ConnexionConnexion  PortailPortail  AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Mélancolie des années passées.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mélancolie des années passées.   Lun 12 Jan 2009 - 19:39

Celeste entra furtivement dans la bibliothèque. Elle marchait lentement, paraissait presque voler. Elle prit une grande bouffée d'air, et regarda autour d'elle. Enfin un endroit qu'elle connaissait et qui lui paraissait familier. Même si tout avait changé, même si tout avait recommencer de façon différente, elle avait de passé tant de bon moment dans cet endroit... Comme dans plusieurs autres. Aujourd'hui, elle se retrouvait seule, ses amis étant partis ici ou la pour faire leurs études. Ce qu'elle pouvait être triste de revoir tout cela, à chaque couloir, chaque salle il y avait une histoire. Une belle histoire quoi qu'il avait bien pu se passer. Même ici dans la bibliothèque, ils avaient vécut de grandes choses, s'étaient fait taper sur les doigts plusieurs fois pour tout le bruit qu'ils pouvaient faire et riant. Mais voilà, tout cela était finit et il fallait tirer un trait. Une lueur passa dans ses yeux, puis son sourire s'effaça, son visage devenant impassible. Sa mère appelait cela son masque des sentiments ou plutôt de ressentiments. Celeste l'affichait souvent lorsqu'elle ne voulait pas montrer ce qu'elle ressentait. Oui elle devait tout oublier et recommencer une nouvelle vie. Plus belle? était-ce possible? pour cela il fallait qu'elle se fasse de nouveaux amis.


Celeste se dirigea vers le rayon potion, elle passa sa main sur les reliures des ouvrages, un léger voile de poussière s'éleva dans les airs, signe du grand intérêt que les élèves de Poudlard donnait a cette matière. Elle s'arrêta au plus gros: "Milles et une façon de préparer les potions". Elle soupira de soulagement. Pendant toutes les vacances elle avait eu peur que le livre soit emprunté, ou mis dans la réserve, détruit et qu'elle ne puisse plus le retrouver. Elle prit l'immense volume et alla s'asseoir a une table à l'écart des autres. Elle posa le livre et le contempla longtemps, comme si elle avait peur que si elle l'ouvrait, les lignes allaient disparaître.
Elle avait écrit les références sur un morceaux de papier, mais a force de le lire et le relire, elle les connaissaient par cœur.

Page 1307, à 3 cm en partant de la droite. Perle précieuse.


Oui elle ne pouvait pas, ne pourrait pas oublier cette perle. Elle ouvrit enfin le grimoire, retenant son souffle, alla a la page demandé, et sourit quand elle vu en lettre dorées: PERLE PRECIEUSE.
Les lettres étaient en majuscules alors que tout le reste était en minuscule. Elle ne s'était pas trompée. Celeste sortie sa baguette, et murmura la formule adéquate, celle qu'ils avaient inventées ensemble: intimus secretas revelatum.
Alors apparut une sorte de coffret a l'intérieur même du livre. Celeste y plongea la main et y sortit la lettre scellée. Elle sourit. Personne n'aurait pu la lire. Celeste embrassa l'enveloppe et celle-ci se délia. Elle était scellé par le sort du baiser. Elle ne pu plus attendre, l'ouvrit et la lut, la relut et quand elle eut finit, éclata en sanglot. Pourquoi fallait-il qu'il lui fasse cela? pourtant elle s'était jurée de l'oublier!!!

Un soir, alors que les vacances atteignait sa moitié, où la pluie tombait drue et que Celeste comme a son habitude était devant sa fenêtre, regardant les gouttes ruisseler sur les vitres, un gros hibou avec de longues plumes blanches lui apporta une lettre. Au cachet elle su tout de suite de qui il s'agissait, et voulut la jeter au feu avant même de l'avoir lu, mais le hibou l'en empêcha, l'obligeant sous sa surveillance a bien lire tout son contenu. C'est seulement quand elle eut finit qu'il repartit, n'attendant même pas sa réponse, sans demander a manger ou a boire. La lettre parlait de tout et de rien et d'un message caché, dans un livre de la bibliothèque a Poudlard. Elle qui avait fait son deuil, ou du moins essayait, elle n'avait pu s'empêcher d'y penser jusqu'à la rentrée.

Celeste serra la lettre contre son coeur. Les élèves ne faisait pas attention a elle, trop occupé a revoir leur notes, si nombreuses notes. Elle relut la lettre une dernière fois;

Bonjour Celeste, ou bonsoir, car je ne sais pas a quelle heure tu vas lire cette lettre ^^

Tu dois sûrement me maudire de te faire repenser au bons moments passés, aux bon souvenirs et aux grandes aventures que nous avons vécus ensemble, enfin à moi quoi qu'il en soit! Mais tu ne voudra pas me dire aurevoir, je le sais, je ne te connais que trop bien. Je sais que notre séparation sera très dure, et crois moi elle le sera autant pour moi que pour toi mais je te connais et tu ne daignera pas te montrer ce jour là. C'est pour cela que j'ai décider de t'écrire cette lettre. Pour te dire à quel point je t'aime! et oui ce n'est pas parce que je pars que je ne t'aime pas Celeste! Et que je t'oublierai. J'aurai voulut qu'on s'écrive, mais tu refusera c'est plus que certain. Je ne le répèterai jamais assez ma PERLE PRECIEUSE, personne ne te connais mieux que moi. Alors je voudrai que tu ne m'oublie pas, mais que tu arrive a passer a autre chose sans avoir trop de mal. S'était mon destin de partir, et si je le pouvais crois moi tu aurais été du voyage! mais tu prend un peu plus de place que mon hibou Smile alors je veux te voir sourire Celeste! sourit et fais toi de nouveaux amis! Nous on ne t'oubliera pas! je sais que ce sera la même chose de ton côté même si tu veux le nier! mais sort de ta coquille et lance toi vers d'autres horizons! toi aussi tu voulais réaliser ton rêve, alors fonce ma belle! je crois en toi! je sais que tu es capable de grandes choses. Et surtout quoi qu'il arrive ne change pas! Je t'aime avec tout tes défauts! Very Happy

Prend soin de toi ma PERLE.

DOM





;et laissa échapper entre deux sanglot, un nom a peine audible: Dom...

Elle essaya de se reprendre, elle rangea la lettre dans son sac, sécha ses larmes et entreprit de tourner machinalement les pages du grimoire comme si elle aurait pu y trouver autre chose. Elle n'entendait plus le bruit autour d'elle, elle était comme déconnectée.
Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6843

MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Mar 13 Jan 2009 - 23:44

Il y avait plusieurs endroits comme ceux-là que Leigh ne pensait pas avoir l’occasion de revoir un jour. Comme quoi la vie réservait toujours des surprises même à ceux qui étaient déjà un peu vieux pour s’en émerveiller encore. En tout cas, Leigh s’émerveillait d’un rien et trouvait dans tous les détails de la vie quotidienne de quoi nourrir ses sourires et sa bonne humeur malgré le contexte mondial préoccupant.

Une robe de sorcier sombre ouverte sur une chemise blanche à rayures bleues foncées et un pantalon bleu clair aux couleurs chatoyantes, il avançait parmi les rayons de la bibliothèque avec deux grimoires sous le bras. Officiellement, il suivait des cours de spécialisation en créatures magiques pour prévenir le pire et guérir ses deux petites sœurs déclarées lycans sans morsure. Officieusement, il était en mission pour la résistance et son rôle était de dénicher des élèves soupçonnés d’appartenir à l’Opposition pour les neutraliser.

Sa mission était censée durer toute l’année. Il avait formidablement intégré l’ambiance estudiantine et personne ne se doutait de rien à son sujet. Il suivait uniquement les cours concernant la botanique et les créatures magiques. Le reste, il le connaissait déjà pour avoir été un ancien élève de Hawk Ring où il avait obtenu un SESAM de TADAM. Quand il avait reçu son ordre de mission, il avait sauté de joie, ne pouvant la contenir malgré le nombre de hauts résistants qui le regardaient. Il était content d’avoir l’occasion de s'émanciper de ses journées calquées sur le même schéma. Il faisait toujours l’ouverture de TASKS le matin mais, l’après-midi, il se rendait à Poudlard pour suivre ses cours. Grâce à l’appui d’Egon, il avait même obtenu une bourse pour lui permettre de payer les frais scolaires.

L’association était surchargée mais Natacha avait tendance à y passer de plus en plus de temps ce qui soulageait le travail de Preston, revenu plus sage qu’avant, et d’Ardoise toujours fidèle à son poste.

Ce jour-là, Leigh avait décidé d’aller errer dans la bibliothèque. Il voulait profiter de tout ce que cette mission avait d’avantage et fréquenter ce lieu aux odeurs de sainteté en était un. Il chercha un endroit où s’asseoir pour feuilleter les deux grimoires qu’il avait emprunté au rayon Histoire. Le premier grimoire s’intitulait Histoire de la Diplomatie Sorcière. Pour des raisons personnelles, il lui semblait que sa culture en ce domaine restait à faire. Le deuxième s’appelait Contes de Toujours. Il racontait l’histoire des sorciers sous un angle plus romanesque que purement factuel. Leigh avait toujours détesté l’histoire sauf quand elle ressemblait vraiment à une histoire.

Son attention se porta sur une jeune fille dont les yeux étaient humides. Il la vit sangloter sur les pages ouvertes d’un livre puis enfouir un parchemin dans son sac. Il hésita longuement avant de se décider à passer son chemin ou à prendre des nouvelles. Il se savait très bon antidote contre la morosité mais il était plus difficile de prétendre partager ce don avec des inconnus qu’avec des amis qui nous connaissaient déjà.


« Mais qu’ai-je à perdre ? » s’encouragea Leigh en marchant vers la table de la jeune fille. Il posa sa main sur le dossier de sa chaise et se pencha sur le côté au-dessus d’elle en souriant avec son sourire du bonheur. La jeune fille ne sanglotait plus et paraissait perdue dans un autre monde.

- Tu me laisserais partager ta table si je ne te pose aucune question sur ce regard tristounet à fendre le cœur ? demanda-t-il avec une bonne humeur communicative.

Il pirouetta sur le côté pour se trouver un petit peu plus face à l’étudiante et se présenter de tout son long. Son sourire ne tarissait pas et il comptait bien gagner le droit de poser son derrière sur la chaise d’en face pour faire tout le contraire de ce qu’on était supposé faire dans la société d’aujourd’hui quand quelqu’un qu’on ne connaissait pas pleurait: l’ignorer et baisser les yeux pour ne pas déranger... ou pour ne pas être dérangé. Leigh s’en foutait royalement d’être dérangé dans sa petite félicité du moment qu’un peu de rien pouvait offrir un sourire nouveau aux yeux et aux larmes qui ne voulaient pas sécher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Mer 14 Jan 2009 - 15:12

Celeste voyait défiler devant elle les pages, et avec elles, le nom de différentes potions, de différents ingrédients, remèdes et astuces en tout genre.
Son cœur battait, tantôt trop vite, tantôt pas assez et sa respiration n'arrivait pas a redevenir ce qu'elle était.
Elle ne voulait pas se l'avouer comme d'habitude, mais elle avait mal. Et oui en effet Dom la connaissait si bien, alors pourquoi? ...

Soupire.


Elle ne savait pas ce qu'il fallait faire, elle était perdu dans un labyrinthe de sentiments, et elle n'était pas prête d'en sortir. Elle aurait aimé qu'une petite lumière vienne l'aider et la mène à la sortie malgré la pénombre qu'il reignait dans cet obscur endroit.

Re-soupire.


Perdu dans ses pensées, elle ne voyait rien de ce qui se passait autour d'elle, le groupe de fille qui était venu se réfugier là pour admirer un beau jeune homme un peu plus loin, les oiseaux qui roucoulaient doucement sous les fenêtres, le vent qui venait frapper aux carreaux, afin de pouvoir entrer et venir chatouiller les oreilles des étudiants fatigués par tant de travail si tôt dans l'année. Des rayons de soleil chaud et colorés venaient d'apparaître, le soleil commençait a décliner a l'horizon, rendant le ciel écarlate et le paysage dehors enchanté.
Mais Celeste elle ne voyait rien, sentant a peine ce petit rayon de soleil venu jouer sur le bord de sa table et lui réchauffer le bout des doigts.
Celeste tourna encore un page et s'arrêta: page 2623, POTION DU BONHEUR.

*Serait-ce possible?* pensa t-elle?

Mais a ce moment, elle sentit une présence plus proche d'elle que les autres, puis une main qui se posait sur le dossier de sa chaise, puis une voix chaude et accueillante lui parler:

"Tu me laisserais partager ta table si je ne te pose aucune question sur ce regard tristounet à fendre le cœur ?"

Celeste leva les yeux et découvrit devant elle un beau jeune homme qu'elle n'avait jamais vu auparavant, tout sourire et attendant sa réponse. Elle analysa le plus vite qu'elle put la situation avant de répondre, elle voulait être sûre de ne pas se tromper, elle n'avait aucune envie de se ridiculiser, elle avait déjà bien assez à faire comme ça! Mais elle était la seule sur cette table, et vu dans la position dans laquelle il était, il ne pouvait que s'adresser à elle. Tout à coup une idée lui passa dans la tête, serait-ce cette lumière qu'elle espérait pour la sortir de son labyrinthe? non, elle ne le connaissait même pas, et même s'il avait l'air adorable en quoi ses malheur aurait pu l'intéresser? il avait voulut être poli c'est tout.
Mais pourtant elle sentait que c'était un peu plus que de la politesse, alors elle lui sourit, essayant d'avoir un visage le plus convainquant possible malgré sa peine.

" Évidemment, tu peux t'asseoir! de toute façon je ne fais qu'admirer le livre, je ne travaille pas vraiment alors tu ne me dérange pas..." lui dit-elle doucement. Celeste repensait à ce que Dom disait dans sa lettre, se faire de nouveau amis, faire de nouvelles connaissances... peut-être était-ce un signe du destin?

Elle baissa les yeux et se replongea dans sa lecture, toujours à la même page. Elle relut encore et encore le nom de cette potion: POTION DU BONHEUR. Puis sentant des yeux curieux s'attarder sur elle, elle rougit et pensa *mais quelle idiote! je suis là assise devant un parfait inconnu à lire comment fabriquer au mieux une potion du bonheur! mais qu'est ce qui me prend!?*.
Elle tourna la page un peu trop vite et la déchira légèrement, en voyant ce qu'elle avait fait, elle ne put étouffer le petit cri d'horreur qui suivit cette acte involontaire. Elle écarquilla les yeux et se prit la tête dans les mains.

"Mince alors! c'est pas vrai..."
Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6843

MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Mer 14 Jan 2009 - 16:36

Comme il y était invité, Leigh s’assit devant la jeune fille qui, en tout état de cause, semblait sonnée par son arrivée. Il la faisait atterrir plus rudement qu’il l’aurait pensé mais, à son avis, ça ne serait pas plus mal. Ressasser la tristesse c’était comme laver de la vaisselle sale avec du goudron. On en remet une couche et ça ne résout rien.

Il posa ses deux grimoires sur la table et fit semblant de ne pas avoir vu le titre de la page où la jeune fille s’était arrêtée. Il avait bien lu « POTION DU BONHEUR » avant de s’asseoir.

Il croisa ses bras devant lui, sur les deux grimoires superposés, pour montrer qu’il n’avait aucun autre intérêt à être ici que celui de discuter avec la jeune fille. Il y allait franchement. A quoi ça servait de faire des ronds de jambes et de se parer de bonnes manières si ce n’était perdre son temps ? Soigner la tristesse mieux qu’une potion du bonheur ça ne pouvait pas attendre que les politesses soient faites. Il souriait toujours.

Dans un geste nerveux pour lui cacher la page où elle s’était arrêtée à son arrivée, la jeune fille déchira légèrement une des pages. Leigh glissa sa main dans la poche de sa robe de sorcier et en sortit tranquillement sa baguette. Il l’éleva au-dessus de la déchirure et en informulé prononça « Reparo. » La déchirure s’effaça et la page était comme neuve. Leigh rangea sa baguette. Il souriait toujours.

Il souriait calmement en tournant la tête vers une des fenêtres par laquelle on voyait le soleil de janvier se coucher dans un nuage de froidure. Il ne pleuvait pas et la période de chaleur avait cessée. C’était déjà ça.

Une généralité lui parut le meilleur moyen d’entamer la discussion sans risquer de faire peur à l’inconnue. Les yeux rivés à la fenêtre, les bras de nouveau croisés sur ses grimoires dont il devinait qu’il ne lirait aucune ligne d’ici un bon bout de temps, il se mit à jacasser:


- Quand il y a un coucher de soleil, j’ai presque l’impression que tout est redevenu normal. Que la Terre est paisible et qu’elle s’endort épuisée de sa journée avec l’espoir que le lendemain sera un jour aussi normal que la veille. Il y a de la mélancolie jusque dans le ciel...

Il se tourna de nouveau vers la jeune fille pour terminer sa phrase:

- Quel dommage dans le cas présent que le ciel se reflète sur certains visages... Tu faisais quoi ? ponctua-t-il en désignant le livre réparé et couper court à ce qu’il venait d’aborder. Il avait tendu la perche et maintenant elle pouvait rebondir sur ce qu’elle voulait. La mélancolie ou la potion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Mer 14 Jan 2009 - 17:46

Celeste était effondrée d'avoir déchirée une page du grimoire, elle se maudissait de ne pas avoir été assez délicate, mais une chose la fit se détester encore plus.

Le jeune homme qui s'était installé en face d'elle sortit calmement sa baguette et murmura "Reparo". Ce qui évidemment suffit a réparer le livre. Celeste s'empourpra et sentit ses oreilles s'échauffer. Comment n'y avait-elle pas pensé? elle était à l'université, avait brillamment passé ses examens de fins de cycles a Poudlard et un sort aussi simple, elle l'avait complètement oublié...
Celeste en resta bouche bée de honte et d'indignation. Non en effet il fallait qu'elle se ressaisisse! Levant doucement les yeux, elle vit que le jeune homme la regardait, les bras croisés sur ses grimoires, signe qu'il n'avait pas l'intention de se mettre au travail pour le moment. Celeste vit l'image de la lumière dans son esprit et la chassa bien vite. Elle se sentait tellement bête, mais avait bien l'intention de ce rattraper. Elle était Celeste MacDophy, et rien, même pas une lettre ne justifiait qu'elle soit dans cet état.

Son interlocuteur se mit a parler du soleil lui semblait-elle, racontant quelque chose sur la Terre paisible et le lendemain qu'elle ne compris pas vraiment dans toute cette confusion, mais ce qu'elle retenue pour sûr se fut sa dernière phrase, et si elle avait bien compris, il avait bien envie de savoir ce qu'il se passait dans sa petite tête de linotte...

Celeste soupira:

" Je suis désolé de t'avoir imposé tout cela, mais disons que je ne suis pas moi même ces derniers temps. Elle lui sourit. Merci d'avoir réparer le livre; elle eut un sourire espiègle mais doux; je ne sais pas ce que j'aurai fait sans toi!
Et pour répondre a votre question, eh bien je ne faisais rien de spécial, je feuilleté un peu ce livre et euh je réfléchissais... "


Elle aurait voulu convaincre cette personne assise en face d'elle qui avait l'air si sûre d'elle, mais ce n'était pas du tout gagné. Elle fit la moue. Elle se dit que peut-être valait-il mieux essayer de changer de sujet. Elle tenta une déviation, l'air de rien.

"Euh et toi? tu fais quoi ici? je ne t'ai jamais vue dans le coin..."
Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6843

MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Jeu 15 Jan 2009 - 19:52

La jeune fille virait du vouvoiement au tutoiement d’une phrase à l’autre ce qui déconcerta Leigh. Elle ne devait pas savoir sur quel pied danser avec lui. Il avait toujours pensé qu’il faisait plus jeune que son âge mais peut-être qu’à Poudlard University plus qu’ailleurs, il faisait véritablement plus vieux, d’où le fait qu’un coup c’était « tu » et un coup plus tard c’était « vous. »

« Il faudrait que je lui dise qu’elle peut me tutoyer... »


Le vouvoiement n’était pas justifié dans leur cas. Ils étaient étudiants tous les deux et une si faible différence d’âge ne les déchargeait pas d’un autre respect que celui de la plus élémentaire civilité.

- Tu ne m’as jamais vu dans le coin ?
fit-il semblant de s’étonner.

Il vrilla son regard sur un groupe de filles qui discutaient plus du beau gosse assis à trois tables d’elles que de leurs cours:

- Elles, je sais pas qui c’est... lui, je sais pas qui c’est non plus... je viens ici tous les après-midi depuis septembre mais je ne connais pas encore tous le monde... Il se retourna de nouveau vers son vis-à-vis. J’imagine que c’est normal que tu ne me connaisses pas non plus... on est nombreux. Quoique tu as peut-être une excuse. Je ne suis pas tous les cours, seulement ceux de Soins aux Créatures Magiques et ceux liés à la Botanique. Je suis présent dans moins de cours que les autres... Un programme complémentaire en auditeur libre.

Son discours était de plus en plus fluide depuis le début de l’année. Il hésitait moins dans ses explications et il lui semblait presque y croire lui-même.

Il retourna les livres qu’il avait sous le coude pour qu’elle voie elle-même les titres:


- Mais ce soir, je venais pour ma culture personnelle. Et toi ? Coupa-t-il court, à quoi tu pensais ? A des choses que je peux effacer avec une blagounette ou à des choses qui font que tu aimerais bien changer de sujet ?

Leigh Abbercomby ne perdait jamais la direction du vent quand il avait une idée en tête. Mais loin de lui l’envie d’insister. Dès qu’il aurait la preuve que la jeune fille terminerait sa soirée sous de meilleurs augures qu’elle semblait l’avoir commencé, il se lèverait probablement de cette chaise pour aller lire ailleurs ses deux grimoires. Il n’attendait strictement rien en retour qu’un beau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Jeu 15 Jan 2009 - 20:58

Un peu rassuré, elle ne savait pas s'il fallait en rire ou en pleurer. Mais elle décida qu'elle avait assez pleuré. Elle avait l'impression que ce jeune homme en face d'elle n'était pas quelqu'un à tout prendre au premier degré, et elle trouva cela intéressant. Elle décida donc que le "tu" serait de rigueur. Les personnes désintéressés devenaient si rares de nos jours, qu'elle n'arrivait pas à y croire.

Elle hésita, mais après tout il paraissait sincère, alors pourquoi ne pas lui en parler? et en même temps, ce n'est pas des choses que pouvait apprécier d'autres personnes, et elle n'était pas sûre qu'ensorceler un livre de la bibliothèque était une chose autorisée... Alors elle décida de passer cette épisode sous silence et de ne lui parler que de Dom, enfin de la raison pour laquelle elle était dans cet état pitoyable. Oui s'était le mot, parce qu'elle n'avait cessé d'enchainer gaffe sur gaffe depuis qu'elle était rentrée.

"TU... m'as démasqué. Disons que...
elle soupira. J'étais en train de penser à quelqu'un, une personne qui était chère a mes yeux et que je ne reverrais plus. Alors ça m'a un peu attristé. Je me suis dit que j'allais me retrouver seule cette année, et que tout allait mal se passer. Ce n'est pas mon fort que de me faire de nouveaux amis, j'avais ceux-là depuis mes onze ans tu vois. Mais sa va aller je pense. Je vais me reprendre, ce n'est qu'une passade"

Elle parlait mais elle même n'était pas persuadée de ses propres paroles, alors une autre personne... La lettre, les mots, Dom lui revenaient sans cesse en tête. Et elle se sentait pourtant si bête.

"Et je ne sais pas si une blague suffirait, mais quoi qu'il en soit, discuter fait déjà beaucoup de bien. Merci, souffla t-elle. Et elle était sincère, cette subite arrivée lui avait coupé ses envies de, elle ne savait pas de quoi mais en tout cas ce ne pouvait être que des idées noires. Mais t'es pas obligé de faire sa tu sais! Elle baissa les yeux sur les grimoires, sourit en voyant qu'il s'intéressait à la botanique, donc sûrement aux diverses plantes.
La... culture personnelle c'est très important."


Elle ne savait pas ce qui lui arrivait, mais elle n'avait qu'une envie s'était de se changer les idées, de discuter et puis finalement, pourquoi pas prendre un mal pour un bien? et tout simplement se faire de nouveaux amis!
Elle réfléchit tout de même, elle avait une très bonne mémoire visuelle, et en effet elle ne connaissait pas tout le monde mais les avait déjà vus au moins une fois... mais bon s'il avait moins de cours. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas important, elle avait devant elle une personne qui avait l'air d'avoir envie de l'aider pourquoi ne pas en profiter? la lettre dans son sac lui revint en tête, mais elle la chassa de son esprit pour laisser place à la lumière.

* Il faut tout recommencer à zéro.*

Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6843

MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Dim 18 Jan 2009 - 13:51

Leigh estima le petit sourire comme une première victoire. Ce qui lui avait valu ce sourire n’était que ses grimoires. Il se demandait ce qui pouvait être risible dans l’Histoire de la Diplomatie Sorcière ou les Contes de Toujours mais elle assortit ce rayonnement d’une remarque sur la culture personnelle. Elle devait beaucoup aimer les livres. (hj: Leigh n’a pas de livre sur la botanique Wink cf le premier message.)

Elle lui avait confié avec sincérité (il la croyait sincère) que sa tristesse provenait plutôt d’un spleen. Ses amis lui manquaient. Il en déduisit qu’elle devait être en première année et qu’elle subissait l’habituel coup de blues des quatre premiers mois. On était au mois de janvier, le premier trimestre était terminé et elle se posait des questions sur sa capacité à se faire de nouveaux amis. L’inconnue avait un visage plutôt agréable à regarder et Leigh ne se faisait pas de mouron pour elle. Peut-être qu’elle manquait de confiance en elle et qu’elle avait du mal à aller vers les autres.

Il avait eu la même passade en passant de Poudlard à Poudlard University. Beaucoup de ses potes étaient allés étudier dans des universités étrangères car le concept de Poudlard Uni était trop nouveau et leurs parents doutaient des résultats. Personne alors ne savait que c’était La Rose et L’Ombre qui veillaient sur l’école. Leigh disait toujours « veiller » plutôt que diriger car les deux Dyodes ne faisaient pas ce que des directeurs habituels faisaient : passer dans les cours, recevoir des rendez-vous dans leur bureau (ils n’avaient même pas de bureau) ! Il avait du les voir quatre fois dans sa vie : à chaque rentrée et le jour du combat blanc.

De ses amis, il n’en avait gardé que quelques uns qui étaient à Poufsouffle avec lui. Mais toute sa bande s'était dissoute dans le monde. Adieu Manu ! Adieu Barbara ! Adieu Cybelle ! Adieu Georges ! Adieu Keshava, sa dernière chérie, avec ses merveilleux cheveux longs et noirs ! Elle était retournée en Inde avec ses frères et son père. La distance avait eu raison d'eux. Il avait tout recommencé à zéro en entrant en première année.

Il sourit avec compassion à la jeune fille :

- Je me fais pas de souci pour toi, avec un sourire tu es rayonnante, tu ne tarderas pas à te faire de nouveaux amis. Par contre, si tu restes enfermée dans la mémoire des bons moments passés, tu n’iras jamais vers ceux à venir. Pour se faire des amis et rencontrer des gens, il faut faire un premier effort : s’ouvrir.

Leigh se leva en ramassant ses deux grimoires. Il semblait sur le départ :

- Oublie les subterfuges comme les potions. Tu es plus digne que ça. Ouvre-toi, va vers les autres et laisse venir les choses. Sors de cette horrible lieu claustrophobe, fais-toi jolie et va traîner au Café Campus, il y a forcément un beau jeune homme qui ressent quelque part la même chose que toi et qui crève d’envie de le partager avec une jolie fille comme toi.

Il s’approcha d'elle et lui tendit sa main libre (celle qui ne tenait pas les deux grimoires) pour se présenter :

- Je m’appelle Leigh. Je viens donc tous les après-midi et si un jour t’as un coup de blues, n’hésite pas à venir vers moi, on trouvera un truc pour y remédier. Tu peux aussi venir heureuse ! Je n’accepte pas seulement les cas désespérés ! rit-il avant de faire rabrouer par la table des trois filles qui ne travaillaient pas mais qui n’avaient pas l’air d'aimer qu'on le dérange quand elles mataient des beaux garçons. Leigh s’esclaffa de plus belle après s’être excusé et elles le rabrouèrent de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Dim 18 Jan 2009 - 20:13

Tout un flot d'informations déferla comme une immense vague dans la tête de Celeste, en passant par des images, souvenirs, recommandations diverses. Elle se dit que ce jeune homme avait raison et que bien entendu que tout cela était grotesque et qu'elle devait vite se remettre et tourner la page. Elle perdait rarement le contrôle, d'habitude elle savait gérer les conflits, mais aussi ses émotions. Mais cette fois elle avait été trop curieuse de savoir ce qui pouvait bien se trouver dans ce grimoire, et lorsqu'elle l'avait découvert, la lettre de Dom l'avait tout simplement beaucoup touchée.
Elle fût étonnée de cette lettre, de la tournure qu'elle prenait et de la lucidité dont elle faisait preuve quand elle même avait envie de simplement tirer un trait... Peut-être que cette lettre était arrivé au bon moment?
Et elle avait le plaisir de laisser également son esprit vagabonder et penser que peut-être l'arrivée de ce beau jeune homme pour la "consoler" pourrait-être un signe du destin?
Bien sur, elle n'avait pas touché mot de la lettre, alors ignorant ce petit détail, c'est un peu normal que son interlocuteur se pose des questions, mais cela la faisait sourire finalement.

Oui Celeste souriait en effet de nouveau. Oui, elle avait l'impression d'être passé dans une cure de désintoxication, évacuer toutes les toxines. Elle n'avait pas été dans un tel état depuis un moment. Le discours du jeune homme lui avait remis du plomb dans la tête, et elle commençait à reprendre peu à peu tout ses sens et ses esprits.
Elle le regarda:

"Oui ne t'en fais pas, je suis certaine que ça ira. Au fond ce n'est qu'une petite faiblesse et une passade. D'ailleurs, je vais déjà beaucoup mieux! Smile
Elle détourna le regard, le déviant vers la fenêtre ou à présent les rayons du soleil avaient disparut et lui avec, derrière les arbres de la forêt interdite. Elle mit une main sous son menton et les yeux brillant et un petit sourire au coin des lèvres elle rajouta:
Et c'est un peu grâce à toi! Very Happy tu as un peps incroyable que tu transmets vraiment vite au gens. ^_^ "

Reposant les deux mains sur la table et se tournant de nouveau vers lui, elle commençait à apprécier cet individu qui s'était si subitement glissé dans sa vie. Et pourquoi? pour la faire sourire. Une chose que l'on ne voyait pas tout les jours.

Mais tout à coup, sans crier gare, il se leva ses deux grimoires à la main, prêt à s'en aller.
Celeste en resta bouche bée de stupéfaction. Elle n'avait pas prévu qu'il s'en aille si vite. Pourquoi déjà, alors qu'il n'avait même pas encore ouvert ses grimoires?
D'ailleurs elle se rendit compte qu'elle s'était méprise, il ne s'agissait aucunement de livres sur la botanique ou quoi que ce soit qui s'en rapprochait. Mais qu'importe.
Il se mit à lui donner diverses recommandations. Aller au Café Campus? Celeste ne savait que dire, elle aurait voulut lui crier : oui je veux bien! mais pourquoi tu t'en vas déjà? Mais cela aurait été trop incongrue...

Puis il s'approcha et lui tendit sa main de libre, celle qui ne portait pas les grimoires:

-"Je m’appelle Leigh. Je viens donc tous les après-midi et si un jour t’as un coup de blues, n’hésite pas à venir vers moi, on trouvera un truc pour y remédier. Tu peux aussi venir heureuse ! Je n’accepte pas seulement les cas désespérés ! " Puis il se mit à rire à gorges déployé se faisant crier dessus par les jeunes filles si concentrées par leur bel étalon. Alors qu'il n'arrivait pas à s'arrêter de rire, elles le foudroyèrent du regard et le rabrouèrent de nouveau.

Celeste elle cela n'avait pas envie de rire. Leigh. Au moins elle connaissait son prénom, s'était déjà ça, et elle savait aussi où le trouver. Mais elle ne savait pas pourquoi elle n'avait aucune envie de le laisser partir comme ça. Elle ne savait pas ce qu'elle allait bien pouvoir faire en rentrant dans sa chambre... Il fallait qu'elle trouve quelque chose à dire...

*Mais vas y, dit quelque chose avant qu'il parte!!! parle!*
Il tournait presque déjà les talons quand enfin un son voulut bien sortir de sa gorge:

" Je m'appelle Celeste! dit-elle un peu plus fort qu'elle ne l'aurait voulut, ce qui eut pour effet de faire déguerpir les jeunes filles à la table d'à côté qui fermèrent furieusement leur grimoires "excuse" pour pouvoir mater tranquillement. Elle migrèrent vers une table un peu plus loin, se réinstallant toujours furieuses d'avoir été dérangé dans leur "activitée".
Celeste s'en fichait complètement ce qui comptait c'est ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire.
Je serais heureuse de venir te voir de temps en temps, enfin... si tu veux bien me revoir. Celeste rougit légèrement, elle était toujours un peu maladroite dans ces moments là.
Et euh, j'aurais voulu te remercier de tout ce que tu as fait pour moi... baissant la tête. Tu dois déjà partir? tu sais tu ne me déranges pas...
Et songeant qu'elle ne faisait fichtrement rien dans cette bibliothèque elle se sentit un peu bête. Elle se lança.
Je me suis dit que peut-être j'aurai pu t'offrir un verre... afin de te remercier bien entendu! je te dois au moins sa!"

Cette fois elle releva la tête vers le jeune homme debout près d'elle et se fendit d'un large sourire des plus éblouissant. Son cœur battait la chamade. C'est sûr qu'il refuserait, il la connaissait à peine! Ce qu'elle pouvait être idiote!

Mais son cœur battait très fort. Et s'il acceptait?
Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6843

MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   Mar 27 Jan 2009 - 18:53

L’inconnue n’en était plus une elle, elle se présenta, elle s’appelait Céleste. Leigh fut arrêté dans sa tentative de sortie par des remerciements et une invitation à se retrouver un jour autour d’un verre. Il était content qu’elle prenne cette liberté car ça voulait dire qu’elle commençait : elle marchait vers l’avenir et acceptait de s’ouvrir aux autres.

Quand elle lui parlait, il devinait que ce n’était pas facile. Elle bredouillait, paraissait paniquée à l’idée qu’il parte maintenant. Il s’avoua un peu déstabilisé et chercha quelque chose à dire, très vite, pour ne pas perdre la face. La chose première chose, la plus naturelle, était d’abord d’accepter la future invitation. Il s’arrêta et se rapprocha de quelques pas:


- Bien entendu, il n’y a aucun problème, ça me ferait plaisir d’aller boire un verre avec toi un de ces quatre.

Le jeune homme n’avait peut-être pas compris qu’elle l’invitait pas un de ces quatre mais maintenant. Au grand désespoir de certaines filles, Leigh avait toujours été un peu lent à la détente. Certaines se plaignaient souvent que les hommes n’avaient que ça en tête, pour Leigh il en allait d’une toute autre façon. Il lui fallait des panneaux publicitaires clignotant quatre mètres par cinq pour comprendre ce que les filles attendaient de lui. De ce fait, il ne se posa même pas la question et avait à peine relevé le « Tu dois déjà partir ? »

- Mais tu n’as pas besoin de m’inviter pour me remercier. C’était tout naturel voire même un peu inquisiteur de ma part de s’insinuer dans ta vie.

A cette minutes, il sentit qu’il n’avait plus rien à dire pourtant il resta planté là. Parce que Céleste restait plantée là. C’est alors que le petit morceau de phrase oublié refit surface et alluma un gros doute en lui...

« Tu dois déjà partir »... ça veut dire qu’elle regrette que je doive déjà partir ? »


OUI ! LEIGH ! REVEILLE-TOI ! Elle veut dire MAINTENANT, espèce d’esprit crétin !

- Oh ! Murmura-t-il en regardant mieux Céleste. Tu... tu voulais dire qu’on allait boire quelque chose, là... tout de suite ? Je...

Gagné, Leigh se transforma en tomate farcie. Il se mit à rire :


- Pas de problème,
abrégea-t-il avant que ça devienne ridicule. Je dois juste passer voir quelqu’un avant.

« ... et elle peut pas m'accompagner... comment je vais faire ? »


Si Leigh avait décidé de quitter la bibliothèque, ce n’était que pour aller se réfugier quelque part dans l’école et lire un de ses grimoires en attendant son rendez-vous. A part cette rencontre, il n’avait rien prévu. Ce soir, à TASKS, il n’était pas de garde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mélancolie des années passées.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mélancolie des années passées.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Que s'est-il passé le 12 janvier 2010? Un ultimatum au peuple irréductible?
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Bibliothèque-
Sauter vers: