PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Ca faisait longtemps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Jeu 23 Aoû 2007 - 22:22

Avec la 'petite Isis', demanda-t-elle. Et Egon renouvela sa sentence avec le même sourire vague et malicieux:
- Qui-sait...

Sauf que cette fois, même murmuré, cette fausse question sonnait plus comme une invitation. Quand elle parla de ses cabrioles, il fit comme s'il ne comprenait pas le double sens mais, amusé, il lâcha entre les dents sans savoir si sa phrase était destinée à être entendu d'elle:
- Vicieuse, ça c'est sûr.

Il fut soigné d'un baiser sur le front, relevé, insonorisé... Le repas reprit son cours et Egon restait silencieux, se contentant de se délecter de son plat sans se vexer des rires refoulés d'Isis. Il la regardait de temps en temps: "Eh oh, ça va, hein..." Jusqu'au feu d'artifice.

La différence de temps qui s'écoula entre sa réaction suite aux premières explosions et jaillissements et sa tête qui se tourna pour regarder tomber les couleurs de ces anémones géantes, était due à la pensée qui l'occupait à ce moment-la. Une pensée si profonde qu'il n'entendit pas tout de suite ces détonations. Ses yeux étaient plantés sur Isis. Il venait de terminer son plat. Il avait tout à fait entendu la question qu'elle venait de poser simultanément au début des explosions colorées mais il n'y répondit pas tout de suite. Se servant du feu d'artifice pour alibi. D'ailleurs, elle venait de baisser la tête pour suivre du regard les lumières déchoir. Puis à son tour, il tourna lentement la sienne vers l'animation mais ne la considéra pas à sa juste valeur. Il était absorbé ailleurs, pensif.

La question d'Isis rejoignait ce à quoi il cogitait juste avant. Depuis la mort de Deneb et jusqu'à présent, il s'était toujours senti coupable lorsqu'il plaisait à une fille, puis ensuite, quand son deuil fut terminé, lorsqu'en retour, une jeune fille lui plaisait. Il évitait soigneusement les regards, les effleurements, ses envies. Cela le mettait terriblement mal à l'aise car Deneb Kaïos Céti était la seule fille qu'il avait jamais connue et désirée. Les autres n'existaient pas.

Cela avait été vrai jusqu'à la semaine précédente où il n'avait pas fui la promiscuité d'avec Siriana, une femme qu'il aidait dans le cadre de son association et qui avait jeté son dévolu sur lui. Elle entrerait en deuxième année à Poudlard Uni. D'abord inquiet, il fit mine de n'avoir pas compris ses intentions. Elle avait insisté avec élégance et lui avait laissé entendre qu'elle reviendrait le voir ici le premier week-end de sa rentrée. Il s'était laissé embrasser sans grande envie, encore bloqué et incertain de ses désirs. Pourtant, il avait fallu peu de chose pour Isis, alors il le lui dit avec franchise en quittant le spectacle des yeux.
- Pas de jolie (ou de vilaine) compagne dans ma vie depuis Deneb. Compte. Ca fait beaucoup pour un garçon... je me suis désintéressé des femmes jusqu'à récemment. Très récemment, Isis... Et il est à peu près certain que si je ne connaissais pas Jonathan, je ne me serais pas gêné pour te corrompre à l'aide d'une infusion Luxure... ou sans.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Ven 24 Aoû 2007 - 20:59

Troublée, elle ne regardait plus du tout le spectacle qui se terminait.
Ses yeux figés vers les artistes qui saluaient ne les voyaient pas, ils étaient tout aussi troublés.

Ca tête bourgeonnait de pensées séduisantes, et à la fois dangereuse. Dangereuse pour son couple, dangereuse pour Jonathan... dangereuse pour Egon.


Le spectacle fini, elle ramena son visage face à lui. Toujours avec ce même désarroi et pleine de méditation, elle lui fit face.


Un sentiment qui était enterré très profondément venait de jaillir en elle. Il lui avait fallu une brèche et une invitation pour qu'il vienne enfin prendre sa place sans qu'elle en ait conscience.


La main tremblante elle essaya de prendre son verre pour...


Il y avait Jonathan... William aussi... Egon ? Elle n'en savait trop rien. Elle l'aimait mais


... essayer de boire mais laissa tomber.



Egon


Pas de cachotterie et de mensonges. Parlait vrai et sans filet.


Je t'aime, c'est indéniable.


Mais je n'avais jamais imaginé que tu pouvais aimer d’autre personne que Deneb. Je la considère toujours comme vivante, vis à vis de toi.

...

Il faut que tu… je ne sais pas trop t’expliquer, mais sache que je te vois toujours comme le Egon qui n’aime que sa muse. Tu n’as jamais aimé qu’Elle… d’amour j’entend. Tu n’as jamais désiré d’autre personne qu’Elle. C’est très beau, magnifique. Beaucoup ne le peuvent pas… je ne le peux pas.


De ce fait, je n’ai jamais… je n’ai pas imaginé que je pourrais… que tu… tu pourrais m’aimer autrement, ou simplement me désirer.



Inspiration de courage.

Je…


Déglutition discrète. Les yeux baissés.

J’aime Jonathan mais contrairement à toi pour ta muse, je désire d’autre personne que lui.

Les yeux plantés dans ses iris. Tremolos dans sa voix

Je te désire


La phrase fut étouffée par les desserts qui arrivaient. Que les plats venaient vite dans ce repas.

Elle préféra détourner les yeux vers le nouveau spectacle de magiciens que surplombait l’île. Elle n’avait pas les joues empourprées de tout à l’heure, elle était simplement pensive et à l’écoute de ses sentiments. Se disant qu’Egon quoi que plus vieux, n’était en rien William. Et que son compagnon de soirée avait sûrement les sentiments qui déraillaient…


Pense : Ne pas penser à ça et fermer son cœur à tout dérapage.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû 2007 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Ven 24 Aoû 2007 - 23:11

Avait-il besoin de parler? De rajouter quelque chose? Fallait-il qu'il infirme ou confirme ce qu'Isis lui disait? Devait-il ponctuer d'un mouvement de la tête qui décline ou d'un regard fuyant ce qu'il ressentait quand elle se confia? Une voix l'accompagnait dans sa tête et s'amusait à répondre à ce qu'Egon entendait.

    Egon
    Isis
    Je t'aime, c'est indéniable.
    Moi aussi, c'est indéniable.
    A notre façon.

    Mais je n'avais jamais imaginé que tu pouvais aimer d’autres personnes que Deneb.
    L'aurais-je moi-même pensé?
    Je la considère toujours comme vivante, vis à vis de toi.
    Et elle le sera pour toujours. Sauf qu'en fait, elle est morte et je suis le Vivant.
    Je n’ai jamais… je n’ai pas imaginé que je pourrais… que tu… tu pourrais m’aimer autrement, ou simplement me désirer.
    Je t'ai toujours apprécié autrement. C'est le désir de toi qui est nouveau pour moi.
    J’aime Jonathan mais contrairement à toi pour ta muse, je désire d’autres personnes que lui.
    Je te désire.


A ce point, Egon sourit franchement, il avait envie de se lever, d'aller la prendre dans ses bras pour lui dire comme un secret 'hey, c'est pas grave, c'est plutôt cool à entendre...', de lui répondre point par point tout ce qu'il avait pensé durant qu'elle parlait, lui dire aussi qu'elle n'avait pas à détourner les yeux. C'était à lui de se taire pour ne pas la mettre dans une telle situation. Il la savait en couple. Il venait sciemment de chambouler ses pensées. Et que dans le fond, à bien y penser, il ne savait pas si ses derniers mots étaient pour le repousser ou pour lui céder du terrain...

Néanmoins, tout cela, il ne le fit pas.

Il attendit que les lumières s'apaisent puis resurgissent, colorant leur environnement des tons criards, regarda les desserts qui arrivaient sur leur table. Il y eut un très long silence. Le repas passait considérablement vite. Toute leur journée était passée très vite. Egon s'était sentit bien malgré le trouble de voir le moindre de ses désirs aux coins des rues du Chemin de Traverse. Le spectacle des magiciens continuait sous les regards émerveillés quand celui d'Egon fanait petit à petit à force de combattre deux tendances antagonistes. La tendance: "ferme-la, tu vas la mettre dans le pétrin" et la tendance: "je m'en tape, je laisserai plus les désirs des autres camoufler les miens."
- Je ne serai pas celui qui divisera pour mieux régner sur des pensées où il n'aurait pas dû être. Avoir envie de toi ne veut pas dire que je... ou que tu doives céder.

"J'essaye de me convaincre ou de la convaincre?"

