PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Recherches infructueuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Recherches infructueuses   Ven 20 Mar 2009 - 2:03

[6 janvier 2011]

Une immense pyramide de livres reposait en équilibre sur une petite table de travail…. D’ailleurs, il était curieux de la voir avec une certaine stabilité vu le nombre d’ouvrages qui la composait. A coup sûr, la magie ne devait pas être étrangère dans ce cas… Quoi de plus naturel dans une école de magie. Une page se tournait dans le silence de la bibliothèque, puis une autre et encore une autre dans un son qui aurait pu paraître mélodieux si la personne ne semblait pas si hargneuse dans sa façon de parcourir l’œuvre d’un autre âge. La poussière provoqua à la jeune femme un énième éternuement qui comme les précédents, troubla la quiétude des lieux en attirant de multiple regards chargés de reproches en direction de Circé… qui en avait cure. Un coup de baguette précis fit léviter le livre jusqu’en haut de la pile alors que déjà un autre le suppléa devant l’étudiante. Il ne fit malheureusement pas long feu et suivit bien vite celui qui l’avait précédé avant d’être remplacé à son tour. Ainsi de suite, Circé parcourut une dizaine d’autres ouvrages dans un enchainement gracieux de sortilège de lévitation.

Sa concentration fut brisée par le tapotement du bec d’Illûra sur la vitre, Circé leva la tête de ses recherches et découvrit sa compagne jucher sur le rebord de la fenêtre ouverte entrain de la contempler tête inclinée. La myriade de mots qui encombrait son esprit s’évanouie soudainement, emportant avec eux, la mal de tête qui la faisait souffrir. A leurs place, Circé perçu la sensation de la brise sur les plumes de son familier et soupira d’aise. Paupière close, tête entre les mains, elle laissa son esprit tendre vers l’épervier. Le maelstrom d’émotions jaillissait en elle tels les flots d’un torrent en cru. Allégresse provoqué par le vol, plaisir dut à la chasse, l’extase d’avoir donner la mort. Le goût du sang dans la bouche lui tira un sourire carnassier alors qu’elle s’étira sur sa chaise avec la sensualité d’une féline. Même après cinq mois, les rapports qu’elle entretenait avec sa moitié ne faiblissaient pas et chacun apportait son lot de découvertes qui entrainait Circé dans une certaines euphorie.

Le cœur de la demoiselle pulsa au rythme des tambours qui vibraient dans sa tête. Sa production d’endorphine fut accrue et diffusée dans chaque partie de son corps, provoquant une certaine léthargie…Sa main passa par l'embrasure de la fenêtre et caressa avec affection, le plumage de son amie.

HJ : A qui veut =)
Revenir en haut Aller en bas
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6267

MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Mar 24 Mar 2009 - 14:45

La bibliothèque m'apparaissait soudain comme un havre de paix.
Du temps de ma scolarité à Poudlard, ça avait été ma troisième maison, après ma propre salle commune et la demeure de mes parents. C'était le cas de beaucoup de Serdaigle. Certains ne comprenaient pas l'ambiance particulière qui y régnait. Ca n'était pas seulement l'atmosphère studieuse ni l'odeur de la poussière mais peut-être le calme ambiant et particulier à cet endroit précis.

Et de ce calme, j'en avais besoin.
Je sortais tout juste d'une discussion 'animée' avec un de mes camarades UC de première année. J'avais peut-être du mal à m'adapter (après un an et demi, certains diraient que mon comportement tenait du pathétique) mais l'inverse était également vrai. Et l'air satisfait et blasé de ce Mike me portait légèrement sur les nerfs, d'autant plus quand il partait dans son discours "tout vu tout connu". Je devais admettre que j'avais été comme lui, à une époque qui me paraissait désormais lointaine. J'admettais aussi que j'avais dû en agacer plus d'un. Je me forçais à comprendre mais le résultat n'était pas toujours si glorieux. Extrait:
"Mon vieux, je te le dis, je SAIS déjà tout ça." Autant dire que le "mon vieux" avait quand même eu du mal à passer.) "Tu risques d'être déçu, en sortant." "Déçu de quoi?" "T'as jamais vécu ailleurs que chez tes parents ou à Poudlard, la vie va prendre un goût différent et tu vas t'en prendre plein la figure si tu crois que..." "Ohoh! Doucement, monsieur Moi J'ai vécu..." Et caetera, et caetera. Ca n'était pas allé en s'arrangeant et j'étais parti avant de perdre trop mon calme et le temps précieux dont j'avais besoin pour me détendre un peu.

Je savais que lui ne me suivrait pas ici.
A la place, c'était une autre jeune femme de UC que je trouvais. Circé. Entourée de livres mais l'attention détournée des pages anciennes ruisselantes de savoir. Je ne prêtais pas plus d'attention que ça au tableau et me contentais d'accaparer une chaise près d'elle:


- Tu penses que je suis un vieux ronchon?

Pas de réaction.

- Circé?

Je finis par remarquer et l'oiseau et les yeux fermés. J'émis un léger sifflement, évoquant la trille du moineau. Si ça ne la sortait pas de sa rêverie, au moins, je ne m'attirerais pas le regard réprobateur de la bibliothécaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Mar 24 Mar 2009 - 23:38

Si au commencement de leur rapport, la conscience de Circé engendrait une sphère d’asile qui l’expulsait hors du monde extérieurs, ce fut le temps seul qui transperça la carapace du lien, forçant les deux esprits qui n’en composait qu’un à vivre en cohabitation avec l’Univers. Ainsi avait-elle parfaitement conscience de la présence de Sham à ses cotés, son manque de réponse dénotait simplement le peu d’importance qu’elle lui portait. Loin de la rebuter, le jeune homme était même canon selon les critères de la belle, elle exécrait perpétuellement d’être importunée lors de ses moments d’intimités avec son familier.

Elle avait espérer qu’il déguerpisse de lui-même, malheureusement il semblait vouloir attirer son attention à tout prix. S’en pour autant entrouvrir les paupières ne serais-ce d’un millimètre par politesse, Circé ce contenta d’un hochement de tête affirmatif en guise de réponse et continua de passer sa main dans le plumage de son amie.

Mais Sham continuait à rester là, toujours et encore à ses côtés, comme si il attendait plus qu’un simple signe. Soupirant doucement, elle consentie enfin à lui accorder plus d’attention. Ses iris flamboyantes de désirs de morts éprouvés par le rapace se posèrent sur le jeune homme, le feu qui valsait dans son regard allait d’un rouge grenat au vert émeraude selon la lumière et alors qu’elle esquissait un sourire des plus étranges, Circé finit par dire d’une voix assez lointaine.

- Vieux ? Tu es assez bien conservé pour ton âge. Dis-moi, tu utilises quelle crème anti-ride le matin ?

Son regard s’attarda plus que de raison sur la nuque de Sham alors qu’elle percevait une certaine chaleur l‘enivrer… Elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait,... portant la main à son chemisier, elle déboutonna un bouton qui dévoilait à présent plus que la décence permettait dans le règlement.
Revenir en haut Aller en bas
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6267

MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Lun 30 Mar 2009 - 13:42

Il y a des jours comme ça...
Où on se dit que l'on aurait mieux fait de rester couché.
Où on se dit qu'être un ermite, ça n'est pas un si mauvais choix de carrière.

Et puis, on se met à repenser à tout le reste.
Et on se dit que non.

Bon, très bien, je l'ai dérangée et elle me le fait comprendre en m'ignorant aussi royalement qu'il est possible de l'être. Très bien, j'insiste alors que j'aurais mieux fait de la laisser.
Mais quand on veut être tranquille pour comater, on ne se pose pas dans un lieu de passage, aussi calme soit-il. Et puis, avouons-le, à ne pas la voir réagir, comme ça... j'ai eu une petite crispation d'appréhension. peut-être une déformation professionnelle. Peut-être une conséquence de l'époque dans laquelle nous vivons. Mais pendant le court laps d'un instant, j'ai eu peur qu'il ne lui soit arrivé quelque chose. Envoûtement, livre maudit... Il est tellement facile de succomber à quelque chose par les temps qui court.
Pourtant, je reste sobre. J'ai appris à observer avant de diagnostiquer.

Seulement, quand elle se met à ouvrir les yeux, ça n'est pas pour s'arranger.
Son regard. Il y a quelque chose dans son regard qui me perturbe. il me faut un instant de plus pour déterminer de quoi il s'agit. Du feu. Du rouge. Du vert. Je n'ai pas l'habitude de la voir si changeante. Peut-être la connais-je mal. Mais...
Son sourire. Il a quelque chose qui n'est pas Circéein.
Sa voix.

Comme s'ils n'étaient plus du même monde.
Mais tant que je ne sais pas, je ne peux rien faire, rien dire. A part continuer à jouer à être moi.


- Merci. Rolling Eyes

Elle a oublié de préciser "dans le genre momie".
Ironie personnelle.
Coupée en plein élan quand elle se met à dégraffer sa chemise. Mon regard suit ses doigts, inconscient.


- Hem? Circé?

Ca ne ressemble pas à la Circé que je connais. Ou alors, j'ai loupé un train depuis notre dernière conversation. D'une légère incantation informulée, je force son bouton a retourner dans son oeillère. Pas besoin de distraction. Pas maintenant.
Je m'abstiens d'une remarque sur les crèmes. Un truc typique de filles. La seule crème que j'utilise, c'est ma crème à raser. Je doute que ce genre de réponse la satisfasse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Mar 31 Mar 2009 - 21:59

Alors qu'elle remontait paisiblement son index le long de sa si délicate peau d'albâtre et qu'elle s'apprêtait à le passer sur ses lèvres pulpeuses, elle suspendit son geste coquin et dévisagea Sham, la bouche entrouverte, l'esprit vide. L'action de l'homme si charitable à son égard venait de la vexer. Co...comment osait-il lui faire un aussi grand affront ?

Son sourire disparut, sa bouche se scella en une moue boudeuse et elle détourna la tête pour se concentrer sur Illûra. La claque mentale que Sham venait de lui administrer, lui avait remis les idées en place, l'esprit clair quoique toujours froissée, elle s'adressa à son familier.

- Va donc chasser ma belle, lorsque tu es à mes côtés j'ai toujours tendance à perdre pieds. Aller va...

Le ton employé ne laissait guère le choix et l'épervier prit son envole dans un graillement aigu qui dénotait son mécontentement alors que sa maîtresse questionna Sham d'une voix froide, voir même glaciale en le contemplant avec dédain.

- Pourquoi me poses-tu cette question au fait ? Tu as fait des remarques à des étudiants de premières années qui t'ont aimablement répondu en retour que tu leur rappelais leur prof d'arithmancie ? Ou alors ta façon de faire la cour est démodée et la femme tant convoitée t'as envoyé sur les roses en te faisant comprendre que tu avais l'âge d'être son père ?

Mais au fur et à mesure que le lien qui l'unissait à sa moitié se distendait sur la distance qui les séparait, Circé s'apaisait et se rendit compte que ses paroles et son attitude étaient grotesques. Abaissant légèrement le regard pour perdre l'attitude hautaine qui la caractérisait tantôt, elle eut l'esquisse d'un sourire aux coins des lèvres alors qu'elle présentait ses excuses.

- Je suis désolée Sham, je ne suis plus moi-même quand Illûra se trouve près de moi. Je me surprends à me faire peur parfois, ce lien qui nous unit et l'autre que je partage avec Natacha et Julian me rendent folles. J'ai l'impression d'être schizophrène.

Elle passa les mains dans sa chevelure cuivrée et ferma les yeux alors qu'elle se livrait à son compagnon de table.

- Toi qui travaille à Ste Mangouste, tu n'aurais jamais entendu parler de phénomène de ce genre ? Et tu ne connaîtrais pas un moyen de faire disparaître cette horrible marque sur mon poignet ?

Poignet qu'elle tendit pour faire admirer le stigmate en forme de croissant de lune incrusté dans sa chaire.
Revenir en haut Aller en bas
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6267

MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Mar 28 Avr 2009 - 13:00

Quelque part, c'était un soulagement de voir Circé revenir à son état normal. Qu'est-ce qui était normal, au fond? La vision, la connaissance que j'avais d'elle? Ou était-ce celle-ci qui était particulièrement anormale? A force de voir défiler des dizaines de cas, on finit par s'interroger sur la conscience humaine et sa normalité.
Considérons pour l'instant que la jeune femme que je côtoie quotidiennement est la Circé véritable. Pas que l'autre ne soit pas... intéressante dans son genre. Je me réserve seulement une base pour dresser l'ensemble de ses caractéristiques, puisque, apparemment, une part de ce qu'elle est m'a échappé.

Je laisse passer les notes sur ma sénilité galopante, qui, somme toute, n'était qu'une introduction à la conversation, sujet qui même disséqué pendant des heures n'apportera aucune réponse satisfaisante et fixe. Je touche au mystère du bout du doigt et c'est cela, vraiment, qui interpelle mon attention. Ces liens, ils m'avaient été mentionnés, comme ça, au détour d'une discussion, mais jamais nous ne les avions abordés de plein fouet, comme elle semble prête à le faire maintenant.


'C'est ce qui s'appelle sauter sur l'occasion.'

Et pourquoi devrait-on s'en priver?
Assouvir sa curiosité était somme toute quelque chose de bien innocent. C'est le Serdaigle qui parle. Ce qu'on ne trouve pas dans les livres, j'aime à le trouver chez les gens.

Je m'offre le luxe d'un instant de réflexion avant de répondre.


- Pas de problème. C'était... intéressant.

Oui, de temps à autre, on manque de vocabulaire. Rolling Eyes

- Un lien avec un animal....? J'avoue que non. Du moins, rien de bien sérieux. Juste un gamin qui voulait faire croire à ses parents qu'il parlait avec son chat. Mais rien de comparable. Quant à ta marque.... quand et comment est-elle apparue?

J'ai soudain l'impression de me retrouver à Ste Mangouste. A la différence près que ma patiente est une collègue. Ca donne plus d'humanité à l'ouvrage.

- Julian et Natacha... peut-être. Mais j'ai du mal à saisir l'ampleur du... phénomène.

Jusqu'ici, je m'étais efforcé de réfréner mes questions. Certains sont particulièrement sensibles et susceptibles à toute intrusion dans leur vie privée. Une question un peu trop insistante pouvait les voir se fermer à tout jamais. Je n'avais pas trop voulu m'y risquer. C'est pourquoi ma réponse prenait la forme d'une question ouverte. Je ne la forcerai pas à me dire ce qu'elle tenait à garder secret.
Mais j'avais bon espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Ven 15 Mai 2009 - 1:09

Sham réagit comme elle s’y attendait, le contraire l’aurait … déçu. La bibliothèque ne lui avait pas apporté les réponses qu’elle désirait, peut-être que l’homme en face d’elle pourrait l’éclairer dans cette étranges affaires.

- Cette marque vois-tu, est apparut lorsque ma baguette à fusionnée avec une autre… plus ancienne. Il serait plus sage et surtout pour que tu puisses comprendre l’histoire que je te narre cette aventure en compagnie de Julian et de Nat. Tout à commencer à Londre il y a quelques mois de cela…

Circé lui raconta en détail les épreuves qu’ensembles ils avaient traversées, la récitation du poème de Baudelaire, leur transplanage contre leur gré dans le marais puis les crocodiles et les nains. D’ailleurs, elle était toujours un peu vexée qu’aucun de ses compagnons d’infortune ne lui aient demandé de quelle manière elle avait procédé pour trouver ce fameux nain. La réaction de la vieille dont elle avait dépeint un portrait peu flatteur, juste avant, parsemé de nombreuses insultes à son égard. Ensuite vint l’histoire de l’iceberg et du temple grec, la façon dont Nat et elle-même surent trouver la solution de l’énigme et la découverte des baguettes…

- Lors de l’effondrement, la baguette que Nat réservait à Julian à dut glisser de sa poche et rouler jusqu'à ses pieds. Une fois dans sa main et les autres dans les nôtres, c’est comme si une… une puissance supérieur nous guidait. Ensemble et sans nous concerter, nous avons lancé un sort de lumière en même temps et d’une seule voix. Les sort se sont combinées entre eux et un… un pont de lumière pure nous à permit de sortir de ce cauchemar. Enfin, c’est ce que nous avions cru sur l’instant présent. Une fois revenue dans la ruelle que nous avions quittée, j’ai rompu le sortilège et c’est là que cette dernière …

Elle expliquait à présent le phénomène qui avait suivit, les souvenirs encore nettes dans son esprit. Comment la baguette gagnée émit un sifflement sonore avant de tournoyer sur elle-même en laissant une trainée rouge derrière elle. Comment sa propre baguette avait fait de même et devant son regard fasciné mais son esprit inquiet, elles s’unirent sous ses yeux pour n’en former qu’une seule qui lévitait devant son corps abasourdie. L’hésitation qui l’avait saisit lorsqu’elle avait approché sa main et la chaleur qui en résulta dans son poignet droit au moment où elle s’en saisit.

- Et c’est ainsi qu’est apparut dans ma chaire, cette horrible marque que même mes pouvoirs de métamorphomage n’arrivent pas à occulter. C’est dérangeant, surtout lorsque que je me….

Elle se tut avant d’en dire trop, cela ne regardait en rien Sham car c’était d’ordre privé. Puis repris ses explications comme si de rien n’était.

- Enfin bref, c’est dérangeant. Et la même stigmate se trouve au même endroit chez Nat et Julian.

Elle lui narra également leurs captures et l’enfermement dans ce cirque aux horreurs, les tomates, la fuite de Nat et la colère. La force de ses sorts, plus puissant qu’auparavant et surtout plus destructeur….

- Depuis, je suis relié avec eux. Une sorte de lien…hum… empathique. Oui c’est ça, empathique. Je perçois leurs doutes, leurs douleurs, leurs joies, leurs…. plaisir physique aussi comme eux perçoivent les miens. C’est surtout plus dur avec Nat qui est ma meilleure amie et avec qui je suis encore plus liée ! Est-ce que ces explications te permettent de visualiser mieux le problème ?

Signifiant par là, qu’elle acceptait de répondre aux nombreuses questions qu’il pourrait avoir envie de lui poser.
Revenir en haut Aller en bas
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6267

MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   Mer 20 Mai 2009 - 19:06

C'est connu, les filles parlent. Souvent beaucoup. Parfois trop.
Cette fille-là avait pour elle d'être intéressante dans ses récits. Pas du même genre qu'Emmy. Il faut aussi dire qu'Emmy constitue un genre à elle toute seule. Mais là n'est pas le sujet.
Non, Circé avait un quelque chose pour m'entraîner avec elle et mon imagination parfois récalcitrante me dressait des images tout droit nées de sa narration. Je voyais le nain. Je voyais le sort combiné, presque jusqu'à la sueur qui avait dû perler leur front. Je voyais les baguettes fusionner. Je voyais tout. Même si ma propre imagination n'était qu'un spectacle déformé de la réalité.
Sourcils arqués, j'écoutais avec attention, guettant un signe, le moindre indice qui me permettrait de rendre mon verdict. Pour une fois que ma formation de médicomage était susceptible de me servir réellement à quelque chose. Quelque chose qui n'avait qu'à voir avec ma satisfaction personnelle et pas parce que j'étais payé pour divulguer conseils et avis au milieu d'un verdict.

Mon regard dut se faire prudemment interrogateur, sans insistance quand elle mentionna la côté dérangeant de la chose. J'étais curieux. J'avais appris à être discret. Les gens aiment qu'on s'intéresse à eux, ils admettent plus difficilement qu'on fouine dans leur petite histoire.


'Focus, Sham. Focus.'

Le temps de tout assimiler, je reste un moment sans voix, songeur.
Ce n'est pas le genre d'étude de cas qu'on nous propose dans la formation de médicomages.


"Je n'avais jamais entendu parlé de quelque chose comme ça."

Ca fait un peu mal à l'orgueil que de l'admettre. Mais mentir ne servirait à rien. Je n'ai que quelques années de service derrière moi... Il serait prétentieux de dire que j'ai tout vu, tout su.

"Néanmoins...
D'après tout ce que tu m'as dit, je tire quelques conclusions... Tu as parlé d'empathie et il est clair qu'il doit s'agir d'une forme d'empathie. Au delà de ça... Une décharge de magie aussi violente et aussi puissante... Ce que vous avez fait est, déjà, en soi, assez incroyable. Ce débordement de pouvoir, j'ai du mal à le concevoir..."


Plus pour moi-même, j'ajoutai:

"Je serais curieux de mieux connaître cette Natacha et ce Julian..."

Croisés au détour d'un couloir, il m'en fallait un peu plus pour me faire une véritable idée des gens. Je me repris:

"Tu sais, bien sûr, qu'un acte magique, quel qu'il soit, laisse une marque, infime, certes, sur la personne qui le réalise. Tu imagines bien que quelque chose de cette ampleur ne peut pas rester sans conséquence. J'avoue que ça m'intrigue assez.
Mais je crois que je vois le "problème"...
Ce que j'en dis, après, ça n'est que mon avis...
Mais ce qui a été fait peut sans doute être défait.
Je ne suis pas sûr que ce soit souhaitable. Je pense que tu pourrais t'en débarrasser, de ce lien, de tout... mais à quel prix? Qu'y perdrais-tu?
Quant à ta cicatrice... je suis un peu plus optimiste... il n'y a que les blessures liées à la magie noire qui sont inaltérables."


J'essayais de garder un ton neutre pour dissimuler mon envie d'en savoir plus.
Une question parmi tant d'autres:


"Est-ce que tu penses, disons... que ce lien entre vous t'a aidé à dépasser ce traumatisme?"

Si elle me dit que traumatisme il n'y a pas eu, c'est assez simple, je ne la croirais pas.
Une question parmi tant d'autres, certes, mais en aucun cas anodine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherches infructueuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherches infructueuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Statistiques de recherches
» [S] Des recherches pas très fructueuses
» Les chasseurs de trésors reviennent
» Tableau des poses de maison de guilde
» Des détails sur l'évasion de Bélizaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Bibliothèque-
Sauter vers: