PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Clover Spring] Franck Sparke - 2ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franck Sparke
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 13
Age du personnage : 19
Habitation : Greenwich
Occupation : Quidditch - Etudes
Avatar : Earda
Date d'inscription : 25/04/2011
Coup de coeur : 0
Gallions : 4756

MessageSujet: [Clover Spring] Franck Sparke - 2ème année   Mar 26 Avr 2011 - 0:48

Je me sentais troublé d’être là, debout devant ce grand miroir que je contemplais depuis cinq bonnes minutes. J'y voyais un visage plus carré et des cheveux plus sombres, mais je parvenais encore à déceler les traits du petit garçon qui, sept ans auparavant, attendait que ses parents l’emmènent à King's Cross pour effectuer sa première rentrée.

Aujourd’hui, je ne ressentais plus la même appréhension d’un premier jour d’école où j’allais devoir affronter de nouveaux lieux et personnages, mais je n’étais pas pour autant plus rassuré. Le message avait été clair, même si Poudlard Uni se situait toujours dans ce même château écossais, les cours, les dortoirs, la vie d’universitaire en quelque sorte allait se passer dans d’autres ailes, d’autres endroits encore insoupçonnés de l’impressionnant édifice. Après ces trois autres années d’études qui m’y attendaient encore, y aura-il des pièces qui me resteront toujours inconnues ? Une part de mon esprit, très certainement animé par mon imagination, se plaisait à croire que les mystères de Poudlard resteraient entiers, quelque soit la durée passée.

- Franck ! Tu descends ? On va y aller.

Je récupérai mes affaires posées sur le sol et je sortis de la salle de bain pour rejoindre l’escalier menant sur le couloir de l’entrée.

- J’arrive. Papa est prêt ? lançais-je à ma mère qui finissait d’enfiler son manteau.

- Oui, Il nous attend déjà devant.

J’ouvris la porte de la maison, laissai passer ma mère devant et refermai derrière moi avec un sortilège propre à notre famille.

- Ca me rappelle des souvenirs tout ça, pas vous ? nous lança mon père.

- Si. C’est ce que je me disais, mais vous n’étiez pas obligés de m’accompagner cette fois.

- Tu aurais voulu enlever ce plaisir à ta mère ?

Elle leva les yeux au ciel, rougit un peu, montrant à quel point mon père avait raison.

Nous fîmes quelques pas pour franchir les limites de la propriété et transplaner tous ensemble à proximité de la gare, dans un endroit dûment habilité par le ministère pour cette occasion particulière.

Nous nous avançâmes dans le hall de gare et nous commençâmes à croiser quelques visages connus. Mon père et ma mère saluèrent un couple qui accompagnait leur fille, anciennement de Poufsouffle il me semble.

- Je croyais que Molly et Georges avaient été arrêtés ?
- Non, leur procès a été classé sans suite.

Le couple que nous venions de croiser devait très certainement travailler aussi au Ministère.

Sur la voie 9 ¾, nous échangeâmes quelques paroles assez banales pour un jour de départ en attendant l'arrivée du train. Mes parents avaient fait ce déplacement car, je le pensais, j’étais le premier de la famille à poursuivre vers un cursus universitaire. Ils ne me l’avaient jamais dit ouvertement, mais je sentais leur fierté me réconforter dans mes choix, surtout dans les moments de doute où l’on entendait tout sorte de choses sur les cursus dispensés à Poudlard Uni, notamment ceux de Clover Spring pour la spécialité RARE. Si j’avais du écouter toutes les langues, je ne m’y serais jamais engagé devant les difficultés que l’on m’annonçait comme infranchissables, mais ce fut sans compter sur le réconfort apporté par ma famille, à l’exception de ma sœur Kate qui n’avait pas cessé de m’insulter d’ahuri voulant étudier plutôt que s’amuser, ou quelque chose dans le même genre, sans les vulgarités.

Lorsque le train entra en gare, j’embrassai mes parents qui me souhaitèrent bien entendu de réussir. Un léger signe de la main en montant le marche pied du train et un sifflet annonçait déjà un départ proche.

C’était étrange de prendre le Poudlard Express à cette heure. La nuit était déjà tombée et les paysages qui défilaient difficilement devant les vitres ne ressemblaient plus à rien.

- Vous êtes sûrs que …

- Oui on est sûr Franck ! Arrête de t’angoisser, ça fait déjà trois fois que tu nous demandes si le train va bien à Poudlard ! Où veux-tu qu’il aille ??

- J’en sais rien Mary. En ces temps plus rien ne m’étonnerait. Un détournement… Ca se pourrait ! Non me ravivais-je en voyant le regard noir qu’elle me lançait. Tu as raison. On va à Poudlard.

- Ouais, encore et toujours Poudlard …

- On dirait que ça t’ennuie déjà ...

- Ennuyer n’est pas le mot juste, je dirais plutôt que ça me saoule déjà.

Mary et moi sourîmes car nous connaissions Aymeric depuis notre premier jour à Poudlard et il n’avait jamais été très porté sur les études.

- N’empêche, on se demande bien ce que tu viens faire là ?!

- Ben entre se lever tôt et aller bosser pour ramener 3 pauvres noises qui se battent en duel, je préfère encore aller en cours, et même peut-être pouvoir y dormir qui sait !

- Et comment trois noises peuvent se battre en duel ?

- Et ben chacune leur tour, j'en sais rien, mais qu’est-ce que tu me poses comme question là déjà ! Laisse moi dormir, merci !

- Si tu veux, mais on va arriver.

Je m’amusai de cet échange qui me rappelait vraiment toutes les autres années. Nous laissâmes Aymeric fermer les yeux ; Mary quitta sa place près de la porte pour venir en face de moi contre la fenêtre du compartiment.

- La forêt interdite.

- Oui me répondit-elle en collant presque son visage contre la vitre, mais je me demande pourquoi il la laisse toujours interdite, surtout pour nous. Tout le monde sait que personne ne respecte cette règle !

- Moi je n’y suis jamais allé.

- Tu ? Nan, déconnes ?! Tu n'es jamais allé dans la forêt interdite ? Pourquoi ?

- Ben … Heu … Je sais pas, peut-être parce que c’est interdit ?

- Oui non mais d’accord, mais toi, toi qui veux toujours tout savoir sur comment ça marche, qu’est-ce qu’il y a derrière ..., comment c’est fait ..., qu’est que …

- Ouais c’est bon, j’ai compris je crois Mary.

- Hé ! Ho ! Réveille toi sac à vin !

Aymeric reçu une claque sur le front qui le fit sursauter et ronchonner. Ce garçon avait toujours eu l’effroyable capacité à s’endormir n’importe où en un rien de temps, surtout en cours.

- Kestuveu ? T’es chiante aujourd’hui qu’est-ce qu’il t’arrive ? C’est l’idée d’être enfermé encore pendant trois ans qui t’émoustille le …

- Chut. Tu savais que Franck était jamais allé dans la forêt interdite ?

- Et puis ? Qu’est-ce qu’on s’en fout ? J’y suis jamais allé non plus.

Elle semblait dépitée, comme si elle s’attendait qu’en sept ans à Poudlard on ait fait les 400 coups. Nous la laissâmes ruminer des « c’est pas possible que ... » ou encore « moi en cinquième année ... » jusqu’à ce que les freins du train se mettent à crisser annonçant l’arrivée.

Nous descendîmes du train, marchant un bon mètre derrière Mary qui avait fini par laisser tomber le sujet « forêt interdite » pour chercher frénétiquement le point de ralliement sur le quai.

- Tu penses qu’un jour on pourra lui dire ? disais-je suffisamment bas pour ne pas me faire repérer.

- Ouais, si t’aimes te faire insulter et taper dessus.

- Moi je pense qu’elle ne le prendrait pas si mal.

- Attends, tu la connais, elle est hystérique, complètement folle même. Si elle apprend qu’on y est allé en troisième année tous les deux sans elle, elle nous tuerait.

C’était l’habitude d’Aymeric de parler de cette manière de Mary derrière son dos, mais il avait néanmoins de l’affection pour elle comme j’en avais.

- C’est par là ! nous interpella-t-elle en gesticulant des bras malgré le peu de distance qui nous séparait.

Nous vîmes un groupe de personnes qui formait un arc de cercle autour de la Rose et de l’Ombre qui nous attendaient déjà.

J’étais fasciné de les voir ici aussi simplement ; j’aurais aimé pouvoir leur parler d’autres choses, comme connaître l'une de leurs nombreuses histoires ou emmagasiner un peu de leur savoir. Ce n’était pas tous les jours que l’on pouvait voir deux divinités s’exprimer comme n’importe qui, ce qui ne sembla pas marquer plus que ça Aymeric qui regardait déjà sa montre. Celle-ci affichait un « banquet proche » en lettres capitales dorées sur fond noir.

Je lui donnai un léger coup de coude pour éviter qu’il ne se fasse remarquer dès le premier jour et nous écoutâmes les quelques mots de bienvenue.

Nous partîmes ensuite pour rejoindre les carrosses et le château. Je me fis pousser par Mary qui vit que je restai un peu sur place, captivé par la présence de ces deux êtres si parfaits.

- Tu penses qu’ils seraient d’accord pour que j’en fasse mon cas d’étude de troisième année ? demandais-je naïvement à Mary lorsque nous montâmes dans la diligence.

- Hum … Laisse moi réfléchir … Je compris tout de suite que le reste de la phrase n’allait pas m’être d’un grand secours. Je pense que oui. Mes yeux s’écarquillèrent devant sa réponse douteuse. Si tu veux finir maudit sur une bonne quinzaine de générations.

L’idée que le jeu en vaille la chandelle me traversa l’esprit quelques secondes.

- Ni pense même pas.

Les véhicules se mirent en branle et plus nous avancions, plus nous pouvions discerner les bougies illuminer les vitraux du château. Cette chaleur me réconforta.

Nous arrivâmes devant les grandes portes qui donnèrent dans le hall et je vis une longue file de sorciers et de sorcières qui attendaient pour entrer.

Je continuai d'abord à discuter avec Mary et Aymeric, puis nous rencontrâmes d'autres étudiants que je pouvais connaître soit au travers du Quidditch ou des cours.

La file d’attente se résorbait assez rapidement, puis notre tour arriva.

- Nom, Prénom, Aile désirée, Lieu de logement ! me lança une vieille femme que je n'avais jamais vue et qui trônait derrière un large bureau d’écolier en bois où reposaient parchemins, plume et encrier.

- Franck Sparke Junior, Clover Spring, Dortoir.

Elle me fit un signe de la tête pour que j’avance et j’entrai enfin dans la Grande Salle.

Le décor était comme d'habitude magnifique, mais je n'y faisais malheureusement plus beaucoup attention plus des années. Je fus rejoins rapidement par mes deux compatriotes. Nous restâmes quelques instants ensemble avant que chacun, se sentant suffisamment libéré d'être arrivé, aille rencontrer d’autres personnes pour discuter en attendant le début de la cérémonie.

J'étais depuis une dizaine de minutes en train de parler avec mon ancien capitaine de Quidditch lorsqu'un claquement annonçant la fermeture des grandes portes se fit entendre.

La Rose se leva et le discours commença. Entendre sa voix fit s'accélérer mon pouls, car je ressentais une certaine impatience à découvrir les nouveaux lieux qu’elle nous annonçait.

Aymeric fut ensuite appelé dans les premiers ; je remarquai que nous n’avions encore jamais parlés de la filière qu’il avait choisi, ou plutôt celle que je supposais fortement recommandée par ses parents.

Il fut orienté vers Unicorn Ring ; Mary, quant à elle, entendit l’aile de Moon Shadow s’élever juste après son nom, ce qui provoqua chez elle un sourire très étiré. La connaissant, je l'imaginai explosant de joie et sauter au cou de La Rose pour la remercier chaleureusement.

Cette idée m'amusa jusqu'à ce que mon nom fut prononcé où mon sourire s'évapora.

- Franck Sparke

Je remerciai le peu de courage que j’avais de ne pas s'être fait la malle.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
● Fondateur ●

avatar

Nombre de messages : 631
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyode
Avatar : Jugette - Gerry and me
Date d'inscription : 28/04/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 19323

MessageSujet: Re: [Clover Spring] Franck Sparke - 2ème année   Jeu 28 Avr 2011 - 2:22

"Votre inscription à Clover Spring est confirmée.
Vous venez de piocher votre blason:"


Clover Spring



Très drôle. L'interaction entre les trois compères est royale et bien rythmée.
Bienvenue.

N'oublie pas d'ajouter le blason à ta signature.

Par ailleurs, je t'oriente vers
ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
http://dp-alternatif.pureforum.net
 
[Clover Spring] Franck Sparke - 2ème année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er devoir pour les 2ème année et autres...
» Emploi du temps: 2ème année
» le forum fête sa 2ème année
» Comparaison du système scolaire
» 2. Vera Verto [2ème année]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Cérémonie de Répartition des Universitaires-
Sauter vers: