir que les moldus n'avaient par pour habitude d'être ponctuels... No Apparemment, ce n'était pas l'apanage des sorciers et ils semblaient même être plus doués dans ce domaine... What a Face
Au bout d'une demi-heure, une des deux nymphettes se pointa à leur table. Elle avait eu le bon goût d'épingler son pseudo sur son blouson (ah, Cruz, ça s'écrit comme ça ?). Si on excluait son œil bistre, ses genoux cagneux, les trois poils qui lui courait sur la tête, son air bêta, elle pouvait vaguement faire penser à la fourrure de phoque d'une selkie... Shocked

Leur fier ami arriva bedaine en avant, un air torve peint sur la visage et un regard déçu devant l'absence de formes de la cousine de Xaël. Il n'adressa même un coup d'œil à leur autre "amie" plus en avance que lui... bon, concédons-le, Mélusine n'était pas une beauté mais en comparaison, on lui aurait sûrement donné le titre de miss universe, au moins, elle avait un paquet de charme...

Spoiler:
 

Enfin, la troisième déception arriva. Elle portait un masque que Xaël reconnu comme mortuaire : d'une blancheur extrême, du noir de pied en cape et des dizaines de piques et bouts de métal qui dépassaient de ci de là, bien souvent plantés dans la peau.

Spoiler:
 

S'ils avaient dû définir leur "amis", les McEwans auraient sûrement qualifié la selkie de "blonde" (bien qu'elle fut brune), la morrigane de "vicieuse" vu les penchants sado-maso qu'elle se complaisait à présenter (à moins que ce ne fut des blagues) et notre Brad Pitt satyrique de moine lubrique (pour le ventre et la coupe de cheveu en particulier)...

Bref, ce banquet avec Apollon, Aphrodite et Demeter ne fut certes pas si déplaisant qu'on aurait pu le croire. Chacun raconta sa vie sans prêter oreille à celle des autres, si bien que les cousins ne purent glaner aucune information réellement précieuse sur les us et coutume des moldus si ce n'était ce goût bizarre pour les apparences, cet inintérêt porté envers son prochain et cette superficialité. Toute cette soirée fut si admirable que Xaël en eut l'appétit coupé. Après avoir passé une heure à s'abîmer la mâchoire à force de sourires forcés, Xaël fit un discret signe de tête à Zyn pour lui proposer de s'esquiver.
Il était temps d'ailleurs : sa cousine semblait sur le point de vouloir enfoncer sa batte pour voir si Brad Pitt avait assez de place dans son ventre pour y faire aussi tenir sa tête ; et semblait mijoter quelques obscurs desseins concernant les deux filles.

Par bonheur, ils purent s'enfuir sans que leurs "amis" s'en aperçoivent.
Sur le chemin du retour, ils décidèrent de faire bonne chair chez leur cousins et de se remplir la panse des mets goûtus qu'ils avaient acheté le premier jour mais qu'en huit jours ils n'avaient point encore eu le temps de savourer...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8357

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:47

Ainsi, quand certains soignaient leur chagrin dans l'alcool, les McEwan, eux, préféraient faire une orgie gastronomique.

' Je ne te trouve pas d'humeur si chagrine... '

C'était une expression.
Tous les prétextes étaient bons pour se faire un bon repas. D'autant plus que la compagnie précédente lui avait coupé l'appétit. Ce qui était dommage compte tenu de l'odeur qui régnait dans la place. Mais l'autre machin qui lorgnait, incrédule, son absence quasi-totale de poitrine, avait de quoi rendre anorexique de frustration le plus morphale des Gargantua.

La demi-heure qui suivit était à l'image des meilleurs moments de folie mcewaniennes. De la poudre (farine, isn't it?) volait partout, de même que la plupart des ingrédients. En réalité, ces mêmes ingrédients atterrissaient plus souvent au sol, sur les murs ou dans les cheveux de l'autre que dans les plats prévus à cet effet. Et si certains produits avaient une drôle d'odeur ('fraîcheur des pins' ou 'lavande française'), ils se juraient qu'il fallait vivre dangereusement. Et que c'était là le prix pour vivre comme des moldus. Etre dépourvu de pouvoirs magiques était une aventure en soi, dans laquelle il fallait un peu payer de sa personne.

Le résultat de leurs errances culinaires fut... curieux. Mélusine se jura qu'elle s'arrangerait, à l'avenir, pour emporter des provisions lors de ses séjours loin de chez elle. Pas que ce soit mauvais mais... pour la première fois dans son histoire personnelle, et malgré des expériences plus qu'hasardeuses, l'estomac de la jeune fille réagit assez mal à ses ingurgitations intempestives. Sa tentative d'avaler une boisson moldue pour faire passer le tout n'arrangea pas la sauce. Sa panse gastrique fit des sauts périlleux à faire pâlir d'envie les adeptes des acrobaties aériennes. Elle avait chaud. Froid. Envie de vomir. Des étincelles devant ses yeux. L'impression de perdre pied avec la réalité.
Xaël ne semblait pas en très bon état.

Pourquoi ils prirent la décision de sortir prendre l'air?
Comment ils y parvinrent?
Qui croisèrent-ils qui s'inquiéta de leur état?
Allez savoir.

Une musique se fit entendre dans la nuit.
Deux notes inlassablement répétées.
Pin pon. Pin pon. Pin pooooooooooooooooooooooooooon.
Des mains se saisirent d'eux, les entraînèrent dans une cage à roulette à vous donner le mal de mer. Les conduisirent dans un endroit tout blanc qui sentait épouvantablement mauvais.

Petite ellipse pour vous épargner les détails de ce que des hommes en blanc leur firent subir. Sachez seulement qu'à l'issue de cette épreuve, leur estomac était vide et bien vide. On leur donna une chambre, un truc blanc qu'ils essayèrent de faire passer pour un vêtement. Et on leur planta un truc dans le bras.
Et Mélusine hurla. Hurla. Hurla. Jusqu'à ce qu'ils lui plantent un deuxième truc et là, trou noir.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Zoroastre McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 99 nimbus
Habitation : Scotland
Occupation : Inspecteur, Ceigneur, Baroudeur, Em****eur
Signature : Me, Myself & MMMMM (le gif)
Avatar : MMMMM
Date d'inscription : 06/02/2011
Coup de coeur : 27
Gallions : 4821

MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    Dim 30 Oct 2011 - 22:52

Tout était allé un peu trop vite au goût de Xaël. Le feu qui lui avait ravagé le ventre avait disparu, remplacé par une désagréable impression de mélasse sèche. Il avait la bouche pâteuse et l'esprit aussi éveillé que l'on pouvait l'être sans avoir dormi 7 jours durant...

On l'avait séparé de sa cousine pour des raisons de genre et de diplomatie. Il avait malgré tout eu droit à quelques explications - ce qui semblait être une denrée rare dans ce lieu aseptisé qui rappelait le département des mystères dans une version plus... blanche. Soeur Hingue s'était occupée d'elle et avait taché de la calmer - malgré toute la bonté volonté dont cette religieuse semblait faire preuve, Xaël doutait qu'elle puisse y parvenir... Le coin du grand bâtiment où il se trouvait était bariolé de Rune Hagalaz dans sa forme primitive... mais apparemment les moldus n'en connaissaient pas la signification... curieux...

Sa cousine, quant à elle, se trouvait dans un lieu barbare que les types à blouse blanche appelait "psychiatrie" en se jetant des regards apeurés. Visiblement, ça s'appelait aussi CMP, un cours moyen-préparatoire pour enfant terrible ?

Dès qu'il fut à peu près réveillé, une foule de gens en blouse blanche surgirent dans sa chambre sa lui demander la permission. Après ça, une dame (toujours en blouse blanche, faut-il le préciser ?) voulu lui faire remplir des papiers pour lui et sa cousine.

Elle voulait qu'on "hausse Pytalyse" sa cousine mais que d'un tiers...
Tout alla de mal en pis lorsqu'elle lui demanda ses papiers.
Xaël n'avait rien sur lui, pas même le dernier emballage de la sucette achetée chez Honeyducke... Elle lui demanda tout un tas de cartes (d'identité, de sécurité, de mutuelle...). C'en était vraiment étonnant, on aurait pu croire que cette dame avait perdu son chemin...

Quand l'air béat de notre débonnaire ami eut raison de la patience de la femme en blanc, celle-ci lui tourna le dos en lui laissant des feuilles où il était censé marquer tout un tas de choses.
Il y avait là des espaces réservés aux chiffres, d'autres aux lettres. Les consignes avaient beau être écrites en anglais, elles auraient été écrites en chinois, cela aurait été du pareil au même.

study

Après réflexion, Xaël décida d'utiliser sa baguette (Mélusine n'était pas là pour vérifier What a Face ). Mais il découvrit avec horreur affraid qu'on l'en avait dépossédé, tout comme de sa ceinture runique et de son pendentif d'Exbranhil. Là se fut la débandade...

Il laissa les feuilles en plan et se précipita vers la sortie...
No
Mais une autre dame en blanc le ramena gentiment à sa chambre.
Il dut attendre plusieurs heures avant de pouvoir récidiver mais de façon plus discrète.
A force de ruses et de persévérance, il parvint à localiser ses affaires et déguerpi sans demander son reste.
Habillé normalement (apparemment, le pyjama blanc n'était pas approprié en dehors des chambres d'hôpital moldu), il se présenta au département psychiatrie (ah, ça s'écrit comme ça... Ange ) deux bonnes heures plus tard.

Ce fut tout bonnement un miracle s'il parvint à localiser sa cousine.
Les nerfs en pelote il réquisitionna ses affaires et se dirigea sans explication dans le service.

Il était tellement chamboulé qu'il ne se rappela pas ce qu'il fit ensuite avec précision. Toujours est-il qu'il dut ouvrir un nombre incalculable de portes de chambre avant de trouver Mélusine. Qu'entre temps, maints types en blouse blanche puis en habits bleus ou noir de très mauvais goût vinrent s'interposer. Et qu'il découvrit tout un tas de gens au regard fou et aux attitudes étranges dans les chambres ouvertes - logique vu comme on les traitait pensa Xaël...

Grâce à la puissance de sa baguette et de sa ceinture, il parvint enfin jusqu'à sa cousine. Celle-ci se comporta assez bizarrement - bizarrement en comparaison de ses habitudes s'entend Demon : elle semblait toute endormie. Sleep
Xaël la ceintura, fit un moulinet de sa baguette pour écarter les moldus qui se précipitaient sur eux et transplana avec Mélusine hors de ce lieu sinistre.


- Je sais pas toi, mais moi j'en ai ma claque des moldus... L'immersion c'est pas terrible, je retourne dans les Highlands...

A leur retour dans le monde des sorciers, deux beuglantes les rejoignirent par la voie des airs... suivies de deux autres missives avec un tampon du ministère...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pas sorcier    

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pas sorcier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casque du Roi sorcier
» Roi sorcier plu puissant
» Roi Sorcier sur Ombre Aîlée.
» Lendar Elendïl [Sorcier]
» Rafaël Eärendil [Protecteur de Scalim & Sorcier de l'eau]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: U.K. Insiders-
Sauter vers: