PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Tout est question d'angle de vue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Donovan Arkeley
● University ●
avatar

Nombre de messages : 57
Age du personnage : 19 ans
Habitation : 28 Black Prince Road, Londres
Occupation : Rock star amateur, photographe amateur, étudiant amateur
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Donley
Date d'inscription : 16/02/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4990

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Jeu 7 Avr 2011 - 10:04

-Ha ha ha...

Oui, qu'est-ce qui m'avait pris, en vérité ? Je m'étais déjà posé la question mais maintenant qu'elle le disait elle-même à haute voix, ça prenait une dimension tout à fait différente. Qu'est-ce qui m'avait pris ? No idea. Sérieusement. Je me mis à flipper sec.

C'est à dire que sur le moment, ça m'avait semblé très indiqué. Elle m'avait complètement tourneboulé avec sa révélation nécrologique parfaitement incongrue - vrai, quoi, j'avais pas pensé qu'on lancerait les hostilités sur des sujets qui fâchent, c'était tellement pas le but de la manœuvre que j'aurais jamais pu m'y attendre. Du coup, balloté entre mon imagination sauvage qui avait rebondi sur mes propres problèmes et l'idée absurde que je devais lui répliquer un truc du même acabit, je m'étais juste complètement fait avoir. J'étais pas un troll - j'étais une cruche de premier ordre. Ouais, comme ces filles stupides qui m'agaçaient prodigieusement par leur superficialité. Bouse.

Et comment je rattrapais ça, moi, maintenant ? Là, tout de suite, j'aurais bien voulu que le parc s'ouvre en deux et m'avale comme un goinfre entre deux murs de terre compactée, juste histoire de disparaître devant ma propre trollerie de compétition. Mieux, j'aurais préféré me trouver avec ma famille, avec ces trois idiots qui vivaient leur petite vie tranquillement sans se soucier de rien, comme si rien dans ce foutu monde n'avait changé depuis l'époque heureuse où on n'avait à s'occuper que de s'envoyer des hiboux une fois la semaine.

Y'a pas à dire, l'Amérique de mon enfance me semblait soudain trèèès lointaine. Et pas que géographiquement.


-J'te dirais bien de faire comme si t'avais rien entendu, mais vu que t'as parfaitement entendu, ça serait ridicule, répliquai-je l'air de rien, un sourire ultra forcé plaqué sur le visage. Mais imagine comme ça serait cool d'avoir peur de rien, de pouvoir faire confiance aux gens sans se poser de question ? Je sais pas pour vous, les Anglais, mais moi j'ai connu ça, et je t'assure que c'est franchement plus mieux bien.

Entre la vie paisible de mon terroir du fin fond des Etats-Unis et l'insouciance congénitale de ma moldue de famille, finalement, on ne se demandait plus pourquoi j'avais viré hippie. J'avais grandi au pays des Bisounours, moi. Quand on vit dans un délire pareil, c'était toujours très dur d'en sortir. Parole de troll.

-Et puis, eh, tu devrais te sentir flattée : ta tête me revient bien. Je te fais confiance, ok ? fis-je avec un clin d'œil complice dans sa direction. Maintenant tu as une lourde responsabilité sur les épaules.

Pour ce que ça lui ferait si elle avait réellement l'intention de vendre ma famille au plus offrant... Ouhlàlà, il fallait vraiment que je tienne cette imagination en laisse comme une dragonne enragée, moi.

Hey ! Est-ce que j'avais rêvé ? Non, j'avais bien eu mon sourire ! Ultra bref et très vite planqué sous une couche de "je regarde ailleurs l'air de rien", mais un sourire quand même ! Héhéhé. Je me mis à sourire à mon tour, comme un dément. Zut, j'avais pas eu le réflexe appareil - mais comme il était sagement posé sur mes genoux, histoire d'éviter une nouvelle crise d'hystérie anti-photogénique... Allez, vieux. T'en as eu un, tu peux en avoir d'autres. Ça augurait bien pour le reste de la matinée, au moins.


-Bah moi, photographe amateur, comme tu as pu voir, et glandeur professionnel, mais ça je pense que tu t'en doutais, ajoutai-je en éclatant de rire. Ce que tu sais pas encore, par contre, c'est que je suis chanteur dans un groupe de rock, repris-je fièrement. On est pas encore connus mais on y travaille. On a un concert au début du printemps.

Si rien de fâcheux ne nous arrivait d'ici-là. Je croisai très fort les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 5192

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Sam 9 Avr 2011 - 0:32

Elle lui balança un coup de point dans l'épaule. Pas trop fort, elle n'était pas une brute non plus. Et puis c'était taquin, histoire qu'il sache qu'elle avait de la force, mais qu'elle était assez cool et digne de confiance pour ne pas lui casser le bras avec son poing. Parce que sans rire, elle en avait vraiment cassé des nez, et brisé ainsi de nombreux égos de cette manière.

" - Ouais, j'ai bien entendu, mon pote. Dommage pour toi.

Et elle réprima une furieuse envie de lui faire un grand sourire, c'était hors de question de lui faire ce plaisir. Le pire, c'était qu'il était carrément possible qu'il ait inventé cette histoire pour qu'elle s'apitoie sur lui. Elle ne le connaissait pas, mais pour une raison inconnue, sa tête lui montrait que c'était possible qu'il ait inventé une histoire, donc elle ne dirait rien.

" - Personnellement, je n'ai jamais rien eu à craindre ni à m'inquiéter parce que personne n'est assez fou pour s'attaquer à un des membres de ma famille, donc …

Il continua à la flatter. Jolene soupira profondément et leva les yeux au ciel. Ce gars vivant définitivement dans le monde des bisounours, il était vraiment hallucinant. Ça en devenait presque flippant en fait.

" - Dieu ! Je n'aurais jamais du m'asseoir, maintenant j'ai ta vie entre mes mains, Youpi ! fit-elle semblant de s'extasier en levant un pouce.

Puis il se mit à sourire bizarrement dès qu'elle lui sourit. Nouveau levage d'yeux au ciel. Elle avait envie de le frapper pour qu'il regarde ailleurs, mais là, elle avait peur de lui casser quelque chose au cas où elle ne pouvait pas se maîtriser.
Donc elle ne fit rien et se contenta juste de rabattre une mèche de cheveux qui c'était prise dans ses yeux et qu'il allait finir par la rendre aveugle si elle ne la virait pas de là.

- Toi ? Un glandeur professionnel ? Non ! Tu rigoles là ! Je n'aurais jamais pu deviner avant !, se moqua t-elle avec un sourire froid.

Et elle remarqua aussi son ton pas peu fier qu'il employa pour lui dire qu'il était un chanteur. Là, elle sera les lèvres, sachant pertinemment, qu'elle allait craquer tôt ou tard, elle préféra craquer maintenant et pointa ses chevilles du doigt.

" - Tu veux de la glace ? J'ai l'impression qu'elles gonflent là, remarqua t-elle avec son sourire spécial "peste".

Bon, maintenant, qu'est ce qu'elle pouvait bien dire sur sa vie ? Elle avait été préfète, mais ceux là n'étaient pas forcément apprécié par les anciens élèves, et elle n'avait pas dans une équipe de Quidditch, par contre :

" - J'ai été présidente d'une association que j'ai crée avec ma meilleure amie quand on était en quatrième année.


Ca avait été génial, avec le chantage et les menaces qui les caractérisaient elle et Olivia, elles avaient vu le nombre de leur membre croisser très rapidement. Et Jolene et sa meilleure amie avait littéralement adoré les présider sachant qu'ils ne pouvaient rien faire contre elles et tout … À la réflexion, elle savait parfaitement pourquoi on l'appelait la Peste derrière son dos, mais ça ne lui faisait absolument rien.

" - On appelait ça le ADCQTQLQEUJA, ce qui signifiait l'Association De Ceux Qui Trouvent Que Le Quidditch Est Un Jeu Abrutissant. C'était cool, beaucoup de gens participaient à la fin.

Ouais, que de souvenirs
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4998

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Sam 16 Avr 2011 - 0:33

Encore une journée parmi tant d'autres. Parsemée de visages d'élèves, de compatriotes et de professeurs. Un seul évènement avait marqué ma journée, une missive express de ma mère. Elle m'énonçait le fait qu'elle ne tarderait pas à venir me rendre visite. Ma compagnie lui manque semble-t-il. Je ne peux nier que la sienne aussi, mais je m'y suis faite tout de même. Mais je ne peux lui refuser de venir me voir, alors âme charitable j'accepte toujours. La seule présence dont je serais contente d'entrapercevoir serait celle de mon frère. Mon regard se voile quand je pense à lui. Gabriel me manque et me manquera toujours autant. Nous étions comme tout les frères et sœurs à nous chamailler sans vergogne mais je savais que je pouvais compter sur lui. Et vice-versa.
Le vide qu'il a laissé en moi est grand. Bien trop grand ... Je repense aux doux souvenirs passés avec lui, à ces moments de complicité extrême où nous vivions dans notre petit monde. Il me manque beaucoup trop c'est indéniable. Une larme perle sur ma joue blanche, bientôt suivie par une autre. Je soupire et reste assise là, sur un banc dans l'Université. Ce qui me tue c'est qu'il est parti sans rien dire, sans rien me dire.

Juste comme ça, parce ce qu'il le devait. Et ça, ça me tue d'autant plus. J'essaye toujours de sourire à ce que la vie peut m'apporter. Je l'ai dit, j'essaye. Une connaissance s'assoit à côté de moi pour parler un peu, j'essuie vite mes larmes et je souris. Comme je le fais toujours. Nous discutons avec emphase de tout, de rien. De ce qui m'insupporte et m'intéresse en même temps. Elle me quitte pour aller retrouver son boyfriend, je lui fais un signe de main avec toujours mon sourire éternel.
Ce matin le fond de l'air est frais, je me mets à frissonner, pas assez habillée pour ce mois de Février ... Je décide de rejoindre ma chambrée afin de mettre quelque chose de bien plus chaud sur mes épaules dénudées. En chemin, je croise les jumeaux Thomson qui me lancent leur salut coutumier. Je préfère Lewis bien plus calme que Lee, bien trop extraverti. L'un comme l'autre ont du succès auprès des filles et ne s'en cachent pas. Mais j'ai bien compris qu'ils m'apprécient tout les deux pour me coller autant. Et moi, ça m'attire moultes jalousies féminines.
Ils décident de faire le restant de chemin avec moi avant de rejoindre leurs cours, je les remercie aimablement et ils me donnent chacun et en même temps un baiser sur la joue.

Instinctivement cela me fait penser à Gabriel mais je souris face à leur délicate attention et je récupère enfin le petit gilet gris offert par ma mère à Noël dernier. Je prends tout de même le temps de me regarder dans la glace, j'avais laissé mes longs cheveux blonds en queue de cheval. Faisant la grimace devant Mr le miroir, j'ôtais rapidement l'élastique afin de laisser pendre ma tignasse couleur de blé sur mes épaules. Une légère retouche maquillage et me voilà repartie.
Je ne sais nullement où aller, je vais me laisser guider par mes fidèles et indétrônables baskets.

Il n'y avait pas grand monde en ce frileux matin de Février. Pas beaucoup de monde qui comme moi avait rejoint les rangs de désertion de l'Université. Le froid me pinçait les entrailles, j'étais quelque peu habituée pourtant ! Mais rien n'y faisait j'étais bien trop frileuse. Ayant marché quelque peu, je décidais de m'asseoir dans l'herbe et de fermer les yeux. Un bruit de fond, pas si fort en fait, parvint tout de même à mes délicates oreilles ...
Je n'avais décidément jamais de chance pour me trouver un endroit tranquille où méditer, il fallait toujours que je sois dérangée. C'était toujours comme cela, la Chance mauvaise perdante, me laissait vivre une vie d'enfer.
D'un pas décidé, j'allais voir les deux fauteurs de trouble, oh je n'allais pas être méchante, j'ai bien mieux à faire, mais juste leur dire de baisser d'un ton.

Oui, ce serait bien mieux ainsi. J'arrivais face à eux deux, une rousse et un garçon. Le garçon me disait bien quelque chose. Il me semblait bien qu'il était dans mon aile, mais son nom ne me revient pas.
Il y a deux cas de figures pour cela, soit il n'est jamais venu aux cours et pour moi il est catalogué comme élève adepte de l'école buissonnière, soit ma mémoire me fait défaut et je déraille complètement ... Je le regarde en souriant, toujours occupée à tenter de trouver son petit prénom.
Duncan, Nolan ? Je sais que ça se termine par -an pourtant !


- Donovan ! C'est ça !

Ouf ma mémoire ne me faisait pas défaut en fait. Par contre, la rouquine, là j'en étais certaine, je ne la connaissais pas du tout. Elle n'étudiait pas à Moon Shadow.
Bon il est certain que mon entrée en fanfare n'était pas passée inaperçue. J'avais coupé court à une intense et passionnante discussion ... Pas grave en même temps mais par pure politesse et comme me l'avait appris ma mère, je m'excusais.


- Je m'excuse.

De quoi ? Pas besoin qu'ils le sachent.

- Au fait Donnie, je ne te vois pas souvent dans les salles de classe ... sans méchanceté hein !

J'avais dit cela en riant et en souriant, pour qu'il comprenne que c'était pour engager ne serait-ce qu'une bribe de conversation.

Et le "Donnie", ça, c'était pour l'affectif.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 5192

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Mar 19 Avr 2011 - 0:01

Spoiler:
 

Jolene tourna la tête vers la personne qui venait d'arriver dans son champ de vision. Son expression se durcit immédiatement. Un simple réflexe pour empêcher toute tentative d'approche amicale. Déjà qu'elle avait un intrus à son espace vital sur les bras, pas la peine de s'embarrasser de deux quand même !
Elle se contenta juste de la dévisager froidement tandis qu'elle faisait la conversation à son camarade de glandage attitré du moment. En essayant juste de la reconnaître. Son visage ne lui disait pas la moindre chose, tout comme le faisaient tous les visages qu'elle croisait puisque la popularité ne faisait pas partie de ses priorités ou même de ses désirs.
Elle était blonde. Bon, ce n'était pas tellement révélant puisqu'il y avait pas mal de blondes sur le campus. Elle était plus jeune qu'elle, en première année sûrement. Donc, il y avait vraiment peu de chance pour qu'elle la connaisse et étant donné qu'elle s'était adressée à Donovan sans sembler vraiment le connaître, Jolene pouvait en conclure que c'était une des ses grues à la recherche de la popularité que Jo, elle, dédaignait et auquel elle tournait volontairement le dos et sans le regretter.
Donc, c'était une personne qui ne l'intéressait pas et surtout, une personne dont elle n'avait pas la moindre envie de connaître plus en détail. Mais en attendant, la politesse qu'on lui avait apprise depuis sa tendre enfance, la forçait à faire semblant de la trouver intéressante. Malheur !

Elle détourna juste les yeux pour étouffer un immense éclat de rire qui menaçait de poindre. "Donnie". Elle n'aimait pas du tout ce surnom, mais bon, ce n'était pas vraiment son ami et c'était donc un problème qu'il devait régler tout seul.

Maintenant qu'elle avait arrêté de parler, et étant donné que, même si elle ne le connaissait pas assez, elle avait vite compris que Donovan était quelqu'un qui aimait beaucoup parler, et une fois lancé, il devait y avoir peu de chance qu'il s'arrête, si Jolene avait envie de parler c'était maintenant ou jamais.

Elle se releva et épousseta sa jupe en jean des brins d'herbes rendus collants par la rosée. Puis elle s'approcha la jeune fille en lui tendant la main, avec un sourire poli mais pas trop avenant quand même.

" - Bonjour, moi c'est Jolene Letrade. Dernière année à Phoenice Zone.


Cet effort lui coutait beaucoup, parce qu'elle n'avait pas envie de lui parler, néanmoins, elle était pratiquement certaine que si elle demandait à son frère cadet qui elle était, il y avait de fortes chances pour qu'il soit au courant. Parce que même s'il vivait dans un monde parallèle ou sur son petit nuage et qu'il se disait ininteressé par les personnes qui l'entouraient, il était toujours au courant des derniers ragots, et ce à cause de ses amis qui eux, ne se fichaient pas de la popularité.

" - Et toi … déjà … tu es ? demanda t-elle en faisant mine de fouiller dans sa tête.

D'après la meilleure amie de Jolene, Olivia, les plus jeunes étudiants étaient souvent plus poli avec leurs aînés quand ceux ci semblaient avoir la main mise sur l'établissement et possédait un grand réseau parmi les personnes importantes et les plus populaires.
Peut-être qu'en donnant l'impression qu'elle connaissait tout le monde en général, allait aider à l'autre à être polie et à se présenter dans les plus brefs délais.

En attendant, elle posa sa main sur sa hanche et fixa la jeune fille avec le regard suffisant qu'il lui était propre, en étant sur la butte en plus, elle la surplombait et Jolene aimait surplomber les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Donovan Arkeley
● University ●
avatar

Nombre de messages : 57
Age du personnage : 19 ans
Habitation : 28 Black Prince Road, Londres
Occupation : Rock star amateur, photographe amateur, étudiant amateur
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Donley
Date d'inscription : 16/02/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4990

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Mer 20 Avr 2011 - 1:01

-Aïeuh.

Elle m'avait pas fait mal - et puis quoi encore ? J'suis pas un gringalet moi... quoi, si ? - mais c'était juste pour la forme - si, je vous dis ! C'était juste pour marquer le coup et bien signifier que j'avais reçu son gentil message. C'est pas que j'aimais me faire taper par des filles, encore que tout dépendait du contexte... mais c'était tout de même une manifestation d'un début d'affection, et ça, j'appréciais à sa juste valeur. D'autant qu'avec ce petit frémissement de sourire au coin des lèvres, d'un coup, la petite lionne en furie devenait plutôt craquante.

L'armure de Trombiniak commençait à se fendiller, sortez le Champ' ! Champiviolet, cuvée 1994, bien sûr, la meilleure.

J'essuyai ses sarcasmes sans broncher - passant même l'éponge concernant mon égo soit disant un peu trop enflé, qui résultait plus, ne lui déplaise, d'une véritable passion que d'une réelle vanité mal placée... la plupart du temps - plus amusé par ses techniques de défense à l'agressive qu'agacé par sa vaine colère ou ses répliques cinglantes. Héhéhé, voilà que je m'improvisais psychologue moi... Psychopathe, oui ! Fallait pas se leurrer, le jour où je comprendrais les filles, il pleuvrait des écailles de Trombiniak - en attendant, si je me faisais encore des idées sur celle-là en particulier, je risquais de me retrouver avec un poing entre les deux yeux, si pas pire.


-Inhin, fis-je en réponse à sa nouvelle info, de l'air de la meilleure amie blasée et inattentive, petite vengeance inoffensive de ma part, qui risquait pourtant bien, étant donné le caractère impétueux de la demoiselle, de m'attirer plus d'ennuis que de sourires narquois. Le Quidditch est abrutissant, première nouvelle...

J'espérais que mon sourire moqueur contredirait assez mes paroles à ses yeux pour m'éviter une petite tarte en retour. Personnellement, j'aimais beaucoup le Quidditch - jamais pu jouer, trop indiscipliné - mais je respectais l'avis de ceux qui trouvaient ce sport débile et inintéressant. Après tout, Ocean détestait le Quidditch. Et moi je détestais le foot. Chacun son truc. Hein ? Quoi ? Non, Ocean n'aimait pas le foot non plus, oh ! C'est quoi ces conneries ?

-Donovan ! C'est ça !

Je me retournai brusquement pour voir à qui appartenait la belle voix féminine qui venait de nous brailler dans les oreilles par cette belle matinée calme et reposante de février. J'espérais qu'elle valait au moins le coup, sinon elle allait se prendre des yeux de braise... Bah, raté, Jo Letrade était passée avant moi. Encore que, niveau regard de braise, elle repasserait. Je me sentis soudain super jaloux de cette fille bizarre qui arrivait à ne pas se faire taper dessus par ma lionne dès la première parole prononcée.

Bon, moi j'avais photographié sa petite culotte. La nouvelle, elle, n'avait fait que lâcher sa voix dans un silence nature. N'empêche.

Et puis eh, d'où elle m'appelait Donnie cette greluche ? Ok, elle était mignonne - ok, plus que ça, genre j'en aurais bien fait mon quatre heures - mais ça n'excusais pas tout. J'étais dans une discussion ultra importante avec une jolie fille, là. J'étais pas loin de l'obtenir, ce foutu sourire. Là c'était râpé, merci jeunesse. Et puis c'était qui, cette fille ?

Et puis quelque chose percuta mon oreille, et une illumination percuta ma tête.


-Hey mais tu t'appelles comme ma mère en fait ! braillai-je joyeusement dans un silence de mort.

C'était vrai, ça, ma mère aussi s'appelait Joleen ; ça sonnait pas exactement pareil mais c'était du pareil au même, non ?

Ok. Donnie, au panier. T'as encore déclamé une trollerie avec ton meilleur savoir-faire.

Embarrassé par ma propre connerie - et c'est qu'elle était vaste, la vilaine - je me frottai la nuque en laissant échapper un rire crispé, comme je faisais toujours dans ces cas-là. Ah ça, j'en loupais pas une. Je pouvais courir pour un rencart avec la lionne, maintenant.


-Et sinon, ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 5192

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Mer 20 Avr 2011 - 12:25

Il n'y avait pas plus glamour et romantique que de dire à une fille qui déjà a la volonté de vous balancer dans un lac que vous avez le même nominatif que sa maternelle. C'était presque navrant pour lui.
Jolene leva les yeux au ciel en soupirant profondément avant de se retourner pour lui balancer un regard qui semblait dire quelque chose comme : "Juste pour voir, tais toi ?". Avant de relever les yeux au ciel en se retournant vers la nouvelle venue qui étrangement, lui disait quelque chose. Mais elle ne l'avait pas déjà vu à Poudlard Uni, c'était plus ancien.
Ignorant la dernière question de Donovan, elle se retourna vers la nouvelle arrivante

" - Hey ! Mais je te connais !, s'exclama t-elle en recouvrant la mémoire.

Evidemment, elle était plus jeune qu'elle, et même au moment où elle avait du apprendre son nom, elle l'était. Mais il n'y avait pas eu beaucoup de préfet blond juste après elle. Elle s'appelait Sarah quelque chose. Mais en fait son nom n'avait pas vraiment d'importance. Puisque même elle se rappelait d'elle, elle n'avait pas pour autant envie de tailler une bavette avec elle. Toute ancienne Serpentard qu'elle était.

" - Tu es devenue Préfète juste après moi !

Elle dit avec un sourire froid et détaché, espérant l'empêcher ainsi de se lancer dans deux joyeux souvenirs des rares fois où elles avaient fait des rondes de nuit pour vérifier que tous les élèves étaient bien là où ils devaient être. À savoir dans leur dortoirs.
Une question cependant la taraudait : comment une ancienne Serpentard pouvait-être volontairement amie avec le gnome avec qui elle parlait depuis une demi-heure et des cacahuètes lumineuses ?
Et puis ce surnom. Hilarant !

" - Alors comme ça, tu fréquentes Donnie?, demanda t-elle avec un sourire moqueur en accentuant sur le surnom.

Elle haussa un sourcil interrogatif. Vraiment intrigué par la manière dont il se faisait des amis. Cela semblait vraiment étonnant qu'il y arrive en photographiant les dessous des passantes.
Revenir en haut Aller en bas
Sarah Mickaels
● University ●
avatar

Nombre de messages : 96
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Manoir familial Mickaels, Edimbourg
Occupation : Etudiante 3ème année - Moon Shadow
Signature : Fatal†Error
Avatar : SWEETNESSOFSIN
Date d'inscription : 31/03/2011
Coup de coeur : 12
Gallions : 4998

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Mer 20 Avr 2011 - 12:56

J'avais senti l'animosité bien trop présente de la rouquine. Elle sentait l'inimitié à cent lieues à la ronde et n'avait l'air aucunement de s'en cacher. Pour ma part je prônais l'observation, j'étais assez habituée avec les "connaissances" prétentieuses d'Ellen, ma meilleure amie moldue. J'avais été à bonne école avec elles. Cette rousse était de leur trempe je dirais, imbue d'elle-même, toujours à avoir le dernier mot et j'en passe. Ah oui ! J'étais face à un miroir de mes démons passés.
Du coin de l'œil je la vis quelque peu réagir au surnom que j'avais lancé à Donovan, j'étais du même avis qu'elle en même temps. Ça lui allait très bien, du moins pour ma part. Je fus surprise quand je la vis se relever, mais je l'ai dit, je restais au statut d'observatrice. Elle s'approcha, et me tendit la main ? En signe pacificateur ? Par pure politesse. Oui, ça devait être plutôt ça, mais laissons de côté les appréhensions et serrons la main. Ce que je fis avec un sourire bien évidemment.
Elle se présenta ... Jolene Letrade. Non, ça ne me disait toujours rien. Ah si ! Il y avait dans mon aile, un garçon du nom de Letrade mais bien trop discret pour être son frère, peut-être son cousin alors. Mais je ne poserais pas la question, je m'en fous après tout.


- Ah enchanté alors !

J'avais dit cela avec un trop plein d'enthousiasme, ça se voyait que ça lui écorchait la bouche de dire quelque chose. Je l'ai dit mon habitude à rester avec les "connaissances" d'Ellen m'avait rodée. J'étais prête à tout. Je souriais intérieurement à sa charmante et délicate question.
Je souriais toujours, ne cherchant tout de même pas des noises avec elle. J'étais en année inférieure et elle, en dernière année ... Apparemment, elle devait être assez connue de réputation, ce n'est pas le genre de fille à traîner entourée d'amis, mais plutôt d'ennemis. Moi je restais toujours discrète n'importe où, où je passais. La discrétion, c'était parfait pour moi. De nous deux, c'était Gabriel, le plus extraverti, toujours à se mettre en avant, toujours joyeux mais avec ses parts d'ombre aussi.
Il y avait certaines choses qui m'échappaient chez lui, et pourtant j'étais son sang. Sa petite sœur. Cette pensée me remit mes idées noires que j'avais tentée d'oublier ... Quand je revins à la Réalité, je vis la Letrade me surplomber. Décidément ...


- Sarah Mickaels, en première année à Moon Shadow. Je crois que ton frère est avec moi. Non ?

Rah ! Ma curiosité avait toujours été la plus forte dans mes dilemnes intérieurs. J'avais dit que je m'en foutais, finalement non. La curiosité me perdra, c'est certain.
Alors là je tombais des nues ... Juste après m'être présentée, bizarrement elle recouvrait une parcelle de mémoire. J'arquais l'un de mes sourcils, avec une moue interrogative. De quoi allait-t-elle se souvenir ? Je n'allais pas tarder à avoir ma réponse.
Préfète après elle, c'est exact.


- J'aurais dû laisser la surprise, et ne pas me présenter les quelques secondes d'avant, vu qu'apparemment nous avons été ... "collègues" de Préfecture.

J'avais répondu cela d'un ton détaché, toujours un petit sourire peint sur mes lèvres. Mais revenons-en à Donnie, j'avais vu qu'il n'avait pas été très heureux que je lui casse son "coup" avec mon ancienne consœur. Par contre quand il dit que sa mère portait le même patronyme que Jolene ici présente, je ne pus réprimer un petit rire.
Quel Troll ! Mais je vis tout de suite que sa sortie théâtrale l'avait positivement embarassé. Pauvre Donnie, toujours à dire des trolleries ... sans jamais s'arrêter. Mais je l'aimais bien, enfin pour le peu de fois que je le voyais ou croisais.
Il était gentil et pas trop prise de tête, ah si il était un peu pervers aussi. Je l'avais surpris quelque fois déjà avec un petit regard lubrique, reluquer la gente féminine. Et là apparemment, j'y étais aussi passée. Et Jolene aussi.


- Pour te répondre Donnie, ça va. Répondis-je en vrillant mon regard grisé teinté de vert dans le sien. Et pour te répondre Jolene, fréquenter est un bien grand mot, comme je l'ai dit toute à l'heure, je ne le vois pas si souvent en cours. En fait.

D'ailleurs, une question me taraudait justement ... Comment une élève de Phoenice Zone qui plus est en troisième année se retrouve là à converser avec Donovan, surtout que le Mister est maître dans l'art de manier les paroles ... Il faut que je demande, c'est quand même plus fort que moi.
Promis, je me ferais soigner. Demain.


- Et toi Jolene ? Tu te retrouves à parler avec Donovan car tu partages la même passion que lui ? Où plutôt qu'il a fait son pervers et à photographié ... hm ... ta petite culotte ?

J'avais dit cela sans rien connaître hein. J'avais suggéré mais si cela était vrai, c'est que je connaissais bien l'animal.

Et ça faisait assez peur, je dois dire.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Letrade
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 121
Age du personnage : 20 ans
Habitation : BonnyBridge - Ecosse
Occupation : Alchimiste ~ Apothicaire
Signature : Roses.Lullaby
Avatar : Pomeline
Date d'inscription : 06/01/2011
Coup de coeur : 18
Gallions : 5192

MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   Ven 22 Avr 2011 - 14:16

Oui, elle connaissait Skandar, c'était assez étonnant puisqu'en règle général, il était très doué pour faire tapisserie. Alors, le fait que cette fille sache déjà qu'il existait était inconcevable pour Jolene. C'était quand même une agréable surprise … savoir qu'il avait une vie sociale, ou même un semblant. C'était juste magnifique. Il n'y passerait pas à Pâcques, la jeune femme se jurait d'avoir une petite conversation avec lui. S'il refusait, et bien elle se chargerait personnellement de faire passer le mot à toute la famille sur sa petite amie. Même s'il y avait de fortes chances pour que ce ne soit absolument pas le cas, il n'y avait absolument rien de mieux pour le faire bisquer.

" - Skandar, c'est ça, confirma t-elle à la blonde avec un sourire froid.

"Préfecture", ouais, enfin, les présentations étaient necessaire puisque la jeune femme ne se souvenait pratiquement pas d'elle. Et puis ce n'était pas comme si elles s'étaient adressées la parole une fois. Même ne fouillant dans sa mémoire, elle n'arrivait absolument pas à retrouver une conversation qu'elles auraient pu avoir une fois. Vraiment aucune.
Même pas pour discuter du temps qu'il faisait pendant les rondes. C'était amusant à se souvenir pour elle, puisque ses rondes, elle les faisait lèvres serrées. Et une fois, elle avait assommé un élève avec son livre de potion puisqu'il n'avait pas voulu s'arrêter quand elle le lui avait dit. Et refusant d'utiliser la magie en dehors des salles de classe, elle l'avait arrêté avec la seule chose qu'elle avait sous la main.

" - Glandeur, lui ? demanda t-elle faussement avec un grand sourire moqueur en direction de Donovan. Non, impossible

Comme s'était étonnant de sa part. Etrangement, elle le voyait plus facilement en train de sécher les cours pour faire des photos d'extérieurs, et d'embêter les passants et les passantes à l'occasion, que en train de travailler dans une salle de cours. Jolene n'avait donc aucun mal à croire la jeune fille.

Elle sentit naître un sourire moqueur poindre sur ses lèvres mais les dernières paroles de la jeune blonde la ramena brutalement sur terre.

" - Tient, pourquoi ça ne m'étonne absolument pas ? lança t-elle d'une voix plus glaciale que le vent de l'arctique.

Elle se retourna furieusement vers le fautif en lui balançant un regard noir. Et alla récupérer son sac de cours. Bon, elle devait encore passer une heure et demie hors des salles de classes. Mais elle préférait passer ce temps loin de là de préférence. Mais cette fille avait éveillé sa curiosité. Surtout ce qu'elle avait dit. De toute façon, elle n'aurait jamais rien du dire. Jolene se tourna vers la jeune fille, la pauvre, elle avait envie de tuer quelqu'un, et s'était sur elle que la jeune femme allait commencer par exprimer son mécontentement.

" - Je me demanderais toujours pourquoi mon frère a voulut aller dans l'aile qui accueille les gens les plus spaces. Après tout, artiste, est ce que ce n'est pas un autre nom pour les gens qui ne veulent pas travailler ? Ceux qui veulent réussit se trouvent une aile où un bon travail les attend, même si pour ça il faut travailler,
ajouta t-elle avec un petit sourire de psychopate.

Les gens voulaient toujours des amis, mais ce n'était pas le cas de Jolene, et lancer des piques assassines était sa spécialité. Après tout, qu'avait-elle besoin d'amis quand elle avait son intellect ? Les amis vous decevaient toujours, et quand ils vous trompaient ou vous quittaient, ils vous faisaient vraiment souffrir, alors que de la part d'un ennemi, la seule chose que l'on pouvait s'attendre de lui était toujours quelque chose d'horrible. Mais au moins on pouvait toujours être agréablement surpris, pas de amis, la seule chose que vous pouviez attendre d'un ami était qu'il vous déçoive.

Jolene avait trop été déçue dans sa courte vie pour avoir envie de se trouver des amis qui la déçoive. Olivia, la seule qu'elle avait, était parfaite, c'était une vraie peau de vache et elles s'entendaient parfaitement pour les mauvais coups.

Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça ? Pourquoi elle ne s'y était pas entendue ? Et puis il avait trop rapidement décidé d'effacer ces photos pour être honnête, c'était extrêmement louche. La jeune femme sortit sa baguette avec un immense soupir et la pointa sur l'appareil photo.

" - Omnia revelate.

Un tas de photo apparut sur l'écran, dont les deux qu'il était supposé avoir effacé. Il avait mit sur son appareil un dispositif tout bête et magique pour cacher certaines photos, c'était minable qu'elle ne s'en soit pas douté plus d'une seconde. Mais si elle voulait se faire vengeance à travers quelqu'un d'autre, elle n'aurait qu'à insinuer devant Martha Kelington, collègue de son père et aussi employée au service du détournement de l'artisanat moldu, qu'elle connaissait quelqu'un qui avait détourné un appareil photo.

Malheureusement, Jolene était bien trop fière pour laisser quelqu'un la venger au lieu de s'en occuper toute seule comme une grande.

Elle hocha de la tête pour assimiler, en serrant les lèvres autant qu'elle le pouvait pour ne pas l'injurier ou lui balancer un sortilège qui lui aurait voulu à coup sur une exclusion définitive et pourquoi pas un aller simple pour Azkaban.
Elle lança son sac sur son épaule. Mais elle n'en avait pas fini avec lui, il allait s'expliquer ou il se prendrait un poing puis un sortilège qui enverrait de la chaire fraiche au calmar géant du lac.

" - Explications, tout de suite, ordonna t-elle en se plantant devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout est question d'angle de vue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout est question d'angle de vue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Jour III] Tout est une question d'angle.
» [Automne 1755] Tout n'est qu'une question de choix [PV Siniy]
» Les Questions que tout le Monde se pose !
» Le débat sur la question du protectorat
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Parc et Forêt Interdite-
Sauter vers: