PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Mademoiselle Amys Crane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Cullen
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 225
Age du personnage : (17) (239) 22 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiant à l'université moldues Charles de Gaulle de Londres
Signature : Isis
Avatar : HD
Date d'inscription : 03/01/2009
Coup de coeur : 34
Gallions : 8383

MessageSujet: Mademoiselle Amys Crane   Dim 28 Nov 2010 - 18:25

Introduction

« J’étais posté devant la porte de TASKS depuis maintenant une petite demie heure. Je n’avais pas bougé d’un iota. Si ce n’était par les vêtements que je portais, on aurait aisément pu me confondre avec une statue. Quelques chalands me dévisageaient quand ils passaient devant moi. Je les suivais du regard à la dernière seconde, quand ils étaient déjà loin. Je regardais leur dos et j’écoutais leurs murmures. Un léger sourire apparaissait alors sur mes lèvres.

J’aimais leur paraître bizarre. Avant, on me passait à côté sans me prêter la moindre attention. J’avais appris à estimer l’attraction inconditionnelle que je provoquais dans le regard des autres. Je ne m’empêchais plus d’exister et l’Autre, avec ses quatre membres, ses vicissitudes et sa litanie de vulgarités, ne me faisait plus vraiment peur. Ce n’était pas à dire que je supportais qu’on me touche. J’esquivais toujours les contacts impromptus dans la rue ou dans les magasins avec la grâce d’un danseur étoile. Cela m’était devenu un jeu. Question d’habitude. Toutefois, je ne succombais plus à la nausée quand cela arrivait. L’amélioration était advenue en partie grâce à Isis et en partie grâce à la jeune vampire dont j’avais fait la rencontre à Los Angeles cet automne.

Face à ce que les habitués appelaient « La maison », j’attendais qu’Amys se rende compte de ma présence. Je savais qu’elle sentirait ma présence, même derrière ces murs magiques, protégés par Egon avant de laisser son association aux mains des autres animateurs : Natacha, Leigh, Ariane, Siriana, Preston, Ardoise et Devenka.

J’entendais, déformés, les sons et les discussions qui provenaient de l’intérieur. A cette particularité aussi, je m’étais habitué. Tout entendre, tout sentir, tout découvrir à grande échelle. Mes sens surdéveloppés - plus encore que la majorité des vampires -, étaient devenus des instruments dont j’apprenais, jour après jour, à dominer l’ampleur, la latitude et, souvent, l’anarchie.

Si Amys tardait à sortir du bâtiment, cela devait être parce qu’elle était occupée et non pas parce qu’elle n’avait pas ressenti ma présence. J’avais intercepté qu’un des enfants venait de détruire un des murs de la salle de classe à cause d’une « fuite magique » dont il faisait l’objet.

Cela me faisait drôle de l’imaginer s’occuper d’enfants. Je ne lui connaissais pas de fibre maternelle. Quand elle s’était penchée sur mon éducation de jeune vampire, elle y était allée à coup de séduction outrancière et de carambolages bagarreurs. J’espère qu’elle réservait un traitement plus agréable aux petits.
»



La porte s’ouvrit soudain. Seth avait sauté du rebord de la fenêtre sur lequel il s’était assis. Il ne bougea pas du trottoir opposé, attendant qu’Amys s’avance vers lui. Telle qu’il la connaissait, elle allait le clouer au sol et le serrer dans ses bras. Il aurait mal car seul un autre vampire pouvait le prendre dans ses bras si fort qu’il pouvait en souffrir. Le contact lui donnerait un haut le cœur mais, contrairement aux premières fois où ils s’étaient rencontrés, elle serait surprise de constater qu’il n’en ferait pas toute histoire. Seth était heureux de revoir ce visage malicieux orné de ses deux magnifiques prunelles dorées.

Les voyages dans le temps avaient beaucoup perturbés son sens du temps qui passe et il était incapable de dater en années la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Cela devait remonter à une soixantaine d’années mais, aux yeux de la frise chronologique, seulement trois ans s’étaient écoulés.

Il se tenait debout. Un petit sourire satisfait de lui, de l’avoir retrouvé, pendu au coin des lèvres.

- Mademoiselle Crane... dit-il mutin. Vous en avez mis du temps à sortir de là-dedans...









Dellamore Dellamorte
Chi vive nella speranza, muore a stento



Dernière édition par Seth Cullen le Dim 20 Mar 2011 - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Lun 29 Nov 2010 - 3:29

-Et merde!

Un sale petit gamin avait fait exploser un mur. Géniale, vraiment géniale. Il ne manquait plus que ça. Non mais franchement, ces petits monstres font tout pour me donner du trouble aujourd'hui ou quoi? J'en ai ma claque d'eux! Incapable de se contrôler! Je donnais un coup de pied rageurs dans un morceau qui venait de s'effondrer près de moi. Une de mes collègues me lança un regard lourd de reproche. En retour je lui fis un sourire sadique pour lui faire un peu peur. Malheureusement pour moi elles y étaient maintenant toutes habituées. Reprenant le contrôle de moi-même en voyant que les petits ne se calmaient pas, je haussais le ton pour me faire entendre. Obéissant comme toujours à la vampire que je suis, le calme et l'ordre ne tarda pas à être de nouveau instauré. Je pus enfin distribuer mes ordres aux adultes présents pour que tous les dégâts soient réparés et sorti de la pièce.

Enfin, je pouvais enfin mieux ressentir le lien qui m'unissait avec mon protégé. Ce lien était si fort que je savais pertinemment qu'il était jusqu'à l'extérieur de "La Maison". Ça faisait si longtemps... Si longtemps que je ne l'avais pas vu, que je n'avais pas chassé avec lui, que je ne l'avais pas serrée fort dans mes bras et que je ne l'avais pas taquiner en le mettant mal alaise. Seulement de bon souvenir entourait ma progéniture. Il me démangeait de le retrouver. Je courais rapidement à ma chambre faire un brin de toilette et mettre quelques vêtements plus osé pour le taquiner et je fus à la porte d'entrée en quelques secondes. Parfois, être une buveuse de sang avait ces avantages, comme maintenant.

J'ouvris la porte et la referma derrière moi en haussant un sourcil. Il se tenait là, devant moi, à quelques pas et il semblait avoir changé. Pas physiquement, car il sera toujours un adolescent de 17 ans, mais il avait quelque chose de différent en lui. Je le sentais facilement. Petit à petit un sourire malicieux vint prendre sa place habituelle sur mon visage grâce à la pensée qu'il n'aimerait pas du tout mon traitement. Avec une lassitude feinte je traversais la distance qui nous séparait en roulant des hanches et m'arrêta à quelques centimètres, le nez dans son coup et reniflant son odeur si spéciale pour moi. Puis, à regret je reculais pour le regarder en face quand il disait que j'avais pris du temps à sortir de là. Je lui fis un sourire taquin laissant suggérer bien des choses, peu anodines et sans crier gare je me jetais sur lui, l'enfermant de mes bras et pressant ma tête sur sa poitrine avec ma force surnaturelle. Il était plus grand que moi et j'avais souvent horreur de ma taille. D'accord j'avais beaucoup d'autres qualités, mais tout de même.

Aux yeux des curieux nous ressemblons surement à un couple qui vient de se retrouver après tant d'années passer à attendre l'autre. Ridicule mais c'était la nature des humains, que voulez-vous. Sans lâcher prise, je voulais graver les formes et l'odeur de son corps dans ma vieille mémoire, je lui susurrais tendrement à l'oreille.


-Monsieur Cullen, comme vous m'avez manqué...

J'avais embarqué dans son jeu de politesse inopportune, mais il me tardais de me retrouver seul avec lui et de pouvoir tout lui raconter, d'entendre son voyage et de chasser avec lui. Je voulais retrouver la quiétude et le bonheur qu'on avait autrefois. Il m'avait tant manqué ce petit bonhomme. Je voulais le garder presser contre moi une éternité, mais je savais qu'il finirait par me repousser. Il avait surement toujours cette stupide frayeur quand des gens le touchait. Non mais comment il faisait quand il était au lit? J'allais devoir lui poser la question plus tard, mais pas pour le moment.

Je lui donnais une légère pichenette sur l'oreille en le traitant d'idiot. Pourquoi? Simplement parce qu'il avait trop tardé avant de revenir me voir et que je sentais toujours un poids sur ma poitrine quand il n'était pas dans les parages. C'est fou ce qu'il pouvait être un boulet quand il le voulait.

Bon, il était temps de le faire rentrer à TASK et de lui faire un petit tour pour le parader et ensuite nous irions dans son salon pour parler, nous en avions besoin tous les deux. Pour ça, il fallait le lâcher, mais je ne voulais pas le faire. C'était lui qui devrait se débrouiller tout seul. En plus, je ne pouvais pas dire que ça me déplaisais... Mon Seth était un beau gars. J'avais vraiment gagnée au loto même si ce n'était pas ma première pensée quand je l'avais mordue. Je m'égarais dans mes souvenirs sombres et un mouvement de Seth me ramena dans la réalité.


Dernière édition par Amys Crane le Ven 3 Déc 2010 - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cullen
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 225
Age du personnage : (17) (239) 22 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiant à l'université moldues Charles de Gaulle de Londres
Signature : Isis
Avatar : HD
Date d'inscription : 03/01/2009
Coup de coeur : 34
Gallions : 8383

MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Mer 1 Déc 2010 - 23:58

« Je n'ai pas cherché à la détacher de moi. Si elle pouvait être surprise de mes progrès dans le contact humain, j'éprouvais la même surprise concernant mon odeur. J'étais toujours à moitié Lycan et je dégageais ordinairement une effluve qui repoussait les autres vampires.

Nous marchâmes – enfin, je traînais Amys vers la porte et elle ne touchait plus le sol puisqu'elle ne se décidait pas à me lâcher – en direction de la porte d'entrée. J'ai profité qu'elle doive ouvrir la porte et m'inviter à entrer pour me soustraire à son emprise. »


Seth et Amys entrèrent à TASKS. Le hall principal était encore en effervescence face au problème du mur qui avait été détruit. Les animateurs étaient en train de rassembler et de confier les enfants aux adultes le temps de trouver un sortilège pour reconstruire la cloison manquante. Il s'agissait visiblement de la séparation frontière entre le bureau d'Egon Sutham et le reste du hall.

Les animateurs se dirigèrent vers le bureau sans avoir encore le temps de croiser Seth.

Il suivit Amys jusqu'à un tas de gravas. Elle aurait pu tout mettre dehors. Ca ne lui aurait rien coûté. Il suspecta que la sauvegarde de sa tenue vestimentaire était en cause et fit une moue boudeuse avant de se pencher pour ramasser les pierres les plus grosses et les sortir. Il entassa le tout en quelques minutes devant la porte, sur le trottoir.

Face aux regards éblouis et admiratifs des plus jeunes, Seth se sentit soudain très mal à l'aise. Il n'avait jamais fréquenté un enfant de sa vie. Quant aux adultes, leurs yeux semblaient reprocher à Amys d'avoir amené un de ses semblables qu'ils ne connaissaient pas dans leur lieu si protégé. Plusieurs des adultes prirent un ou deux enfants en charge pour les tenir éloignés du nouveau venu. L'hybride se tourna vers Amys pour qu'elle agisse et trouve quoi faire. Le présenter ou disparaitre dans un bureau ou dans une pièce où ils auraient pu avoir un peu plus d'intimité. C'est à cet instant qu'il sentit une petite chose fleurant adorablement bon lui tirer sur le bas du pantalon. Ca devait avoir dans les quatre ans, des couettes, un pouce dans la bouche et ça avait de la morve au nez. Seth fit un mouvement de recul assez léger pour que la petite le lâche mais elle ne sembla pas comprendre l'invite du vampire.

- T'es qui monsieur ?

Tous les regards étaient posés sur le vampire et l'enfant. Etant rentré au bras d'Amys, Seth paraissait bénéficier d'un quota de confiance raisonnable mais pas suffisant puisqu'il vit plusieurs des sorciers mettre la main à la poche en la quête de leur baguette. La sienne était enfermée dans une boîte, au Clocher, sa maison située dans la forêt qui entourait Poudlard. Il ne l'avait plus utilisée depuis des décennies, souhaitant se soumettre à la loi sorcière selon laquelle les vampires ayant été sorciers avant leur transformation n'avaient pas le droit de posséder de baguette. Celle-ci devait être détruite. Seth ne l'avait pas brûlé mais respectait l'amendement.

- Tu sais même pas pa-lé ? Questionna-t-elle encore, sans ôter son pouce de sa bouche ce qui amplifiait son zozotement.
- Si... si je parle, dit finalement Seth d'une voix monocorde. Je m'appelle Seth. Je suis... l'enfant d'Amys.

Ca, c'était pour énerver Amys. Tiens ! Prends-toi vingt ans dans le pif. La blague eut l'effet d'une bombe. Tous les enfants en même temps poussèrent un cri de surprise, épatés :

- Hooo ! Amys elle a un grand enfant comme toi ?!

Seth hocha la tête en essayant une nouvelle fois de délivrer sa jambe mais l'enfant n'avait pas encore décidé de le lâcher. Elle renifla. Seth était persuadé de l'avoir vue s'essuyer machinalement son nez coulant dans son pantalon. Il roula des yeux désabusé. Il chercha une nouvelle fois l'aide d'Amys, en la priant du regard. Les adultes ne bougeaient toujours pas. Pour l'instant, il n'était que Seth, un vampire qui avait aidé à débarrasser le hall des gravas et qui était le fils d'Amys. De leur côté, les adultes avaient compris la référence: Seth était la progéniture d'Amys.

Plusieurs d'entre eux retournèrent à leur activité, considérant qu'il n'y avait pas péril en la demeure. D'autres restèrent. Probablement pour savoir comment Seth parviendrait à détacher la sangsue de quatre ans de son blue jean.

- Son enfant ?! répliqua la gamine aussi surprises que les autres. Ca veut dire que t'es un bébé, tu prends des biberons ? Moi voui !
- Pas moi.
- Comment tu fais pour manzer du lait alors ?
- Je ne bois pas de lait. Je...


Seth sentit comme un froid dans la salle. On avait l'air de le prier de s'abstenir d'expliquer les détails de son mode de nutrition. Il ne comptait pas le faire. Il n'était pas complètement stupide. Bien décidé à se débarrasser de la petite fille sans l'aide d'Amys qui ne daignait pas le sortir de ce mauvais pas, il s'agenouilla. L'enfant lâcha enfin sa prise et sourit à Seth de le voir ainsi à sa hauteur. Elle fit la timide, n'osa plus le regarder dans les yeux et téta son pouce avec manière en se tortillant dans un simulacre de gêne :

- Je suis allergique au lait. Je n'aime que les choses sucrées.
- Des bonbons ?
- Un truc comme ça, ouais. Tu t'appelles comment ?
- Emily.
- Emily, je suis enchanté de faire ta connaissance. Dis-moi un secret : elle est gentille, Amys ?


L'enfant sourit et retira son pouce de la bouche, s'élança affectueusement dans les bras de Seth qui en resta pétrifié. En dehors de son appréhension du tactile, l'odeur d'un enfant était atrocement attirante. Il ne comprenait pas comment Amys parvenait à se retenir dans un tel endroit. Il resta tétanisé, les bras écartés, agenouillé, pendant que la petite lui disait un secret, que même à cette distance, Amys serait capable d'entendre :

- Elle est rigolo, Amys ! Elle fait le clown et des fois elle est fassée mais c'est que pour de faux ! Ssssut ! Faut pas l'dire !

- Amys... murmura Seth, toujours incapable de bouger, retire-moi ça des bras... s'il te plaît.

Il était au bord de l'étouffement. Pour qu'Amys comprenne mieux l'urgence de la situation, il murmura de manière inaudible pour l'oreille humaine :

- J'étais venu te proposer d'aller chasser pour renouer avec les vieilles habitudes... je n'ai pas mangé depuis deux jours...






Dellamore Dellamorte
Chi vive nella speranza, muore a stento

Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12604

MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Jeu 2 Déc 2010 - 19:00

"Pitié, non, pas aujourd'hui..."

Bam : bruit mat d'un front qui s'écrase, sans douceur, contre une surface plane et non encombrée d'objets divers.

"Aïe !"

Résultat d'un front qui s'écrase sans douceur contre une surface plane et non encombrée d'objets divers. Mais le bruit qui avait fait vaciller les fondations des locaux de l'association non plus n'était pas quelque chose que Natacha avait rêvé. Du moins, elle n'arrivait pas à le croire, ça ne la choquait même plus de considérer comme possible qu'un mur avait rendu l'âme. Il se passait tellement de trucs bizarres ici, qu'une de plus ou une de moins, ça ne changeait pas grand chose à l'affaire. Il lui fallait donc abandonner ce qu'elle faisait avant le chute du mur pour faire son devoir et constater les dégâts, que cela lui plaise ou non. Parfois, elle se disait qu'il valait mieux rester dans son lit le matin plutôt que d'aller bosser, comme aujourd'hui.

A peine avait-elle rejoint le couloir que Natacha croisa Ariane, plus affolée que jamais. En voila une qui avait moins l'habitude des drames, courants à TASKS.


- Qu'est-ce qu'il s'est passé cette fois ?!
"Aucune idée, je comptais bien m'y rendre pour déterminer le montant des frais à engager pour les réparations," répondit-elle en emboitant le pas à sa supérieure.

En ce moment, Natacha voyait l'association que comme un amas de chiffre, de charges et de factures à régler. Une horreur sans nom. Le soir en se couchant, elle voyait des chiffres, quand elle fermait les yeux, elle voyait défiler des colonnes de chiffre... Tout ce que la magie ne pourrait pas réparer renforcerait son cauchemar. Quelle journée de cacahuète !

Le hall d'entrée s'était transformé en champ de bataille, la poussière soulevée par les gravas n'avait pas encore fini de retomber quand les deux femmes arrivèrent, bouche bée, contemplant sans y croire les dégâts. C'était encore pire que la cuisine retournée, parce qu'il n'y avait rien de trop grave à remplacer, rien de dramatique quand on le comparait avec l'événement d'aujourd'hui. Avant de disparaître, Amys avait donné quelques consignes puis s'était éclipsée. C'était bien elle ça ! Inspecteur des travaux finis, car quand il s'agissait de mettre la main à la patte, on se demandait toujours où elle disparaissait. Après avoir poussé trois gros soupir qui avaient dû s'entendre à l'autre bout du pays, Natacha se décida à s'occuper des gnomes, tandis qu'Ariane, s'étant remise de ses émotions, prenait la tête des opérations pour le déblaiement.

Première chose à faire pour l'ancienne étudiante, éloigner les monstres du coin plus que potentiellement dangereux et empêcher les inconscients de mâchouiller du plâtre.


"Ne mange pas ça ! Ce n'est pas comestible voyons, tu vas être malade !"

Ils étaient surexcités et Natacha eut quelques difficultés à canaliser les ardeurs de la joyeuse troupe et à connaître le fin mot de l'histoire et surtout le responsable de tout ce chambardement. Elle garda les remontrances pour plus tard, en privé, elle n'avait pas la tête maintenant à ça. Dans l'agitation, Natacha ne remarqua pas immédiatement la disparition d'un gnome. Ce n'est qu'en sentant la tension soudaine qu'elle comprit que quelque chose avait foiré quelque part. La petite Emily, nouvelle arrivante, avait quitté le périmètre immédiat pour s'approcher de la connaissance amenée par Amys (qui avait déblayé ! La connaissance bien sûr, pas Amys...). Bon, bon, ça, c'était une situation pour Super Natacha.

"Le premier qui bouge, il ira se coucher sans manger ce soir, c'est compris ?"

Qui ne dit mot consentant, l'animatrice put se concentrer à dénouer le drame. Égale à elle-même, faisant assez confiance à Amys pour ne pas leur amener un vampire complètement timbré à TASKS, qui risquerait de s'en prendre à l'un des enfants un peu trop collant, Natacha s'avança au devant des problèmes et peu gênée ou tendue, contrairement à ses collègues, souleva du sol Emily, lui fit faire un demi-tour dans les airs avant de la reposer par terre.

"Ce n'est pas poli de sauter dans les bras d'un inconnu, maintenant, file rejoindre les autres."

Pas contrariante pour deux noises, contente d'avoir avoué son secret à qui de droit, Emily trottina jusqu'à ces petits camarades, qui s'empressèrent de l'entourer pour connaître tous les détails qu’ils auraient éventuellement zappé dans le feu de l'action. Mais jeune comme elle l'était, Emily ne leur était pas d'un grand secours et ils continuaient, tous sans exception, à regarder Seth avec des yeux de merlan fris.

"Merci de nous avoir aidé à débarrasser. Nous allons finir maintenant. Et désolée pour Emily."

C'était rare, mais ça existait les insensibles qui ne fondaient pas devant les bouilles des monstres de TASKS !

"Tu es libre Amys, on va se dérouiller. Personne ne voudrait que tu te casses un ongle dans la bataille," finit-elle, gentiment moqueuse envers la vampire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Ven 3 Déc 2010 - 0:05

Ha! Évidemment qu’il allait faire son fier et aider à se débarrasser de tout les débris que l’accident avait causé. Je m’accoudai contre le battant de la porte pour le regarder faire. Quand il eut finit je sentis un sourire mielleux se dessiner sur mes lèvres. Décidemment, ce n’était certainement pas moi qui lui avais enseigné à être de nature gentille et généreuse. Bah, selon moi ce n’était qu’une perte de temps. Ce ne sont que les plus forts qui survivent au bout du compte et ça je le savais très bien. Les humains étaient beaucoup trop sensibles, s’en était même déprimant. Si j’aurais dis ça tout haut quand Egon serait là il aurait trouvé un moyen pour me faire changer d’avis, mais seulement un peu. Il reste que les habitudes et les convictions ne changent pas si facilement. J’étais comme ça après tout. Un vrai vampire pur laine!

Ça y est. Les sales petits monstres avaient entourés mon protéger. La nouvelle, la plus téméraire de toutes ou plutôt la plus insouciante du danger, était allé au devant des autres et s’était cramponnée comme une sangsue sur Seth. Le pauvre. Il allait être encore plus troublé que d’habitude par toutes les nouvelles têtes qu’il voyait.

Quoi?!? Les yeux ronds je lançai un regard meurtrier à Seth qui venait d’inventer qu’il était mon enfant. D’accord ce n’était pas totalement faux mais pas totalement vrai non plus. Je l’avais créé, pas enfanté. Cette pensé me répugna et je me passai une main sur le visage, l’air surement ennuyée. J’avais déjà remarqué que tout les sorciers présent c’était empresser de lâcher leur baguette quand ils avaient compris que Seth était ma progéniture. Au moins ça de positif dans tout ce bordel.

À ma grande surprise, Seth demanda à Emily si j’étais gentille. Un sourire en coin m’échappa lorsqu’elle répondit que j’étais drôle et que quand je me fâchais ce n’était jamais vrai. Cette Emily était rendu mon chouchou. Quelle fillette adorable…

C’est alors que ma collègue Natasha entra avec ses grands airs. Pfft, elle se prenait toujours pour une autre et elle essayait toujours de l’impressionner. Pauvre créature...

Mon « enfant » me rappela à l’ordre en me suppliant de l’aider car il n’avait pas encore chassé. Ah là bravo! C’était vraiment stupide de ma part de ne pas avoir pensé à lui poser cette question avant d’entrer dans un endroit remplis d’enfants si succulent. À mon tout début à TASK moi-même j’avais eu de grande peines à résister à ce fumet si envoutant. Ça devait être vraiment pénible pour Seth en ce moment.

Natasha se précipita pour libérer Seth avant que j’intervienne et je la remerciais d’un hochement de la tête discret. Puis, comme d’habitude, le buffet ambulant ajouta une petite pique à mon intention. Ayant déjà les nerfs à vif à cause de Seth. Une envie de plonger mes dents dans la chaire tendre de son cou me fit frissonner. Je me contentai de lui répondre dans un grondement.


-C’est vrai que toi t’es plutôt du genre à jouer dans la boue que moi. Je te laisse ces travaux puisqu’il est évident que tu les ferais mieux que moi…

Sans attendre sa réponse, j’entrainai Seth vers mes logements. Une fois hors de vue de tous je lui frappai l’épaule juste assez fort pour qu’il aille mal, l’air joueuse.

-Alors comme ça je suis ta mère? Minaudais-je. Tu as été très gentil tout à l’heure, qu’est-ce que tu veux en récompense mon chaton?
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cullen
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 225
Age du personnage : (17) (239) 22 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiant à l'université moldues Charles de Gaulle de Londres
Signature : Isis
Avatar : HD
Date d'inscription : 03/01/2009
Coup de coeur : 34
Gallions : 8383

MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Mer 8 Déc 2010 - 18:49

- Arrête les « mon chaton », Amys, je ne suis pas un chat.

Seth avait toujours eu du mal avec les sobriquets. Il avait beau adorer les animaux, magiques et non magiques, l’idée d’en être un 50% de son temps lui était suffisamment insupportable pour qu’il acceptât, sans ciller, qu’on lui balance du « mon chaton » à tour de phrases. C’était un aspect d’Amys qui l’enquiquinait réellement. Il n’avait de cesse de le lui répéter que ça l’énervait. Non seulement ça l’énervait mais en plus il n’aimait pas ça. Et elle n’avait de cesse d’ignorer son avertissement. Un jour, il lui en donnerait un, horrible et stupide, et que son amie Solace se ferait un plaisir de disperser dans la Résistance et le cercle social d’Amys.

Il regarda autour de lui l’espace d’Amys et alla s’effondrer sur un canapé, se sentant plus à l’aise dans cet espace clos et fermé aux enfants. Il sourit à sa créatrice en balançant sa tête en arrière sur le dossier :

- Mère, ça te va particulièrement mal. J’admets. Mais tu as l’air de t’en sortir très bien avec ces enfants. Je n’arrive pas à croire que tu résistes à leur fumet. Je crois que j’en suis incapable encore. L’idée de ce sang sucré et pur...

Seth s’interrompit. La pensée du nectar rare que représentait le sang d’un enfant lui brûlait la gorge et risquait d’aviver sa soif. Il chassa les images des petits êtres de sa tête et se racla la gorge pour faire passer la sensation de brûlure.

Pour répondre à Amys, il vrilla son regard dans le sien et lui expliqua la raison de sa présence, bien que celle-ci coulait de sens. Pour introduire son récit, il lui concéda enfin :

- Tu m’as manqué. Je suis revenu de mon dernier voyage dans le temps cet été. Je suis resté à une époque passée. 40 ans, je crois... je ne compte plus. Puis, j’ai fait un dernier bond dans le futur sachant que je n’y verrai rien de bien différent de ce que j’avais pu en voir la première fois. A l’exception que cette fois je suis revenu avec un invité... Liam. C’est horrible, Amys, se rit Seth ironiquement, je vis en sandwich entre deux versions de mon frère. Celle du présent, à laquelle je ne parle plus... je t’expliquerai plus tard, maintenant, je ne veux pas ; et celle du futur, un grand blond infernal de 28 ans. Pour le moment, il se débrouille comme il peut. Il est caché quelque part à Londres. Puis, j’ai perdu le médaillon... je ne peux plus voyager dans le temps et le ramener à son époque, révéla-t-il. Le médaillon avait été un cadeau de Sacha du futur pour permettre à Seth et Noah de voyager dans le temps pour essayer de résoudre le conflit avec Antarès et de sauver Isis d’une mort certaine. Sacha avait fini par offrir le médaillon à Seth qui l’avait perdu sans savoir comment alors qu’il revenait en 2012.

Seth tendit sa main à Amys pour l’inviter à venir s’asseoir près de lui. Il avait envie de la savoir à l’écoute et présente à sa narration :

- En revenant, je n’ai vu que ma sœur... et Liam, et Eden. Nous ne sommes plus ensemble. Puis, j’ai erré... je suis allé aux Etats-Unis...

Un petit sourire naquit sur les lèvres de Seth à la pensée de son périple dans le pays de l’Opposition. Un jour, il faudrait qu’il y retourne. Pour s’excuser. Le sourire fut bref et Seth continuait à raconter son histoire à Amys et la raison pour laquelle il avait mit tant de temps entre août et novembre pour venir la voir.

- Et je suis retourné au Clocher. J’ai rencontré Isis... en discutant avec elle, j’ai compris qu’elle ignorait que tu étais le vampire qui avait accompagné Egon à Myr.

La voix de Seth se maintenait, grave et timbrée mais Amys pouvait y percevoir une once de reproche. Il aurait préféré qu’ils ne cachent pas une telle chose à Isis mais cela leur appartenait. Il ne se sentait pas le droit de les juger.

- Au fil du temps passé près d'elle, j’ai compris que j'avais envie d’appartenir à la Résistance. Dans le futur, Egon est Résistant. Je suppose qu’il appartient déjà au mouvement aujourd'hui. Or, d’après votre lien, je ne t’imagine pas le quitter des yeux une seconde. J’en ai déduit que tu appartenais toi aussi à la Résistance et j’ai besoin de toi pour m’y faire entrer. J’ai rencontré Sacha de Lansley qu’il m’a dit qu’il acceptait que j’entre dans la Résistance à condition qu’Egon, toi et un certain Grant acceptent mon adhésion. C’est la deuxième raison de ma présence ici. Je voudrais que tu lui écrives ou que nous allions le voir. Je veux, insista-t-il, être près de toi et travailler pour la Résistance. Ne me refuse pas ça.

Je n’ai pas terminé, ajouta-t-il en la regardant intensément dans les yeux :

- La troisième raison de ma venue est...

Seth sourit d’un sourire sagace et mutin :

- liée à la première raison : toi. Tu me manques et nos parties de chasse me manquent. Que dirais-tu d’une échappée belle... un traque comme on n’en a plus fait depuis des années.

Un large sourire illumina les traits du vampire qui était certain qu’Amys ne refuserait jamais une telle invitation.

- Si tu es d’accord, réglons le détail de la Résistance et partons sur le champ... je te raconterai mieux ce qui m’est arrivé depuis mon retour et tu me diras comment se passe ta vie entre TASKS, la Résistance... et Egon.






Dellamore Dellamorte
Chi vive nella speranza, muore a stento

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Ven 17 Déc 2010 - 23:25

Je savais bien qu'il déestait ça mais je ne pouvais pas m'en empêcher. J'étais méchante et je ne pouvais pas changer du jour au lendemain. Et quel vampire ne l'était pas après tout? Nous pompons le sang des humains, comment on peut être gentil en pompant la vie des autres? Franchement, je ne savais pas la réponse et je n'étais surement pas prête à l'entendre. À chaque fois que je ne pouvais pas tenir ma langue je me sentais mal, très mal si c'était à Seth à qui je faisais de la merde. J'avais toujours parlé sans réfléchir et ça ne m'avais jamais vraiment donner du trouble jusqu'à temps que je me suicide et que je comprenne certaine chose en Myr. Pouah! Et dire que je pensais maintenant que mon voyage en enfer avait été bénéfique pour me faire une belle mise au point avec ma conscience, c'était d'un ridicule! Je savais par contre que j'avais pu blesser des personnes à qui je tenais sans m'en rendre compte, comme maintenat. Je devais essayée de travailler cet aspect de ma personalité et c'était en passant sur mon orgueil que j'y arriverais.

Je n'avais pas remarquée qu'on était déjà rendue dans mes appartements, trop tête en l'air pour le savoir. Heureusement que j'avais repris pied dans la réalité sinon Seth aurais été obliger de me ramener à l'ordre et je ne voulais pas. Je le regardais s'effondrer sur mon canapé, il me sourit et j'ai eut une drôle de pensée en remarquant que mon protégé était vraiment beau pour un môme de 17 ans. À cette pensée je n'ai pas pu m'empêcher de lui sourire en retour. Il me dit alors que ça m'allait effectivement pas très bien comme qualificatif et je n'ai pu que lui sourire encore plus. Cependant, il ne resta pas bien longtemps en place car j'avais remarquée qu'il avait les prunelles d'un vampire qui avait faim et que sous le souvenir de l'odeur des enfants, il avait paru un peu trop assoifé à mon gout. Seth me tendit la mains et je la pris sans gêne en m'assisant à son coter. Je gardais sa main entre les miennes et la retourna pour suivre ses veines sur son bras de mon doigt. Je voyais particulièrement bien le sang pulser contre sa peau et ça me donna le courage de me faire pardonner mon le "mon chaton" qui l'avait énervé. Toujours en faisant le même trajet sur son bras je lui dit enfin.


-Pardonne moi de t'avoir appeler mon chaton, je ne pense pas toujours avant de dire des choses et je ne voudrais pas que ça te blesse Seth... Je tiens trop à toi pour que simplement à cause de mes conneries on s'éloigne l'un de l'autre...

Il me rassura et je pu lever la tête et le regarder en face, cessant de caresser son bras, mais en gardant toujours sa main dans la mienne. J'avais besoin d'une certaine proximité avec lui, il n'y avait rien de sexuel là dedans mais je voulais le savoir ici près de moi, c'était tout. Il me raconta pourquoi il avait mis autant de temps avant me rejoindre et je l'écoutais, sans l'interrompe en songeant à tout ce qu'il avait vécu sans moi à ses coters. Je me sentais presque jalouse de ce Noah à cause qu'il avait pratiquement passé plus de temps en compagnie avec Seth que moi. Je voulais être celle qui avait vécu le plus de chose avec lui. Quoi? Il avait perdu le médaillon? Eh merde quel gaffe! Il a du voir dans mon regard un reproche, car il eut l'air navré, je ne dis rien cependant, un bon point pour moi.

Pour une surprise, ça s'en était une! Il n'était plus avec Eden! Non, pas possible! Ils avaient toujours eut l'air de bien s'entendre et Seth avait l'air de l'aimer comme un fou. Qu'est-ce que cette nullarde lui avait bien fait? Si cette bonne femme lui avait fait de la peine je ne sais pas ce dont je serais capable. D'accord, je le savais très bien, je lui arracherais la tête avec plaisir après m'être délectée de son sang. Franchement pourquoi aurait-elle quittée Seth, il était parfait! Elle allait le payer cette nana!


-Quoi tu n'est plus avec Eden?? Qu'est-ce qui s'est passé? Franchement, là j'avoue ne pas comprendre...

Il avait enchainé avec Isis. Elle ne savait pas que j'étais la belle vampire qui avait accompagné Egon en Myr. Pauvre petite chose, tellement de gens omettait de lui dire des trucs importants. ce n'était pas moi qui allait me plaidre par contre. Je l'ai jamais aimée, j'aurais voulu mon ami pour moi toute seule et en plus cette fille s'approchait de MON Seth? Alors là, la prochaine fois que je la verrais ça allait barder. Elle voulait me piquer tout ceux à qui je tenais ou quoi? J'ai lachée la main de Seth quand il m'avait dit qu'il était venu voir Isis avant moi. Alors quoi je passais deuxième maintenant? Bon d'accord ce n'était pas ce qu'il avait exactement dit mais ça me faisais quand même vachement mal.Il me dit ensuite qu'il voulait entrer dans la résistance pour être près de moi. Malgré ma rancune j'ai eu un faible sourire. Ça ne devrais pas être très difficile de le faire rentrer dans la Résistance. C'était comme si c'était déjà fait. J'étais sur le point de le couper mais il me dit que ce n'était pas tout.

Ah il voulait chassé? Bien,bien, bien. J'étais déjà debout. Une excitation enfantine m'envahis. J'adorais mes partie de chasse avec Seth, non mais il fallait vraiment chassé au moins une fois dans sa vie avec un hybride, c'était formidable! J'ai eu une moue deçu quand il me dit qu'il voulait régler les détails de son adession avant de partir. Au moins ça me ferait une bonne raison pour aller voir Egon, pas que j'en ai besoin...

Je lui sauta dans les bras et lui plaqua un gros baiser sonore sur la joue en souriant.


-Je savais que tu n'étais plus capable de te passer de moi mon coquin! Ça va être facile de te faire entrer j'en suis sure! Après tout Egon me fait confiance et Grant c'est un bon pote alors... Je souris de nouveau et l'enlaça encore une fois, juste pour le taquiner. Je te promet de tout te raconter après. Allez viens on va s'occuper de ton entrée...
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cullen
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 225
Age du personnage : (17) (239) 22 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiant à l'université moldues Charles de Gaulle de Londres
Signature : Isis
Avatar : HD
Date d'inscription : 03/01/2009
Coup de coeur : 34
Gallions : 8383

MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   Ven 7 Jan 2011 - 14:22

Quelques minutes plus tard, Amys et Seth montèrent dans le Poudlard Express. Le train était vide dans ce sens. A part quelques étudiants qui faisaient la navette entre leur lieu de stage à Londres et Poudlard, la majorité des compartiments étaient déserts.

Seth n’avait pas la moindre idée sur le lieu exact où Amys comptait l’emmener. La dernière fois qu’il avait vu Sacha, c’était aux abords du château. Se pouvait-il que la Résistance y ait fondé leur quartier général ? Ca aurait été audacieux. Quoique, si près de L’Ombre et de La Rose, qui oserait venir les y chercher. Depuis le Combat Blanc, les barrières magiques avaient été renforcées. Surtout qu’on comptait de nombreux visiteurs quotidiens du côté universitaire, dans le Café Campus ou dans les amphithéâtres. La sécurité y était optimale.

En effet, à la descente du train, ils disparurent rapidement et coupèrent Hogsmead par la forêt. Ils arrivèrent près de l’arbre où Seth avait revu Isis pour la première fois depuis longtemps. Amys prononça un password en touchant un certain endroit du tronc à trois reprises et soudain les contours d’une entrée se dessinèrent. C’était une porte. Ils s’y engouffrèrent. Le début du passage secret était plongé dans les ténèbres mais les deux vampires n’avaient qu’à ajuster leur vue à la nuit pour y voir plus clair. A leur vitesse, ils atteignirent bientôt un corridor plus large et déjà mieux taillé et décoré que les couloirs caverneux qu’ils venaient de traverser. Plusieurs torches flamboyaient le long des murs. Ils commencèrent à croiser des Résistants. Ils provenaient tous plus ou moins du même endroit. Amys poussa enfin une dernière porte et ils entèrent dans un tout autre monde. Une salle richement parée quoiqu’un peu vide. Une table de réunion en vieux chêne cirée trônait au milieu de la pièce. Elle était encadrée par plusieurs chaises. Des Résistants étaient en grande discussion. Parmi eux, Seth y reconnu Sacha, Egon et Solace. Son fils était assis sur ses genoux et jouait à essayer d’attraper les parchemins déroulés et éparpillés sur la table. De temps en temps, Sacha reculait du rebord pour empêcher l’enfant d’atteindre son but.

Seth avait le souffle coupé. Ce n’était pas tous les jours qu’on avait en face de soit l’un de ses meilleurs amis dans sa version moins dix ans. C’était la première fois que Seth était en présence de Noah enfant. S’il avait eu un cœur qui bat, il se serait emballé de nostalgie et de joie. Mais le vampire resta à sa place et laissa Amys prendre les devants.
Elle n’en eut pas vraiment le temps. Sacha venait de lever le regard sur eux. Un sourire était accroché aux coins de ses lèvres. Sans se lever, il s’adressa aux autres Résistants assis autour de la table, interrompant ainsi ce qui avait l’air d’être une réunion :

- Egon, Emmett, je vous présente Seth Cullen, s’amusa-t-il.

Egon tiqua mais pas Emmett qu’il ne connaissait pas. La petite excursion nocturne d’Isis avait peut-être été découverte, songea-t-il. En quelles autres circonstances avait-il pu entendre parler de lui ? La réponse arriva. Egon, sans se lever non plus, se tourna vers Seth. Il posa son coude sur la table et y posa sa tempe cependant qu’il détaillait Seth du regard.

- Tu es la progéniture d’Amys. C’est à toi que Caleb Sutham a demandé de protéger Isis le jour du Combat Blanc... tu savais déjà à cette époque. Et tu n’as rien dit.

« Ca sonnait comme un reproche pourtant le sorcier avait l’air étrangement décontracté. Je compris que Noah lui avait tout raconté avant de disparaître. Tout... je ne crois pas. D’après ce que j’avais compris, si lors du voyage dans le temps de Noah vers 2008 Sacha avait demandé à son fils de dire toute la vérité à son double du passé, Egon avait quant à lui insisté pour ne rien savoir. Noah avait-il désobéit à son parrain ? »

Seth se tenait toujours droit et immobile. Il les laissait s’amuser de sa présence. Solace n’avait pas osé bouger. En temps normal, le vampire était pourtant particulièrement loquace et intrépide.

- Bonjour, je m’appelle Emmett, dit ce dernier en tendant sa main vers Seth pour le saluer. Emmett était le seul qui s’était levé par affabilité à l’entrée d’une dame et de son invité. L’homme restait cependant sur ses gardes. Seth sentait sa perplexité luire dans son regard amène.

Seth regarda la main tendue puis releva lentement son visage vers Emmett :

- Je m’excuse... je ne peux serrer votre main. J’ai du mal avec le contact physique. Mais je vous remercie de me recevoir.

Sacha coupa court et se leva pour rejoindre Emmett et Seth en bout de table :

- Seth est venu me voir. Il désirait intégrer la Résistance.

« La présence de Noah me met mal à l’aise. Je le regarde furtivement. Je ressens l’étrange envie de le prendre dans mes bras, pourtant, je ne supporte pas les enfants et leur odeur exquise. Il est mon meilleur ami en devenir. C’est perturbant. »

- Grant, j’ai besoin que tu valides sa demande. Seulement si Egon n’a rien contre la présence de Seth parmi nous.

Noah tendit sa main vers Seth, comme le jeu qu’il faisait à table pour essayer d’attraper les parchemins. Il lui effleura le poignet :

- T’es froid, monsieur ! S’exclama-t-il hilare. Pôpa, c’est un vampire comme Soulèce ?

Sacha hocha la tête mais recula son fils du contact de Seth. Grant, sans se lever, regardait Seth avec intensité. Ce vampire avait la capacité de lire dans les pensées de son entourage. Il n’était pas sorcier, il était un vampire issu de moldu, mais certains d’entre eux avaient d’étranges capacités qui venaient s’ajouter à celles que le statut de vampire leur conférait déjà. Sacha avait le même don sauf qu’il lui était impossible de lire dans les esprits des vampires. Habituellement, l’Amiral se chargeait d’effectuer ce petit « scannage » mémoriel chez les nouvelles recrues qui comptaient intégrer la Résistance anglaise et fréquenter le QG quotidiennement. Une assurance de leur intégrité.

C’était la raison pour laquelle il avait demandé à Grant de valider la présence de Seth. Car lui-même ne pouvait pas le faire. Si la progéniture de Solace ne décelait chez Seth aucun signe de trahison ou de mauvais desseins, Seth n’aurait aucun souci à se faire. Ainsi Grant visualisa les pensées et la mémoire de Seth.

Pendant ce temps, Egon répondit à la sollicitation de Sacha :

- Je n’ai rien contre son adhésion.

Il souriait enfin et s’était redressé. De toute évidence, il ignorait qu’il y avait peu, le vampire avait emmené sa petite amie en chasse. Isis était parvenue à garder le secret.

- Et moi je ne vois rien de spécial le concernant, ajouta Grant. Si on excepte qu’il vous connait déjà tous les deux dans vos versions futures et qu’il est le meilleur ami de ton fils, Sacha.

Seth écarquilla les yeux. Il était soufflé par cette révélation et venait de comprendre le don de Grant. Qu’est-ce que l’étrange vampire était encore allé puiser dans son esprit ? L’idée que sa vie puisse être ainsi ouverte à tous les vents l'insupportait, le heurtait, mais s’il fallait en passer par là pour être accepté parmi eux, il la fermerait. Une discussion prochaine avec Grant s’imposait. Il voulait savoir ce que Grant avait vu exactement. Ce pouvoir était démentiel et dangereux. Chacun avait des secrets et une vie, même s’il n’avait rien à se reprocher qui pût lui interdire l’accès à la Résistance, l’histoire d’une personne était intime. On devait avoir le choix de la partager ou non.

- Noah et Seth sont amis ?
- Oui. J’ai entendu le prénom « Caleb Sutham » et bien c’est le pseudonyme que prendra ton fils quand Egon et toi lui demanderez de voyager dans le passé pour essayer de déceler l’origine du conflit avec Antarès. Si je peux vous faire gagner du temps, à part avoir réussi à sauver Isis, ce qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui, sa mission n’a abouti à rien... sauf à renforcer leur amitié.

Le regard de Sacha se rabattit sur Seth. Il le vit différemment mais ne partagea pas sa pensée. Noah suivait distraitement la discussion. Comme il sentait qu’on parlait de lui, il regardait son père pour essayer de déterminer la façon dont il devait ressentir le dialogue des adultes. Finalement, Sacha sourit et retourna à sa réunion. Emmett suivit, toujours aussi perplexe. Egon salua Seth d’un petit geste de la main et se replongea dans les parchemins :

- Amys, Seth, nous avons une réunion. Seth, sois le bienvenu parmi nous. Nous discuterons de tout ça plus tard...

Il les congédiait poliment.

Juste avant de partir, la voix de Grant résonna dans l’esprit de Seth :

« Ne te froisse pas contre ces manières. Je ne parviens à lire que ce qu’on veut bien me donner. Ton esprit était ouvert, j’ai pu facilement m’y faufiler vers les informations dont j’avais besoin. Le reste t’appartient et je ne partagerai pas ce que j’ai pu y lire et qui ne concerne personne... Je leur ai partagé ce qu'ils avaient besoin de savoir et de comprendre. »

Seth hocha la tête rapidement mais ses excuses ne retiraient rien à l’impression horrible d’avoir été déshabillé devant tout le monde.

Amys et lui quittèrent le QG après qu’elle lui ait expliqué la manière dont il pouvait aller et venir vers le QG quand bon lui semblerait.

Quand ils furent dans la forêt, Seth se décontracta un peu et la relança :

- Bon... Chasse ?






Dellamore Dellamorte
Chi vive nella speranza, muore a stento

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mademoiselle Amys Crane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mademoiselle Amys Crane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mademoiselle "LYLY"
» Île au crane + Maudit Graal
» Mademoiselle Alice Hargreaves .
» Les aventures de Mademoiselle Petra
» La formidable Fumerie de Mademoiselle Tan [Fermée par la Marine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Royaumes Unis de l'Opposition :: The United States of Antarès (USA) :: Les Etats-
Sauter vers: