PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Translation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8345

MessageSujet: Re: Translation   Ven 29 Juil 2011 - 22:18

Deux secondes silence à essayer de se retenir de bouillir. Un peu de self-control, que diable! Il ne fallait pas qu'elle en fasse une histoire personnelle. Elle devait faire preuve de ma-tu-ri-té!

Mouais.
Une autre fois peut-être.
Parce que l'autre canadien commençait à lui taper (un peu) sur les nerfs).


« Et moi, je te rappelle que j'en sais rien du tout. »

'Et si tu voulais lui faire croire que tu maîtrisais la situation, eh bien, c'est raté...'

Hein? Quoi quoi? Oh bouse!
Au temps pour ses airs assurés de "je maîtrise la situation". Alors, autant continuer sur sa lancée...


« Je sais rien du tout de toi, moi! Y a de ça même pas une heure, je savais pas que t'existais et maintenant, je suis censée de transférer en Europe, chez moi, boum comme ça? Alors, désolée si je pose des questions, hein? »

Le ton montait progressivement, ce qui n'était pas nécessairement une mauvaise chose en soi. Non, mais, et puis quoi encore? Elle devait se ramasser la bonne humeur de monsieur avec le sourire, en prime? C'était pas dans son contrat. Elle voulait bien faire des efforts mais il ne fallait pas pousser non plus. Et puis, elle était toujours de mauvaise humeur quand elle avait faim.
...
Disons qu'elle était toujours de mauvaise humeur quand elle avait faim ET que la situation lui échappait ET que son vis-à-vis faisait sa mauvaise tête. Oh! Qu'on ne se fasse pas de fausses idées sur Mélusine McEwan! Elle aimait les gens qui avaient de la personnalité. Du caractère et du répondant. Mais au bon endroit et au bon moment. Pas quand elle faisait des efforts pour se montrer sociale et conciliante et curieuse et.. enfin, voilà, quoi.
Mélusine non plus n'était pas des plus patientes et si Young voulait le découvrir à son détriment, c'était lui que ça regardait.


« J'ai pas été à "Bloom", j'ai pas eu de fiche sur toi, ou si j'en ai eu, on s'est mal croisées, je lis pas la presse canadienne et t'es pas célèbre jusqu'en Ecosse, mon gars. Alors, maintenant, je vais manger parce que j'ai faim et je trouverais bien toute seule un endroit décent pour satisfaire mes lubies de tourisme culinaire. Même si je connais pas les enseignes nationales. »

Là-dessus, elle se détourna, jeta un coup d'œil circulaire à la nef, repéra la petite porte par laquelle elle était entrée et sortit respirer un peu à l'air libre. Une fois dehors, Mélusine regarda les nuages, en trouva un qui lui plaisait et décida qu'elle partirait dans cette direction. Sans plus se soucier de môssieur Kyle Young, elle s'aventura dans les rues outaouaises. Il la suivrait si l'envie lui chantait et ça n'était certainement pas elle qui allait lui courir après. Jusqu'à preuve du contraire, c'était lui qui avait besoin d'elle et pas l'inverse. Elle voulait bien être son sauf-conduit pour une translation outre-atlantique mais pas un sauf-conduit conciliant au point d'en gommer sa personnalité. Opiner de la tête et dire "amen" à tout: certainement pas!

Le nez au vent, elle emprunta un dédale de rues jusqu'à ce qu'il flotte dans l'air quelque chose qui lui mette l'eau à la bouche. Arrivée sur une petite esplanade, elle s'arrêta, yeux fermés, pour humer l'air.


« Eh ben voilà! C'était pas si compliqué! », marmonna-t-elle, juste assez fort pour le cas (pas si improbable) que Soldat Young l'ait suivie. Oh, elle aurait pu le semer en transplanant mais ça n'aurait pas été amusant du tout. Quand elle décidait de bouder, elle faisait ça dans les règles, en donnant la possibilité à l'autre de s'amender.

'S'amender? Rien que ça?'

Boh...
Mélusine s'orienta derechef pour faire face à la devanture de la taverne (on disait bien une taverne? Peut-être pas. Une auberge? Humph... aucune importance tant qu'on pouvait y manger un morceau.). Un lourd panneau indiquait: «The Lunatic Penguin». Elle adora d'emblée et poussa la porte avec un grand sourire, repéra une table près de la cheminée et se fraya un chemin jusqu'à la place qu'elle avait élu. D'un coup de baguette discret, elle déplaça l'écriteau "Réservé" à la table voisine, et s'installa, tout sourire. Sa bonne humeur lui était déjà revenue.

La jeune femme s'empara d'une carte et parcourut son listing d'un regard gourmand, en jetant de temps à autre un œil par dessus le menu pour guetter l'arrivée de Young. Oh, elle ne doutait pas un instant qu'il finirait par la rejoindre. Elle ne s'était pas montrée si désagréable. Si?

'Pas sûre que tu ne te sois pas vexée comme un doxy, toi...'

Eh! Elle ne se vexait JAMAIS comme un doxy. Elle était juste un peu...

'Mouais. Espérons juste qu'il soit un chouïa moins susceptible que toi.'

Mouais.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Young
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 47
Age du personnage : 22 ans
Habitation : Variable
Occupation : Apprenti Shaman
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 21/04/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4646

MessageSujet: Re: Translation   Ven 5 Aoû 2011 - 3:37

-Je ne suis pas célèbre. répondit sobrement Kyle, alors que la furie lui tournait le dos et traversait le vaste temple. Il s'était retenu de sourire, histoire de ne pas avoir l'air trop sympathique. Il ne faudrait pas qu'elle croit qu'il se moquait d'elle, alors qu'il appréciait son tempérament à sa juste valeur. Mais elle avait raison : elle était son unique espoir pour sortir de ce trou qu'était le Canada. Il se pinça les lèvres pour retenir un soupir : si sa chère maman avait eu connaissance de ces pensées... Puis il leva la baguette, murmura une formule et, tout juste avant qu'elle ne passe la porte, son sortilège de télédétection atteignit Lucy dans le dos. Une main dans la poche de son jeans, l'autre tenant mollement sa baguette, il partit à la suite de l'écossaise. Il lui suffisait de se laisser guider par sa baguette, qui s'orientait toujours en fonction du chemin emprunté par la rouquine, pour ne pas perdre sa trace.

Les sourcils froncés, il se demanda si elle avait seulement la moindre idée de l'endroit vers lequel elle se dirigeait. Pour un peu, il aurait pu penser qu'elle avait décidé de suivre un papillon ou quelque chose dans ce style. Il ne porta pas réellement attention aux badauds qui le regardaient d'un drôle d'air. Depuis que le secret sorcier avait été brisé, il n'avait pas tendance à cacher sa baguette dans les lieux publics. Il ne l'exhibait pas fièrement non plus, évidemment. Surtout que c'était un peu, selon lui, une honte d'avoir besoin d'une telle brindille pour effectuer de la magie. Un jour il connaîtrait les secrets des shamans et saurait user de magie sans baguette. Ce qu'il ignorait, c'était que le catalyseur restait nécessaire, et serait simplement présent sous une autre forme.

Le pas vigoureux de Lucy lui avait fait prendre un avance considérable sur Kyle, qui marchait nonchalamment en observant la ville. Dommage que ce soit l'hiver, on lui avait dit qu'avec les tulipes et les arbres fruitiers, la capitale était particulièrement charmante au printemps. Pour l'instant, il ne voyait que des branches nues et tordues, dignes de films d'horreur, et des congères sur ce qui devait être des plates-bandes, l'été durant.

Il arriva finalement devant un édifice. Celui dans lequel Lucy avait, de toute évidence, pénétré. Il le jaugea un instant du regard, haussa les épaules et leva son sortilège, avant de pénétrer dans le commerce. Sa baguette rangée, il chercha sa correspondance du regard. Elle ne fut pas très difficile à trouver, masse de cheveux rougeoyant au milieu de la foule. Il s'avança, la contourna et une fois derrière elle, se pencha pour lui dire, sur un ton rappelant celui d'un serveur qui conseille une cliente :

-J'sais pas si t'aimes la bouffe française, mais les grenouilles d'ici sont particulièrement fières de leur pouteen.


Il fit le tour de la table et alla s'asseoir en face de la jeune femme.

-J'n'ai jamais goûté, par contre. 'Paraît que c'est très gras et très salé...

Il s'étira pour prendre un autre menu qu'il parcourut en silence. Un thé glacé ce serait. Relevant les yeux, il fit le tour de la place du regard, pour l'évaluer cette fois, et déclara :

-Bon choix, le resto. Si tu veux, on se partage une pouteen. J't'avoue que j'suis assez curieux!

Ni dans son ton, ni dans son attitude Kyle ne laissait transparaître un quelconque agacement ou, en fait, quoi que ce soit d'autre quant à la situation qui venait de se produire. Était-ce seulement pour le meilleur... ou pour le pire?
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8345

MessageSujet: Re: Translation   Ven 9 Sep 2011 - 19:36

Il avait mis moins de temps qu'elle ne l'aurait cru pour la retrouver. De deux choses l'une: soit il l'avait suivie d'emblée mais avait été plutôt discret (et elle, plutôt inattentive), soit il s'était débrouillé par ses propres moyens et n'était pas un cas si désespéré. Même qu'il pourrait se révéler plutôt utile une fois au Royaume-Uni.

'Alors, ça y est? Ta décision est prise? Tu seras son sauf-conduit?'

Comme si elle avait véritablement le choix.
Les ordres étaient les ordres et elle n'était pas assez haut placée dans la hiérarchie pour en faire fi. Elle l'escorterait donc en Ecosse.

'Tu as quand même oublié une option...'

Hum? Entre "soit" et "soit"?

'Il s'est peut-être contenté de demander si les passants n'avaient pas aperçu une furie rousse et maigre, tout en kilt et en chaussettes...'

Pfffffffffff! Même pas drôle.

Sans quitter son menu des yeux, Mélusine décida de bouder encore environ trente secondes. C'était qu'il ne fallait pas que Young se mette à croire qu'on pouvait l’adoucir aussi facilement. Elle passa ces trente secondes, non pas à trouver de quoi satisfaire son estomac, mais à s'interroger sur le phénomène Young. De toute évidence, les Canadiens étaient des créatures étranges. Pas forcément nocives mais... déroutantes. Elle se montrait conciliante et faisait des efforts pour s'intéresser au Soldat Kyle Young? Elle ne ramassait en échange que regards agacés et autres remarques acerbes sauce narquoises. Elle le prenait de haut, voyait rouge et l'envoyait bouler? Et le voilà qui se montrait, sinon docile, conciliant. A croire que la devise nationale ressemblait à un quelconque « Suis-moi, je te fuis. Fuis-moi, je te suis. ».

'Mouaif.'

Oh, elle, ça allait aller! Elle l'avait assez entendu!

'Ou peut-être qu'il n'est pas le seul à passer un test en ce moment?'

Ah?
Ah.

Il y avait des inspections dans la Résistance? Bouse de bouse! Elle était pas au courant!
Si elle se plantait, on allait quoi? La rétrograder? Lui faire faire du baby-sitting pour apprentis-partisans? Yerk!

'Les trente secondes sont dépassées. Réponds maintenant, ou il va croire que tu es associable...'

Qu'il croit donc ce qu'il veut, songea-t-elle, tout en s'apprêtant à rattraper le fil de la conversation.


«Va pour ta pouteen! Plus c'est gras, plus c'est bon! »

Et autant pour lui si Young la prenait pour une de ces anorexiques nourriturophobes.
A un monsieur tout en chemine et en noeud papillon qui s'approchait, Mélusine commanda donc une de ces fameuses pouteens, réussissant à rouler des "r" là où il n'y en avait pas, mais dans deux assiettes, avec, euh... un jus de bleuet, ou plutôt non, deux! Et est-ce qu'ils servaient du sirop d'érable avec la pouteen? Non? Eh bien, si, elle en voulait quand même! Merci, au revoir et à bientôt.

Avec un grand sourire, secrété par un estomac sur le point d'être satisfait, Mélusine porta enfin son regard sur le Soldat Kyle Young et enterra (provisoirement) la hache de guerre:


« Quand on sera en Ecosse, je te ferais découvrir le haggis. Tu verras, ça vaut le détour! »

Elle s'abstint de préciser que ceux qui n'étaient pas nés Ecossais y étaient généralement hermétiques. Si ça se trouvait, ça n'était rien d'autre que de l'auto-suggestion.

« Bon, Young... Dis-moi tout! Qu'est-ce qu'il te faut? Tu dois partir quand? Tu attends quoi de moi? »

Là, le bât allait commencer à blesser. Elle n'était pas très bonne pour faire, ou être, ce qu'on attendait d'elle. C'en devenait une sorte de fierté personnelle.

« Franchement, là, je suis en vacances. Je peux pas te transférer avant quelques jours. Impossible. No Way. Il faut que je m'organise. Tout ça, quoi...»

Dans un premier temps, il fallait qu'elle rentre à Edimbourg.
Elle espérait être à nouveau capable de transplaner dans vingt-quatre heures, dernier carat.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon


Dernière édition par Mélusine McEwan le Jeu 17 Nov 2011 - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Young
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 47
Age du personnage : 22 ans
Habitation : Variable
Occupation : Apprenti Shaman
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 21/04/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4646

MessageSujet: Re: Translation   Jeu 27 Oct 2011 - 7:35

La moue aussi molle qu'une réglisse laissé un après-midi durant sous le soleil de mai, les yeux rivetés quelques part entre deux lignes du menu, Kyle laissait le silence se faufiler entre eux, jusqu'à les étreindre, poison insidieux et mortel pour les conversations. Au bout de quelques dizaines de secondes, Lucy le rompit et Kyle put jurer qu'il le vit exploser et se volatiliser, comme mille fleurs qui se seraient évanouies en fumée. Mais il ne dit rien, ne cilla même pas. La phrase résonna quatre fois entre les deux sorciers lorsqu'il répliqua en posant son menu sur la table, d'un air faussement grave.

-On en r'parlera avec tes artères dans une trentaine d'années.

Comme s'il ne s'en préoccupait pas aussi peu que de la première révolte des gobelins... Elle commanda, créant une inflexion tangible au niveau des arcades sourcilières du Canadien, toujours coi. Dès que le serveur fut reparti, elle repris la parole, aussi prévisible qu'une horloge suisse. Avec monotonie, Kyle eut le réflexe poli de lancer :

-À tes...

Ah non. C'était le nom de quelque chose. De la bouffe, assurément, étant donné le contexte. Il fit comme si aucun son n'avait passé outre ses lèvres et hocha positivement à la proposition de goûter au haggis. Il n'avait aucune idée de ce dont il s'agissait, mais aussi longtemps que ca provenait d'une forme de vie animale ou végétale connue et répertoriée comme comestible, ça ne risquait pas de le tuer. L'hypothèse qu'il s'agissait d'abats de monstres du Loch Ness lui traversa l'esprit un furtif instant, mais il n'en souffla pas un mot. Orgueil de ne pas paraître inculte. L'orgueil ne semblait d'ailleurs pas être un trait de caractère qu'il partageait avec la Lucy. Comme plusieurs autres. Tous les autres? Non. Elle aussi était... euh... sorcière. Et avant que l'image d'un veau marin du Loch Ness éventré ne parvienne à sortir de son esprit, Lucy contre-attaquait en posant une question. Elle n'avait même pas fait une minute sans interruption. Comme quoi même les horlogers suisses pouvaient se tromper. Ou alors Kyle l'avait jugée trop vite? Non. Ces satanés suisses... ils sont si lunatiques!

-J'espère pour toi que t'as un endroit où dormir.

Ça c'était pour la gentillesse de circonstance. Amadouer la bête et être servi avant de se mettre à patiner et à ne plus savoir quoi dire pour être socialement acceptable. Kyle laissa son visage exprimé son dégoût en voyant cet amas de frites mouillés par une sauce brune et louche, plongées dans des boules difformes de fromage. C'était ça, la gastronomie des grenouilles? Ils n'avaient même pas le sens de la présentation. Et malgré ses critiques mentales, le sorcier fut le premier à piquer sa fourchette dans le plat, pour en sortir quelques frites dégoulinantes de sauce grasse et de fromage à moitié fondu. Observant sa proie d'un oeil circonspect, il lâcha.

-J'attends pas grands choses, en fait.

Le résistant prit son courage à deux mains, sa fourchette de la droite et engouffra le mélange qui y pendait. Étonnamment, ca n'était pas si mauvais. Particulier, gras et franchement salé, mais pas mauvais.

-Juste qu'tu m'fasses traverser au U.K.

Il ne lui demanderait pas si elle en était capable, pour ne pas la repiquer dans sa susceptibilité et relancer sa vexation.

-Et m'faire goûter au haggis, aussi. compléta-t-il sans laisser voir que sa curiosité avait vraiment été piquée.

-Pour le reste, j'ai des affaires de camping, j'm'arrangerai pour trouver où manger, me laver et dormir.

Et trouver la Résistance une fois sur place. À moins qu'elle ne lui indique comment la retrouver? Il ne comptait pas le lui demander avant la traversée.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8345

MessageSujet: Re: Translation   Sam 19 Nov 2011 - 23:55

« Je vais sans doute crever avant que mes artères en aient quoi que ce soit à secouer, alors c'est pas vraiment leur problème. »

Finalement, on pouvait bel et bien lancer ce genre de réplique d'un ton détaché et neutre. C'était peut-être simplement une question d'habitude. Mélusine conclut le tout dans un haussement d'épaules et s'abstint de préciser que quelqu'un incapable de vivre dangereusement n'avait pas sa place dans la Résistance. Elle mit son silence en image et attaqua la pouteen avec un enthousiasme démesuré. Elle goûta, dégusta, mâcha, avala avant de sourire de plus bel:

« J'adore ! »

Sûr que si un représentant en pouteen s'était trouvé à deux tables d'eux qu'il l'aurait engagé aussi sec pour tourner son prochain spot publicitaire.

' Humph. '

Certes.
Deux autres bouchées plus tard, histoire d'apprivoiser le goût de la chose, et tout en zappant joyeusement une hypothétique réponse sur son logement, ici, à Ottawa - il y avait de très beaux ponts, non ? - (de toute façon, de quoi il se mêlait, d'abord ?), pour continuer dans le vif du sujet. Pas qu'elle soit contre une petite discussion centrée sur les spécialités culinaires de chacun mais Soldat Kyle Young ne semblait pas très souple d'esprit alors elle préférait encore se soulager de la peine d'une conversation bâclée.


« Te faire traverser jusqu'en Ecosse, je peux. En même temps, c'est à la portée du premier portoloin venu. »

Oui, elle avait mauvais caractère, et alors ?
De toute façon, SKY semblait plus enclin à l'écouter quand elle lui râlait dessus. A chacun son mode communication. S'il préférait les filles au mauvais caractère, elle se sentait même encline à lui faire plaisir.


« Je sais faire mieux que ça... »

Même que si Amir Houassasse l'avait fait mandater juste pour qu'elle serve juste de laisser passer... eh bien, c'était qu'il la connaissait très mal. N'importe qui aurait pu faire l'affaire tandis qu'elle...

' L'orgueil est un des sept péchés capitaux... '

La Gourmandise aussi. Et elle s'en portait très bien.
De toute façon, elle demeurait persuadée que la rencontre avec Young était presque une mission à part entière. Donc:


« La preuve. C'est même moi qui vais t'introduire en Ecosse. Sans vouloir te vexer, ça m'étonnerait que tu trouves le QG tout seul. On distribue pas exactement des tracts avec l'heure et le lieu de la prochaine réunion au sommet. »

Et si sa proposition n'était pas tout à fait innocente ( les nouveaux venus ayant souvent droit à un petit scan mental, gracieuseté de l'Amiral, elle se portait plus que volontaire pour l'amener à de Lansley, mais, après tout, il fallait bien que chacun trouve satisfaction dans la transaction, non ? ), ça ne regardait qu'elle. Elle laisserait même Soldat Kyle Young la croire capable d'altruisme, si ça pouvait brouiller un peu la perception qu'il avait d'elle. Quel intérêt à être transparente et prévisible.

« Les Ecossais sont des gens accueillants. »

' En théorie. '

« Ca ne devrait pas être difficile de trouver une âme charitable une fois sur place. »

N'importe qui se trouvant à portée d'oreille aurait pu remarquer qu'elle ne se proposait pas. Sa vie était déjà assez compliquée comme ça, pas la peine d'en rajouter. Sans compter qu'il y avait quelques aspects de son quotidien qu'elle tenait à préserver de tout intrus. Et que chez elle était chez elle. Point. Propriété privé. Défense d'entrer. A moins d'une autorisation très spéciale. Bref, SKY pouvait toujours courir.

« Tu devrais songer à te trouver un job, une fois sur place. Comme couverture. »

Et puis, c'était toujours ça en plus, côté porte-monnaie. Mais peut-être Young n'en avait pas besoin. Pour ce qu'elle en savait, il était peut-être le fils de quelques célébrités locales ou l'héritier d'une grande dynastie. Rien à secouer. Ca ne changerait pas son attitude. Elle laissait les courbettes à d'autres.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Young
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 47
Age du personnage : 22 ans
Habitation : Variable
Occupation : Apprenti Shaman
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 21/04/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4646

MessageSujet: Re: Translation   Dim 4 Mar 2012 - 19:31

-Avec un tel sens de la survie, il y a fort à parier que tu finiras aussi cloîtrée dans une réserve.

Ça, c'était parce qu'un vrai battant ne s'avouait jamais vaincu avant de l'être, et n'envisageait pas la mort sans qu'elle ne rôde autour, sa présence fourbe empestant l'endroit. Et décidément, bien que le fumet de la pouteen était très étrange, il ne puait pas la décomposition.

S'abstenant de faire part de son appréciation culinaire, Kyle écoutait Lucy parler comme un moteur ronronne, sans pause et avec une constance mesurée. Pas qu'elle était monotone. Au contraire, elle était très -trop?- expressive. Il fronça les sourcils. Les réglementations en matière de portoloin étaient de plus en plus strictes et sévères au Canada. En fait, les législations y étaient de plus en plus strictes et sévères, tout simplement. Le permis de Portoloin atteignait des prix astronomiques, sans compter le délai, la surveillance était incrémentée. Tout était passé au peigne fin. Il ne connaissait pas les lois britanniques mais espérait qu'elles soient plus laxistes.

-Bref, tu me proposes de rentrer illégalement chez toi? Pour la seconde proposition, ce serait avec plaisir. Je t'en remercie. fit-il d'un ton neutre et égal, à la limite de paraître blasé.

Il piqua de nouveau dans son plat, apporta la nourriture à sa bouche, la tritura longuement avec ses dents, replaçant sa fourchette sur le côté de son assiette, parfaitement perpendiculaire au bord de la table. Puis il avala et ajouta d'un ton courtois qui semblait percer une menace.

-Les canadiens partagent cette réputation, je te rappelle.

Il prit une gorgée de jus de bleuet -pas mauvais- en haussant légèrement un sourcil. Dans leur course à la non-convivialité, elle venait de prendre une grande avance. Non seulement ne s'était-elle pas proposée pour l’accueillir, mais n'avait-elle pas proposé personne d'autre. Comme si personne de sa connaissance n'accepterait d'héberger un aussi tranquille et sympathique jeune homme. Ou alors...

-Je comprends que tu as bien peu d'amis
, insinua-t-il avec sarcasme -et peut-être une once se méchanceté. Il devait bien se rattraper, non!

Il fit tourner son verre d'un quart de tour, rajusta son assiette, puis ses ustensiles, approcha légèrement sa chaise, se replaça sur celle-ci, puis lança sur un ton défiant.

-Si mon clan a survécu plus de quatre centaines d'années à l'Occident, je pense bien que je serai capable de survivre en Écosse. À moins que vous ne décidiez de m'injecter une nouvelle maladie incurable, ou je ne sais quoi, ne t'inquiète pas pour moi. Je saurai quoi faire, et le cas échéant, je n'ai pas peur de trouver un boulot.

Il prit alors sa serviette de table et s'essuya la bouche avec, avant de repousser son assiette vers Lucy. Il n'avait plus faim.

-Si tu veux la terminer...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8345

MessageSujet: Re: Translation   Ven 16 Mar 2012 - 18:43

« Chez les Coopérants, tout est illégal. »

Croire était illégal. Espérer était illégal. Alors que dire de Résister ? Avec un grand R, bien évidemment. S'il fallait verser dans l'illégalité pour défendre ses idéaux, c'était avec un plaisir d'autant plus grand qu'elle s'exécuterait. Il n'y avait rien tant qui l'exaspérait plus que les règles, les normes et les obligations. Alors, oui, évidemment, s'il fallait contrevenir un peu à la réglementation des trajets vers l'Outre-Atlantique pour gagner un soldat de plus dans son camp, elle n'allait pas se gêner.
Même si elle ne voyait pas très bien en quoi un transplanage d'escorte pouvait être illégal. Les Canadiens étaient tellement fichés qu'il leur fallait un petit bout de papier signé, tamponné, poinçonné, validé par tout un tas d'autorité pour sortir légalement du territoire ? Eh bien, elle était ravie d'être Écossaise. Et de faire si peu cas des législations en vigueur.

' Il faudrait quand même que tu te renseignes, un jour. '

Boaf. Pourquoi faire ?

' C'est mieux de violer les lois en toute connaissance de cause, non ? '

Hell, yes !
Mélusine conclut le paragraphe par un négligé :


« Tu poses vraiment des questions étranges, SKY. »

Ce qui ne l'empêcha visiblement pas d'accepter de sa part le reste de pouteen. Un vague sourire en guise de merci qui aurait presque pu passer pour une politesse.
Ce qu'il y avait de bien dans le fait de discourir tout en mangeant, c'est qu'on pouvait sauter sur le sujet qu'on voulait en gardant le reste pour plus tard. L'excuse mise en avant : "oh, désolée, j'étais concentrée sur ce machin délicieux. Mon estomac et mes neurones ne fonctionnent pas en même temps. Im-pos-si-ble.". Il valait toujours mieux passer pour plus stupide qu'on ne l'était.


« Tu sors d'un clan, toi ? »

Ah.
Elle avait sérieusement du mal à l'imaginer en kilt. Oui, oui, elle savait bien que tous les clans du monde n'avait pas le kilt pour costume traditionnel. Pas stupide à ce point-là. Il y avait juste des mots qui vous évoquait spontanément des images. Point.

Elle mit un chouïa plus de temps à réagir à son prétendu manque d'amis. Elle n'avait pas vraiment compris d'où venait cette remarque et, la bouche pleine, elle avait pris deux minutes avant de râler à haute et intelligible voix face à un tel préjugé. Deux minutes amplement mises à profit en cogitations bancales (dichotomie estomac/cerveau, vous vous souvenez). Quand elle percuta enfin (aaaaaaaaaah ! Donc, elle n'avait pas d'amis parce qu'elle ne proposait personne spontanément pour jouer au SKY-sitter...! Tss tss !), elle ne put empêcher un énorme sourire narquois de s'étaler sur son visage, ni un sarcasme d'être formulé en direct live :


« Excuse-moi, », d'un ton qui disait exactement le contraire d'une excuse, « C'était quand, exactement, que tu m'as invité à squatter chez toi pendant mon séjour au Canada, hum ? »

Non mais. Mélusine, reine de la mauvaise foi, première du nom.
Peut-être était-il temps de lui faire un planning rapide.


« Théoriquement, je devrais te faire traverser sous une quinzaine. Je reste encore un ou deux jours ici histoire de... faire le point. Et on se retrouve dans quelques temps pour la Grande Opération. Ca te laisse de la marge pour faire tes préparatifs. Et préparer tes antidotes. »

Autant pour lui et ses insinuations douteuses.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Young
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 47
Age du personnage : 22 ans
Habitation : Variable
Occupation : Apprenti Shaman
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 21/04/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4646

MessageSujet: Re: Translation   Mar 27 Mar 2012 - 7:10

Si la justice, l'espoir, l'égalité, si toutes ces belles valeurs étaient aussi illégales que le sous-entendait Lucy, il ne restait plus grand chose. Et quand on n'a plus grand chose, on essaie de ne pas perdre, en plus, la face. Donc aussi bien avoir un peu de classe.

-Il y a deux illégalités. Celle avec et celle sans la forme.

Bref, il n'avait pas envie de faire quelque chose d'aussi majeur en trébuchant. Il entrerait en scène à grand coup de pirouettes et d'entrechats et... il n'en avait aucune idée. Il n'avait jamais vraiment été intéressé par la danse. Ni même par le cirque. À vrai dire, comparer son arriver au Royaume-Uni aux arts de la scène était l'un des plus piètres images qu'il pouvait trouver. Surtout que les projecteurs ne seraient pas sur lui. Il ne valait mieux pas.

Alors que l'Écossaise se jetait sur son restant de pouteen comme la misère sur le pauvre monde, non pas sans lui reprocher au passage la légitimité de ses interrogations -pour qui elle se prenait, cette peste?-, Kyle fit signe au serveur d'apporter l'addition. Il haussa le sourcil, jugeant à son tour la question de sa coopérante et en faisant mentalement le tour un instant, et répondit d'un ton vaguement condescendant.

-Pour être plus précis, je sors de ma mère. Comme mes deux frères et comme tu sors de la tienne. Avec mon père, nous formons une famille. L'ensemble de familles qui vit avec nous, généralement des cousins, c'est notre clan. L'ensemble des clans Salish forment la nation Salish. Puis il y a les tribus, les communautés, les peuples et tout le baragouin qui s'insère entre ça.

Regard en point d'interrogation : à quoi elle s'attendait? Et si elle passait un commentaire sur le nom de sa nation, gare à elle.

-Ceci étant désormais mis au clair, sache que je ne t'ai pas invitée à séjourner chez mes parents parce que je croyais que tu étais hum... occupée dans ce coin-ci. Et que c'était la raison pour laquelle je m'étais déplacé ici et non pas l'opposé. Ensuite, si tu as l'envie et le temps de venir visiter les Rocheuses, je saurai te trouver de l'hospitalité.

C'était vrai quoi. Elle était en mission dans l'Est du Canada ou non? Puis, elle ne lui avait pas demandé explicitement non plus. Ah! Les femmes... Si difficiles à lire.

-Parfait. Tu me recontacteras pour m'informer d'une date et d'une heure précise, ainsi que d'un lieu.

L'amérindien eut un sourire crispé et soupira faiblement, comme si les mots qu'il allait dire lui étaient arraché de la gorge et particulièrement douloureux à assumer.

-Si tu as quelques ennuis que ce soit, tu peux également me contacter, bien sûr.

Par-dessous la table, il donna un coup de baguette sur le manteau de Lucy et un petit bout de parchemin apparut dans l'une des poches, avec les informations nécessaires à la jeune femme. Il régla ensuite l'intégralité de la facture, se leva et annonça.

-À dans deux semaines alors. On en profitera pour échanger nos recettes. conclut-il avec une lueur d'amusement sincère dans le regard et un sourire un peu moins glacial, avant de saluer sa comparse le plus poliment du monde et de quitter, en se préparant mentalement au voyage du retour...
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8345

MessageSujet: Re: Translation   Mar 10 Avr 2012 - 23:17

19 janvier 2013
In the meanwhile

Le 17 janvier, ils se retrouveraient comme ils s'étaient quittés. Sans cérémonie et sans enthousiasme.

Dans l'intervalle, il y avait eu une petite tonne de formalités à accomplir. C'était fou le poids en paperasse consacré à chaque être humain. Des dizaines et des dizaines de formulaires. De quoi remplir cinq armoires. De quoi tuer des dizaines d'arbres. C'était pas comme ça qu'on allait sauver l'Amazonie.
Parmi les formalités, et outre la paperasse, il y avait eu des gens à voir, des comptes-rendus à faire, des objectifs à tracer, des informations à échanger, des missions à composer, des monuments à saluer. De quoi supprimer toute forme de temps libre. Et on s'étonnait qu'elle soit de mauvaise humeur.
Mélusine avait pourtant fait des efforts avec le Soldat Kyle Young. De vrais efforts. Pas juste se retenir de lui mettre sa batte dans la figure. Elle avait réellement envisagé avec lui son transfert, expliqué ce qui avait été mis en place en Ecosse, fait un résumé du Who's Who des personnes à connaître. Bref, elle avait joué à la petite Résistante Modèle et ce, malgré son entrevue récente qui lui avait mis les nerfs en vrac, le cœur à l'envers et des images à foison de femme enceinte (presque) épanouie. De quoi se taper des cauchemars toutes les nuits. Enfin, presque. Disons, de quoi se taper des cauchemars les yeux ouverts, à tous les jours.

Le grand départ de SKY était prévu pour le 23, mais la convocation inattendue d'Emmett Aeterna vint précipiter les choses. Et avancer la date du grand départ. Précipiter les choses. A coup sûr, elle allait encore oublié un truc ou deux. Enfin, tant qu'elle avait Kyle Young sous la main quand elle débarquait en Ecosse... Elle avait les billets SITE, elle avait le petit Canadien ronchon. Et même sa propre baguette magique. Le constat n'était donc pas si pire. Il lui en aurait fallu plus, néanmoins, pour lui tirer un sourire.


Résumé de la situation, le 19 au matin. Donc.
Si Mélusine avait en main deux tickets SiTE (Société Internationale de Transplanage d'Escorte) à destination de l'Ecosse, c'était parce qu'elle avait dû brader son honneur et quémander une avance en dollars auprès de Charlotte Leonhart, New York, États Unis d'Antarès. Pourquoi elle ? Et pourquoi pas un transplanage d'escorte par ses propres moyens, elle guidant Young par le creux de son bras et la force de sa volonté ? Parce que, quelques jours plus tôt, Mélusine avait été victime d'un attentat perpétré en plein New York, juste sous le nez de Leonhart, et qu'elle peinait encore à s'en remettre. Trop d'explosif, trop de fumée. Parce que Leonhart était la seule personne qu'elle connut sur le terrain (eh non, elle n'avait pas d'amis en territoire conquis, elle avait encore malgré tout un soupçon d'honneur et de bon sens...), qu'elle avait vraiment besoin de cet argent et que... c'était tout. Plus le temps passait, plus elle se demandait ce qui avait pu la pousser à une telle extrémité. Erk. Triple erk. Jamais au grand jamais, elle n'avait un jour imaginé devoir quoi que ce soit à Leonhart et le sentiment qui lui collait désormais à la peau était au-delà de tout.

Voilà donc pourquoi, dans le hall minuscule d'une agence SITE, à attendre que l'heure avance (le départ était fixé à 14h47, heure d'elle ne savait plus où, la seule chose qu'elle savait, c'était qu'il allait falloir attendre encore treize minutes immenses), Mélusine Mouna Maewen Myrzam McEwan, première du nom, était d'une humeur massacrante.
D'une main, elle déchiquetait l'emballage d'une chocogrenouille qui ne connaîtrait jamais la joie de son seul et unique grand saut. De l'autre, elle tapota fébrilement sur le bois de son siège inconfortable. Ses pieds battaient la mesure et la totalité des gens alentour lui jetaient des regards agacés sans pour autant oser manifester verbalement leur mécontentement. Preuve qu'il existait encore une sorte d'instinct de survie. Même chez les vaincus.






« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon


Dernière édition par Mélusine McEwan le Sam 19 Mai 2012 - 22:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Young
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 47
Age du personnage : 22 ans
Habitation : Variable
Occupation : Apprenti Shaman
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 21/04/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4646

MessageSujet: Re: Translation   Sam 5 Mai 2012 - 18:54

14h35

Kyle Young poussa la porte de l'agence SITE sans oser jeter un regard aux alentours. Un nid de Cracmols, il en était sûr. Il n'avait rien contre ces sorciers diminués, mais il ne pouvait s'empêcher de se sentir mal à l'aise. Et si, en voyant sa baguette, ils se mettaient à songer qu'il était venu ici leur montrer sa supériorité ou quoi que ce soit? C'était absurde. Et puis, pour retrouver Lucy, il fallait bien qu'il croise un ou deux regards. En levant les yeux, il la vit rapidement. Elle attirait à elle seule tous les regards. Lui qui aurait préféré une entrée discrète, il devait s'asseoir à ses côtés. Il soupira, les lèvres pincées, et alla se jeter dans la gueule du griffon.

Il avait écouté les recommandations de son pères et prit sa trousse magique d'urgence pour situations exceptionnelles en tout genre, avait écouté sa mère et traînait également sa trousse de premiers soins sur lui. Environ un demi-milliard de conseils plus tard, ce fut au tour de Zach de prendre le relai, assumant un peu trop son rôle de frère aîné au goût de Kyle qui commençait à s'impatienter. Il fut donc soulagé lorsqu'Isaac se contenta de lui souhaiter bonne chance et de lui rappeler qu'il allait se mettre en retard s'il les laissait tous parler tout leur soûl.
À peine avait-il pris place sur la chaise craquante qu'il s'adressa à l'Écossaise sur un ton on ne pouvait plus sympathique. Il fallait bien que quelqu'un mette fin à la torture psychologique dans la pièce.

-Ça suffit hein. La pauvre chaise ne t'a rien faite.

Il posa son unique bagage, un sac à dos, sur ses genoux, et entreprit de l'ouvrir et de fouiller dans ses immensités. Merci à Leaves, marque canadienne d'articles magiques en tous genres, pour ces sacs de randonnée ultra-spacieux à rangement intégré. Les préparatifs avaient été rapides et efficaces. Merci à la nature organisée du résistant. Il sortit finalement du sac un rouleau de parchemin bien épais et le tendit à son escorte avec un sourire qui valait bien un salut.

-Voilà, tel que promis. Et ca ne te sert à rien de te stresser, le voyage n'en sera que plus désagréable.

Il se doutait bien qu'elle n'aurait pas pris son défi au sérieux et qu'elle n'avait probablement pas de recette d'antidote de prête pour lui, mais tant pis. Kyle lança un regard navré à ce qui restait de l'emballage de la chocogrenouille et sortit un morceau de toffee de son sac. Peut-être que ca remettrait la jeune femme d'aplomb. Ou alors ca la rendrait encore plus hyperactive qu'à son habitude. Le jeu en valait-il la chandelle?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Translation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Translation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Did Aristide really resign?
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Une victime de l'insecurite dont on en parle pas
» Nai Anar caluva tielyanna !
» Les 30 jours !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Royaumes Unis de l'Opposition :: Les Pays Coopérants-
Sauter vers: