PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Comme on se retrouve ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senna Limeworth
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 38
Age du personnage : 34 ans
Habitation : Cambridge
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Elune
Date d'inscription : 27/11/2010
Coup de coeur : 3
Gallions : 5047

MessageSujet: Comme on se retrouve ...   Dim 5 Déc 2010 - 16:25

Elle se tenait adossé dans l’encadrement du placard à balai en regardant Keenan en équilibre sur une pile de seaux.

-Tu vas tomber, dit-elle.
-Mais non.

Senna le regarda faire en souriant, il ne voulait pas l’écouter, et bien tan pis pour lui. Il tendit sa main pour récupérer ce qu’il était venu chercher et …tomba lourdement sur le sol. Il injuria la pile de seaux en se tenant le dos et Senna se pencha au dessus de lui avec un grand sourire.

-Alors, je t’avais dit quoi ? La prochaine fois, n’ait pas la flemme d’aller chercher l’escabeau dans la cuisine, si tu sais évidemment où elle se trouve, bien sur.

Elle se releva sur ses bonnes paroles, éteignit la lumière et referma la porte sur un Keenan qui hurlait pour qu’elle rallume la lumière. Elle dévala les escaliers et entra dans la véranda pour débarrasser la pile de journaux qui traînait là depuis des jours depuis que le jeune homme s’était mis à adorer découper la rubrique nécrologique en cerclant de rouge les noms des personnes qu’on avait chargé le clan d’assassiner puis il les exposait fièrement dans le salon. Senna en avait vraiment marre, parce que du coup c’était à elle de nettoyer les bouts de papiers, la colle sur la table et en fait … c’était elle qui se chargeait de tout le nettoyage dans cette maison. Et c’était éreintant de vivre avec trois autres loups, voire quatre quand le grand Manitou à l’origine de cette association daignait les honorer de sa présence.
Keenan arriva derrière elle en courant comme d’habitude et Senna songea qu’elle avait affaire à un vrai gosse hyperactif. Il n’arrêtait jamais de bouger, même la nuit, et le pire étant quand il était somnambule. Il s’assit sur la chaise qu’il avait occupé toute la matinée pour découper les journaux et la regarda par-dessous ces cils avec un regard qui rappela à Senna celui d’un chien battu, enfin plutôt d’un loup battu dans ces circonstances.

-Qu’est ce que tu me veux encore ?
-J’ai faim
-Et bien tu n’as qu’à te faire à manger
-Comme tu l’a si bien dit tout à l’heure, je ne sais pas où est la cuisine

Elle le regarda en souriant. Comme si elle allait le croire, s’il ne savait pas où se trouvait la cuisine, comment ça se faisait que de la viande disparaissait chaque nuit du frigo depuis trois jours alors qu’ils n’étaient que tous les deux dans la maison puisque Leiko et Kira étaient en mission ? Comme s’il avait entendu ses pensées, Keenan se leva pour aller prendre la main de Senna.

-En plus, tu sais comme je t’adore, hein ?
-Mais t’es chiant ! s’exclama t-elle en lui lançant à la tête un bout de papier chiffonné.

Elle sortit de la véranda en traînant des pieds pendant que Keenan lui criait qu’il voulait de la viande rouge (« pas la peine de la faire cuire ! ») et pas de ses légumes surgelés dont il avait horreur. Senna se dirigea vers la cuisine, elle posa la pile de journaux près de la poubelle de papier et sortit un saladier pour y mettre la viande que le jeune homme lui réclamait en regardant distraitement sa montre. Kira et Leiko étaient en retard, ils auraient déjà du être rentré. Sauf si évidemment, ils s’étaient arrêtés dans un hôtel entre temps, mais Senna préférait ça plutôt qu’ils le fassent dans la maison. C’était insupportable de les voir se manger du regard et roucouler à longueur de temps et la nuit … Senna avait du apprendre à dormir avec son oreiller sur la tête sans s’étouffer, mais c’était ça ou dormir dans le lit de camp installé dans le garage. Mais Senna n’aimait pas que ses protégés s’absentent trop longtemps de la maison. Elle paraissait trop calme, et puis elle passait son temps à s’inquiéter pour eux quand ils sont en mission, même si quand ils étaient là, elle aurait donné n’importe quoi pour qu’ils soient un peu plus calmes. Mais elle ne pouvait pas tout demander non plus tout avoir, entre le calme ou leur présence rassurante, il fallait faire un choix.

-Senny !! s’ecria Keenan en déboulant comme un fou dans la cuisine, Oh pardon !, s’excusa t-il en rattrapant le saladier qui avait échappé des mains de la jeune femme à cause de la surprise que lui avait fait Keenan.

Non, en fait, elle préférait le calme, au moins elle ne risquerait pas de mourir prématurément d’une crise cardiaque à cause de leurs allées et venues incessantes.

-Mais qu’est ce que tu veux ? Me tuer, c’est ça ? Je te signale que tu ne survivrais pas plus d’une journée sans moi. Pas de nourriture, et je suis pratiquement sûr que tu mourrais asphyxié si je n’allais pas ouvrir la fenêtre dans ta chambre de temps en temps !
-Non, non, ce n’est pas ça. Il y a une voiture dans l’allée. Oh et merci pour la barbaque

Senna alla regarder le jardin et l’allée par la fenêtre du salon, ce n’était pas la voiture qu’elle avait prêté à Kira et Leiko pour qu’ils aillent à Nottingham faire une mission pour l’Opposition, c’était celle de John, le grand Manitou. Elle essuya ses mains sur son jean, enfila un pull et sortit à sa rencontre.
Comme à son habitude, il était d’une élégance à tomber par terre et il ne faisait pas ses trente-huit balais, paraître si jeune à cet âge, c’était vraiment injuste et encore, depuis qu’il avait laissé pousser sa barbichette, il paraissait un petit peu plus près de son âge. Il n’avait pas le moindre cheveux blancs, une carrure athlétique, mais ça c’était sûrement du aux courses à pieds qu’il faisait nu dans la campagne les matins après une pleine lune pour rentrer chez lui, où en l’occurrence, chez Senna. Et les quelques rides qu’il avait ici et là ne lui donnaient qu’un air plus … disons, classe ? Non ce n’était pas le mot qui convenait, tant pis.

-Mais regardez qui nous honore de sa présence ! Leiko et Kira ne sont pas encore rentrer de la mission que tu leur as refilé et je suppose que tu connais l’existence du téléphone, ils t’auraient sûrement appelé pour te dire ce qu’ils ont encore détruit et s’ils se sont fait voir par des humains.
-Bonjour aussi Sen’, dit-il en se massant l’arrête du nez. Oh, pitié, faites qu’ils ne se soient pas fait encore remarqué. Je veux que dans leurs bonnes résolutions de l’année prochaine il y ait « Je jure d’arrêter de foutre le bazar quand je fais une mission ! »
-C’est marrant, quand tu parles d’eux, on dirait que tu parles de gosses, fit remarquer Senna avec un sourire.
-Tu crois ?, demanda t-il avec un regard entendu. Hé ! Lowis !

Senna referma la porte derrière lui pendant qu’il saluait Keenan qui lui offrit un sourire sanguinolent prouvant qu’il avait déjà entamé son repas.
John accrocha son manteau à la patère de l’entrée et fit signe à Senna de le suivre dans la cuisine. Elle le suivit en expliquant à Keenan d’un geste éloquent ce qui arriverait s’il les suivait ou s’il écoutait à la porte.

-Alors, comment ça se passe ici ? Personne n’a envie de se barrer comme …

Ce nom était devenu tabou ici.

-Tu n’aurais pas à me le demander si tu venais plus souvent ici, je te signale. Non ! Je ne veux pas entendre la même rengaine que tu me sors à chaque fois « Mais Senny, nanana, l’Opposition est très prenante », j’en ai absolument rien à faire mais alors arrête de te conduire comme si cette maison t’appartenait ok ? Tu préviens la prochaine fois que tu viens, ok ? Bon, qu’est ce que tu veux ?
-Il faudrait que tu ailles à Londres pour donner une enveloppe à quelqu’un.
- Il y a pas écrit La Poste sur mon front ! Donne la toi-même.
- Ne crois pas que je te prennes pour une simple coursière, le contenu de cette lettre n’est pas en sois très importe, c’est juste du chantage, mais cela risque d’être dangereux car la destinataire, risque d’être … disons, récalcitrante. Tu m’aiderais beaucoup si tu le faisais et puis je peux pas la donner à Keenan, même si c’est moi qui l’ai fait venir d’Autriche pour lui confier des missions, tu sais qu’il est un peu imprévisible, et je peux pas l’envoyer tout seul, et sachant que tant que tu n’accepterais sûrement pas de le laisser y aller tout seul ...
-Ok, file moi ça, toi tu restes là, il est capable de foutre le feu à ma maison en allumant la télévision, elle regarda sa montre.Bon, je serais à Londres ce soir, donc je serais de retour demain matin sauf empêchement. Leiko a fait installé un jacuzzi à côté de la véranda tu peux en profiter pour te reposer. Tu sais où sont les serviettes de bain, et tu as laissé des vêtements dans ma chambre la dernière fois. Ah, et si je trouve du sang humain dans ma maison, je vous arrache la tête à tous. A demain !

Senna sortit de la cuisine en récupérant les clefs de sa voiture, elle ébouriffa les cheveux de Kennan en passant derrière lui et sortit. Elle croisa Leiko et Kira dans l’allée, elle ne prit pas la peine de s’arrêter, elle leur demanda juste s’ils avaient été sages, ce à quoi répondit Kira dans un anglais approximatif « Nous pas mangé mission ».
Ce qui était franchement une grande nouvelle, il faudrait qu’elle achète du champagne pour fêter ça au retour. Elle monta dans sa voiture et prit l’autoroute.

Elle arriva à Londres à dix neuf heures trente, sachant qu’elle avait été prise dans ses bouchons, c’était plutôt bien. Elle gara devant l’appartement qu’elle possédait à Londres et où elle dormait à chaque mission. Il portait encore la marque du dernier passage de Leiko et Keenan, quand ils étaient venus pour assister à une réunion quelconque dans Londres le mois dernier. Il y avait des bouteilles de bières et des cartons de pizza dans tous les coins. Penser à annuler l’achat de champagne, elle leur ferait la morale en rentrant.
Senna attendit que le soleil se couche en regardant où se trouvait l’adresse de la personne à qui elle devait remettre la lettre et quand le ciel fut suffisamment assombri, elle sortit dans les rues pour aller vers White Chapel. Elle marchait dans la rue quand une silhouette passa devant elle, une silhouette qui lui rappela quelque chose. Elle la suivit un petit bout de temps et quand elle fut sûre que ses yeux ne la trompaient pas elle attendit que la silhouette passe devant une rue obscure pour l’attraper par le bras et l’attirer par là.
Elle la dévisagea avec un sourire puis dit :

-Toi
Revenir en haut Aller en bas
Jackie May
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 37
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Une maison
Occupation : Se promener
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Créditer son avatar
Date d'inscription : 26/11/2010
Coup de coeur : 0
Gallions : 5008

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   Sam 18 Déc 2010 - 0:29

Cette journée s’annonçait plutôt tranquille. J’avais profité du temps plutôt nuageux pour faire la grasse matinée, puis j’avais dîner seule chez moi et j’étais sortie dehors, me promener dans un petit parc près de chez moi. Quelques arbres fleuris étaient sur le bord d’un petit chemin en pavé, qui tournait autour du parc. L’air était plutôt frais, alors j’avais mit un petit manteau, noir. Le vent faisait virevolter mes cheveux à intervalles réguliers depuis quelques minutes, alors je pris l’élastique autour de mon poignet et j’attachai ceux-ci en toque. L’après midi passait, lentement mais sûrement, et je traînais en ville, près des petits commerces qui étaient un peu partout de chaque côté des rues. Toutes les publicités accrocheuses me divertissaient plus ou moins… Je décidai alors de me promener plus près des bâtiments, des lieux tranquilles. Je commençai à marcher vers ma nouvelle destination lorsque je fus frappée par une migraine incroyable. Le choc fut tel que je m’arrêtai, troublée. Je sentais mon cerveau défaillir et ma tête se détruire de l’intérieur. J’allai m’asseoir sur un banc près de là. Je restai une bonne quinzaine de minutes, serrant ma tête entre mes mains, avec force, pour essayer de limiter la douleur. Je me levai lorsque le mal s’atténua un peu. Je continuai mon chemin vers un de mes lieux favoris; White Chapel. Cet endroit si serein et tranquille m’enlèverait peut-être mon mal de crâne. Lorsque, finalement, j’arrivai, je me sentis drôlement soulagée, comme si quelque chose qui faisait partie du destin m’avait poussée à être en ce lieu à ce moment. J’entrai à l’intérieur. Tout était si tranquille, mais tellement vivant; je sentais l’aura de calme et de bien-être m’envahir en entrant dans ce lieu, c’est pourquoi je l’aimais tant. Je marchais, au travers des bancs en bois, dont la couleur était comme fanée. Je regardais la structure bien travaillée du plafond et les étages qu’il y avait au dessus de moi. Il faisait aussi froid que dehors, car la pierre n’était pas étanche aux températures. Cette pierre, si belle et morte à la foi, me rappelais quelques souvenirs que j’ai de ma vie d’avant. Une vie banale, parfois triste, parfois heureuse. Je restai dans l’église environ quarante-cinq minutes. Lorsque je sorti, le vent me fouetta les joues, je me dépêchai d’attacher mon manteau bien serré. Je marchais aux côtés de la chapelle, lorsqu’on commença à me suivre… Je ne savais pas qui était-ce, mais j’espérai ne pas avoir d’ennuis, car mon mal de tête recommençais déjà. Je marchais, à un rythme normal, comme si je n’avais rien remarqué. Je passais devant une petite rue, qui n’était pas sur mon chemin pour me rendre chez moi, lorsque je tombai dans cette rue, comme si quelqu’un m’y aurait tiré. Je fut surprise de cet imprévu, alors je me relevai rapidement, sur mes gardes. Je vis que celle qui m’avait fait ça, ne m’était pas inconnue. Elle me dévisageait d’ailleurs avec un sourire. Je me demandais ce qu’elle me voulait, mais je ne dis rien. Après un instant, elle dit ‘‘Toi’’. Je lui fis un signe de tête, comme pour la saluer, et je répondis en disant :
- Moi?
Revenir en haut Aller en bas
Senna Limeworth
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 38
Age du personnage : 34 ans
Habitation : Cambridge
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Elune
Date d'inscription : 27/11/2010
Coup de coeur : 3
Gallions : 5047

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   Dim 19 Déc 2010 - 21:28

Elle fixait Senna comme si elle ne l'avait jamais vu, elle se fichait d'elle ? Ce n'était pas possible, en plus s'était bel et bien elle, Senna ne s'était pas trompée en attrapant la jeune femme c'était bien Jackie. Pourquoi est ce qu'elle ne se souvenait plus d'elle ?

-Est ce que tu te moquerais de moi, Jackie ?


Sans vraiment sans rendre compte, Senna resserra l'étau de ses mains sur les épaules de la jeune femme. Elle était partie un jour, envolée, Mademoiselle prétendant qu'elle avait vu assez d'horreur dans l'Opposition, les autres avaient été très touché de son soudain départ et depuis, John et Senna avaient œuvré de manière à ce que les autres se plaisent dans la maison et n'ait pas l'idée complètement idiote de partir comme ça. Les avait-elle tous raillé de sa mémoire ? Pouvait-on oublier un pan entier de vie d'un claquement de doigt ?

Senna était très heureuse de revoir la jeune fille, elle avait beau le nier aux autres et dire que c'était une très bonne chose qu'elle était partie, Jackie lui avait beaucoup manqué. Keenan, Leiko, Kira et Jackie, avant, étaient comme des enfants dont elle se serait occupée. Certes Jackie avait été beaucoup plus mature que les trois autres, surtout que Keenan et avait su se montrer beaucoup plus indépendante aussi. Mais les quatre loups avaient été pour elle des substituts de sa vraie fille. En retrouver un alors que Senna ne l'avait pas vu depuis très longtemps lui faisait l'effet qu'elle s'imaginait ressentir quand elle retrouverait Fanny.

-Je suis tellement contente de te revoir !
s'écria t-elle en la serrant dans ses bras. Ou est ce que tu étais ?

Elle ne pouvait pas s'empêcher de sourire, elle allait en avoir mal à la mâchoire. Mais elle était vraiment i ravie. Pourtant, elle avait la vague impression que quelque chose clochait, pourquoi est ce que la jeune femme en face d'elle la regardait vraiment comme si elle ne l'avait jamais vu de sa vie ? Est ce qu'elle ne se souvenait vraiment plus de comment elles s'étaient rencontrées ? Elle avaient pourtant vécu de longs mois sous le même toit !

-Quand les trois autres sauront que je t'ai vu ! Tu viendras nous voir ? Ils seront si contents de te revoir !


Le plan était que, ravis de la retrouver, ils ne la laissent alors plus repartir mais bon autant rêvé, de un, les trois n'étaient pas si barges, ...quoique .... De deux, elle avait déjà montré à plusieurs reprises qu'elle était très doué pour fausser compagnie aux gens auxquelles elle voulait échapper et Senna n'avait aucun doute que si elle était partie une fois, elle partirait une seconde fois même si tout le monde s'y mettait pour la chouchouter. Et puis Leiko et Kira venaient juste de rentrer de mission, aucun doute qu'ils allaient dormir pendant trois jours avant de faire quoique ce soit, quant à Keenan, ses excès de joies étaient parfois ... très dangereuses.
Revenir en haut Aller en bas
Jackie May
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 37
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Une maison
Occupation : Se promener
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Créditer son avatar
Date d'inscription : 26/11/2010
Coup de coeur : 0
Gallions : 5008

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   Jeu 23 Déc 2010 - 2:32

Je ne pus m’empêcher de sourire lorsqu’elle eu ce visage si surpris et blême de stupéfaction. Elle ajouta la cerise sur le sundae en disant ‘‘Est ce que tu te moquerais de moi, Jackie ?’’. J’ôtai doucement ces mains serrées sur mes épaules, en souriant. Je lui rendis son câlin lorsqu’elle me sauta dans les bras, contente de la revoir aussi, je dois avouer. Je mis fin à notre câlin.

- Je suis contente de te voir aussi ! , commençai-je avec enthousiaste. Puis prenant un air réfléchis, j’ajoutai : J’étais un peu partout, ici, à Londres. Et toi qu’est-ce que tu deviens ? Tout le monde va bien ?!

Je me posai alors la question : pourquoi m’avait-elle cherchée comme ça ? Ce n’était pas vraiment son genre de me chercher au travers de tout Paris, simplement pour me demander des nouvelles. Il devait bien y avoir une raison logique…! Peut-être voulait-elle que je revienne avec elle dans l’Opposition. Ou bien peut-être qu’elle voulait me transmettre un message de la part de l’Opposition ou je-ne-sais-quoi encore. Bref, je la laissais prendre le temps de m’en parler elle-même, elle allait bien y arriver seule. Pour l’instant, je me contentais de lui sourire.

- Oui oui, je vais venir vous voir quelques fois, si cela ne vous gêne pas… je ne voudrais pas être dans vos jambes, comme on dit ! je repris un peu de sérieux, et lui demandais d’une voie plus basse : Bon, maintenant que les salutations sont faites, je dois te dire que je ne crois pas que tu sois venue me chercher dans toute la ville simplement pour me dire ‘’bonjour, comment vas-tu?’’ alors, est-ce que tu peux me dire quelle est la raison de ton ‘’kidnapping’’ ?, je souriais gentiment, pour ne pas être trop brusque en lui disant ça, je ne voulais pas qu’elle se dépêche, mais j’étais curieuse de savoir ce qui l’emmenait ici.

Le temps devenait de plus en plus sombre, le ciel était plutôt menacent… il se mit rapidement a tomber une petite pluie, qui s’amplifiait de minute en minute. Je pris le bras de Senna et je l’entraînai dans une petite boutique tranquille et quasiment vide, où il y avait quelques chaises et des gens qui buvaient du café. J’allai m’asseoir sur une banquette, invitant mon amie à s’asseoir en face de moi, sur une autre banquette. Dans le petit magasin, il n’y avait que les employés qui bougeaient en tout sens pour nettoyer le commerce et le préparer à la fermeture, il y avait aussi un jeune garçon, assis, seul, à l’autre bout de la pièce. Si le ton de nos voix restait bas, personne ne nous entendrais parler, me dis-je. Donc, si ce que Senna avait à me dire était confidentiel ou très important, personne ne pourrait l’entendre. Parfait, donc je ne pouvais qu’attendre sa réponse a mes questions, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Senna Limeworth
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 38
Age du personnage : 34 ans
Habitation : Cambridge
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Elune
Date d'inscription : 27/11/2010
Coup de coeur : 3
Gallions : 5047

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   Mar 25 Jan 2011 - 21:28


(Désolée pour le grand léger retard ! )

Senna éclata d'un grand rire qui sonna plutôt faux. Elle aurait espéré avoir laissé un sourire un petit peu plus heureux dans la mémoire de la jeune femme. Un "kidnapping", elle y allait peut-être un peu fort, elle l'avait juste virée du boulevard remplie de foule. Mais quand on était un lycanthrope doublé d'un Opposant dans un pays encore libre pour le moment triplé d'une agoraphobe en puissance, on apprenait éviter ce genre de grand axe. C'était une leçon importante, que malheureusement, certains lycans n'apprendrait jamais : voyez Keenan par exemple, il savait qu'il ne se contrôlait pas dans la même pièce qu'un humain quand il était tout seul, pourtant, ça ne l'empêchait pas de fausser compagnie à son binôme à chaque fois et a entrer dans un lieu fréquenté de nourriture.
Pour en revenir à nos cacahouètes, Senna n'aimait pas les gens et ils le lui rendaient bien.

-C'est assez présomptueux de croire que je suis venue pour toi, rétorqua t-elle avec son sourire vissé aux lèvres. Non, en fait, je suis bel et bien venue pour une mission, mais tu n'en es pas l'objet. Rassure toi.

Et puis, parce que qui ne tente rien n'a rien, elle ajouta :

-Mais si tu veux m'aider ou nous rejoindre, tu n'ignores pas que ça ferait très plaisir à John, aux autres et moi la première !

Elle savait pertinement que Jackie ne reviendrait pas, même si on la menaçait de torture ou de mort. D'ailleurs, Senna n'avait jamais compris pourquoi. Après tout, cette existence faite de, bon d'accord en grande partie de violence et de sang, mais aussi de longues balades avec ses semblables lui plaisait au plus haut point, et c'était aussi le cas des autres. Senna n'avait pas compris la jeune femme avait déserté. A ce propos, un détail dans sa conversation lui revint et elle ajouta :

-Et ... oui, les autres vont bien, Keenan est toujours aussi ... et bien, Keenan.


Il n'y avait pas d'adjectif assez puissant pour le décrire, heureusement que la jeune femme le connaissait assez pour comprendre la phrase de Senna.

-Et puis Leiko et Kira sont toujours en plein dans leur grand amour. Ce qui est assez énervant au bout d'un moment, mais bon ... on ne peut rien y faire. Et puis, ils seront très contents de te revoir, ça fait trop longtemps à mon goût.

Elle lui lança un sourire éblouissant, tout ce blabla visait surtout à ne pas attirer l'attention de la jeune femme sur l'objet de la mission de Senna. Les méthodes de menaces de l'Opposition étant très peu catholiques, risquaient de ne pas tellement faire une bonne image de pub si Senna voulait convaincre Jackie de rejoindre l'Opposition. Alors autant se perdre dans les méandres des politesses même si la jeune femme avait toujours détesté et détesterait toujours tout ce simulacre de civilisation.

-Moi, ça va, ça vient, je suis plutôt occupée ces temps-ci. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jackie May
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 37
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Une maison
Occupation : Se promener
Signature : Copyright de votre signature
Avatar : Créditer son avatar
Date d'inscription : 26/11/2010
Coup de coeur : 0
Gallions : 5008

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   Ven 4 Fév 2011 - 1:49

Lorsque j’entendis les paroles de Senna, à propos de revenir dans l’Opposition, je n’écoutai qu’à moitié le reste de ces mots. De toute manière, une seule chose de ce qu’elle avait dit avait vraiment retenu mon attention. Le reste de la conversation était totalement hors-sujet. De la politesse, voilà tout. C’était inutile d’ailleurs, dans cette conversation, et ça m’agaçais un peu puisque j’étais impatiente de savoir pourquoi dont elle était là. Pour une mission dont je ne suis pas l’objet, c’est bien comme réponse, mais c’était trop vague à mon goût. Je décidai de répondre à l’actualité et ensuite de revenir a notre sujet principal de conversation.

- Contrairement à toi, je ne suis guère occupée, je profite de mon temps libre pour me balader ici, à Londres, commençai-je pour répondre à sa dernière question. Maintenant, veux-tu me dire le but de ta visite ici ? Ta réponse de tout à l’heure ne me suffit pas, c’est un peu vague je trouve. Ça me surprend de toi je dois dire, puisque tu es habituellement plus directe et très précise.

J’allai m’adosser contre le mur tandis que j’attendais une réponse venant de la part de mon ancienne partenaire de ‘’travail’’ si on peut qualifier les missions comme ça. Je réfléchissais beaucoup, en attendant. Qu’est-ce que l’Opposition voulait bien de moi, appart que je revienne parmi eux ? Je me dis alors que cette vie n’était pas faite pour moi. L’Opposition c’était une vie très difficile, en groupe. J’aimais mieux la vie que je vivais à ce moment ; une vie facile, mais seule. La rencontre d’autres espèces me convenait même si ils ne pouvaient pas comprendre mon mode de vie. Je ne comprenais pas plus les leurs, donc c’est comme un échange de culture si on veut. La seule espèce qui me dérangeait plus que les autres était bien sûr la race vampirique, car la plupart d’entre eux m’attaquaient. Bref, Je scrutais le regarde de Senna, pour essayer de le sonder, savoir a quoi elle pensait. Peut-être bien qu’elle ne savait pas comment me dire en quoi sa mission consistait. D’ailleurs, je me demandais bien pourquoi elle venait me voir si je n’étais pas l’objet de sa mission. En quoi cela me concernait-il, puisque je n’étais pas visée par cette mission. C’est ce que j’essayais de trouver dans les yeux de Senna, sans succès, malheureusement. Il était plus facile pour moi de savoir ce qu’elle voulait lorsque j’habitais avec elle, et lorsque j’étais au courant des missions car la plupart du temps je devais les accomplir. J’espérais du moins que la mission ne soit pas trop sanglante à accomplir, je déteste et détesterai toujours la violence inutile. C’est pour ça que je suis neutre, dans presque tous les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ? Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: