Forum de jeu de rôle par écriture alternée sur le thème de l'univers magique de Harry Potter de JKR pour adulte et jeunes adultes
 
ConnexionConnexion  HomeHome  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Damien Mustang (Vampire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damien Mustang
● Non-Humain ●

avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 1300 ans et des poussières
Habitation : Le Pourpre, Londres
Avatar : Psykie
Date d'inscription : 10/02/2010
Coup de coeur : 16
Gallions : 5393

MessageSujet: Damien Mustang (Vampire)   Mer 10 Fév - 16:57


Prénom complet: Damien

Nom: Mustang, né De Saint Massoi

Age/date de naissance: 1037 ans donc né en l’an de grâce 975 après Jésus Christ, un 25 décembre.

Statut: Vampire, sorcier par le passé conservant donc ses pouvoirs magiques

Situation Familiale: Aucune famille vivante.

Métier/Occupation: Son « métier » pour ainsi dire, est de jouer avec les placements et les investissements. Il fait fructifier son immense fortune accumulée aux cours des siècles pour vivre sans avoir de travail officiel et pouvoir ainsi se consacrer à ses occupations. Occupations… qui sont celles d’un vampire dangereux et ambitieux. Il souhaite obtenir le pouvoir sur les siens et les autres et pour cela, son esprit brillant est prêt à tout. Et puis par ailleurs Mustang a passé des siècles à rechercher de nouveaux sortilèges et à améliorer sa force de vampire, ce qu’il continue à faire. Si il veut du pouvoir sur le monde il veut aussi un maximum de puissance personnelle pour réaliser ses objectifs.

Lieu d'habitation: Manoir de la Perle, à Londres.

Ancienne Maison: Poudlard n’existait pas quand il aurait éte en âge de s’y rendre.

Filière Scolaire: Voire plus haut

Baguette magique: Baguette en bois d’if, 32,5 centimètres, écaille de Magyar à Pointe aîné

Pouvoirs spéciaux: Fourchelang

Animagus: Basilic

Patronus: Dragon miniature

Langues parlées: Français, Anglais, Allemand, Italien, Japonais sans oublier le fourchelang et le langage des êtres de l’eau.

Personnalité et Caractère

Damien Mustang est implacable, impitoyable et ce trait de caractère combinée à son indéniable puissance intellectuelle, magique et vampirique le rend extrêmement dangereux. Et arrogant. Il tire une grande fierté de son âge et de sa puissance accumulés au fil des siècles. Il méprise cordialement les humains dépourvus de pouvoirs magiques, les moldus, et il les méprise tant qu’il regrette presque de devoir s’abreuver de leur sang impur. A ce propos, aucun remord, aucune gêne. Il considére que les vampires sont le summum de l’évolution et de la chaîne de prédation. Pourquoi se sentir mal parce que l’on tue des animaux inférieurs à soi même ? Qu’il y avait il d’immoral à se nourrir ? Mustang avait un blocage psychologique, une incompréhension fondamentale quand il pensait à ceux et celles parmi les enfants de la nuit qui refusaient de suivre leurs instincts naturels. Ceux là Mustang n’étaient pas loin de les haïr, ces vampires « végétariens », qui donnaient aux sorciers et aux autres espèces magiques l’impression que les vampires étaient faibles et pleins de scrupules idiots.

Mais il méprise aussi les vampires sadiques à l’excès. Damien est un meurtrier, un tueur, cela ne fait aucun doute seulement il ne tue que lorsqu’il a besoin de tuer. Pour se nourrir, pour atteindre ses objectifs. Quel plaisir y avait il à faire souffrir autrui si celui ci ne vous avait pas porté préjudice ? Aucun sauf si l’on était un misérable psychopathe indigne de la condition de vampire. Ainsi même si Damien ne reculera pas devant la perspective de faire passer l’ennemi de vie à trépas, il ne le fera pas souffrir inutilement. Il y a d’autres formes d’art bien plus délicieuses. Par exemple Mustang est souvent contemplatif. En raison de son âge ? Peut être. Quoiqu’il en soit il apprécie l’art sous toutes es formes et en particulier la musique. On dit que celle ci adoucit les mœurs et apaise les fauves, c’est vrai pour Mustang. Même si il est plus serpent que fauve.

Sa fascination étrange pour les serpents et autres reptiles justement. Damien a mis deux cent longues années à maîtriser l’animagus basilic, signe d’une fixation quelque peu surprenante. Un psychologue pourrait sans doute faire le rapport suivant : la plus grande peur de Damien Mustang est la Mort. Et les serpents représentaient mieux qu’aucun autre animal, l’éternité. Illusion puisqu’ils ne vivaient pas indéfniment mais pourtant, le fait qu’ils changent de peau, qu’ils puissent guérir rapidement leurs blessures, qu’ils soient rapides et parfois imperceptibles… Toutes ces caractéristiques font que les serpents ont toujours été des proches de Mustang. Il est né avec le don de fourchelang et quand il était très jeune il il y voyait un signe qu’il allait dans le futur devenir une de ces créatures qui lui semblaient si puissantes et mystérieuses. Maintenant il a grandi mais cet aspect de sa personnalité ne s’est pas estompé. Et puis c’était si pratique d’avoir des créatures aussi discrètes et mortelles pour alliés.

Et il en a peu des alliés. Si Damien adore séduire et qu’il collectionne les conquêtes, qu’il aime gagner les cœurs et les confiances d’autrui, il n’accorde que rarement la sienne. Quasiment pas en fait. Par arrogance d’une part mais aussi parce qu’il a une profonde méfiance envers ses pairs autant qu’envers les êtres qui ne sont pas des vampires. Paranoïaque léger en somme. Il faut dire que pour survivre si longtemps dans un tel monde on ne peut guère se payer le luxe d’être un ange. Ou peut être que l’on peut dire que Damien Mustang est un ange de la mort. Il en a tout cas le parfum de danger et l’aspect.

Défauts: Orgueilleux, ombrageux, colérique, arrogant, méprisant, égocentrique.

Qualités: Puissant, intelligent, dangereux, malin, rusé, séduisant, séducteur

Métier : Aucun. Placements boursiers, gestion de patrimoine, bref il vit en augmentant sa fortune et ses investissements.

Loisirs : Musique, théâtre, duels magiques ou à l’épée, échecs…

Famille/Situation familiale : famille morte depuis longtemps


Petite Chronologie de Votre et Caractère

- Naissance en l’an 975 après Jésus Christ en Francie Occidentale dans une famille noble proche du roi Lothaire. Ladite famille est sorcière mais le cache bien évidemment.

- A l’âge de douze ans, en 987 le jeune héritier qu’est Damien commence à recevoir une formation magique approfondie de divers précepteurs talentueux. Investissemetn considérable pour la famille mais devant le talent et la puissance du jeune homme ils y consentent. Cette même année on découvrit la capacité de fourchelan qu’avait Damien et on lui dit de l’oublier ce qu’il ne fit, bien sûr, pas.

- A l’âge de seize ans, en 991, il fonde son propre cercle magique qui s’intitulera « Le Cercle du Serpent Blanc ». Il réunit dès le début de nombreux praticiens jeunes et vieux qui veulent étudier les arcanes magiques auprès de collégues talentueux.

- A l’âge de vingt deux ans, en 997, le Cercle du Serpent Blanc conseillait les rois et seigneurs moldus et les sorciers d’influence. Une immense fortune commence à s’amasser dans les coffres de Damien tandis que son groupe d’éminences grises, par un savant mélange de puissance magique, de mensonges, de politique et d’intelligence gagne sans cesse en influence.

- A l’âge de vingt quatre ans, en 999, Damien commence à entendre parler d’unions de groupes sorciers contre le Cercle du Serpent Blanc, accuser de verser dans une magie noire dangereuse et sacrilège. Dans son arrogance Adam rejette en bloc avertissements et consels de prudence

- Alors que Damien a vingt cinq ans, en l’an 1000, une attaque générale frappe le Cercle de Sorcellerie du Serpent Blanc. Des sorciers rivaux aidés de groupes d’élite de l’Eglise Catholique, de plus en plus influente, mènent un assaut foudroyant qui réussit grâce à des complicités internes. Damien est en fuite.

- Damien à trente ans. Année 1005. Alors qu’il voyage sous bonne escorte dans le but de se rendre en Asie, il est rattrapé. Son convoi est massacré et il ne doit, encore une fois, son salut qu’à la fuite. Hagard, blessé et affolé, il est sauvé par une vampire. Une de celles qu’il méprise maintenant. Qui ne boit du sang humain qu’en petites quantités sans jamais risquer de tuer, bref une vampire aux crocs émoussés. Celle ci l’aide à se cacher de ses poursuivants. Elle le soigne et Damien est si habile dans la tromperie qu’il finit par gagner sa confiance.

- Année 1009. Après trois ans de séduction, d’aide en apparence désintéressée, de fausse adhésion aux principes moralistes, Damien finit, alors qu’il atteint l’âge symbolique pour la chrétienté de trente trois ans, par arriver à convaincre la femme vampire de faire entrer Damien parmi les éternels. Ce jour voit un grand changement en lui et il sent que rien ne sera plus jamais comme avant.

- Année 1019. L’apparence de Damien reste celle d’un jeune homme. Il tue froidement son Sire en la prenant par surprise. Ainsi il devient libre de vivre comme un véritable vampire et surtout il a tué la seule personne capable de prétendre l’avoir vu depuis une décennie. Quelques semaines plus tard il va chercher une partie de sa fortune cachée chez un loyal serviteur demeuré à Kiev, auprès du Grand Duc Iaroslav dit le Sage qui règne depuis peu.

- Année 1803. Au cours des siècles Damien est devenu un des êtres les plus riches et puissant de la Terre, ami des rois et des princes, conseiller occulte derrière les trônes. Mais en réalité il ne sert que lui même. Surmontant sa répulsion grandissante des moldus, le mage vampire retourne en France, le pays de ses origines, pour gagner les faveurs de Napoléon Bonaparte, Empereur des Français.

- Année 1805. Comme l’avait prévu Damien, Bonaparte fut d’une aide précieuse. Les services secrets de l’Empereur permirent à Damien de retrouver les descendants de ceux qui par le passé l’avaient obligés à fuir comme un lâche et à se terrer dans des grottes pendant dix ans. Il exerce sa vengeance méthodiquement avant de quitter l’Empereur des Français qui, devant cette défection, tente de le faire emprisonné. Se sentant trahi encore une fois bien qu’ayant prévu cette réaction de la part d’un moldu, Damien jette une puissante malédiction sur l’Empereur qui précipite la fin de ce dernier.

- Année 1976. Damien rencontre le futur Lord Voldemort. Il n’intrègre pas les mangemorts mais s’allie à ce sorcier, le seul à travers des siècles et des siècles qui a réussi à gagner son estime. Il devient un de ses alliés et conseiller, même si, tout comme Damien, Voldemort ne fait confiance à personne. Damien assiste avec intérêt à la transformation du Seigneur des Ténèbres, enviant en secret cet homme qui avait réussi à trouver le chemin de l’éternité sans pour autant se transformer en vampire. Mais Damien finit par découvrir la méthode du Seigneur des Ténèbres éprouve une inexplicable répulsion quand il tente d’imaginer ce que cela peut être d’avoir des horcruxes.

- Année 1996. Damien était resté auprès du Seigneur des Ténèbres plus longtemps que beaucoup de ses mangemorts. Mais il découvre que Voldemort a pour intention de se débarasser de son allié vampire qu’il juge trop dangereux. Trahi encore une fois Damien confronte Voldemort et s’oppose au Seigneur des Ténèbres dans un duel magique qui n’arriva pas à son terme, interrompu qu’il fut par des mangemorts. Ecoeuré, blessé psychologiquement et furieux Damien disparaît de la circulation pendant de nombreuses années. Plus jamais il n’admirerait de sorciers ni ne travaillerait à leur réussite. Désormais seule la sienne allait compter.

- An 2012. Damien décide d’intégrer l’Opposition en feignant de s’allier à Antarès et à sa mouvance. En réalité il désire ardemment supplanter Antarès qu’il méprise. Il voit d’un mauvais œil la fin des naissances sorcières et les boulversements naturels qu’Antarès fait subir à la Terre le rendent encore plus furieux. Sans compter qu’il n’apprécie pas les procédés de ce personnage, par trop arriviste, qui a même osé se servir de moldus.

Votre histoire détaillée/Anecdotes

1er Janvier 1804, Paris, France, Palais des Tuileries

- Vos conseils, vampire ? Vous avez assisté à de nombreuses batailles. Les Prussiens sont ils sincères ? Vont ils me trahir ?

Sourire plein d’ironie. Ce Bonaparte était amusant. Comme tous les dirigeants moldus d’une certaine importane il était au courant de l’existence du monde magique mais il feignait de pas savoir que Damien était un vampire doublé d’un sorcier sauf quand il avait recours à l’expérience séculaire de ce conseiller très spécial, qu’habituellement il se contentait d’appeler Monsieur. Les problèmes de cet homme étaient amusants également. Il passait des traités en sachant qu’ils ne seraient pas respectés, changeait la destinée des siens et ne manquait pas d’une certaine audace. C’est pour cela que malgré l’infériorité évidente de cet être éphémère – et aussi à cause des services qu’il rendait souvent – que le Damien, utilisant alors le nom de Lotran, demeurait à ses côtés depuis un peu plus d’un an.

Ils se trouvaient dans une pièce secrète du Palais qui était réservée aux converations entre l’Empereur et ses « particuliers ». Des gens du monde surnaturel ou ses hommes de l’ombre, assassins, espions, etc. Damien s’amusait à être agaçant en venant revêtu d’une longue cape et d’un capuchon dissimulant ses traits. Cet individu toujours drapé de sombres étoffes à la peau très pâle et aux yeux flamboyants qui semblait avoir une accointance suspecte avec les serpents ne manquait pas d’intimider, d’effrayer même, les gardes chargés de la protection du souverain ainsi que les ministres que Napoléon mettait dans la confidence. En fait on pourrait même dire que Fouquet et ses semblables détestaient cordialement l’intriguant monsieur Lotran, bien trop proche de leur souverain, possédant bien trop d’influence et de richesse, qui survivait mystérieusement à toutes les tentatives d’assassinats alors qu’il n’était jamais entouré de gardes ou d’hommes d’armes.

Là aussi, Damien s’amusait. L’expression de Talleyrand quand ils se croisaient… cet air frustré, haineux et apeuré. Ses murmures venimeux… Le vampire se nourissait de leur incompréhension à tous, de ces questons qu’ils se posaient. Mais pour l’heure il fallait qu’il réponde à Napoléon. Ce dernier supportait mal d’attendre et Damien désirait profiter des renseignements que lui offrait l’Empereur des Français. Par conséquent il s’efforçait de ne pas trop le froisser, même si il ne pouvait pas résister à l’ironie et à la moquerie de temps à autre. C’était un moldu après tout.


- Vous savez, Bonaparte, je ne suis pas dans la tête des Prussiens. Mais si l’on considère que l’Angleterre, sous la conduite de votre ennemi juré, ce Pitt, ne cessent de les approcher en se croyant discrets… si l’on considère que les Prussiens ont peur de vous mais pas des anglais et qu’enfin ils ont l’habitude de trahir… eh bien en fait vous me demandez cela pour que je vous confirme une conclusion évidente. Ne leur faites pas confiance.

L’Empereur ne répondit pas. Il se contenta de jeter un regard en coin au vampire. Les yeux humains rencontrèrent les yeux carmins. Et il fallait le mettre au crédit du moldu : il soutint le regard de Damien. Peu le pouvaient. Surtout chez les moldus. Puis Napoléon se leva et s’enveloppa dans sa vareuse grise. Léger soupir qui s’échappa de la gorge du petit homme. Cette façon qu’avait le vampire de l’appeler Bonaparte… agaçant.

- Je suppose que je ne vous fais pas apporter de l’éclairage. Vous n’en avez pas besoin vous autres.

Et Damien demeura seul dans les ténèbres du Palais tandis que la porte se refermait derrière Napoléon. Ses iris de vampire luisaient dans l’obscurité. Puis un mince sourire se dessina sur le visage parfait de Damien. Cet humain arrogant se rendait il compte qu’il aurait beau changer le destin des siens, tout s’effondrerait à sa mort inévitable ? Peut être que l’amertume de sa voix n’était finalement dûe qu’à cela : Damien avait triomphé d’un ennemi que Bonaparte n’aurait pas l’occasion d’affronter à coups d’artillerie.

7 Mai 1995, Angleterre, lieu inconnu[/center]

- Seigneur Voldemort, vous devez m’écouter maintenant, et cesser de vous fourvoyer. Vous courez à la catastrophe si vous vous confrontez à Dumbledore maintenant. Pour l’instant le monde ne sait pas, ne croit pas, que vous êtes là. Il ne faut pas que vous vous dévoliez.

L’assemblée frémit. Sous leurs masques à tête de mort, les sorciers réunis dans ce salon de style victorien étaient mi indignés mi surpris mi choqués. Si l’un d’entre eux avait osé parler comme cela à leur Maître, l’impudent aurait connu d’infinies douleurs avant de rendre l’âme. Mais ils savaient que les règles ne s’appliquait pas à l’être qui venait de parler. L’être en question était un homme à la peau exceptionnellement pâle, aux iris flamboyants dont on sentait émaner une puissance considérable. Il se tenait à côté du fauteuil ocre sur lequel se trouvait son interlocuteur, près d’une cheminée.Il était manifestement en colère et frustré de ne pas être écouté. On sentait rarement de la tension dans sa voix de velours mais dans les paroles qu’il venait de prononcer, elle était indéniable.

L’interlocuteur du vampire ne répondit pas tout de suite. Un sifflement s’échappa de sous le fauteuil et le serpent qui s’y trouvait lové fit mine de se réveiller. Pour beaucoup de Mangemorts, le fait que Nagini s’approche un peu trop d’eux signifiait la mort immédiate dans l’estomac du reptile. Mais pour le vampire ça ne risquait pas d’être le cas. Après tout il partageait la fascination pour les serpents qu’entretenait Voldemort. Et on pouvait même dire que sur certains aspects il était allé plus loin que ne l’avait osé le Seigneur des Ténèbres.

Lequel Seigneur de Ténèbres se leva et se rapprocha du vampire, vrillant son terrible regard dans celui de son vis à vis. Voldemort était tout de même très impressionnant. Sa peau de reptile, ses yeux encore rouges brillants d’un feu surnaturel, sa haute taille, sa minceur, sa robe noire faite de magie et puis surtout l’aura qui émanait de lui. Mais cependant Damien ne flancha pas. Il n’avait pas à avoir peur de Lord Voldemort pour l’instant. Ce dernier n’avait jamais eu à regretter d’avoir admis Damien dans le cercle de ses alliés. Mais malgré toutes ces considérations, la réaction de Voldemort n’était pas facile à discerner jusqu’à ce qu’il prenne la parole de sa voix glacée et dérangeante.


- Vous n’avez pas tort, ami Mustang. J’entends vos paroles et je reconnais la sagesse du conseil. Mais attention… faites très attention à ne pas désirer plus que ce que je ne puis vous offrir sans quoi je serais au regret de montrer à quel point je peux être cruel. Et à quel point je peux être un être changeant.

Ils se firent face pendant un instant. Puis finalement ils se détournèrent et Damien quitta la pièce, lèvres pincées. Voldemort comptait il le… ?

Physique


Damien possède la beauté étherée et surnaturelle qu’ont la plupart des vampires mais chez lui il y a quelque chose d’autre. De réellement inquiétant. Sa peau est encore plus pâle que celle des pairs, presque blanche comme une feuille de papier. Ses yeux sont d’un carmin qui tire sur l’écarlate et son habités d’une flamme froide qui n’est pas sans rappeler celle qui habitait les yeux du Seigneur des Ténèbres. Ainsi, bien peu sont ceux qui peuvent croiser son regard sans avoir un frisson de crainte et sans ressentir un froid soudain. Et puis surtout il dégage une chose que les sorciers experimentés ne peuvent pas rater, commune à tous les pratiquants experimentés des arts sombres. Une espèce d’aura de mort de ténèbres qui entourait le vampire. Qui l’habitait. Ce parfum de danger attirait les êtres vers Damien comme des papillons allant sur une flamme. Et le sort des êtres qui venaient vers Damien était souvent sensiblement semblable à celui des papillons. Et puis il y a sa démarche. Empreinte d’une noblesse séculaire, pleine d’assurance et d’arrogance. Sa moue pérpetuellement dédaigneuse et ironique. Les mortels ne pouvaient que fixer ce prince de la nuit de leurs yeux morts et visqueux tandis qu’il foulait le sol de la même Terre depuis un millier d’années.

Taille: 1 mètre 82

Cheveux: Noirs de jais, coupés courts

Yeux: D’un rouge carmin des plus déstabilisant

Origines: Françaises

Style/allure: Généralement Mustang s’habille de costume italiens ou anglais, sur mesure. Chers, élégants et lui allant parfaitement. Quand il veut être anonyme il se drape de longues capes et de robes noires. Fut un temps il était connu sous divers sobriquets ayant trait à ce style sombre.

Autre: /
Revenir en haut Aller en bas
 
Damien Mustang (Vampire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» - 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Roy Mustang
» Rosen Vampire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Galerie de Portraits-
Sauter vers: