PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Phoenice Zone] Kephren Kaïtos Céti - 3ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kephren Kaïtos
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 246
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Salomé's
Occupation : Chômeuse
Avatar : Je ne sais pas
Date d'inscription : 11/01/2009
Coup de coeur : 36
Gallions : 6598

MessageSujet: [Phoenice Zone] Kephren Kaïtos Céti - 3ème année   Lun 12 Jan 2009 - 1:35

2008-2009: 1ère année à Sabbah Hayad
2009-2010: 2ème année à Sabbah Hayad en partie.
2010-2011: 3ème année à Poudlard University (Phoenice)
2011-2012: 3ème année à Poudlard University (Clover Spring)

Arrivée tout droit d'Arabie Saoudite où ça craignait un max côté ambiance, Kephren n’était pas mécontente de poser le pied sur le sol carrelé de cette salle immense qu’ils appelaient la Grande Salle. Tu m’étonnes qu’elle était grande la salle. On aurait pu y foutre au moins 700 chameaux.

Keph' souriait bêtement à tout le monde depuis qu’elle avait posé le pied en Grande Bretagne. Ils étaient peu ceux qui pouvaient se vanter de revenir d’un cauchemar grandeur réelle. Pourtant, c’était son idée de poursuivre ses études supérieures au Moyen-Orient à l’Ecole de Sabbah Hayad. A l’époque, l’idée ne semblait pas si bête. Les Pays du Moyen-Orients jouissaient d’une des écoles de magie les plus talentueuses d’Afrique où se regroupaient tous les étudiants d’Egypte, du Maroc, d’Iraq, d’Algérie et d’ailleurs. Leur école, c’était les milles et une nuit et le Palais de Sabbah Hayad rayonnait au milieu du désert. Tout était tranquille, le pays était compliqué mais sûr pour les sorciers et, surtout, elle pouvait y devenir une grande sorcière et finalement fuir ce pays qu’elle aimait tant.

Elle ne s’était jamais vraiment sentie intégrée au clan Kaïtos malgré toute la bonté qu’avait eu le clan pour elle. Elle était le fruit d’une amourette hors mariage et ça n’était jamais arrivé chez les Céti un truc pareil. Pourtant, elle portait leur nom. Depuis peu mais elle portait leur nom de droit direct. Son père, Menkar, c’était l’aîné de Shemali Baten Céti et de Mira Kaïtos Céti. Il n’avait su son existence que lorsque la mère de Kepren le lui avait confié. Y’avait près de trois ans de ça.

A l’époque où Menkar la connue, Nunki Kaus Australis était juste une petite sorcière qui travaillait dans l’hôtel où il était descendu au Caire. Il faisait ses débuts dans la mode sorcière et venait pour l’organisation d’un premier défilé.

C’était Menkar qui lui avait raconté toute l’histoire car sa mère ne s’était jamais donné cette peine. Alors, il lui avait dit que lorsqu’il la connue, Nunki vivait dans la misère avec ses quatre frères, sa grand-mère et sa mère. Lui, il était déjà marié à Ellis qu’il aimait mais avec laquelle il traversait une crise depuis la naissance d’Eden.

Nunki était la plus jeune pourtant elle était déjà veuve et la seule à travailler. Les quatre garçons s’occupaient quant à eux de... bah de rien. Pendant son séjour, Menkar s’était pris d’affection pour la jeune fille qui devint sa femme de chambre attitrée et à qui il apprenait à parler l’anglais pour se changer les idées du stress que créait son premier grand défilé. L’histoire ne tarda pas à passer de la tendresse à la passion et Menkar repoussa son départ par trois fois. Le défilé était terminé depuis longtemps. Dans cette ville, il oublia tous les ennuis mais l’illusion fut de courte durée et bientôt son fils et sa femme lui manquèrent. Il rompit avec Nunki qui ne savait alors pas qu’elle portait son enfant. Elle le garda. C’était une fille qu’elle nomma Kephren.

Nunki fit mentir ses frères ainsi que sa mère sur les origines de l’enfant : "nous dirons qu’elle est la fille de mon premier mari." Tout se passa dans le plus pieux mensonge jusqu’à ce qu’un des oncles de Kephren vende la mèche après une dispute de famille. Alors âgée de douze ans Kephren interrogea sa mère. Sa mère restait silencieuse : "Oublie ma fille, ton père a une autre vie et il ne faut pas devenir un ennui pour lui."

Mais Kephren n’oubliait pas. Elle se mit à maudire sa famille et à enquêter sur ses origines. Elle fut la seule à aller à l’école de Sabbah Hayad où elle apprit le français, l’anglais et plein de matières en sorcellerie, motivée par l’envie de fuir ce pays à la recherche de son père. Elle devait devenir une sorcière maîtrisant complètement son art contrairement à ceux de sa famille qui vivaient presque reclus en se cramponnant à des sortilèges usuels.

Sa mère mourut quand elle entra en première année à l’école supérieure de Sabbah Hayad. La sorcière, pour son salut, écrivit un hibou à Menkar pour lui raconter qu’il avait une fille prénommée Kephren et qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de cette information.

Deux jours plus tard, Menkar s’envolait pour l’Egypte où il rencontra sa fille pour la première fois. L’homme fut choqué en la voyant et la jeune égyptienne ne comprit pas pourquoi. A quoi s’attendait-il d’autres ? Qu’elle ait six bras et trois jambes ? Kephren le détesta à cause de cette hésitation et de cette stupéfaction dans ses yeux qu’elle prit pour un regret.

Elle ne savait pas ce qui la poussait à entretenir par la suite une telle haine après avoir autant cherché son père mais en fouillant bien, elle se sentait jalouse des possibilités à côtés desquelles elle était passée à cause du silence de sa mère. Menkar ne cessait de lui dire : "J’ai un fils, Eden, il est formidable. Si tu veux venir en Angleterre, je crois qu’il serait content de te connaître. Ma femme aussi, Ellis... je lui ai raconté. Ca a été dur mais elle voudrait te connaître aussi."

Non. Kephren ne voulait pas, elle. Elle les détestait tout autant.

Menkar vint régulièrement en Egypte ou en Arabie Saoudite à Sabbah Hayad pour rendre visite à sa fille. Il lui écrivait tout le temps et ne cachait jamais sa joie de l’avoir découverte. Il lui donnait des nouvelles d’Eden, lequel se mit bientôt à lui écrire lui-même. Petit à petit Kephren arrêta de nourrir sa haine contre Menkar et accepta d’avoir un père et un demi-frère. Elle se mit à leur répondre et les correspondances allèrent bon train. Parfois, Ellis aussi écrivait et lui envoyait des gourmandises venues d’Angleterre, des photos, des dictionnaires et des Chantantes (contraire des Gueulantes: des lettres qui annoncent de bonnes nouvelles.)

Aux premiers incidents mondiaux relatifs à Antarès, Kephren perdit tour à tour tous ses oncles, leurs femmes, ses cousins et sa grand-mère. Elle s’était engagée dans la Résistance de son pays mais ceux-ci s’étaient complètement coupés du monde et de la réalité. L’Opposition gagnait petit à petit toute l’Arabie et il n’était plus question d’aller à Sabbah Hayad.

Elle resta toute seule en Egypte, avec pour seuls amis quelques Résistants de la Troisième Vague, jusqu’à ce qu’un beau matin de l’été 2010, Menkar, Ellis et Eden viennent la chercher. Eden l’avait serré si fort dans ses bras que Kephren avait failli étouffer. Il avait eu la même lueur dans le regard que celle de Menkar deux ans auparavant quand ils s’étaient vus pour la première fois. Mais cette fois, Kephren pensa que c’était l’émotion de la voir enfin après deux ans de correspondance.

Depuis, Kephren a une nouvelle famille à laquelle elle essaye de s’habituer. Elle n’est pas complètement Céti ni Kaïtos mais elle porte leur nom et c’est le plus cadeau qu’on puisse faire à une orpheline. Elle n’a pas encore mis les pieds à la Résidence Kaïtos Céti mais si elle avait su ce qui allait s’y passer, elle s’en serait bien passée.

Assise dans la Grande Salle qui pouvait contenir 700 chameaux, Kephren entendit que celle qui s’était présentée à leur descente du train comme étant La Rose appela son nom :

« Kephren Kaïtos Céti. »

Quelques têtes se tournèrent vers elle en chuchotant des choses qu’elle ne comprenait pas. Qui était la Deneb dont ils parlaient et dont le nom revenait dans chaque murmure ? Elle s’était bien sentit dévisagée depuis qu’elle était montée dans le train mais elle pensait jusqu’ici que c’était dû à la présence d’une nouvelle tête qu’ils ne connaissaient pas. Elle comprenait maintenant que, au contraire, elle avait une tête que certains reconnaissaient.

Elle entra sa main dans la coupe et en sortit sa répartition.






Ma Bio | Topic
Actuellement j'essaye de suivre ma 3ème année à Clover Spring après un diplôme à Phoenice. Je suis la demie-soeur d'Eden Kaïtos et la cousine de Deneb et Baten Kaïtos. Résistante tenace et casse cou, 100% sorcière et connaissance zéro du monde moldu, c'est pourtant avec l'un d'entre eux que je vis tous les jours. Je suis la "meuf" de Salomé Decameron comme il dit... Il a aucun vocabulaire, mon mec. C'est un macho doublé d'un sale moldu. Une cata... mais on s'aime bien quand même et, mine de rien, ça semble fonctionner entre nous...
Revenir en haut Aller en bas
La Rose
● Admin ●

avatar

Nombre de messages : 704
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyade
Signature : Jugette - Christea
Avatar : Jugette - NeedChemical
Date d'inscription : 02/05/2007
Coup de coeur : 52
Gallions : 18601

MessageSujet: Re: [Phoenice Zone] Kephren Kaïtos Céti - 3ème année   Sam 7 Mar 2009 - 16:45

"Votre inscription à Phoenice Zone est confirmée.
Vous venez de piocher votre blason:"


Phoenice Zone




Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/
 
[Phoenice Zone] Kephren Kaïtos Céti - 3ème année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» [3ème année et +] #Cours 2# Le sortilège d'Alegresse
» [Guide]Les évènements insolites
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Cérémonie de Répartition des Universitaires-
Sauter vers: