PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6271

MessageSujet: [Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année   Jeu 5 Mar 2009 - 15:19

Comme toujours, il pleuvait en Ecosse.
Près d'une décennie me séparait de ma rentrée précédente et pourtant, je retrouvais sans peine chacun des détails qui m'étaient familiers. La majesté pesante du château de pierre, le caractère sauvage du paysage environnant, l'odeur vaguement âpre de la pluie et le flou étonnant dont se teintait la gare de Pré-au-Lard à l'arrivée du Poudlard Express. Le train déversa son flot restreint d'étudiants devant deux jeunes silhouettes que j'avais eu le loisir d'observer de loin pendant les quelques minutes qui avaient séparé le claquement de mon transplanage et le gémissement des freins sur les rails.
Si quelques - je me forçais à ne pas employer le mot "gamins"- étudiants me lancèrent un regard inquisiteur, la plupart m'ignorèrent royalement, pris comme ils l'étaient dans une tempête d'excitation mêlée d'expectation.
On était le 6 octobre 2009 et pour un tiers d'entre eux, c'était le grand jour. La rentrée. La leur.
La mienne.

Oui.

Pourtant, pas de quai 9 3/4, de Poudlard Express ni de bavardages intempestifs pour moi. Ma situation était très légèrement différente et je... avouons-le... je n'avais ni le goût ni le courage de me mêler à cette foule bigarrée qui allait constituer mes condisciples mais qui était également pour moi la génération suivante.
Disons qu'à côté de leurs quelques semaines de rigueur, mes propres ASPICs avaient des allures d'ancêtre. Ma jeunesse se fanait doucement et mes souvenirs scolaires avec elle.
Après ma septième année, à l'époque où Poudlard Uni n'était même pas un embryon de projet, comme tout un chacun, j'avais fait quelques études dans une école privée. Médicomagie. Comme mes grands-parents, mes parents et ma soeur avant moi. Certains lèguent des cheveux roux ou une grande fortune, moi, j'avais hérité d'une vocation.
Je manquais de motivation. Je réussissais à obtenir mon diplôme de justesse mais échouait à l'accueil de Ste Mangouste quand le reste de ma famille sauvait des vies à tour de bras. Mon honneur était un peu bancal mais j'étais plus heureux que je n'avais osé l'espérer. Je n'ai jamais été d'une nature vraiment rebelle mais j'aime avancer dur une voie qui m'est propre quitte à ce qu'elle diverge un tantinet des sentiers battus.
Neuf années, c'est long, on a le temps de vivre. De vivre et de prendre conscience que la voie toute tracée n'est pas toujours la bonne.
Mon métier me plaisait. Me plaît. Mais je ne m'y épanouis pas. Taxez-moi d'ambition mais je n'ai pas pour volonté de passer mon existence à offrir un "pathologie des sortilèges, quatrième étage, s'il-vous-plaît" avec un sourire Colgate.
Oui, mon métier me plaît. Mais plus que l'odeur des contre-sorts, des potions curatives et autres furoncles qui éclatent, c'est le contact avec les gens qui me donnent envie de me lever le matin. La communication. Les rencontres.
On rencontre vraiment toute sorte de gens là-bas. Rachel G'niall, par exemple. Hôtesse d'accueil à mes côtés. Nous avons sympathisé. A un point tel qu'aujourd'hui, elle a tranquillement déclaré que tout le monde ne prenait pas la vie comme un jeu et qu'il fallait bien qu'il y en ait quelques uns qui fassent preuve de sérieux. Manière détournée de me dire que malgré nos trois années de vie commune, elle ne m'accompagnerait pas. Sous-entendu qui me prouve qu'on en est arrivé au même point, tous les deux: se supporter parce qu'on ne sait plus quoi faire d'autre et qu'il est plus facile de rester ensemble que briser notre quotidien. Rachel G'niall. Corps magnifique, visage magnifique, voix magnifique mais un caractère plus corrosif que le Bubobulb moyen. On a beau déclarer en coeur "pathologie des sortilèges, quatrième étage, s'il-vous-plaît" (c'est plus commun qu'on ne le croit), on n'est plus sur la même longueur d'onde. Pas sûr qu'on l'ait jamais été.

Etrange ce petit point sur ma vie, comme à l'aube d'un nouveau commencement. Pas si faux. Je prends ce nouveau départ comme une bouffée d'air frais. Une manière de me détourner de ce que j'ai été et que je ne veux plus être, de devenir ce à quoi j'aspire et que je n'osais pas revendiquer. Une sorte de crise d'adolescence particulièrement tardive.
Réactions diverses.


"Fils, tu es pénible." Vrai, maman.
"Egocentrique." Mauvais choix de mots, papa.
"Susceptible." Juste.
"Ingrat. Après tout ce qu'on a fait pour toi."

'Depuis quand es-tu aussi borné, mon cher père?'

"Tu ne tiens compte de personne." Rachel. Plus de toi, c'est vrai.

On ne peut pas vraiment dire que je reçois un véritable soutien dans mes changements de plan de carrière. Les temps sont durs et les gens ont peur des transformations. Ca me blesse plus que je ne le montre mais je n'ai pas à faire part de mes déceptions. Ceci, on me l'a bien fait comprendre.


Les troupes se mettent en mouvement, guidés par les deux gamins, preuve que le monde tourne vraiment à l'envers. Les vieux veulent retrouver leurs belles années perdues et les plus jeunes tentent de mûrir plus vite que le raisin des côtes françaises.


'Epreuve numéro une: la sociabilisation.'

Partager un carrosse avec cinq congénères. Tous se connaissent, je me faufile vers une place vide. Au milieu des "tu" et des "toi", un curieux ose une question. Je raconte. Rapidement. Sept années à Serdaigle, préfet et tout le tralala. La Médicomagie et mes années à l'accueil. Ma volonté de faire autre chose. Ma prétention d'entrer à Unicorn Ring.
Ils se taisent. Je parle trop et je ne suis pas de leur monde. Je suis un intrus dans leur univers qu'ils tentent vaille que vaille de maintenir debout. Alors, je retourne les questions. Ce qu'ils aiment. Ce dont ils rêvent. Ils m'apparaissent plus blasés que je ne l'étais à l'époque. Les temps changent. L'un d'entre eux glisse du Quidditch au coin d'une phrase et nous trouons un terrain d'entente. Le voyage se termine dans une argumentation passionnée opposant les Kestrels aux Tornades.
Poudlard nous toise et nous faisons tous mine d'être rassurés, moi, plus que les autres.

Les portes s'ouvrent grands comme des bras.

Un flash pour la photo et ma tête rejoint le trombinoscope général.


"McBrashen."

S'ensuivit une énumération de détails, allant de mon identité à mes notes du temps de mon adolescence, notes dont je n'ai pas à rougir.
Ceci fait, la Grande Salle nous accueille et le vieux Choixpeau (ou plutôt, son absence) m'envoie un vieux coup de blues. Les deux gamins qui remplacent McGonagall s'avèrent être plus que ce qu'ils semblaient être et un silence quasi-religieux s'installe.
Les noms s'égrainent jusqu'à:


"McBrashen, Sham Alasdair."

Oui, on a fait plus court. Les revendications sont à adresser à mes parents.
Pour la première fois depuis ce matin, je sais exactement où je vais. Ma main dans la coupe d'argent aux flammes tièdes. Je sais ce que je vais en retirer.


Dernière édition par Sham Alasdair McBrashen le Jeu 28 Avr 2011 - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sham Alasdair McBrashen
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 313
Age du personnage : 31 ans
Habitation : Glasgow - Londres
Occupation : Assistant au Comité des inventions d'excuses à l'usage des Moldus
Avatar : S.A. McBrashen
Date d'inscription : 02/03/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6271

MessageSujet: Re: [Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année   Mer 4 Nov 2009 - 18:44

Elle est si nulle que ça, ma répartition?
Je boude-euh! Sourire Ultrabright
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7787

MessageSujet: Re: [Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année   Ven 15 Jan 2010 - 15:44

Non, ta répartition est très bien.
Ce sont les admins qui sont nuls. Dans ta gueule Rose. Fuck


Je vois que tu n'as pas attendu pour jouer et tu as eu raison.

C'est une très bonne répart'. Idée originale de revenir après neuf années, belles écriture, ça coule tout seul, ton personnage me semble intelligent avec ses zones d'ombres et de lumière.

J'espère que tu trouveras à l'université, ce renouveau que tu cherches.

Bienvenue à Unicorn Ring.

Commme tu as vu, il y a eu des actualisations.
Je te demanderais d'aller remplir une dernière formalité: t'enregistrer au bureau des inscriptions dans la partie 'sorcier' et choisir l'un des groupes: Soumis, Résistants, Opposant, Neutre. Si tu pouvais par ailleurs jeter un coup d'œil au nouveau règlement...

Bon jeu.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Unicorn Ring] Sham Alasdair McBrashen - 2ème année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er devoir pour les 2ème année et autres...
» le forum fête sa 2ème année
» Comparaison du système scolaire
» 2. Vera Verto [2ème année]
» Cours de potions 1ère et 2ème année [Cours de Potions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Cérémonie de Répartition des Universitaires-
Sauter vers: