PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alithéia Shelter
● Humain ●

avatar

Nombre de messages : 136
Age du personnage : 23 ans
Habitation : Londres
Occupation : Artiste, dessinatrice & peintre
Signature : Spilou
Avatar : Spilou
Date d'inscription : 30/01/2011
Coup de coeur : 15
Gallions : 4996

MessageSujet: Re: [rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan   Ven 15 Juil 2011 - 17:22

Je souris à Donovan quand il me demande qui a fait les portraits du trombinoscope du personnel au Runny's. Apparemment, il les trouve chouettes. Il m'aurait dit le contraire, je n'aurai pas été étonnée non plus. Mon art est à double tranchant. On aime, on déteste, voir les deux en même temps. Parce que voir des vérités cachées affichées cash sous mon trait de crayon, ça a de quoi rendre dingue, parfois. Je ne compte plus le nombre de fois où on a déchiré mes feuilles. Ni la fréquence trop élevée de paires de baffes reçues ici et là. Oui, ça pouvait aller jusque là.

- Oui je connais très bien la personne qui les a fait... Une nana assez barjo dans son genre, mais sympa ! répondis-je avec malice.

Et nous allons nous asseoir à une table près de la fenêtre, cernée de toutes parts avec de confortables banquettes en cuir. Je pose mon sac à côté de moi tandis que Donovan prend place en face.

- Vous allez voir, ce bar restaurant est épatant. Et le personnel est toujours très accueillant. C'est heureux que vous ayez accepté de m'accompagner, parce que vous ne serez pas déçu ! Il travaille ici quelqu'un qui devrait vous intéresser et...

- Salut Alithéia ! Que me vaut le plaisir de ta venue ?

- Tiens, quand on parle du loup !

- Bonjour, je m'appelle Léo.

Je les laisse se serrer la main avant de répondre à la question de Léo. Ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu. Vraiment très longtemps ? Même ça je ne peux pas le préciser de source sûre. L'hiver a été rude, le printemps était dans sa digne lignée. Espérons que l'été s'annoncera plus soft, parce que sinon, il faudra me faire enfermer à l'automne...

- Donovan et moi, on s'est rencontré par hasard chez Mathilde et on passait aussi par hasard devant le Runny's alors... Nous voilà ! Et puis nous n'avons pas encore pris le temps de déjeuner. Qu'est-ce que tu deviens Léo ? Tu joues toujours... De la guitare ?

J'adresse un clin d'œil à Donovan. Si Léo et lui peuvent s'entendre, alors sa recherche de guitariste prendra fin, pour son plus grand soulagement. Léo est un excellent musicien. Il gratte au feeling. Il faut l'écouter s'adapter aux improvisations des habitués du Run Away certains samedi soirs. Il a le rythme dans le sang, et c'est un sacré mélomane dans son genre. Qui sait ? Il pourrait être intéressé par ce que Donovan aurait à lui dire !

Gustave me fait signe derrière le comptoir du bar. Je le lui retourne, puis me lève pour aller le saluer.

- Excusez-moi, je vais dire bonjour au Boss et je reviens !

Je m'éclipse, laissant les deux jeunes hommes libres d'échanger quelques mots. Gustave me sourit de toutes ses dents. Je lui tape la bise et l'écoute tandis qu'il me raconte les derniers déboires en cuisine, son changement de serveur, les doutes qui le minent concernant le nouveau engagé depuis peu.

- Si tu pouvais nous faire un portrait, Ali, ça me rassurerait de savoir ce que t'arrive à tirer de sa bobine avec ton coup de crayon magique !

Je fronce les sourcils. Mes portraits servent à beaucoup de chose en dehors de ce qu'ils représentent. Outre le fait de montrer les émotions et traits de personnalité cachés, on peut y trouver des indices sur le comportement de la personne représentée. Une autre conséquence de mon bain forcé de véritasérum quand j'étais gamine ? Possible, oui. C'est comme si la vérité ne se manifestait plus à moi, seulement à travers la parole... Mais aussi par le langage du corps, ou de l'âme. En un sens, je comprends que Gustave se serve de mes portraits comme détecteur d'honnêteté. Mais il y a de quoi trouver injuste qu'il ne laisse pas son employé faire ses preuves et démontrer par lui-même de quoi il est capable - le pire comme le meilleur.
Parce qu'il s'agit ni plus ni moins que de juger de la valeur d'un homme. Or, je n'ai aucun droit de contribuer à ça.

En revanche, mon job c'est de dessiner des portraits. Si je m'arrange pour croquer le sujet dans son ensemble, sans parti pris, je garde suffisamment d'impartialité pour me dégager de cette injustice et donner les clés à Gustave pour qu'il se forge sa propre opinion lui-même. C'est essentiellement pour cela que quand je dessine, je traduis tout ce que je perçois, sans restreindre aucun détail. Il faut un équilibre pour représenter un être tout en préservant son apparente harmonie. Que l'on mente au monde entier pour paraître tel qu'on le souhaite et non tel qu'on est, ou l'inverse, on tend tous vers un but commun. Celui d'être intégré par nos semblables. Alors on cultive un semblant de stabilité, une rassurante attitude, puis on s'acharne à convaincre autrui. Ou on est, simplement, et l'image révélée se révèle être l'originale, semblable à tous points de vue, en profondeur...

Qui que soit le nouveau serveur, je serai vite fixée. Je ferai de mon mieux pour que Gustave délaisse ses possibles préjugés au profit de la vérité.

- Ecoute Gustave, je n'ai jamais refusé de dessiner un portrait. Si ça te permet d'être rassuré au sujet de ton petit nouveau, alors compte sur moi. Mais fais aussi confiance à ton instinct, d'accord ? Les chasses aux sorcières, très peu pour moi ! Je n'aime pas être mise à la place d'un cul d'Inquisiteur. Tu me connais !

- Oui, bien sûr Ali...


- Et puis tu gardes bien Ivy dans ton équipe, pourtant on sait toi et moi qu'elle a un fichu caractère qui fait grincer les dentiers ! Et Ryan a aussi ses petits côtés horripilants... Donc, rien d'alarmant à ce que ton petit nouveau ait lui aussi des manies qui ne te reviennent pas...

- De toute façon, portrait ou pas, la règle est simple chez moi. Tu bosses pendant toute la durée probatoire. Si t'as fait tes preuves et qu'elles conviennent, tu restes. Sinon, tu t'en vas ! J'ai fixé ces règles moi-même !

- Je suis soulagée de te l'entendre dire, mon ami. Enfin revoilà la voix de la raison !

- J'ai gardé ton matos dans mon bureau. Des feuilles, quelques fusains. Tu en auras besoin ?


- Euh, oui ! Je suis à sec, là.

- Bon, file rejoindre Léo, je t'apporte ça dans cinq minutes. Et... Ali ? Ton cul vaut cent fois mieux que celui d'un Inquisiteur !

- Hahaha ! Je veux oui !

Je laisse Gustave à son bar et retourne à la table où Donovan et Léo discutent. J'ignore ce qui s'est raconté en mon absence, mais je suis heureuse de les retrouver. Léo est encore plus décoiffé que moi. Mais je gagne la palme des fringues mal enfilées. Je lui retourne son sourire.

- Tout va bien ici ? Dis Léo, je le trouve très méfiant vis à vis du nouveau, Gustave. Même Ryan n'a pas l'air à l'aise. Quand il m'a dit que vous aviez recruté un autre employé, notre grand rouquin préféré ne s'est pas trop attardé, à part pour me demander un portrait. Qu'est-ce qu'il a fait, ce gars ? Cassé trop d'assiettes ? Renversé un millésime à côté d'un verre à pieds ou... Traumatisé Ivy ?

Je m'empare de la carte menue entrouverte devant moi.

- Oh ! Vous faites toujours les croque-madames avec potatoes sauce piment ? Chouette ! Je sais ce que je vais commander !


Revenir en haut Aller en bas
http://www.plumedargent.com/viewuser.php?uid=132
Donovan Arkeley
● University ●
avatar

Nombre de messages : 57
Age du personnage : 19 ans
Habitation : 28 Black Prince Road, Londres
Occupation : Rock star amateur, photographe amateur, étudiant amateur
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Donley
Date d'inscription : 16/02/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4988

MessageSujet: Re: [rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan   Mar 30 Aoû 2011 - 0:30

Aha. Au ton qu’elle avait employé et à son petit sourire en coin, je commençais à croire que la nana un peu barjo en question, ça pouvait bien être elle. Et là, ouais, je me sentais un peu con, pour le coup. Mais bon, faut le dire, si j'avais écouté un tantinet ce qui s'était dit un peu plus tôt entre elle et le patron, j'aurais sûrement pas eu à passer pour le rigolo de service. Après, tout est question d'habitude ; un sourire digne d'une pub pour dentifrice et tout le monde oublie que j'ai encore fait une boulette. J'ai ça dans le sang, que voulez-vous - j'suis pas fils de mannequin pour des citrouilles.

Je dressai l'oreille quand elle me lança qu'il y avait ici quelqu'un qui devrait m'intéresser. Etant donné que tout ce qu'elle savait de moi, c'était ce qui m'avait valu de passer mon samedi à coller des affiches sur les vitrines, l'info me mit le Veracrasse à l'oreille. Mais c'est l'instant que choisit je ne sais qui pour venir nous interrompre. Le timing, y'a que ça de vrai. Même quand c'est pour embouser le monde. Surtout quand c'est pour embouser le monde, en fait.


- Salut Alithéia ! Que me vaut le plaisir de ta venue ?

- Tiens, quand on parle du loup !

Oh ? Serait-ce donc lui ? Je me tournai vers le nouveau venu qui me tendait la main - premier bon point, au moins lui, il ne me snobait pas. Oui, je l'avais toujours en travers de la gorge, celle-là. Je serrai la main tendue en la détaillant presque impoliment - il avait une bonne poigne, deuxième bon point, et des doigts qui ressemblaient aux miens. Des doigts de musicien. Bingo ?

-Donovan, répondis-je avec un sourire franc. Enchanté.

C'était pas de la blague. J'avais un bon feeling. J'espérais ne pas me planter. Alithéia enchaîna, complètement à l'aise, et...

-Tu joues toujours... De la guitare ?

Et bingo ! Je m'étais pas planté. Faut dire que des mains comme celles-là... Maintenant, y'avait plus qu'à savoir s'il était bon. Parce que c'est bien joli, mais les sorts musicaux font pas le talent, non plus. Juste les arrangements. C'est déjà pas mal - manquerait plus que la magie fasse tout le boulot, on s'amuserait plus du tout...

Je devais avoir un air totalement extatique, les yeux qui brillent ou que sais-je, en tout cas je récoltai un clin d'œil amusé de mademoiselle la dessinatrice un peu barjo mais tellement maligne. Elle s'éclipsa dans les secondes qui suivirent mais j'étais trop occupé à scruter ce garçon devenu soudain trèèès intéressant pour m'en formaliser ou même m'en soucier. Les mains prouvaient qu'il y avait du travail accompli - mais pour ce qui était du potentiel ?


-Alors tu joues de la guitare, c'est vrai ? balançai-je d'un coup, excité comme un gosse devant ses cadeaux d'anniv. Ça fait longtemps ? Tu es bon ? Tu joues avec quoi, une acoustique, une électrique ? Une magique, peut-être ? Ça, ça serait vraiment fun. Quel genre de musique ? Rock, variété...

Je l'assaillais de questions sans vraiment faire attention, trop pressé de tout savoir. Eh quoi, j'avais peut-être trouvé notre perle rare ! Même si c'était juste pour le concert qui se profilait à vitesse grand V, c'était un sacré dépannage quand même !

-Ah mais désolé, je m'emballe, me calmai-je d'un coup. Je t'assomme, je t'assomme et je t'explique même pas...

Je tendis la main sur la banquette à côté de moi et saisis une des affiches que je lui tendis, m'efforçant de garder un semblant de sérieux et de calme - pas évident.

-En fait on cherche un guitariste pour un concert qu'on donne dans deux semaines. Je sais, c'est hyper court... marmonnai-je en grimaçant. Mais on a pas trop le choix, notre guitariste officiel s'est fait la malle y'a trois jours et je crois pas qu'on le reverra de sitôt... Bref on a besoin d'un coup de main. C'est peut-être le moyen de faire nos débuts, on peut pas laisser passer ça. En plus j'ai eu un mal fou à dégotter cette foutu salle et... Bon, je te passe les détails. Si t'es intéressé ou si tu connais quelqu'un qui est intéressé, pitié, pitié, dis-le vite. Si on trouve pas quelqu'un rapidement, on est dans la bouse...

Parce que je jouerais pas de la guitare en concert. No way. J'imaginais déjà les répétitions interminables que Brett me réserverait s'il venait à apprendre que je savais en jouer. Mes doigts et mes cordes crieraient grâce longtemps avant qu'il daigne me libérer de sa tyrannie.
Revenir en haut Aller en bas
Léo Wendling
● University ●
avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Liverpool
Occupation : Etudiant à Poudlard Uni
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : mo
Date d'inscription : 06/06/2011
Coup de coeur : 3
Gallions : 4787

MessageSujet: Re: [rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan   Mer 13 Juin 2012 - 21:04

Bougresse d’Alithéia ! Elle me laisse seul avec ce jeune inconnu. Qu’est-ce que je dois faire à présent ? Elle m’avait posé une question et voilà qu’elle se dérobe pour filer vers mon boss. Incorrigible celle-là ! Bon, je me sentais un peu mal. On ne se connaissait pas et j’étais venu dans l’intention de prendre quelques nouvelles de la part de ma dessinatrice préférée. Parler à un inconnu n’était pas vraiment dans mes cordes. Heureusement, je n’eus pas à attendre bien longtemps avant que Donovan réplique. Les bras ballants, je n’avais pas l’air bien fin et encore moins d’un grand joueur de guitare et séducteur à temps partiel.

Et voilà qu’il m’assomme de questions, aussi rapidement qu’une photocopieuse en furie. Par Merlin, aurai-je le temps de répondre ? Me laissera-t-il la parole ? Ce Donovan avait l’air d’un grand fou avec ses gestes amples, ses yeux brillants d’une intelligence malveillante. C’était assez sympa comme image, mais l’idée que la clientèle nous regarde d’un air torve, me rendait encore plus mal à l’aise que je ne l’étais. Mais attend voir, pourquoi je devrais me sentir mal ? Après tout je connaissais le public, je connaissais les regards braqués sur ma gueule d’ange, je connaissais tout ça par les quelques petites mises en scènes que je faisais ici même, chaque week end au soir.


« Heu oui oui je joue de la guitare … mais pourquoi ? »

Voilà, je ne sais même pas s’il m’a écouté, mais visiblement il semble vouloir s’expliquer sur la situation tout seul. Donovan prend un tract qui se trouvait sur la banquette et me le tendit. Un flot de paroles sorti de sa bouche. Il gesticulait beaucoup, ça me faisait sourire. D’une oreille je l’écoutais, de mes yeux je regardais l’annonce. Visiblement leur guitariste était parti, laissant le groupe dans une galère sans précédents. J’aurai bien voulu l’aider, mais mon boulot de serveur ne me permettait pas d’intégrer un groupe. Devoir venir aux répétitions, s’accommoder avec les gens, prendre ses aises. Et puis deux semaines c’était vachement court. J’aurai bien dit oui, mais tout dépendait de mes horaires de travail, tout dépendait également de mon patron. Serait-il d’accord ?

Mais en y réfléchissant bien, j’ai fait mes preuves, fait pas mal d’heures supplémentaires et j’étais un touche à tout. Grâce à mes petits concerts du week end, je lui avais apporté une bonne clientèle, surtout féminine, mais ça apportait gros. Il pourrait bien me laisser un petit concert ? Et puis de toute manière, je n’avais pas l’intention de finir mes jours dans un café – restaurant. La musique c’était une part de ma vie et pouvoir la concrétiser maintenant, c’était une opportunité. Bien sûr, Donovan ne me proposait pas un boulot, ou enregistrer un tube dans une maison de disque, loin de là. Mais ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas joué avec un chanteur, d’autres guitaristes ou même un batteur. Alors je pris le tract, l’enfila dans l’arrière poche de mon jeans et toisa Donovan d’un air satisfait.


« Ça roule pour moi ! Je fais de la guitare depuis … je ne compte plus les années ! Je touche un peu à tout : rock, pop. J’ai une folk sous le coude, mais si tu me passes une électrique je peux me débrouiller sans problèmes. Je n’ai jamais joué avec un instrument magique, j’aime le son que produisent les bons vieux instruments sans artifices rajoutés. »

Je lui tendis la main pour lier cet accord et ainsi lui promettre ma présence pour leur concert.

« Par contre, il faudra que j’en parle à mon patron. Si vos répétitions empiètent sur mes études et mon boulot ça va être un peu tendu. Mais je peux essayer de convaincre mon boss de me laisser partir plus tôt quelques soirs. Comme ça on aura le temps de répéter avant le grand concert ? T’en pense quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rues commerçantes] Les petites annonces de Donovan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» PETITES COURGETTES RONDES FARCIES AUX PIGNONS DE PINS
» Garage des rues : véritable casse-tête !
» Petites Devinettes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: