PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Mer 6 Oct 2010 - 22:03

La réaction fut immédiate. Lorsque les crocs du serpent transpercèrent la cheville de Daphne, celle-ci lança sans le vouloir le maléfice du cuisant, mécanisme d'auto-défense qui infligea une brûlure à Samael, le forçant à lâcher le poignet de la jeune femme. Celle-ci fit quelques pas en arrière puis s'écroula sur le sol, reculant tant bien que mal le plus loin possible des serpents. Elle pointa sa baguette vers eux et dit :

Finite Incantatem !


Les serpents se volatilisèrent, Daphne venait de mettre fin au sortilège en cours. Sa priorité était maintenant de soigner sa plaie. Si la saloperie qui l'avait mordue était venimeuse, il fallait agir vite. Elle agita sa baguette en direction de sa plaie et dit : Tergeo ! Le sortilège nettoya la plaie. Une autre incantation ("Episkey !"), la referma.

Elle massa sa cheville endolorie puis se redressa, restant à bonne distance de Samael. En colère, elle lui dit :

What the hell, Samael ? It hurts ! You play too rough for me, it is NOT funny. Enough now, I'm going home.


Daphne ne s'attendait pas à ce que Samael devienne violent, elle pensait qu'il voulait simplement l'effrayer. Et les actes fonctionnaient bien mieux que les histoires de vampires.

I don't give a fuck about Elizabeth Dane, you're a bloody lunatic ! Back off right now, you psycho !

Protego !


Un bouclier semblable à une bulle apparut, traçant une frontière entre Daphne et Samael. Qu'allait-elle faire maintenant ?

Une fraction de seconde plus tard, Daphne disparut dans un "pop" sonore. Elle n'était plus dans le cimetière, elle avait transplané, plus paniquée que concentrée. Elle courait dans le parc, souhaitant regagner son appartement le plus rapidement possible. Transplaner une seconde fois était bien trop risqué, elle risquait de se désartibuler si elle ne reprenait pas son calme. Mais Samael serait bientôt à ses trousses, alors Daphne continua à courir, se perdant entre les allées d'Highgate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Mer 6 Oct 2010 - 23:38

Elle avait compris, enfin. Sa voix transpirait d'angoisse, presque autant que ses yeux. Oui, elle avait enfin compris que l'on ne jouait pas avec un individu tel que Samael Cain. Le sorcier s'était mis à rire, un rire sadique, sans pitié. Son visage angélique s'était déformé, ses yeux brillaient de démence. Il avait oublié que la magie pouvait être bien plus belle encore qu'un paysage sauvage et désert. Son errance s'arrêtait là, il avait compris, lui aussi, que ses voyages n'avaient aucun sens, et qu'il leur fallait un but. Son but, actuellement, était de remettre Daphne à sa place.

Mais elle avait plus de ressources qu'il ne l'avait imaginé. Ce devait être une de ces gosses qui avaient suivi tous les cours avec la plus grande attention, réalisé les travaux exigés avec la plus grande méthode. Elle était donc sortie de Poudlard forte de talents magiques plus que respectables. Mais il y avait une différence fondamentale, et capitale lors d'un duel sorcier, entre elle et Samael. Le jeune homme, lui, était un sorcier plus instinctif que bûcheur. Il n'avait eu aucun besoin d'être assidu et attentif. Il était naturellement doué, et ceci, depuis sa plus tendre enfance. De plus, il avait reçu une éducation parallèle peu commune...

***

Un escalier en colimaçon, semblant descendre jusque des profondeurs abyssales, une odeur de renfermé. De l’humidité couvrait les murs où la mousse s’infiltrait, selon les lézardes. Wilhelm Cain trainait son fils vers les profondeurs du manoir familial. Ils arrivèrent au détour d’un couloir, où des torches avaient été fraîchement allumées, puis, une lourde et large porte en bois apparut. Samael étouffa un soupir, il appréhendait plus que tout ce qu’il allait se passer ce matin-là.

Son pied nu glissa sur une pierre tranchante dans la terre battue du sol. Du sang. Néanmoins, il dut vite oublier la coupure, qui le torturait à chaque mouvement, et le sang qui s’en réchappait, coagulant dans la terre battue. Wilhelm avait poussé la grande porte, et Samael découvert avec stupéfaction la pièce qu’elle renfermait. Une arène. Plusieurs candélabres éclairaient de leurs lueurs étranges et vacillantes l’immense chambre qui s’offrait à son regard ébahi.

Il grimpa les quelques marches de l'immense estrade et se plaça face à son père. Il soutint son regard, un regard intense et perçant, qui le contraignit au bout d’un moment à détourner les yeux. Il lui parut gigantesque, presque divin, dans sa longue robe noire aux reflets pourpres, la baguette en prolongement de son corps robuste.

"A présent je vais t’enseigner les arts de la magie. La vraie magie. Celle qui sort des entrailles, celle qui fait vivre et mourir."

Wilhelm pointa sa baguette vers les arches qui les encerclaient, et soutenaient la voûte de l’arène. Il demanda à son fils d'exécuter un sortilège interdit. Samael prononça la formule du sortilège Doloris, pointant sa baguette sur son père, les yeux rageurs.

Il ne se passa strictement rien. Hormis les coups que Wilhelm lui asséna par la suite. Le petit garçon n'avait pas compris comment son père s'était retrouvé un fouet à la main, mais il se souvenait parfaitement de son dos en sang, de ses genoux abîmés sur le sol, et de sa joue recouverte de larmes de douleur. Il avait serré les dents et attendu avec espoir que les claquements cessent… Haletant.

***

Son poignet lui fit oublier Daphne, et son rire s'étira en un cri de douleur.

- Aqua Eructo, marmonna-t-il en grimaçant. La sensation de brûlure s'évanouit alors que de l'eau coulait doucement sur sa chair.

Pendant ce temps, elle s'était défaite des serpents et avait réussi à transplaner. C'est d'ailleurs le bruit de son départ qui fit enfin réagir Samael, obnubilé par son poignet.

Ses joues étaient rouges de colère. Où était-elle passée ? Elle n'aurait pas le dernier mot. Il s'était fait avoir comme un débutant... Elle allait payer pour l'avoir ridiculisé ainsi. Le jeune homme transplana à son tour, et le premier lieu qui lui vint à l'esprit, c'était le parc où il l'avait rencontrée, plus tôt dans la nuit.

Il n'aurait jamais imaginé que leur rencontre allait réveiller de tels aspects de sa personnalité. Un jour, il avait été un petit garçon adorable. La vengeance l'avait brûlé de l'intérieur, lui et sa pureté. Et puis, il avait assouvi sa soif de sang, et pendant quatre ans, il s'était cru repu. De toute évience, il s'était menti à lui-même.

Elle était ici, elle courait, paniquée, quelque part entre les arbres. Samael haussa les épaules et brandit à nouveau sa baguette devant lui.

- Hominum Revelio.

La baguette indiqua une direction. Celle de l'entrée principale. Elle était encore là. A cette heure de la nuit, il n'y avait habituellement personne à Highgate, ça ne pouvait être qu'elle que le sortilège détectait. Alors, Samael transplana à nouveau, se posta à côté des grilles, et attendit patiemment que sa proie se montre.

Et cette fois-ci, elle ne lui échapperait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Jeu 7 Oct 2010 - 1:43

Daphne de Longueville courait à perdre haleine, aveuglément, obstinément. Le souffle court, elle fuyait dans une direction aléatoire, sans prendre la peine de s'orienter. La destination importait peu, il lui fallait échapper au prédateur coûte que coûte. La chasse avait subitement débuté, sans que le son d'un cor en avertisse les proies. Si le piège se refermait sur Daphne avec une cruelle lenteur, elle était cependant déterminée à ne pas s'offrir au chasseur.

Un bosquet. Parfait. Elle s'arrêta, la respiration haletante, songeant que la panique n'était certainement pas bonne conseillère en cette situation de danger. Immédiatement, elle sortit sa baguette magique.

Protego Horribilis... Cave Inimicum....

Daphne espérait de ces sortilèges qu'ils la protègent suffisamment longtemps pour lui permettre de trouver une solution et de reprendre son souffle. Apeurée mais faisant à présent preuve de plus de flegme, Daphne eut le bon réflexe de jeter un sortilège d'Oblitération, qui effaça les traces que ses pas rapides avaient laissées dans la terre légèrement humide du parc.

Elle tenta tout d'abord de transplaner, se concentrant sur les 3 sacro-saints "D" avec lesquels son évaluateur lui avait rabâché les oreilles tout au long des vacances. Destination, Détermination, Décision. Mais elle n'avait passé son permis de transplanage il y a quelques jours seulement et était encore loin, très loin, de maîtriser ce moyen de transport efficace mais hasardeux.

Qu'allait-elle faire ? Appeler à l'aide ? L'idée était tentante, mais mauvaise. Dans un lieu fréquenté, crier était ce qui lui offrait mathématiquement le plus de chances. Mais Highgate Park était désert et sa voix résonnant dans la nuit aurait probablement indiqué à Samael l'endroit où elle se cachait. Elle était une sorcière, cependant, et elle avait d'autres moyens d'appeler du secours. Des étincelles ? Trop voyant, pas assez explicite. Un message de détresse ? Pas de chouette sous la main.

Réfléchissant à la vitesse de la lumière, elle eut soudain une idée. Il fallait qu'elle envoie un Patronus parlant. A qui elle n'en savait strictement rien, elle ne connaissait personne à Londres... A part Shawn Page, rencontré ce matin. Qui ne mettrait probablement pas sa vie en danger pour venir sauver celle de Daphne. Cela valait néanmoins la peine d'essayer.

Au moment où elle s'apprêtait à lancer le sort, une alarme magique retentit. Un intrus approchait, et le sang de Daphne se glaça. Samael. Soupirant, Daphne comprit qu'elle n'avait pas le choix. Il lui fallait à tout prix tenter de rejoindre la grille, espérant un taxi ou un passant aussi charitable que fort. Ou pouvant servir de bouclier humain, dans le pire des cas. S'efforçant de maîtriser ses émotions, la jeune femme songea qu'elle avait un seul avantage si elle devait affronter Samael : Il la sous-estimait.

"The greatest trick the devil ever pulled was convincing the world he didn't exist."

Inspirant profondément, Daphne sortit de sa cachette. Elle se repéra rapidement et avança, baguette prête et sens en alerte, se dirigeant vers la grille, qu'elle savait plus au nord. Elle s'arrêta quelques secondes et afin de ne pas être gênée en cas de duel, détacha sa lourde cape, qu'elle laissa tomber sur le sol et ne ramassa pas.

Où es-tu, Samael ?

Comme pour se donner du courage, elle murmura :

Get a grip, D. Get a grip
.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Mer 13 Oct 2010 - 16:04

Samael attendait déjà depuis plus de cinq minutes, mais il ne bougeait pas de son poste. Il savait qu'elle allait se montrer, tôt, ou tard. Il était patient, pareil à un chasseur guettant une proie pendant des heures et des heures, la pistant sur des kilomètres, pour finalement l'abattre. Daphne était une proie difficile, elle n'en serait que plus savoureuse au bout du compte.

Le jeune homme préférait cette attente, si longue soit-elle, si impatient soit-il, à l'achèvement de ses plans. Il avait tout le loisir de s'imaginer comment les choses allaient se terminer, et il souriait presque niaisement, envoûté par chacune des images qui pouvaient traverser son esprit. Serein, il s'alluma une énième Rothmans, appuyé négligemment contre le haut mur d'enceinte.

"Come out, come out, wherever you are."

Oui, elle allait se montrer, ce n'était qu'une question de temps. Et il se tenait près, malgré son apparente nonchalance. Ses yeux coururent le long de la rue. Personne. Seule la lune, blanche et belle, l'observait, curieuse.

Alors qu'il jetait son mégot encore fumant sur les pavés du trottoir, il entendit un léger craquement provenant de l'intérieur du parc. Il se redressa alors, serrant sa baguette dans sa main et attendit le moment propice pour surgir de derrière le mur.

Son sourire s'élargissait à mesure que les secondes s'écoulaient. Il s'amusait comme un petit fou, et retrouvait avec Daphne le contact de l'humain, le contact de la magie; celui des forces du Mal surtout. Son apparence d'angelot ne reflétait absolument pas les démons qui l'habitaient.

Renaissance. Trop longtemps il s'était caché, trop longtemps il avait refusé de poursuivre la voie que son père lui avait ouverte. Il allait falloir rattraper le temps perdu. Renaissance, sous les lueurs noires d'une nuit brûlante sous tous aspects.

"The time has come."

D'une rapidité qu'on n'aurait soupçonné en le voyant, lui, le vagabond maigre au teint fané, aux vêtements déchirés, il fit un bond de côté pour se retrouver au milieu de l'allée et faire face à la jeune fille, qui s'était découverte et lui fit l'effet d'une bombe.

Oublié, ce soir-là, l'attrait de la virilité. C'était un fait, Daphne excitait définitivement ses sens. D'ailleurs, ce combat improvisé dans lequel ils s'étaient engagés était un joli simili de préliminaires, pour Samael. Sa baguette allait la faire souffrir ce soir, à défaut de son attribut. Ce serait pour une autre fois, il en était persuadé.

Il plongea alors son regard dans le sien, sa bouche esquissant un sourire mutin, avant de disparaître et de se retrouver soudainement tout contre elle, dans son dos, sa baguette enfoncée contre sa gorge.

- Game over, Gorgeous. Drop your wand.

Sa voix était douce et suave. Sexuelle. En aucun cas, on ne pouvait percevoir la menace dans son ton. Ni dans la main qu'il glissait doucement sur son ventre. Seule l'extrémité de son arme, plantée dans son cou, aurait pu faire comprendre à un passant hypothétique qu'il n'avait pas devant lui un couple éperdu d'amour.

Les cheveux de Daphne caressèrent son visage, attirés là par le vent qui se levait. Son odeur le charma un peu plus encore.

S'il allait certainement gagner leur duel, elle n'aurait pas démérité. Et surtout, elle aurait gagné une bataille tout autre.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Dim 17 Oct 2010 - 2:18

Danger et désir. Cruauté et volupté. Il n'était nulle frontière plus aisée à franchir. Le mépris et la peur qu'avait ressenti Daphne n'étaient désormais plus, la jeune femme ne songeait qu'à la main de Samael, qui caressait son ventre. A la chaleur de sa voix, qui incendiait ses sens. Et aux paroles qu'il lui chuchotait, qu'elle aurait tant aimé différentes. "Drop your wand, gorgeous."

Les doigts de Daphne se resserrèrent autour de sa baguette magique, décidée à ne pas se laisser désarmer avec autant de facilité. Désarmants, pourtant, ils l'étaient tous deux. Mais la jeune femme ignorait tout de cette seconde nature. Aussi était-elle troublée, en cette nuit se sentait-elle belle, désirable et convoitée. Jamais elle n'avait ressenti ça.

Car Daphne ne s'était encore jamais donnée à un homme. Pas qu'elle n'était pas curieuse d'en apprendre plus sur la chose, mais aucune des rencontres faites jusqu'ici ne s'était montrée digne d'intérêt.

Avec une pointe d'amertume, Daphne songea que Samael aurait, sans aucun doute, été parfait pour une première nuit. Si toutefois lui faire du mal n'avait pas été son but en cette putain de soirée. Les sens de Daphne n'étaient pas vraiment en alerte, anesthésiés par le désir et les visions de plaisir qui envahissaient son esprit.

Elle laissa son imagination vagabonder, songeant à eux. Lui la déshabillant. Elle nue et tremblante. Lui l'embrassant elle. Elle le déshabillant. Lui tendre et violent. Elle passionnelle. Lui la caressant. Elle l'embrassant lui. Lui entrant en elle. Eux gémissant...

Daphne idéalisait cet instant depuis de nombreuses années, peut-être était-ce pour cela qu'elle n'était jamais passé à l'acte. Elle enrageait. Samael aurait été parfait. La jeune femme revint à la réalité, il était maintenant temps de mettre au point un plan, et un bon, pour se sortir de là. Toujours dos à lui, Daphne caressa la nuque de Samael, le griffant légèrement.

Avec lenteur, elle fit volte-face, plongeant ses grands yeux bruns dans ceux du jeune homme. Il était magnifique... Daphne l'embrassa, poussée par elle ne savait quelle force. Oui, elle l'embrassa, goûtant sa langue, ses lèvres et sa salive avec une avidité sans précédent.


...


Puis elle frappa Samael. Elle lui asséna un violent coup de poing en plein visage, profitant de cette diversion explosive pour s'éloigner, se libérant de la délicate position qu'était celle d'otage. Sublimée par la colère et exaltée par l'action, elle leva sa baguette magique et tenta de désarmer Samael. Celui-ci évita le sort avec habileté. La baguette fendit les airs une nouvelle fois et Daphne hurla :

Stupefy !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Dim 17 Oct 2010 - 15:09

Si l’attitude de la jeune femme l’avait jusque là excédé, il fut ravi de la voir réagir de cette manière. Aussi jeune et inexpérimentée était-elle, elle connaissait déjà les faiblesses de l’homme et les exploitait avec brio.

Contre-attaque. Sa bouche frôla celle de Samael qui sentit une chaleur tout autre que celle de la colère s’insinuer en lui. Cela faisait bien longtemps qu’une femme ne lui avait pas fait un tel effet. Peut-être parce que cela faisait un moment qu’il n’avait pas goûté à un quelconque contact physique. La petite était maligne, elle ne cherchait qu’une chose : le faire perdre pieds et en profiter pour s’échapper. Samael n’était pas dupe. Il en profita toutefois pour remonter ses doigts contre ses seins l’embrasser avec plus de passion encore. Il ne fallait pas cracher sur les bonnes choses.

Et puis, la claque. Il commençait à se demander si elle allait agir, c’était chose faite. Le désir s’évanouit, et laissa place, de nouveau, à la fureur. Son charme ne la sauverait pas. Elle s’était moqué de lui, elle allait payer. Son jeune âge ne pardonnait rien, au contraire, il ne se laisserait pas ridiculiser par une newbie. Par une femme, surtout.

Son visage brûlait. Samael porta sa main à son visage, persuadé qu’elle l’avait fait saigner du nez. Puis, d’un geste simple, il repoussa le premier sort qu’elle lui asséna. Petite conne. Et fourbe, par-dessus le marché. Sans difficulté, il évita le Stupefix, esquissant un pas de côté.

- So what? Is that all that you’ve got?

Il s’approcha, calmement, la baguette à la main, un rictus étrange sur le visage. Remake. Il avait dit la même chose à Wilhelm. Avant qu’il s’écroule, qu’il l’éventre.

- Darling, I told you it was silly to come here alone, by night.

Elle était lente, c’était son défaut principal. Lui, était extrêmement rapide. Et c’est avec une rapidité stupéfiante qu’il bougea son poignet et que le sort partit, sans qu’il n’eût à dire quoique ce fût.

Daphne s’écroula. Sectumsempra.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Lun 18 Oct 2010 - 12:03

Une désagréable sueur glacée coula le long de la tempe de Daphne lorsqu'elle vit Samael éviter le sortilège d'un simple pas de côté. Il lui fallait se rendre à l'évidence : Elle n'était pas à la hauteur. Quels qu'étaient les Enfers d'où ce diable était venu, il y avait été bien entraîné. Une véirtable terreur s'empara de Daphne.

Sa violente tentative de diversion n'avait servi qu'à décupler la fureur de Samael, qui à chaque seconde semblait se libérer d'invisibles chaînes. Daphne éprouvait également de la frustration, rien ne se déroulait comme elle l'avait souhaité. Elle aurait souhaité de Samael qu'il soit une rencontre marquante, mémorable. Et les marques qu'il allait laisser sur sa peau n'étaient pas du goût de la jeune fille.

Il la désirait, elle en était sûre. Il avait répondu de manière passionnée à son baiser, ses mains s'étaient aventurées plus loin que n'importe qui d'autre sur le corps de Daphne. Alors pourquoi tout cela devait finir de cette manière ? Samael était-il donc purement et simplement mauvais ? Si son comportement était dicté par de drôles de pulsions, pourquoi les plus violentes d'entre elles étaient devenues maîtresses de lui ? Daphne avait songé en le rencontrant à une toute autre forme de duel...

Et aujourd'hui, elle allait mourir. Ou souffrir. Car là était le plus insupportable, elle ne savait pas ce qu'il comptait faire d'elle. Se contenter de la blesser, de lui donner une bonne leçon ? Daphne l'espérait, elle attendait encore tant de choses de la vie. Il y avait beaucoup d'expériences qu'elle n'avait pas encore faites, qu'elle souhaitait vivre dès maintenant, goûtant à sa liberté nouvelle et londonienne. Se pourrait-il que tout s'arrête cette nuit ? Bien qu'elle ne pouvait pas en être sûre, elle avait le sentiment qu'elle survivrait à cette soirée, et qu'elle reverrait Samael.

Samael s'approcha d'elle, Daphne fit également un pas en avant. Face à face. Elle était décidément étrange. Elle caressa avec douceur la joue de Samael et lui dit :

You look handsome.

Sa main descendit le long de son torse.

Your face... Your body... You're absolutely perfect.

Avec plus de rage, elle répondit à sa question, s'éloignant.

No, Samael, it's not "all I've got". I would have been so glad to show everything I have to give. To you. And nobody else. Don't you see ? It's not how it was meant to be ! That's not what I wanted ! Or maybe it is. But not the way I imagined it.

Daphne vit Samael lever sa baguette magique avec une rapidité déconcertante.

Samael, n...

Un rayon de lumière bleue vint s'écraser contre Daphne.

Le premier coup qu'il me porta fut douloureux mais salvateur. Je savais enfin ce qui allait m'arriver.

Elle resta quelques secondes debout puis observa les effets du sort. De larges entailles étaient apparues, tâchant sa robe de rouge au niveau de son ventre, de ses cuisses et de son dos. Avant que la première goutte de sang ait atteint le sol, Daphne tomba, sa chute amortie par l'herbe humide du parc. Allongée sur le dos, la tête sur le côté, elle sentait le vent frais s'insinuer dans les déchirures de sa robe, qui laissaient apparaître une peau ensanglantée. Elle ne tenta pas de ramper, elle savait que cela ne servirait à rien. Sa bouche saignait à présent, le goût âcre du sang envahissait sa langue. Elle vit Samael s'approcher d'elle avec lenteur, avec dans les yeux une lueur indescriptible.

Please... Please... Stop... It hurts.


Dernière édition par Daphne de Longueville le Lun 18 Oct 2010 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Lun 18 Oct 2010 - 18:45

Un corps nageant dans une mare de sang, de plus en plus large. Noire, tout comme la nuit qui les entourait. Un homme, les yeux baissés sur son oeuvre, satisfait. Il était temps de s'en aller. Bientôt, les premiers badauds allaient mettre les pieds dans le parc. Il ne voulait pas être surpris ici.

Alors, il tourna les talons, rangea sa baguette dans la poche de sa vieille veste en tweed, et s'éloigna. Il n'avait rien compris à cette soirée. Il était arrivé, au milieu des arbres, et avait trouvé cette jeune fille. D'abord, ils avaient parlé, tranquillement. Et puis, d'étranges idées étaient venues gangrener son cerveaui. La dévêtir, la plaquer sur le sol, serrer ses cheveux, la faire jouir. Elle s'était moquée. Il s'était vexé. La salir, la frapper, la lacérer, la faire saigner.

Soudain pris d'hésitation, il se retourna et s'approcha du corps ensanglanté de Daphne. Il s'accroupit à ses côtés, et souriant presque gentiment, il murmura :

- It didn't have to be this way. No. But try to understand. Try to forgive me. I'd have preferred your kisses and caresses, but your sarcasms were OK, retrospectively. They gave birth to a new me. Thank you.

Il passa sa main dans la chevelure de Daphne et soupira, rêveur :

- Here you seem like a real woman. You're wonderful. Though a bit dirty.

Daphne le suppliait, indéfiniment.

- There, there. It's going to be OK.

N'importe quel spectateur aurait pensé, tout à fait légitimement, que Samael était fou. Daphne l'avait rendu fou, c'était vrai, ce soir-là. Ce qu'il ne savait pas encore, c'était que ce n'était que le commencement. Ce délire sanglant n'était rien en comparaison à ce qu'ils allaient pouvoir vivre, ensemble, l'un contre l'autre. Dans un lit, ou la baguette à la main.

La main du jeune homme tâtonnait dans la poche, à la recherche d'une cigarette. Il la porta à sa bouche, l'alluma, avala la fumée. La braise avait éclairé son visage pâle, ses yeux sombres, où l'on put lire, l'espace d'un instant, la préface d'une histoire terrible.

- Sleep tight.

Il tourna les talons, une seconde fois, et s'évanouit dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Lun 18 Oct 2010 - 19:33

Les lèvres de Daphne tremblèrent, cherchant à prononcer des paroles qui ne franchirent pas sa gorge. Elle ferma les yeux, sentant la main de Samael caresser ses cheveux. Longs, cuivrés, éparpillés sur le sol humide. Puis il s'en alla, la laissant dans cette flaque rougeâtre et gluante. La jeune femme fondit en larmes. No... Don't leave me here. Mais Samael avait déjà disparu et il n'y avait pas un passant à l'horizon. Daphne tourna la tête, et vit sa baguette magique, tombée non loin d'elle. Elle rampa jusqu'à celle-ci, l'attrapa et tenta de se soigner. En vain. Les plaies se réouvraient à la seconde où elles se refermaient, libérant à chaque fois un peu plus de sang. L'odeur devenait forte, insoutenable, prenait Daphne à la gorge. Inutile d'espérer se lever, elle en était incapable. Elle continua de ramper, baguette en main, jusqu'à l'arbe le plus proche, au pied duquel elle s'asseya, appuyée contre le tronc. Il fallait qu'elle appelle quelqu'un à la rescousse. Et elle n'avait qu'un seul moyen de communiquer. Qui exigeait de la joie et une solide dose de bonheur. Ca allait être facile, après s'être fait agresser. Tant pis, il fallait qu'elle essaye. La jeune femme tenta de rassembler ses souvenirs les plus heureux, secoua sa baguette magique et dit d'une voix faible :

Expe... Expec... Expecto Patronum !

Un vague nuage argenté aussi joli qu'inutile sortit de la baguette, puis disparut quelques instants plus tard.

FUCK ! Fuck, fuck, fuck !

Daphne répéta l'opération plusieurs fois mais celle-ci échoua encore. Daphne avait beau se concentrer, aucun souvenir ne semblait assez fort que pour générer l'apparition d'un Patronus corporel. Le temps pressait, Daphne se sentait de plus en plus faible, elle ne ressentait maintenant plus aucune douleur, ce qui était sympa, mais franchement mauvais signe. Elle se concentra alors sur la joie qu'elle avait ressenti en apprenant qu'elle avait été répartie à Serpentard. Mais le souvenir était lointain, le ressenti du moment flou. Une chose était sûre, Daphne avait été folle de joie, de ce qu'elle avait lu de Poudlard, c'était de loin la maison qu'elle préférait. Et dans laquelle elle voulait être.

Utilisant ses dernières forces, Daphne lança une dernière fois le sort.

EXPECTO PATRONUM !

Une gigantesque lionne de couleur argentée bondit alors. Elle fit quelques pas puis regarda autour d'elle. Apercevant Daphne en mauvaise posture, elle s'approcha de la jeune femme, qui lui dit :

Shawn Page... Daphne de Longueville. Highgate Park. Now.

Un Patronus loquace. La lionne disparut et Daphne, toujours apuyée contre le tronc de l'arbre, espéra que Shawn recevrait le message et que, malgré le fait qu'elle était presque une parfaite inconnue, il viendrait lui porter secours. Elle sourit douloureusement, se demandant comment, dès son arrivée à Londres, elle avait fait pour se mettre dans un tel pétrin. Daphne aurait certainement mieux fait d'accepter l'invitation au resto de Shawn, plutôt que de faire la maligne. Bien fait, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Daphne de Longueville
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 61
Age du personnage : 17 ans
Habitation : Londres
Occupation : Etudiante
Signature :
Avatar : Ashley Greene
Date d'inscription : 20/08/2010
Coup de coeur : 9
Gallions : 5098

MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   Mar 19 Oct 2010 - 15:33

Suite à Kensington, sujet [La chair et le sang] avec Shawn Page. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Highgate Park] - Renaissance - TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Highgate Park] - Renaissance - TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Breakfast in Central Park ? Meira Jenniekins
» Keylan Venturi Greene ? Jay Park
» Linkin Park : Live In Texas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: