PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Canne à sucre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12543

MessageSujet: Canne à sucre   Lun 21 Déc 2009 - 20:42

Emmitouflée dans son gros menton, écharpe en laine, gant et pour parfaire le tout le bonnet d'Egon qu'il cherche partout depuis 2 jours mais on ne lui dira surtout pas, Isis barrait sur sa liste de course son dernier achat.

Noël. Dans le monde si noir, une coupure bienfaisante. Un peu de joie pour masquer l'univers morbide qui les entourait. Plus le temps passaient plus l'espoir de survivre s'amenuisé. En tout cas pour la demoiselle.


Un filet de buée s'échappa de ses lèvres quand elle murmura dans sa barbe qu'il était en retard. Elle espérait qu'il ne soit pas retenu par une quelconque affaire au ministère. Parce que raz le chaudron du boulot. Tout le monde à besoin d'une coupure et ce n’est pas parce que certain se tuaient à la tache qu'ils devraient tous faire de même.


La rue était décorée de milles et une couleur flamboyante. Des guirlandes couraient sur les gouttières des maisons, tandis que les devantures des magasins rivalisaient d'ingéniosité pour faire transparaitre l'esprit de noël. Quelque fois le résultat était très kitch comme le petit elfe de maison qui chantaient un vieux cantique avec une voix nasillarde à souhait, mais cela faisait le charme de cette période.

Elle regarda sa montre avec un air "mais qu'est ce que tu fous bon sang".


Dernière édition par Isis Kitlee le Mar 22 Déc 2009 - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7204

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Lun 21 Déc 2009 - 21:40

Mes grandes enjambées ne suffisaient pas à faire régresser l'espace-temps. J'étais encore en retard et ça commençait à devenir une habitude. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé.

J'avais quitté mon bureau à 16h00, ce qui était très tôt en comparaison des autres jours. Alors je me suis permis quelques discussions de couloirs avec un collègue du bureau des Aurores. Je suis sorti tranquillement, sans presser le pas, après avoir vérifié à ma montre à gousset que j'avais encore une bonne heure devant moi. Une heure bénie pendant laquelle je pourrai aller chercher April à la maternelle, passer un peu de temps avec ma fille, avant de la ramener à la maison où June, la baby sitter, prendrait le relais. Mes plans étaient millimétrés à la minute… pourtant…

Arrivé au coin de la rue de l'école maternelle, je me sentis épié, suivi. Je continuai mon chemin et passai devant la grille où plusieurs mères attendaient les bras écartés que leur marmaille se jette dedans.
J'aperçus April, April m'aperçut. Nos regards se croisèrent mais je ne pus m'arrêter. Cette présence derrière moi… ce sentiment d'être en danger. Impossible d'entraîner ma fille là-dedans.

L'échange de regard fut court mais j'eus le temps de lui décerner un léger sourire et un discret clin d'œil pour la rassurer. Elle fronça les sourcils au milieu de sa figure enfantine qui se transforma le temps d'une expression en un visage empli de lucidité. Ses yeux pivotèrent derrière moi. Elle regardait ce que je fuyais, essayait instantanément de comprendre la raison pour laquelle papa passait son chemin en faisant mine de ne pas la voir. Elle ne cria pas "hey papa !" comme elle le faisait d'habitude dès qu'elle m'apercevait. Elle continua sa course et improvisa de s'arrêter à côté de la mère de Simon et Eddy. Je vis la mère des jumeaux se pencher avec étonnement vers ma fille, ma fille attraper son bras pour s'y engouffrer, effrayée… Pour moi, April était hors de danger.

Je tournai dans une ruelle et me mis à courir jusqu'au porche d'une entrée où je me cachai le temps que la personne qui me filait me dépasse. Lorsque la silhouette se mit elle aussi à courir et que je la sentie approcher de l'endroit où je me cachais, ma baguette était sortie, je me tenais en embuscade. La silhouette me dépassa, je bondis de ma cachette et me jetai sur elle pour la surprendre, neutralisant ses mouvements en m'emparant de sa gorge et de son bras droit que je bloquai dans son dos. La silhouette gesticula, parvint à me ficher un coup violent à la lèvre et chercha à attraper sa baguette mais je fus plus vif:

¤ Petrificus Totallus ! ¤

Le corps se cristallisa sur place. C'était un jeune chinois que je ne connaissais pas.

Le temps de dissimuler le corps pétrifié dans une benne du local à poubelle de l'immeuble où je m'étais caché puis de retourner devant la porte de l'école, April n'était plus là. Gabrielle Cohen, la mère de Simon et Teddy avait dû l'emmener chez eux. Je décidai de m'y rendre.

J'y retrouvai effectivement April, alors en train de goûter, qui me sauta dans les bras dès qu'elle m'aperçut sur le palier des Cohen, rassurée et presque en larmes. Je fus taxé de père indigne par Gabrielle que je remerciais néanmoins pour avoir pris soin de ma fille.

Je n'expliquerai pas plus à Gabrielle qu'à Isis la raison de mon retard.
Je retournai à l'appartement déposer April, inquiète:

- Papa, tu saignes à la bouche.
- C'est rien, je me suis mordu la lèvre.
- Tu me mens ?
- Oui.
- Mmm... D'accord… tu fais attention, hein ?
- Oh oui ! Mais ne t'inquiète pas, là je ne vais rien faire de dangereux, je vais acheter les cadeaux de Noël. Tu as une idée pour Emmy ?
demandais-je pour trouver un sujet de discussion plus heureux.
- Ah voui ! T'as qu'à lui acheter une robe de princesse !
- Ah bon ? C'est pas plutôt toi qui veux une robe de princesse ?
- Non, moi je veux un IPhone.
- Un quoi ?
- C'est pour faire du téléphone.
- Heu, ah bon, mais heu, tu comptes téléphoner à qui ?
- A toi, quand t'es pas là, quand tu disparais ou que je m'ennuie à l'école…
- Hum… on verra ça ma petite moldue. Là, papa doit aller rejoindre une amie, je rentrerai tard, n'embête pas trop June.
- Je t'aime pôpa…
me murmura-t-elle pendant la dernière embrassade.
- Moi, aussi, je t'aime April. Excuse-moi pour tout à l'heure.
- C'pas grave.



J'arrive enfin, en courant, auprès d'Isis. J'ai le souffle court, la lèvre gonflée, froid aux pieds et aux mains, j'ai oublié mes gants, mes idées sont ailleurs mais je dois m'excuser pour mon retard et effacer l'ardoise. Je m'appuie sur le mur d'un magasin et reprends mon souffle :

- Je.. Je… Suis désolé… pfff désolé Isis… J'avais pas vu le temps passer ! Haaa… j'ai plus de poumons !

J'avais une impression lointaine qu'Egon avait du lui servir ce genre d'arguments oiseux avec une régularité comparable à la mienne. Et tacitement, que ça soit Emmy, le Bureau, les amis ou Isis, j'avais l'impression que tout le monde faisait semblant de nous croire pour que les problèmes restent sur le pas de la porte et n'entrent pas dans les maisons, dans ces espaces privés où l'on aimerait se sentir en sécurité, afin de ne pas entacher les moments simples de l'intimité.

J'éclate de rire, le souffle revient, je la regarde et m'avance vers elle pour un baiser sur la joue :

- Bonjour, miss. Prête pour les achats de Noël ?

A quelques jours du grand réveillon, la ville est luminescente, les magasins sont ouverts tard dans la soirée, les gens ont l'air heureux et insouciants, au point d'oublier les batailles invisibles qui se perpétuent dans les ruelles sombres de Londres.

¤ Il faudra que je retourne chercher ce garçon que j'ai laissé dans le local de l'immeuble… Il doit pas être recyclable. Bouse… ¤




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12543

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mar 22 Déc 2009 - 20:34

La main gantée d'Isis toucha la lèvre boursoufflée de son ami, désapprobatrice.

- Tu sais quoi, pour noël je vais t'offrir le même cadeau qu'à Egon, les milles et une façon de mentir par Isis Kitlee qui en a raz le chaudron de vos excuses bidons. Y a des fois un "gros souci mais affaire réglé... et t'as vu je suis encore vivant" serait bien moins flippant.

Isis hocha doucement la tête.

- Non, non, je ne veux rien entendre même si tu n'en avais pas l'intention. Ce n'est pas parce qu'on essaye de croire vos baratins qu'on est dupe. Personne ne l'est. Mais voilà, le but s'est de continuer à vivre. Si on vous le rapporte dans le chez vous tant mieux, mais faut pas oublier qu'on est tous inquiet. D'ailleurs, c'est bien plus souvent inquiète. Ou plutôt moi je suis inquiète.

Elle soupira laissa la buée s'évaporer doucement.

- Voilà, fini de me lamenter.

Elle reprit son sourire, l'agrippa et commença à l'entrainer dans les ruelles.

- Au fait, merci de m'avoir accompagné. Egon m'a menacé de m'envoyer l'autre tâche (ndrl De Lansley) si je n’emmenais pas quelqu'un qui refrénerait mes envies. Il trouve que je gâte trop Rhidow. Nianiania 54 cadeaux c'est bien suffisant naniania il va finir pourrit gâté comme cet ordure de Caïn nianiania. En même temps, c'est que des trucs utiles ou que des bricoles. Bon, ok il y a peut-être le dernier balai à la mode qui sort du lot, ou les gouaches magiques de miss Murple, l'ordinateur moldus, et un ou deux... voir peut être quatre nouvelles robes de sorcier de chez Coco Chanel. Hum... bon oki, je suis peut être excessive.

Grand sourire.

- mais interdiction de le dire à mon homme. Sinon privé de cadeau. D'ailleurs de tes deux cadeaux, je n'arrivais pas à me décider.

Pendant ce long discours façon June, Isis les avait stoppés devant la devanture d'un magasin de jouet moldus récemment ouvert dans la rue principale du chemin de traverse. Il faisait un tabac chez les sorciers des deux "secteurs" malgré la polémique des sangs purs et des détracteurs d'Antares. "Cette boutique sera la perte de la reconnaissance des sorciers, si on continue Antares gagnera sa guerre et on sera tous moldulisé". Dans ce magasin, Isis était bien plus tempéré, c'est un super magasin pour les gosses. Il leur montrer que la magie ne se trouve pas forcement au bout d'une baguette mais dans ce que l'on veut créer et montrer au autre.

- Alors, ta puce, elle veut quoi pour Noël ? Une robe de princesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7204

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mer 23 Déc 2009 - 19:02

- Elle… elle veut un IPhone… je ne sais pas ce que c'est… et même si je le savais, je ne suis pas sûr que ça soit bien pour une enfant de quatre ans. April pense que c'est Emmy qui veut une robe de princesse. Et… je crois que c'est ce que je vais faire. Une robe de soirée pour Em. Elle la portera pour la soirée du nouvel an. Vous venez à la soirée du nouvel…?

Nous discutons tout en marchant. Et je ne parvins pas à terminer ma phrase quand Isis nous arrête devant la vitrine d'un magasin moldu. Je me sens tellement embarrassé ! La moitié des choses qui s'étalent devant nos yeux ne me disent rien. Tous ces appareils me fichent une frousse monumentale. D'abord la peur de ne pas savoir m'en servir et ensuite celle de passer pour un troll en avouant que je ne sais pas m'en servir. Et si April savait se servir mieux que moi de ce… ce… ce WII ? Qu'est-ce que c'est que ça une wii ?

- C'est plutôt un manuel du bon moldu que tu dois m'offrir, dis-je en référence au manuel sur le mensonge.

J'aimerais ne jamais apprendre à mentir mieux que ça. Mais Isis a raison. Peut-être qu'Egon, Sacha et moi devrions apprendre cette simple phrase: "je ne peux rien te dire mais tout va bien." Quoique j'ai déjà essayé avec Emmy. Ca ne marche pas mieux. Parce qu'elle a ensuite ce petit regard de travers qui me fait culpabiliser et je me retrouve aussitôt en train de faire n'importe quoi pour essayer de me faire pardonner. Comme apprendre à me servir de l'ordinateur. Je préfère les GMC, c'est plus pratique, ça prend moins de place et c'est joli. Enfin quoi ! Un ordinateur et tous ces boutons gris… c'est laid ! Qu'est-ce qu'ils ont tous ces sorciers à se convertir à l'ère moldue ?

- Tu… tu veux vraiment qu'on entre là-dedans ? Tu veux me ridiculiser devant ma propre fille alors que j'ai déjà du mal à garder la face quand elle me parle des jeux qu'elle fait à l'école. Aaah, comment tu fais ? Ca s'arrange avec le temps ? demandai-je dépité alors que je savais qu'Isis s'occupait d'un enfant un peu plus vieux - bien plus vieux que moi, pour tout dire - et qu'elle pourrait avoir la générosité d'échanger avec moi ses remèdes de parents.




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12543

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Lun 28 Déc 2009 - 18:41

- Ca s'arrange avec le temps.

Elle l'entraina dans le magasin bondé.

- Enfin, c'est ce qu'il faut que tu dises, pour croire que tu gères la situation. Tu sais, je n’arrive pas toujours pas à savoir lequel est l’adulte entre Rhidow et moi. Et ce n'est pas seulement parce que je connais son âge réel. Ils se fondent avec une telle aisance dans le monde…

Isis s'arrêta dans le couloir derrière un sorcier qui essayait tant bien que mal de comprendre les explications d'un vendeur sur l'utilisation d'un four à micro onde.
Elle les contourna tandis que le vieux sorcier marmonner un "mais ils sont fous ces moldus" dépité.


- Mais à mon avis, tant que ta petite April ne t'apprendra pas à télécharger un film sorcier illégalement sur le réseau internet moldus en deux clics de souris, tu peux considérer que tu gardes la face. Moi j'en de plus en plus de mal... enfin...

Toutefois, elle resta pensive, un sourire amusé sur les lèvres. Repartit dans des souvenirs récents ou Egon ne put échapper à l’interrogatoire du petit Shalymancien qui souhaitait constater qu’Isis et lui avait la même réponse. Réponse qui remettait en doute ces anciennes croyances.

- si tu arrives à t'en sortir à "papa comment on fait les bébés ?", tu peux considérer que tu as fait le plus dur. En tout cas c’est comme ça que l’a ressentit Egon. Bien entendu, si tu leur sort le baratins de l'elfe de maison qui dépose un œuf rose ou bleu devant la porte de la maison, ca ne compte pas.

Elle arriva au rayon des téléphones. Elle prit un I Phone pour Mallhouwen avec la brochure relatant les différentes fonctions de ce joyaux de la technologie moldus qui à son humble avis ne servait à pas grand-chose. Puis s’orienta vers le fond du magasin, rayons des jouets.

- Ils font des jolies poupées, mais le top du top, c’est les jouets à construire soit même de la gamme « du parfait moldus ». C’est très drôle, bien fait, et il y a plein d’explication pour les parents un peu dépassé. Ca a permis à Micka de plus flipper de voir ses enfants jouer avec la voiture téléguidé de Rhidow.

Pendant qu’Emmett faisait un tour, elle sortit sa liste et barra la tâche accompli. Plus qu’une, une robe de sorcier pour Egon.

- Pour le bal, je viens. Tout ce que j’espère c’est qu’Egon ne sera pas partit je ne sais où et qu’il m’y accompagnera. Les soirées mondaines ne sont pas vraiment ma tasse de thé.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7204

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mar 29 Déc 2009 - 21:47

- Quand ça arrivera, je prendrai mon courage à deux mains et mes jambes à mon cou et je serais intimement ravi qu’Emmy prenne le relais, souris-je en n’osant même pas imaginer qu’un jour ma fille puisse avoir 7 ans, pire encore, 16 ans et des hormones instables.

Isis me plante un instant devant le stand des téléphones portables pendant qu’un vendeur la conseille pour un achat. Le fameux IPhone. Je regarde en coin les manœuvres du vendeur et tente de m’intéresser hypocritement à ses explications mais l’objet ne me dit rien qui vaille. Il parait si fragile pourtant les moldus ont l’air d’accorder à leur téléphone portable des pouvoirs aussi commensurables qu’une baguette magique. Ils étaient parvenus à faire entrer dans ce petit objet de circuits, de carte à puce, de verre et de plastique autant d’informations qu’un GMC pouvait en fournir et autant de pouvoir qu’une pensine, un hibou et un coquillage magique réunis. Mais un téléphone ne pouvait pas défendre sa famille contre l’ombre du danger, un téléphone ne pouvait pas remplacer la chaleur d’un visage ami ou l’odeur si particulière des vieux grimoires plein de charmes qui croupissaient sur les étagères poussiéreuses de nos maisons.

¤ Je préfère qu’April apprenne la vie avec ses copines plutôt que dans un objet en plastique… ¤

Ca serait non pour l’IPhone. M'en est témoin que j'ai essayé.
Ma propre liste d’achats ne réduisait pas très vite. J’en étais toujours à zéro article achetés. A ce train là, le premier de l’an serait passé et je pouvais d’ores et déjà faire les achats de l’année prochaine.

Aucun des objets qui nous entourent n’attire ma sympathie. Je suis peut-être traditionnel mais j’aime encore être un sorcier. Tant que je pourrai, je ne cèderai pas à la molduisation de mon habitation. J'ai déjà fait la concession d'une télévision et d'une machine à laver. A quand les sorciers un révolver au poing ? Sans rire. Quelle sera la prochaine étape ? J’aimais quand nous vivions cachés. Ne dit-on pas pour « vivre heureux, vivons cachés » ?

- Ma petite chérie ne sera probablement jamais l’enfant la plus à la mode ou à la pointe de la technologie mais elle sera aimé, décidai-je en marmonnant alors que, allant fureter quelques rayons plus loin, je reposai un drôle d’objet qui s’appelait Barbie Hôtesse de l’air. J’en avais des frissons. Cette bimbo hyper cliché à la poitrine proéminente était-elle vraiment destinée à des petites filles ? Par tous les chaudrons de Myr ! Mais qu’elle image cela renvoyait-il de la femme ?!

Qu'allais-je dire à April quand elle me demanderait quand elle en aurait des pareils ? Je préférais encore lui raconter le cycle de la vie.

Une bonne femme me regarde d’un air suspect tandis que j’ai les yeux rivés sur la Barbie à qui je viens de promettre que ma fille ne ressemblera jamais. Je repose immédiatement la poupée dans le rayon « jouets pour les petites filles » et je retourne vers Isis qui semble avoir terminé ses achats. Ou presque, sur sa liste, je constate que le cadeau d’Egon n’est pas encore acheté.

¤ Nom d’une chouette, elle a une vraie liste ! C’est ça que j’aurais dû faire… pourquoi Merlin donne-t-il le sens de l’organisation aux femmes et le sens du grand bordel aux hommes ? C’est une injustice redoutable qui, je suis sûr, à déclenché grands nombre de ruptures ! ¤

Puis, Isis me certifie qu’elle sera à cette soirée si Egon y est aussi. Je suis à peu près sûr qu’il n’a aucune mission en vue. A part quelques incidents locaux, la capitale est relativement calme et nous avons tous décidé, d’un commun accord, de faire tout notre possible pour passer les fêtes de fin d’année près de nos familles et de ceux que nous aimons. Pour ne pas m’avancer sur une promesse qu’il n’aurait peut-être pas fait à ma place, je ne dis rien de nos programmes - ou absence de programme - de destruction massive de l’Opposition ces jours prochains.

Nous sortons du magasin.

- Miss Kitlee, ce magasin n’est pas pour moi. Essayons ailleurs… je pensais à un truc tout bête : un voyage. Avec les temps qui courent, je ne fais plus rien avec April. Il faudra quand même que je lui trouve quelque chose qu’elle puisse « consommer » sur le coup sinon elle va dire à ses copines que son père ne lui a rien acheté pour Noël… mais un voyage, ça serait pas mal. Un voyage et une poupée qui ne ressemble pas à une prostituée.

Je n’étais même pas convaincu par l’idée de la poupée, je voyais mal comment April aurait pu l’être. Sa chambre était remplie de poupées et de peluches. Une de plus et elle pourrait se vanter d’avoir plus de poupées qu’O’Malley n’avait de fans.

- En attendant, on devrait aller chez Madame Guipure. Tu pourras y trouver la robe d’Egon et moi celle d’Emmy…

J’avais plus ou moins les mêmes proportions qu’Egon et Isis celles d’Emmy, à quelques centimètres de tour de poitrine près. Attention, connaisseur. Incapable d’apprécier la plastique de Barbie mais imprenable sur les mensurations des filles réelles. Loooongues années de pratiques et de dissections visuelles entre copains pendant mes jeunes années à Seagaard.

- Si tu veux, j’essayerai pour Egon et toi pour Emmy. Si je me loupe dans le modèle, elle est capable de me renvoyer dans le magasin pour acheter Guipure elle-même.




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12543

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mer 30 Déc 2009 - 18:44

La neige s'était mise à tomber pendant qu'ils flânaient dans le magasin. Si pour l'instant, ce n'était que quelques flocons, Isis redoutait que cela ne finisse en tempête de neige. Le temps était toujours aussi incertain et même les années ne changeaient pas. Personne ne s'était habitué à ses brusques changements.

- Là-bas il y a un nouveau magasin. Tu y trouveras ton bonheur.

Une pause.

- Il est 100 % sorcier, magique et comme tu les aimes.

Isis savait bien qu'Emmett n'était pas friand des inventions moldus. En faite, dans son entourage, à part Mallhou qui était une accro à la moldulisation, certain savait très bien s'en sortir comme June et d'autre restés des plus septiques face à cela, Egon en tête.

Elle s'engouffra dans le précieux magasin, accueillit par les exclamations joyeuses de Missis Guipure. Emmett et elle furent envoyés dans le fond du magasin, loin du brouhaha ambiant ou la propriétaire leur proposa toute sorte de boisson en attendant qu'elle puisse s'occuper d'eux.


- Tu sais, pour en revenir à l’objet moldus, je trouve que c'est une bonne chose que les sorciers s'y intéressent. Comme c'est une bonne chose que les moldus s’intéressent à notre monde. Au moins Antares aura fait quelque chose de bien.

Isis s'installa confortablement dans un gros fauteuil au couleur criarde qui se marier à merveille à la décoration made in Guipure.

- Depuis que je ne peux plus utiliser ma magie - et entre nous Coolwater n'arrangera rien à cela - pouvoir servir à quelque chose par l'intermédiaire des inventions moldus est quelque chose de fabuleux. Ca m'a évité de faire une dépression.

Elle ôta son écharpe et son bonnet qu'elle laissa choir dans le fauteuil d'à côté.

- Oh, je suis bien d'accord, ils ont la pollution, une abondance de chose qui ne sert à rien comme cet IPhone, une prépondérance à produire à gogos sans ce préoccupé de ce qui les entoure. Ils ont une économie que la majorité des gouvernements sorciers réfute, sans oublier leurs politiques militaires, leurs armes et leurs bombes. Mais les sorciers ne sont pas non plus tout blanc. Regarde, on a eu Voldemort, maintenant Antares.

Elle souffla sur son thé avant d'en boire une gorgée.

- Malgré tout, je suis pour ce mélange de culture. Quand je venais d'intégrer Poudlard j'ai eu deux années horrible ou je ne savais pas comment réagir entre ses deux univers différents. Malgré les souvenirs que Vix à détruit, je me souviens que c’est mon père qui m’a rassurer en apprenant la culture sorcière et qui m’a redonnée confiance en moi. Que je pouvais vivre dans un monde caché différent de celui de mes parents sans pour autant être exclus du leur.

- Quand tu y pense, une grande majorité des sorciers ont des origines moldus. Pourtant la plupart en est coupé volontairement ou pas. Le fait est qu’ils ont perdu cette richesse quand notre existence était cachée. Maintenant, que tout le monde connait la vérité, je pense sincèrement que cela n'apportera que des bonnes choses.


- Pas maintenant. Pas pendant cette guerre. Pas tant que ce conflit existe. Mais après, je suis sure que le mélange de toutes les cultures fera que notre monde deviendra plus fort. Il y aura toujours ces détracteurs, des gens qui diront que le passé était mieux etc. Mais quand tu vois ce qui se passe à Sainte-Mangouste depuis que des medicomages moldus sont intégrer aux équipes médicales, je pense qu’on peut avoir de l’espoir.


- A mon avis ca marche aussi bien car tout le monde fait confiance à Piterski.

- Il faut bien que certain montre la voix.

- Toujours aussi idéaliste miss. Ta robe pour le bal est presque prête, tu veux quelque chose Isis.

- Une robe de sorcier pour Egon, et une robe de princesse pour une amie d’Emmett. Si tu pouvais le conseiller.

Guipure était repartit dans le fin fond de ses malles à la recherche des perle rare.

- C’est une amie de Mallhouwen. En faite, c’est pas mal qu’elle ait été ma tutrice, toutes les portes sont ouvertes ou que j’aille. Une vraie privilégiée.
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7204

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Sam 9 Jan 2010 - 16:58

Je comprenais l'opinion d'Isis mais je ne la partageais pas pour bien des raisons. Et les raisons qui divisaient nos opinions aujourd'hui ne m'empêchaient pourtant pas de risquer jours après jours ma vie pour ces mêmes moldus avec autant de dévouement et d'ardeur que j'y mettrais pour protéger des sorciers. Je ne ressentais pas de haine inconditionnelle pour les moldus ou pour leurs coutumes. J'essayais de m'y intéresser, timidement, pour me tenir au courant un minimum. On ne pouvait pas dire de moi que je les ignorai. Je connaissais leur histoire, quelques une de leur habitudes et coutumes mais, de la même façon que certains d'entre eux avaient dû mal à s'habituer à la cohabitation avec les sorciers par méfiance - et ils avaient raison quelque part, car nous qui leur apportions le méchant du siècle ! Sans vouloir faire de l'humour noir, nous avions au moins pour nous la fierté de mettre au monde des méchants qui ont du panache -, la chose était que j'avais du mal à m'habituer à une cohabitation avec eux quoi que j'y fasse. Simple instinct de préservation. Ca compliquait tout plutôt que de les simplifier. La révélation de la sorcellerie multipliait les gens à surveiller, les accords, les lois et les droits, les dangers, la nature des dangers…

Dans ma théorie, je ne songeais pas aux cas exceptionnels comme Isis, ou les cracmols.
Il y avait beaucoup de cracmol qui ne s'étaient pas retournés sur les inventions moldues, ni avant, ni après la révélation de notre existence. Certains d'entre eux prenaient d'ailleurs cela pour une trahison et l'acceptation de considérer leur nature sans-magie comme un handicap. On pouvait voir des associations pour les cracmols fan de moldus et des associations contre l'utilisation pansement des inventions moldues. On voyait de tout. Même si je restais persuadé qu'Isis n'était pas subitement devenue cracmol mais que sa magie sommeillait en elle à cause d'un traumatisme ou d'un dysfonctionnement dû à sa métamorphose en Iccam, il était légitime qu'elle trouve en l'utilisation des outils moldus, une sorte de compensation de ce qu'elle avait le sentiment d'avoir perdu.

Et puis, les sorciers de sang-mêlés avaient toujours métissé leurs habitudes entre les deux cultures. Tant mieux. Moi, on ne me convertirait pas. Je respectais la multiplicité par intelligence et ouverture d'esprit mais cette multiplicité ne m'apportait rien de personnel.


Pour taquiner Isis mais défendre mon point de vue, pendant que nous buvions un thé dans l'arrière salle, je lui répondais:

- Oui, c'est vrai. Nous avons eu deux gros vilains et pas des moindres. Antarès et Vodemort… Eux, ont eu des Staline, des Lénine, des Hitler, des Bokassa, des Pinochet, César, Mao, Mussolini… j'en passe. Ils gagnent. Mais, de toute façon, ce n'est pas ce débat qui m'intéresse. Il y a du bon et du mauvais chez tout le monde et dans toutes les communautés. C'est certain. Je ne suis pas contre le mélange des cultures tant qu'on ne me l'impose pas et, au ministère, je veille à ce qu'on ne l'impose à personne. Introduire des connaissances moldus à Sainte Mangouste, ça marche pour l'instant… je veille aux excès. C'est la seule chose qui m'inquiète. Les excès. C'est par excès, par besoin de toujours vouloir plus au détriment du bon sens que les moldus pêchent. Je n'aimerais pas que ces mauvaises habitudes prennent le pas sur la nature naïve, parfois primitive, des sorciers. C'est parce que la différence est belle qu'on peut se mélanger sans pour autant s'absorber. Je suis plus sceptique que toi sur l'avenir. Quand nous aurons débarrassé les moldus d'Antarès qui nous dit qu'ils ne se retourneront pas contre nous comme ce fut le cas dans le passé ? Le bucher de Salem, les chasses aux sorciers, les expériences scientifiques ? Pour l'instant, ils ont besoin de nous… j'attends le futur, c'est tout. Ensuite, nous verrons bien. Tiens…

Madame Guipure était revenue auprès de nous.

Devant elle, elle faisait léviter trois robes de sorciers de modèle masculin pour Egon et trois robes de soirée pour femme.

Les robes d'Egon étaient complètement différentes les unes des autres et elle expliqua:

- Voici trois modèles de ma dernière collection, Isis. Le premier est simple: velours bleu roi côtelé, broderies argent et or sur toute la fermeture de devant, boutons d'argent, elle devrait lui tomber jusqu'aux chevilles. La capuche est rétractable, elle peut s'enrouler et se devenir un col. L'intérieur est en poil d'ubuc. J'ai décliné ce modèle en plusieurs combinaisons de couleurs: bleu roi intérieur noir onyx et argent, ou noir corbeau intérieur fuchsia des andes, très chic… puis, vert intérieur vert olive… et bleu nuit intérieur vert avadakadavrant - parce que c'est une tuerie. Et enfin, rouge ou gris, intérieur noir audiard ou blanc cassé.

Le deuxième modèle s'appelle Amara, c'est une robe manteau en laine française avec une doublure de jaspe grise qui peut s'enlever quand le temps passe subitement à l'été. Ca devient alors une longue veste transitionnelle noire à capuche avec des cordons an filament d'argent. Les boutons sont en cuir et comme tu vois, il y a de multiples poches et poches secrètes pour ranger baguette, parchemin, gallions etc.

Et enfin, le modèle Prince, c'est plutôt pour les soirées mais je voulais te le présenter. Celui est noir, col relevé argenté et ivoire. Il est magnifique. Il existe aussi en velours incarnat et vert foncés, traité anti froid et anti pluie, doublure en satin grenat, boutons de nacre noirs, coutures noires et col relevé avec capuche en satin et en velours bordeaux ou doré.


Tout ce qu'elle venait dire, pour moi c'était du chinois.
Elle fit ensuite avancer devant mon nez les trois robes pour Emmy:

- Et pour vous monsieur…

Son sourire fier était grand. Les robes étaient splendides et - j'aurais peut-être dû me vexer - elle ne se plia pas à me faire tout son baratin sur les boutons et les noms des couleurs. Elle devait penser, à juste titre, voilà pourquoi je ne me vexerai pas, que je m'en foutais. En tant qu'homme, soit j'aimais, soit je n'aimais pas et je me fichais pas mal du côté pratique de la robe ou du nom de son tissu.

Je me levais abasourdi en imaginant Emmy dans ces robes.

Amusée par la tête éberluée, elle fit apparaître un dernier modèle, aussi joli que les autres mais trop court à mon goût. J'aimais les robes courtes… mais imaginer Emmy en court… me dérangeait.

- Et ceci est un modèle qui se rapproche d'une coupe moldue que j'avais apprécié et dont j'ai voulu faire une version sorcière.
Monsieur, Madame, vos verdicts, vos choix ? J'ai d'autres modèles évidemment.


Je me tournais vers Isis pour essayer de savoir ce qu'elle en pensait. Si je m'écoutais, incapable de faire un choix, je les prendrai toutes.






27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)


Dernière édition par Emmett Aeterna le Mer 20 Jan 2010 - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12543

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mar 12 Jan 2010 - 22:54

Isis tournait déjà autour du modèle choisi. Elle ne pipa mot sur les remarques d'Emmett, il ne serait pas d'accord. Elle préféra se faire taquiner dans un silence complice. A force de discuter de sujet à risque comme "iccam", elle avait appris qu'elle n’imposera jamais ses choix à Emmett. Même si des fois ça la démangeait. Surtout pour des trucs à la citrouille. Uniquement pour des trucs à la citrouille.


Elle tâtait toutes les coutures, soupesa les matières et fit un hum connaisseur. Guipure fut satisfaite de son imitation. D'ailleurs, elle lui fit remarquer par un langage barbare tous les petits détails qu'elle n'avait pas encore cités.


- C'est parfait. Je prendrais celui là. Amara.

C'est bon la jeune fille avait survécu. Un commentaire élogieux sur la qualité du produit et elle piquerait la baguette de cette couturière pour exploser sa boutique. Si Guipure pensait à juste titre qu'un homme n'en avait que faire des descriptions, elle était persuadé que toutes les femmes ne vivaient dans le seul but de connaitre tous les méandres de la fabrication de fringues . Erreur qui pourrait lui couter sa boutique. Ne pas chatouiller l'iccam.

- Pour Monsieur Sutham ?

Isis acquiesça sommairement en essayant de repousser le modèle Prince. Une espèce de cape pour jeune éphèbe guindé. Un truc horrible qui n'aurait jamais pu aller à Egon.

- Oui.... d'ailleurs, est ce possible de tailler le premier modèle pour un enfant ?

Guipure s'en alla voir si la demande pouvait être satisfaite.

Ravie, Isis se retourna vers Emmett et son dilemme de robe.


- J'aime bien la courte. Elle est sobre et sexy à souhait.

Elle s'affala sur le fauteuil.

- Sinon, pour avoir vu quelque fois Emmy, j'ai remarqué que le violet lui allait bien. La première est vraiment très belle. Plus simple mais avec un décolletté des plus charmand.

Elle termina son thé trop froid, puis scruta franchement amusée son ami.

- C'est le plus professionnel que je peux faire. Je n'ai aucune connaissance en mode. Je marche au coup de cœur. Par contre si tu veux je peux te décrire les propriétés de L’herbe de Freya, ainsi que sa culture et son utilisation dans les onguents, potions et runes.

Taquine elle continua.

- Si tu veux je peux te faire un talisman avec cette herbe. Elle est l'une des plus aphrodisiaques quand on sait la préparé. Tu pourras l'offrir à Emmy.... en tout bien tout honneur, j’entends.

Pour mieux reprendre.

- Je ne me permettrais pas, tu le sais bien. Ange


Dernière édition par Isis Kitlee le Sam 23 Jan 2010 - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmett Aeterna
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 243
Age du personnage : 27 ans
Habitation : Londres
Occupation : Dpt de régulation des CM et responsable des informations au Ministère de la Magie
Avatar : Hayden Christensen by HD
Date d'inscription : 30/03/2008
Coup de coeur : 44
Gallions : 7204

MessageSujet: Re: Canne à sucre   Mer 20 Jan 2010 - 19:08

¤ Sexy à souhait ? Quelle horreur ! C'est bien ce que je pensais… ¤

Je dois trouver une excuse pour ne pas prendre la robe "sexy à souhait". Je ne veux pas voir Emmy dans une robe "sexy à souhait". Enfin, si, je veux bien la voir dans une telle robe mais je ne veux pas que d'autres la voient. Comment trouver une bonne excuse pour ne pas l'acheter ? La couleur ? C'est quoi comme couleur ? Je commençai à regretter que Guipure ne m'ait pas à moi aussi fait l'exposé détaillé des couleurs et des froufrous.

J'adoptai un air dubitatif en regardant les robes qui m'avaient émerveillées quelques instants plus tôt. Entre celle "sexy à souhait" et celle qui avait un décolleté à tomber par terre, je devais faire un choix. Pourquoi ne m'a-t-on pas proposé le beau modèle fermé jusqu'en haut et jusqu'en bas ? Un rapide tour d'horizon... il n'est pas mal ce modèle avec la capuche ! Non. Il est horrible... On dirait un sac de couchage. Ce n'est pas une robe de "princesse", m'aurait dit Avril. Ma petite Avril. Elle aurait choisi celle qui est longue. Ca fait plus conte de fée pour moldus.

Je souris pour moi en désignant la violacée.

- Oui. Tu as raison, un beau décolleté. Je pense que je vais la lui prendre.

- Si tu veux je peux te faire un talisman avec cette herbe. Elle est l'une des plus aphrodisiaques quand on sait la préparer. Tu pourras l'offrir à Emmy.... en tout bien tout honneur, j’entends. Je ne me permettrais pas, tu le sais bien.

J'ouvre grand mes yeux avec un air "comment ? Qu'est-ce que tu viens de dire ?" et me retourne lentement vers Isis.

- Tu ne te permettrais pas, bien sûr...

Je lui fais un sourire grivois, m'approche doucement pour conserver un vague mystère et me penche à son oreille pour n'être pas entendu de Guipure des fois qu'elle reviendrait.

- Isis... parler de sexe avec une Iccam n'entre pas dans mes attributions néanmoins je suis persuadé que la sexualité d'Emmy ou la mienne se portera aussi bien sans herbe de Freya. Tu sous-estimes notre potentiel sexuel...

Inutile de préciser que je n'offrirai jamais un présent de ce type à Emmy. Une invitation ouverte qui dit "va ! Envoie-toi en l'air en paix, mon enfant !" Elle serait capable de me proposer de l'essayer avec elle et ça serait la porte ouverte à de nouvelles discussions interminables sur la raison pour laquelle nous ne pouvons pas être un couple. C'est d'ailleurs assez énervant. Dans notre entourage, tout le monde reste persuadé que nous sommes fais l'un pour l'autre simplement parce que nous nous entendons bien. Heureusement que nous ne couchons pas avec tous ceux avec lesquels nous nous entendons bien, la Terre deviendrait invivable. Mes réflexions sentent la duplicité car j'avoue le premier être jaloux et protecteur des hommes qui l'approchent tout en souhaitant intimement qu'elle rencontre enfin quelqu'un pour que nous puissions l'un et l'autre ne plus être tenté par l'aventure.

Je me redresse et m'écarte car j'entends madame Guipure qui revient avec la robe d'enfant. Elle me demande si mon choix est fait. Je lui désigne le premier modèle. Elle paraît ravie et s'en retourne en chantonnant vers sa caisse, nous invitant à la suivre. Sa bonne humeur, cet excès de bonne humeur, est presque éreintant mais ça fait plaisir à voir. Nous laissons les thés sur la table. Elle nous fait trois paquets cadeaux différents à coups de baguette magique et nous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année en ajoutant d'un sourire commercial :

- Vous devriez aller chez Fleury and Bott et à la ménagerie magique... je sais que pour les fêtes Fleury proposent de beaux coffrets et des réductions alléchantes !

¤ Elle n'est donc jamais fatiguée ? ¤




27 ans
Archiviste au Ministère
Département et régulation des créatures magiques
Clé #1 - Le Passeur
Père d'une petite fille prénommée April (5 ans)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Canne à sucre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Canne à sucre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Canne à sucre : une filière à redynamiser
» Etat des lieux de la filiere canne a sucre en Haiti
» La GROSSE aide americaine en faveur du biocarburant
» REPORTAGE PHOTOGRAHIQUE SUR LA SITUATION DES BRACEROS HAITIENS EN DOMINICANIE
» Sucre parfumé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: