Forum de jeu de rôle par écriture alternée sur le thème de l'univers magique de Harry Potter de JKR pour adulte et jeunes adultes
 
ConnexionConnexion  HomeHome  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Try Again [Pv Jolene Letrade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joy L. Faithless
● University ●
avatar

Nombre de messages : 12
Age du personnage : 17 Ans
Habitation : Poudlard Uni'
Signature : Crims'
Avatar : Crims'
Date d'inscription : 31/05/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4329

MessageSujet: Try Again [Pv Jolene Letrade]   Lun 6 Juin - 16:20


N'allez pas là où le chemin peut mener.
Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace.
[Ralph Waldo Emerson]

TRY AGAIN

    Elle tourna encore une nouvelle fois, prête, s'il ne s'agissait pas du bon couloir, à se frapper le front contre le mur par dépit. Ressaisis toi, ma grande ! Elle faisait toujours tout parfaitement comme il fallait, et c'était sur elle que s'abattaient les ignobles bêtises idiotes et insupportables, qu'on appelait aussi, pour simplifier, les aléas de la vie. Dommage ! Lorsqu'elle déboucha sur un nouveau croisement, elle regretta sa parole, et se dit qu'elle attendrait la prochaine erreur pour se fracasser le crâne. Beau choix.

    Elle ne pouvait pas, pas déjà. Quelle gourde ! Elle connaissait ce château, pourtant, elle y avait passer les sept années de sa vie précédentes. Mais non, il fallait qu'elle parvienne à tourner dans un mauvais couloir. Il fallait absolument qu'elle trouve une carte de cette partie du château. Allez, un petit peu de bon sens, un goutte de sens de l'orientation, et elle retrouverait son chemin. Bon, d'accord, ce n'était pas donné, sachant qu'elle était totalement dépourvue des deux qualités que nécessitaient l'art de retrouver son chemin. Elle s'assit, réfléchissant afin de trouver la moindre idée qui pourrait lui faire retrouver le chemin de sa Salle Commune. Elle croisa les doigts, geste désespéré certainement aussi utile que de retirer ses chaussettes et en faire un étendard.

    Elle sortit sa baguette, réflexe nerveux qui la prenait dès qu'elle ne parvenait pas à résoudre une situation qui la tracassait. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer, mais la seule chose qui finit par lui parvenir fut la fraicheur du mur qui la maintenait droite, et la rugueur des pierres qui s'effritaient au fil du temps. Bien peu de choses pour l'aider à se ressaisir. Tant pis pour l'agréable position, elle se releva, sachant que sinon, elle ne pourrait jamais atteindre la plénitude qui lui permettrait - peut-être - de regagner une partie de l'établissement qu'elle réussirait à reconnaître. Et bien, ce n'était pas gagné.

    Cette fois-ci, elle se mit à tourner en rond. Elle ne tenait plus en place. Ca ne tournait pas rond. Ce n'était pas normal. Elle était quelqu'un qui respectait ce qui devait être respecter, elle n'avait jamais fait un pas de travers. Pourquoi ce genre de crasses lui arrivaient à elle ? Où était la logique dans l'histoire ? Il s'agissait certainement d'un mauvais tour de la part de quelqu'un. Elle s'arrêta. Et par quel moyen quelqu'un aurait-il fait cela ? Bon, d'accord - elle reprit son mouvement circulaire- elle s'était perdue seule, comme une idiote. Et lorsqu'enfin elle arrêta de se torturer les méninges, la solution lui vint.

    Enfin, la solution, c'était beaucoup dire. Plutôt la personne qui allait lui apporter la solution. En effet, elle entendit alors les pas de quelqu'un. Il y avait quelqu'un ! Elle allait pouvoir sortir de ce trou. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'elle ne tomberait pas sur aussi perdu qu'elle, et ce serait parfait. Elle vit alors le visage de son sauveur, ou plutôt de sa sauveuse. Elle ne parvint pas à remettre un prénom, un nom sur son visage, mais elle se dit qu'elle en saurait bientôt plus sur la jeune femme, jeune femme qui était d'ailleurs certainement plus âgée qu'elle. Elle connaitrait alors certainement les couloirs des ailes expatriées du château. Chance, enfin !
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 4772

MessageSujet: Re: Try Again [Pv Jolene Letrade]   Lun 6 Juin - 18:12

Jolene regarda son poignet bandé. Il allait vraiment falloir qu'elle trouve quelque chose pour faire diminuer la cicatrice de brûlure qu'elle avait à cet endroit là. Elle avait dit aux gens qu'elle s'était cassé le poignet et qu'elle voulait voir ce que subissaient les moldus quand ils devaient attendre que leur corps se guérissent tous seuls. La plus dure à convaincre avait été sa meilleure amie Olivia. Celle ci la connaissait bien assez pour savoir qu'elle n'était certainement pas prête à laisser son corps subir ce pauvre traitement. Et puis d'autres commençaient à se douter qu'elle mentait. Même s'ils ne s'y connaissaient pas trop en guérison naturelle, ils savaient bien que ça ne prenait pas autant de temps. Et même elle ne voulait pas traîner ce rappel quotidien du fiasco qu'avait été sa mission en Russie.

Mais pour le moment, ce détail était relégué en bas de son échelle de problèmes prioritaires. Celui qui était en cause de son ballade furieuse dans les couloirs étaient actuellement en haut. Tout en haut.

C'était encore et toujours son professeur de sortilège qui s'acharnait sur elle. Mais à la base, elle n'était pas une jeteuse de sort. La jeune fille excellait dans l'alchimie et la confection de potions, de plus les poisons étaient son dada. Elle était aussi la meilleure de sa classe, mais c'était à cause de sa faculté à maîtriser toujours le stricte minimum et à travailler comme une folle, quitte à se détruire la santé. Elle voulait être la meilleure et donc, elle l'était. Ce n'était qu'une question de volonté et de travail. Personne ne pouvait combattre une détermination en acier. Celle de Lena était en acier trempé. Et dans son parcours, il n'y avait eu que deux événements qui l'avaient détourné momentanément de son chemin vers la réussite belle et éclatante : la mort de sa sœur et sa rencontre avec un Moldu de la résistance et elle n'était pas prête de l'oublier lui. Sa brûlure sur le poignet le lui rappelait dès qu'elle posait les yeux dessus.

Et ce professeur avait bien remarqué, et ce depuis pas mal de temps, l'inintéret profond de Jolene pour la matière qu'il enseignait. Et son travail qui ne s'étendait toujours qu'au stricte minimum alors qu'elle se faisait suer sang et eau pour apprendre toujours plus dans les potions. C'était pourquoi, ce jour-ci, il avait décidé de la virer de son cours, pour l'humilier - du moins de l'avis de Lena- et elle se retrouver à traîner des pieds furieux dans les couloirs de Poudlard.

Avec une heure à tuer, ce qui était plus son problème en fait. Elle s'ennuyait facilement, ses professeurs étaient là pour en témoigner, et elle détestait s'ennuyer.

Elle décida donc de quitter l'aile Universitaire pour retourner dans le château. Avec un peu de chance, elle réussirait à trouver un peu de satisfaction à jeter des sortilèges sur les passants, quoique sans la présence de son amie pour commenter les résultat, ce ne pourrait pas être aussi amusant que d'ordinaire. Et puis elle avait passé l'âge quand même ! Et au pire, elle pourrait toujours récupérer ses affaires de potions dans sa salle commune et aller concocter des poisons en imaginant qu'elle les versaient dans le thé de son professeur de sortilèges. Ça lui détendrait les nerfs, et puis faire des potions lui apporterait le calme intérieur dont elle avait besoin pour ne plus penser à ce Troll en puissance. Et quand elle commençait à comparer quelqu'un à un troll, dieu seul savait combien elle avait besoin de faire le vide.

Conclusion, elle allait faire le détour par la salle commune des Phoenice Zone. Elle s'y rendit, marchant si vite qu'elle en courut presque. Et ne fut nullement étonnée de découvrir que la salle était vide à cette heure ci. Des livres et des rouleaux de parchemins vierges traînaient sur les bureaux. Preuve que cette salle était bien le QG des Têtes de la prestigieuse maison de l'Université.

Elle grimpa quatre à quatre les marches menant aux chambres des filles et trouva sans difficulté son nécessaire aux potions où elle avait laissé la veille : en haut posé sur parfaite pile de vêtements pliés dans sa malle qui rayonnait de propreté et d'ordre. Elle savait que des filles de sa chambre, des anciennes souffre-douleur, lui enviaient son sens de l'ordre. Et si elles n'avaient pas crains une vengeance des plus horribles de la part de Lena, elle se seraient certainement fait une joie de détruire chaque jour cet ordre parfait dans sa malle.

La jeune fille attrapa son matériel en réfléchissant à tous les lieux qu'elle connaissait et qui étaient tranquilles pour y travailler sans être dérangé, à part potentiellement par les fantômes. C'est ainsi qu'elle atterrit dans un des nombreux couloirs de Poudlard qu'elle connaissait par cœur pour les avoir parcourus de long en large et en travers lors de ses rondes en tant que préfète de Serpentard. A taper une cadence imaginaire sur son chaudron en étain.

C'était une jeune fille, qui devait être de l'âge de son frère. En première année donc. Et qui semblait terriblement perdue la pauvre. Il y avait des gens comme ça qui se perdaient dans les couloirs de Poudlard. Jolene, le premier week-end qui arriva après son arrivée en première année, parcourut entièrement l'édifice avec comme guide son frère ainé qui était déjà en septième année. Elle se souvient qu'à l'époque, elle regrettait que la plus grande de ses sœurs ait quitté Poudlard et que ce ne soit pas elle qui lui ait fait faire la visite. Mais bon, il y avait des gens comme ça qui se perdaient facilement.

Et elle n'allait pas la laisser errer comme ça même si c'était pas l'envie qui lui manquait. Pas par méchanceté, par prudence au contraire. Elle n'avait pas envie de se montrer sèche et méchante envers la jeune fille à cause de son degrés d’énervement.

Elle rajusta donc la bretelle de son sac en bandoulière sur son épaule et s'approcha en relevant la tête vers la jeune fille en se récitant tous les noms de poisons qu'il existait pour le moment sur cette planète.

- Salut. Tu as besoin d'aide ?

La question était idiote, mais elle valait le détour. Imaginons un instant qu'elle s'amusait volontairement à tourner en rond. Beaucoup de gens étaient dérangés dans cette école, alors …
Et puis, peut-être qu'elle attendait quelqu'un ici. Même si elle prenait de grands risques avec un rendez vous galant dans les couloirs. Risques inutiles quand on songeait qu'il y avait un parc quelques étages plus bas.

- Tu attends quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Joy L. Faithless
● University ●
avatar

Nombre de messages : 12
Age du personnage : 17 Ans
Habitation : Poudlard Uni'
Signature : Crims'
Avatar : Crims'
Date d'inscription : 31/05/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4329

MessageSujet: Re: Try Again [Pv Jolene Letrade]   Mar 7 Juin - 15:16

    Est-ce qu'elle avait besoin d'aide ? Mais non, bien sur que non. C'est que Joyce adorait tout particulièrement être dans les couloirs de l'établissement, perdue comme pas deux, et tourner pendant des heures pour retrouver son chemin. Une vieille habitude, voyons ... Bon, d'accord, ironie à part, elle était complètement, irrémédiablement, définitivement perdue. Mis à part si quelqu'un l'aidait, ce que la jeune femme face à elle allait peut-être faire. Qui sait ?

    Elle se calma donc, prit quelques secondes pour cela, faisant tarder sa réponse. Elle inspira, et rangea sa baguette. premièrement, elle savait bien qu'il s'agissait là d'un signe de nervosité. Deuxièmement, elle n'avait en aucun cas envie de s'attaquer à celle qui, dans quelques minutes, peut-être bien, lui permettrait de retrouver le chemin de son elle. Elle aurait été superstitieuse, elle en aurait presque croisé les doigts. Elle ne l'était pas.

    Joy a écrit:
    " Ce serait pas de refus ... Sept ans ici, pas fichue de se retrouver. Ca craint ! "

    En même temps, ce n'était pas comme si elle n'avait pas l'habitude. Elle savait bien qu'elle était capable de beaucoup de choses, qu'elle avait quand même une liste de qualités, mais le sens de l'orientation restait quelque chose qu'elle n'avait jamais eu. Dommage ! Ca aurait pourtant bien pu lui être utile. Elle n'aurait pas su dire le nombre de fois où elle s'était retrouvée à fulminer parce qu'elle perdait un temps dingue à arriver à l'endroit qu'elle souhaitait visiter. Plusieurs dizaines de fois, et encore, elle était bien gentille. Tiens, il faudrait bien qu'elle s'achète un abonnement à une entreprise de cartes, ça ne pourrait que lui être utile. Elle y réfléchirait ...

    Elle finit par se retourner vers la jeune femme qui l'avait apostrophée. Elle venait en effet de se rendre compte qu'elle n'avait même pas fait attention à qui il s'agissait. En même temps, maintenant que cela était fait, elle se dit qu'elle ne la connaissait absolument pas. En tous les cas, il ne lui revenait pas en mémoire l'idée qu'elle avait déjà croisée quelqu'un de droit comme ça, à l'air froid, sévère. Prêt à vous remettre en place au premier faux mouvement. Tiens, ça lui rappelait bien quelqu'un, cela. Une certaine Joy Faithless peut-être ? Quoique, la jeune première année était peut-être bien insupportable, en plus de cela.

    Lorsqu'enfin, elle eut fini sa courte analyse de la personne, du caractère, sur le peu qui se présentait à elle, elle se dit que se présenter ne serait peut-être pas la moins bonne des idées. Il paraissait qu'on appelait cela de la politesse. A ce qu'on lui avait dit, en tout cas. La politesse se respectait, et elle respectait ce qui se devait d'être respecté. C'était une règle légendaire pour elle, sa devise. Pourtant, à ce moment-là, elle n'en eut pas envie. Sixième sens ? Toujours était-il que se méfier était la première chose qui lui venait à l'idée. Elle se redressa, tentant de prendre un peu plus de mine de manière tout à fait discrète. Elle n'allait pas se laisser marcher sur les pieds !

    Elle remarqua un instant plus tard à quel point elle pouvait être puérile. Si elle avait jamais eu un quelconque sixième sens, elle se serait sortie de ce trou il y avait déjà plusieurs heures. Non, elle devait tout simplement se tromper. Ca lui arrivait, des fois. même à elle, oui ! Elle rangea donc son orgueil dans un recoin bien sombre de son esprit, et donna son nom.

    Joy a écrit:
    " Joyce. Joyce Faithless. 'Fin Joy, c'est bon, hein ! "

    Elle lui aurait même serrée la main, si elle ne s'était pas retenue avant. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ? Tourner en rond pendant deux bonnes heures avait du lui retourner l'esprit. Et bien, soit, elle se coucherait tôt ce soir, elle se sentirait mieux le lendemain, et arrêterait ainsi les bévues comportementales. Elle releva les yeux vers la Troisième année, lui offrant une esquisse de sourire. Esquisse, c'était déjà beaucoup. Elle pourrait s'en contenter et se sentir flattée d'enavoir eu tant.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 4772

MessageSujet: Re: Try Again [Pv Jolene Letrade]   Mar 7 Juin - 18:21

Jolene hocha de la tête avec un petit sourire poli. Dans sa tête, elle était déjà arrivée aux poisons en -L. Si la douleur continuait, elle allait devoir reprendre quelque chose contre la douleur.

Et à sa grande surprise, savoir qu'elle avait eu raison de la classer dans les gens qui n'étaient pas foutu de retrouver leur chemin alors qu'ils erraient dans le château depuis leur onzième anniversaire et qui auraient certainement apprécié que l'on placarde des cartes du château à chaque couloir, ne lui fit même pas plaisir. Pourtant elle adorait se réjouir quand elle avait raison. Certes, ça arrivait très souvent. Mais quand même, elle avait le droit de se réjouir à chaque fois. Bref. Mais elle aurait préféré se réjouir, au moins cela l'aurait distraite dans sa douleur.

La jeune fille haussa les yeux au ciel quand celle ci se plaignit d'être très nulle et de n'avoir aucun sens de l'orientation. Oh ! Ce n'était pas ça qu'elle avait dit ? Quelle importance après tout ? Dès qu'elle avait commencé à évoquer sa vie, aussi détournée que la phrase avait été, Jolene avait cessé d'écouter ce qu'elle disait. Elle était trop furieuse et avait bien trop mal pour s'occuper des malheurs des autres. Tout ce qu'elle lui demandait c'était d'être bref et concise. Au passage, il faudrait qu'elle le précise dès que ce sera à elle de parler. Histoire de ne pas perdre de temps en blabla inutile.

Quand elle se présenta, Jolene eut d'abord une moue moqueuse. Joy. Sérieusement ? La pauvre, avoir un nom de sentiment. Ca ne devait pas être facile à vivre tous les jours. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer les gens qui ne pouvaient pas la voir autrement qu'heureuse. Cela devait être un vrai fardeau. Jolene n'avait pas ce problème, ce qui était un net avantage puisqu'il ne laissait aucune opportunité de railleries ou de préjugés.

Mais avant de se présenter en retour, elle la dévisagea de haut en bas, lentement et ostensiblement. Qu'elle comprenne que la fille qui venait l'aider jugeait les gens avant de leur faire profiter de quoi que ce soit de sa personne. Elle semblait hum … disons, gentille. Quoique peut-être un peu comme elle. Ce qui n'était pas bien, deux grands caractères étaient voués à se disputer quand ils se rencontraient. Cependant, étant donné que c'était elle qui était dans la panade et non pas Jolene, la jeune fille devait se douter qu'elle n'avait pas à moufter pour critiquer la rouquine avant qu'elle ne soit arrivée à destination. Sinon, elle risquait de finir perdue dans les sous-terrains ou dans des lieux bien moins sympas.

Jolene en était capable. Elle l'avait déjà fait.

Quand son regard retourna au point de départ, c'est à dire le visage de la jeune fille, Jolene fit passer délicatement sa bretelle de sac de son épaule droite à son épaule gauche en déployant des trésors d'inventivité afin de ne pas toucher ou de bouger sa main gauche. Elle avait déjà mal, pas la peine de faire en sorte que cela s'empire. Et finalement renonça à lui tendre la main, par flemme et parce qu'elle jugea bon, sûrement comme son interlocutrice, qu'une esquisse de sourire suffisait amplement. Les deux jeunes filles n'étaient pas vouées à devenir les meilleures amies du monde, alors quelle importance à essayer de faire bonne impression ? En plus, elle n'était vraiment pas d'humeur aux mondanités.

- Jolene Letrade. Pas de Jo, pas de Lena, pas de Letrade. Jolene en entier. Et rien d'autre, dit-elle pour mettre les pendules à l'heure.

Après ça, elle reprit sa mine renfrognée normale, abandonnant même le petit sourire poli qu'elle avait quelques secondes plus tôt. Et puis l'idée qu'elle perdait du temps de préparation de potion lui rappelait qu'elle n'avait pas que ça à faire et qu'elle ferait mieux d'aider la jeune fille le plus vite possible histoire de retourner à ses affaires dès que possible.

- Bon tu dois aller où ?, demanda t-elle en affichant un profond ennui.

Elle attendait sa réponse, si elle ne l'avait pas dans les trente prochaines secondes, elle la planterait là et irait là où elle devait aller. Au passage, elle se souvint de ce qu'elle avait prévu de lui dire et qu'elle ne lui avait dit. Pas pour le moment. Elle songea d'ailleurs qu'elle devrait utiliser cette formule dans chacune de ses conversations. Ainsi, perdrait-elle peut-être bien moins de temps.

- Sois bref et concise s'il te plait.

Lena n'avait pas que ça à faire et espérait que toute son attitude le montrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Try Again [Pv Jolene Letrade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Try Again [Pv Jolene Letrade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. Heartbreak Hotel [avec Will Schuester]
» Une explication ? Pas sûr. [Jolene]
» jolene ? with ivory skin and eyes of emerald green.
» jolene's phone.
» Boire pour oublier... Méfie-toi, les chagrins savent nager | Jolene & Nemo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Couloirs, sous-sols etc.-
Sauter vers: