{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: RP Express :: RP Express LibertéPartagez | 
 

 Mon aimée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sacha de Lansley
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 609
Age du personnage : 23 ans
Habitation : SDF, c'est un comble...
Occupation : Retraité surchargé
Signature : Fatal†Error
Avatar : Amba
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 230
Gallions : 7701

MessageSujet: Mon aimée   Mer 6 Avr - 22:04

Nom du responsable RP : Sacha de Lansley
Noms des participants : famille de Lansley
Lieu(x) où se déroule l’histoire : New York, Tour Antarès
Date(s) / Echelle du temps : 19 mars 2013
Pitch du sujet au départ : Naissance de l'enfant de Lansley.
Chronologie : Se situe après la Théorie des Contraires.
Avertissement : Standard [x] Sexualité [ ] Violence [ ] Idées pouvant être choquantes [ ]
Raison de l’ouverture du RP Express : Faire accoucher Charlotte.
Administrateur ayant donné l’accord : L'Ombre Bullet Accepté [x]


Mes bras sont emplis de la chose la plus fragile et la plus émouvante qu’il m’a été donné de tenir dedans depuis...
depuis la naissance de Noah. Encore que je ne fusse pas présent lorsqu’il a vu le jour et que je misse quelques mois douloureux avant d’accepter son existence dans ma vie. Elinor a accouché seule. Aujourd’hui seulement, je sais. Après avoir vécu aux côtés de Charlotte le plus possible des instants qu’un homme doit vivre lors de la grossesse de sa femme, je comprends et je reconnais mon inadvertance passée. Mes impardonnables insuffisances. La lourdeur des conséquences que mes lacunes émotionnelles ont fait peser sur Elinor. J’étais absent. J’étais ignorant.

'Mais aussi, est-ce une mode que mes gravides compagnes ne me disent jamais à temps qu’elles portent mon enfant ?'

Noah a créé un stress douloureux chez moi. A qui l’ai-je dit déjà...?
Ah! Oui... Un soir, entre amis. A Egon et Enki... Je me souviens...
Nous étions tous les trois à camper au cœur d’une palmeraie marocaine. Première mission commune de trois potes idéalistes et têtus. C’était il y a combien ? Deux, trois, quatre ans ? Quand était-ce, déjà, que j’étais un Résistant tout neuf et plein d’idéaux ? Où le temps est-il passé ? Quand s’est-il mis à filer aussi vite ? Qu’importe.
A qui l’ai-je dit, ce que je ressentais ? Je l'ai dit à mes deux compagnons d’armes, dans un moment de suspension qui ne devait pas servir à ça. C’est tombé malgré ma bouche. La palmeraie était froide, sombre et silencieuse. Comme mon regard accouplé au néant.

- Quand Noah est né, je ne savais pas ce que c’était d’être père.

J’ai senti Egon baisser la tête. Enki relever la sienne pour me regarder. Surpris.
Une mince pause a fendu mes paroles. J’avais leur attention bien que je ne la recherchasse pas nécessairement. Je pensais juste tout haut.

- Je ne savais pas ce que ça voulait dire ou ce que j’allais devenir. Etait-ce de ma faute ? Avais-je vraiment fait ça... Cet enfant ? Quand Elinor s’est rendue à la barre, le ventre rond comme le Moine Gras, et qu’elle a annoncé devant tout le monde qu’elle portait mon enfant... je me suis senti violé, trahi et exploité. Comme si elle m’avait pris quelque chose... ma liberté, mon insouciance, mes plaisirs, mon futur. Qu’en savais-je. Ma tête a tournée. Le vertige a duré des jours. Je me suis senti enchaîné plus que je ne l’avais été à Azkaban. Même si elle était l’une des femmes que j’aimais le plus à cette époque et en laquelle j’avais le plus confiance, il m’a été très difficile d’accepter qu’elle était enceinte... de moi. Je ne sais pas pourquoi je vous dis ça, les gars... je ne sais pas bien... j’avais envie de le dire.

Ils n’ont rien répondu. Egon a relevé la tête et cessé de tourmenter le sable du désert de son geste mécanique de l’index. Ils m’ont regardé ensemble en souriant malgré l’obscurité et ils ont instantanément su que je ne voulais rien entendre en retour.
Avec cette petite chose dans mes bras, il y a beaucoup de souvenirs et de sensations oubliées qui remontent à la surface. Des tristes. Des plus heureuses. Des troublantes telle une sorte de pagaille de nostalgie et de regrets que je n’arrive pas à m’ôter de la tête. Cette gamine est si belle... Dois-je la baptiser d’autre chose que mes larmes ?

Je n’ai pas pleuré sur le visage de Noah et ça me pince le cœur. J’aimerais qu’il soit là, lui dire pardon. Ressembler un peu à une famille. J’ai détesté Noah très longtemps avant d’en tomber follement amoureux. Je ne croyais pas qu’il me serait possible d’aimer encore. Aussi fort. D’avoir assez de place dedans moi pour aimer encore si fort. J’aime mon fils sans limite. Sans date de péremption. Sans peur. Sans qu’aucun attribut ne puisse jamais définir mieux que « je t’aime » ce petit être de chair et de rires. J’ai aimé tant de fois sans connaître de quoi l’amour était réellement fait. Depuis Noah, j’aime de « meilleure qualité ». Peut-on dire ça ? Je ne sais pas.

Quoi que soit l’amour et quels que furent mes regrets et mes inquiétudes, il me semble que je suis encore en train de tomber amoureux et elle s’appelle Amy. Mon aimée. Elle ressemble à une crotte de nez tellement elle est petite et fragile. J’ai peur de la disloquer... je la bouge à peine... j’ai mes yeux dans ses yeux et son corps n’est pas plus grand que mon avant bras. C’est débile comme taille. Ce n’est pas une taille. C'est trop minuscule pour avoir une taille. C'est Amy. C'est une crotte de nez. Une de Lansley. Future tête à claques.

- Une belle Serpentard, dis-je tout bas en la reposant tendrement contre le sein de Charlotte.

Au contact de la peau de sa mère, Amy ferme les yeux et cherche instinctivement le sein. Je m’assieds près d’elles, sur le rebord du lit de la chambre de Charlotte. Kelly Macbeth et son staff viennent de sortir. Amy est née depuis douze heures. Elle est est née le 19 mars 2013 à neuf du matin. D’après Macbeth, tout est en ordre.

- Ca va, Charlotte ? M’enquis-je en recoiffant son front avec douceur. Tu veux quelque chose ?



Walked out this morning
Don't believe what I saw
A hundred billion bottles
Washed up on the shore
Seems I'm not alone at being alone
A hundred billion castaways
Are looking for a home
(Police)



Dernière édition par Sacha de Lansley le Mer 13 Avr - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/forum

Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha


Nombre de messages : 1111
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 7919

MessageSujet: Re: Mon aimée   Jeu 7 Avr - 16:50


" Non, ça va. C'est parfait. J'ai tout ce qu'il me faut. "

~† Après quelques secondes encore à contempler Amy qui venait de lui prendre le sein et qui tétait avec gloutonnerie, elle détacha ses yeux clairs de son enfant pour venir les poser dans ceux de son mari. Sourire serein sur les lèvres. Elle lui aurait bien caressé la joue pour effacer les dernières traces humides d'émotions qui y persistaient mais ses deux mains étaient occupées. La première prolongeait son avant-bras pour soutenir tout contre son ventre son nouveau-né, la seconde maintenait son sein. Elle était encore un peu maladroite avec l'allaitement mais dans l'ensemble, les choses se faisaient avec un naturel déconcertant. †~

" Elle est magnifique... "

~† Retour du regard sur le bébé. Elle n'arrivait pas à ne pas la regarder. C'était vrai, elle était magnifique. Peut-être un peu fripée, peut-être quelques plaques de rougeurs mais c'était un beau bébé. C'était normal, c'était le sien, c'était le leur.

Pas de frustration que ce ne soit pas un garçon. Pas de soulagement que ce soit une fille. Elle le savait déjà mais que cet enfant ait été l'un ou l'autre, elle savait qu'elle allait l'aimer sans aucune mesure déjà connue. Oui, mais elle était encore loin de la vérité.
La vérité, c'était qu'elle l'aimait dix fois plus que ce qu'elle avait pu imaginer pendant la grossesse. Elle le sentait, c'était là, bien ancré en elle. C'était tellement fort qu'elle ne pouvait pas empêcher la bague de son annulaire d'afficher un SdL. Pourtant, elle ne voulait pas parasiter ses propres sentiments de Papa avec les siens. Mais peut-être aussi qu'inconsciemment, c'était important de lui montrer à quel point elle aimait cet enfant, elle l'aimait lui, et leur famille. Le remercier.
†~


" Amy. "

~† Ce n'était pas tellement une quelconque reconnaissance, ni un appel, ni pour l'habituer. C'était juste qu'elle aimait la prononciation. Elle adorait ce prénom, le former avec ses lèvres. C'était le prénom de leur fille et elle le portait à merveille.

Amy. Aimer. Amour. Qui pouvait résister ?
Elle était parfaite. Elle avait déjà une crinière noire affolante sur la tête, pas étonnant avec les cheveux toujours trop longs du papa et la tignasse de la maman. Elle avait aussi hérité des yeux de Sacha. Le même regard sombre et intense bien qu'encore un peu abruti par ce monde définitivement plus bruyant et agressif que la bulle du ventre de maman.
On lui avait dit qu'elle allait être la référence du bébé débarqué dans ce monde de brutes. Sa peau, son odeur allaient l'aider à retrouver ses repères. Non, elle n'était pas toute seule. Maman était là, la même que celle des neuf mois précédents. Pour la calmer, il y avait aussi sa voix, et celle du papa. Cette petite puce de 48 cm et d'à peine 2 kilos et quelques 620 grammes n'était pas abandonnée puisque ses parents étaient là pour l'accueillir et prendre soin d'elle.

C'était peut-être elle qui avait porté le bébé, mais une chose était sûre, c'était Sacha qui l'avait portée, elle. S'il n'avait pas été là pendant l'accouchement, elle était certaine qu'elle aurait paniqué et que ça ne se serait pas passé aussi bien. Sa main qu'elle agrippait et sa voix rassurante avaient été ses points d'ancrages. Pourtant, elle n'avait pas trouvé cela si douloureux. Elle s'était préparée au pire mais les potions, onguents et sorts de Kelly avaient facilité le travail à Atålan le vampire pour l'accouchement. Cela ne l'empêchait pas d'avoir souffert quand même, c'était le prix à payer pour donner la vie, et d'être physiquement épuisée mais cela s'était passé moins douloureusement qu'elle ne l'avait prévu.
†~


" Il faudra la présenter à Noah. "

~† Juste un murmure, sans détacher les yeux de cet être minuscule. C'était bête mais elle n'osait pas relever la tête vers Sacha après cette phrase. Encore une fois, c'était un peu sa manière à elle de s'excuser, de se faire pardonner. Pour rien. Pour tout.
Et deux jolies joues légèrement rougies.
†~




    I keep a close watch on this heart of mine
Revenir en haut Aller en bas

Sacha de Lansley
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 609
Age du personnage : 23 ans
Habitation : SDF, c'est un comble...
Occupation : Retraité surchargé
Signature : Fatal†Error
Avatar : Amba
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 230
Gallions : 7701

MessageSujet: Re: Mon aimée   Jeu 14 Avr - 9:56

Comme si elle pouvait lire dans mes pensées – la maternité a grandement aiguisé son sens intuitif – Charlotte cite Noah. Faire se rencontrer mes enfants. C’est mon souhait le plus cher. J’aimerais élever mes enfants ensemble et non pas chacun dans son coin. Rendre visite aux mères respectives comme si je menais deux vies parallèles qui ne se croisent jamais. Je n’aimerais pas être le père divisé de foyers éclatés qui élève des demi-frères et des demi-sœurs. Il ne devrait pas exister de telle chose dans un foyer. Etre un demi quelque chose. On peut parler de demi-sucre, de mi chemin, de demi-heure... d’une demi-portion. Mais une moitié de sœur ? Quelle moitié serait la sœur de Noah ? Quelle autre ne serait la sœur de personne ? Ils sont mes enfants tout entiers, comment pourraient-ils être une demi-fraternité ? Les aurais-je fabriqués avec un demi-cœur, un demi-bas, un demi-cerveau ou un demi-amour ? Qu’ils s’aiment un jour ou se détestent m’importe peu pourvu qu’ils se considèrent tout entier.

Je conçois peu qu’ils se détestent... Depuis combien de temps Noah me tanne-t-il pour avoir une petite Iman ? Il a anticipé la naissance d’une sœur jusqu’à dans ses dessins d’enfant. Sourire. Noah. Et ma femme qui me parle de Noah.

Les joues de Charlotte rosissent. Je ressens aussi la même timidité que la dernière fois que nous en avons parlé. Mélanger ces deux univers dans une discussion sans cris et sans drame. Etrange et inhabituel. Plaisant. Comme si l’avenir se dessinait sous de meilleurs auspices.

Je trouve une petite place près d’elles et glisse mon bras sous le cou de Charlotte pour avoir contre moi mes deux femmes sans trop troubler la tétée.

- Il sera ravi de rencontrer sa petite sœur, souris-je. Merci Mim'...

Remerciement pudique pour cette concession très importante à mes yeux.
Dans les faits, la rencontre de Noah et d’Amys posera un problème. Pas de la part d’Elinor, j’en suis persuadé. Seulement, il m’est difficile de me résoudre à faire entrer Noah dans ce pays. Dans cette Tour majestueuse et remarquable. Cernée par le faste et l’immoralité politique. Or, ça ne sera pas demain la veille que je rentrerai en Angleterre. Ma famille est ici. Je dois rester ici.

- Charlotte.

Ma voix est grave. Ce n’est pas le moment d’en parler mais peut-être que plus tard, je n’oserai pas.

- Charlotte, reprends-je. Demain matin, je me rends... je... j’arrête de courir et de me cacher. C’était prévu comme ça. Je me rends... je reste avec toi. Ce faisant, Antarès affranchira les Soumis des pays Résistants.



Walked out this morning
Don't believe what I saw
A hundred billion bottles
Washed up on the shore
Seems I'm not alone at being alone
A hundred billion castaways
Are looking for a home
(Police)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/forum

Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha


Nombre de messages : 1111
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 7919

MessageSujet: Re: Mon aimée   Ven 15 Avr - 0:48

~† Calée entre les deux êtres qui lui tenaient le plus à coeur. Elle se sentait bien, sereine, protégée et tout était facile. Trop facile.
Il y avait Sacha. Sacha qui, une fois de plus, avait mis sur pied un plan complètement fou et tordu pour rattraper les erreurs qu'elle avait pu faire et pouvoir assister à la naissance de leur enfant. Sacha qu'elle ne remercierait jamais assez pour le cadeau qu'il lui avait fait en lui donnant cette fille. Cela faisait des mois qu'il crevait d'envie d'être à nouveau père et, si elle le savait, elle se flagellerait de n'avoir pas demandé avant parce que ce qu'elle ressentait à cet instant surpassait tout. Mais peut-être aussi que, tout simplement, elle n'était pas prête avant.
Peut-être que s'il l'avait un peu trop bousculée et pressée, elle ne se sentirait pas aussi maternelle aujourd'hui. Car oui, ce bébé dans ses bras, c'était sa fille. Leur fille. Et elle l'avait reconnue dès le premier instant.

Il y avait d'abord eu un cri. Bébé sortait de sa bulle et atterrissait assez violemment dans un nouveau monde qui lui était inconnu et dans lequel les sons, les couleurs étaient beaucoup plus agressifs. Elle s'était demandée comment un être aussi chétif pouvait crier aussi fort.
Puis il y avait eu le toucher. A peine sortie et emmitouflée dans une petite couverture, on avait posé cette petite chose minuscule sur sa poitrine pour qu'elle la réchauffe de sa chaleur corporelle.
Il y avait eu l'odeur aussi. Elle ne savait pas comment le définir, mais c'était bel et bien l'odeur de son bébé, à elle. Pas celle d'une autre.
Et enfin le regard. Amy avait ouvert avec un peu de difficulté ses petits yeux noirs sur elle et elle l'avait aussitôt reconnue. C'était elle. C'était leur fille. Et à ce moment précis, elle avait su qu'elle serait capable de faire n'importe quoi pour cette enfant. A cet instant, elle devenait la prunelle de ses yeux et un lien indéfinissable s'était tissé. Bien plus profond que tout ce qu'elle avait pu connaître. C'était une reconnaissance très primaire et instinctive, et elle ferait tout pour protéger leur fille et la rendre heureuse. Absolument tout.

C'était parfait. Ca aurait pu être parfait mais il y avait un petit quelque chose qui n'allait pas. Ce n'était pas la pudeur que mettait Sacha dans ses remerciements. Ca, c'était tout à fait normal après les années durant lesquelles elle avait refusé en bloc d'entendre parler de Noah.
C'était autre chose. C'était le sérieux de sa voix comme il disait son prénom. Elle tiqua. Ses sourcils se froncèrent un quart de seconde et cela lui suffit pour détacher son regard d'Amy et venir le poser dans celui de son mari.

Elle ne sut pas quoi dire ni comment réagir face à ce qu'il lui révélait. Il voulait se rendre. C'était prévu ? Les Soumis seraient affranchis ?

Le coeur lourd comme la pierre.

Elle comprenait, à demi-mots, qu'il avait pactisé avec l'ennemi. Peut-être se trompait-elle, peut-être pas, mais c'était ce qu'elle en déduisait. S'il se rendait, Antarès libérait les Soumis et il pourrait rester avec elle. Avec elles.
Tiraillée. Elle ne voulait pas qu'il abandonne tout ce qu'il avait pu faire jusque-là pour elle ou pour Amy. Il ne devait pas avoir fait tout ça pour rien, ils ne devaient pas avoir vécu tout ça pour rien. Il ne pouvait pas se rendre juste pour la libérer, les libérer. Parce que c'était ça. Elle n'avait pas l'arrogance de penser être la seule Soumise importante sur Terre, mais elle était consciente qu'elle faisait partie de l'équation qui avait arrêté cette décision. Et elle s'en voulut. Merlin, elle s'en voulut d'avoir fait les mauvais choix.
Et elle s'en voulait aussi parce qu'une partie d'elle priait pour qu'il fasse ce qu'il disait et qu'ils puissent être enfin ensemble sans avoir à se cacher. De tout son coeur, elle voulait qu'il arrête de fuir parce que ce n'était pas comme ça qu'ils pourraient élever correctement leur fille qui venait de naître. Elle aimerait tellement qu'il puisse renoncer, aussi facilement qu'il le disait...

Mais elle savait qu'avec l'Opposition, ce n'était jamais facile. Tout aussi bien qu'elle savait que s'il lui en parlait, c'était qu'il avait déjà pris sa décision et qu'elle avait très peu de chance de le faire changer d'avis - si tant est qu'elle en ait réellement envie.
Le visage sérieux et presque désolée, elle lui posa la seule question qu'elle jugea adéquate. Tenter de le faire renoncer en lui disant qu'il ne fallait pas qu'il fasse ça pour elles aurait été aussi idiot que lui demander de ne pas assister à l'accouchement parce que ça aurait pu être dangereux.
†~


" Est-ce que tu es sûr ? Est-ce que tu as bien réfléchi, à tout ? Sacha, tu ne sais pas à quoi tu t'engages si tu entres dans l'Opposition... "

~† Et elle, le savait-elle ? Depuis ces trois années, elle pensait en avoir une plutôt bonne idée oui. Et c'était cette connaissance qui lui fit secouer très légèrement la tête négativement.
Elle voulait qu'ils vivent ensemble, elle voulait qu'il n'ait plus à courir, elle voulait ne plus avoir à être Soumise. Mais elle ne voulait pas qu'il sacrifie ce pour quoi il se battait. Sa liberté. Son libre-arbitre. Elle ne voulait pas qu'il se sacrifie. Elle ne voulait pas non plus avoir à le regarder comme elle observait les autres Opposants, en se disant que s'ils faisaient partie de ce camp, ils étaient capables du pire.
Mais pour Amy, elle-même aurait été capable de re-signer dans l'instant pour l'Opposition, malgré tout ce qu'ils lui avaient déjà fait... Capable de tout, capable du pire.
†~




    I keep a close watch on this heart of mine
Revenir en haut Aller en bas

Sacha de Lansley
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 609
Age du personnage : 23 ans
Habitation : SDF, c'est un comble...
Occupation : Retraité surchargé
Signature : Fatal†Error
Avatar : Amba
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 230
Gallions : 7701

MessageSujet: Re: Mon aimée   Mer 27 Avr - 17:51

...

- Sûr ?


Sais-je à quoi je m'engage ? Repu par la maladresse de ma tendre femme. J'ai envie de sourire. De mourir ? Tiraillé entre deux consciences. Je choisis la bonne et étrangle la mauvaise dans mon poing serré sur mes genoux. Le moment est trop feutré pour que je m'emporte. Pour que sourie de travers ou que je lui explique combien sa remarque est soit d'un humour cruel qui ne me sied pas, soit tout simplement trop naïve.

Dans quel monde vis-tu, mon Amour ?
Vivre parmi eux t'a-t-il à ce point éloigné de la réalité ? Si je sais, moi, dans quoi je mets les pieds ?

Opposition.
Oui...

J'ai envie de rire mais une soudaine montée de larmes me pique les yeux. Menace de couler. C'est violent. Ca bloque tous mes muscles. D'un coup. Je me crispe. Mais je garde. Refoule. J'inspire un grand coup. Pas laisser filtrer. Pas lâcher. Rien lâcher. Etre fort. Ne pas flancher.

Sans blague, Charlotte, ouvre tes $%@# d'yeux ! Que vois-tu autour de nous ? Des murs. Nous sommes bloqués. Tu es Soumise. Enchaînée. Et je le suis autant que toi ! Parents heureux mais parents illégaux. Qui a décidé de cette illégalité ? Opposition.

Tu vis dans un autre pays où tu ignores mon cœur divisé. Te connais-je encore, mère de ma si belle enfant ? Est-ce une politesse malencontreuse que tu m'appliques sous la gorge comme un couteau rouillé ou une inculte naïveté qui t'es venue du jour où Elle t'a enrôlée? Elle. Opposition.

Tu fréquentes le second du Diable en lui faisant courbettes. Tu le laisses te commander. T'appeler 'Soumise'. Te donner du 'Milady' gerbant pendant qu'il vole notre bébé. Tu vis au plus près du Diable. Dans une Tour bâtie sur l'arrogance et l'ego d'un seul être. Opposition.

Sais-je dans quoi je m'engage ? Ô Goules fétides ! Mais embrassez-moi, par Merlin ! Emportez-moi avec vous. Bouffez mes oreilles. Assourdissez mon âme !

Opposition. Elle a tué mon père. Ensorcelé la mère de mon fils. Profité de son corps. De sa volonté. Ecartelé ma famille. Prospéré dans l'ignoble et dans le meurtre ! Rompu les plus courageux aux pires lâchetés. Retourné les uns contre les autres les amants amoureux. Canonisé le drame et de l'horreur sur des trônes jumeaux ! Déclaré mode universelle l'art de faire de sa vie un mouroir immense et sans fond et sans but. Et s'il vous plaît, donnez du 'Commandeur' à vos ennemis ! Courbez donc le dos devant l'Atrocité ! Bouffon complexé ! Jongleur des mots et de concepts dépolitisés ! Soyez polis avec la barbarie ! Dites 'Madame', 'Comtesse', 'Duchesse' à l'Opposition ! Quand je l'appelais 'Salope', j'étais un courageux. Aujourd'hui en le criant, je suis un hors la loi. Ne la froissez pas si vous désirez vos têtes courbées sur vos épaules garder.

Opposition. Je te nomme et je te reconnais. Esadora Carter ! Ellen Iscarioth ! Ecko Sagementi ! Mallhouween Piterski ! Mustapha McCain ! Shawn Page ! Leyla ! Ewan ! Jenny ! Constance ! Les soeurs Abbercombie ! Baten Kaïtos ! Paul ! Fabrizo ! Guemarra ! Timothy ! Shield ! Ma vieille chinoise ! Tsin ! Imogen ! Maya Cheng ! Xin ! Qui sais-je encore !
Je te donne des noms, Opposition ! Tu traces ton passé dans la cendre, les larmes et les cris, quel que soit le futur que tu envisages pour les nations dominées !

Opposition. Je vois ta gueule grimaçante tous les jours. Sans commisération pour l'être, tu refermes ta mâchoire diabolique sur le plus chétif des enfants. Sur la chose la plus candide qui soit. Un nouveau-né. Tu bâtis sur la peur. Ton ciment est le sang des innocents.

Et maintenant, on me demande si je sais de quoi mon futur sera fait en rejoignant tes rangs.
Je le sais oui. Je t'ai combattu tous les jours de ma vie depuis quatre ans. Je t'ai regardé dans les yeux. Je t'ai vu me craindre et me haïr. Me tuer et me brusquer. Je t'ai tué par centaine, Opposition.
Aujourd'hui, on me rapporte même que dans le futur, je te combats encore.
Mais demain à l'aube, je te rejoindrai sans espoir de conquérir ce que tu m'as dérobé. Tu m'as pris ce qui me restait, Opposition. Ma liberté. Ma dignité. Ma libre pensée. Tu m'éteins aussi facilement qu'une bougie qui a déjà trop brûlée.

Tu es une mort lente qui s'insinue dans tout ce que je vois.
Opposition, ma fille est à peine née qu'elle t'appartient déjà.
Alors... oui. Oui ! OUI ! Je sais dans quoi je m'engage !
Et c'est bien pourquoi j'enrage.

J'inspire longuement. Je prends mon temps pour que ma voix ne déraille pas. Ce fut bref. Ce fut violent cette montée de sang. Mes larmes sont retournées à leurs glandes lacrymales.

Sourire en coin un peu mutin qui se dresse entre mes pensées et Charlotte dont je prends la main libre avec délicatesse pour en baiser le dos.

- Je crois que j'en ai une plutôt bonne idée... mais ce n'est pas comme si le choix m'avait été laissé.
Pas de problème. N'y pense pas
- demande improbable. Ce qui compte désormais, c'est que nous soyons réunis.

Je me lève. Echapper le regard. J'ai encore besoin d'un petit moment pour me désemplir de la rage et la remplacer par l'amour et l'attention de mes aimées.

- As-tu besoin de quelque chose ? J'ai envie de crier au monde entier qu'elle est belle et qu'elle s'appelle Amy... Des faireparts de naissance...

Baguette au poing.

//Accio parchemin, encre et plume. //

L'utilitaire du parfait petit écolier se présente devant moi en quelques secondes.
Je reprends un siège à côté de Charlotte qui nourrit toujours Amy. M'activer est le meilleur moyen de ne pas songer. En outre, j'ai réellement envie de le crier sur tous les toits. Demain, la chose me sera plus facile mais, ce soir, rien ne m'empêche de commencer à l'écrire.

"Madame et monsieur Leonhart, nous somme fiers..."
"Ma très insupportable mère, j'ai l'honneur..."
"Manoue, Noah a une petite sœur... viens nous voir..."
"Emmett, ça sera sans doute ma dernière lettre..."
"Eneas, heu... Charlotte écrira le reste..."
"Ô emmerdeurs d'Iccams, j'espère que je vous manque atrocement. Depuis ce matin 9 heures..."


Etc.

- Il faudra trouver un parrain et une marraine, dis-je en déroulant mon seizième parchemin.

'Dis-moi Kenston, et je me coupe un bras.' Humpf




Walked out this morning
Don't believe what I saw
A hundred billion bottles
Washed up on the shore
Seems I'm not alone at being alone
A hundred billion castaways
Are looking for a home
(Police)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/forum

Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha


Nombre de messages : 1111
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 7919

MessageSujet: Re: Mon aimée   Jeu 28 Avr - 11:12

~† Elle l'avait senti. Elle avait senti son corps se crisper contre elle à ses questions. Elle avait vu cette lueur enragée passer dans son regard, bien vite remplacée par un sourire mutin comme il lui disait de ne pas y penser.
Et lui, pensait-il ? Croyait-il réellement qu'elle allait acquiescer "oui d'accord, tu as raison, je vais ne pas y penser et me dire que c'est tout à fait normal que tu rejoignes ceux qui t'ont traqué".
Non. Elle y pensait. Ca la bouffait. Ca la rongeait. Et ça ne faisait que commencer...

Renfermée sur elle-même, elle dirigea son regard vers Amy lorsqu'il se leva. Un regard amer et lourd de tristesse.
†~

' Ma pauvre enfant, où donc es-tu née... '


~† Elle garda ses lèvres définitivement closes par la suite. Préférant se concentrer sur leur fille, elle s'abîmait dans ses pensées, ses questions que la nouvelle provoquaient.
Elle ne répondit pas quand il lui demanda si elle avait besoin de quelque chose.
Elle aussi voulait hurler sur tous les toits l'amour qu'elle ressentait pour cette gosse et comme elle était magnifique. Mais pas s'il devait se sacrifier pour qu'ils puissent le faire.
Elle resta encore totalement silencieuse, à couver du regard le bébé qu'elle avait contre elle, jusqu'à ce qu'il la sorte de ses songes en lui parlant d'un parrain et d'une marraine. Sans lâcher Amy du regard, elle ouvrit les lèvres et sa voix était sereine mais décidée.
†~


" Tu ne peux pas me demander de ne pas y penser. "

~† Un petit sourire tendre parce qu'Amy s'était endormie en tétant. Avec délicatesse, elle la sépara de son sein et se redressa, pour finalement se lever. †~

" Elle s'est endormie... "

~† Ca débordait de tendresse dans ses gestes, ses mots et ses yeux. Elle s'avança jusqu'au berceau pour l'y déposer avec douceur. Elle remonta une fine couverture sur elle, caressa sa joue, ses cheveux tout doux, puis fit volte-face pour revenir vers Sacha. Un instant, elle retira sa cape de nouvelle maman gaga pour enfiler celle de l'épouse rassurante qui le soutenait quoiqu'il arrive. Elle revint s'asseoir sur le lit, face à lui, et lui retira doucement ses parchemins et plume qu'elle posa sur la table de chevet. Bien en face de lui, elle prit ses mains dans les siennes et plongea son regard clair dans ses yeux sombres. Toujours aussi calme mais plus encore déterminée. †~

" Je sais ce que tu fais. Je sais pourquoi tu le fais. Il y a une partie de moi qui crève d'envie de te pousser à entrer dans l'Opposition parce qu'alors nous serons réunis comme tu le dis. Que nous pourrons élever Amy ensemble, sans avoir à se cacher. On n'aurait plus à se cacher...
Et il y a aussi l'autre partie. Celle qui a envie de te faire renoncer à cette idée folle parce que si tu le fais, tu renonceras à tes convictions. Je ne veux pas que tu arrêtes de te battre pour ce en quoi tu crois. Je sais aussi que tu as dû bien réfléchir à tout ça, que tu l'envisages même depuis plus longtemps que je ne peux imaginer mais si tu entres dans l'Opposition, tu n'en ressortiras pas. Tu la combats peut-être depuis des années mais tu n'as jamais été à l'intérieur. Moi si, et j'y suis toujours. Et même si je sais à quel point tu es fort, j'ai peur qu'elle te change. Alors je vais te demander de me promettre quelque chose.

Je suis peut-être une Soumise pour eux, mais à mes yeux, je ne le suis pas. Pas complètement. Ils n'auront pas mon coeur ni ce que je peux penser. C'est ma liberté. Et même si cette merveille qui vient de naître est déjà forcée de faire partie des leurs, je compte bien lui apprendre ce qu'est la liberté, l'indépendance, l'amour. Qu'on lui apprenne, à deux. J'aurais besoin de toi pour ça. Tu seras même mieux placé que moi pour le lui enseigner...
Alors promets-moi de ne jamais les laisser te prendre ce que tu as là, et là.
"


~† Elle lâcha ses mains pour venir en poser une sur son coeur, et l'autre sur sa tempe pour désigner son esprit. Elle les laissa là quelques secondes, sourit, puis se recula doucement pour s'allonger de nouveau, tournée vers lui. Elle se sentait fatiguée mais n'avait pas envie de dormir. †~

" Tu fais bien de parler du parrain et de la marraine parce qu'ils seront importants. S'il nous arrive quelque chose, je veux être sûre qu'Amy sera entre de bonnes mains, qu'ils lui apprendront ce qui est juste et ce qui ne l'est pas.
Je pensais à Eneas ou Emmanuel pour le parrain. A moins que tu vois quelqu'un de mieux qualifié de ton côté.
Pour la marraine, je ne vois personne dans mon entourage alors j'avais songé à Solace. C'est une vampire mais justement. Elle a déjà fait beaucoup pour Amy alors qu'elle n'était même pas née, elle saura la protéger.
"


' Mais pas Redgrave, s'il te plaît. C'est trop tôt. '

~† Elle tut sa réflexion. Elle ne voulait pas aborder le sujet maintenant. Elle était d'accord pour faire se rencontrer Amy et Noah, mais Redgrave, ce ne serait pas encore pour tout de suite... Elle l'avait toujours en travers de la gorge et avait parfois encore des pensées violentes à son sujet, elle ne se voyait pas lui confier un jour Amy. Et puis, c'était égoïste, mais elle ne voulait pas qu'Elinor interfère dans cette partie de sa vie. Elle lui avait laissé Noah, qu'elle lui laisse sa fille... †~




    I keep a close watch on this heart of mine
Revenir en haut Aller en bas

Sacha de Lansley
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 609
Age du personnage : 23 ans
Habitation : SDF, c'est un comble...
Occupation : Retraité surchargé
Signature : Fatal†Error
Avatar : Amba
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 230
Gallions : 7701

MessageSujet: Re: Mon aimée   Sam 28 Mai - 10:16

Il me semble que parfois Charlotte est capable de lire en moi comme dans un livre ouvert. La constatation est perturbante. Pendant un bref instant où mon amour me brûle et me blesse, la pensée qu’elle puisse, à un degré infime ou comble, deviner les tracas sentimentaux qui sont les miens depuis quelques semaines me fait paniquer. Si elle lit si bien en moi, une partie d’elle-même doit certainement ressentir mes hésitations et mes dilemmes. J’ai envie de la rassurer et de la prendre dans mes bras mais une montée de culpabilité m’en empêche. Je n’ai pas envie de la serrer dans mes bras si je pense à une autre. Pourtant, à cette minute exacte, quand elle est forte et rassurante, mère et femme, et quand elle balaye d’un regard aussi assuré toutes les contraintes qui pèsent sur moi, j’ai presque envie d’y croire aussi et d’oublier tout le reste.

Je sais. Désespérément, je sais. L’Opposition ne me laissera jamais partir.
Et je n’ai jamais eu la naïveté de penser le contraire.

Je ne suis même pas sûr d’être capable de tenir la promesse qu’elle me réclame. Lorsque son index quitte ma tête, j’arbore un sourire faible, je l’évase dans un mouvement incrédule mais affirmatif de la tête avant de pencher vers elle pour lui prendre un baiser.

Ca sera ma seule réponse. Quelque chose qui n’engage à rien, qui ne ment ni ne dit consent. Quelque chose de présent. Quelque chose de vague... de tout à fait moi ces derniers temps.

La question du parrain tombe à point nommé. J’ai envie qu’on parle d’autre chose. J’ai besoin d’oublier ma tension.

De nouveau, visage ensoleillé. Enthousiasme du parent tout frais tout beau.
Des projets pour effacer l’absurde et l’horreur. D’un bond et presque simultanément après avoir ôté ma chaussure, je m’installe à côté de Charlotte, dans son lit. Je la fais basculer en arrière et la prends dans mes bras.

Silence.

Vague réminiscence d’une nuit sur le balcon d’une auberge où nous avions échoué à la belle étoile. Tout en regardant le plafond où il ne pend qu’un lustre de cristaux, je réfléchis à ses propositions.

J’adorerais qu’Emmanuel soit le parrain d’Amy. Le choix me semble logique. D’instinct, il est la première personne qui m’est passé par la tête. Emmanuel a un œil bienveillant, c’est un mage puissant qui cache très bien son jeu et il saurait défendre notre enfant des dangers si nous venions à disparaître. Je vois son affection pour Noah, pour Allanah... Emmanuel est un homme sûr et sincère. Cependant, il est déjà parrain de Noah. Peut-être que nous devrions miser sur une autre personne.... Eneas. Oui. Ca semble être le meilleur choix. Bien que je ne le connaisse que très peu. Croisé deux ou trois fois dans la salle commune de Serpentard. Au mariage aussi. Mais Charlotte lui fait confiance. Je n’ai pas besoin d’en savoir plus.

Quant à Solace... je sais que cette folle de service a toujours eu le regret de ne pouvoir pas donner la vie. Elle a couvé Charlotte avec attention jusqu’à ce que j’apprenne que cette dernière était enceinte. C’est sans incertitude que je l’imagine la meilleure des marraines. Une mère éternellement jeune... qui ne risque pas de mourir... pourvu que jamais l’idée de transformer notre fille...
Coup de flippe.

- Mmm... Tu es sûr pour Solace ? Tu as confiance ? Je trouve que c’est une bonne idée malgré les surprises indissociables de sa condition de vampire. Il est vrai qu’elle s’est tellement investie dans la bonne marche de ton accouchement que mes doutes sur sa capacité à devenir une bonne marraine paraissent infondés. J’aurais imaginé le couple Solace et Emmanuel mais Emmanuel est déjà le parrain de Noah... Solace et Eneas. Ils feraient un bon couple de parrains.



HJ:
 




Walked out this morning
Don't believe what I saw
A hundred billion bottles
Washed up on the shore
Seems I'm not alone at being alone
A hundred billion castaways
Are looking for a home
(Police)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/forum

Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha


Nombre de messages : 1111
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 7919

MessageSujet: Re: Mon aimée   Lun 30 Mai - 21:38

~† Ca avait été très fugace. Ca l'était toujours. Un sentiment, une impression, une sensation. Puis ça repartait. Elle le sentait, parfois il s'en allait ailleurs, comme il venait de le faire. Ce n'était jamais long, une ou deux secondes, mais c'était récent et assez fréquent. Elle ne savait pas où il partait quand il s'évadait comme ça. Elle n'avait aucune idée de l'endroit dans lequel il s'échappait alors elle ne savait pas si elle devait aborder le sujet ou non. Elle ne savait pas si c'était grave, si c'était important. Et cela ne durait jamais plus d'une pincée de secondes... Mais cela suffisait à faire passer cette lueur imperceptible dans ses yeux. Ce froncement de sourcils invisible que peu de personnes savaient déceler. Elle ne savait pas où il allait mais elle se taisait.
Peut-être que c'était son instinct qui lui empêchait de poser la question parce que son subconscient savait que la vérité ne lui plairait pas, quelle qu'elle fût.

Étrange sensation atténuée par un baiser dérobé, puis totalement effacée par son corps près du sien et ses bras autour d'elle.
Une seconde elle réfléchit à son tour, essaya de s'imaginer l'un et l'autre avec Amy dans les bras. Eneas était parfait, attentif et attendri. Il aimerait sa fille de l'amour aussi pur qui les liait. Mais elle le savait déjà. Pendant longtemps elle avait été l'une des seules sources de joie pour son cousin, à l'époque où il ne s'entendait plus avec son père et sa soeur et où sa mère était de plus en plus malade. Ils s'étaient véritablement rapprochés à cette époque et Charlotte et ses parents avaient fini par le considérer un peu comme un véritable membre de leur famille, plus encore que juste comme un cousin ou neveu. Elle savait que le regard d'Eneas sur elle était et serait toujours bienveillant, quoiqu'il arrive, et elle était certaine qu'il destinerait le même à Amy.
Solace ? Malgré tout elle ne la connaissait pas tant que ça mais elle était certaine que la vampire allait être hystérique en apprenant qu'ils l'avaient choisi pour marraine, et qu'elle le serait encore plus quand elle poserait les yeux sur Amy. Cela allait être une véritable plaie de l'empêcher de faire de leur fille une gravure de mode... Mais Charlotte savait qu'elle la protégerait. Elle ne se souvenait que trop bien de sa réaction lorsqu'elle avait découvert qu'elle était enceinte dans cette cabine d'essayage. Elle se souvenait aussi parfaitement la vitesse à laquelle elle avait menacé Grant parce qu'il avait demandé à la goûter, alors qu'Amy n'était encore qu'un ventre. Solace ferait une parfaite marraine.

Ce fut avec ces images dans la tête et un sourire amusé sur les lèvres qu'elle leva ses yeux vers Sacha et hocha doucement la tête en signe d'assentiment.
†~


" Je suis sûre. Pour les deux. Je crois bien qu'on vient de trouver le parrain et la marraine de notre fille... "

~† Son sourire s'élargit et elle ne put s'empêcher d'émettre un petit rire.
C'était très con mais elle avait subitement envie de pleurer. De joie. Parce que malgré tout ils étaient ensemble, ils avaient réussi à être là, tous les deux, pour accueillir leur fille. Leur fille... Cette petite chose qu'ils avaient véritablement créée. Ils étaient parents et elle ne savait pas comment son coeur parvenait à ne pas exploser avec tout l'amour qui y vibrait. Mais pas de larmes, juste des étoiles dans les yeux.
†~


" Sacha. Merci. "

~† Son visage s'était attendri mais son regard était plus grave. Elle le remerciait, sincèrement, de tout ce qu'il avait fait pour être près d'elle pendant la grossesse et à l'accouchement. Mais pas seulement. Elle le remerciait aussi d'avoir fait d'elle une mère, la mère de son enfant, d'une de Lansley. Et peut-être aussi qu'il y avait cette moitié d'elle qui le remerciait parce qu'il s'apprêtait à entrer dans l'Opposition pour rester avec elles. Mais elle ne voulait pas penser à ça maintenant, l'Opposition attendrait demain.
Elle se redressa, juste assez pour escalader son torse et placer son visage face au sien. Une seconde elle l'observa, avant que ses lèvres ne rejoignent les siennes. Lorsqu'elles se détachèrent, c'est son front qui rejoignit le sien bien que ses yeux restèrent fermés. Comme pour prendre réellement conscience que, oui, ils étaient parents.
Elle lui demanda de rapprocher le berceau le plus près possible du lit. Elle l'aurait bien fait elle-même mais elle se sentait incapable d'user de magie. Elle revint finalement se lover au creux du cou de son époux, non sans s'être penchée doucement pour observer le trésor qui sommeillait.
†~


" Elle est parfaite. "

~† Un dernier murmure avant que ses yeux ne se ferment. Elle ne résisterait pas plus longtemps à l'épuisement d'avoir mis au monde un nouveau né. En sécurité dans les bras du papa, sa fille et son souffle régulier à quelques centimètres, elle ne lutterait pas plus et se laisserait aller. Elle s'endormirait sereine, le reste attendrait bien demain. Aujourd'hui ne comptait que leur aimée. †~

THE END




    I keep a close watch on this heart of mine
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon aimée   Aujourd'hui à 1:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon aimée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Aimé Césaire est mort.
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
» Hommage à ma Fripouille bien aimée
» « j'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes, et construire un empire juste pour ton sourire ... » 06.07.11 - 16h45
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: RP Express :: RP Express Liberté-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com