- Je ne peux pas effacer la confidence et d'ailleurs je ne le veux pas, de même que je garde la tienne...


Il rit avec franchise. Le souvenir d'un "je te désire" aussi gracieux resterait dans sa mémoire. L'atmosphère s'attendrit.
- Par contre, je peux te promettre que cela ne restera qu'un échange de confidences. Et pour nos moments Paresse, je me satisferai volontiers d'une sieste à tes côtés. La moralité sera sauve, finit Egon en repoussant le dessert.

Il n'avait plus faim. Toute la journée, ils avaient mangé et ce qu'il venait de faire pour préserver Isis de ses démons - il le savait - le dégoûtait. Un instant, l'ancien poudlarien se dit qu'il n'y avait pas la moindre chance pour que, étendu près d'Isis, la sieste reste une sieste. Il rectifia en souriant.
- Mouais... tu rendrais cette sieste infernale et je ne tiendrais pas deux minutes. Oublions et portons un toast au 'désir latent' pour terminer l'hydromel, para-t-il avec transport pour alléger encore un peu cette atmosphère chargée, tout en versant les dernières rasades de la bouteille.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Sam 25 Aoû 2007 - 14:06

La Luxure: Contre toi...


A nos confidences

Les verres tintèrent.

La jeune fille avait la tête qui tournait. Ses pensées en étaient la cause. L'hydromel juste un coup de pouce pour atteindre cet état.
Elle bailla sous la fatigue de sa journée. Ils étaient passés par plusieurs état d’esprit et la révélation de leur désir latent avait éveiller chez la jeune souris ce geste mécanique.


Désolée, la fatigue et l'hydromel ne font pas bon ménage chez moi.


Elle rit, façon de détendre l'atmosphère qui pour elle restait lourd dans son esprit. Laisser le paraître revenir en ne prêtant plus attention aux révélations n'était pas aisée pour elle.

Elle se souvenait très bien de sa première cuite. Ca s’était passé dans cabane d’Hagrid avec Joséphine, elles avaient respectivement 15 et 16 ans. Leur toutes premières conneries ensemble. Isis venait de rompre avec Jonathan et avait accusé Jo de lui avoir donner des cornes. Quel comble pour elle maintenant.
Dans sa tristesse et son besoin de bêtises, elles burent pas mal de Vodka pure feu. Enfin, Isis ne se contenta pas d’un simple verre, elle en avait descendu une bonne moitié et fini leur entretien pas de la plus élégante des façons.
A la suite de cela, elle s’était jurée de ne jamais boire plus que raisonnablement. Et là l’envie lui prenait soudainement de ne pas le respecter. Il parait que l’alcool pouvait être une échappatoire, pourquoi ne pas essayer ?
Mais elle ne le fit pas, son esprit resterait raisonnable.


Laissant la fin de son désert et Isis sortit de table pour s'asseoir sur un divan dans un coin de leur petit cocon chatoyant.
La vue donnait toujours sur le spectacle de magicien qui prenait fin. Des enfants criaient de joie à la vue de l'apparition d'un dragon à la place d'un chaton.

Isis sourit de bon cœur. Ramenant ses jambes sous elle, elle voulait rester un peu au calme. Elle essayait de se rappeler comment c'était passé leur premier repas en tête-à-tête avec Egon. Mais impossible. Elle avait perdu les souvenirs, sauf le slow et la bague de Lys. Mais à quoi tout cela correspondait elle ne se rappellerait jamais. Il n’était plus présent.
Alors avec un pincement au cœur elle essaya de se vider son esprit mais ne put laisser les larmes apparaître au coin de ses yeux comme à chaque fois qu’elle était face à des souvenir inexistant en elle.


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007 - 15:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Sam 25 Aoû 2007 - 20:55

Elle devint triste. Buvait une tasse d'amertume ou de nostalgie... au choix. C'était l'hydromel et la fatigue parait-il. Alors Egon y crut et ne posa pas de questions. Il accompagna Isis du regard quand elle alla se détendre dans un divan aux couleurs carminées dont la vue donnait sur le spectacle touchant à sa fin. Animation dont il n'avait pas suivit une miette.

Au bout d'un moment qu'il la laissa ainsi éloignée et pensive... l'orée des yeux tirant sur la couleur du divan.... Egon posa sa serviette sur la table, recula sa chaise et la rejoignit doucement. Il resta debout en face d'elle et l'observa un long moment regarder distraitement ailleurs. Ses mains étaient dans ses poches, elles hésitaient encore à agir pour la réconforter car il savait que le moindre contact aurait dorénavant une toute autre signification pour lui, dans sa tête.

flower


Il s'approchait et il n'aurait jamais su expliquer pourquoi son cœur battait autant. Il s'accroupit près d'elle, devant le divan, et lui prit la main sans pouvoir dominer son envie d'effleurer de son pouce ses doigts fins. De sa main libre, il dégagea sa baguette de sa poche intérieure et la dirigea sur les doigts qu'il venait de caresser. Se souviendrait-il des enchantements du grimoire "Présents Ephémères"? Ces choses-là reviennent d'elles-mêmes. Ces sortilèges qui lui demandaient beaucoup de concentration quand il était étudiant, lui semblaient aujourd'hui, un jeu d'enfant: "Ephemeria digitae."

Le sortilège provoqua un halo scintillant autour de son majeur gauche avant de se concrétiser en une bague. Il espérait qu'elle n'avait pas oublié la condition qui permettait la création de ces bijoux. Il l'espérait car il ne lui répéta pas. Au lieu de ça, il tira doucement sur la main qu'il avait dans sa sienne pour inviter Isis à se redresser sur ses deux pieds. Descendre du divan: "Je devrais pas. Je devrais pas faire ça" ne cessait-il de se répétait alors que son cœur ne l'aidait pas à y voir plus clair. Il la pressa avec tendresse contre lui et se mit lentement en mouvement pour danser sur une musique de sa mémoire dont il chantonna les premières notes, d'une voix cassée, sur un rythme lent et qui n'était pas toujours très juste.
- ...Oublie le reste du monde... ne rate pas cette danse que je te propose... que toutes tes nuits, vomissent les jours sans lendemains... soit nébuleuse, comète ou albatros... mort aux crétins...

Il se souvenait très mal du poème qu'il lui avait écrit. Mais étrangement il avait l'impression qu'il collerait bien maintenant. Egon avait cessé de danser mais il gardait Isis tendrement lovée contre lui. Il sourit et lui dit à mesure que cette seule strophe lui revenait:
- Tu te souviens de..., Heu... On a du nez pour nos désirs, Et un peu moins pour le plaisir. Tu embrasseras plein de crapauds, Avant de trouver ton héros. Aujourd'hui, je dirais l'inverse... tu as trouvé ton héros et les crapauds ne te laissent pas indifférente...Elles ont souvent un goût amer, Ces petites défaites, ces petites guerres, Jouer, grandir, aimer... de liberté, devenir ivre... C'est pourtant bien, ça s'appelle... ça s'appelle... je... ça s'appelle...

Il ne termina pas. Petit à petit, il s'était penché vers elle pour soutirer à ses lèvre un baiser, léger et timide, délicat et humide. Se rendait-il compte qu'une de ses mains berçaient la chevelure d'Isis? Avait-il réalisé que l'autre pressait sa taille pour l'avoir contre lui, plus encore? Je ne crois pas. Dans une confusion de pensées et de sensations où il s'en voulait, se sentait coupable et bien et soulagé... il savait qu'il n'aurait jamais dû sortir de derrière cette table.
Venir toucher Isis...




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 26 Aoû 2007 - 16:19

Elle aurait du lui dire qu'elle ne se souvenait plus de cette chanson... ni de ce poème.

Elle aurait du lui avouer qu'elle ne savait plus la signification de cette bague. Juste un vague souvenir de ses sentiments vis à vis de ce cadeau. De la confiance, de la joie, du soulagement aussi. Elle se souvenait que ce geste avait pour elle une symbolique très forte de respect et l'avait détendu et enlever un poids, mais lequel ? Pourquoi cette bague là. Qu'est ce qu'elle signifiait pour Egon en ce moment précis ? Elle était démunie face à cela. Mais ce cadeau lui fit plaisir, et la rendait heureuse. Le sourire timide mais franc, charmeur et plein de remerciement en était la preuve.

Elle aurait du lui dire que de se retrouver à danser petit pas par petit pas lui rappelait un sentiment à la fois de culpabilisté, de sincérité, de désarroi et de floue. Elle s'imaginait dèsespérée mais pourquoi ?


Elle aurait du s'éloigner de lui, lui signifier que s’il succombait à ses pulsions il souffrirait.
Il souffrirait car Isis ne lui interdira pas de la toucher et de l'aimer. Parce qu'elle-même ne se l'interdira pas, jamais. Mais que Jonathan sera toujours l'officiel et Egon restera dans l'ombre. Et Isis pensait sincèrement que le jeune homme n'acceptera aucunement ce fait ou le ferait souffrir. Comme il a pu faire souffrir William.


Elle aurait du ne pas le laisser faire.
Elle aurait du se retirer, ne pas laisser agir le baiser timide et humide.
Oh ! Qu'elle aurait du. Elle aurait été quelqu'un de raisonnable.


Mais non. Ce n'était pas Isis.



Isis, elle, se laissa bercer sous ses lèvres délicates. Elle se laissa rapprocher de lui.
Elle glissa instinctivement ses mains sous sa chemise pour sentir son dos nu sous ses doigts, et les laissa caresser aller où bon leur semblaient.
Quand leurs lèvres se séparèrent, les siennes allèrent directement chercher sa peau, son cou, sa nuque. De sa main baguée, elle commençait à défaire les 4 boutons qui cachaient son corps à sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 26 Aoû 2007 - 19:34

La rafale de panique qui s'empara d'Egon quand il sentit les doigts et la peau d'Isis contre lui le laissa plusieurs secondes en pleine narcose. *

Un vent violent venait vibrer dans ses synapses, faisant fuser des images de Deneb en diverses situations: leur rencontre quand elle avait onze ans, sa recherche candide de la façon dont on faisait les enfants, leur premier baiser, la souffrance de son tatouage, Citrouille souriante, Deneb nue, furieuse, ou prise d'un orgasme, Citrouille pleurant contre son épaule, ou triste, Citrouille râleuse et farceuse et, enfin, Deneb lui faisant un signe d'adieu de la main... comme si elle était aspirée vers un ailleurs encore plus profond que la mort mais plus paisible que la douleur où le jeune homme l'avait logée jusqu'à présent. Mais dans l'imaginaire adieu d'Egon, elle lui souriait. Elle partait. Elle cessait de le hanter.

Après ce laps de temps inconscient, il laissa Isis l'envahir de sa présence, de ses caresses, de ses mains chercheuses et sensuelles. Ses propres mains se glissèrent sous les vêtements dont il écarta délicatement l'étoffe pour se frayer un chemin vers sa peau. Il avait une envie furieuse de la sentir contre lui... et ses sens débridés en voulaient encore plus.

Machinalement, il leva le menton, pour vérifier les voilages qui les séparaient des autres tables... non, il n'était pas à l'aise ici. Il fallait le dire à Isis avant de... D'accord, juste après ce baiser... le baiser s'acheva mais la main qu'il posa sur son sein lui fit perdre le souvenir de sa résolution...

D'accord, alors après la caresse... mais il y eut une autre caresse, puis une autre encore. Certaines s'insinuèrent même avec convoitise sur les étendues les plus refoulées de leur peau.

D'accord, après sa chaleur... mais la chaleur ne s'éteignait pas... Ca devenait même pire et son ardeur grimpante lui avait fait oublié qu'il n'avait pas envie de baiser sur un coup de tête. Qu'elle reste ou pas, qu'il soit le second ou un crapaud à retardement, ne le dérangeait pas... tant qu'il pouvait faire l'amour et éviter de faire la brute.

Il venait juste de se rendre compte qu'ils étaient désormais allongés l'un sur l'autre sur le divan. Isis à califourchon sur lui. Il cessa de bouger, la repoussa légèrement et passa avec tendresse sa main dans ses cheveux pour les écarter et accéder à ses yeux.
- On part d'ici.



* Narcose: torpeur morbide.

Je te mets les définitions car je sais que ce sont des mots assez peu usités
et je sais aussi combien c'est chiant de quitter sa lecture pour aller mater dans le dictionnaire.
Je mets les définitons dans le doute... je ne sais jamais comment les autres comprennent .




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 26 Aoû 2007 - 23:36

Hj : moi je trouve ça bien... ça m'évite de partir de ma lecture.

Isis hocha la tête.

Et se détacha de lui juste après un baiser furtif sur son front.
Relevée, elle se rhabilla rapidement. Finissant de fermer le bouton de son propre chemisier rouge, elle se tourna vers Egon.


On va chez moi, ça sera plus calme...

Après avoir pris son sac et signifié à Maxime que les deux gens partaient, ils se retrouvèrent dans la petite ruelle à l'odeur nauséabonde.

Elle prit le bras de son cavalier et ils affrontèrent une nouvelle fois la foule. Elle était plus dense par rapport à l'après midi. A moins que cela était un reflet de son impatience. Cela formait non plus une foule souriante, colorée et amusante. Mais plutôt une armée de rire, une masse de lenteur et un amas d'errance muni d'un seul but : les séparer.

Si Isis ne se cramponnait pas à Egon, ils se seraient vite perdus dans cette folie ambiante.


Il leur fallut une bonne demi-heure pour arriver devant le loft de Mallhouwen.
Il se situait au dernier étage d'un grand immeuble moldus. Il surplombait un grand quartier de Londres dont elle ne connaissait pas le nom. Elle se paumait très facilement à Londres et ne connaissait presque que le coté sorcier.


Son envie avait légrement diminué... ou plutôt s'était mis en sommeil. Et comme tout sommeil, il n'attendait qu'à se réveiller.


Après avoir dit bonsoir au gardien de l'immeuble, et monté l'interminable ascenseur en mettant un soin particulier à se coller contre lui. Ils arrivèrent dans le grand appartement, accueillit par Elfy, l'elfe de maison.

Elle était toute seule et fit par que Mallhouwen travaillait toute la soirée à l'hôpital. Isis dut consoler son amie à grande oreille quand elle commença à s'infliger des baffes car le repas n'avait pas été fait.


Elfy, arrête... c'est un ordre. Pas possible de toujours te donner cet ordre là. Je te l'ai déjà dit que je ne veux pas que tu te frappes ou t'inflige n'importe quelle méchanceté.

Mademoiselle ne m'en veux pas

Non,

Elfy ne savait pas, Maîtresse elle a dit que mademoiselle elle resterait

Stop ! Arrête de te frapper.

D'accord mademoiselle... bonsoir monsieur l'inviter de mademoiselle. Elfy peux vous faire un grand repas si vous avez faim... Elfy va vous préparer à manger

Elfy, on a déjà manger. Va te recoucher s'il te plait. On sera se débrouiller.

Mademoiselle

C'est un ordre (grand soupir )

La petite elfe sortit de la grande salle pour retourner dans sa chambre. Un air triste sur son visage.


Désolée, Elfy est de nature très inquiète et très généreuse.

Elle posa son sac à sa place et ses clés sur la table juste à côté de l'entrée.

Tu veux quelques chose à boire ?

Isis n'osa pas le toucher. L'envie était revenue, mais une retenue était apparue. Il avait peut être changer d'avis. Leur parcours avait été très silencieux, il avait peut être...


Dernière édition par le Ven 28 Sep 2007 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7739

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 27 Aoû 2007 - 18:48

La rue... C'était bruyant, lourd, envahissant. Egon faisait de son mieux pour garder Isis près de lui, les mains serrées à en devenir moites. Cette chaleur étouffante. Ne pas se retrouver séparé par la foule. Il aurait préféré être devant pour guider et ouvrir la marche, pousser les corps de ces tranchées avivées mais il ne savait pas quelle route emprunter. Ils allaient chez Isis: "Oui, c'est mieux que chez les Céti au risque de réveiller toute la marmaille." La résidence des Kaïtos était une vraie garderie.

L'immeuble... Ils arrivèrent. D'abord la foule ne leur avait pas permis d'échanger un mot mais même quand les rues se firent plus désertes et qu'ils sortirent du Chaudron baveur, ni l'un ni l'autre ne parlait. Egon se contentait d'afficher un visage évasif. Il ne souhaitait pas que la jeune étudiante devine ses pensées par une expression trop ostensible. Il avait même lâché la main d'Isis dès que la route devint moins tapageuse. Dans l'exiguïté de l'ascenseur tout lui fut plus difficile à cacher. Il était moins évident de faire comme s'il ne voyait pas Isis alors que l'endroit ne leur permettait d'être séparés que d'une distance de quelques centimètres. Elle avait d'ailleurs fait de son mieux pour chercher le contact et en réponse muette, sans céder à l'envie d'appuyer sur le bouton rouge qui était à côté de la porte, il avait gardé son regard bleu dans le sien, sans le détourner. Sa bouche s'était accordée un sourire qui montrait tacitement qu'il craquerait très vite. Il égara même un geste ricochet sur une de ses hanches avant de sortir de l'ascenseur. Un effleurement.

L'elfe... Un elfe inquiet les accueillit. Egon se pencha vers elle en une petite révérence pour la remercier avec un amusement non dissimulé. A la vérité, il n'attendait qu'une chose: que l'elfe s'en aille.

L'appartement... Egon n'avait pas réellement pris le temps d'en regarder la décoration. Un loft sur deux étages peut-être plus. Des lumières faibles et une décoration de bon goût. Si Isis y tenait, elle lui ferait faire le tour du propriétaire... l'elfe sortit...

Isis... lui proposa à boire. Il ne répondit pas. Il retira sa veste d'étamine et la posa sur le dossier d'un fauteuil qui était proche de lui. Il alla directement vers elle, se plaça dans son dos, enfouit doucement son visage dans son cou, contre ses cheveux et remonta, de ses deux mains, les centimètres de peau et de tissus qui allaient des doigts d'Isis à ses épaules. Une fois que chacune de ses mains fut posée sur chacune des épaules de la jeune fille, sa bouche prit à son cou des baisers épars, ondoyant petit à petit vers les épaules qu'il tenait et que progressivement il dépossédait de sa chemise. Il ramena un moment ses doigts sur les boutons pour faire céder le reste du vêtement. Il les détacha un à un puis poursuivit de l'ôter. Quand elle fut dévêtue, il fit un pas de côté, puis un autre encore pour se retrouver face à elle et lui prendre avec plus de liberté un baiser qui lui tardait de boire depuis qu'il avaient quitté le divan de l'île. Telle serait sa boisson pour l'instant et pour le moment, il ne se privait pas d'étancher cette soif.



De caresses en respirations libertines, ils finirent par se retrouver l'un et l'autre dans leur plus simple appareil. L'un sur l'autre dans leur plus simple désir. Les baguettes, les chaussures, les armures, les pudeurs... ils avaient tout laissé derrière eux pour s'offrir l'un à l'autre. Egon eut d'abord l'impression qu'il faisait l'amour pour la seconde fois de sa vie, parce qu'elle était la deuxième fille, parce que cela faisait plus de deux ans... parce que tout était si différent. Sa gourmandise et son appétit d'Isis effacèrent très vite les années et son sentiment de culpabilité pour le copain de la jeune femme. Il se laissa submerger. Par ses manières à elle et ses convoitises à lui. Ne s'interdisant aucune caresse qu'il aurait aimé lui-même recevoir. Il était confortable en elle. Il avait envie d'elle avant même que son corps ne lui réclame.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12436

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mar 28 Aoû 2007 - 14:24

Elle atteignit l’orgasme dans un râle qui fut plus sonore qu’elle l’aurait souhaité, mais peu importait dans ce moment où la gêne n’avait en rien sa place.



Sa main au couleur de lys se déversa dans une longue caresse sur le dos de son amant pour aboutir au bas de ses reins. Elle huma son odeur musquée avant de se poser dans un souffle chaud un baiser acidulé de passion au creux de son cou. Sa jambe se replia amenant ainsi leurs bassins à se rapprocher l’un de l’autre dans leur exquise étreinte.



A cause de l’étroitesse du sofa et de la position désarticulée, ils durent se séparer au grand déplaisir de la jeune femme. Elle en profita pour se détendre et reposer son corps qui gardait en mémoire le souvenir de l’effort érotique. Assise à côté d'Egon, les jambes à demi pliées et les pieds posées sur la table basse, elle le scrutait sans le cacher.



Ses yeux étaient songeurs et son sourire sensuel. Sa peau moite renforçait sa naturelle séduction. Tandis que son souffle avait un effet coquin sur elle. Elle avait envie de lui. Elle le voulait en elle.



Alors, sa féline personne écouta ses convoitises. Elle s’approcha avec volupté, laissant ses doigts se balader sur son biceps et atteindre son épaule pour terminer leur course dans sa nuque. Tout en caressant de ses lèvres sa joue, son cou puis dévaler son torse musclé de tendre baiser pour finalement les réserver à l’objet de ses désirs. Arrivée à l’effet escompté, elle se pressa tout contre son bassin et le logea en son corps tendrement.

Elle avait envie de lui et son corps le réclamait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca faisait longtemps...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Ca faisait longtemps... [PV Olaf & Elly] [abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: