PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Ca faisait longtemps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12607

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Sam 27 Oct 2007 - 19:49

Bien entendu, tout ce que nous faisons à un sens.

Marius le croyait de tout son cœur. Protéger les Iccams, c'est protéger le monde.

Seulement son intérêt ne correspondait pas à celui de son aïeul le fondateur des Gardiens. L’illégitime Doge se servait de son rôle de gardien pour assouvir son vil péché.
Avarice.
Lésineux* de richesse intellectuelle et matérielle, il voyait dans les Iccams un trésor inestimable qui l’amènerait à posséder tout ce qui pouvait encore lui manquer, Rosà et Umbrès en personne. Jouir des deux Parents du monde ouvriraient des possibilités que Marius n’osait même pas imaginer. Il rêvait égoïstement comme un enfant d’enchaîner les deux être divin dans un coffre dont lui seul aurait la clé. Les enfermer à double tour avec leur Iccam. Un Graal vivant composée des deux fondateurs de la vie et de leurs deux héritiers.
Anafesto pourvu de la tâche de protection de la Tantra Genèse avait commencé une fronde contre celle-ci qui dans le futur amènera le Calice à être volé.


Clarissa avait enseigné à Marius la lecture des pensées. Et si son élève avait beaucoup de difficulté à s’insérer dans les esprits sauf si celui-ci etait affaiblit, elle n'en possédait aucune lacune à ce sujet. Le Gardien ne put enfouir ses désirs, misent en émoi à la venue de l'Iccam Rosà, et les cacher de ce fait à l’écoute indiscrète de la femme devant lui.


L'ancêtre d'Egon tu ce qu'elle découvrit. Se taire et espérer que l'héritier d'Umbrès ne puisse pas l'écouter le menteur. Ne pas lui dire, en tout cas pas tout de suite.



Allons au sanctuaire. L’Iccam a dû ramener des objets de son voyage. On pourra retrouver son double masculin.

Non, je les ai ici. Je ne pouvais pas prendre le risque de les laisser loin d'elle. Ils sont tout aussi précieux qu'elle

Il y a une boite de thé et une fiole... une bague ornée d'une Lys. Éphémère, elle s'est volatilisé dès que je l'ai effleuré. .


Marius se souvenir de la sensation que lui avait procurer le contact avec l’héritière de Rosà. Une admiration sans fond et un ego démesuré. Il voyait sa collection s’agrandir et se pourvoir d’un des quatre triompher.

« J’ai déjà l’Iccam Rosà… et son double masculin va venir la délivrer… il me manquera plus que les Véritable Rosà et Umbrès. »

Il jeta un coup d'oeil à la gondole.

Clarissa, Elle est dans la gondole. Elle s'est endormie je préfére pour l'instant ne pas la brusquer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7911

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 28 Oct 2007 - 22:26

Clarissa perça les secrets de l'esprit de Marius avec un certain regret mais sans grande surprise. Son fanatisme le faisait aller trop loin dans la manipulation et les mensonges. Ses paupières se fermèrent doucement et elle usa de deux ou trois secondes d'immobilité avant de se mettre en marche vers la gondole où reposait l'Iccam de La Rose. Durant ces quelques secondes, elle rassembla son courage. Juste cela... le courage de ne pas en vouloir à Anafesto mais aussi le courage de poursuivre en sachant pertinemment qu'elle y laisserait sa vie si quelque chose tournait mal. Elle était en première ligne.

Comme ce fut le cas lorsqu'elle découvrit Egon qui retira son masque dans les caves de l'Eglise de la Vignes, son cœur s'emballa quand elle vit Isis pour la première fois. La jeune femme dormait paisiblement calfeutrée chaudement sous la cape que Marius avait pris soin de poser sur elle. Le Doge entra dans la gondole et pris Isis dans ses bras avec beaucoup de délicatesse, puis ressortit de l'embarcation.
- Elle est très faible... je ne sais pas pourquoi...

Duchesse ne forma aucune suggestion malgré qu'elle en eût beaucoup à proposer, à commencer par sa séparation d'avec Iccam Umbrès. Rien n'était moins sûr car, qu'ils soient Veritas ou Gardiens, les gens ne savaient pas exactement comment fonctionnait la relation des deux Iccams. Ah! S'ils avaient su qu'Isis et Egon ne le savaient pas non plus! Les reliques collectées n'avaient pas toutes été comprises sauf que d'aucuns se doutaient que, de même que pour Rosà et Umbrès eux-mêmes, leur affection était leur grand pouvoir. Avant même la magie.

Toujours tapi dans l'ombre, Egon pressa sa baguette de toutes forces quand il vit le Doge sortir de la gondole avec Isis. Il s'en fallait de peu qu'il sorte des ténèbres, qu'il stupefixe l'homme pour reprendre la situation en main. Mais Duchesse lui avait dit d'attendre le bon moment.

Ils marchèrent vers le temple et Clarissa s'assura qu'Egon les suivait discrètement. Le jeune homme s'était débarrassé de la moitié de son costume vénitien pour avoir de plus amples et de plus silencieux mouvements. Pantalon sombre, chemise d'un blanc crayeux et aux manches retroussées, col ouvert qu'il avait libéré de son jabot et, bien sûr, la baguette au poing. Le sac que Sacha leur avait donné était en possession d'Isis.

A l'intérieur du temple, Egon les suivit jusque dans une étrange salle peu lumineuse. Anafesto ordonna aux gardes surveillant l'entrée de se replier vers l'autre bout du couloir pour contrôler les passages. Egon l'échappa belle quand il sentit les deux gardes lui passer à dix centimètres quand il s'était caché de justesse dans un renfoncement de mur. La grande et unique salle renfermait toutes les reliques. L'Iccam s'approcha sans bruit de l'entrée, la passa furtivement pour aller finir par dissimuler sa présence derrière d'autres colonnades. Il reconnut certaines représentations qu'ils avaient déjà vu dans le Cuarto Istorica.

Anafesto était en train de déposer Isis sur une sorte de grand banc de pierre à côté de Clarissa. Clarissa jeta un regard par-dessus son épaule en direction d'Egon. Egon se tint prêt à agir. C'est alors, le Doge dévissa le barreau d'une cage où se tenait un homme enchaîné et bâillonné. C'était Tommaso Mocenigo, le vrai Doge et, sans savoir qui était cet homme, Egon fut toutefois frappé de découvrir qu'il ressemblait à Marius comme Lucio et lui se ressemblaient: "Qu'est-ce que c'est que ça encore?" se questionna-t-il abasourdi.
"Le Doge illégitime... seuls les Gardiens et les Veritas savent que, grâce à ma magie, Marius a volé le visage de Tommaso... pour tromper le peuple... être haut placé et faire tout ce qu'il veut... mais ce n'est pas ton histoire, concentre-toi sur ce qui va se passer..."

Du barreau dévissé, le Doge sortit un morceau de parchemin qu'il déroula pour le montrer à Clarissa.
- Voici la nouveauté dont je t'ai parlé et que j'avais peur que les Veritas nous vole cette nuit... Ceci est un très vieil écrit de la main de Rosà... c'est un type de poème ou une incantation dont je ne comprends pas exactement le fonctionnement. Nous l'avons trouvé récemment en faisant des fouilles du côté d'Alexandrie...
- Que comptes-tu en faire?
- Rendre sa baguette à Iccam Rosà pour qu'elle effectue cette incantation... Cette formule s'appelle le Sortilège du Cadran... le peu que les Gardiens ont su déchiffrer est qu'elle agirait comme une sorte de révélateur ou de boussole permettant de déterminer le lieu exact où se trouve les Iccams, pour ensuite révéler l'endroit où se trouvent Rosà et Umbrès eux-mêmes. Si je permets à l'Iccam d'user de sa baguette, il faudra que tu m'aides à me défendre... je ne crois pas avoir sa confiance, elle chercherait peut-être à s'en prendre à moi... à nous. En un premier temps, je veux qu'elle retrouve Iccam Umbrès. Quand nous saurons, nous pourrons l'appréhender... car sans avoir réuni ces deux êtres, la Cadran ne fonctionnera pas pour situer les deux divinités... imagine quelle victoire cela serait si nous parvenions à les trouver!
- J'imagine, tout à fait, Marius...

Anafesto ne se réalisait pas le scepticisme qui marquait la voix de Clarissa. Quant à lui, Egon comprit instinctivement que ce que Clarissa appelait le bon moment serait lorsque Isis aurait récupéré sa baguette. Aussitôt, le Doge dévissa un second barreau de la cage renfermant la baguette d'Isis. Clarissa hocha la tête dans le vide mais Egon comprit que ce geste était pour lui.
"Mais le thé, Clarissa... l'a-t-il sur lui? Nous ne pouvons pas partir sans savoir où se trouve le thé."
"Isis saura peut-être, elle l'aura vu faire... agis maintenant, avant qu'il tente d'actionner ce parchemin! Quand nous aurons neutralisé Marius, nous rendrons sa liberté à Tommaso, vous prendrez le Cadran avec vous - cette invention est trop dangereuse - et nous fuirons chez moi pour que vous fassiez avec le thé ce que tu m'as expliqué. Les portes. Nous aurons alors très peu de temps avant que la nouvelle s'ébruite..."
"Quelle nouvelle...?"
"La mort d'Anafesto..."
"Tu... tu veux que je...?"
"Tu le dois..."
"Le tuer sans savoir où se trouve le thé?"

Egon sortit quand même de l'ombre. Sa baguette était tendue vers le Doge, dos à lui, qui réveillait Isis. Sans parler, mais la conscience en émoi, Egon marcha jusqu'à l'homme qui l'entendit cheminer. Tout à coup, il se révéla promptement, sortit sa baguette et hurla à celle qu'il prenait pour son alliée:
- Clarissa! Attention!! Sors ta baguette!

Mais Clarissa ne bougea pas. Fou de rage, sortant lui-même son arme magique, Marius prononça une formule dont le sortilège alla siffler à côté de la joue d'Egon qui avançait de plus en plus vite vers lui. Le chef des Gardiens entonna d'autres incantations et appela après ses gardes, alors le jeune homme dû se rendre à l'évidence:
- STPUEFIX! Lança-t-il.

L'écho de la voix d'Egon vibrait encore dans la salle quand il se jeta sur Isis pour la prendre dans ses bras. Anafesto restait en suspend. Immobile.
- Vite!! Nous devons y aller! S'écria Duchesse anxieuse pour la horde gardes dont les pas résonnait dans le couloir, je ne dois pas mourir, je ne dois pas mourir sinon tu n'existeras pas, Iccam. Tu aurais dû le tuer! Tu aurais dû le tuer! Tous les gardes vont rappliquer! Les entends-tu, Iccam!
- Non, cria Egon en se retournant brusquement, délivre le Doge! Et nous emmenons Anafesto avec nous tant que je ne sais pas où est la boîte de thé! Nous ne sommes pas des assassins, Clarissa!!

Prenant la jeune femme dans ses bras, Egon entreprit de se lever du banc de pierre en la soutenant pendant que de son autre main, il ensorcela le corps de Marius pour le transporter par lévitation.
- Isis... ça va?...




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12607

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 29 Oct 2007 - 21:07

Le marbre froid aida Isis à se réveiller, émergeant ainsi de son état. Dans un demi-sommeil, elle prit peu à peu conscience de ce qui l'entourait.
La voix du tueur sifflait à son oreille dans l’espoir de la réveiller tandis qu'une deuxième, féminine, résonnait dans sa tête. Par brides de mot, l'Iccam essaya de reconstituer ce qui s'était passé depuis sa crise. Mais elle ne saisit pas le moindre sens de leur conversation, ni le lieu où tous trois résidaient à cet instant, ni ce que les deux autres préparaient.


Ma très chère Iccam, j’ai besoin que tu prononces cette incantation

Et il lui plaqua un bout de bois dans les mains.
Isis n'en espérait pas tant. Une baguette, Sa baguette. Elle se sentit plus légère, même si son état lui rendait l'utilisation impossible. Elle était proscrite de magie tant qu'elle n'aurait pas la force de tenir sa baguette. Attendre que son corps réagissent de nouveau dans être crisper de douleur. Patienter jusqu'à ce qu'elle aille mieux. Sans cela elle ne pourrait pas fuir l'homme qui a tué Egon… ou Lucio. Isis ne savait plus trop bien, tout se mélangeait dans un tohu bohu assourdissant.

La dépendance à son traitement avait des effets néfastes. Avant, il lui aurait fallu 5 minutes de plein air pour aller mieux. Maintenant, elle était amorphe sans sa potion du moment. Les plantes et son entité qui était à la fois la cause de ses malaises mais également la cause de ses rapides remises en forme avaient un but commun, la guérir. Malheureusement, leurs facultés s'opposaient et de ce fait, la guérison était plutôt hardue.
Sa baguette dans les mains, elle essaya de se relever. Echec total. C'était à prévoir, mais la déception n'en fut pas moins importante dans son espoir de fuite et de retrouvaille. Allongée de nouveau sur le banc de marbre elle fut prise de vertige.

Flou.
Artifice coloré au-dessus de sa tête.
Gardes et menace fusèrent.
Des sortilèges emergeaient de toute part.
Tourbillon et chute libre.
Sa voix.

Réveil douloureux
Lutter contre un tambour continue dans sa tête qui commençait à la rendre folle.
Lui.


Egon…
- Isis… ça va ?

Elle hocha la tête. Luttant pour rester éveillée.
Un balancement et de l’eau qui s’agitait. Clarissa dirigeait la gondole magiquement tandis qu’Anafesto stupéfié avait été balancé au fond de l’embarcation. Egon tenait Isis dans ses bras.


- Elle va bien même si elle est très affaiblie. Un mal la parcourt. Est-ce ce Mal que les héritiers doivent vaincre ?


La question resta en suspend. Apres de longue minutes de repos, Isis commença à s'agiter.

Les thés… je ne sais pas où il les a cachés... .

Pas besoin de parler pour savoir ce qu’ils désiraient tous les deux. Et même s’ils ne le désiraient pas tous les deux peu importait à Isis, elle voulait partir. Partir de suite. Elle préférait encore Thiam Phucci à ce monde.

Regard vers son bourreau attentionné.

Il t’a tué… ou ton double dans ce monde

Clarissa laissa couler quelques larmes qu'elle ne put retenir san qu’Isis ne s’en rende compte.
Cette dernière allait bien mieux depuis qu'elle était dans les bras de son double. Parce qu'il était Iccam réuni ou simplement parce qu'elle se sentait en sécurité. La capitaine du navire aurait aimé savoir si à ce moment là, elle était en état. Et pour sa part, Isis s'en foutait royalement.

L'arrière-grand-mère d'Egon pris sur elle, courageuse et loyal à ses convictions.


- Vous auriez du le tuer. Il va vous le faire payer… il n'acceptera jamais que vous pouvez lui échapper. Il vous veut dans sa collection, son âme est pervertie par un mal nouveau pour moi. Même si finalement cela ne m'étonne guère...

Pierro voulait protéger la naissance du monde, juste la protéger… ceux qui l'ont aidé et qui ont continué son œuvre en sont sortis perverti. Gardien ou Veritas, au fil des années, ont changé de point de vue voulant posséder à leur manière le pouvoir du monde. Fidélitas en tuant Rosà et son Iccam, Gardien en vous emprisonnant dans une cage dorée.


Une cage dorée… Egon, quand il m’a emmené à la prison, il avait toutes mes affaires exceptées ma baguette. J’ai perdu connaissance là-bas... mais il les a sûrement déposer quelques part… Il avait juste caché les thés et ma baguette, le reste est toujours avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7911

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mer 7 Nov 2007 - 21:58

Clarissa posa ouvertement une question qui éveilla la curiosité d'Egon. Les héritiers devaient vaincre un mal? Parce qu'elles étaient les miroirs de l'une et de l'autre, pouvait-on imaginer que la maladie d'Isis était liée à celle de la Rose? Et si le couple divin n'avait fait tout cela que dans le but que les Iccams trouvent un antidote aux maux de la Rose? Peut-être que le vol du Calice...
"Il faudra que je demande à Isis depuis combien de temps elle sait qu'elle renferme un corps étranger en elle. Toujours? Si ses crises sont plus fréquentes depuis le vol du Calice..."

Ses yeux dévalèrent le long du visage de la jeune femme qu'il tenait bien serré contre lui. Ce n'était pas le moment de lui partager ses interrogations, c'était seulement le moment de partir d'ici. Il entendit ce qu'elle supposait sur le lieu où se trouvait le thé mais, tout à coup, cette priorité passa derrière la nécessité immédiate, pour lui, de lui baiser les lèvres.

Oxygène.

Il se pencha en même temps qu'il la redressa légèrement et sa bouche effleura d'abord celle d'Isis d'un lapement chaleureux. Ensuite, il la pressa avec plus de ferveur avant de serrer la jeune femme contre lui, fermant ses paupières, passant sa main dans ses cheveux.
- C'est le premier rendez-vous le plus long que je n'ai jamais vécu... on ne s'ennuie pas avec toi, ma belle. A cette exacte seconde, je crois que personne n'a jamais détesté Jonathan autant que moi...

Un silence s'imposa. Un baiser amer se perdit sur le front d'Isis avant qu'il reprenne.
- A la prochaine infusion, je ne veux que du silence et ton corps, parce que je ne tiendrai jamais la route sans reprendre des forces avec une Iccam comme toi.


La gondole arriva près du quai de la prison.
Une suite de gardes les attendait armés et fers dirigés vers eux. Egon sortit sa baguette, prêt à en démordre mais il n'eut pas besoin d'user de magie. Clarissa sortit de la barque et ouvrit ses bras vers les deux Iccams lovés l'un contre l'autre et restés dans l'embarcation.
- Ce sont eux, mes amis... N'ayez pas de doute. Les hommes de Marciano et d'Anafesto ne vont pas tarder à nous retrouver... nous sommes peu nombreux mais nous sommes stratégiques. Protégez leur chemin. Je dois retrouver une boîte de thé. C'est important! Quel est le geôlier qui s'occupait de la cellule de Lucio?

Un frisson traversa la petite armée de gardes exécutants. L'un d'eux s'était avancé en s'excusant plus de dix fois d'affilée. Les larmes lui étaient montées aux yeux et il raconta la vérité sur ce qu'il était arrivé à Lucio. Il sortit la boîte de thé d'une besace de cuir en se tournant vers Egon et Isis, expliqua qu'on la lui avait confié pour la transmettre à l'antipape. Une histoire de collection personnelle qui vaudrait beaucoup d'argent. Courbettes après courbettes, la peur se lisait sur son visage. Il ne quittait pas des yeux la baguette toujours levée d'Egon. Ce dernier finit par la baisser quand il fut certain que les deux femmes ne couraient plus de danger. Par delà leur tête, l'orage qui sévissait commençait à s'apaiser doucement. Egon crut lire un sourire chargé de sous-entendu sur le visage de son ancêtre mais il ne demanda aucune explication.

Quelques minutes plus tard, le soleil au zénith venait percer de plein fouet la demeure de Clarissa. Dans les rues de Venise, les cloches sonnaient, les pas d'hommes armés et criards résonnaient de toute part... Les hommes de Marciano venaient d'apprendre que Lucio était mort. Anafesto l'avait enfermé et tué. Fulminant, le chef des Veritas criait vengeance et se monta ouvertement contre les Gardiens. A la vie à la mort. De leur côté, les Gardiens pensaient que le vol du Cadran était l'œuvre des partisans de Marciano. Ils avaient retrouvé le vrai Doge enfermé dans la salle des trophées et lui rendirent sa place sans se rendre compte de l'échange.
Ce quiproquo permit aux trois fuyards de rejoindre sans heurt l'envoûtant et somptueux logis de Duchesse.

Une fois bien au calme et pour la première fois depuis le début de cet épisode, elle leur opposait un regard attristé et empli du regret de savoir qu'ils repartiraient bientôt. Elle les laissa s'assoupir et récupérer leurs forces le reste de la matinée, leur proposa quelques domestiques pour les baigner et leur offrir parure. Egon ne savait plus à quelle heure ils étaient censé boire la potion, ni même si l'échelle du temps qui passe était la même à leur époque qu'à celle-ci... il était fatigué, soucieux, chambardé. Isis.

Il s'endormit dans ses bras sans oser lui demander une fois encore si elle allait bien. Fatigué, soucieux, chambardé. Il attendit qu'elle ferme les yeux et qu'elle s'endorme pour lui murmurer...
- Qu'est-ce que je vais faire quand on ne sera plus ensemble? Une nuit sans toi, et ça me rend fou...

Désormais, il savait que même face à une nuit comme cette nuit vénitienne, le plus grand danger pour Isis, c'était lui.

Ses yeux se fermèrent à son tour...
Du temps passa...
Quelqu'un frappant à leur porte vint les réveiller...




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12607

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Ven 9 Nov 2007 - 20:47

Le repos qu’on lui octroya permis à Isis d’aller mieux. Elle s’était réveillée bien avant Egon. Plus une trace de fatigue apparaissait sur son visage. Elle était sereine dans un corps qui n’en faisait plus qu’à sa tête.

La jeune femme assise sur son lit regarda la plus belle chose qui se trouvait en ce lieu et en ce temps : l’homme qui dormait à ses cotés.
Elle l’apaisait, il la rassurait.





« on ne s'ennuie pas avec toi, ma belle»

« on n'est pas près de s’ennuyer avec toi, coccinelle »


« Je crois que personne n'a jamais détesté Jonathan autant que moi...»

« Je t’aime (sous-entendu, je hais les hommes qui t’approchent) »


pense : Promets-moi. Promets-moi de ne jamais m’emprisonner dans une cage dorée. Je fuis Jon pour ça, je serais capable de te fuir pour la même raison.


On frappa.
Pas un mouvement dans la chambre. Egon, dans son sommeil, bougea légèrement. Isis, elle, resta silencieuse.
Clarissa entrouvrit la porte fit pénétrer des bonnes qui déposèrent un copieux déjeuner.


- Iccam Rosà, vous…

Isis


La jeune fille commença doucement à réveiller Egon. Caresse sur sa joue, murmure à son oreille, baiser voluptueux sur ses lèvres. Mouvement, paupières qui s’ouvrent révélant un bleu océan.

Bonjour

Sourire enfantin sur son propre visage et à nouveau les lèvres qui se frôlent. Celle de la jeune femme avide de tendresse continuèrent de laisser leur emprunte sur sa joue, son cou, son épaule dénudé maculé d’un dessin noir. Une forme indistincte.


- Iccams...

Mais cela resta en suspens. Pas envie de répondre à ce nom qui la répulsait. On voulait la mettre dans une cage dorée il y avait à peine quelques heures. Elle faisait déjà tout pour quitter celle qui la logeait, celle que Jonathan confectionnait au fil des années de sa jalousie maladive. Alors non, elle n’était pas ni Iccam ni un objet précieux.

- Iccam Rosà, vous devriez manger quelque chose, vous devez toujours être souffrante. Il faut que vous vous reposiez, votre quête est longue.

Isis. Je ne suis pas Iccam.

Plus de parole, pas de question qui serait resté sans la moindre esquisse de réponse.
Un adieu à la manière d’une mère qui ne voulait pas laisser partir ses enfants du nid familial.


Isis s’avança et prit les deux fioles de messire De Lansley & Co.


Je ne sais pas si on doit le prendre. J'ai perdu la notion du temps... Ca fait moins de 24 heures... esperont.

En attendant l'avis d'Egon, elle posa la potion à leur place.



Après les tendresses…

Tu nous fais boire les thés ?

… retour sur terre.

Affirmation silencieuse. Elle prépara l’eau chaude pour le thé. Elle sortit de la boite la Luxure qu’elle rangea avec ses deux fioles de polyjuice. Elle tendit le coffret à Egon dans le but qu’il choisisse, elle ne voulait plus le faire. Il s’habillait et s’occupait de tout ranger. Tant pis, ça sera à sa manière. Elle ferma les yeux, empoigna le premier sachet et le déversa dans l’eau bouillante des tasses. Ferma la boite sans regarder celui qui manquait.
Pendant l’infusion, Egon fini de jouer à la fée du logie tellement sexy. Elle ne put s’empêcher de lui sourire.

Ils étaient prêts. Un regard questionneur.


Ce n’est pas la Luxure… mais je ne sais pas lequel est ce. Pas envie de choisir alors le hasard.

Une dernière tendresse dans une Venise qu’elle ne verrait plus jamais et que grand bien lui fasse. On était mercredi 7 octobre à 14 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7911

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 12 Nov 2007 - 23:38

- Venise -


Egon s’était entretenu en privé avec Clarissa quelques minutes. La dame de ses ancêtres voulait lui parler une dernière fois et l’affubler de bons conseils sur l’avenir. Le jeune homme eut réellement l’impression d’avoir sa mère face à lui ce qui le perturba assez, sans qu’il désirât le montrer outre mesure, ni à Isis ni à Duchesse. Il resta pensif pendant toute la préparation du thé. L’adieu fut sobre. Egon gardait un sentiment d’incomplétude dont il ne parvenait pas à démêler l’origine. Peut-être trouverait-il une réponse plus tard.




La Gourmandise
Le Pays de Nulle Part


- Thé -


Sa partenaire laissa le hasard choisir. Le hasard avait un goût de fraise et de miel. L’infusion était légèrement et naturellement sucrée. Depuis le début de ces aventures, c’était la première fois qu’il était surpris par l’excellence de la saveur du thé. Il n’eut pas le temps de partager son impression avec Isis que, cette fois-ci, il serra assez fort dans ses bras de peur qu’il ne soit séparé une nouvelle fois par ce bond vers... dans... au... où était-il ?

- France, 2007 -


Egon desserra ses bras et vérifia mécaniquement s’il portait bien la sacoche contenant les thés et la potion de Sacha, en même temps qu’il mirait les alentours en se tenant sur ses gardes. Le couple était dans une petite gare de campagne. Le soleil brillait au-dessus de leurs têtes. Un train était en gare. Il ressemblait au Poudlard Express mais émaillé d’un beau bleu colbalt, la fumée de la locomotive était violette et dégageait une forte odeur de...
- Crème canari... ?

Le chef de gare au costume de travers les poussa dans la locomotive presque en riant et en sautillant. Accent français mais il leur parla en anglais.
- Il ne manque plus que vous, m’sieur, dame! Bienvenue à bord du Beauxbâtons Express! C’était le dernier de la journée!

Il siffla dans son sifflet à deux centimètres des deux jeunes gens qu’il força pratiquement à faire monter dans le wagon du milieu tandis qu’ils essayaient de protester. Une annonce résonna soudain dans toute la gare et des têtes sortirent des fenêtres d’autres wagons pour regarder ce qui retardait le départ du train:

"Prochain arrêt, gare de Saint Germain Les Belles en direction du Pays de Nulle Part - il est 14h47 - Dernier appel avant le départ - Dernier appel avant le dépaaaaaart! MONSIEUR EGON SUTHAM EST PRIE DE NE PAS FAIRE LE TROLL! VOUS EMPÊCHEZ TOUT LE MONDE DE PARTIR! ALORS MONTEZ DANS CE FICHU TRAIN! Où c’est qu’elle nous a pêché des intello pareils Bergamote?! L’année dernière ils étaient moins stupides!"

Egon sursauta et lâcha le col du chef de gare qu’il essayait l’air de rien d’étrangler avec sa baguette. Il regarda dans tous les sens pour s’apercevoir que cette grosse voix stridente qui l’appelait provenait de... d’un...
- Mais bien entendu. Je suis en train de me faire engueuler par un biscuit au chocolat de 30 centimètres qui conduit une locomotive... Isis, il y avait de la drogue dans le thé. Neutral

Ceci eut raison d’assouplir Egon qui se laissa emmener dans le wagon où Isis et lui semblaient être attendus. On les installa dans un magnifique compartiment, qui ressemblait à une suite de l'Orient Express, en leur annonçant que le trajet était d’environ quatre heures et qu’ils étaient seuls à descendre au Pays de Nulle part, le pays de la Gourmandise et des plaisirs du goût.

Ce n'est qu'en jetant un petit coup d'oeil sur un calendrier où des motifs allaient et venaient d'une case à l'autre, qu'il se rendit compte que là où il avait pensé passer une nuit et une demie journée à Venise, dans le temps présent, ce la s'était transformé en un jour et une nuit: 7 octobre 2007.




Iccam


Dernière édition par le Dim 25 Nov 2007 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12607

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Sam 17 Nov 2007 - 0:23

Isis resta stupéfaite aussi peu de temps qu'une Lovegood qui ferait la découverte d'un Ronflaks Cornus. Quoi de plus normal qu'avoir un pt'i biscuit en chocolat qui engueule Egon. Hum, comment dire. Pour Isis c'était carrément plus réaliste que d'être l'Iccam de qui que ce soit.


Monter à bord du train, c'était comme... comme... réfléchissons et essayons de trouver la plus exacte des descriptions... c'était comme être au milieu du grand huit tournicoti de Roller Magic Coaster. Juste au moment où on est mort de peur de plonger dans ce vide intersidérales malgré les protections magiques et l'excitation de plonger dans ce vide pour savoir ce qui l'entoure. Bref, le moment ou l'adrénaline est la plus forte.

C'était ce qu'elle vivait. Elle était dans le manége des Iccams et avait passer le plus flippant. Le moment où tu dois te convaincre que tu as fait le bon choix en montant dedans malgrés les bruits ou nouvelles peu rassurantes que tu reçois. Et là, elle était arrivée à l'endroit exacte où tu peux plus reculer et tu prie d'avoir fait le bon choix et qu'il ne t'arrive plus rien. L'instant ou tu veux savoir ce qui se trâme mais où tu sais pertinement qu'il faut que tu fasse le gand saut pour savoir.
Savoir ce qui s etrâmait sur son compte était ce qui la tenait. Savoir ce qui allait se passer pour Egon était ce qui l'aidait à avancer. Elle se sentait toujours fautive de l'avoir embarqué là-dedans, si elle ne s'était pas amusée à lui faire boire le thé par jeu...


Des minis pt'i biscuit en chocolat de toutes les sortes, noirs, laits, blancs, venaient d'entrer dans leurs compartiments avec des vêtements propres et des mets à déguster.

Isis qui n'en pouvait plus du charmant mais atroce corsée du 15ème siècle fut heureuse de voir qu'elle pourrait enfin le retirer. Pour mettre...



Je rêve. Mais ils ne savent pas que les jeans et tee-shirts ca existent. Une Robe, une robe en... en... mais elle est en croquante*.

Bref, personne dans le wagon a part Egon. Déshabillage, réhabillage et piochage dans la première mousse qui traînait devant elle.
A moitié avachie et reprenant de l'index une autre bouché de mousse au citron ma foi exquise.


Je me demande ce qu'on va trouver encore au Pays de nul part... hum si on a un deuxième Anafesto...

Mauvais souvenir, oublions.

Oublier en dégustant quelques petites boules acidulées aux multiples saveurs de fruits rouge et agrumes. Puis petit retour aux mousses en dégustant une saveur caramel beurre salé.


Tu crois qu'au restaurant... hum...du restaurant des Jardins de Salem, ils font de meilleurs desserts ?

Parler de rien et oublier l'espace d'un instant qu'on est en plein cœur d'un manége d'Iccam qu'on ne contrôle pas.

Spoiler:
 


Dernière édition par le Mar 27 Nov 2007 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7911

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 25 Nov 2007 - 17:08

Pendant qu'Isis se change, Egon se contente d'ôter sa chemise embourbée dans des souvenirs récents qu'il aimerait aussi pouvoir effacer le temps du trajet en train vers le Pays de Nulle part. "C'est loin, nulle part?"


Sur une sorte de méridienne en tissu de coton, Egon s'allongea sur le dos et regarda la jeune fille se déshabiller puis se rhabiller. Les yeux bleus perdus sur la cambrure de son fessier mais la gourmandise de ces choses-là était tombée dans ses talons. Pas envie. Envie de rien. Il se sentait mélancolique. Friand d'aucune goinfrerie qui les entourait. Cette mélancolie l'habitait depuis Venise. Il avait la sensation de ressentir des émotions qui n'étaient pas les siennes mais il ne parvenait pas à en jauger l'essence. Une seconde voix aux émotions très lourdes faisait résonner en lui un ramassis de tristesse et de regrets.

Il fit de son mieux pour se redresser afin de s'adosser au petit canapé sur lequel il était et ne pas se laisser choir dans de noires pensées. Il regardait Isis dont les yeux pétillaient sur les crèmes caramel et autres sucreries pastelles. Elle était bien plus jolie quand elle était insouciante. C'est un peu ce que le faible sourire d'Egon lui confiait tandis qu'il ne parlait plus depuis leur arrivée dans cet immense et riche compartiment.

Tu crois qu'au restaurant... hum...du restaurant des Jardins de Salem, ils font de meilleurs desserts ?

Il haussa les épaules, forçant très légèrement son sourire qui paraissait serein et paisible. Ils avaient failli aller au restaurant du jardin de Salem. Durant un court moment, il se projeta quelques jours en arrière, ou était-ce des semaines? Londres et la foire lui paraissaient très lointains à présent. Que faisaient Baten et Micka? Que faisait Natacha? Les enfants allaient-ils bien?

Par ennui ou par jeu, mais en tout cas pour cesser de ressasser des pensées maussades, Egon arma sa baguette sur une assiette de marshmallows et il les anima de façon à ce qu'ils effectuent un ballet autour d'Isis. "D'ailleurs, ça manque de musique."
Les sucreries se mélangèrent à sa chevelure et lui construire une sorte de chignon haut dont les barrettes étaient ces marshmallows. Un tour de baguette en plus fit d'abord s'élever une musique rythmée, sensuelle et plutôt entraînante, puis une autre mélodie à la langueur de son humeur et de l'ambiance feutrée. Il se cala alors dans la méridienne et détailla Isis des yeux...
- Danse... murmura-t-il d'une voix légère mais résignée. Danse pour moi...

Spoiler:
 




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12607

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 25 Nov 2007 - 21:43

Opium. Sucrerie pour taire ses angoisses. Drogues douces aux couleurs chatoyantes et aux saveurs d'insouciances. Planer dans un univers de légèreté. Se laisse aller loin du remous de cette quête sans but.





Son corps ondulait sur le rythme lent de la mélodie. Feutrée et douce. Pesante et gracieuse. Ses bras s'entrelaçaient et se séparaient, ses hanches balançaient de droite à gauche, ses jambes la faisaient tourner.

Opium

Etourdit par sa danse elle faillit s'aplatir comme une crêpe. A la place, elle fit une chose plus élégante, elle s'assit prés de lui, son Opium du moment.


Pourquoi es-tu si triste Egon ?

Elle passa ses doigts sur sa joue. Il piquait, mais cette marque de virilité la rassura aller savoir pourquoi. Elle s'approcha son visage et lui fit un doux baiser sa joue. Désagréable.

Il pouvait lui dire tout ce qu’il voulait. Lui affirmer qu’elle rêvait, Isis savait pertinemment qu’il était chagriné ou qu’il pensait à des choses désagréables. Elle avait toujours eu cette faculté de voir au travers des gens. Pirate lui disait qu’elle était Devin, ben voyons. Isis le renier toujours, mais inconsciemment elle savait quand quelque chose n’allait pas même au travers d’un sourire courtois.

Attendant sagement sa réponse, elle prit un des marshmallows qui ornaient sa tignasse et commença à le lécher. Opium quand tu nous tiens.



Spoiler:
 


Dernière édition par le Dim 2 Déc 2007 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7911

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 2 Déc 2007 - 18:40

Isis prit une des friandises qui ornait sa chevelure. La réponse d'Egon tarda à venir. D'abord, il fut surpris qu'elle lui pose cette question et le marqua nettement quand il se redressa pour mieux la voir s'approcher. Lui qui avait pris du temps pour masquer son désagrément fut débusqué assez vite par sa jeune amie.

Si la réponse tarda à venir, c'est que le jeune homme en cherchait une qui soit satisfaisante pour Isis. Pouvait-il lui mentir? Il pensait que non. D'instinct, elle le devinerait. Néanmoins, il savait aussi qu'elle aurait l'obligeance de prétendre qu'elle le croyait s'il lui mentait en lui disant qu'il n'avait rien, qu'il se sentait seulement fatigué.

La vérité serait une chose satisfaisante pour plaire à la demoiselle mais il peinait à l'entrevoir vraiment. Il peinait à prendre du recul, de toute façon. Il n'arrivait plus à se projeter dans le futur ou dans les méandres de ses réflexions. Il se sentait comme si chaque pas pouvait être le dernier qu'il ferait, comme si chaque battement de cœur allait faire déborder son sang. Egon contrôlait énormément de sa violence. Dans les mots et dans les gestes aussi. Pas une violence dirigée contre Isis. Oh, non, il ne la blesserait jamais. C'était une férocité étrange dont il ne décelait pas l'origine. Une exaspération continuelle de tout ce qui l'entourait.

Pourquoi ressentait-il autant de violence et de vents contraires qui soufflaient dans son esprit?

Etait-ce le fait d'avoir laissé Duchesse derrière lui? Il avait le sentiment de l'avoir abandonné. Comme ils avaient dû abandonner Rhidow. Etait-ce l'idée déroutante de se sentir en naufrage où qu'il soit et où qu'il regarde? Etait-ce cette voix étrange qui murmurait qu'elle souhaitait qu'il se perde pour toujours et qu'il ne revienne jamais à Londres, dans sa vie.
- Je me sens... commença-t-il en cherchant ses mots.

Le silence rappliqua sans apporter une suite d'explication.

Egon leva les yeux vers Isis et sourit amplement en passant sa paume de main sur la joue de la jeune fille qui cachait encore une gourmandise. Il savait qu'il ne répondrait pas. Pas maintenant. Elle avait accepté de danser parce qu'il le lui avait demandé mais pas parce qu'elle en avait envie. Puis au gré de la musique son corps et ses mouvements sensuels s'étaient libérés: "Il faut du temps pour s'habituer à des situations qu'on n'a pas choisi..."

Se disant, il se pardonna ses hésitations.
- Tu danses bien, libéra-t-il de ses lèvres qui n'articulèrent que tout bas ces quelques syllabes.

Il se replongea dans la méridienne.
- Si tout était possible au Pays de Nulle Part, qu'aimerais-tu y retrouver? Qu'est-ce qui te manque le plus, là tout de suite?

Il adressa un bref coup d'œil en sa direction et il ajouta avec un fiel enfantin:
- Moi, je sais ce qu'il me manque... un appareil photo pour immortaliser cette coiffure que je t'ai faite. Tu as le droit de m'en vouloir... je suis un médiocre coiffeur. Approche...

Il fit une petite place à Isis à côté de lui pour qu'elle le rejoigne et chipa un des marshmallows qu'il engloutit en attendant sa réponse.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca faisait longtemps...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Ca faisait longtemps... [PV Olaf & Elly] [abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: