PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yann Kenston
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 129
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Bras droit d'Antarès pour l'Opposition - Responsable de L'Opposition G-B
Avatar : Aucun
Date d'inscription : 03/01/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 5357

MessageSujet: [Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières   Ven 6 Mai 2011 - 18:11

Religion & croyances sorcières

Dans le monde sorcier la religion n'est ni plus ni moins relative à une croyance et non pas à des pratiques. Il existe quatre groupes de croyances :

  • Dolene : qui n'est pas de croyance sorcière ; enfants de moldus croyant en des religions moldues quelles qu'elles soient. Exemple, Shawn Page est Dolene, sa mère est juive, lui-même est d'obedience juive bien qu'il soit profondément sorcier.
  • Golene : qui croient en la Tantra Genèse mais pas au caractère divin de L'Ombre et de la Rose. Pour eux, ça ne sont que des sorciers comme eux mais doués d'une force prodigieuse.
  • Jolene : qui pense que la Tantra Genèse est une invention et que L'Ombre et La Rose ne sont pas les enfants de la nature.
  • Polene : qui pense que la Tantra Genèse est la fondation du monde sorcier et que L'Ombre et La Rose sont des divinités. Ils croient en Myr et en Sidh. La plus grande majorité des sorciers sont Polenes.


Personnages


Umbrès (L'Ombre) ; est le Dyode. C'est à dire l'entité masculine divine issue de la nature et qui créa la magie avec sa compagne, Rosà. Il possède un glaive qui contient sa magie. Il vit dans les catacombes de Poudlard qu'il protège. Il dirige aussi le pôle universitaire.

Rosà (La Rose) ; est la Dyade. C'est à dire l'entité divine féminine issue de la nature et qui créa la magie avec son compagnon, Umbrès. Elle possède une épée qui et un Calice qui contient sa magie. Elle est liée à Umbrès et sa magie ne fonctionne pas sans lui.



Amba : il est un Dyode ; il est le dernier enfant conçu par l'Ombre et la Rose sans le Calice, c'est à dire, par voie naturelle. Amba avait une soeur, Kalista, mais celle-ci est morte pendant un de leur voyage.



Messunc & Gabor enfants

Messunc et Gabor : ces deux jumeaux naquirent il y a plus de 5000 ans. Ils sont les premiers enfants naturels d'Umbrès et Rosà. Ils moururent adolescents alors qu'ils s'entretuaient pour obtenir l'amour de leur mère et la force de leur père. En mourant, les jumeaux ne purent faire la paix et décidèrent de régner l'un et l'autre sur deux parties du royaume des morts, Sidh et Myr. Messunc occupa Sidh et il prit le nom d'Oz ; et Gabor vécut en Myr et il prit le nom d'Ankou.

Ankou (La Mort) : Ankou est une divinité sorcière. C'est le seigneur de Myr, les enfers des sorciers, qu'il gouverne et où il vit avec sa femme Ghilda, une ancienne Galléa. Ankou était autrefois Gabor, l'un des deux jumeaux d'Umbrès et Rosà.

Oz (L'Ange) : Oz est une divinité sorcière. C'est le seigneur de Sidh, le paradis des sorciers, qu'il gouverne depuis qu'il a quitté la vie terrienne. Oz était autrefois Messunc, l'un des deux jumeaux d'Umbrès et Rosà.


Ankou & Oz

Lieux

Sidh : Le royaume de Sidh est le paradis pour les sorciers. C'est un jardin d'Eden où la vie est idéale.
Myr : Le royaume de Myr est l'enfer pour les sorciers. C'est un grand désert de cendre, de pierres et de poussière où il pleut et il vente. Les arbres y sont décharné. La ciel est rouge. La ville de Myr est construite autour de la Tour d'Ankou où brûle la feu sacré. Ankou habite dans un château érigé au milieu de ce désert.

Pour aller plus loin, "Livre V des Chroniques de Myr" Lien vers (One-Shot d'Egon Sutham, de L'Ombre et de La Rose, avec la participation de Seth Cullen.)

Thiam Phucci : Ile incartable aux large de l'Australie où naquirent et grandirent Rosà et Umbrès. C'est le berceau de la magie, là où tout a commencé. Il y vit encore un peuple d'enfants centenaires, appelés les Shalymancyans, qui sont les premières créations d'Umbrès et Rosà. Pour certains, cette île est une légende, pour d'autres elle existe mais nul ne sait où elle se trouve.

Shalymance : est la capitale de Thiam Phucci. Rhidow, le fils adoptif d'Isis et Egon est de Shamlymance.

Cuarto Istorica : (nm fem.) Vaste pièce du palais de Shalimance sur les murs de laquelle est gravée l'histoire du Tantra Genèse. Les shalimancyans y sont conduits à leur 100ème anniversaire pour découvrir leur véritable histoire.


Le palais de Shalimance

Contes et légendes

La Tantra Genèse est un livre légendaire et sacré qui raconte la naissance de la magie, de La Rose et de L'Ombre, ainsi que l'histoire des premiers habitants magiciens qui vécurent - et vivent encore - sur l'île cachée de Thiam Phucci. En dehors de la Tantra Genèse dont l'histoire originale est racontée sur les murs du palais de Shalymance, la Cuarto Istorica, il existe sept livres magiques et rares racontant les mythes et légendes sorcières découlant de la mort de Messunc et Gabor. Il s'agit des Chroniques de Myr. Le troisième document connu lié aux légendes sorcières s'appelle la Prophétie du Centaure. Cette histoire raconte le destin passé et futur (ce qui est très intrigant), des Iccams et des personnages liés à la Tantra Genèse. Les Iccams sont deux réincarnations de L'Ombre et de La Rose. Sorciers ou simple moldu, ils portent en eux une partie des pouvoirs des deux divinités, ce qui permet aux divinités d'avoir une "sauvegarde vivante" d'eux-mêmes en cas de problème.

LA TANTRA GENESE

La Tantra Genèse : L'origine de la magie

On dit d’Umbrès qu’il est issu de l’union du soleil, de la terre et du feu et que Rosà provient de l’union de la lune, de l’eau et de l’air. Il est impossible de dater le jour de leur naissance. Elle remonte à plus de cinq mille cinq cents ans. Ils naquirent sur l’île de Thiam Phucci et atteignirent chacun la taille d’un enfant de dix ans en vingt-huit jours. Thiam Phucci est une île mystérieuse située au large de l’Australie, dans une mer inconnue.

Les deux enfants de la Nature se baptisèrent Rosà et Umbrès. Elle l'appela Umbrès parce qu'il était beau, ombrageux et fort. Il l'appela Rosà car elle avait la douceur, la beauté et le parfum d'une fleur. Ils vivaient nus, comme autrefois en l'Eden, l'Eve et l'Adam. Le temps passait et petit à petit ils apprirent à vivre par leurs propres moyens et atteignirent leurs années d’adolescence. Lui chassait pour la nourrir, combattait sans peur les bêtes qui peuplaient ce lieu mirifique. Il arpentait l'île farouche pour trouver à Rosà des sources d'eau pure, des feuilles et fleurs à mettre dans ses cheveux. Elle s'occupait de lui, de son bonheur, le soignait quand il était blessé par la chasse, s'évertuait à garder un certain équilibre dans le tempérament inconstant de son compagnon. En effet, Umbrès était un jeune homme agité et tout ce qui était sauvage autour d'eux et qui pouvait mettre en péril les jours de Rosà, l'était toujours moins que le caractère d'Umbrès lorsqu'il était irrité.

Le fils du feu et la fille de la rosée comprirent très vite que les créations naturelles et surnaturelles, que l'équilibre du monde autour d'eux, dépendait de l'équilibre de leur relation. Quand Umbrès était fâché, le ciel devenait orage ou au contraire, le temps était aride. Quand Rosà pleurait, la pluie tombait sans fin ou la glace recouvrait Thiam Phucci d’un manteau hivernal.

Dans l'année de leurs dix sept ans, Umbrès confia à Rosà qu'il ne se sentait plus le même quand il la voyait. Son corps réclamait celui de Rosà d'une façon qu'il avait du mal à réprimer. Telle était d’après lui la raison de tous les orages qui s'abattaient sur l'île ces derniers temps. Il refoulait ces sensations inhabituelles et les rêves qu'il faisait mais, chaque matin, en s’éveillant près d’elle, il était troublé par les rêves horribles qu’il avait faits. Notamment ceux où il se voyait lui faire du mal. La faire saigner de l'intérieur. Il ne se comprenait plus car jamais il n'aurait envisagé de meurtrir Rosà. Il ne lui avait toujours voulu que le meilleur. Ca lui causait beaucoup de tourment. Et les tourments d’Umbrès se lisaient dans le ciel noir et ombrageux.

Rosà, en retour lui confia qu'elle rêvait aussi de lui, toutes les nuits. Elle lui dit en rougissant qu'il en devenait douloureux de dormir à côté de lui mais pire encore était l'idée de dormir loin de lui. Ses songes lui montraient des gestes que son propre corps réclamait à Umbrès. Quand il la touchait ou la prenait dans ses bras pour traverser la rivière, elle ressentait une chaleur inconnue dans le bas de son ventre et s'imaginait qu'il ne la lâcherait plus. Umbrès sourit et s’amusa à prétendre qu’il ne la lâcherait jamais si tel était ce qu’elle désirait. Plus que tout, il voulait répondre à tous ses désirs.

Leurs questionnements naïfs trouvèrent une réponse quelques semaines plus tard lorsqu'à la suite de six jours entiers d'orages, de cyclones, de tempêtes et autres instabilités météorologiques, Umbrès succomba à son envie de poser sa bouche sur celle de Rosà. Loin de l'apaiser, cela le consuma. Il en voulait plus et elle en voulut autant. Il la voulait jusqu'à en profaner son corps. Ce désir était violent et ne pouvait rester endormi dans son ventre. Rosà lui montra alors les gestes que ses rêves lui avaient montrés. Elle ne ressentit aucune crainte lorsque son alter ego entra en elle. Elle avait confiance en lui. Certes, elle saigna. Ce sang bénit le sol de l'île où ils vivaient mais elle n'avait pas succombé, ce n'était pas la mort que représentait cette blessure, au contraire, c'était la vie.

Dès qu'Umbrès ou Rosà voulaient apaiser le désir qu'ils avaient l'un pour l'autre, ils ritualisaient les premières caresses, les complexifiaient et les exploraient.

Un matin après maintes douleurs, Rosà mit au monde deux enfants identiques. Heureux de n’être plus seuls sur Thiam Phucci, ils leur donnèrent un nom pour les identifier, de la même façon qu'ils s'étaient eux-mêmes nommés quand ils eurent dix ans.

Ainsi donnèrent-ils naissance aux jumeaux, Menssuc et Gabor. Les deux enfants, comme leurs parents, grandirent en vingt-huit jours.

Malheureusement, Menssuc et Gabor montrèrent très vite de graves rivalités, copiant leur père pour atteindre sa force et courtisant leur mère pour posséder son amour. Ces affrontements fratricides entraînèrent leur mort à chacun. Rosà ne s’en remit jamais. Comme elle était d’une tristesse à tout rompre, la faune et la flore de l’île se mirent à faner et les intempéries qui avaient cessées depuis qu’Umbrès avait apaisé son désir d’elle reprirent de plus belles.

Rosà en fut tellement triste qu'elle pleura sans discontinuer pendant vint-sept jours et, le vingt-huitième jour, Umbrès lui proposa de concevoir de nouveaux petits hommes mais de les empêcher de grandir et d'atteindre l'âge où les Secondes Pensées travestissent leur nature. Ils devaient rester les plus vieux et continuer de contrôler l'équilibre des choses qui existaient sur cette île. Rosà accepta. Les deux adolescents créèrent une incantation unissant leur magie afin d'empêcher toute future naissances de vieillir au-delà de ses douze ans. Au-delà de l'âge où le corps était formé à concrétiser les sentiments amoureux.

Les siècles passèrent. Ni Umbrès ni Rosà, uniques en leur genre, ne vieillirent jamais après le serment qu'ils se firent de garder une stabilité parfaite sur l'île de Thiam Phucci. Leurs nombreux enfants élevèrent des habitations, des constructions, des chaussées. Il en naissait un à la moindre affection qu'elle délivrait à Umbrès ou au moindre lapement qu'il faisait échouer sur sa peau. Un baiser ? Et un enfant naissait dans le contrebas d'une rivière. Une étreinte ? Et trois nouveaux enfants voyaient le jour dans la coque d'une noix de coco. Des races nouvelles apparurent : on les nomma elfes, lutins, sirènes, pitiponks, gobelins, niffleurs, fées... ils provenaient de l’union de certains éléments, de certains végétaux, de caresses plus compliquées que d’autres, des jeux naïfs des deux divinités et ils se mélangèrent sans fin les uns aux autres, apprirent à se reproduire seuls, se regroupèrent par ethnie, par apparence et par milieu naturel. Les créatures d’Umbrès et Rosà devinrent nombreuses et multiples, elles furent régies par les lois de la nature, naissant et mourant au rythme de la vie.

Mais tout ce qui fut du genre humain ne dépassa jamais les douze ans. Selon la volonté d’Umbrès, chaque enfant de Thiam Phucci mourait enfant. Ils seraient pour toujours guidés par des envies enfantines et primitives.

Avec le temps, certains enfants de Thiam Phucci trouvèrent injuste de ne pouvoir continuer d'évoluer pour avoir les corps de Rosà et Umbrès. Pour éviter les jalousies, les deux entités se vêtirent pour la première fois. Et parce qu'ils étaient le modèle de tous ces enfants, ces enfants les imitèrent et à mesure des siècles qui passaient, le vêtement devint obligatoire.

Le peuple d’enfants s'organisa, créa des lois pour régir des communautés et éleva les murs de la cité de Shalimance. Les créatures qui n'étaient pas du genre humain devaient rester en dehors des murs de la ville pour éviter les nombreux incidents liés aux mélanges. Se sentant lésées, plusieurs créatures demandèrent à Rosà et Umbrès s’ils pouvaient quitter l'île à la recherche d'autres terres. Rosà et Umbrès durent déployer beaucoup de leur énergie pour protéger ces voyageurs où ils allaient. Les deux adolescents millénaires se sentaient responsables de leurs inventions, où qu'elles aillent. Eux-mêmes ignoraient les limites du monde qui s'étendait au-delà de l'île. Ils transmirent alors une partie de leur pouvoir à ces créatures expatriées dans le but qu'elles protègent les autres, parfois plus faibles, et la nature des lieux où ils iraient.

Umbrès et Rosà accordèrent en premier lieu ces facultés à ceux qui étaient les plus proches des hommes : les elfes. Plus tard les elfes les transmirent à des humains. Les druides, puis les sorciers.

Avec Rosà, Umbrès avaient ce qu’on appelle le Calice des naissances. Cet objet magique servait à canaliser leur puissance pour les aider à construire et à équilibrer la magie du monde qu’ils concevaient sur Thiam Phucci.

Le Calice était un objet magique que Rosà avait créé une nuit qu’Umbrès lui faisait l’amour après la mort des jumeaux, Menssuc et Gabor. Au matin, l’objet reposait sur son ventre. Elle en comprit instinctivement le fonctionnement.

On dit que le Calice est une coupe d’argent qui vire à l’or quand une nouvelle création va s’en évaporer. A chaque geste affectueux d’Umbrès pour Rosà, un regard, une caresse, une relation charnelle, une pensée, le Calice s’active et fait naître quelque part un sorcier, un elfe, un niffleur, un plante magique, une créature d’un genre nouveau ou tout simplement une capacité magique chez un être. Mais quand Rosà boude, se frustre, s’attriste, a peur ou qu’Umbrès est loin d’elle pendant longtemps, le Calice engendre des monstres, des Cracmols ou des plantes toxiques.

L’exode se poursuivait. L’île de Thiam Phucci se dépeuplait de ses créatures magiques qui allaient vivre aux quatre coins du vaste monde. La pression des enfants de Shalimance de plus en plus nombreux devint telle que la femme Rose et l'homme Ombre décidèrent de suivre des créatures immigrantes et de franchir les frontières pour découvrir le monde et ce qu'il offrait. Ils ne revinrent jamais et laissèrent les enfants avoir toute autorité sur Thiam Phucci.

Toutefois, Rosà et Umbrès, qui dans leur voyage et à travers les millénaires suivant avaient déployé des capacités encore plus grandes, transmettaient continuellement aux enfants de l'île des connaissances nouvelles pour développer leur langage, leur compréhension de l'agriculture, de la chasse et des industries. Pour le peuple d’enfants centenaires, il y eut des lois strictes et il fut interdit de se montrer nu et de susciter le désir ou l'instinct de reproduction.

Umbrès et Rosà furent à l’origine de l'histoire des sorciers. On racontait leur histoire aux quatre coins du monde magique mais le temps effaça quelques détails de leurs aventures, ainsi que la certitude de leur existence. Ils devinrent des mythes vénérés par le peuple d’enfants centenaires. Plus tard les sorciers grandirent en écoutant dans leur enfance les contes de la Tantra Genèse.

Aujourd'hui, le plus vieil enfant de Thiam Phucci était âgé de quatre cent soixante-dix ans et elle s'appelle Rhianne.

Lorsqu’ils durent quitter Thiam Phucci à cause des difficultés de la cohabitation avec les enfants Shalimancyan en raison de leur terrible jalousie, ce fut un déchirement pour Rosà. Mais Umbrès lui promit de trouver un couple qui viendrait régulièrement sur l’île afin de veiller sur eux en leur absence. Ce couple est appelé les Villac. Villac Umuc pour l’homme, Villac Umu pour la femme.

Après avoir parcouru le monde entier, après avoir donné des baguettes aux sorciers pour les aider à canaliser leur magie, Rosà demanda un jour à Umbrès s’il concevait tout simplement de ne plus rien faire, de rester avec elle, de se consacrer à elle uniquement puisque le monde magique semblait tourner très bien à présent que les sorciers étaient là pour le réguler. Umbrès approuva. On n’entendit plus parler du couple magique pendant des siècles.

D’aucuns disent que pendant tout ce temps Rosà et Umbrès se sont expatriés dans les pays du froid où Rosà mit au monde par la voie naturelle deux enfants : Kalista et Amba. Quand ces enfants furent devenus assez grands pour quitter leurs parents, Rosà demanda à Umbrès s’il avait envie de reprendre leur voyage. Umbrès avait envie.

Fin de la Tantra Genèse.


Les divinités aujourd’hui.

Leur voyage les mena sur le chemin de la sorcière Juge Lara Impartial qui les reconnut tout de suite car la vieille sorcière connaissait bien ses classiques. Elle leur demanda de devenir responsables du pôle universitaire de l’école qu’elle dirigeait : Poudlard. Une école qui apprenait aux jeunes sorciers à se servir de la magie. Le pôle universitaire était supposé leur apprendre un métier. Voyant qu’Umbrès en avait envie, Rosà accepta. Le Dyode avait besoin de se sentir de nouveau emprunt d’une responsabilité pour le monde magique.

Ils se firent appeler La Rose et L’Ombre et devinrent les responsables de l’école de magie. Après deux années d’une direction sans accroc, Antarès vint dérober le Calice en empruntant l’apparence du professeur Domotile Flanagan.

Pour détourner l’attention d’Umbrès qui était le plus à craindre des deux en raison de son tempérament belliciste, Antarès avait levé une armée constituée de moldus et de sorciers pour marcher sur Poudlard. Ainsi, pendant qu’Umbrès était sorti des ténèbres de Poudlard où il logeait avec Rosà, Antarès s’était rendu auprès de la Dyade pour lui voler le Calice.

Quand Umbrès revint auprès de Rosà, la Dyade avait les yeux roses et le teint gris, signe qu’elle se mourait. Rosà conseilla à Umbrès de faire se rencontrer Le Passeur et les Iccams pour engranger le pouvoir qu’ils avaient autrefois mis en eux. Le jour où l’Iccam de Rosà accepta pour la première fois qu’on la nommât « Iccam », La Rose commença à se remettre sur pied. Il restait encore beaucoup de chemin avant que Rosà ne soit complètement guérie et que l’Iccam Rosà n’accepte son rôle, toutefois La Rose n’était plus mourante et elle put de nouveau utiliser sa magie.



LES CHRONIQUES DE MYR



LA PROPHÉTIE DU CENTAURE

Comportant le Cadran qui est une feuille de parchemin permettant de situer les Iccams où qu'ils se trouvent.

L'histoire – certains disent que ce n'est qu'une légende – des Iccams et des Quatre Clés est racontée à travers la Prophétie du Centaure. Il s'agit d'une longue prédiction décrivant plusieurs millénaires d'histoire. Elle est écrite dans une langue très ancienne qui est difficile à déchiffrer et peut parfois revêtir plusieurs sens.

Pour les sorciers, la Prophétie du Centaure est une sorte de psaume contenu dans la Tantra Genèse.





▬ Bras droit d'Antarès
▬ Chef de l'Opposition au Royaume Uni
▬ Soumise, Charlotte de Lansley


Dernière édition par Yann Kenston le Lun 9 Mai 2011 - 15:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yann Kenston
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 129
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Bras droit d'Antarès pour l'Opposition - Responsable de L'Opposition G-B
Avatar : Aucun
Date d'inscription : 03/01/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 5357

MessageSujet: Re: [Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières   Ven 6 Mai 2011 - 18:11

Concepts liés au contexte et aux mythes sorciers

Les Iccams

    Synonyme de 'réincarnation'. Synonyme de 'réincarnation'. Ils existent par deux et sont les réincarnations humaines contenant en eux une partie des pouvoirs de L'Ombre et de La Rose.

    De façon cyclique à travers plusieurs millénaire, deux humains sont régulièrement choisis par la Nature pour devenir les Iccams des deux divinités. Sorciers ou non, ces deux êtres représentent la réincarnation des deux divinités et leur pouvoir en sommeil. Sans en avoir conscience, chacun d'eux renferme une partie de cette magie ancestrale. Ces pouvoirs ne se révèlent qu'en cas de besoin et pour peu que les Iccams soient entourés des Quatre Clés censées les éveiller à l'existence et à la domestication de ces forces divines.

    Les Iccams actuels sont :

    Autres Iccams connus :

    Tous ces Iccams ont un jour ou l’autre foulé le sol de Thiam Phucci.


    • Les Iccam de Rosà
        Azra : Sycide. Première Iccam ayant remplacé Rosà.
        Haven : Moldue. Elle était une Iccam qui ne trouva jamais l’Iccam auquel elle devait être liée. Elle mourut sans le connaître.
        Gamond : Sorcier. Le seul Iccam Rosà connu aujourd’hui qui fut un homme. Il ne trouva jamais l’Iccam Umbrès auquel il était lié.
        Miwa : Moldue. Elle était l’épouse du Villac Umuc, Délos. Ils mourrurent peu de temps après la visite d’Isis et Egon sur Thiam Phucci.
        Like a Star Isis : Galléa. A la mort de Miwa, elle devient Iccam de La Rose. Tant qu’elle n’aura pas complètement accepté l’idée qu’elle est l’Iccam de Rosà, elle ne pourra pas accéder à la partie des pouvoirs qui dort en elle.

    • Les Iccams d'Umbrès
        Enoch : Enfant de Thiam Phucci devenu sorcier. Premier Iccam ayant remplacé Umbrès. Il est le premier Shalimancyan à être devenu adulte. Il était le mari d'Azra.
        Odens : Moldu. On ne sait pratiquement rien de lui. Il refusa le pouvoir des Iccams et ne trouva jamais son double féminin.
        Délos : Moldu. Villac Umuc. Epoux de Miwa. Echoués sur l’île, ils veillèrent sur les enfants de Thiam Phucci sans savoir si Umbrès et Rosà étaient bien réels. Le monde n’avait pas connu de Villac Umuc depuis 1000 ans avant lui.
        Like a Star Egon : Sorcier. C’est le premier Iccam connu qui soit sorcier. A la mort de Délos, il devient Iccam. Il est aussi le seul qui ait accepté l’idée de devenir l’incarnation d’Umbrès et qui soit par cela en mesure d’utiliser les pouvoirs que le Dyode a mis en lui.


Les Clés

    D'après la Prophétie du Centaure, lorsque des temps particulièrement hostiles et dangereux menacent l'équilibre de la Terre et de la magie, la première Clé doit rassembler les trois autres Clés autour des deux divinités et des deux Iccams afin de protéger le monde. Depuis l'arrivée d'Antarès, cette vieille légende a ressurgi dans les esprits et, de hasards en hasards, les Clés ont été rassemblées.

    La première Clé: Le Passeur.

    Le Passeur peut être un homme ou une femme. Il est souvent le seul à savoir qu'il est l'une des quatre Clés et son devoir est de retrouver tous les acteurs de la Prophétie et de jouer le rôle de ciment et de lien entre eux. Très souvent, les Passeurs sont des êtres naturellement instinctifs, loyaux et patients.

    La deuxième Clé: Le Gardien

    Le Gardien peut être un homme ou une femme. Il est le protecteur du secret des Iccams qu'il protège et sert au péril de sa vie. On retrouve souvent quelques traits de caractères communs aux différents gardiens qui se sont succédés à cette tâche. Ils sont combattifs, stratège, solitaires et secrets. Le Gardien est la seule des 4 Clés qui doit trouver son double : Le Miroir.

    La troisième Clé: La Kalista

    La Kalista est toujours une femme. Elle est responsable de l'éveil martial et de la formation des Clés et des Iccams à contrôler leur énergie magique. C'est à elle qu'incombe la reconnaissance de l'Iccam Rosà. La Kalista est souvent un personnage maternel, intransigeant, coriace et perspicace.

    La quatrième Clé: Le Miroir

    Le Miroir peut être un homme ou une femme. Il a le rôle de surveiller les arrières des Clés et des Iccams. Le Miroir est responsable de l'équilibre final de la formation des quatre Clés. Il est choisi et trouvé par le Gardien.


    Les quatre Clés sont une garde rapprochée des deux Iccams ainsi que quatre importants révélateurs d'énergie. Grâce à une incantation écrite en langage ancien dans la Prophétie, tous ont la faculté d'apporter leur énergie et leur magie aux deux Iccams en fusionnant avec eux pour réveiller les pouvoirs endormis de La Rose et de L'Ombre. Ils sont aptes à devenir de véritables bombes humaines si leur pouvoir est mal canalisé. Il est dit qu'en fusionnant, les deux Iccams et leurs quatre Clés seraient à même de détruire ou de repeupler la Terre et la Nature après une guerre, une apocalypse...


Divers

    Les Villac Umuc et Villa Umu

    La ville de Shalimance est régie par un couple d'adultes que les habitants appellent le Villac umuc et la Villac umu. Actuellement ce sont Délos et Miwa, d'anciens Iccams, qui en sont les chefs.

    Enoch

    Antiquité. Moldu. Premier Iccam ayant remplacé L'Ombre. Il est le premier Shalimancyan à être devenu adulte. Il était le mari d'Azra. Il a combattu Ankou pour soutenir le peuple des Galléa mais Ankou ne respecta pas sa parole de lui laisser la vie s'il relevait le défi des 10 épreuves de Myr et en sortait vainqueur. Il prit la vie d'Enoch.

    Les 10 épreuves de Myr

    Epreuves relevées par Enoch pour sauver Vix des griffes d’Ankou. A la suite de ses épreuves, Ankou ne tient pas son marché et prend la vie d’Enoch même si celui-ci réussit toutes les épreuves

    Azra

    Antiquité. Première Iccam ayant remplacé La Rose. Elle était la sorcière fondatrice du peuple des Galleas.

    Vix et la Parcelle de Vix

    Humaine dont tomba amoureux Ankou. Cela remonte à des siècles. Lorsque qu’elle était enfant, Ghilda, la fille ainée d’Azra et Enoch, se prit d’amitié pour une moldue, Vix, qui vivait non loin de leur clan. Elles grandirent sous les yeux protecteurs de leurs proches. Vix fut fiancée à Foley, le frère de Ghilda. Un jour, Ankou apparu à Vix et lui proposa la vie éternelle en échange de son amour. Effrayée, elle refusa. Vexé, l’Ankou se vengea en prenant la vie de son fiancé et de sa famille. Il renouvela sa proposition à Vix. N’ayant pas de droit sur les Galléas, il menaça cette fois Ghilda, la demi-sorcière, ainsi que le Mage Enoch. Soutenue et protégée par Enoch et les Galléas, elle déclina une seconde fois sa proposition. Pour se venger Ankou la tua pour l'emmener de force avec lui dans le royaume de Myr. Mais pour la protéger le peuple des Galléa décida de cacher l'âme de Vix qu'elles divisèrent en 9 parcelles qu'elles enfouirent dans leurs prorpes corps. C'est ce qu'on nomma les Parcelle de Vix. Malheureusement, Les parcelles de Vix devinrent toxiques pour les Galléas qui tinrent néanmoins parole et ne rendirent jamais Vix à Ankou, même si cela leur coûtait la vie. Rares étaient les Galléas qui survécurent à cette épreuve. Leur unique remède contre leur mal était de transmettre leur Parcelle à leur descendance. Ghilda, quant à elle porteuse d'une parcelle, mourut de chagrin. Elle rallia Myr où Ankou tomba amoureux d'elle et cette fois son amour fut partagé. Mais la Parcelle de Vix faisait toujours effet et Ghilda souffrait atrocement dans sa nouvelle vie éternelle. Après plusieurs siècles, Les Parcelles de Vix furent éradiquées par Egon Sutham du corps de toutes les Galléas ayant survécu.

    La Parcelle des Vix de Menel

    Entité logée dans le corps de certaines Galléas et qui concentre les mauvaises ondes qui les traversent pour rendre ces sorcières plus pures. Malheureusement, mal domestiquée, la Parcelle devient toxique pour sa porteuse.

    Sycides

    Peuple antique de femme vivant sur Thiam Phucci. Ancêtre des Galleas.

    Galleas

    Peuple de sorcières pacifiques utilisant la magie verte. Elles vivent dans la forêt de Brocéliande. Les Galléas issues du Celeborn, telles Azra ou Marjane, sont immortelles. Les Galléas de sang-mêlé ont une vie plus courte que leur ainée, leur longévité atteignant les 200 ans. Malgré tout, chacune arrête de vieillir physiquement à l’âge de raison. Suivant les personnalités, cela peut varier dans une fourchette entre 30 et 50 ans.
    Les Galléas mettent au monde des filles. Seule Azra mis au monde un garçon, Foley, et quelques Galléas qui par amour renoncèrent à revenir vivre avec leurs sœurs, après avoir mis au monde une fille.

    Celeborn

    Arbre de vie aux fruits multicolores. De ces fruits sont nés les Sycides. Le celeborn tire sa magie des Dyodes et de leurs Iccams.






▬ Bras droit d'Antarès
▬ Chef de l'Opposition au Royaume Uni
▬ Soumise, Charlotte de Lansley
Revenir en haut Aller en bas
Yann Kenston
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 129
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Bras droit d'Antarès pour l'Opposition - Responsable de L'Opposition G-B
Avatar : Aucun
Date d'inscription : 03/01/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 5357

MessageSujet: Re: [Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières   Ven 6 Mai 2011 - 18:21

Pour aider à garder cet article à jour, contactez moi (Yann Kenston Lien vers) et proposez vos idées ou vos ajouts.

Contributeurs :

Article conçu avec la participation de Egon Sutham, Isis Kitlee, La Rose, L'Ombre, Baten Kaïtos Céti.




▬ Bras droit d'Antarès
▬ Chef de l'Opposition au Royaume Uni
▬ Soumise, Charlotte de Lansley
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concept - Dossier] Religions et croyances sorcières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti
» Raoul Peck s''adresse au prés. René Preval dans le dossier de la Dominicanie
» L'Islam rejoint les autres religions
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Scénario & Ressources-
Sauter vers: