PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Nous + Lui... et Elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Nous + Lui... et Elle   Lun 18 Juil 2011 - 22:56


Nom du responsable RP : Isis Kitlee
Noms des participants : Egon Sutham et Isis Kitlee
Lieu(x) où se déroule l’histoire : Les sous-sol de Poudlard, leur chambre
Date(s) / Echelle du temps : fin juillet 2013
Pitch du sujet au départ :Matinée au calme pour deux amoureux.
Chronologie : Après la création du Calice et le départ de Sacha dans l’opposition.
Avertissement : Standard [ x ] Sexualité [ x ] (peut-être) Violence [ ] Idées pouvant être choquantes [ ]
Raison de l’ouverture du RP Express : Montrer une bout de vie des iccams.
Administrateur ayant donné l’accord : EGON SUTHAM Bullet Accepté [ x ] Bullet Refusé [ ], en cas de refus, voici le motif invoqué : ...








Son buste collé contre son dos, Isis, à califourchon derrière son homme, l’enlaçait de tout son être. Mutine, elle n’arrêta ses baisers dans le cou de son double uniquement pour lui tendre un petit coffret en argent surmonter d’une fleur de Lys, tout en lui soufflant un je t’aime au creux de l’oreille.

Un sourire espiègle sur le visage, elle scruta tous les mouvements d’Egon… qui furent d’une lenteur mortelle. De malicieuse, elle devenait de plus en plus pressante. Elle avait hâte qui l’ouvre son cadeau, mais il semblait d’humeur lascive.


- En faite, le but c’est que tu l’ouvres… le couvercle… … … Tu veux que je le fasse ?
- Pas vraiment.
- Alors fais-le. Ca ne peut pas te prendre autant de temps d’ouvrir un malheureux couvercle.

Le regard lui dit tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Elle leva les yeux au ciel en signe de capitulation, avant se rouler dans les draps. Elle créa un nouveau feu follet avec ses pouvoirs de mieux en mieux domestiqués. Puis elle reprit son observation minutieuse de son compagnon. Elle s’apprêtait à redevenir impatiente quand il ouvrit enfin le coffret.

Elle s’amusa de sa réaction dubitative. Elle rit, se qui le renfrogna un chouilla, et qui l’a fit marré encore plus. Elle rampa vers lui, s’agenouilla en face de lui et l’embrassa à pleine bouche.

Elle effleura le trésor à l’intérieur de l’écrin d’argent, une sphère violette pas plus grosse qu’un vif d’or.


- C’est notre fille… enfin je veux dire, note fille est là, rectifia-t-elle en posant l’une des mains d’Egon sur son ventre. Elle sourit devant l’expression du futur papa. La sphère, c’est mon Baby’in… mon test de grossesse, tu vois le truc qui dit « Youhou vous allez être parents ».

Isis chipa un dernier baiser, lui rappela a quel point elle l’aimait, puis le quitta encore plus mutine pour aller s’assoir dans leur oreiller.

- C’est bon, là tu peux paniquer.

Ce qu’elle avait elle-même fait avant de retourner dans la chambre et lui annoncer. Et il était bien entendu qu’elle ne lui avouerait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Nous + Lui... et Elle   Mar 19 Juil 2011 - 2:07

Paniquer ? Moi ? Jamais. Attends, tu te fous de qui ? J'ai parcouru l'Amazonie avec Sacha et notre fan club de lycans sadiques aux baskets, j'ai fait l'Europe à dos de troll des montagnes pour retrouver la mémoire de mon meilleur pote, j'ai traversé Myr aux côtés d'un vampire assoiffé de sang, j'ai survécu à la mort de mon ex, à six voyages tridimensionnels, à un empoisonnement aux Thés Mirages, à une tribu de gosses centenaires qui voulaient me servir en offrande à deux Divinités avec lesquelles j'ai fini par devoir accomplir une fusion à haut risque et à sept années de cours de Botanique avec Chougras... je panique devant personne, moi. C'est pas un fœtus qui va me faire flipper.

- ...

O. K.... Je panique.

Je dois avoir l'air d'un Scroutt. Un Scroutt muet. Goyle et Simplet passeraient pour deux intellectuels à côté de moi. Il faut que je bouge. Il faut que je parle. Il faut que je dise quelque chose. Quelque chose de pas plus con que la tête que je tire... si possible :

- De...

Bon. J'avais dit 'si possible' mais visiblement c'est pas possible.
De ? De...?! Qu'est-ce que c'est que ça 'de'... Je connais au moins 7000 mots, facile, et c'est tout ce que j'ai à dire ? Une préposition ? C'est tout ce que ma troll de bouche a pu sortir ? 'De' ? Je dois bouger, ne serait-ce qu'un muscle, sinon elle va penser que j'ai gobé ma baguette.


Le temps que l'information lui monte au cerveau, et que, de cette nouvelle, jaillisse toutes les images, les répercussions et les sens concrets qui y étaient liés, Egon était resté bouche bée et les yeux plantés sur le globe violet.

Envieux, il y avait pensé maintes fois en regardant évoluer ses amis. Il était d'ailleurs difficile de ne pas y penser comme il était cerné de près par les naissances et les enfants : Emmett, Merwick, Salomé... Enki, son complice de toujours ou encore Sacha qui allait connaître les joies de la paternité pour la seconde fois. Etre jour après jour le témoin infécond du consternant et intimidant bonheur de se savoir père n'avait fait que confirmer son propre désir de fonder une famille. Ou plutôt, de l'agrandir. Toutefois, quelques mois plus tôt, il avait mis de côté ses désirs de paternité, songeant que son environnement actuel, la mystérieuse Prophétie et l'incertitude d'un futur pacifique rendrait l'expérience parentale compliquée. A contre cœur, il s'était fait une raison. Mais il y avait tant pensé... Dans ses fantasmes il n'était jamais allé jusqu'à se préparer ou imaginer la manière dont il prendrait la nouvelle si un jour il avait la chance d'être à la place de celui à qui on apprend qu'il va devenir père. Bah franchement, il y aurait eu peu de chance pour qu'il se fût imaginé si bête.

Il resta pétrifié. Une détonation dans sa poitrine lui fit croire que son cœur avait battu si fort qu'il s'était propulsé à l'extérieur de sa cage thoracique. Tout était si calme dans sa tête. Soudain vide. Ses joues étaient brûlantes. Le haut de ses oreilles aussi. Ses pupilles turquoise se dilatèrent au point qu'on eût pu jurer qu'il avait les yeux noirs.

Après une bonne et longue minute de ce traitement, après avoir vécu intérieurement en accéléré une somme incommensurables de fantasmes éveillés et d'envies, après avoir soumis son âme à des cris insonores en tout genre, cris de joie et de fierté, de folie et d'anxiété, après avoir compressé jusqu'à son dernier neurone de questions, de peurs, d'espoirs et d'un amour infini pour cette femme qui lui offrait en vrai le plus beau cadeau du monde et qui devint au même instant encore plus précieuse - si cela fut possible - qu'elle ne l'était déjà à ses yeux, après un si court et si long moment, le masque médusé se fissura. Il fronça doucement les sourcils pour voiler pudiquement son regard qui redevint bleu mer. Il ne s'était jamais sentit si vulnérable que maintenant. Dur d'offrir son regard si secoué par la nouvelle... putain de pudeur. Il tendit son bras vers Isis - qui, quant à elle, était passablement gaga - pour l'entourer et réfugier son visage dans son cou. Il referma autour de ses épaules son deuxième bras, celui qui tenait le coffret qu'il refusait de lâcher.

Dans tout ce qu'il s'était imaginé sur cet instant, il n'aurait jamais pensé pleurer. Avec ces larmes joyeuses et calmes, ce furent toutes les incertitudes, l'anxiété et les craintes qui s'en allèrent. Il se lavait des drames passés. Il décompressait. S'allégeait. Se soulageait du poids de la lourdeur de ses dernières années.
- Je t'aime, sanglota-t-il comme s'il venait de se prendre un violent coup de massue.
Puis les sanglots nerveux se transformèrent en un rire de joie. Il embrassa Isis comme un furieux, dégagea subitement son visage de son cou, embrassa sa bouche, son sein, son ventre où il finit par coller sa joue.
- Putain... qu'est-ce que je t'aime.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Nous + Lui... et Elle   Mer 16 Nov 2011 - 0:39

Résidence Sutham-Kitlee
Novembre 2013


- Si je suis sérieuse ? Si je suis sérieuse ! tu peux me dire ce que tu trouves de pas sérieux dans « Pour le prénom de notre fille, j’aime assez Gwendoline, t’en penses quoi ? » Non mais sérieux !!

Le thé tangua dangereusement dans la tasse qu’Isis venait de servir tout en enchainant ses reproches un peu plus fort, pour être sur que son compagnon puisse l’entendre malgré la cloison qui les séparait.

- Et je te signale que Gwendoline, je trouve ça jolie comme prénom. C’est quoi ton– Rhidow, pour ton entrainement de poursuiveur, t’as le jardin – C’est quoi ton problème avec ce prénom. Enfin, avec tous les prénoms que j’ai pu te soumettre ?

Elle grommela tout le trajet table de la cuisine-table du salon de leur tout nouveau nid. Elle faisait la gueule, et lui il se marrait.
L’iccam passa nerveusement ses mains sur son ventre rebondie comme pour se relaxer, mais ca ne marcha pas. Ca ne marchait jamais, par quel miracle cela aurait changé.

Depuis qu’elle avait appris sa grossesse, l’iccam réagissait à fleur de peau. La moindre petite chose devenait une montagne insurmontable. Isis avait lu des centaines de bouquin qui affirme qu’une femme enceinte se sentait épanouie. Vraiment, depuis juillet, sur la tête du Calice, elle ne s’était jamais sentie épanouie. Bien au contraire.


- Mais ne t’inquiète pas, j’ai bien pris note que de ton vivant il sera toujours hors de question que tes spermatozoïdes aient participé pour moitié à engendrer une Gwendoline.

Elle bouda quand elle prit sa gorgé de thé. Elle boudait toujours à la seconde gorgée. Et elle boudait encore quand la tasse fut reposée dans sa soucoupe.

- Mais bordel. C’est quoi ton problème avec le choix du prénom ?

Elle angoissait à l’idée que leur fille ne portera pas de prénom à la naissance. Bien entendu, elle priait surtout pour qu’elle soit en bonne santé… et accessoirement qu’elle soit humaine. Mais la perspective qu’elle donne naissance à ce qu’elle avait de plus cher n’ait pas de prénom la paniquait.
Il restait trois mois avant le jour fatidique. Trois mois si elle arrivait à terme. Trois mois pour arriver à se mettre d’accord. Autant dire que s’était loin d’être gagné.


L’euphorie de la nouvelle amoindrit, Isis pensait que le choix le plus problématique qu’ils auraient a affronté serait celui des parrains. Avec le pedigree qu’était celui des iccams, il fallait à leur gamine une assurance vie digne de ce nom. Les deux avaient été choisis instinctivement en quoi, un quart d’heure à tout casser.



- Ce qui me scie le plus, c’est que t’as cru que je plaisantais. On va jamais se mettre d’accord et elle n’aura pas de prénom. Notre fille n’aura pas de prénom. Tu te rends compte, elle n’aura pas de prénom, répéta-elle. On a réalisé une prophétie vieille de plusieurs millier d’année. On a traversé les époques. On a créé le Calice. Mais on n’est pas foutu de donner un prénom à notre chair. On va assurer comme parents, moi j’te l’dis. Et tout ca parce que
- Peut-être qu’Egon il ne veut pas d’un prénom breton, aiguilla gentiment le Shalimancyan, qui venait de finir son entrainement de joueur de quidditch et commencer à ranger tout son attirail.

Boulette. Oh la méga giga archi supra boulette. Chiasse. Pourquoi n’y avait-elle pas songé ? Comment est-elle passée à côté ? Impossible. Invraisemblable. A sa place, elle l’aurait déjà tué, trucider, découper haché menu est donner à becqueter au premier hippogriffe qui passait par là.

Isis était concentrée sur son fils qui se dirigeait vers sa chambre. Le truc c’est qui ne fallait pas qu’elle perde la face. Se la jouer décontracte et surtout ne pas montrer qu’elle avait pensé qu’à sa gueule, en omettant les origines de l’homme de sa vie. S’était pas gagné.



- Sinon, y a aussi beaucoup de prénom slave que je trouve jolie Love 2 .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous + Lui... et Elle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous + Lui... et Elle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? même si la passion nous déchire, elle ne doit pas briser ce qui nous lie.
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» Nous servira-t-elle ? (Bellatrix, Narcissa et Lucius)
» Don't look back anymore. I'm home [Cerenna]
» Splash You - La vie est si courte, alors profitons-en avant qu'elle ne nous échappe...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: RP Express :: RP Express Liberté-
Sauter vers: