ConnexionConnexion  PortailPortail  AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Expériences (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damien Mustang
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 1300 ans et des poussières
Habitation : Le Pourpre, Londres
Avatar : Psykie
Date d'inscription : 10/02/2010
Coup de coeur : 16
Gallions : 5455

MessageSujet: Expériences (PV)   Jeu 18 Nov 2010 - 23:31

Institut de recherche magique Ivanovski, Russie, département expérimental, 13h28

Le cobaye hurlait sous le regard froid de ses tourmenteurs, impassibles derrière une vitre épaisse renforcée par magie. Herbert Vans, responsable de l’Opposition en charge des projets de recherche en Russie, le professeur Arthur Bishop, maître des lieux, et Damien Mustang, venu en tant que consultant. Tous trois étaient extrêmement différents l’un de l’autre. Vans était un sorcier plus habile en politique qu’en magie, Bishop était cracmol mais avait des dons prodigieux dans la recherche magique théorique, laissant à d’autres le soin de passer à la pratique, et Mustang, lui, était un vampire âgé de plus de mille trois cents ans. Ils avaient toutefois un point commun, celui d’ignorer absolument la morale et de ne tenir aucun compte de la souffrance du jeune homme qu’ils voyaient à travers la vitre.

Celui ci était un gosse des rues, ramassé là par quelque rabatteur et vendu pour trois fois rien aux chercheurs de l’Opposition. Car l’institut de recherches Ivanovski n’arrivait plus à se procurer assez de sujets dans les prisons et c’était une véritable chasse à l’homme qui s’ouvrait la nuit tombée dans les rues de Moscou, et malheur à ceux qui étaient seuls quand venaient les hommes de l’institut. Et si certaines personnes bien informées savaient ce qui se tramait à l’intérieur de l’institut, et par quels procédés on faisait fonctionner tout cela, personne n’osait en parler.

Et pourtant, selon Mustang, quelle dépense inutile. En l’occurrence l’expérience qu’il avait sous les yeux visait à donner au cobaye la possibilité de se transformer en un animagus. L’idée était originale en cela que la transformation et la créature choisie dépendraient du bon vouloir des Opposants qui contrôleraient l’individu. On imagine facilement, par exemple, l’intérêt d’une armée d’animagus loups, ou autre créature belliqueuse, entièrement contrôlés à distance. Mustang avait exigé de pouvoir assister à l’expérience, étant l’animagus le plus accompli depuis plusieurs siècles, le domaine l’intéresserait particulièrement.

Cependant à part des cris, du sang et des larmes, il ne se passait rien d’intéressant. Les sens supérieurement affinés du vampire lui indiquaient le malaise de Bishop qui ne risquait pas seulement de passer pour un incapable. Et évidemment, et cela valait aussi pour Vans, la présence de Mustang, qui pouvait ordonner leur mort sans aucune conséquence, ou les tuer en un claquement de doigt, n’était pas sans leur donner quelque sueurs froides. Mustang était amusé par le manque de contrôle absolu d’eux même dont faisaient preuves les humains.

Et cependant il fut distrait de ses railleries mentales par un cri plus fort que les autres. Le sujet venait de s’écrouler au sol, la bave aux lèvres, tâche noire et sanguinolente dans une pièce cubique d’une blancheur immaculée. Bishop ouvrit la bouche et la referma immédiatement. C’était un grand échec pour lui, et plus encore qu’il ne le supposait. Il trouva finalement la ressource de s’exprimer, d’un ton rien de moins qu’effrayé, sous le regard quelque peu goguenard de Vans, qui en son for intérieur jalousait l’intelligence du cracmol et se trouvait bien aise de sa déconvenue.


- Je… monseigneur je ne comprends pas, pourtant tout semblait indiqué que cette expérience aurait dû… c’est comme si on avait saboté le projet !

Le chercheur n’eut pas le temps de finir qu’une main pâle et fine s’abattait sur son cou, le tranchant aussi sûrement que l’eut fait une hache, dans un grand jaillissement de sang. Vans poussa un glapissement et perdit le contrôle de sa vessie. Le vampire, lui, très calme, prononça un sortilège informulé pour se nettoyer et tourna les talons. Un petit sourire apparut sur son visage. En effet quelqu’un avait saboté l’expérience en introduisant des composés dans le sang du sujet, mais ce n’était pas Vans comme allait le proclamer feu le professeur Bishop, mais lui, Mustang, qui ne souhaitait pas voir l’Opposition se doter d’une nouvelle arme. Quant au meurtre du chercheur… un petit sourire apparut sur son visage parfait. Cela allait accroître la terreur qui entourait déjà le vampire, et le prétexte qu’il allait invoquer, l’incompétence du chercheur, serait à peine contesté. Quant à la manière… brutale peut être, mais incontestablement de nature à marquer définitivement les esprits. Et alors, certaines personnes auraient plus peur de Damien Mustang que d’Antarès, et pourraient ainsi se laisser circonvenir plus facilement. Des pensées fort agréables qui tournaient dans l’esprit du vampire tandis qu’il transplannait pour l’Angleterre

Pub The Leicester Arms, 23h

- La mort du Bishop a fait réfléchir Sitrus, je suis persuadé qu’il voudra se rallier, il est mécontent du manque de reconnaissance des Opposants, et il s’est bien trop compromis avec nous pour faire marche arrière maintenant.

Entre les fumées et les vapeurs d’alcool, deux vampires se parlaient doucement, d’une voix si faible qu’elle en était presque imperceptible, et, n’eut été leurs sens aiguisés par leur nature d’immortels, ils auraient eu bien du mal à s’entendre l’un l’autre. Et ne parlons pas de se voir. Tous les deux étaient engoncés dans des robes de sorcier, noires, épaisses, avec des capuchons masquant intégralement leurs visages sous un voile d’ombre. Ainsi, personne ne pouvait reconnaître Alberto Puello, haut responsable de l’Opposition, haut responsable du contre espionnage d’Antarès, ni Damien Mustang, officiellement dans les meilleurs termes avec le tyran mondial.

- C’est bien, très bien, répondit le vampire millénaire d’une voix légèrement rauque, et pouvez vous me dire si mes projets concernant la fille des Leroy risquent de susciter quelques vagues ? Je parle évidemment de sa future… évolution.

Un bref silence. Puello balaya du regard les alentours de façon discrète, Mustang fit de même et utilisa ses sens arcaniques pour vérifier une énième fois qu’ils n’étaient pas espionnés. De fait, la foule bigarrée du lieu avait mieux à faire que d’espionner deux individus qui respiraient la dangerosité. Mais on ne savait jamais en quel lieu les espions de l’Opposition pouvaient surgir, surtout quand on était un être aussi surveillé que Mustang. Sa méfiance satisfaite, Sollozzo répondit d’un ton assuré quoique toujours aussi bas.

- Aucun problème señor Mustang, je sais de source sûre que ça ne dérangera personne. Leroy père a beaucoup d’ennemis, plus que d’amis, et ils seront tous ravis de voir sa fille… sous influence. Cependant… il vous faudra procéder avec prudence, ils ont des soupçons, quoiqu’ils n’aient aucune idée précise de ce que vous êtes en train de faire.

Bref échange de regard. L’entrevue était terminée, ils le savaient tous les deux. Puello prit l’initiative, se leva, franchit la porte du pub et transplanna. Mustang, lui, rejeta son capuchon – après tout, si on les avait vu ensemble c’eut été fâcheux, mais à présent il n’y avait aucun problème, que des espions de l’Opposition voient Mustang dans un pub, seul, quelle importance ? -, et se fit apporter un verre. Sortant une fiole de son sa robe, il remplit le verre d’un liquide rouge, épais, empreint d’une forte odeur ferrugineuse. Goûtant ce moment de dégustation, le vampire retrouvera un peu de sérénité. Qui s’envola immédiatement quand il sentit un mouvement dans sa direction…
Revenir en haut Aller en bas
 
Expériences (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: