Forum de jeu de rôle par écriture alternée sur le thème de l'univers magique de Harry Potter de JKR pour adulte et jeunes adultes
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardinsPartagez | 
 

 Ca faisait longtemps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Ca faisait longtemps...   Dim 5 Aoû - 14:18

Ca Faisait Longtemps...


Si vous prenez en cours de route...

Sommaire

Chapitre 1 - La foire du Chemin de Traverse
Amis depuis le bal qu'ils ont passé ensemble en 2006, Isis et Egon se retrouvent lors de la Foire Annuelle des Sorciers du Chemin de Traverse, quelques jours avant la rentrée 2009 afin de passer la journée ensemble et de prendre des nouvelles de l'un et de l'autre.

Chapitre 2 - Les 7 pêchers capitaux et Le thé magique de Bergamote Tourdemain
Ils s'arrêtent pour boire un thé à stand peu fréquenté. Egon sera détecté 'positif' au thé magique de Bergamote Tourdemain ce qui lui vaudra d'avoir gagné le coffret rare et coûteux des 7 pêchers capitaux qui a la propriété de recréer des scènes selon l'imaginaire et l'envie du buveur.

Chapitre 3 - La Gourmandise: Suspendus
Après avoir dû supporter les effets hallucinatoires du thé détecteur de Tourdemain, Isis emmène Egon dîner dans un restaurant très chic, suspendu au-dessus du Chemin de Traverse. Ils se remettent de la journée qu'ils viennent de passer et leur discussion devient plus intime.

Chapitre 4 - La Luxure: Contre toi...
De fil en aiguille, séduit l'un par l'autre, Egon et Isis se rendent dans le loft de la jeune femme et font l'amour. Couple improbable mais intimement lié. Elle, femme au coeur d'artichaut. Lui, homme au coeur déserté.

Chapitre 5 - La Paresse: A l'ombre d'une sieste
Pour baptiser les thés gagnés par Egon, ce dernier qui a décidé de partager à 50% avec Isis, propose de boire ensemble la septième infusion: La Paresse. Le couple est envoyé magiquement sur une île qui leur semble déserte. Ils s'endorment paresseusement sous la nuit étoilé.

Chapitre 6 - L'Envie: Shalimance
Au petit matin, le couple est réveillé par des enfants qui dénoncent leur nudité et qui leur ont pris leurs baguettes. Le Chef de ces enfants est un vieillard qu'on nomme Villac umuc et sa femme Villac umu. Isis et Egon se rendent compte que hormis le vieillard et sa femme, l'île n'est habitée que par des enfants. Une grande confusion est faite et les habitants prennent très vite le couple pour la réincarnation de leur divinité Umbrès et Rosà. Pour prouver qu'ils sont ou non ces divintés, on les soumet à une épreuve... déconcertante de facilité.

Chapitre 7 - La Colère: Iccam Rosà Iccam Umbrès
Isis et Egon parviennent à récupérer leurs deux baguettes et se sortirent de l'épreuve à laquelle on les soumet. Ils gagnent un peu de repos et trouve une façon de rentrer chez eux en Angleterre grâce au thé magique. Ils arriveront à Poudlard university, dans la chambre de La Rose souffrante.

Chapitre 8 - L'Avarice: Venise ou les protecteurs des jeunes Iccams
Suite à l'entretien qu'ils ont à Poudlard avec L'Ombre et la Rose, ils acceptent une mission de reconnaissance et de découverte qui les mène à Venise, en février 1415. Pour la première fois depuis qu'ils boivent la potion qui les fait voyager, Isis et Egon sont séparés. Les deux Iccams n'auront de cesse de tout faire pour se sortir d'une histoire où l'appât du gain fait chavirer les intérêts de ceux qui sont censés les protéger.

Chapitre 9 - La Gourmandise: Le Pays de Nulle Part
Grâce à Duchesse, une aïeulle d'Egon, les deux Iccams parviennent à se retrouver pour boire le thé qui les emmènera vers la Porte suivante. Ils sont transposé sur le quai d'une gare dont le train est en partance pour le Pays de Nulle. Pendant le voyage et jusqu'à l'arrivée, au grand damne d'Isis, il suffira d'un peu plus que ces douceurs pour apaiser le coeur de l'avatar d'Umbrès épuisé et exaspéré par s relation avec la jeune femme. Après une discussion sur leur sentiment, sans avoir besoin de boire un des thé, les deux jeunes gens se retrouvent à Londres à leur époque.

____________________


Vocabulaire et personnages

P = personnage - V = vocabulaire - O = objet - L = Lieu - S = Sortilège - CM = créature magique

Annaelle (P): Enfant de Shalimance, une amie de Rhianne et Rhidow.

Arengo (L') (L): Repère des Veritas situé sous l'Eglise St Francois de la Vigne à Venise.

Augustina (P): Servente de Clarissa Delfino.

Basil (P): un membre des Veritas

Beauxbâtons Express (O): Equivalent françai du Poudlard Express.

Benemoth (CM): Sombral lié à Isis.

Bergamote Tourdemain (P): Vieille sorcière spécialisée dans les sortilèges complexes de mobilité et d'illusion. Elle enchante ses thés pour leur donner des pouvoirs spécifiques. 'Le Thé de Bergamote Tourdemain possède mille vertus et ne ment jamais!'. Elle habite à York, au 7 Cromwell street. Ses spécialités sont le Thé Mirage et le coffret des 7 Péchés Capitaux.

Bonhomme en Pain d'Epice (CM): Chef de gare du Pays de Nulle Part

Clarissa 'Duchesse' Delfino (P): protectrice des deux Iccams et ancêtre d'Egon. Puissante sorcière amante de Marciano et mère de Lucio.

Cuarto Istorica, nm fem. (L): Vaste pièce du palais de Shalimance sur les mur de laquelle est gravée l'histoire du Tantra Genèse. Les shalimancans y sont conduits à leur 100ème anniversaire pour découvrir leur véritable histoire. (voir l'histoire de Shalimance - les deux posts à partir de celui-ci)

Délos (P): Adulte moldu et chef de Shalimance, il a 165 ans. Débarque sur l'île quand il a 15 ans avec l'amie de sa soeur, Miwa, suite à un naugfrage alors qu'ils étaient embarqués par les Blancs pour le commerce triangulaire.

Delfino (La famille) (P): Marciano, Lucio, Valentina et Duchesse en sont des membres. Il s'agit des ancêtres d'Egon.

Doge et Doge Illégitime (V): Le Doge de Venise est le dirigeant de la république de Venise. Marius Anafesto a pris le visage et la place du véritable Doge, Tommaso Mocenigo.

Elfy (CM): Elfe de maison du loft Piterski.

Eliaste (P): un membre des Veritas

Ephemeria digitae (S): Sortilège faisant apparaître un cadeau éphémère sous forme de bijou. Pour réaliser ce sort, cela nécessite que le sorcier doit réellement vouloir l'offrir. C'est un présent qui s'évapore petit à petit dans le courant d'une soirée. Il témoigne donc de la sincérité de celui qui l'offre.

Fiodor (CM): Hippogriffe lié à Egon.

Gare de Saint Germain Les Belles (L): Gare sur la ligne menant Nulle Part.

Iccam(s), nm (V): Synonyme de 'réincarnation'. C'est la renaissance divine des êtres liés à la Tantra Genèse.

Le Lapin Nain (V/P): Isis. What a Face Plus particulièrement maison imaginaire de Poudlard où Egon aurait volontier placé Isis. Nom affectueux.

Livre des Prémonitions du Centaure (O): Un livre ancien écrit par un Centaure et relatant toutes ses prémonitions relatives à Rosà et Umbrès.

Lucio Delfino (P): ancêtre d'Egon que l'on prend pour l'Iccam de l'Umbrès suite à une mauvaise traduction de la Prophétie du Centaure. Il lui ressemble comme deux gouttes d'eau ce qui créera un quiproquo dans les aventures des deux iccams. Lucio est, avec Marciano, l'un des deux chefs des Veritas. Il est le fils de Duchesse et le cousin de Valentia Delfino-Contarini.

Marco (P): un membre des Veritas

Marius Anafesto (P): Chef des Gardiens dans la Venise de la renaissance. Homme peu scrupuleux, son obsession pour la Tantra Genèse lui a fait prendre le pouvoir en se faisant passer pour le Doge.

Maxime De Lavie (P): Français, gérant du restaurant gastronomique haut de gamme dont l'établissement est sur une île suspendue au-dessus du Chemin de Traverse. Il connaît bien Isis et Mallhouwen Piterski.

Messunc et Gabor (P): Premiers enfants de Rosà et Umbrès. Ils s'entretuèrent pour l'amour de leur mère et dépasser la gloire de leur père.

Miwa (P): Adulte moldue et chef de Shalimance, elle a 163 ans. Elle était l'amie de la soeur de Délos qui a péri dans un naufrage. Avec le temps, elle est devenue la femme de Délos pour diriger et mettre au monde de nouveaux enfants pour Shalimance: c'est une mère nourricière.

Myosistis Desmahen (P): Mère de Rhidow.

Natacha (Melikov) (P): Collègue de Ludo à l'association TASKS. Elle a une aventure avec le double de Ludo.

Porte(s) (V): Passage entre deux mondes ouvert grâce à l'absorption par les Iccams d'un des 7 thés magiques.

Pays de Nulle Part (L): On ne sait pas où il se trouve mais il est sur une île où s'élève une colline bleue/violette qui se situe proche d'une côte. Un pont de verre y mène, le ciel y est rose et la décor réagi selon les émotion des persnnes arrivant sur Nule Part. Le seul moyen d'y aller est de prendre le train du Bonhomme en Pain d'Epice au chocolat.

Piero Fistorel (P): Personnage historique. Fondateur de l'ordre des Gardiens à Venise. Il est le premier a avoir consacré sa vie à rassembler les pièces de la Tantra Genèse pour les protéger et à organiser le culte pour Umbrès et Rosà.

Prophétie du Centaure (V): prémotions liées au destion des Déités sorcières et de leurs Iccams.

Rosà (et Umbrès) (P): Ancien nom de La Rose. Enfant de la lune, de l'air et de l'eau; elle maîtrise les eaux, les végétaux, la nature, les naissances, la nuit, et les éléments en général. Première sorcière sur Terre responsable avec Umbrès, sa figure antagoniste, de l'équilibre du monde magique. Elle garde éternellement le visage d'une jeune femme de 19 ans.

Rhianne (P): Enfant de Shalimance, une petite fille qui paraît en avoir 12 ans et qui en a 470. Elle est le leader des enfants en sa qualité d'aînée.

Rhidow (P): Enfant de Shalimance, un petit garçon qui paraît avoir 5 ans et qui en a 101. C'est le frère de Rhianne.

Secretaum (le sortilège du) (S): Formule qui permet de camoufler un objet ou un simple mot qui ne se révélera que lorsque l'auteur du sort l'aura décidée (Formule de camouflage ou de dissimulation).

Shalimance (L): Capitale de Thiam Phucci. Grande ville de pierre dans la forêt, aux constructions aztèques, égyptiennes et noires africaines.

Shalimancyans, adj. et nm. (V): Les Shalimancyans sont habitants de Shalimance et plus généralement ce nom désigne les enfants de l'île de Thiam Phucci.

Sortilège du Cadran, le (S): Formule magique écrite par la Rose elle-même sur un parchemin devenu une relique: "elle agirait comme une sorte de révélateur ou de boussole permettant de déterminer le lieu exact où se trouve les Iccams, pour ensuite révéler l'endroit où se trouvent Rosà et Umbrès eux-mêmes. "

Tantra Genèse, nm fem ou masc (V): Histoire de la génèse sorcière, du commencement du monde magique qui vit apparaître deux êtres, yin et yang, Umbrès et Rosà, qui donnèrent vit aux créations magiques et aux principes magiques. Le principe est similaire à celui du christianisme mais sans le principe du péché par un tier. Le (ou la) Tantra Genèse repose sur le principe de l'attraction physique des êtres et de l'équilibre de leurs forces.

Thé Mirage (O): Ce thé crée par Bergamote Tourdemain a la propriété de montrer ce qu'on désire profondément ou de transformer la réalité d'après l'imaginaire du sujet en fonction de ce qui l'entoure. Les Thés de Bergamote n'agissent pas sur tout le monde de la même façon. Bergamote s'en sert pour détecter le vainqueur de sa grande loterie lors de la foire annuelle du Chemin de traverse.

Thé des 7 péchés Capitaux (O): C'est un coffret de thés magiques crées par Bergamote Tourdemain. D'une valeur de 1700 gallions, il n'existe qu'en trois exemplaires. Egon en gagne un et le partage avec Isis. Ce thé a des vertus complexes, indéterminées et relatives à ceux qui en boivent. Il s'agit d'un portoloin amenant dans diverses destinations et diverses époques selon la volonté des buveurs.

Thiam Phucci (L): Ile habitée exclusivement d'enfants cracmols ou moldus (on ne sait pas encore), de leur Villac umuc et d'animaux magiques. La capitale de Thiam Phucci est Shalimance.

Umbrès (ou Rosà) (P): Ancien nom de L'Ombre. Enfant du soleil, de la terre et du feu; il maîtrise la foudre, le jour, et les éléments en général. Premier sorcière sur Terre responsable avec Rosà, sa figure antagoniste, de l'équilibre du monde magique. Il garde éternellement le visage d'un jeune homme de 19 ans.

Valentina Delfino-Contarini (P): Cousine de Lucio Delfino. Elle rêve d'oeuvrer pour les Veritas et cela la conduira à un destin tragique.

Veritas (V): Groupe composé de moldus principalement et de quelques sorciers désireux de cacher aux moldus l'existence des sorciers et surtout la Tantra Genèse. La famille Delfino et l'antipape Jean XXIII en font partie.

Villac umuc et Villac Umu (V): La ville de Shalimance est régie par un couple d'adulte que les habitants appellent le Villac umuc et la Villac umu. Actuellement ce sont Délos et Miwa qui en sont les chefs.

William Cunningham (P): Amant d'Isis.


Dernière édition par Egon Sutham le Jeu 8 Juil - 20:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Ca faisait longtemps...   Dim 5 Aoû - 14:56

____________________


Autres

* ou * = indique un mot de vocabulaire ou une explication sur le texte en spoiler ou non.
² = renvoi vers un message postérieur
[color=red]t;flashback - lien du message cité"]= renvoi vers un message antérieur[/quote]



____________________


La Foire du Chemin de Traverse


- Alors, j’ai appris que tu habitais chez Mallhouwen, sourit Egon en embrassant Isis sur le côté de la tempe.
Ca faisait longtemps...


Il y avait d’autres informations qu’il avait glanées auprès de son entourage mais ce fut la seule chose qu’il trouva à dire pour entamer la discussion après lui avoir sourit un badin "bonjour, mademoiselle Kitlee" quand il la repéra au lieu de rendez-vous. Puis, sans attendre de réponse et sans hésiter, il la prit par la main pour affronter la terrible foule de badauds qui formait un mur étrange devant eux. Tout le monde regardait le spectacle de rue à côté duquel ils se trouvaient. La musique était assourdissante mais joyeuse. C’était la grande foire du Chemin de Traverse et on ne pouvait faire un pas sans toucher quelqu’un.

Plus loin, des cracheurs de feu et des sorciers jongleurs, s’amusaient pour l’un à cracher des boules de feu avec lesquelles l’autre jonglait en riant aux éclats. Des enfants tiraient la main de leurs parents pour aller admirer ce sorcier chinois qui était capable de fabriquer des répliques de soi-même ou de ses proches à partir de photos pour sculpter et animer toutes les pièces d’un jeu d’échec sorcier. Les parcs étaient envahis de stands en tout genre, traversés par des odeurs de friandises et des musiques et des rires. Sur les trottoirs étroits de la rue tout était recouvert de tapis et de tables où étaient étalées des objets, des gourmandises colorées, des animaux magiques du monde entier, des piles branlantes de grimoires dansants et des babioles de toutes matières et de toutes tailles. Les artisans et commerçants côtoyaient les saltimbanques et les familles qui venaient pour le vide-grenier. Des sorciers du monde entier se pressaient dans la grande rue et dans les ruelles de ce célèbre lieu. Le Chemin de Traverse était sens dessus dessous.

Egon avait écrit à Isis, il y a avait une semaine de ça pour lui donner rendez-vous. Il écrivait qu’il souhaiterait la revoir avant sa rentrée, si elle était libre et si elle en avait envie. Il s’excusait de donner peu de nouvelles mais lui annonçait qu’il avait enfin trouvé un emploi qui lui prenait beaucoup de temps. Il resta très succinct sur les détails de sa vie, préférant les lui révéler si elle acceptait l’invitation de le rejoindre à l’occasion de la Foire annuelle. Elle avait accepté.

En traversant la foule, Egon ne lâcha pas Isis d’une seconde. Ils pouvaient se perde ou être séparés en moins de temps qu’il faut pour dire 'Chougras'.

En arrivant, il avait repéré un stand tenu par une vieille sorcière comme Egon pensait qu’on en faisait plus. Elle ressemblait à Trelawney mais en pire… en baroque… ou en antique. Une vieille sorcière vêtue de haillons et de châles bigarrés, ployant autant sous le nombre de bijoux qu’elle avait autour de ses quatre membres et de son cou que parce que les années avaient fait leur oeuvre, laissant sur son visage plus de rides que l’écorce d’un arbre est fissurée par les siècles. La vieille dame servait du thé. Tout simplement. Autour de son stand, elle avait disposé des coussins et crée une ambiance marocaine en plein air. Son thé devait être génial pour avoir l’idée d’aménager un emplacement en son honneur. Toujours est-il que c’était le seul endroit où on pouvait s’asseoir et boire sans être étouffés par la foule car cette vieille sorcière effrayait tout le monde.
- Ca te va? s'informa Egon auprès d'Isis, haussant un sourcil inquisiteur et s’arrêtant à un mètre du stand pour qu'il ne soit pas trop tard pour faire chemin arrière, histoire de se raconter ce qu’on devient avant d’aller flâner vers les autres stands.


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 5 Aoû - 15:23

Depuis une semaine Isis attendait ce rendez-vous avec impatience. Impatience du à la fois au plaisir de revoir Egon et d'éviter d'avoir Mallhouwen sur son dos.

Et ce fut avec un grand sourire et une joie qu'elle reçu une bise sur la joue de la part de son ancien cavalier de bal. Mais le charme fut couper à la prononciation de Mallhouwen.

Pense : ne me dis pas que t'es un de ses amants pour que tu l'appelles par son prénom


Mais pas le temps de réfléchir plus que cela. Main dans la main ils s'engouffrèrent dans le tourbillon de la foire, des enfants rieurs devant des acrobates de toutes sortes, effrayés par les lanceurs de flammes, bousculés par des vieux sorciers bougons qui n'appréciaient pas la promiscuité de la foule et d'autres qui prenaient le temps de flâner dans cet univers de fête multicolore.

Une bouffée marocaine vint faire son apparition dans les différents univers qui les entouraient. Un salon d'où l'odeur du thé à la menthe venait chatouiller l'odorat d'Isis. L'ambiance feutrée chaleureuse et reposante lui convenait parfaitement.



C'est parfait Egon

Isis l'emmena dans le stand et choisit une table reculée dont on pouvait toujours apercevoir la foule et même un mime qui imitait ce qui devait être un dragon d'après les cris des enfants.

Comment sais-tu que je vis chez Mallhou... enfin pourquoi l'appelles-tu Mallhouwen ? C'est rare qu'on l'appelle par son prénom

pense : exempt ses amants

Enfin, peu importe. Tu travailles où ?
Ca je veux le savoir, ça fait tellement longtemps que tu erres à droite à gauche sans rien faire de concret. Et puis, tu aimes ce que tu fais ? Et tu vis ou ? Et... et j'ai l'air d'une idiote qui pose trop de question. Ca change du bal ou j'ai presque pas dis un mot.


Et en pensant à cela, Isis regarda sa main qui ne possédait plus depuis longtemps cette petite bague de Lys.
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 5 Aoû - 15:47

Isis ne fut pas intimidée par la vieille sorcière au look singulier, aussi les deux compagnons allèrent s'asseoir à l'une des tables basses entourées de coussins. La femme ne vint pas tout de suite leur demander ce qu'ils désiraient consommer, d'ailleurs comme il était écrit en gros "Thé du monde", ils s'avaient l'un et l'autre que le choix était limité. Egon aimait beaucoup le thé, ca ne le dérangerait pas et le visage jovial d'Isis laissait présager la même chose.

Il s'assit confortablement en tailleur dans les gros coussins à même le sol et écouta les questions de son ancienne camarade d'école. Elle en enfila bien six d'un coup mais dans l'ensemble Egon perçut ce qu'elle voulait savoir.

Se laissant tomber dans le coussin et soufflant vocalement très longuement, il répondit comme soulagé:
- J'ai arrêté de faire le troll (pas complètement, j'ai encore de la ressource) et il a fallu trouver un boulot fixe. Comme tu sais, j'ai choisi de pas suivre Enki et les autres pour des études sup... pas évident sans diplôme de trouver à travailler l'air de rien. Il y a eu le cabinet Quint, c'était bon pour démarrer mais je n'ai pas trop aimé le milieu. Ca m'a toutefois permis de rencontrer du monde... notamment une jeune femme qui a décidé de créer une asso pour protéger et abriter les orphelins et les familles sensibles post-Combat Blanc. Ca me plaît beaucoup... on a énormément à faire... si ça t'intéresse ou si tu veux apporter ton aide, tu pourras passer au local.

Egon se tourne vers Isis et demande précision sur quelque chose qui ne l'a pas percuté auparavant:
- Qu'est-ce que tu racontes sur Mallhouwen? Elle vient voir les Kaïtos, enfin, surtout Serena... boire l'apéro avec les gens rapproche énormément, concède-t-il, pourquoi ça a l'air de t'étonner?

Face à eux, l'ombre de la vieille dame se présenta, sans doute venait-elle prendre les commandes.


Iccam


Dernière édition par le Lun 6 Aoû - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 6 Aoû - 13:05

Isis profita de la venue de la sorcière au mille bijoux pour éviter de répondre à la question d'Egon. Mais elle n'allait pas y échapper longtemps. Juste le temps de commander un thé à la menthe pour elle et laissa Egon demander l'arôme de son choix.

C'est bien que tu t'occupes des autres. Ca doit te vider l'esprit et avec ton caractère ça ne peut que convenir.

Isis savait très bien que malgré le désarroi d'Egon et sa dépression à la suite de la mort de Deneb, il était toujours resté très disponible pour ceux qui l'entourent et on pouvait toujours compter sur lui. En tout cas, elle pouvait toujours compter sur lui depuis sa prise de conscience déclenchée par les manières brutes de Mowana.

Je passerai y faire un tour. Peut etre pas très rapidemment vu que je vais rentrer à l'université mais j'essayerai de venir voir. De toute manière si il y a besoin d'aide, tu m'envoies un hibou je viendrai. J'aimerai bien me rendre utile.

Isis regarda vaguement une troupe d'artiste composée de lutins qui formaient dans les airs de grandes figures en envoyant des piécettes d'or à la foule joyeuse autour d'eux.
Elle soupira vaguement.


Bien que je vis chez Mallhouwen, tu as plus de nouvelle que moi. Je ne sais même pas qui est Serena. Tu sais de Mallhouwen je sais juste ce qu'elle veut bien me dire et je ne connais personne de son entourage. A part de ses conquêtes et... enfin je ne sais rien d'elle.

Isis soupira, ça lui couptait de ne pas descendre sa médicomage. C'est un truc qui la détendait, de la mechanceté gratuite mais elle l'assumait complétement.

La seule chose que je peux te dire c'est qu'elle a passé sa semaine au service empoisement par potion a rendre aseptique tout l'étage car un virus s'y était logé et à infecté beaucoup de malades. Mais sinon, je ne sais rien de spécial.

pense : et je veux pas le savoir non plus.

Isis tut le fait que Mallhouwen s'amusait à remplacer sa mère et que ce fait Isis ne le supportait pas. Non pas qu'elle n'appréciait pas Mallhou, mais que sa mère resterai à jamais sa mère. Elle ne voulait pas la remplacer ni avoir quelqu'un que pourrait etre concidérée comme tel de près ou de loin.

Elle fut contente que la sorcière au drôle de look revienne avec les deux tasses de thé fumantes et odorantes. Isis logea ses mains autour de la porcelaine non pas pour se les réchauffer, le temps était sublime voir même lourd par le manque de brise, mais par manie.


Dernière édition par le Lun 6 Aoû - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 6 Aoû - 14:14

Egon resta silencieux encore un moment même après que son amie termina de parler. Il la regardait attraper sa tasse et la tenir comme un précieux cadeau, la porter à ses lèvres et souffler sur la vapeur d'eau avant de boire une gorgée. Il avait remercié très distraitement la vieille sorcière car une pensée légèrement floue mais envahissante perturbait son temps de réaction.

Lorsqu'Isis parlait de madame Piterski, elle semblait refouler quelque chose. Rêvait-il quand il trouvait que l'ancienne Poufsouffle avait un brin d'amertume quand elle parlait de sa directrice de stage et logeuse?

Elle avait bien changé la jeune Isis du Night of the Prom, incapable d'aligner deux mots sans se déprécier ou s'excuser d'un regard. Celle qu'il avait face à lui était plus mystérieuse, un peu plus sombre mais aussi et étrangement, beaucoup plus sûre d'elle et vivante.

Egon ignorait les problèmes de santé auxquels Isis était confrontée mais dans les ragots et racontars qui lui étaient parvenus, il y avait ses escapades sentimentales... et non celles de madame Piterski. Il ne jugeait pas, car Deneb, bien qu'amoureuse, avait elle-même cédé un fois. Une sorte de curiosité malsaine, une envie de faire mal à l'âme pour se punir d'une pensée ou d'une envie. Pire ensuite devenait cette tentation qui devenait une façon de voir si elle était toujours aussi amoureuse. L'amour, la vie font faire des folies, et tout est toujours plus compliqué à exprimer qu'il y parait.

Silencieux, il porta sa propre tasse à ses lèvres. Il avait commandé la même chose que la jeune femme.

Après un moment, à regarder les lutins sauteurs, ce qui lui extirpa quelques sourires franchement amusés, il décida de ne pas contourner la conversation. Il avait passé tellement de semaines... de mois dans sa vie à éviter les problèmes ou les discussions qui fâchent, qu'il en avait complètement oublié d'être ce qu'il était. Egon.

Sans sommation et sans fausse compassion, il se laissa tirer par son instinct et enchaîna assez sarcastique:
- Très bien. Ca a l'air d'être la joie avec elle... On ne peut pas dire que ton expression souligne ta ô combien incommensurable et profonde gratitude pour elle. Enfin, rassure-toi, si ça peut ou si ça doit te rassurer, je ne la connais pas beaucoup. Je la vois de temps en temps et rien de plus. Elle a l'air d'être un personnage plutôt sympa au premier abord. Et si elle parle avec Serena, connaissant la femme d'Enym, ce n'est sans doute pas d'hommes ou de conquêtes.

Egon imaginait très peu Sainte Serena en train de partager des confidences à faire rosir les joues.


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 6 Aoû - 18:24

Isis rit à sa remarque.

Mallhou ne parle jamais de rien à part de son travail et les rares fois ou je la vois c'est à Sainte-Mangouste. Elle n'est presque jamais chez elle. Je vis depuis plus longtemps qu'elle dans son propre loft.

Mais Isis ne continua pas. Même quand la directrice ramener ces amants, c'était rare qu'Isis la croise... dommage que ce ne soit pas aussi vrai pour ses amants.

Elle regarda silencieuse les lutins filer plus loin dans la rue. Elle les avait trouvés très amusant et aimait beaucoup leur petit tour de magie. A la place, elle pouvait admirer les sorciers de toutes sortes, une troupe de gobelin ronchon qui se démenait pour traverser la foule mais son regard s'attarda sur un groupe de saltimbanque qui allait bientôt débuter leur tour à première vue.

Et c'est là qu'elle tomba sur un visage qu'elle connaissait bien, pour avoir partager plus que ses journées avec lui. William se promenait dans les rues de Londres en ce jour de fête.
A sa vue, Isis détourna les yeux vers sa tasse, rougit par un mélange de gène et... et de ce sentiment qu'il l'a fait toujours rougir en présence d'une personne qui compte pour elle.

Le temps de jeter un coup d'œil, il avait disparu, laissant un léger vide. Le silence lui paru soudainement très dérangeant et pesant.


Tu as des nouvelles récentes d'amis de ta promotion de Poudlard ?

Isis plongea ses lèvres dans l'eau parfumée, les yeux tournés vers Egon, en essayant de passer son trouble à la vue de William.


Dernière édition par le Mer 8 Aoû - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 6 Aoû - 23:03

Lorsqu’Isis se mit à devenir aussi rouge qu’une pomme d’amour, Egon se pencha vers elle et lui mit la main sur l’épaule car de prime abord, il était persuadé qu’elle s’étouffait avec son thé ou qu’elle venait de se brûler la langue. Mais en la regardant de plus près tremper ses lèvres dans la boisson chaude comme si elle se cachait de quelque chose, il eut le réflexe de regarder tout autour d’eux. Il ne vit rien. Rien d’autres que des Gobelins en train de jurer comme goules furieuses, tâchant de passer entre les jambes des promeneurs pour rejoindre une immense scène où se représentaient plusieurs responsables de Gringott, présentant les mesures de sécurité et les nouveaux investissements possibles dans la résistance contre Antarès. Egon sourit une fois encore mais ne comprenait toujours pas ce qui, dans ce tableau, mettait Isis dans cet état-là:

- C’était quoi ça? demanda-t-il avec un grand sourire qui contradisait ses sourcils en accents circonflexes, ça, là… cette expression sur ton visage…. Tu r…

Puis Egon se fit une raison. Il avait peut-être aussi rêvé cette expression. Ou il attribuait à Isis des choses, des gestes ou des expressions qu’elle n’avait pas faite parce qu’il redécouvrait son visage après plusieurs mois sans l’avoir vu. Un clignement d’œil, une vrille de ses cils, un moment d’apnée dans sa respiration, et il lui semblait qu’elle n’était plus la même: 'Très bien… j’ai compris : je déraille complètement.'

Il reprit presque immédiatement :
- Non, laisse tomber. J’ai la berlue… heum… Enki et Dwi ont l’air de filer le parfait amour. On se croise. Il est Auror et fonce donc dans des tas de choses les yeux fermés avec beaucoup de témérités et qui lui valent des tas d’engueulades. Mais tu le connais, il sourit et c’est effacé jusqu’à la fois suivante. Leur petit va bien aussi. Il marche… enfin, à son stade, je dirais plutôt qu’il disparaît… Avec deux parents comme ça, je crois ce môme est très mal barré dans la vie, ironisa complaisamment Egon s’accordant une autre lampée de thé.

Le thé. Il était quasiment persuadé qu’il contenait un autre ingrédient. Une sapidité dissimulée derrière la menthe qu’il n’arrivait pas à discerner avec exactitude, restait sur ses papilles après chaque gorgée. Il scruta le fond de sa tasse avec réserve puis la reposa sur la table. Il crut voir un sourire bienveillant mais empli d’allusions émanant du regard sombre de la vieille sorcière. N’y prenant pas plus garde, il poursuivit assez évasif:
- Je ne sais pas. Heu, qui d’autre…? Baten et Micka, c’est la joyeuse famille. Mais tu dois croiser Bat à Sainte Mangouste, j’imagine. Kite… il a une petite fille, je crois que je suis dans le love de cette gamine. Elle est magnifique. Et je pense qu’avec Dimitri, je suis le seul qui ne cherche pas me reproduire à tout prix, sourit sobrement Egon sans épiloguer sur le fait qu’il s’agissait de fiel ou d’une boutade sans arrière-regret. Mowana et Dimitri, c’est la tendre guerre, elle veut un enfant ‘comme les copines’ et lui refuse continuellement. Et avec Jonathan?

Il fallait bien y venir, peut-être révèlerait-elle qu'un William de passage avait provoqué ses précédantes rougeurs…


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mer 8 Aoû - 13:02

La main sur son épaule et les sourcils inquisiteurs d'Egon contredisaient son magnifique sourire. Même sa remarque semblait... Isis ne peut dire à quoi elle semblait mais elle lui avait tilté. Elle ne dit rien bien sur, reposa sa tasse sur la table basse devant elle et se cala dans le fond du pouf. Elle adressa une copie de son sourire juste avant qu'il ne commence son récit, qu'elle écouta attentivement.

Mallhouwen avait accouché l'enfant d'Enki et de Dwi. Mais cela lui fit mal au cœur de le réentendre car elle imaginait la détresse de son ancienne confidente à l'entente de cette nouvelle. Bien que disparu, Shanty restait très présente pour l'ancienne poufsouffle. Et puis elle connaissait la fille de Baten, elle l'avait déjà aperçu à Sainte-Mangouste jouant dans le bureau de Piterski, coté salon. Elle était adorable, on avait toujours l'envie de la croquer sur place. Et puis, Baten prenait toujours des nouvelles de ses études et écoutait volontiers les derniers ragots de Poudlard. De toute manière, Bat ne parlait jamais de la maladie d'Isis, il n'avait pas accès à son dossier médicale, enfin normalement vu que personne à par Mallhou n'avait le droit de voir son dossier. Jusqu'au moment ou Isis apprit que c'était loin d'être le cas.
Les nouvelles de Mowana ne l'étonnèrent guère. Elle était contente que son mariage avec le calme Dimitri fonctionne à merveille et était très reconnaissante à son ancien préfet qu'il ne veuille pas encore assurer la descendance de Mo.

Quand elle s'apprêta à demander qui était Kite, Egon venait de débuter une question sur Jonathan.


Avec Jonathan... ça se passe bien.

Isis ponctua cette simple phrase d'un silence. Que dire de plus sur eux. Tout allait bien et c'était loin d'être un mensonge. Tout allait bien entre eux, c'était véridique mais cela n'empêchait pas Isis d'avoir quelques défaillances.

Notre relation est toujours aussi solide... mais on ne vit pas ensemble et on ne compte pas se "reproduire à tout prix". Puis de toute manière en ce moment c'est pas vraiment le sujet à aborder. Il vient de perdre sa sœur et son père, les médecins ne savent pas trop bien expliquer pourquoi mais ils pensent que ça à un rapport avec le vol du Calice. Il est bouleversé en ce moment donc je le laisse respirer.

Isis baissa les yeux, faisant une moue qui en disait bien long. Le sujet de la mort d'Iris et de son beau-père était conflictuel entre le couple en tout cas l'avait été. Isis réagissait comme elle aurait voulu que Jon réagisse à la mort de ses parents mais ce n'était pas du tout ce qu'on sa moitié attendait d'elle.

Ca s'arrange doucement. Et puis, on va se retrouver à vivre ensemble à Poudlard comme avant. Ca fait 3 ans qu'on ne se voit que pendant les vacances et quelques week end.

Cet absence était bien sur la cause du caractère volage d'Isis. En tout cas elle se raccrochait à cette explication pour se déculpabiliser de faire du mal à Jon, bien qu'il ne soit au courant de rien, même pas de rumeur outrancière. Isis ne supportait être seule, elle ne se sentait pas vivante.

Isis sourit à Egon, lui disant qu'elle n'avait pas d'autre info à lui donner ponctuer par la réabsorption de son thé à la menthe et à son goût mystérieux qu'Isis n'avait absolument pas perçu. Et il ne sera jamais de sa propre diction qu'elle était l'auteur des cornes de Jonathan.
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 12 Aoû - 12:20

- C’est vrai vous avez un certain écart d’âge… On dirait que de ton côté tu as plutôt bien vécu la séparation alors, disons que, je ne sais pas trop… j’imagine que je dois te dire quelque chose comme ‘je suis content pour toi’. Et bien, écoute, je suis content pour toi. Sincèrement, j’espère que vous allez vivre pleinement les mois à venir et vous soutenir.

Isis ne nuançait pas ses propos en parlant de Jonathan. Il venait de perdre de la famille. Oui, on perd des êtres chers et, ces six derniers mois, il semble au regard des sorciers que la mort joue à la loterie. Le tirage au sort se fait sur des raisons que la science, la magie, le rationnel ou l’occulte ne savent pas expliquer. Egon n’arrivait plus aussi bien qu’avant à montrer de la compassion pour les nouveaux décès. Il se sentait sans cœur de ne plus savoir jouer la comédie ‘oh, je suis désolé’. Il était désolé mais cela ne le touchait pas outre mesure. Il ne s’en foutait pas. Seulement il devenait très difficile devant la profusion des décès, de varier ses expressions et ses condoléances ou de porter aux morts qui ne nous touchaient pas de près, plus de passion que pour une autre.

Les pensées cyniques de l’ancien Gryffondor allaient souvent de concert avec son air impassible. Peut-être était-il fataliste mais c’était ainsi à ses yeux: nous mourons et nous ne naissons plus. Nous nous demandons chaque matin en voyant voler vers soi un hibou, s’il ne nous annoncera pas la disparition inexpliquée d’un ami ou d’un membre de notre famille. Cet état des lieux ne poussait pas la jeunesse à se projeter dans l’avenir. Faire des projets s’avérait dérisoire et exclu si, tôt ou tard, on ne voulait pas affronter les désillusions.

Quand il avait été approché par la Résistance en avril dernier, Egon avait accepté d’emblée car il considérait qu’il n’avait rien à perdre. Une sorte de kamikaze sans cause. Il ne savait pas combien de membres la composait mais à sa connaissance ils étaient très peu, travaillant avec les gouvernements moldus et sorciers du monde entier. Tout avait changé et les responsabilités avec. Youshenko, par exemple, son meilleur ami, se voyait grimé de fausses identités et parcourait le monde pour le surveiller. A le voir débarquer de temps en temps chez les Kaïtos avec son indémodable marcel blanc, son jean troué et la mèche rebelle, Egon voyait en lui, malgré toute sa nouveauté et sa réussite, la beauté des choses qui étaient perdues. Enki avait les yeux brillants mais le sourire fané. Il avait fixé des choses, pris des responsabilités qu’il assumait. Qu’il s’agisse d’être père ou Auror, il avait fait des choix. Cette idée lui paraissait inimaginable quand Egon se replongeait dans le passé, se remémorant que leurs principaux intérêts étaient à l’époque le bonheur de leurs petites copines, rendre leur devoir à l’heure et saccager les cours des profs qu’ils n’aimaient pas.

Pour Egon, ce fut le chemin arrière. Laisser Sagesse et prendre Inconstance. Il ne pouvait empêcher un long soupir sonore de s’échapper suite à cette réminiscence. Il sourit par amusement face à sa propre décrépitude morale. La mort, le futur inexistant et des projets dans le brouillard, tel était leur passé, leur quotidien et leur futur. Voilà pourquoi Egon était content d’avoir pu donner rendez-vous à Isis dans un lieu aussi animé et rempli. Ils pouvaient oublier le temps d’une rencontre ce qu’il y avait au-delà de ces musiques. Les gens avaient encore besoin de se voir et de se rassembler, le monde continuait de tourner (presque).

Pour Isis, cela allait être la rentrée, elle pourrait rattraper les mois passés sans Jonathan. Dans ce qu’elle avait conté, elle ne laissait rien transparaître d’autres difficultés qui auraient pu survenir. Egon prit cela pour une bonne nouvelle et railla les ragots qui couraient à son sujet, en se disant qu’il était évident qu’Isis ne pouvait pas être devenue une sorte de…
- Menthe et goyave ou ginseng… j’en suis persuadé, murmura Egon à propos de son thé. Tu n’as pas une saveur bizarre dans ton thé?


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 12 Aoû - 17:16

Bien vécu la séparation n'était pas totalement vrai... mais dans l'ensemble envellopée dans les nouveaux bras remplis de tendresse qui la maintenait hors de l'eau, cela etait une vérité.

Par un sourire en coin Isis affirma les dires de son ami.
Menteuse... quelle menteuse elle était devenue au fil de ses années d'escapades amoureuses.

Menteuse. Pour protéger la vie de ceux qu'elle aime, pour ne pas les faire souffrir en leur abîmant leur jolie conscience pleine de valeur pieuse. Et non pour se protéger des jugements qu'on pouvait avoir d'elle, elle s'en foutait. Tout ce qu'elle faisait était pour protéger ceux qui ne veulent pas la comprendre et qu'elle aime.


Peu importait les rumeurs qui couraient sur elle. Fille facile, Catin, Salope... elle n'était pas dupe. Mais personne ne l'avait prouvé et surtout personne ne les prenait au sérieux. Sûrement car ceux qui étaient concernées ou au courant la comprenait et la protégeait de ses rumeurs. Alors, elle se servait de cette protection pour les protéger à son tour.


Comment n'aimer qu'une seule personne à la fois ? On aime. On aime de différente façon. On aime de passion, de désir, d'amitié et d'Amour. Mais on ne peut pas qu'aimer une seule personne d'amour, cela était impossible pour Isis. Sûrement car elle aimait déjà deux personnes et ne se voyait pas ne pas vivre sans les aimer toutes les deux.

Pourquoi emprisonner ses sentiments pour un contrairement à l'autre. Pourquoi vivre au grand jour au détriment de l'autre ? Elle les aimait, différemment mais pareil. Jonathan et William, elle n'aurait pas pu vivre sans. Elle les avait dans la peau, elle aimait être avec l'un et l'autre. Elle les aimait et point.

Pourquoi ne pouvait-elle pas vivre au grand jour avec eux deux ? Pourquoi ne pas parler de Jon à William alors qu'il le connaissait parfaitement. Pourquoi ne pas pouvoir dire à Jon qu'elle aimait William. Pourquoi il ne fallait pas choquer ce schéma étriquer des occidentales qui ne peuvent aimer qu'une personne à la fois.

Le monde meurt petit à petit et ce n'est pas ça qui empêchera Isis de délaisser un de ses amants pour le paraître acceptable des mœurs de ce siècle.

Menteuse. Tant mieux si cela pouvait soulager le cœur de ceux qu'elle aimait. Le sien pouvait souffrir, peu importait. Elle savait que dans les bras de ses deux êtres, il sera de nouveau réparé.



Isis but un des dernières gorgées de son thé.


Non, je ne sens rien à par le goût de la menthe.

Isis hésita quelques seconde pour reprendre.

Mon traitement à des effets secondaire. Et l'un d'eux fait que je ne reconnais plus certaine saveur, en ce moment. Surtout au niveau des arômes des plantes. Je reconnais les senteurs fortes comme la menthe. Mais là, je t'avoue que le ginseng ou la goyave, je ne reconnaîtrais absolument pas.

Isis fit une moue enfantine qui faisait par du désagrément que cela pouvait avoir pour elle.

Mais sinon, demande à la vielle sorcière. Elle doit le savoir. Et puis elle passe beaucoup de temps à épier vers notre table... à moins que par les temps qui courent, je sois devenu une grande paranoïaque qui voit Antares partout.


Dernière édition par le Jeu 17 Jan - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 13 Aoû - 15:20

Après avoir inspecté brièvement en direction de la vieille femme, Egon se dissuada lui-même d'y aller. Après tout, une saveur ou une autre, le thé était délicieux. Si la curiosité l'emportait, il irait voir la femme. Comme il venait de la dévisager, il lui sourit pour s'excuser. Il s'était rendu compte qu'elle l'avait pris sur le fait malgré que le coup d'œil fût bref. Il termina sa tasse et se redressa vers Isis avec une nouvelle résolution.
- Tu veux faire quoi ensuite? On peut traîner du côté des stands pour les créations insolites, faire des emplettes pour tes amis et si tu veux bien, pour finir, si tu n'en as pas marre de moi, je t'emmène déjeuner dans le restaurant au milieu du parc. Le repas est infect mais les desserts sont exquis. On ne mangera que des desserts....

Le jeune homme envoya à sa camarade son plus joyeux sourire. Il est vrai que cela ne serait pas le plus équilibré des repas mais il fallait connaître ces glaces et ces gâteaux pour comprendre. Même en ayant perdu la notion de certaines saveurs, Isis ne pourrait pas rester indifférente aux desserts du restaurant des Jardins de Salem.
- Et si tu me dis que tu sens pas leur goût, j'ai une dernière botte secrète, termina-t-il exagérément mystérieux.

A vrai dire, Egon n'avait pas la moindre botte secrète, alors il pouvait bien jouer au mystérieux. Il n'avait même pas le moindre petit chausson secret. Rien. Mais il trouverait une idée d'ici là.

Les 7 pêchers capitaux
et
Le thé magique de Bergamote Tourdemain

Il tourna la tête en direction de la vieille pour lui demander s'il pouvait régler. Peut-être en profiterait-il pour se renseigner sur sur la particularité de ces thés et de leur parfum. Curieusement, il ne vit plus la vieille sorcière. Gauche, droite, côté foule? Niet. Rien. Néanmoins, portant exactement les mêmes vêtements que la disparue, une jeune femme d'une beauté céleste lui souriait sans bouger. Il hésita un instant puis se retourna pour vérifier que ce sourire lui était adressé. Derrière lui - il le savait mais avait tout de même fait le mouvement de la tête - seul un mur de brique sur lequel reposait leurs coussins marocains se dressait.

Profondément perdu, Egon rougit et pivota sa tête vers Isis. Il n'était pas au bout de ses surprises, voilà qu'il était assis à côté de...
- Deneb?!!! Shocked

Son coeur s'emballa et il recula de plusieurs mètres, sautant littéralement sur les poufs de la table d'à côté tant le choc fut intense. Egon était tétanisé. Il resta prostré et agenouillé devant Isis, sans oser ni parler, ni fuir, ni l'approcher, ni détourner ses yeux d'elle. La jeune femme du stand s'approcha d'eux avec flegme. Aux yeux d'Isis, elle était toujours une vieille femme, mais dans ceux d'Egon, elle était cette femme plantureuse que tout homme aimerait avoir pour lui. Sentant qu'ils étaient approchés, il se reprit sans lâcher Deneb des yeux.
- Qu'est-ce qu'il m'arrive, mademoiselle? Pourquoi Deneb est là? Deneb est morte! L'interrogea-t-il en cafouillant alors même qu'il commençait à douter de la véracité de ce qu'il voyait.
- Isis? Où es-tu? Enchaîna-t-il en la cherchant autour d'eux.

La femme, un air chagriné mais résolument calme sur le visage, tendit sa main vers Isis et sa baguette vers Egon complètement paniqué qu'elle immobilisa le temps de s'expliquer. Dans la paume de l'ancienne Poufsouffle, elle déposa un minuscule sablier ainsi que sa carte de visite chantonnante: "Les Thés Magiques de Bergamote Tourdemain - Grande Loterie 2009! Voyez ce que vous rêvez". Elle laissa ensuite une montagne d'instructions incompréhensibles, débitées à une vitesse Tinypénienne, comme si désormais, il devenait urgent pour elle qu'elle en finisse.
- Je suis désolée, mademoiselle, il semblerait que le thé gagnant soit tombé sur lui. Cela fait trois jours que j'attends que le thé soit positif. Depuis le premier jour de la Foire! On n'y croyait plus! Plus personne ne venait à mon stand, pensant que c'était de l'arnaque! Ah! Ah! Mais le Thé de Bergamote Tourdemain possède mille vertus et ne ment jamais! Votre ami pourra venir retirer son lot quand les effets se seront dissipés. Ca varie selon les gens... cela ne devrait durer qu'une demi-journée. Le sablier vous le dira.

La vieille jeune femme rendit le cour du temps et sa liberté de mouvement à Egon qui ne comprenait plus rien car il n'avait rien perçut de ses explications.
- C'était le risque à courir mais le lot en vaudra la chandelle, vous verrez! Bon, puisqu'on n'a plus besoin de moi, je vais retourner à la maison prévenir mon mari que nous avons trouvé le gagnant. Revenez plus tard, je serai rentrée vers 17 heures pour ranger l'emplacement. Occupez-vous bien de lui, il risque d'en voir de toutes les couleurs! La potion a dû avoir un effet plus puissant que d'habitude.

Sans attendre et sans explication de plus, elle transplana Merlin sait où, laissant Egon perplexe et toujours à la recherche d'Isis. Il restait convaincu que la Deneb qu'il avait face à lui n'était que le fruit de son subconscient. Il avait été frappé très souvent de cauchemars ou de délires depuis sa mort. Depuis, il avait choisit de les ignorer mais il croyait s'en être sorti. Du moins, jusqu'à aujourd'hui, jamais ses hallu n'étaient restées sagement assises face à lui à discuter avec les gens de son environnement. Abasourdi, il se décida à approcher de Deneb qui tenait un sablier.

Il tendit sa main vers son visage. Caressa sa joue, sa lèvre son menton. Une explosion de pétards à têtes chercheuses que s'amusaient à lancer un groupe de jeunes sorciers lui fit brusquement tourner la tête. Une fois rassuré de comprendre qu'il ne s'agissait que de jeux d'enfants, il revint vers Deneb... qui avait disparue, laissant de nouveau place à Isis.
- Isis...


Iccam


Dernière édition par Egon Sutham le Dim 14 Nov - 9:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 13 Aoû - 16:51

Le programme me convient parfaitement. Je ne suis encore jamais venu à la foire annuelle, je veux à peu près tout voir... et avec ta compagnie. Tu me serviras de guide, sinon je risque de me perdre... quoi qu’ici, ça me dérange pas plus que cela.

Isis tourna la tête vers la rue vivante, multicolore brillante et enfantine. Un monde merveilleux et insouciant, un univers qu'elle affectionnait beaucoup.

Deneb ?!!!

Hein ! Quoi !! Egon tu délires.

C'était absolument pas ce qu'elle aurait du dire, mais c'était sorti tout seul. D'ailleurs, elle se maudit d'avoir dit ça en voyant la tête de son ami. Il était terrifié, apeuré, choqué et tout ce que l'on pouvait être en voyant à la place d'une amie sa défunte amante qui fut la seule personne qu'on a aimée jusqu'à cet instant à en mourir.

Puis tout se passa très vite.
Egon fut stupéfait. Isis récupéra une carte et un sablier. Puis annulation du sort et fuite en avant de la vieille et farfelue sorcière.

pense : eh oh, je fais quoi moi...

Mais pas le temps de s'inquiéter pour elle. Egon commencait à passer sa main sur son visage, la caressant en amant charmeur. Il l'a prenait toujours pour Deneb, c'était indéniable.


Isis

Oui, c'est bien moi... vient, on va aller prendre l'air

Elle lui récupéra la main et lui posa un bisou sur sa joue pour le rassurer. Lui dire par ce simple geste "je suis là et c'est bien moi. Compte sur moi, je te protégerai de ce thé".

Elle aida Egon à se relever, et sans un mot partit du stand. Elle profita que la foule s'était arrêtée devant les saltimbanques pour emmener son ami dans une rue moins euphorique. Dasn le but de prendre l'air et qu'elle puisse lui expliquer tranquillement sans lutter à chaque seconde pour lui parler.

Quand elle considéra qu'il était apte à comprendre sans trop d'hallucination elle lui expliqua, lui tenant toujours fermement la main.


Tu as gagné le droit de voir tes rêves pendant tout ce temps

Elle lui montra le sablier dont les grains s'écoulaient de seconde en seconde inlassablement.

Ton thé contenait un ingrédient qui a comme effet de te montrer tes rêves... tu as vu en moi Deneb car... elle te manque.

Isis regarda Egon, il était encore tout troublé. Elle tenta une petite boutade en espérant qu'il sourit... mais cela était peut être peine perdue. Une journée d'hallucination...? il pouvait en avoir pas mal d'hallucination.

Imagines que tu aurais prit Enki pour Deneb, je pense qu'il se serait bien fich... Egon qu'est ce que tu as...
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 13 Aoû - 18:08

hj: Les hallu sont un effet secondaire du thé. Une façon perverse de détecter le soi-disant gagnant. Le 'lot' en question, la vieille n'a pas détaillé de quoi il s'agissait, on le saura en revenant. Wink

Plutôt penaud, Egon suivit Isis sans comprendre ce qui lui était arrivé. Ils sortirent du stand, elle le guida vers une rue un peu moins assourdissante où elle tâcha de le lui expliquer. Il prit la nouvelle d'une façon assez mitigée.

Explications.


Certes il venait de gagner le mystérieux lot de la mystérieuse loterie d'une mystérieuse vieille sorcière et cela représentait légèrement trop de mystère pour un seul Egon qui estimait la contrepartie de son gain assez inquiétante.

En effet, sur le chemin, il avait vu un lit géant à la place de l'endroit où se situait normalement la Ménagerie Magique. Comme ils étaient en temps de Foire, il considéra que l'attraction était extravagante mais plutôt amusante. Il n'eut pas le temps de saluer le professeur Dumbledore qu'il vit traverser la foule un fouet à la main en criant après le professeur Rogue car les enfants chahuteurs qui tiraient sur les bras de leurs mères pour aller vers les sorciers jongleurs sans tête, lui coupèrent le souffle... Egon l'aurait juré: de leur bouche ne sortait aucun son pourtant leur mère leur répondait. Cette fois-ci, il crut plus difficilement à une autre attraction mais Isis coupa court à sa détresse grâce à ses explications. Mitigé, car il avait vraiment cru devenir fou mais toutefois...

"Imagines que tu aurais prit Enki pour Deneb, je pense qu'il se serait bien fich... Egon qu'est ce que tu as..."

- Ouais mais avec Enki, j'aurais tout de suite fermé les yeux en lui mettant un high kick si... Heu...

Egon éclata de rire. Il cessa de dévisager Isis qui se demandait ce qui lui prenait présentement, puis finit par se retourner.
- S'il se mettait à poil devant moi! Articula-t-il difficilement en faisant tout son possible pour cesser le fou rire.
- Je crois que certaines hallu sont à proprement parler démentes. Tout à l'heure j'ai vu une fourmi géante renverser une glace sur une caisse de boursouflets. Je déteste ces bestioles, c'est débile. Mais te voir toute nue dans la rue, c'est quand même...

Egon cessa de rire très subitement, puis il se retourna.
- Oh, éh... éh, oh... ce n'est pas ce que tu crois. Prévient-il très sérieusement.

On pouvait le dire. Egon rougit. Et il rougit deux fois plus quand il réalisa qu'il était de nouveau face à Isis sans vêtement. Donc, nouveau volte face burlesque vers un mur de l'allée.
- Tu te rhabilles, oui Surprised , plaisanta-t-il, qu'est-ce qu'on fait? Je ne peux pas rester dans cet état... Ca va me rendre fou. Si tu ne deviens pas folle à ton tour à cause de moi, quoi que soit le lot, je le partage avec toi... je suis désolé. Jolie poitine!


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mar 14 Aoû - 17:13

Isis éclata franchement de rire. Essuyant les larmes qui perlaient de ses yeux, elle s'approcha d'Egon qui préférait faire face au mur.

Heureusement que je ne suis pas Enki, j'aurai pas apprécié le high kick...

Isis le reprit par le bras et continua à marcher tranquillement en essayant d'éviter de s'éclaffer de nouveau.

Evite de dire à Jon que tu m'as imaginé nue, il va pas croire à ton histoire d'hallucination, surtout si tu lui sort que j'ai une jolie poitrine... enfin si dis-lui, je suis sur que je m'amuserai beaucoup à voir vos têtes Smile .

Isis trouva la situation cocasse mais très amusante. Et puis de toute manière Egon n'avait que des hallucinations, ça fait rien de mal.

Donc, monsieur Egon hallucination-en-tout-genre Sutham, je vais vous servir de guide dans ce dédale de rue que compose cette foire annuelle.
Mais il faudra que vous me racontiez toutes vos hallucinations... pour m'amuser. Je veux pas en louper une seule.


Isis tourna à droite dans une rue perpendiculaire et tomba sur la rue ou se situait son apothicaire attitré. D'ailleurs, ça l'arrangeait bien.

Tu m'attends 2 minutes... et ne fais pas de bêtises, surtout.

Deux minutes plus tard elle sortait de la vieille boutique avec un paquet noir cacheté.

Mes courses sont finies... mais j'ai une de ses envies de barba papa. De nouvelles images rigolotes en mon absence ? Pas de fourmi rose à fleur bleue... ou de petit homme à chapeau melon sans tête, ni de magnifique jeune femme avec maillet rose à la clé ?

Arrivée dans la grande rue, Isis se réagrippa au bras de son compagnon pour ne pas le perdre parce que c'était vraiment pas le moment. Elle se voyait mal patir à la recherche d'Egon dans l'état qu'il était.


Dernière édition par le Dim 19 Aoû - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 19 Aoû - 14:33

- Et va vite dire à Jon que tu m'as imaginé nue. Il va croire en ton histoire d'hallucination. Surtout, si tu lui sors que j'ai une jolie poitrine... Si tu dis-lui, je suis sur que je m'amuserai beaucoup ce soir à la fête. Les hallucinations qui frappaient les sens d’Egon pouvaient être visuelles, olfactives, auditives et c’est ainsi qu’il comprit la phrase d’Isis. Ce qui le perturba évidemment beaucoup: "Mais de quelle fête parle-t-elle?"

Egon ne trouvait pas cela amusant. Jamais il n’irait dire à Jon qu’il avait vu sa copine nue. D’autant plus qu’il la voyait nue selon son imaginaire mais ne savait rien de la réalité de l’anatomie d’Isis. Le pauvre garçon se frappa la tête quand il réalisa ce à quoi il était en train de penser: "J’hallucine. Je tape une thèse sur la nudité d’Isis." D'après ces visions, il se demanda s'il désirait Isis parce qu'elle était Isis, s'il désirait Isis parce qu'elle était une femme et qu'il n'en avait connu aucune depuis deux ans ou s'il désirait Isis parce que l'occasion fait le larron. L'image subite du visage de Jonathan mit un terme à ses questionnements.

Mais son amie trouvait la situation très divertissante et voulait tout savoir de ce qu’il croyait voir. Pour l’instant, lui se tenait sur ses gardes, à l’affût de la moindre bizarrerie. Il évitait de regarder Isis qui ne s’était toujours pas revêtue. Quand elle entra chez l'apothicaire, il regarda ses chaussures en faisant un geste de la main pour lui dire en bougonnant:
- Oui, oui, c’est bon, bouge de la avec tes fesses à la l’air, ça me perturbe.

Bien entendu, il en riait. Tant qu’il s’agissait de fantasmes éveillés ou de rêves loufoques qui ne faisaient de mal à personne, l’expérience restait amusante.

En attendant qu’Isis sorte de chez 'Cybella, sous vêtement pour sorcières coquines', il vit un groupe de dix Deneb en train de traverser la rue. Son coeur se serra. Le coeur assailli, il les suivit des yeux sans s‘enflammer. Garder son sang froid et profiter de la voir si réellement. Mais bouse que ça faisait mal!

Il supposa ensuite que lorsqu’il vit Mowana et Dimitri, main dans la main, sortir de la boutique de mobilier pour bébé qui se trouvait face à Cybella, cela représentait un autre de ces rêves drolatiques. Comme il l’avait dit à Isis, Dimitri ne voulait pas d’enfant et Egon le savait. Par conséquent, sans aller les saluer et faisant fi de sa berlue, il se retourna pour rejoindre Isis qui sortait de la boutique. Néanmoins, ce qu'il ignorait était que le couple avait bien été présent, sortant effectivement du magasin, les bras chargés d’un landau. Mowana avait été frappée, elle aussi, par la folie de la maternité. Egon ne l’apprendrait que dans deux mois.

Isis, qui avait à présent les cheveux rouges coupés au carré, avait acheté une tenue. Egon se demanda si nue n’était pas mieux que ce qu’elle portait à présent.
- J’ai envie de te voir papa, crut-il entendre à la place de son envie de manger des barba papa.
"Papa? Qu’est-ce qu’il lui prend?" s'étonna-t-il en blêmissant légèrement.
- De nouvelles images rigolotes en mon absence ? Pas de fourmi rose à fleur bleue... ou de petit homme à chapeau melon sans tête, ni de magnifique jeune femme avec maillet rose à la clé ?
- Non... rien d’extraordinaire.
Il préféra lui cacher pour le troupeau de Deneb car il ne souhaitait pas qu’on lui renvoie un regard désolé.
- Sinon, tu as les cheveux rouges et tu portes une très jolie mais passablement outrageante petite nuisette transparente. On te mettrait à Azkaban pour ce qu tu portes. Donc, non. Rien ne s’arrange. Je crois que mes hormones me travaillent et mes visions me le font bien savoir.

Ils reprirent leur marche.
Dans le doute Egon demanda des précisions:
- J’entends des choses étranges... tu dis des choses étranges.

Il s’arrêta pour lui faire face, les deux yeux braqués sur sa poitrine avant de se reprendre et de la regarder dans ses yeux à elle:
- Désolé. Je suis un mec après tout... s'excusa-t-il d'abord avant de poursuivre en adoptant un air soupçonneux:
- Tu m’as demandé si je voulais être papa...? Et c’est quoi cette histoire de fête chez Jon? [Parenthèse: c'est dommage, tu viens de remettre tes vêtements initiaux. Fin de parenthèse.] Toujours est-il que si je ne comprends plus ce que je comprends, cela va être difficile d’avoir une discussion intelligible. Isis, aide-moi. J’ai peur, rit-il de bon coeur en lui prenant la main pour se remettre en marche.

Comme son bisou sur la joue lorsqu'il avait cru voir Deneb dans le stand de Bergamote Tourdemain, l’affection et le contact le rassurait et voir Isis dans diverses situations, dont il ne lui conta que les moins sujettes à rougissement, n’étaient pas pour l’aider à garder les pieds sur terre.

Ils marchèrent vers le parc. Il refusait catégoriquement de lâcher la main d'Isis et lorsqu'il doutait de lui, il lui demandait souvent: ‘Et là? Ca, tu le vois aussi?’ Des fois, c'était 'oui', des fois c'était 'non'. Des fois il s'agissait des attractions insolites de la Foire, des fois c'était bel et bien des visions stupéfiantes d'Egon. Doucement, ils allaient. Riant parfois des visions folles dont il était frappé. Sa préférée fut de voir l’équipe Irlandaise de Quidditch volant sur des balais roses, les cous entourés de boa à plumes et les visages peinturlurés de maquillage de drag queen. Une sorte de gay pride sorcière. Comme celle-ci, il détaillait à Isis les visions qu'il pouvait lui partager.

Pour finir, il faillit mourir de peur quand il vit Chougras courir vers lui les bras tendus et l'air amoureux. Il se cacha alors derrière Isis, consterné, puis n'y tenant plus, l’entraîna deux portes plus loin, dans la boutique la plus proche. C’était une boutique de bonbons mais, aux yeux d’Egon, ils se trouvaient dans la salle commune des Gryffondor, cachés derrière une bibliothèque qui était en réalité une tête de gondole de sucreries.

Il surveilla la fausse Chourave à travers le portrait de la Grosse Dame, ne réalisant pas que celle qu’il prenait pour leur vieille professeur de botanique était en fait une mère affolée qui cherchait son enfant perdu dans la foule. Pour lui, à n’en pas douter, Pomona le guettait au milieu de la Foire, en demandant à tous les passants si quelqu’un avait vu Egon Sutham.

Après avoir expliqué à Isis ce qu’il voyait et s'être rendu compte que c'était là une énième hallucination, il soupira et lui lâcha la main en s’accroupissant à même le sol de la salle commune.

Evidemment que c’était une hallucination. Pourquoi se laissait-il prendre à chaque fois?

"Parce que tout est tellement vrai..."

- Je me demande ce qu’est le lot que Bergamote Tourdemain va nous faire gagner. J’espère que ça vaut le coup, je commence à en avoir marre. Combien de temps d’après le sablier?


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 19 Aoû - 16:26

Pardonner ses écarts de mec en lui expliquant qu'elle s'en foutait tant que ca reste une hallucination était une chose aisée. Et puis, elle ne pouvait pas contrôler ce qui se passait dans sa tête donc à quoi bon se vexer pour ça. D'ailleurs, vus es propos, il la trouvait désirable… vraiment à quoi bon se vexer.
Elle passa le reste de son temps à lui ré expliquer ce qu'il détournait de ces propos ou des propos de personne qu’ils croisaient. Isis était écroulé de rire quand Egon commença à expliquer le fait qu’il ne veuille pas être papa devant la tête stupéfaite du marchant de barbepapa. Le pauvre, il n’avait fait que demander à quel arôme il désirait sa sucrerie. Sans oublier toutes les hallucinations qu’il lui faisait par. Mais ce qui l’a fit la plus rire c’est quand Egon pensait voir une grosse araignée tentaculaire une simple peluche qu’elle avait gagné à un stand de tir «baguette, pile au centre ». Ce n'était pas spécialement aussi drôle que l'équipe d'irlande, mais il avait l'air inquiet qu'elle tienne dans les main une créature dangereuse et sa réaction lui avait plaisir. Même si ce n'était pas vrai, c'était l'impression qu'elle avait eu et qu'elle avait aimé.


Arrivé dans la boutique de bonbon après avoir échapper à la Chougras imaginaire, Egon en pouvait plus.
Le gérant en aillant marre de tout le souk qui se faisait, ne fut calmé qu’au moment où Isis lui acheta quelques sucres d’orgies et des chamalou rouge de cœur. Elle n’en avait jamais goûté, mais ca pouvait être sympatique à gouter et laissa le bougon à ses autres clients.

Accroupi devant Egon, elle lui prit la main.


Désolée, j’ai pas pensé que ca pouvait être aussi… difficile. Et je ne t’ai pas vraiment aider.

Elle lui montra le petit sablier. Il n’était pas vide, il devait rester en 1/10eme du total. Le calvaire aller bientôt se terminer. Mais Isis tilta quand la grande horloge de la rue sonna six coups.

Normalemennt plus pour très longtemps… il est 18 heure. On va aller voir la vieille sorcière, elle doit être revenue à sa boutique. Elle en sera plus sur tes hallucinations… et franchement j’espère que ca sera un beau cadeau.

Elle attrapa le bras de son ami pour le remettre d’aplomb et l’emmena vers le stand de thé. Pensant à ses 30 minutes de visions qui s’était transformées en plusieurs heures, Isis fut prise de vertige. Elle avait fait attention à l’heure, en tout cas c’est ce qui lui semblait. Mais en réalité non, et ca lui fit un malaise, comme si le temps avait dérailler. Elle calma cette idée pensant que la fête et la bonne humeur lui avait fait perdre cette notion. On ne peut pas altérer le temps lui-même.


Thé magique Bergamote Tourdemain


Le stand était vide et fermer bien que la vielle sorcière était en train de siroter à la vue de tout le monde un thé. Par un mouvement de vêtement digne de Trelaway, elle dit aux jeunes gens de la rejoindre.

- Ah ! Vous voilà

Isis pour tout mot, lui tendu le sablier qui terminait de se vider. Egon était toujours pris d’hallucination et il commençait vraiment à en être fatigué. Ca se ressentait jusqu’à la pression de sa main. Même Isis en avait marre non pas d’elles car c’était toujours amusant, mais elle soutenait son compagnon. D’ailleurs, elle lui préparait une superbe soirée pour lui redonner le sourire sans hallucination. Elle avait profité de la journée pour ça.


Dernière édition par le Jeu 17 Jan - 8:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Dim 19 Aoû - 20:50

Cela avait été la journée la plus compliquée qu’Egon n’avait jamais vécu depuis ces deux dernières années. Résister. Se retenir. Le malheur des Hommes et des hommes plus particulièrement, réside dans ces deux mots: résistance et rétention, face à toutes les tentations que ces illusions avaient mise sur son chemin car, ces cauchemars, il les balayait de ses envies aussitôt apparus. Quand il eut testé toutes sortes d’hallucinations et qu’Isis l’eût rassuré ou confirmât son état de fait, Egon se contraignit à résister à ses visions. Depuis Chougras, il vivait moins bien l’effet secondaire du thé.

Les dernières minutes s’achevèrent devant le stand de Tourdemain. Elle les attendait pendue à un arbre, les yeux révulsés, les pieds balançant dans le vide. L’ancien Gryffondor s’en voulut d’avoir cette image. Il ne dit rien, se contentant de détourner le regard et de l’écouter parler attachée à cet arbre.

D’une voix caverneuse et étouffée, elle les invita à s’asseoir. Deux fauteuils rouges en velours apparurent derrières les genoux des deux amis. Après avoir consulté Isis d’un regard interrogateur pour quérir si oui ou non ces deux sièges étaient réels, ils s’assirent. Une population de sorciers qui étaient venue grouiller autour du stand pour une raison qu’Egon ne comprit pas, vinrent écouter la remise du prix.
- Tu me traduis ce qu’elle nous dit, murmura Egon entre les dents sans se soucier de la venue d’un nouveau public de curieux.
- Jeunes gens, et vous plus particulièrement monsieur, après avoir goûté mon thé magique, il s’est avéré que vous avez été tiré au sort grâce à l’enchantement qui distingue les Thés Magiques de Bergamote Tourdemain, trois gallions les six sachets de Thé Mirage, en promotion jusqu’à la fin de l’été dans le magasin du 7 Cromwell street, à York, des autres thés. Vous avez dû vivre l’effet Mirage qui a fait la réputation de mes créations pour en arriver à gagner ce magnifique coffret des Thés Magiques les plus rares, ‘Les 7 péchés capitaux’, d’une valeur de 1700 gallions.

La foule se mit à s’esclaffer et à murmurer: "Ahhhh, ohhhh". Egon fit une grimace et demanda confirmation à Isis - pince moi je rêve - qui lui pinça le dos la main pour lui assurer qu’il avait bien entendu.
"Qu’est-ce qu’il y a dans ces thés pour qu’il valent aussi cher?"

La réponse ne tarda pas. Bergamote venait de descendre de l’arbre où l’imaginaire d’Egon l’avait pendue. Désormais vêtue de ses vieux oripeaux, elle expliquait, en faisant de grands gestes parodiques.
- Chaque sachet porte le nom d’un des sept péchés capitaux. Lorsque vous déciderez de les faire infuser, selon le thé, une propriété magique extraordinaire vous sera accordée, réalisant ce que vous désirez ou voulez selon le thème du péché. Il n’existe que trois boîtes comme celle-ci sur Terre et je vous offre à présent la dernière.
- Je comprends rien, râla Egon à haute voix.

Exaspérée, la vieille femme descendit de l’estrade où elle s’était perchée pour se donner des airs et s’approcha de lui. Elle lui murmura avec énervement:
- Si tu te fais une infusion Gourmandise, il y a de grandes chances que le thé fasse apparaître devant toi les mets les plus fabuleux, les plus succulents qui existent. Capite, jeune homme?
- Capito.

Elle reprit à haute voix pour son assemblée. De retour sur son estrade. Egon roula des yeux en imitant la vieille femme pour Isis. D’ailleurs, il se rendit compte que cela faisait maintenant plusieurs minutes que rien d’exceptionnel ne s’était produit. Cela revigora son humeur tiède, en partie provoquée par l’attitude et la mise en scène de Bergamote.
- Ainsi, vous découvrirez ce que l’avarice, la luxure, l’envie, la colère, la gourmandise (Bergamote adressa un regard noir à Egon), l’orgueil et la paresse peuvent vous apporter de positif...
- Qu’est-ce que la colère pourra bien m’apporter? Interrompit une nouvelle fois Egon.
Bergamote redescendit de son estrade et comme la première fois se pencha entre Isis et lui et lui répondit énervée.
- C’est une métaphore. En vous faisant infuser du thé Colère dans un moment où vous êtes contrarié, peut-être que cela fera apparaître une force décuplée en vous, ou peut-être qu’au contraire cela apaisera vos sens... c’est votre esprit et votre imaginaire qui décidera. C’est comme cela que fonctionnent mes thés: ils dépendent du sujet.
Bergamote termina son speech. Egon n’écoutait plus, il la laissa faire sa publicité et en profita pour demander tout bas à Isis:
- Je te laisse Colère (trop aléatoire pour moi) et Gourmandise. En espérant que tu retrouves le goût. Je garde l’Envie et l’Orgueil. Il en reste trois... Je te laisse les distribuer de façon à ce qu’il y en ait un pour toi, un autre pour moi et un dernier à partager tous les deux, tout à l'heure quand nous pourrons enfin partir d'ici... et fais-moi penser à te demander si ça va... tu me paraîs assez affaiblie, fatiguée. Si tu veux, je te raccompagne. On peut rentrer...

Courte réflexion, il compléta:
- Et, heu, je crois aussi que tu peux garder le sachet Luxure. Il me fait bien peur celui-là et je crois que j’ai eu ma dose de nichons à l'air pour aujourd’hui. Humpf


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 20 Aoû - 17:09

Je commence à avoir mal à la tête... c'est l'effet de la foule, j’ai l'impression d'étouffer. Mais ça va me passer, c'est rien.

Isis lui tendit le sachet Avarice et lui posa dans la paume de sa main.

Quel cadeau tu m'offres là... la colère, la gourmandise et la luxure... les 3 que je manie le mieux.

Isis commençait réellement à ne plus supportait la foule, le "Oh", les "Ah", "Essaye de voir à quoi ça ressemble", et autre "De mon temps on aurait jamais permis à des jeune gens de posséder ce genre de chose, la luxure non mais vraiment à leur âge". La sorcière avait réouvert sa boutique, les clients affluaient de nouveau.

Isis prit par le bras Egon et lui fit signe qu'elle désirait partir. Il n'avait plus d'hallucination ce qui était déjà quelque chose de bien. Par contre les thés...


Si tu veux vraiment qu'on en boive un ensemble, ça sera la paresse, c'est le moins flippant.

Elle murmurait malgré la foule disperse. Le vent venait de se lever et la fête tournait au ralentit. On entendait ici où là encore de la musique ou des spectacles, mais beaucoup moins par rapport à l'après midi. Les artistes se préparaient pour la fête du soir.

La Gourmandise: Suspendus




Arrivé devant une petite ruelle sans animation, Isis tira Egon jusqu'à la porte miteuse d'une cave. L'odeur de puanteur qui s'en dégageait pouvait paraître passablement désagréable mais pour ce qui les attendait cela valait le coup.

J'espère que tu as faim

La porte grinça à son ouverture et Isis dut allumer sa baguette d'un Lumos pour pouvoir descendre les marches en colimaçon. Il fallut à peu prés 5 minutes pour que les deux jeunes gens arrivent sur une terrasse surplombant toutes les ruelles du chemin de Traverse et des rues moldus adjacentes.

De la rue passante, il était impossible de voir l'île qui la survolait. Des sorts de tous genres protégeait ce paradis volant. La vue était absolument surprenante. On se sentait en train de voler, pouvant admirer toute la beauté des lieux colorés des milles et une feu. Isis aimait cet endroit formé de calme, de chaleur, de beauté et de pudeur. Pudeur pouvait être incompressible mais elle trouvait que ce mot reflétait bien ce lieux, plus qu'aucun autre.


Mademoiselle Kitlee

Maxime De Lavie venait de sortir Isis de la contemplation de la vue. Elle n'avait pas eu l'idée de regarder comment Egon trouvait l'endroit.

Si vous voulez bien me suivre

Pour seule réponse, un sourire radieux.
Elle suivit l'ami de Mallhouwen sans mot dire. En faite, elle pensait qu'ils pourraient se boire le thé de l'avarice. De ce fait, ils ne seraient pas dépaysé. Le restaurant était un vrai palace où seul les gens de la haute société de sorcière avait ses entrées. Mallhouwen lui avait fait découvrir ce restaurant et Isis profitait pleinement de sa réputation de Directrice pour pouvoir venir ici quand bon lui semblait. Elle ne saurait pas si c'était le fait de descendre six pieds sous terre pour au final être au ciel ou de regarder des gens qui ne vous voyez pas ou simplement la vue qui lui plaisait. Mais ce lieu lui parlait. Elle s'y sentait chez elle, plus que nul autre part. Un cocon.


Ils se trouvèrent assis à une petite table vers le sud de l'île. Elle était cachée comme les autres par une série de voilage. De plus, chaque parcelle de l'île avait son ambiance, et eux avaient eu la chance d'obtenir "la chaleur". La chance était un grand mot, c'était la préférée de la demoiselle et Maxime le savait très bien. Tout ce qui se trouvait autour d'eux était rougeoyant, chaleureux, flamboyant et séduisant.

Laissant les cartes, Monsieur De Lavie sortit discrétement.


Dernière édition par le Mar 21 Aoû - 16:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Lun 20 Aoû - 23:48

- La paresse, ça me va très bien.

_____________




Isis les mena dans un endroit mirifique. Alors qu'il pensait qu'ils étaient en train de descendre des marches, ils arrivèrent dans un restaurant suspendu dans les airs. Cela lui rappela les escaliers de la Crypte lors du Championnat Inter-Ecole. Distante époque oubliée. Le bruit de la rue était loin en dessous d'eux, dans une sorte de purgatoire distrayant, luminescent et coloré. Isis leur avait ouvert l'Eden.

Calme, les yeux dodelinant d'un bout à l'autre du décor voilé qu'ils traversaient, Egon se laissait mener par un homme avec lequel son amphitryon avait visiblement des liens. Il les mena à une table qui étourdit une nouvelle fois par tant d'enchantement, l'oeil réjoui d'Egon. L'air et l'alentour de la table où ils furent installé, haletaient une chaleur douce et moite presque tropicale. Il tira une chaise pour Isis, puis gagna son propre siège. En s'asseyant, il sentit dans son thorax qu'une poussée d'adrénaline dévastait ses dernières réserves pour faire plus de place à sa réjouissance.

Sans un mot encore, il tendit une carte à Isis et parcourut la sienne. Sans un regard non plus mais le sourcil haut, et un sourire espiègle au coin de la lèvre, il trancha finalement:
- Isis... merci.

Il pensait qu'elle comprendrait seule ce que renfermait ce mot et jusqu'où il étendait ses frontières.

La carte proposait trois menus. Un menu Mer. Un menu Ciel. Un menu Terre. Tous les plats étaient alléchants, proposant parfois des galagos faisandés d'un pays qu'il n'aurait pas su placer sur une carte, des coulées savoureuses de légumes vermeilles dans du jus d'ambroisie, des fritèches de poissons parsemés aux persils romans exfoliés... chaque plat était une poésie. Ils étaient bien loin des desserts merveilleux et dangereusement sucrés du Jardin de Salem.

Ils passèrent commande assez vite. Egon choisi le menu Ciel et une bouteille d'hydromel millésimée. Il laissa à sa consoeur gourmande choisir son propre plat.

L'île était paradisiaque. Il décida d'oublier qu'en bas, il y avait la maison, le travail et tout ce qui les attendait sagement menaçant dans un coin de leur tête.
- Dis-moi quelque chose de toi, Isis.

La requête d'Egon tomba comme la première goutte de pluie sur la nappe d'un pique nique. Sauf que dans ses yeux, on savait qu'il était prêt à assumer l'abri nécessaire pour les protéger tous les deux d'une réalité pesante qui pouvait les noyer. Le temps d'une soirée, en tout cas. Il voulait parler vrai. Ils ne l'avaient encore jamais vraiment fait, pas les yeux dans les yeux. Profitant du cadre et de la barricade naturelle avec la réalité, il l'admettait le premier: des voiles étaient à faire tomber.
- Gourmandise, luxure, colère... pourquoi te semblent-elles si bien coller?


Iccam


Dernière édition par le Mar 21 Aoû - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mar 21 Aoû - 16:48

Les joues rosies et le sourire en coin Isis répondit à sa manière au merci d'Egon. Oh ! Qu’elle le comprenait, elle l'avait dit à Mallhou la toute première fois... et le disait toujours à Maxime dés qu'elle était ici. Toujours en silence, car ses gestes étaient plus intenses que ses simples paroles dans ces moments là.

Elle prit le menu du Ciel, son habitude.



Dis-moi quelque chose de toi, Isis.

Ses yeux plongèrent dans ses iris bleues vertes essayant de déceler cette question.

- Gourmandise, luxure, colère... pourquoi te semblent-elles si bien coller ?

Fuite de son regard vers la rue passante.
Un homme écoutait avec attention les explications du personnel ministériel sur Antares. Un enfant pleurait parce qu'il voulait une glace. Une jeune sorcière faisait ses courses et papotait bruyamment avec son ami.

pense : Ca sert à rien de fuir.

Replongant dans les deux pupilles qui lui faisait face.


Je ne pensais pas que tu aurais entendu cette remarque. Elle m'était plutôt destinée.

Petit soupire et moue en coin.

Gourmandise. Je suis gourmande de nature. Pas forcément de nourriture, mais j'aime toutes les formes d'excès. C'est un fait, je suis une personne excessive aussi bien dans le bien que le mal. J'arrive à me modérer à certain propos mais pas spécialement. Je me modère avec les personnes qui m’entourent, elles me temporisent.

Ma tentative de suicide était un des ses excès. Mauvais qui a faillit me détruire. A contrario, la mise en place du concours souris à Poudlard avec mes contraintes tordues à souhait en était une autre forme. Mais celle là n'a pas touché que moi. Le pauvre Baten, il voulait juste se changer les idées dans son infirmerie et je lui en ais donné des impossibles.


Isis rit légèrement.

Donc après, il y a la colère. Je vais faire cours, je suis colérique. Calme, posée, timide mais colérique.

Isis ne donna absolument pas d'exemple, pas la peine. Autant garder une bonne image.

Maxime arriva avec les entrées et la bouteille d'hydromel, une cuve millésimée. Il eut la présence d'esprit de ne pas préciser que Mallhou avait était mis au courant que sa protégée dînait ici avec un ami et que c'était elle qui leur avait offert la bouteille et le repas. Il avait déjà assisté à un conflit entre les deux femmes sur ce sujet et voulait à tout prix ne plus y être confronté... surtout pour la vaisselle.

Après avoir souhaité un bon appétit à Egon, elle commença à déguster son plat. Enfin s'arrêta, Egon voulait de la franchisse. Pas besoin de lui demander ou de le dire à haute voix, son regard et sa question ne pouvaient que refléter ce fait.


J'aime le plaisir charnel

Rougi par cet aveu, Isis essaya de cacher sa gène en évitant Egon. Elle ne pouvait même pas touché à son repas, une boule de stresse était parvenus à se glisser en elle. Seule deux personnes étaient au courant de ce vice, Jonathan et William. Egon quant à lui était le seul à l'entendre de sa propre voix. Elle exemptait Pirate et ses escarpins rouges.


Dernière édition par le Ven 28 Sep - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mar 21 Aoû - 18:58

Le début de leur repas arriva assez vite. Egon, qui écoutait Isis avec avidité, ne se rendit pas tout de suite compte des bras qui passaient entre eux pour déposer les entrées et ouvrir la bouteille. Le pop du bouchon qui sautait le fit émerger. Il offrit un regard distrait à leur maître d'hôtel pour le gratifier, goûta le spiritueux avec la même distraction puis reposa le verre en hochant la tête pour signifier à l'architriclin* que le breuvage était parfait. Il retourna presque aussitôt vers Isis, inspectant la moindre moue, le moindre regard fuyant et les vibratos de sa voix qu'elle posait de façon à affirmer doublement ce que ses mots disaient déjà.

Il ne put s'empêcher de pousser un sourire sonore quand elle lâcha entre deux bouchées de son entrée: "J'aime le plaisir charnel". On aurait dit qu'elle venait de s'accuser des pires sévices. Pensait-elle vraiment qu'il se laisserait facilement enquinauder pour ses confessions? Il ne lui faisait pas la figue. Au contraire, il respectait ses joues empourprées comme un précieux gemme, brillant au milieu d'un monde de roches dures et granites. Son rire cessa, mais le sourire resta. Il prit ses couverts, comme pour lui montrer que la vie continuait.
- Oooh, Isis Kitlee, retire-moi ce rouge de tes joues. On dirait que c'est un crime honteux d'avoir envie de passer du bon temps.

Il profita d'une bouchée pour calmer encore son sourire étiré aux deux battants de son visage. La gêne d'Isis l'amusait, le séduisait. Il réalisa que leurs trois années d'écart se voyaient moins dans leurs expériences ou dans leurs visages que sur leurs états d'esprit ou l'expression de leurs intimités. A la fin de sa bouchée, il reprit plus posément.
- L'excès d'exacerbation, de sexe et de gloutonnerie ne sont que des reflets de tes passions. Qui va te condamner?

Depuis que je te connais, tu as toujours été 'la petite Isis'... j'imagine que je dois actualiser mon opinion sur toi... Quoi qu'il en soit, ça me plaît de te savoir passionnée, d'avoir l'impression que je dois moins contrôler mon comportement ou mon vocabulaire vis à vis de toi. C'est étrange, hein... Alors n'essaye pas de m'apitoyer ou de te faire passer pour un ange devant moi, ça ne marche pas,
plaisanta-t-il complaisamment pour conclure.

Quant à sa tentative de suicide, en effet, il avait ouïe dire... Mais à quoi bon en reparler maintenant? Pas d'idées noires. Par contre, l'anecdote sur Baten le fit sourire. Après que son plat fut bien avancé pour le plus grand bonheur de ses papilles, Egon ajouta en contenant l'immense plaisir que cela provoquait en lui de délivrer cette historiette à Isis. Baten aimait beaucoup Isis et, selon Egon, l'affection avait toujours été réciproque. Cassons un mythe (Demon):
- Baten adore s'énerver pour rien ou qu'on le plaigne de mille façons. Ne culpabilise pas, ça voudrait dire qu'il a réussi son coup. La première fois que j'ai eu à faire à lui, nous étions dans le parc du château, je crois qu'on s'est battu comme des chiffonniers à cause de Citrouil... de Deneb... j'arrivais de Pologne, je débarquais en deuxième année, elle était en première année. Bat était le grand frère protecteur et moi, je n'étais pas ce qu'on peut appeler un garçon très aimable à la réputation polie comme un joyau. Il avait deux ans de plus mais je lui ai quand même mis une bonne petite raclée... aujourd'hui, quand on lui rappelle l'anecdote, il jure par Merlin qu'il n'a jamais autant souffert de sa vie, que je suis un 'loubard', que j'ai failli lui arracher un pied avant de le noyer... Tu parles. Ce scroutt s'est foulé la cheville et il est tombé dans le Lac Noir. La bagarre a duré une minute trente, montre en main. C'est un râleur né. C'est son sport favori juste après la mauvaise foi....

Ponctuant son récit, la suite du repas arriva sur leur table. Egon servit un nouveau verre à Isis et poursuivit sur le chemin déjà emprunté. Toutefois, ce coup-ci, il fit mine que la question même qui sortait de sa bouche, avait été prononcée par un petit être maléfique qui se cachait sous la table.
Non, ce n'était pas lui... Après que le maître d'hôtel soit reparti et que leur plat les attendait en fumant sur la table, il lâcha avec malignité.
- Coquine, comment?

Plus coquin que sa question, son sourire à destination d'Isis visait largement à recevoir de sa camarade d'autres rougeurs intimidées, ou au mieux une franche rigolade égayée. En tous les cas, il souhaitait sa réponse mais se doutait qu'il aurait avant tout un subterfuge de réponse. L'un ou l'autre lui allait parfaitement tant qu'ils ne se prenaient pas au sérieux et que le repas filait délicatement par de là les rues du Chemin de Traverse dont les boutiques s'éteignaient petit à petit.


*Dico d'Egon: 'Celui qui organise un repas.'

Edit Bat: Je t'emmerde, Egon... Surprised


Iccam


Dernière édition par le Mer 22 Aoû - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mer 22 Aoû - 17:17

Isis s'amusa beaucoup de l'anecdote. Surtout venant d'un mec encore pire que chat Bada ( Demon ). On ne pouvait pas dire qu'Egon n'aimait pas râler, loin de là... peut être pour ça qu'elle les appréciait beaucoup. A moins que ça soit pour leurs petits piques amicaux.


Les changements de plat se firent avec plein de discrétion et de rapidité. Elle avait à peine prit conscience que le maître d'hôtel était là qu'il était déjà repartit loin de leur intimité.


- Coquine, comment ?


Joue empourprée.

Gène passagère.


Sourire en coin.


Inspiration.


Se lance



Tu souhaites entendre que j'aime le cul, que je m'en délecte et que ma seule raison de vivre c'est de me faire culbuter par je ne sais pas combien d'homme...

Elle éclata de rire, stupéfaite de cette phrase

Non, du tout... je pourrais jamais...

Elle haussa les épaules.

Je suis coquine comme....


...


...


je n'ai pas les mots pour te le dire....



... je n'arrive pas à l'expliquer sans avoir peur de mal le refléter


...


... Je crois que tu ne le sauras jamais, sauf si tu passes un moment intime avec moi.



Après un regard à Egon, elle commença à boire son verre d'hydromel. Ses joues rosées lui donnait chaud.
Revenir en haut Aller en bas

Egon Sutham
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7489

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Mer 22 Aoû - 21:38

Egon (qui ne râle jamais) tomba de sa chaise. Pas au sens figuré, au sens propre du terme. Remontons cinq minutes plus tôt pour comprendre comment il finit sous la table.

Après que le maître d'hôtel soit reparti et que leur plat les attendait en fumant sur la table, il lâcha avec malignité: "Coquine, comment?" Il faisait mine que la question avait été prononcée par un petit être maléfique qui se cachait sous la table. Plus coquin que sa question, son sourire à destination d'Isis visait largement à recevoir de sa camarade d'autres rougeurs intimidées ou, au mieux, une franche rigolade égayée. Il était encore loin de se douter qu'il serait la risée des clients assis de ce côté de l'île. Se prêtant au jeu malgré ses joues empourprées, la douce et très élégante jeune fille (qui râlait plus qu'Egon et Baten réunis), lui avait répondu: "Tu souhaites entendre que j'aime le cul, que je m'en délecte et que ma seule raison de vivre c'est de me faire culbuter par je ne sais pas combien d'hommes..."

Le souffle coupé et hésitant à pouffer ou objecter, dans son empressement à vouloir répondre quelque chose, Egon avala de travers. On pouvait prendre son geste pour un rire refoulé, mais non, il était en train de s'étouffer. Et Isis poursuivait.

Je suis coquine comme....

"Et je trouve le moyen d'avalaer de travers pendant ça..."

Le morceau finit par passer. Egon se redressa et se laissa tomber contre son dossier de chaise pour récupérer en souriant. Il voulait entendre la réponse. Isis poursuivait sur sa lancée.

...je n'ai pas les mots pour te le dire....

Bredouillat ses mots ou y mettant un suspens sensuel, sa voix étirait les secondes. Il en fit tomber sa serviette de table, se remettant avec difficulté de sa bouchée précédente qui lui avait laissé les larmes aux yeux.

...je n'arrive pas à l'expliquer sans avoir peur de mal le refléter...

Mais il la ramassa...

Je crois que tu ne le sauras jamais, sauf si tu passes un moment intime avec moi.

"'Un moment intime', quoi?"

Croyant avoir mal entendu, il s'en cogna la tête au moment de se redresser. Et dans sa maladresse et son empressement à avoir Isis face à lui pour que son visage le renseigne sur la véracité de ce qu'il venait d'entendre, il bascula en arrière: "Bravo Sutham, le roi de la situation."

Allongé sur le dos, il avait la présence d'esprit de n'essayer de se rattraper à rien pour ne pas entraîner la table avec lui. La chute n'en avait été que plus bruyante et plus douloureuse. Il resta ainsi allongé et, une fois le choc passé, il éclata de rire là et comme il se trouvait.
- Isis! Ca, ça n'est pas coquine. C'est vicieuse! Aide-moi à me relever, je te promets de ne plus te poser de questions intimes... et recrache tout de suite le sachet Luxure que tu as gobé quand j'avais le dos tourné.

Encore un peu sous le choc (du coup, pas de la révélation car il l'avait bien cherchée) mais pas gêné pour deux mornilles de se trouver dans une situation aussi clownesque, Egon attendit qu'Isis fasse le tour de la table et vienne le rejoindre pour l'aider à décoller son dos du sol pour lui dire plus bas, sur trois points de suspension et un point d'interrogation malicieux:
- Qui sait...?


Iccam
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12194

MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   Jeu 23 Aoû - 17:13

Isis écroula littéralement de rire face à la chute burlesque d'Egon. Elle continuait de rire aux éclats quand elle arriva juste à coté du clown. Accroupi à côté de lui, les yeux perlant, elle écouta sa malicieuse question.

Avec la "petite Isis"... ?

Elle lui fit un petit bisou guérisseur sur la marque rouge de son front comme pour les petits enfants.

Mais en tout cas, tes amies doivent être heureuses si tu es toujours aussi bon en cabriole... sinon, le thé est sagement rangé, mais si tu veux le récupérer cela sera avec grand plaisir. Je pense qu'il te plaira même beaucoup.

Elle se redressa avec un sourire amusé sur le visage et lui prit la main pour le ramener sur ses pieds.

Puis se rassit tranquillement à sa place.




Maxime, tout vas bien... C'est juste Egon qui n'arrive pas à tenir sur sa chaise... excuse-nous du bruit.

Le maître d'hôtel avait accouru à l'entende du bazar de son compagnon de table. A la vue de la situation, il ne dit rien et sortit sans un mot après avoir en informulé insonorisé leur coin.

Elle continua son repas, essayant de retenir son fou rire qui venait à la simple pensée du sketch de son cavalier.


D'ailleurs, tu as une jolie jeune femme dans ta vie ?

Elle n'était pas sur que cette phrase fut entendue par Egon. Un feu d'artifice venait d'éclater dans le ciel juste à côté d'eux.


La fête du soir venait de s'annoncer. Du haut de l'île on avait une vue surprenante sur ce qui se passait sur terre. Les couleurs, les musiques, la douce et entraînante folie de la fête. Les gens riaient, s'amusaient et profitaient de ce qui se passait.


L'île s'était stoppée devant un spectacle d'acrobates voltigeurs qui avait la particularité de n'avoir aucune attache et faisaient tout leur numéro dans le vide.

Voilà, la soirée sera ponctuée comme ça. A chaque spectacle, elle s'arrêta pour que tout le monde puisse profiter.


Dernière édition par le Dim 26 Aoû - 19:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ca faisait longtemps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Sa faisait bien longtemps qu'on s"tait pas vu [feat Christopher& Helena]
» 05. Ca faisait longtemps.
» Ça faisait longtemps... [Pv Barrane]
» Ca faisait longtemps... [PV Olaf & Elly] [abandonné]
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit