PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Savoir chasser Sacha [PV Allanah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shawn Page
● University ●
avatar

Nombre de messages : 143
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Poudlard - Hawk Wing
Occupation : Etudiant
Avatar : Lara
Date d'inscription : 15/08/2010
Coup de coeur : 38
Gallions : 5482

MessageSujet: Re: Savoir chasser Sacha [PV Allanah]   Ven 26 Nov 2010 - 21:00

« — Et bien tu m’as dit toi-même que tu le connaissais depuis des années et que tu avais vécu quatre ans avec lui. Je suppose que tu en sais beaucoup à son sujet... ses habitudes, ses points faibles, ce qui pourrait l’attirer. Ces choses là... »

Shawn avait déjà exploré plusieurs pistes mais il semblait que, même au sein de l’Opposition, il devait se confronter à une certaine Résistance... Quand il avait suggéré de se servir de Charlotte de Lansley comme appât, Yann Kenston avait fait barrage et cela au prix de sa propre réputation et de la confiance que pouvaient lui accorder ses subalternes. Conscient qu’il devait se jouer des enjeux qui le dépassaient peut-être, il avait renoncé à la piste de madame de Lansley.

La seconde piste la plus évidente était son entourage familial direct : son fils et la mère de son fils. Cette dernière était sous l’emprise d’un Opposant qui, pareillement que pour Charlotte et Yann, avait compliqué l’accession de Shawn aux informations qu’il réclamait. Quant à l’enfant, personne, même pas la mère, selon la seule information que Mordred avait bien voulu lui concéder, ne savait où Sacha l’avait caché.

L’Amiral avait clairement considéré chaque assaille. De son déménagement inopiné, à l’asile de ses proches.

Aux vues de la difficulté qu’il avait à obtenir des informations de ses soi-disant alliés, Shawn s’était fait une raison : personne n’avait envie qu’il parvienne à ses fins. Personne ne désirait qu’un Dschubba arriviste réussisse où d’autres avaient échoué, où d’autres avaient encore un peu peur d’aller.

Comme personne n’avait considéré la question des appâts qui pouvaient fonctionner sur Sacha, sans en demander l’autorisation, il avait lui-même fait le pied de grue devant la maison de Charlotte de Lansley. Après être parvenu à se procurer le dossier de Charlotte, il avait réalisé que son anniversaire était proche. Il comptait sur le romantisme et l’effronterie habituelle de l’Amiral pour le pincer sur les marches de la maison de sa compagne. Le jour venu, il avait même été très prêt d’attraper Sacha – en tout cas, pensait-il que l’ombre dissimulée près du domicile était la sienne – mais il n’avait fait que l’effleurer avant de le voir s’évaporer sous ses yeux. Sachant qu’il n’aurait plus cette chance, Shawn avait laissé tomber l’espionnage du domicile des Leonhart.

La piste qu’il suivait aujourd’hui était la plus sérieuse qu’il avait eue depuis des semaines. Il n’était pas prêt à la laisser tomber. Pour capturer l’Amiral, il devait tout savoir de lui, penser comme lui, le devancer, le comprendre pour anticiper ses prochains gestes. En comprenant ce qu’il était allé faire à Ottawa, Shawn était certain de comprendre après quoi l’Amiral courait ainsi, au risque de se faire capturer.

Allanah, en ayant vécu auprès de lui, devenait un certain atout. Il fallait seulement qu’il fasse le tri dans ce qu’elle savait de Sacha pour deviner quelle information serait utile ou non. Tout pouvait servir. De la marque de corn flakes qu’il prenait le matin à sa plus intime passion. Les passions étaient le point faible de tout le genre humain. Elles menaient parfois à prendre des risques inconsidérés.

« — J’ai exploré la piste de son fils. Impossible de savoir où il a été caché. Celle d’Elinor Redgrave, inexploitable. Quant à sa femme, Kenston la garde jalousement. Bruno me donne champ libre mais les Opposants me barrent la route les uns après les autres. Donc, toi, dis-moi. Que sais-tu que je ne sache déjà ? J’ai listé tout son entourage. La seule personne dont je n’arrive à obtenir aucune information est un certain Emmanuel Grape. Ce type est un vrai fantôme... »

Shawn fit apparaître un autre dossier sur les genoux d’Allanah. Epais et trié avec soin. A l’intérieur, il y avait une trentaine de parchemins. Chacun était une fiche manuscrite de la main de Shawn au sujet de l’entourage ou de personnes ayant côtoyées de près ou de loin Sacha. Des noms et des photos de personnes comme Egon Sutham, Emmett Aeterna, Adel Iscarioth, Juge Lara Impartial, Mark Resnald, Mélusine McEwan, Jesse Carr, Emelyne Oz, Mirabelle Fée la Popote, Elliot O’Malley, Elinor Redgrave, Charlotte de Lansley, Anthony de Lansley, Benedict de Lansley, Hadrien Redgrave, Noah de Lansley, Enki Youshenko... Shawn était loin de se douter qu’il avait déjà réuni près de 70% de l’organigramme de la Résistance même s’il avait des doutes.

Il n’avait tout simplement pas les moyens de suivre chaque personne. Ca lui prendrait des siècles. Il n’avait plus que quelques mois.

A l’intérieur d’une chemise en cuir du dossier, une pile épaisse de parchemin était consacrée à Sacha de Lansley lui-même. Shawn était parvenu à retracer quasiment toute sa vie, de ses parents avec lesquels il ne s’entendait pas, de son père décédé, de ses amis d’enfance, de ses conquêtes avérés, à celles mythomanes qui s’étaient inventées des aventures, il avait déblayé et mené l’enquête sur chacune, de coupures de presse d’articles remontant à un procès l’accusant d’avoir tué Juge Lara Impartial, à des factures dans diverses boutiques de vêtements, restaurants, hôtels, photos animées prises par la presse people, des lettres interceptées dont il était le destinataire, des témoignages de son entourage ou de personnes l’ayant connu. Il s’était même rendu en France pour rencontrer sa mère et au cinéma pour voir le film qu'il avait financé. Shawn n'avait rien laissé de côté.

Tout y était. Toute sa vie. Les certificats de naissances et de décès, les doubles des pièces d’identité, sa marque de vêtements favorites, le nombre d’instruments de musique dont il jouait, sa taille, son poids, la liste des sortilèges qu’on l’avait vu utiliser. Si Allanah pensait encore que Shawn prenait sa mission à la légère, le dossier était là pour lui démontrer le contraire.

« — Que sais-tu de lui qui n’est pas déjà dans ce dossier ? As-tu déjà vu cet Emmanuel ? »


Spoiler:
 





Made in USA
Hawk Wing
Opposition
אהבה ושלום

Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7458

MessageSujet: Re: Savoir chasser Sacha [PV Allanah]   Ven 26 Nov 2010 - 23:27

« Chez lui, pas avec lui, » se permit-elle de le corriger, avant de se pencher sur les options qui s'offraient à elle.

La précision était importante, étant donné qu'Allanah avait fait tous les efforts possibles et inimaginables pour être le moins souvent possible dans les pieds de Sacha, pour ne pas ressembler à un boulet à sa cheville. Elle était déjà une bouche à nourrir en plus, elle ne voulait pas non plus être une sangsue qui s'accrochait à ses pas. Pour dire les choses clairement, si elle en jugeait de l'épaisseur et des informations contenues dans le dossier et qu'elle feuilletait avec attention, Shawn devait aujourd'hui en savoir plus sur Sacha qu'elle-même. Et comme elle ne pouvait pas parler des années à Poudlard collège, quand elle avait rencontré pour la première fois l'Amiral, elle n'était pas certaine de faire avancer grandement les choses.

Si ça n'avait été l'ombre au tableau dépeint dans le dossier et que Shawn, obligeamment, lui mettait sous le nez. Allanah, contre toute attente, se raidit sensiblement et elle ne se forçait absolument pas. On touchait là à ce qui lui tenait à cœur et parce que peu de choses lui tenaient véritablement à cœur, des tas de paroles déraisonnables à répondre se pressaient au bord de ses lèvres. Elle n'en avait ni les moyens ni la stature, mais avant d'en vouloir à Emmanuel, on devrait lui passer sur le corps.

Deux tendances se disputaient donc sous son crâne, entre son envie déraisonné d'envoyer paître Shawn avec ses questions sur son protecteur et le besoin qu'elle avait de préserver sa position. Il n'y avait pas qu'Emmanuel dans la balance et si elle oubliait son besoin irrépressible d'arracher les yeux de l'autre Opposant si il lui prenait l'envie d'en avoir après l'intendant, elle ne pouvait que répondre. Quelque chose, n'importe quoi, il y avait de toute façon des informations qu'elle pouvait lui révéler sans rien risquer.

Ce n'est qu'après s'être refait un visage qu'Allanah releva le nez du dossier, autant que possible prête à dévoiler ce qu'elle aurait préféré garder pour elle :


« Je l'ai vu, très souvent même, étant donné que c'est Emmanuel qui s'occupe de moi. Quand j'ai emménagé à la Mansion, Sacha m'a confié à sa garde et depuis 4 ans, j'ai plus souvent affaire à lui qu'à Sacha. »

Jusque là, elle n'avait rien révélé de transcendant, Allanah était même plutôt fière d'elle. Comme le jour où elle avait accepté son entrée dans l'Opposition comme un mal nécessaire, elle se sentait malgré tout mal à l'aise, comme si elle trahissait, maintenant deux fois plus, la confiance et l'affection que lui témoignait Emmanuel. Rien ne lui faisait croire qu'Emmanuel faisait parti de la Résistance, mais son simple lien profond vis à vis de Sacha suffisait à la faire culpabiliser et à lui donner l'impression à elle, de ne plus être digne de son intérêt et de sa protection. L'anglaise se dégoûterait presque, si elle écoutait ce que sa tête et son cœur lui disait.

« Il était l'intendant de la Mansion, » continua-t-elle, imperturbable, ne laissant rien paraitre de son trouble. « Je sais qu'ils se connaissent depuis très longtemps et qu'ils sont très attachés l'un à l'autre. Emmanuel est... disons que dans le passé, il a fait certaines choses qui font qu'il vit bien mieux sans trace de lui. Il est aussi surnommé Keutchy. Je ne dois pas être très objective, mais je le considère comme un sorcier doué et un ami loyal, concerné et toujours prêt à rendre service, enfin à me rendre service, bien qu'il soit taciturne et qu'au premier abord, il n'est pas très engageant. Je crois qu'il fait un peu peur à nos voisins, à York. »

Mais à cette partie de sa tirade, Allanah haussa les épaules, l'air de dire que leurs voisins étaient des idiots de première.

« Et donc, nous vivons à York en ce moment, » reprit-elle. « Célibataire, sans enfant connu. Quant à Sacha, je ne me suis jamais intéressée à ses vêtements préférés, mais je sais que nous avons en commun un intérêt certain pour la botanique, que je suis incapable de mesurer ses capacités magiques réelles et que sa famille est tout pour lui. »

Quoi que l'euphémisme prêtait à sourire, étant donné qu'il prenait des risques inconsidérés simplement pour passer quelques heures avec Charlotte. Quant à Noah, Allanah était sûre qu'il devait être en sécurité avec son père ou, si ce n'était pas le cas, dans un lieu que personne ne trouverait. Tant pour sa mère que son père, Noah était tout et aucun ne prendrait de risques avec lui.

« Il est intelligent et c'est sur ce terrain qu'il faudra le battre. Qu'est-ce qui te fait croire que tu as une chance de le battre en duel à la loyal ? » demanda-t-elle finalement, sincèrement intéressée par la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Shawn Page
● University ●
avatar

Nombre de messages : 143
Age du personnage : 20 ans
Habitation : Poudlard - Hawk Wing
Occupation : Etudiant
Avatar : Lara
Date d'inscription : 15/08/2010
Coup de coeur : 38
Gallions : 5482

MessageSujet: Re: Savoir chasser Sacha [PV Allanah]   Jeu 2 Déc 2010 - 13:36

« Je rêve ou je sens une réticence ? » s’interrogeait Shawn. Allanah avait beau faire des efforts considérables pour cacher ce que ses questions provoquaient, il se dégagea d’elle comme une tension. Un froid. Shawn eut le fin mot de l’histoire quand elle révéla que cet Emmanuel Grape était comme une sorte de tuteur pour elle.

« Voilà qui pourrait servir » se sentit-il satisfait. Son cerveau alla à cent à l’heure. Après leur brève incursion à Ottawa pour rencontrer le directeur de l’université, il prévoyait déjà de demander à Allanah si elle acceptait de lui faire rencontrer Emmanuel. Si l’homme était un ami loyal pour Sacha, Shawn se doutait bien qu’il n’obtiendrait rien de lui. En tout cas, pas directement. Mais son ambition n’était pas ni capturer Emmanuel pour le soumettre à quelque torture que ça soit, ni d’attraper Sacha par ce biais. L’Opposant était lucide. Ce qu’il désirait était d’avoir la possibilité de faire passer un message directement à l’intéressé. Si leur relation était si forte qu’Allanah le prétendait, ils devaient avoir gardé le contact malgré les circonstances.

Peut-être mettrait-il aussi la maison de York sous surveillance. La filature d’Emmanuel Grape le mènerait probablement, si ce n’était à Sacha lui-même, à des personnes qui le rapprocherait de son but.

Elle posa une question qui était assez mal tournée mais qui lui arracha un sourire amusé :

« — Qu’est-ce qui te dit que j’aurais besoin de sortir ma baguette ? se contenta-t-il de demander mystérieux. A l’amiable, n’inclut pas forcément le forfait duel. J’ai beaucoup d’atouts dans mon chapeau, miss Raines. Mais s’il fallait combattre, je combattrai. Je doute que nous en arrivions à de tels éclats. Si la rumeur dit qu'il bon duelliste, je ne m’aventurerai pas sur ce terrain. Mais comme tu le dis, Sacha est un homme intelligent et je ne pense pas être le plus bête des deux. C’est donc sur ce second terrain que je le combattrai. »

Il n’en dit pas plus. Shawn considérait qu’elle n’avait pas à en savoir plus pour l’instant.

Ils atterrirent à Ottawa quelques minutes plus tard. Ils furent accueillis par l’homme que Shawn avait eu au téléphone dans le taxi. Il tendit sa main pour le saluer. Les deux hommes paraissaient être complices si on en jugeait par leurs regards chargés de sous-entendus et leurs sourires ravis de se revoir. Il se contenta d’une petite révérence amusée pour Allanah tout en se présentant tandis qu’ils marchaient vers une voiture noire aux portes ouvertes :

« — Bonsoir, je m’appelle Sean. Enchantée de faire votre connaissance. Je n’arrive pas encore à croire que Shawn va travailler avec quelqu’un... avec une fille ! »

L’anecdote semblait beaucoup amuser Sean mais Shawn restait de marbre. Sean leur ouvrit la porte arrière de la berline et laissa Allanah et Shawn s’asseoir. Il referma derrière eux, contourna la voiture et alla se mettre au volant. Il ne démarra pas tout de suite. Depuis le siège avant, il se tourna vers eux et tendit un petit colis qui était posé sur le siège passager avant à Shawn :

« — Deux passeports et une carte de presse. Laura Smith, stagiaire à l’Herald, dit-il en désignant Allanah, meet Damon Courtesy, young reporter, finit-il en présentant Shawn. Vous avez respectivement 19 et 24 ans. Vos vêtements sont dans le coffre. J’ai réussi à obtenir un rendez-vous avec le principal de l’université pour demain matin à 8 heures 30. Je lui ai dit que c’était pour un supplément d’un numéro spécial au sujet des universités américaines et canadiennes. Il a mordu. »

« —Tu nous as logé où pour la nuit ? Du moins ce qu’il en reste ?
— Chez Donna, une copine. Elle ne posera pas de questions. C’est la mère de mon ex. »

Shawn et Allanah furent donc accueillie chez Donna. Effectivement la femme ne posa pas de question pour la bonne raison qu’elle était sourde et muette. Sean parlait le langage des signes qu’il avait appris quand il sortait avec la fille de Donna. Le couple s’était séparé mais était resté en de bon terme pour protéger leurs deux enfants des tensions du divorce.

Au matin, après un petit déjeuner pris très rapidement, les deux Opposants se rendirent à l’université. Amir Houassasse, le Chancelier de l’université de Carleton, les reçut en grande pompe dans son grand bureau décoré comme une salle du château de Versailles. Il serra chaleureusement la main de Shawn et d’Allanah. Après des présentations succinctes où Shawn montra sa carte de presse et pendant lesquelles le chancelier ne se questionna pas une seule seconde sur leur âge ou ne remit en question l’identité qu’ils avaient déclinée, Shawn commença l’interview.

Après quelques questions d’ordre général auxquelles Houassasse répondit sans laisser aucun détail de côté, des finances de l’université, au consortium mis en place pour recevoir les étudiants étrangers et aux programmes divers amenant à de très bons diplômes, Shawn commença à dériver sur le sujet qui l’intéressait :

« — Justement, parlez-nous des compléments d’études à vos programmes. Pendant nos recherches, nous avons eu le loisir de voir que vous organisiez des Master Class sur différents sujets adaptés à la configuration du monde d’aujourd’hui, comme par exemple, l’introduction à la magie des sorciers, gestion des relations diplomatiques avec les sorciers, et j’en passe. Vos étudiants se montrent-ils intéressés et ouverts à ce type d’enseignements ? »

Amir Houassasse sourit avec fierté. Il dirigeait l’une des rares universités moldues qui avait introduit généreusement l’apprentissage du monde de la magie à des programmes plus traditionnels. Toutes les plaquettes de son université se vantaient de ses Master Class et de ses programmes d’un genre nouveau. Il se vanta allégrement de faire partie des six universités dans le monde à bénéficier de relations authentiques avec des sorciers qui venaient enseigner la magie aux non sorciers. Il énuméra grand nombre de séminaires mais Shawn n’en retint qu’un seul, celui qui avait été dispensé par un certain Ian Elgin :

« — Ian Elgin ? Jamais entendu parlé, jugea Shawn en donnant au chancelier un regard abasourdi bien rôdé, je connais bien Adam Christian dont vous m’avez parlé, Juliet Connelly, grâce à son bulletin sur l’environnement et la magie, Alvirus Adamont, que nous avions interviewé en octobre dernier pour un article sur le pacte d’Antarès mais je n’ai jamais entendu parler d’Ian Elgin... »

Houassasse blêmit. Il ne cacha pas son étonnement de se trouver face à un journaliste si bien informé des enseignants et intervenants de l’université. En vérité, Shawn avait consacré les dernières minutes du vol à réviser le dossier qu’on lui avait laissé et la nuit entière à mémoriser les info essentielles. Il contenait les différents articles qui avaient été écrits au sujet de Carleton, publiés ou non par l’Herald, ainsi que des brochures et des extraits des biographies des différents séminaristes qui avaient donné des Master Class ici. Avant la lecture de ce dossier, il n’avait jamais entendu parler de toutes ces personnes. Shawn avait une mémoire photographique. Il cataloguait grand nombre de choses dans sa tête et ces choses étaient imprimées pour toujours.

Quand Shawn s’arrêta sur le cas d’Ian Elgin, le chancelier parut hésiter. Il n’en fallut pas plus au Dschubba pour comprendre qu’il avait fait mouche. Il regarda le directeur se débattre avec gêne et essayer de changer de sujet. Ian Elgin était tabou. Pour ne pas brûler leur couverture, incrédule, Shawn laissa croire au chancelier qu’il en avait terminé avec la question d’Ian Elgin. De temps à autre, il regardait Allanah et lui demandait de bien prendre en note ce que disait Houassasse. Elle récupérait les brochures et les documents que la secrétaire, debout à côté de son chancelier, quant à lui confortablement assis dans gros siège en cuir, lui demandait de distribuer aux deux jeunes reporters.

« — Monsieur Houassasse, le Canada et le Québec sont devenus des pays coopérants depuis le mois d’août 2012. Est-ce que, malgré tout, l’université accueille des étudiants qui seraient partisans de la Résistance, sont-ils mis à l'écart ou est-il déconseillé désormais d’afficher ses couleurs ? »

Cette fois le chancelier s’attendait à ce que la question soit abordée et il répondit en souriant :

« — Je suis moi-même Résistant et je n’ai pas l’intention de le cacher. Cela ne m’empêche pas d’accueillir des étudiants de toutes trempes pourvus qu’ils aient des résultats à la hauteur de nos attentes. A l’admission, nous ne demandons jamais si un étudiant croit ou non en tel ou tel Dieu, est de telle ou telle obédience, donc il est inconcevable que nous lui demandions pour quel mouvement il se bat ou en quoi il croit. Ce détail ne peut pas influencer les qualités d’un étudiant. Plusieurs de mes professeurs sont Opposants, d’autres sont Résistants. Nous avons décidé que le militantisme devait être représenté à part égales ou pas du tout. Mais – off record – cela crée toujours des soucis. C’est la raison pour laquelle j’ai réellement besoin de ce papier que vous écrivez pour notre université. J’aimerais prôner une égalité des deux camps au sein de notre enseignement. Un terrain qui se voudrait neutre le temps que nos étudiants soient diplômés, au moins... »

Shawn hocha la tête de façon circonspecte. Il écrivit deux trois choses sur son bloc note et releva la tête vers Amir pour lequel il ressentit une sorte de sympathie soudaine :

« — Je vous comprends, monsieur Houassasse. Je vous promets de ne pas le mentionner dans l’article. Je suis moi-même Résistant et j’aimerais parfois croire que nos croyances n’influences pas nos ententes au-delà de quelques débats d’idées. Je crois que j’en ai assez pour écrire quelque chose d’intéressant. Il reste un seul point que nous n’avons pas élucidé. Je compte faire un petit encart illustratif sur les séminaristes ayant dispensés des Master Class accompagné des exemples de matières qui sont enseignées au cours de celles-ci mais je suis étonné d’être passé à côté de ce Ian Elgin. Comment obtenir le programme des cours qu’il a donné et une petite biographie voire une photo de lui. »

De nouveau le chancelier fit grise mine. Soudain, il invita sa secrétaire à sortir et attendit qu’elle ait refermé la porte derrière elle avant de se pencher avec un air conspirateur vers Shawn :

« — Puisque vous êtes aussi des nôtres, monsieur Courtesy...
Il hésita en regardant Allanah. Shawn comprit l'hésitation et fit un clin d'oeil en murmurant qu'Allanah aussi était des leurs. Le Dschubba hallucina intérieurement de la naïveté et de l'inconscience du chancelier.
— Très bien, reprit Houassasse, puisque vous êtes tous les deux des nôtres, je peux bien vous le confier mais cela doit absolument rester secret. Ian Elgin n’existe pas. Il n’était qu’une version polynectarisée d’un lambda européen. Il s’agissait d’un Résistant qui était venu à Ottawa sous couverture pour ne pas attirer l’attention sur lui pendant qu’il recherchait des informations.
— Quelles informations ? demanda Shawn en baissant la voix par mimétisme avec Houassasse. Ca devait être un Résistant important pour avoir ainsi besoin de se cacher...
— Malheureusement, je ne peux pas vous en dire plus. Je vous en ai déjà dit beaucoup. Mais c’est la raison pour laquelle je préfère que vous évitiez de faire mention de la Master Class d’Ian Elgin.
— Attendez, joua Shawn d’une voix complice comme s’il venait de comprendre quelque chose d’énorme et de croustillant, ne me dites pas qu’il s’agissait de notre Amiral...

Amir se pencha un peu plus et soupira en hochant la tête :

— Bon sang ! Quelle chance vous avez ! Vous avez rencontré notre leader. Bon, c’est promis, j’écarterai Elgin de mon papier mais... alors ? Qu’était-il venu quérir pour prendre le risque de sortir de sa tanière ?

Se sentant en confiance, Amir ajouta sur le même ton conspirateur :

— La Spirite... celle qui aurait pu lui donner des informations sur le Miroir.
— Oh... continua Shawn, en jouant les ahuris, j’espère que ça s’est bien passé. J’attends avec impatience le jour où il aura trouvé le moyen de réunir les Clés autour des Iccams... moi je crois dans l’histoire de cette Prophétie.
— Dites-vous bien que moi aussi ! gloussa Amir, inconscient de la trahison qu’il commettait sans le savoir. En tout cas, c’est bien parti puisqu’il est parvenu à rencontrer la Spirite et qu’il est retourné, je ne sais où, dans sa tanière comme vous dites. Je crois qu’ils ont enfin trouvé le Miroir... Il ne leur manque plus qu’à élucider la Prophétie pour comprendre comment éliminer Antarès et nous serons tous délivré de l’emprise du mal. Je suis sûr que ce n’est plus qu’une histoire de temps. Courage compagnon ! »

Shawn sourit de son plus beau sourire. Il était très satisfait. Il se leva pour saluer le directeur. Ils se firent quelques politesses de circonstance avant d’être raccompagnés à la porte. En sortant, Shawn resta silencieux mais un indéfectible sourire brillait au milieu de sa figure. Allanah pouvait bien leur rapporter cette information. Ses supérieurs allaient flipper comme pas possible et peut-être que l'urgence arrangerait ses affaires et qu'on lui octroierait plus facilement les info connues au sein de l'Opposition que personne n'avaient envie de lui donner. Quant à lui, une nouvelle idée avait fait son chemin...

« — Que penses-tu de tout cela ? » demanda-t-il à sa co-équipière en détachant sa cravate, quand ils furent seuls dans les couloirs de l’université.







Made in USA
Hawk Wing
Opposition
אהבה ושלום

Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7458

MessageSujet: Re: Savoir chasser Sacha [PV Allanah]   Ven 4 Fév 2011 - 12:00

Pour tout dire, la jeune fille n'aima pas particulièrement la réflexion de Shawn quand il sut qu'elle connaissait bien Emmanuel. Non, ce n'était pas particulièrement intéressant, pas sur ce ton. Mais Allanah s'était bien assez fait remarquer pour le moment et ne répondit rien. Autant se faire oublier et prier Merlin que cette découverte ne lui vaille pas quelques retours de bâton douloureux.

La jeune fille se fendit d'un léger sourire à l'encontre de Sean qu'elle rencontrait enfin et qui n'était décidément pas différent par téléphone qu'en face à face :


« Désolée de n'être qu'une fille et que cela vous perturbe tant pour si peu... »

Elle serait pourtant bien restée chez elle, loin de toute cette agitation, de la nouvelle identité qu'elle devait endosser et du rôle -heureusement limité- qui allait devenir le sien. Enfin, tout cela dans quelques heures seulement, largement de quoi se faire à cette idée. Mais quelques heures ne suffisaient en réalité pas pour accepter qu'un homme livre tous les secrets du voyage de la personne la plus recherchée au Monde.

Pourtant, le monde n'était pas peuplé uniquement de personne pour qui dire la vérité était moralement obligatoire. C'était déprimant de simplicité, aucun obstacle, même pas celui de la naturelle réserve face à des étrangers qui débarquaient d'on ne savait où, avec des cartes de presse aussi fausses que l'envie d'Allanah de coincer Sacha pour le compte de l'Opposition et l'excuse d'un article qui ne verrait jamais le jour nul part. Finalement non, ça ne se voyait pas comme le nez en plein milieu de la figure quand on faisait partie d'une organisation tentaculaire comme l'Opposition.

Allanah-Laura se contenta au début d'être l'accompagnatrice silencieuse d'un collègue plus expérimenté. Un air de concentration polie et intéressée. Et tout le panel d'attitude normale et obligatoire pour toutes les situations. Surtout quand la conversation quitta les sentiers de la normalité et préféra emprunter ceux qui expliquaient la raison de leur présence au Canada. Incrédulité quand il expliqua par quel tour de passe-passe un Résistant s'était fait passé pour un séminariste. Conspiration quand le ton baissa, comme si il divulguait un secret si énorme qu'il avait peur que n'importe qui l'entende. Surprise quand finalement, il avoua à demi-mot qu’Ian Elgin et Sacha ne faisaient qu'une seule et même personne. Joie quand vint l'espérance d'un monde débarrassé d'Antarès. Consternation au dedans, qui donnait envie à Allanah de se lever et de réussir le sortilège qui enverrait cet inconscient sur Pluton.

Mais elle ne pouvait pas et après s'être excusée mentalement pour ce qu'elle allait faire, l'anglaise se plongea dans l'esprit ouvert du chancelier, pour y chercher les informations qu'Amir ne disait pas. Mélusine, Sacha et un troisième qui ne lui disait rien, mais dont le prénom était facile à trouver. Amba. Ça n'aidait en rien Allanah, mais elle garda l'information, sans encore savoir à quoi elle lui serait utile. Quant à elle, il fallait vraiment qu'elle ait une conversation avec Mélusine. Cela faisait quand même plusieurs mois déjà que Sacha avait annoncé qu'il était l'Amiral, tout autant de temps que la jeune fille se doutait qu'on allait lui demander de participer aux recherches. Ou était-elle la seule à avoir pensé à cette éventualité ? Elle aurait aimé en savoir plus sur ce genre d'escapade, pour être prête et ne pas se retrouver jeter dans le grand bain sans avoir appris à nager auparavant. Elle était maintenant condamnée à avancer en tâtonnant, en laissant les événements se déroulaient sans pouvoir les influencer. Si encore elle pouvait les influencer...

La télépathe émergea lentement des brumes de l'esprit du chancelier, remarquant qu'il était temps pour Shawn et elle de partir et de voguer vers d'autres lieux où ce serait aussi simple que cela de trouver ce qu'ils cherchaient. S'il fallait trouver un bon côté à cette facilité, c'était bien qu'elle allait gagner son pari et retrouver l'Angleterre en un seul morceau. Tant mieux pour elle, tant pis pour Le Nain.

Qu'en pensait-elle ? Tout ce qu'elle en pensait n'était pas bon à dire. Allanah en pensait que la Résistance choisissait mal ses alliés, elle en pensait qu'Amir truc-machin était un idiot et que pour la peine, il ne méritait pas que le monde soit enfin libéré d'Antarès. Elle en pensait que tout cela la dégoûtait et qu'elle aurait donné cher pour tordre le cou à quelques personnes.


« C’était plus facile que ce que je croyais, » répondit-elle, sans rien révéler de ce qu’elle avait appris de son côté -tout aussi simple que la discussion de Shawn avec le Chancelier, « et que la Résistance choisit mal ses alliés. J’espère que ce n’est pas aussi simple de tirer les vers du nez d’un Opposant, » termina-t-elle en fronçant imperceptiblement les sourcils.

Aussi étrange que cela paraisse, Allanah ressentait un minimum d’appartenance vis-à-vis de l’Opposition, surement dû à tous ces mois depuis qu’elle avait rencontré pour la première fois Le Nain à Pré-au-Lard et tout ce qu’elle avait déjà avait vécu. Charlotte, la clé de Zassa, la mission en Pologne et la rencontre avec le couple de vieux vampire… et maintenant les Etats-Unis. L’Anglaise aura vu du pays au moins, grâce à Antarès et ses sbires.


« Donc, » reprit-elle, « la Résistance a toutes les cartes en main ou presque pour contre-attaquer… Quelle est la prochaine étape ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Savoir chasser Sacha [PV Allanah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Savoir chasser Sacha [PV Allanah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» La Tour du Savoir
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» question sur : le savoir construit les hommezs
» Sacha Farmer [FINNI] [X]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Royaumes Unis de l'Opposition :: The United States of Antarès (USA) :: New-York ● Capitale des RUOs-
Sauter vers: