{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardinsPartagez | 
 

 La routine n'est rien sans surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: La routine n'est rien sans surprise   Sam 13 Sep - 22:17

Une main sur son sein blanc, l'autre sur sa hanche, il accompagnait son va et vient languissant d'une tendresse qu'elle ne lui aurait jamais attribuée. Elle se pencha, froissa le drap de satin avant d'atteindre le corps dénudé sous elle, elle prit sa bouche en même temps que son plaisir.

Pourtant tout avait normalement débuté par des reproches et autres immondices jetées à la figure. Puis tout finissait mal, dans un lit, nus, faisant l'amour... Arrêter de réfléchir comment cela c’est fait, peu importe des conséquences, ils venaient d'atteindre l'Idéal, Sacha et...



- Isis... tu te réveilles.

En sueur, les yeux exorbités, Isis se réveilla. Ca pour être réveillé, elle l'était. Elle s'était même assise pour être sur qu'elle était bien dans la réalité et que l'autre n'était pas dans son lit.

- Tu fais une drôle de tête. Je vais prendre mon petit-déj', Elfy elle a fait un gâteau au chocolat exprès pour moi
- Comme tous les matins... et je te rejoins

Mais la dernière partie de sa phrase c'était perdu vers un couloir vide que le petit shalimancyan avait déjà vite mit derrière lui. Elle en profita pour se rallonger. Se mordant la lèvre inférieure elle repensait à son cauchemar. L'horreur. Rêver de De Lansley était une chose, rêver de lui en train de.... elle en eut un haut de cœur.


Elle tourna la tête vers la place vide du lit. Egon...
Elle ne savait pas où il était passé. D'ailleurs, son absence commençait à lui peser. Au point de fantasmer sur l'autre abruti... faut croire.


Elle se maudit encore quelques minutes avant de descendre rejoindre Rhidow dans la cuisine.



* * *



Vague de chaud, 30°C à l’ombre. Tout le monde ressortait ses vêtements d’été et Rhidow qui fait une comédie pas possible pour prendre sa nouvelle cape d’hiver. Cape qu’Isis pliait avant de le mettre dans son sac qu’elle ne pouvait plus fermer à présent. Elle fit des remarques à Rhidow sur ses caprices qu’il n’écoutait déjà plus. C’était bien plus intéressant d’aller embêter les Vivets d’or du parc.

Comme tous les mercredi, ils passaient l'après-midi au jardin de Salem. Rhidow s’épuisait à courir partout et Isis profitait du calme d'octobre pour réviser dehors. Elle commençait à remettre les nez dans ses bouquins ce que Rhidow qualifiait de franchement "nul et pas marrant" et puis "c'est que demain que tu repars dans l'école de Rosà".


Prise par son livre, elle jetait des coup d'œil de temps en temps pour voir si Rhidow ne faisait pas trop de bêtise avec le tourniquet des frayeurs sur lequel il jouait. La routine s'était installée et cela ne déplaisait pas à la demoiselle. Et ce contre toute attente.
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Dim 9 Nov - 20:44

Qui l'aurait cru ? Etait-ce une cruelle ironie du sort que de vivre cela alors que la journée avait si bien commencé ? On ne pouvait décidément pas compter sur les horoscopes pour prévoir les mauvaises nouvelles de la journée, permettant ainsi de changer ses plans à la dernière minute pour éviter la catastrophe qui ruinerait la bonne humeur que l'on ressentait depuis le matin.

* J’aurais dû le deviner pourtant, la journée ne pouvait pas continuer ainsi à bien se passer… *

Maintenant, il serait peut-être intéressant de développer la raison pour laquelle Natacha maugréait ainsi..? Tout simplement à cause de l’incapacité des hommes à ne pas savoir prévenir quand ils avaient un empêchement ou qu’ils seront en retard à un rendez-vous, particulièrement son frère, troll finit de son Etat et des alentours. A croire qu’il se fichait comme d’une guigne du savon qu’il allait se prendre.

Mais en attendant, il fallait bien qu’elle s’occupe. Jusqu’à ce qu’elle en ait marre d’attendre en tout cas. Il n’était pas dit qu’elle allait le laisser la faire poireauter toute l’après midi pour rien ! C’est ainsi donc que prudemment, elle traversa la rue jusqu’à l’entrée du parc sorcier qui s’étendait devant elle. Rien ne valait de côtoyer la nature pour calmer les nerfs à fleur de peau.

Sac en bandoulière battant ses jambes, arbres et branches formant une coupole naturelle au dessus de sa tête, cris et rires d’enfant en fond sonore, Natacha sentit ses muscles se détendre, sa mâchoire se décontractait et sa colère s’enfuir à tire d’aile. Elle n’allait pas la regretter la Mère Colère, c’était certain. Mais ce fut une voix bien connue qui lui fit relever définitivement la tête. Le sourire ne tarda pas et elle répondit au salut lointain de Rhidow avant de le voir s’étaler par terre. Tout son corps se tendit instinctivement pour la porter vers lui mais le petit garçon s’était déjà relevé en riant aux éclats.

Natacha tourna la tête, sûre de trouver Isis dans les parages. Elle était de ce fait à quelques pas d’elle et n’aurait pu manquer de voir le vol plané sans dommage de Rhidow.


"Plus de peur que de mal" lui dit-elle alors qu’elle lançait un coup d’œil au garçon qui avait déjà réinvestit le tourniquet.

Elle observa le livre qui tenait compagnie à Isis avant d’ajouter, l’ombre d’un sourire jouant sur ses lèvres :


"Ne me dis pas que lire est plus intéressant que le fameux tourniquet ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mar 11 Nov - 17:58

Mélusine, quant à elle, fuyait la routine. parce que la routine appelait l'ennui. L'ennui, les souvenirs. Les souvenirs, les larmes. Et elle jugeait avoir suffisament éprouvé ses réserves lacrymales pour le reste de sa vie.
La rentrée était pour bientôt et elle ne savait plus trop si elle l'attendait ou si elle la redoutait. Elle avait passé ses vacances à arpenter le Royaume-Uni pour des raisons diverses. La plus officielle était une fuite continuelle des lieux qu'IL hantait encore. La plus officieuse était ses maigres tentatives pour aider la Résistance. Echec plus ou moins total dans les deux cas. Mais, quoi qu'il en soit, elle restait rarement plus d'une semaine au même endroit.

Cela faisait deux jours qu'elle était "de retour" à Londres et elle en avait déjà assez. Trop de monde. Trop de bruit. Pas assez d'espace.
Elle aspirait à un peu de calme.
Ca recommençait.


*Mel.*

James.

*Mel, je t'aime.*


'Putain, Zyn, ça fait huit mois.'

Il y en avait qui disait que pour se remettre d'une rupture, il fallait autant de temps que la relation avait duré. Génial.
Il y en avait qui disait que pour se remettre d'un deuil, il vous fallait un an de renouer avec la vie. Pas beaucoup mieux.


*Mel. j'ai de la chance de t'avoir.*


'Cauthérise, Zyn.'

*Mel, remember me.*

'Retrouve le goût. Oublie.'

"Shut up!"

Il fallait que ça sorte, que ça crie. Là, plutôt qu'ailleurs.
Ses pas l'avaient guidée jusqu'au Jardin de Salem, loin de la foule. Il y avait deux jeunes femmes dans son champ de vision.
Mélusine détourna brusquement le regard. Regard qui se posa sur un petit gnome jouant au tourniquet. Au premier coup d'oeil, elle le jugea trop remuant pour être supportable. Trop ressemblant (il s'en fallait de beaucoup) au petit métisse qu'elle n'avait pas voulu, au petit métisse, que, de toute façon, elle n'aurait jamais.


*Mel...*

Pour retrouver le silence, la jeune rousse se tourna enfin vers les silhouettes entrapperçues et resta de glace. Il lui fallut un moment pour reconnaître.. Isis Kitlee. La deuxième jeune femme était du genre inconnue au visage connu.
Elle se concentra sur Isis. Sept années à se croiser dans POudlard sans vraiment chercher la compagnie l'une de l'autre. D'Isis, elle savait surtout qu'elle avait laissé tomber Jon. Et qu'elle était anti-De Lansley.
Un point partout.
Elle ne tourna pas les talons.
L'amitié et la haine.
L'amitié contre la haine.
Haïr faisait moins mal qu'aimer.


'Désolée Jon.

Alors, Zyn esquissa un faible sourire aux deux jeunes filles. Dans l'expectative.

Spoiler:
 


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 13 Nov - 20:48

- C'est moi qui ramasse les morceaux, si je commence à me casser aussi, ca va pas le faire Nat'.

Isis n'avait pas raté une miette de la chute spectaculaire de Rhidow... ca ne faisait que la 5 éme depuis qu'il tournait sur ce jeu de malheur. Elle devrait en être blasé, son fils est le roi des casses cou, toujours à faire une trollerie dans le genre papa "je vais mener l'armée contre Antarès".

Pensées qu'elle chassa aussitôt apparu. Sujet sensible. Trop sensible. A fleur de peau.
Elle se retient d'éclater en sanglot comme à chaque fois. Elle fait part de ses larmes qu'à son oreiller en ce moment. Son seul ami qui le soutenait. Le reste du temps, on fait comme si. Comme si...


Comme si, Mélusine avait l'air de connaître. Ca se sentait dans le sourire qu'elle avait amorcé à son égard. Isis resta stupéfaite quelque instant. La dernière fois qu'elle avait vu Mélusine remontait à 1 an. Une éternité. Et il valait mieux. Elle lui aurait arraché les deux yeux à cette époque là.
Isis n'avait toujours pas avaler le fait qu'elle ait couché avec Jonathan. On ne pardonne pas. Ca non.
Ok, ils n'étaient plus ensemble. OK, c'est elle qui avait rompu. Ok, c'est elle qui aimait un autre. Et puis, oui c'était bien elle qui avait tromper Jon. Et oui, s'était bien elle qui en voulait à mort à Mélusine d'avoir coucher avec son ex.



Résidu de jalousie passé, elle esquissa un sourire sincère. Elle invita son ancienne camarade à venir les rejoindre. Elle fit les présentations, Natacha et la rouquine ne se connaissaient pas à première vu.
Rhidow, sentant de la nouveauté dans l'air, s'agglutina dans les jambes de sa mère pour faire connaissance avec la nouvelle et parader. Seulement 10 minutes lui suffirent pour se décider de faire son intéressant un exploit.


- T'es qui toi ?
- Rhidow, tu peux être plus poli.
- Je demande qui c'est, c'est tout.
- Bien sur
- Alors... ?
- Mélusine, une amie
- Et vous vous êtes connu comment ?
- A Poudlard
- Ah.... Dis Mélusine, tu connais Elliot O'Malley ? Il était avec Isis à Poudlard lui aussi. Ben Elliot c'est mon pote, et il m'apprend même à danser. Il est trop cool...

Sentant le drame arriver en une discussion sur Elliot
O'Malley qui ne passionnera que les groupies comme son fils, Isis en bonne fée proposa


- Une glace ça vous tente.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Rhidow étant la sentinelle du groupe. Ce gosse est un ventre sur patte.

Sac rempli, livre à la main, Isis continua une conversation interrompu quelques minutes plus tôt.


- Alors, qu'est ce que vous faites ici toutes les deux ? Nat', tu n'as pas été réquisitionnée à TASKS ? Etonnant, Egon y passe tout son temps.
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Sam 22 Nov - 13:01

"Ca me tente", répondit-elle immédiatement, coupant court à Rhidow qui s’apprêtait visiblement à continuer sur sa lancée et à les abreuver d’anecdotes sur Elliot. Si il était la star de toutes les midinettes d’Angleterre, il était aussi devenu la star des bacs à sables, en particulier de ses monstres dont Rhidow était le porte-parole attitré. Il y avait rarement une journée sans qu'un détail ne lance le garçon sur le sujet de conversation qu'il préférait.

Leur petite troupe alla donc jusqu'au marchand de glace qu'il ne manquait pas d'avoir à l'intérieur du parc.


"Pas cette après-midi non, même si j'y retournerais tout à l'heure. Généralement, je prends quelques heures un après-midi de la semaine, en plus d'avoir mon dimanche de libre... bien que je passe à TASKS malgré tout."

Natacha grimaça ce qui devait être un sourire contrit. Elle était une droguée de son boulot. Rien n'y faisait, quoi qu'il se passait, elle devait forcément aller voir ces monstres pour s'assurer qu'ils allaient bien. Et le fait que la rentrée soit maintenant si proche était pire. Elle n'aurait bientôt plus l'occasion de les voir aussi souvent et elle voulait profiter des derniers jours pour être avec eux le maximum de temps.

Quant à Egon, c'était vrai qu'il y passait tout son temps. Si avant il partait pour des jours sans que personne à l'association ne sache où, en ce moment, il était comme scotché aux locaux. Ce qui rendait son attitude encore plus suspecte aux yeux de Natacha.

Celle-ci se retourna justement vers Mélusine qu'Isis lui avait présenté, pour donner quelques précisions qui l'aideraient à comprendre de quoi elle pouvait bien parler.


"TASKS est une association où je travaille à Londres et d'où vient Rhidow ici présent."

Peut-être Mélusine en aurait-elle entendu parler, ou même vu, lors de la commémoration du Combat Blanc qui avait eu lieu à Poudlard en Janvier dernier.

Sur cet entrefait, Natacha se retourna vers Rhidow et le glacier qu'ils avaient rejoint entre-temps. Le petit garçon avait déjà la sienne dans ses mains, taille Giant, double nappage au chocolat et éclat de noisette, rien que ça. La jeune femme passa commande de la sienne, laissant la place à ses deux compagnes pour qu'elles en fassent de même.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Lun 24 Nov - 16:53

Mélusine inclina doucement la tête aux présentations.
Ok, c'était noté. Natacha Melikov.
Et une glace ferait largement l'affaire.
Jusqu'à présent, c'était plutôt elle qui avait l'habitude des questions. Mais, quelque part, il était plus facile de répondre à celle de Rideau (elle avait bien compris, le petit s'appelait Rideau? Drôle de nom pour un gnome.) qu'à Isis ou à l'ouverture que lui faisait Natacha. Elle n'y couperait sans doute pas, elle optait simplement pour un délai.


"Oui, je connais Oma... enfin, Elliot. On était ami à Poudlard, enfin, je crois."

*Mel*

"Et c'est vrai qu'il danse très bien."

Elle était allée voir son dernier show et elle comprenait l'engouement des fans. Un peu. Il avait toujours ce charisme étrange qui le caractérisait déjà du temps de Poudlard.
Mais, comme elle non plus ne comptait pas passer l'après-midi à déblatérer sur leur-ancien-camarade-qui-était-devenu-une-star, alors...


"Je me baladais. J'ai... hâte de rentrer."

Elle avait finalement tranché.
TASKS? Ca lui disait vaguement quelque chose. Un mot lâché au coin d'une conversation. Pas assez fort pour marquer sa mémoire. Janvier dernier? Elle avait alors d'autres dragons à fouetter. D'autres larmes à verser qu'à pleurer les "chers disparus" de Poudlard. Parce qu'il y en avait un qui n'y serait jamais.


'Ca va, là, t'as épuisé tes mouchoirs.'

La petite troupe finit donc par trouver le marchand de glace autour duquel s'agglutinait quelques enfants, qui, même si l'on ne s'était pas trouvé sur le Chemin de Traverse, auraient été immédiatement fichés comme "sorciers". Les "citrouille", "fizwizbiz" et autres "chocogrenouille" fusaient. Ils faisaient des mélanges presque pire mieux que les siens.

"Citrouille-chocolat."

'Ca va pas t'arranger, ça.'

"Je paye pour tous."

Quand on a des gallions à revendre...

"J'avoue avoir du mal à faire le lien entre TASKS...

'Faudrait déjà que tu saches vraiment ce que c'est.'

*Mel*

"... et Rideau."

Elle réceptionna rapidement sa glace, glissa la somme de quatre glaces au vendeur, et observa sa glace d'un air sceptique. Elle ne lui faisait même pas envie. Un coup d'oeil à Isis qui était la dernière à commander.

"Et toi? Qu'est-ce qui t'amène...?"

C'était banal et c'était vide.

Spoiler:
 


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 27 Nov - 15:01

"J'avoue avoir du mal à faire le lien entre TASKS... et Rideau."

- Rhidow ! T'es aussi bête que les pieds à Sacha toi!
Le démon redevient ange pour pouvoir aller voir les cygnes. Ce gnome est tyranique.

- Il est très susceptible, ne t'en fais pas Mélu, ca lui passeras. Tasks est un orpholinat, Rhidow est pensionnaire là-bas.

Isis mangea un peu de sa glace vanille-groseille avant de continuer.

- Je viens ici tous les mercredi après-midi avec Rhidow. C'est une sorte de rituel. J'en profite, c'est le dernier avant longtemps. Comme on reprend les cours, Rhidow va retourner vivre à La Maison.

Isis perdit son sourire momentanément. Elle avait beau se répéter que Rhidow ne pouvait pas rester seul chez Mallhou, et qu'il était impossible qu'il vienne à Poudlard, elle s'était habituée à respirer sous le même toit. Elle était comme Nat’. Besoin vital de voir comment va le gnome qu’on aime, à l’exception que pour Isis, son amour n’était que pour un seul bout chou. Bout’chou qui venait de faire tomber toutes sa glace et accourait en réclamer une autre (non payer par Mélusine cette fois).

- Je suis... nous sommes, Egon et moi, en train d'adopter Rhidow. Enfin on essaye…
Bizarrement, Rhidow étaient venu s’asseoir et ne disait rien. Etonnant, ça ne lui ressemblait pas.

- Et vous deux ? Je serais assez interessée de savoir ce que vous faites perdu au milieu du parc.


Dernière édition par Isis Kitlee le Mer 17 Déc - 13:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mar 9 Déc - 16:21

"Enfin, TASKS n'est pas qu'un orphelinat. On aide aussi de jeunes adultes, d'à peu près notre âge ou plus vieux, ou des familles en difficulté à cause de tout ce qui se passe avec Antarès."

Mieux valait, pour n'importe qui, de ne pas réduire le champ d'action de l'association. Natacha n'était jamais la dernière pour en parler et rétablir la stricte vérité concernant TASKS. Surtout quand la personne qui en parlait connaissait presque aussi bien l'association pour être la petite-amie du grand patron.

Par contre, si la simple évocation du lien entre Egon et Isis ne ravissait déjà franchement pas Natacha, parler de la tentative d'adoption non plus. Presque tout le monde à TASKS savait qu'elle était réticente à cette 'nouvelle'. A tord ou à raison, elle ne croyait pas qu'adopter à 18 ans, encore étudiante, sans situation, soit l'idée du siècle. Pas quand des couples sans enfants, ayant métier, maison et moyens, peinaient à le faire. Et surtout, avec le contexte politique tendu du moment, alors que ces enfants étaient précieux pour tous. Pour être dans la même situation qu'Isis, avec les difficultés que le statut d'étudiante donnaient, Natacha savaient qu'elle n'auraient pas le temps suffisant à consacrer à Rhidow, comme n'importe quel enfant se devait d'avoir. Le petit homme méritait mieux que quelques heures volaient à droite ou à gauche, pour dire de jouer son rôle de mère de temps en temps.


"Essayer oui..."

Sa voix s'était faite désabusée, froide sans être réellement hostile. Même si elle s'était jusqu'à maintenant promis de ne pas étaler son avis à tout bout de champ, elle n'avait pu s'empêcher de laisser échapper cette simple phrase.

Dès lors, elle préféra se concentrer sur la suite, terrain un peu moins glissant, même si elle se sentait encore prête à étrangler son frère dès qu'elle le verrait. Il ne manquerait de toute façon pas d'aller voir leur père, la soir même, ce qui lui laissait une chance de bien préparer son meurtre.


"Je prépare ma vengeance contre mon frère et rien de mieux que des arbres et les cris d'enfants pour cela" répondit-elle à la question d'Isis, avec juste ce qu'il fallait de sourire pour faire comprendre à une plaisanterie fraternelle. "Avoir un frère ainé est une corvée, je ne peux plus en douter en voyant le mien. Vous en avez aussi ? Frères ou sœurs..?"

Même si elle criait haut et fort qu'Emmeric était le pire des frères, ça ne l'empêchait pas de l'adorer... en changeant deux ou trois travers qu'il avait, comme oublier les rendez-vous avec sa sœur ou se montrer - beaucoup - trop protecteur. La vie n'est jamais parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 11 Déc - 17:45

'Charmant, le gnome.'

Les pieds à De Lansley. Ca faisait longtemps qu'on ne l'avait pas vexée à ce point. Plus personne ne s'y risquait, c'était peut-être ça.

'Ca dépend... Lavés ou pas, les pieds?'

Ca aussi, ça faisait longtemps, la tentative d'humour foireuse. Encore heureux qu'elle ait gardé ça pour elle. Entre ses voix intérieures, les voix des autres et ses propres paroles, il fallait prendre garde à ne pas s'emmêler les pinceaux.
Ignorant royalement Rideau (non mais!), Zyn se concentra sur les deux jeunes femmes. La concnetration, il n'y avait que ça d evrai pour échapper au reste. les voix se font murmure avant de disparaître pour offrir un peu de répit.


"Adopter? Rideau? Vous n'êtes pas... un peu jeunes?"

Il paraissait que ça se faisait dans des temps comme celui-là, comme pendant les deux guerres contre Vous-Savez-Qui. On brûle sa vie par les deux bouts pour être sûrs d'avoir le temps d'exister.
Le sujet 'gnome' évitait de qu'on s'attarde sur le sujet TASKS. Elle en avait entendu parler, finalement, se souvint-elle. Sa mère lui avait conseillé d'aller y faire un tour. Mais bien sûr.


*Mel*

Donnnnnnnnnnnnnnnnnnnnc.
Où en étaient-elles?
TASKS oublié.
Les frères et soeurs.
Mélusine grimaça à nouveau. A l'idée de ce que ça pouvait être d'avoir un frère. Xaël et Alex étaient ce qui en était le plus proche. Ca avait des bons côtés, non?
Et des mauvais apparement.
D'un ton rêveur, la jeune femme laissa échapper:


"J'aurais bien aimé avoir un frère... ou une soeur.
Fille unique jusqu'à la fin des temps."


La grimace vira au sourire amer.

"J'imagine que ma mère est presque une grande soeur pour moi, maintenant."

Information lâchée dans la nature sans trop savoir pourquoi.
Et sans trop savoir pourquoi, elle rajouta aussi:


"J'avais besoin de prendre l'air... et de réfléchir. Je vais peut-être arrêter mes études."

A trop se concentrer pour parler de tout sauf de ce qui touchait à ça, son epsrit partait en circonvolution pour la ramener à son épicentre. La ça plus ou moins en question.

'Oups.'

Il n'y avait bien qu'elle que ça faisait sourire. Surprised

"Laissez tomber, j'aurais pas dû dire ça."

Sauter sur autre chose.

"Vous trouvez pas que le dernier Cinémagic de Leonhart est risible?"

Bon sujet.

'T'as pas été le voir.'

Et alors? Si y avait Leonhart, c'était forcément nul.


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mer 17 Déc - 15:00

Trop jeune pour l'adoption.
Hum sûrement. Isis n'avait jamais réfléchit à la question.
A quel âge peut-on adopter le shalimancyan de 102 ans - depuis quelques mois maintenant - qui vous aime et que vous aimer de tout votre être ?
Et bien sur dans cette question on ne parlait que du papier administratif qui atteste aux yeux de la loi que Rhidow est votre enfant.
On n'évoquait en rien le fait que vous l'ayez secouru d'un monde enfantin ou le mensonge et l'ignorance était la réglé d’or. Ni le fait que vous le considériez comme votre enfant. On n’indiquait en rien que vous l'avez fait souffrir en shuntant la relation parent-enfant qui s’était installé sans même crier gare. On mettait de coté l’évidence de son envie de vivre avec vous et vous de vivre avec lui. Alors pour se faire pardonner de son aveuglement, on grandit et on espère que l'entreprise effectuée avec l'aide de Cavendish pour adopter cet être merveilleux qui adule O'Malley plus que vous fera devenir mère ou quelque chose dans le genre.
En vrai, l'adoption ne cachait que la peur de ne pas être à la hauteur. En tout cas pour Isis. Egon, lui, n'a pas vraiment eu son mot à dire. Défaut de sa chère et tendre qui n'en fait qu'à sa tête et qui ne consulte personne quand elle a décidé d'entreprendre quelque chose sur un coup de tête. D'ailleurs, faudrait peut être qu'un jour elle aborde sérieusement le sujet avec Egon et pas en coup de vent entre deux portes.
A la hauteur de prendre soin de Rhidow le plus beau du monde. C'est la 8ème merveille du monde. Ca fait peur. Beaucoup. Mais bien qu’en apparence la décision semblait insensée elle n’était rien de plus que naturel.

Pendant tout le bref passage le concernant, Rhidow n'avait pas lâcher la main d'Isis. Elle remarqua le regard noir envoyer en direction de Natacha de la part du petit bonhomme. Etonnante la froideur de ses yeux. .
Plus tard, beaucoup plus tard, quand la jeune femme le coucha, le petit Shalimancyan lui en reparla de ce moment. Il ne voulait plus que Nat' s'occupe de lui. "Elle te déteste, et moi je l'aime plus. Elle ne comprend rien de toute façon. C'est avec toi et Egon que je veux vivre. Pas avec les vieux inconnus qui viennent à La Maison comme elle le voudrait. C'est toi et Egon que j'aime. Et je sais que je ne peux pas te suivre à l'université et que Egon il est occupé... mais je ne veux pas vivre avec d'autre personne que vous deux. Je resterai à TASKS et je serais sage. Mais je ne veux pas que Nat' elle s'occupe de moi. Je l'aime plus." Que répondre à cela. "En plus, je suis sur qu'elle est amoureuse d'Egon... c’est pour ça qu’elle clame haut de fort à tout le monde qu’elle est contre mon adoption. Mais elle a tout faux. Peu importe que vous m’adopter c’est avec vous mes parents et en plus, Egon c’est toi qu’il aime".
La vérité sort de la bouche des enfants. Natacha Melikov amoureuse d'Egon. Hum on croit rêver. En tout cas, cela avait éveillé sa jalousie. Jalousie et Isis, ca ne fait pas bon ménage. Non, non, ca fait plutôt un massacre à l’avada kadavra.



Revenons au présent.
La dite Natacha - Isis n'a jamais su pour l'histoire avec le double d'Egon - leur raconta sa mésaventure avec son grand frère. Isis étant fille unique n'avait connu le bonheur fraternel qu'auprès de Shanty, puis Joséphine. C'est plutôt sympa comme amour. Elle ne put s'empêcher de sourire.


Par contre ce sourire s'effaça suite à l'annonce de Mélusine.
Jonathan avait eu aussi une période comme ça. Arrêter ces études.
Le « Pourquoi ? » allait jaillir mais l'ancienne gryffondor le prit de cours et renversa la situation avec Leonhart.
Trop cool, parler de De Lansley et de sa femme en moins de 10 minutes. Un exploit rarissime qui devait rester rarissime. Son cauchemar de ce matin était-il un signe du destin ? Par Merlin, faite que non.


- Isis, elle a pas voulu qu'on y aille. A la place j'ai eu le droit au Géant dans les nuages. C'était trop nul.
- Pourtant t'as pas arreté d'en parler à Mallhou et Elfy.
- Ben ca n'empêche que j'aurai préféré voir le film de Leonhart
- Le film de Leonhart est une daube. En plus le Géant dans les nuages est un film pour les enfants... ce que tu es. Et il est très bien en plus.
- Mais n'empêche si j'étais allé le voir j'aurai écrit une lettre à Sacha pour lui dire que le film de sa femme il est trop nul... et puis j'aurai pu aussi lui dire que Mélusine est aussi nul que lui parce qu'elle comprend rien à mon prénom.
- Ecrire à Sacha !?! Ta nouvelle obsession ?
- Ben il est drôle.
- De Lansley drôle...
- Bien plus que Natacha. Oh ca oui, bien plus que Natacha. Lui au moins il est drôle à défaut d'etre gentil.
- ...
- J'ai aussi écrit à Elliot. Je lui ai dit que t'as pas voulu que j'aille voir son film.
- On va pas y revenir là-dessus Rhidow. Je te promets quand tu auras 10 ans de plus, je te le passe en boucle à la maison, mais là tu es trop jeune pour voir son film.
- T'es pas marrante.
- Ecrit le dans ta prochaine lettre à messire De Lansley.
- Je demanderai à Egon de me l'écrire. Comme ça je peux passer du temps avec lui.
- Fait ça.
- Tu m'a bien dit que mentir c'set mal... alors pourquoi tu as menti à Machin ? T'es pas aller voir le film de Leonhart. Alors tu peux pas savoir que c'est nulleuh.
- Si Leonhart est dedans, c'est une simple déduction pas un mensonge. Et Machin s'appelle Mélusine. Le mensonge c'est mal et l'impolitesse aussi, Rhidow.
- Ben elle m'appelle bien Rideau * sourire sarcastique à la fautive*, donc l'appellé Machin c'est pas impoli. C'est ce que Mallhou elle apelle la réciprocité.

Regard noir qui n'eut aucun effet sur le mini gnome. C'est qu'il a du caractère et du répondant. Sur ce coup là, Isis est du côté de son mini gnome. Elle n'aime pas non plus qu'on lui écorche son nom.
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mer 17 Déc - 18:06

Qu'est-ce qu'un gamin d'à peine 6 ans pouvaient bien comprendre à ce qu'elle pouvait et avait bien pu ressentir et aux lois ?

Aucunes de ses décisions n'étaient dictées par autre chose que ce que sa conscience lui dictait et ni son antipathie pour Isis, ni son supposé amour pour Egon n'entraient en ligne de compte. Car elle avait plus l'impression de le détester de plus en plus, à chaque jour qui passait sans qu'il ne daigne poser les yeux sur elle ou lui adresser une parole. Elle appelait donc ça plus un orgueil bafoué ou une fierté mise à mal qu'à de l'amour. Et cela même si - et c'était une concession arrachée à elle même que de l'avouer - une infime part d'elle serait toujours attachée à lui. Une partie des sentiments qu'elle avait éprouvé pour lui et qui avait grandi pendant ces trois jours pendant lesquels le double avait pris la place du véritable Egon l'empêcherait toujours de le haïr complètement.

Heureusement, elle n'entendrait jamais ce que Rhidow dirait à Isis ce soir. Pour sûr que ce n'était pas quelque chose qu'elle apprécierait d'entendre et qu'elle pourrait bien se poser des questions sur la manière dont il avait appris qu'elle n'était pas encline à agréer la demande d'adoption d'Isis. Ce n'était franchement pas un sujet qu'elle allait aborder légèrement devant le principal concerné. Aux employés de TASKS oui, à Rhidow, surement pas. Se mettrait-il donc à écouter aux portes pour savoir cela ?

Enfin, Isis n'avait pas embrayé sur l'exclamation de Mélusine concernant le fait qu'elle était trop jeune pour l'adoption. Ce fut un mal pour un bien. Natacha afficha un léger sourire sardonique en écoutant Rhidow et sa critique à peine voilée la concernant. Le notion de gentillesse était bien différente d'un individu à un autre, une des raisons pour laquelle elle ne prit la mouche.

Mais son sourire se fit plus lointain alors. Au fond, elle en était blessée de ses paroles assassines. Elle donnait de son temps sans compter, ne ménager pas sa peine pour leur faire plaisir. A eux, à lui. Qu'importait ce qui se passer, elle pensait avant tout à eux avant de penser à elle. Il n'y avait pas une journée sans qu'elle n'ait une pensée pour ses monstres, sans qu'un événement ne les fasse revenir à sa mémoire, sans qu'elle ne sourit dès qu'elle entendait leur voix. Tout cela pour quoi ? Pour s'entendre dire qu'elle n'était pas 'gentille'.

Désabusée et un brin mélancolique de la tournure prise par les événements, Natacha reporta son attention sur Rhidow, instinctivement, pour le corriger.


"Il y a une différence entre faire exprès d'être impolis et écorcher sans le vouloir un prénom que l'on a jamais entendu. Tu ne peux pas en vouloir à Mélusine de ne pas te connaître. Et il est plus intéressant de te faire tes propres opinions au lieu de répéter bêtement les avis sans arguments des autres, non ? Ce serait en tout cas une attitude un peu plus intelligente que d'être méchant envers quelqu'un que tu ne connais pas."

Il ne fallait pas s'y tromper, c'était une remontrance en bonne et due forme, malgré le cruel manque de fermeté dans la voix de Natacha. Et comme toute remontrance, elle n'attendait aucune contradiction, surtout quand elle était méritée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mar 23 Déc - 16:51

'Ecrire une lettre...'

... A De Lansley.

'On va vraiment pas être copains lui et moi.'

Mélusine échangea un regard avec Natacha, par-dessus un sourcil, pendant que Rideau (oui, elle était têtue) et Isis monologuaient. Trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès intéressant.
D'un ton las, Mélusine soupira à Isis:


"Laisse Isis. Machine, c'est pas pire qu'autre chose.
Si par contre, il pouvait s'abstenir des comparaisons hasardeuses avec certains... Ca, ça me ferait... plaisir."


'En échange, on essayera de l'appeler Riz d'eau. C'est plus proche, non?'

Presque drôle.

"Ravie de rencontrer une autre fan de ma "camarade".."

Ouais, trois ans dans la même maison, ça crée des liens.

"Hum? Et la reine de la réprocité?K Mallou? C'est qui, ça? Un autre gnome?"

Elle ne survivrait pas à ça.
La jeune femme eut un sourire d'excuse:


"Désolée... j'ai loupé pas mal de choses ces.. derniers temps."

C'était une maigre excuse pour tenter de remettre la discussion sur les rails. Mélusine McEwan qui évitait le fritage ambiant, c'était pas commun. Mais l'antagonisme entre Natacha et Isis ne lui plaisit qu'à moitié. Et pas seulement parce qu'elle ne savait pas quel camp prendre. Non, elle avait envie de passer une arpès-midi normale en fin de compte.
Conclusion:


"Merci Natacha mais .. laisse tomber. Au moins, il est sincère."

Sa glace était finie et elle n'avait plus rien pour occuper ses mains. ET ça, soudain, elle n'aimait pas.
Elle en jeta une dans ses cheveux dans un geste aussi vain qu'inélégant.


"J'ai toujours pensé que la politesse, c'était de l'hypocrisie. Alors..."

Ouais, rien à faire. D'autres dragons à fouetter.
Mais quelque chose à trouver pour s'occuper.


"Et comment va... Egon?"

C'était une question innocente. C'était juste le dernier nom présent dans la conversation dont elle se souvenait.
Et puis, après tout, c'était un ex-collègue de Gryffondor. On pouvait voir les choses comme ça. Demander des nouvelles des anciens.n Tout pour oublier de penser.


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Lun 29 Déc - 10:51

Après que Rhidow a répondu à toutes les interrogations de Mélusine de manière assez agressive "Mallhouwen est la directrice de Sainte Mangouste, et je ne suis pas un gnome" et mit royalement un vent à Natacha en la fusilla du regard, il bouda sur le banc et sans un mot.
Rhidow était plutôt du genre social, amicale et ouvert. C'était le premier à montrer de l'interet au autre, et de l'envie de partager. Il était tout le contraire d'aujourd'hui. Soucieuse, ISis scruta son petit bout en se demandant ce qu'il avait. Sa ébouriffa ses cheveux avant se rencontrer ses petits yeux assassins. Un sourire à la place d'un qu'est ce qui t'arrive Rhidow ? N’eut comme seul réponse une moue boudeuse.

Merci Merlin, Stanley, le marchand de ballon arriva. Rhidow aimait beaucoup jouer au marchand avec lui. Stanley faisait parti des jeunes adultes aider par TASKS, c'est comme ça qu'ils se sont connus. Rhidow couru le voir, avec l'approbation d'Isis. Un salut de la main à Stanley. Ils se verront un peu plus tard.


- Désolée Mélu, je ne sais pas ce que Rhidow à en ce moment. D'habitude il n'est pas autant susceptible sur son nom.

Sourire d'excuse. Elle ignora toutefois Natacha. Isis avait mit sa remarque aux oubliettes. Il le fallait sinon elle se serait enflammée. Natacha s'occupait de Rhidow à TASKS pas à l'extérieur. Et d'ailleurs, des fois elle se demandait si elle connaissait bien Rhidow au vu de sa remontrance.

- Egon... il est continuellement à TASKS en train de travailler. Avec les nouvelles vagues d'attaques d'Antares et de ses acolytes, de plus en plus de famille sont démunies. Mais Natacha t'en parlera bien mieux que moi étant donnée qu'elle y travaille...

Elle s'arrêta là. Hum... un commentaire déplacer n'était pas à faire à ce moment là.

- J'ai entendu dire que TASKS allait prendre en charge les enfants mutilés du Parc des Pégases. Un drame horrible...

Le Parc des Pégases était une résidence de vacance au nord de Londres. Beaucoup de famille louée des cottages pendant les vacances pour profiter du calme de la campagne et faire des grandes ballades à dos de Pégases. Il y avait maintenant 2 semaines que le drame s'était produit. On ne savait pas vraiment ce qui s'était passer mais le camp fut attaquer par une bande de loup-garou aux bottes d'Antares d'après la gazette du sorcier. Le désastre fut que de nombreuse famille furent mutiler, au total une cinquante de personne perdirent la vie dont une dizaine d'enfant de moins de 10 ans et 4 adolescents. Stanley fut l'un des rescapés de cette tuerie. Il avait une vingtaine d'année.
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Lun 29 Déc - 13:20

Si cela n'aurait pas envenimé une situation déjà tendue, Natacha aurait pu ajouter, en réponse à Mélusine, que ce n'était pas tant pour la défendre que pour rappeler Rhidow aux bonnes manières qu'elle l'avait repris. Son rôle vis à vis de tous les enfants de TASKS dont elle avait la charge ne s'arrêtait pas passer les portes de l'association. Et dans un cas comme dans l'autre, il était de toute manière normal de reprendre un enfant qui vous manquez de respect, quelque soit l'endroit où il se trouvait.

Elle acquiesça mécaniquement quand Isis parla des nouvelles arrivées tragiques dû à la folie barbare d'Antarès et de ces sorciers tous aussi fous pour adhérer aux idées et actes du premier.

Quand on risquait de voir arriver des familles brisées par la sauvagerie, il fallait être blinder contre la tristesse, la colère et toutes ces émotions qui exacerber les sens. Difficile quand on prenait à cœur ce que l'on faisait, comme c'était son cas. Comment rester stoïque face à la détresse, aux cris et aux pleurs ? Aux cauchemars qui réveillaient en sueur et qui minaient ensuite son propre sommeil jusqu'à tenir éveiller toute la nuit, à bercer et consoler un enfant en larmes d'avoir vécu cette horreur et perdu ses parents ? Aux appétits coupés, aux refus de parler, aux absences ? Même si Baten et d'autres médicomages soignaient les blessures physiques, le trou béant laissait par cet événement était loin d'être comblé.


"Ils ont tous été répartis dans différentes associations, suivant les capacités d'accueil de chacune. C'est TASKS et Villages Enfants Perdus* qui accueillent les enfants, plus quelques familles, pour TASKS. Pour le reste... la presse donne bien assez de détail pour vous donnez une idée de l'état physique et émotionnel de ces personnes..."

Voila un sujet de conversation qui allait assombrir d'une toute autre manière leur petit rassemblement.

Même si c'était un fait prouvé que la Juge avait eu de fort penchant pour la mégalomanie en son temps (hihi), on pouvait se demander comment elle avait réussit à engendrer un supposé fils tel qu'Antarès, avec son besoin maladif d'asservir le monde, par n'importe quel moyen à sa disposition. Surtout quand ils étaient violent et déstabilisant, pensa-t-elle en regardant le ciel qui était l'un de ses changements déstabilisant pour tout le monde.


"Que pensez-vous d'Antarès ?" lâcha-t-elle soudainement, en reportant son regard vers ses deux compagnes.

Elles devaient toutes trois être touchées différemment par ce changement brutal dans leur vie de tous les jours. Faces aux nouvelles de massacre, relayées par la presse, le manque de réaction du Ministère face à la menace que représentait Antarès, face à l'apparition de ces nouvelles créatures ou le choix d'un camp pour certaines déjà existantes... Si ce n'était pas gai comme sujet, au moins était-ce intelligent et porteur de moins de risques, à première vue, de finir en crêpage de chignon entre mégères.


Spoiler:
 


Dernière édition par Natacha Melikov le Lun 5 Jan - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 1 Jan - 10:56

"Pas grave, Isis, je te dis."

Elle avait eu pire.

'Et puis, tu le cherches un peu, aussi.'

On oublie comme on peut.
Sa moue équivoque vira à la grimace à la mention du Parc de Pégases. Mélusine avait beau ne pas être une adepte des gnomes enfants, il y avait quand même des limites qu'elle ne franchissaient pas. Ne pas en vouloir ne signifiait pas qu'elle se désintéressait de leur sort. Toucher à des enfants était révoltant. Les adultes avaient déjà eu le temps de vivre, au moins un peu. Les enfants croyaient encore que le monde était beau.
Quoique... mourir avant de perdre ses illusions.


'Oh, je t'en prie.'

Bon. Ok. Elle avait été un peu fort. mieux valait perdre ses illusions que perdre la vie.

"Vous croyez que... ils ont besoin de familles d'accueil?"

Avec un sourire désabusé, Zyn songea que sa mère serait ravie ...enfin, pas ravie, bien sûr mais bon... enfin, qu'elle serait certainement plus que prête à s'occuper d'une nouvelle tête blonde. Et elle, Mélusine serait soulagée de savoir que sa mère se souciait enfin de quelqu'un d'autre qu'elle.
Tout ça ne donnait pas franchement de nouvelles d'Egon mais elle ne se voyait pas franchement reposer la question. Sans compter qu'elle oublierait la réponse avec une quasi-certitude.


"Que pensez-vous d'Antarès ?"

Ca, c'était de la question qui tue.
A répondre avec prudence.


"Comment veux-tu qu'on réponde à ce genre de questions...?"

'Surtout après avoir parlé des enfants du Parc de Pégase...'

"... J'ai un poster dans ma chambre et je prie tous les soirs pour qu'il vienne me rendre visite?"

'Zyn, franchement...'

*Mel.*

'Et bouse.'

Son regard bleu vira au gris orage en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.

"Je le hais. Ca vous étonne? Je n'ai jamais aimé les gens qui cherchent le pouvoir. Pas plus que ceux qui se servent de leur force pour l'obtenir. Ou que ceux qui manipulent les gens pour avoir ce qu'ils veulent. Et que ceux qui tuent, détruisent et torturent..."

Vive le discours philosophique.

"Mais qu'est-ce que je peux y faire. C'est pas avec ma maigre magie que je vais réussir à quelque chose. Et ce ne sont pas quelques mots qui vont y changr grand chose."

'Oh le beau mensonge! Sûre queça se voit sur ta face.'

Et alors?


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Lun 5 Jan - 8:33

Isis resta pensive au discours agressif de Mélusine. Cette dernière semblait vouloir partir en croisade contre la pire des créatures que la terre à mis au monde.

Antarès. Que pensez-vous d'Antarès ?
Question inexistence dans l'esprit de la jeune Iccam. Elle est bien trop occupée à lutter contre son statut, la prophétie et son passé pour avoir du temps à donner au véritable fléau de l'humanité.
Elle jalousait Mélusine et sa pugnacité. Elle aurait fait, à son sens, fait une excellente réincarnation. Au moins elle avait l'envie de fairebouger les choses. Elle ne restait pas camper sur ses positions infantiles ni commencer à materner avant d'avoir vraiment les moyens de le faire.


- Je crois qu'après cet éloge on ne peut pas faire mieux que toi Mélu.

Sourire triste. Isis se reprit en pleine figure la remarque de Natacha. Elle avait raison, la jeune mère n'avait pas du tout l'étoffe ni le sens des responsabilités pour élever Rhidow. Mais Rhidow n'était pas un enfant comme les autres, il avait plus de cent ans, on ne peut pas élever un enfant centenaire, philosophe comme un enfant normal. Mais il reste un enfant tout de même.
Prise en proie au doute, elle cherche du regard son bout de chou. Il restait sagement avec Stanley, l'aidant en vendant ses ballons aux autres bambins du parc.


- Pour l'instant, Antarès reste loin de l'Angleterre. Enfin, il y a la rumeur insistante sur le fait que le fils de Juge Lara Impartial enverrai recruter des étudiants voir même des élèves des pays libres. Paraitrais que ca l'aiderait à encrer son pouvoir. Franchement, je ne pense pas que Poudlard soit touché. Surtout que Rose et Ombre sont les directeurs de l'université. On leur prête d'immense pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mar 6 Jan - 14:40

"Mélusine, ne fait pas comme si ma question était stupide. Si elle l'était, il n'y aurait pas autant de personnes qui suivraient aveuglément Antarès."

C'était bien le genre de réaction stupide et puérile qu'on entendait partout. Ouh, le méchant et vil Antarès. Oh le pas beau Antarès qui tuait sans remord. Il n'y en avait vraiment pas un pour relever le niveau des autres.

Mais il ne fallait pas croire que malgré le ton désabusé de Natacha, elle ne pensait pas comme Mélusine. Bien sûr qu'Antarès était un monstre. Elle côtoyait sa sauvagerie depuis bientôt deux ans maintenant. Cela ne l'avait pourtant pas empêché d'analyser et de se fonder une opinion sur le personnage sans être contaminer par ses actes et tout ce que l'on disait sur lui.


"Vous n'avez jamais cherché à voir au delà du simple fait qu'il soit à l'origine de tant de massacre ? Jamais penché sur la manière dont il s'y prenait pour amener tous ces pays à capituler face à lui ? Il est intelligent, plus qu'on ne veut bien le croire. Tellement qu'il en devient presque fascinant, comme personnage..."

Car il fallait l'être pour rassembler foule de gens à sa cause. Intelligent ou fou, comme sa supposée mère en son temps. Intelligente mais cinglée. Antarès avait de qui tenir si cette hypothèse se révélait exacte.

Quand à ce qu'il soit loin de l'Angleterre alors que sa présence se ressentait chaque jour un peu plus, c'était encore quelque chose qui laissait Natacha pantoise. Ils étaient encore tous relativement à l'abri, grâce (elle pouvait en convenir) à L'Ombre et La Rose. Mais pour combien de temps encore ? La maladie de La Rose n'était-elle pas un signal d'alarme pour leur signaler la faiblesse des barrières qui les protégeaient ?


"Ce n'est qu'une supposition, mais je ne pense pas comme toi Isis. L'envie est un péché universel qui touche même les étudiants et les collégiens. Et Antarès a surement beaucoup à offrir à ceux qui veulent proposer leur bras à sa tâche. Et ce n'est pas parce que L'Ombre et La Rose dirigent Poudlard que ça change quelque chose... Ils ne peuvent pas non plus nous protéger de la tentation."

Elle hocha lentement la tête. C'était malheureux à dire pourtant. Faire passer l'intérêt individuel avant l'intérêt collectif... Voila une façon de faire qui était vraiment un trait commun à tous les Hommes.

"Pour revenir sur ce que tu as dit Mélusine, je pense que chacun est capable de faire quelque chose, avec les moyens qui sont les siens, même si ce n'est presque rien. C'est avoir cet état d'esprit, croire que l'on ne peut rien faire et se conformer à ce diktat que nous finirons nous aussi par tomber. L'immobilisme, c'est nous avouer battu d'avance alors que rien n'a encore vraiment commencé."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mer 7 Jan - 16:19

- Tu parles d'envie et de tentation. Le seul désir des pays occupés ou libres est que ce conflit s'arrête, que les massacres cessent et qu'on revienne à la paix d'entre deux guerres. Tu es la mieux placer d'entre nous pour voir les atrocités que ce mage noir peut provoquer. Et tu oses dire qu’avec la seule tentation individuelle il engrange autant d’Homme de tout âge. Le monde veut la déchéance d’Antarès et retrouver la paix.

Pour moi, ce n'est pas la tentation qui les attire. Juste la peur. Tout le monde à encore Voldemort en tête. Depuis son règne de terreur, les gens ont appris à vivre, à être heureux à affronter la vie telle qu'elle est, sans se soucier des atrocités d'un homme attiré par le pouvoir. Ce havre de sérénité à durée trop peu de temps pour qu’on puisse oublier les malheurs que peut provoquer un meurtrier. Voldemort a mit son emprunte et Antarès joue sur cette peur en ravivant les souvenirs de ce passé malheureux. Le premier sacrifie les moldus pour la gloire des sorciers, le second massacre tout le monde. En ce sens il est bien plus terrifiant.

Je ne suis pas d'accord avec toi, Nat'. Certes, il doit bien y avoir quelques arriéré attiré par le pouvoir ou simplement amouraché d'Antarès pour le suivre, mais je ne suis pas sur que la majorité de ses adeptes le sont par envie. Ce n’est que la souffrance, la peur de perdre les siens qui est la base de leur ralliement.
La vie est assez difficile à vivre. Dire que les gens s’engage dans une guerre de pouvoir car on leur fait la promesse d’accéder à leur désir individualisme, c’est… de n’avoir aucune confiance en l’humanité et dans toutes les valeurs. Alors ca sert à rien de combattre Antarès.


Isis resta quelque peut pensive. Elle revoyait des images dans la Cuarto Istorica, de la Tantra genèse.
« Ils ne peuvent pas non plus nous protéger de la tentation."


- Les dyodes ne peuvent certainement pas nous protéger de la tentation. Mais je ne suis pas sur qu’ils apprécient que leurs enfants s’entretuent à cause d’elle. Rosà pleura 27 jours la perte de ses enfants Messunc et Gabor quand ceux-ci s’entretuèrent par jalousie. Là, nous, leur descendant, d’après notre genèse, s’entretuons pas par jalousie mais pour uen homme aux projets obscurs. Je pense sincèrement que cela est bien pire. La tentation… comment on peut… tu ne peux pas sacrifier le monde en t’alliant à un être qui te donneront en retour, je sais pas, un enfant. Si tu veux un enfant, tu fais l’amour avec l’être que tu aime, tu sens vivre en toi le « nous », tu… tu ne t’allie pas à un monstre qui anéanti toute vie, tu ne peux pas t’allier à un monstre pareil.

La tentation… le suivre par tentation. On ne peut pas être tenter par la mort… mais si c’est vraiment le cas, on devrait tous mourir et vivre en Myr.



Isis avait laisser de côté les différents aspects d’engagement dans cette guerre non déclarer ouvertement. Ce n’était pas qu’elle s’en fichait loin de là. La Clover avait fait partit d’un groupe d’étudiant passant leur HSBC et RARE aidant les alchimistes et apothicaires travaillant avec Sainte-Mangouste bénévolement. Il y avait plusieurs groupe de volontaire qui s’était créer à l’université. Par exemple, les élèves de médicomagie renforçaient l'équipe médicale de Sainte-Mangouste. Il y avait ^même une dizaine d’étudiant qui était partit dans un camp de réfugier en Inde, pays instable.
Elle avait été juste chamboulée par le discours de Natacha. Les deux jeunes femmes avaient des opinions très divergentes. Isis le savait bien, mais l’entendre dire ce qu’elle nommait des aberrations, ne pouvait pas rester sans réponses.



Spoiler:
 


Dernière édition par Isis Kitlee le Ven 16 Jan - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 8 Jan - 9:14

"Ta question est stupide quand elle m'est adressée."

La réponse avait fusé, plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu. Ca n'était pas le légèreté, c'était sa façon à elle de réagir, sans trop se dévoiler. Mais Natacha ne la connaissait pas. Et ni Isis ni elle ne pouvaient savoir. Mélusine ne s'était jamais posé la question de savoir si elle aimait ou n'aimait pas Antarès. On avait choisi à sa place. Ou plus exactement, son deuil avorté de James, elle l'avait mis sur le compte du mage noir, point final. Ca suffisait pour tout le reste. Elle n'avait pas d'explication à donner.
Pas plus qu'elle n'en voulait à la jeune femme de sa réaction. Seulement, elle ne s'excuserait pas non plus. Elle se retint à grand peine de dire, que, de toute façon, dans le climat ambiant, personne ne déclarerait à voix haute (aucune d'entre elles, en tout cas), -surtout dans la tournure que prenait leur conversation- qu'il était partisan d'Antarès. Il fallait être réaliste.

Elle laissa aux deux jeunes femmes le loisir d'argumenter pendant qu'elle tentait de se calmer pour opposer un discours qui ne serait pas dicté par la hargne. Et ses pensées dérivèrent.


*C'est stupide.*
'Quoi donc, James?'
*De te battre pour moi.*
'C'est pas pour toi. Ca ne l'est plus.'
*C'est mieux. Je n'aurais pas aimé. Ca aurait été stupide.*
'J'ai besoin de ça pour continuer à vivre. C'est bête, mais c'est comme ça. Il me faut des combats pour continuer à avancer.'
*Sinon, tu ne vis pas, je sais.*

Elle savait bien que ça n'était qu'une part d'elle-même qui parlait à une autre mais elle commençait à y voir parfois un réconfort. Et elle avait appris à garder une expression neutre pour éviter que tout le monde devine qu'une araignée lui gratouillait l'intérieur du crâne*. Et elle avait pratiqué la double-conversation: suivre ce qui se disait dans son crâne tout en gardant les oreilles grandes ouvertes.
C'est donc en toute connaissance de cause que la jeune femme embraya dans la conversation:


"Je pense que vous avez toutes les deux raison."

Oui, Mélusine savait se la jouer conciliatrice. Parfois.

"C'est vrai que les gens ont peur et que la peur pousse à des extrémités. Mais si cette peur en envoie certains chez Antarès, je suis sûre qu'il y en d'autres qui pensent qu'il y a une deuxième voie possible. Contrer. Se battre contre celui qui les a blessé. Ca me paraît presque plus logique.

Mais il y aussi tout ceux qui ont une pierre à la place du coeur. Et je crois qu'ils sont plus nombreux que tu le penses, Isis. Ceux qui placent l'argent, le pouvoir avant tout. Et on n'a même pas besoin d'un mage noir pour les voir apparaître. Combien de gens sacrifient le bon sens sur l'autel de leur ambition. Ceux-là aussi sont prêts à rejoindre Antarès, pour se voir distingués, reconnus, même si, au fond, ils ne sont que des pions. Il ne faut jamais oublié combien nous avons besoin de faire partie d'un groupe, d'un lot, de ne pas être seuls. Je sais pas comment ça se passe chez eux et j'ai pas envie de le savoir. Mais peut-être qu'il y a aussi plus que la peur ou la tentation. C'est facile de se laisser aveugler par des promesses ou par la sensation de ne plus être seuls. Quand tu es perdu, tu te rattaches à tout ce qui vient à ta rencontre, sans forcément analyser les notions de bien et de mal. Et peut-être, peut-être que certains sont convaincus qu'Antarès a raison. Si lui croit en ce qu'il fait, pourquoi serait-il le seul. Tous les tyrans du monde ont trouve des adeptes. Parce que leur philosophie repose sur une vérité, quelle qu'elle soit. Même tronquée. Même affreusement transformée. Dans chaque doctrine, il y a toujours une base de véracité.

Alors, il ne faut pas LES sous-estimer. Il y en a qui suivent de leur plein gré, persuadés d'être dans le juste."


Mélusine s'était laissée emporter. Son regard se fit vague, perdu.

"J'ai dit beaucoup de bêtises?"


Spoiler:
 
Spoiler:
 


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Dim 11 Jan - 17:13

Elle avait eu quelques craintes, au tout début, concernant le tour que prendrait la conversation après avoir lâché la bombe 'Antarès' dans sa question. Mais finalement, à défaut de changement dans le contenu de ce qu'on lui sortait, la forme était-elle plus instructive que les habituels 'Antarès est le mal' que Natacha entendait à tous les coins de couloir.

Beaucoup d'idées qui n'étaient pas dans sa façon de voir étaient dites mais dans un débat, n'était-ce pas une confrontation d'avis opposé ? Elle se sentit tout de même un peu soulagée de partager l'avis de Mélusine sur certain point.

On reprenait donc tout depuis le début :


"Non, tu n'as pas dit beaucoup de bêtises et tant que cela reste ce que tu penses, ça ne sera jamais stupide, qu'importe ce que les autres en pensent" répondit-elle à Mélusine avant de se concentrer sur la façon de voir d'Isis.

"Tu as parlé de pays alors que je parle de personne. Ne confond pas. La guerre est un commerce très lucratif pour celui qui sait se positionner sur le bon filon. Alors oui, je maintiens que la tentation individuelle peut amener des gens à suivre le premier qui peut leur amener la richesse, en espèce sonnante ou trébuchante, ou en réalisant leur rêve secret. Et sur ce point je rejoins Mélusine. Il y a beaucoup d'exemples qui montrent bien qu'Antarès n'est qu'un déclencheur parmi tant d'autre de l'ambition dévorante de certains, de ceux qui n'ont aucun scrupule à sacrifier leur semblable. Voldemort en était un autre avant.

"Et la tentation n'exclut en rien la peur. Ce sentiment est même le moteur le plus puissant que je connaisse. Avoir peur soit te force à te soumettre, soit te pousse à te battre. Je ne dis pas que tous suivent Antarès le cœur léger, prennent cette histoire sur le ton de la rigolade, qu'ils tuent tous en riant comme si c'était normal d'ôter la vie à quelqu'un pour la gloire d'un seul homme. Je dis simplement que ceux qui le suivent ont une bonne raison de le faire, qui n'est pas forcément pour le bien collectif. Cela ne le sera de toute façon jamais vu les actes qu'ils commettent pour y arriver.

"On oublie bien vite nos scrupules et nos masques de civilité que la société nous impose quand on peut simplement toucher du bout des doigts ce que l'on a toujours désiré obtenir.

"Toi, tu as beaucoup trop confiance en la nature humaine Isis et le retour à la réalité risque de faire mal quand tu seras face à la réalité, quand Antarès sera déchu - s'il l'est un jour, ce qui est mal partit ! - et quand chacun devra faire face à ses actes. Beaucoup devront y répondre devant cette société même qu'ils cherchent à faire plier.

"Comme tu l'as dit, je suis la mieux placée pour savoir ce qu'Antarès peut faire et mes illusions se sont envolées en même temps que toute chance pour ceux que TASKS recueillent d'avoir un avenir paisible et je préfère de loin partir sans illusions et que les événements me prouvent que j'avais tord, que de croire dur comme fer que chacun est bon, gentil avec soi et les autres, généreux et sans arrières pensées et me prendre un mur plus tard en devant convenir que tout n'est pas si rose finalement."


Et si elle devait être d'accord avec quelque chose qu'Isis avait dit, c'était bien que le temps de paix entre Voldemort et l'arrivée d'Antarès avait été bien trop court.

Elle était bien plus jeune quand c'était 'Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom' qui était à la tête d'un régime de terreur et à l'âge tendre, on était bien plus touchés par ce genre de chose. Alors oui, elle était d'accord que la paix avait duré trop peu de temps pour en profiter et que chacun en garder la marque, plus ou moins indélébile. Mais elle était adulte maintenant - ou plutôt elle l'était que quand il le fallait - et elle voyait la naissance du règne d'Antarès d'un autre œil. Elle voulait le voir d'un autre œil, pour ne pas retomber dans la panique que la simple mention de Voldemort faisait naître en elle il y avait quelques années.

Mieux valait savoir dès les premiers temps à qui l'on avait à faire, se faire un avis sans fard du monde qui nous entourait pour ne pas être déçus un jour ou l'autre ou pour ne pas être tétanisés au moindre danger.


"Tu as oublié tes cours d'histoire ? Les Hommes se sont toujours battus pour leurs envies, que ce soit de puissance ou de liberté. Les enfants de Rosà ne sont qu'un exemple parmi tant d'autre de ce que j'avance. Il voulait surpasser Umbrès, avoir l'amour exclusif de Rosà... et maintenant, des hommes et des femmes veulent obtenir des privilèges qu'Antarès peut leur donner. Et Rosà peut pleurer tant qu'elle veut, ça n'empêchera jamais la cupidité de ses descendants, ni leur désir immodéré pour le pouvoir ou toute autre chose qu'ils ont mais jamais assez à leur goût.

"Et les enfants... Ne nous leurrons pas, ce sont des sorciers que veulent les sorciers. Perpétuer ce sang pur dont ils sont si fiers, la raison même d'être de Voldemort, en son temps. Tu ne peux pas imaginer le nombre de demande d'adoption que l'on reçoit, combien de personnes se retrouvent avec l'envie subite d'avoir un enfant sorcier quand les chances d'y arriver naturellement avoisinent les zéro. Et tu peux bien me dire que je n'ai aucune confiance en l'humanité mais c'est l'humanité - ou une partie - qui fait que je pense comme ça.

"Quand à mourir pour aller à Myr... Tout n'est que question de point de vue. Antarès représente la mort pour nous, pas pour d'autres et ceux là, je doute qu'ils soient du même avis que toi. Et là, Mélusine a très bien définit ce que je dis. Antarès croit être dans son bon droit, tout comme les autres qui le suivent et qui ne croient pas avoir été tentés par la mort mais par un être qui prône une vérité : la sienne et ses promesses."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Sam 17 Jan - 14:48

Pour répondre correctement à Natacha un parchemin de 5 mètres pourrait peut être faire l'affaire, et encore. Elle aborde dix milles arguments sur six milles sujets différents tout en même temps sans laisser le temps à quiconque de donner son point de vue.
Isis n'est pas d'accord avec ce que la jeune femme dit mais ne sachant pas par quel bout reprendre cette discussion elle ne dit rien. Natacha a raison, Alléluia comme dise certain moldus, qu’elle reste dans ses illusions, ses arguments remplis de noirceur et que le monde reste en ruine. A quoi bon essayer de discuter avec une personne qui gerbe son discours tout préparer sans essayer de laisser une chance à un discours différent de transparaître. Si l’iccam avait voulu écouter un monologue elle se serait attarder sur un discours des politiciens aussi bien sorcier que moldus, au lieu d’entamer une discussion amicale qui devenait un règlement de compte.


Isis avait écouté ce magnifique « c’est mon opinion et c’est le seul qui compte » sans un mot et rempli de soupire. En tout cas dans le ton, c’est comme ça qu’Isis le compris. Et même si la jeune maman est susceptible, l’agressivité de Nat’ la rendit de mauvais poil.

Citation :
Tu as parlé de pays alors que je parle de personne
Depuis quand un pays est un objet ? Un pays c’est un ensemble de personnes qui vivent dans un même endroit et respectent les même lois. Donc les pays sont bien composés de gens avec des sentiments, des désirs, des esprits, du courage ou de la peur. Ce sont des êtres humains qui vivent.


Citation :
La guerre est un commerce très lucratif pour celui qui sait se positionner sur le bon filon
Tellement d’inhumanité dans ses propos. On croirait qu’elle vit dans un monde matérialiste fait de pognon et de pouvoir. Si elle considère que la vie ne représente que ça, c’est que même en s’occupant des orphelins de TASKS ou des adultes qui ont tout perdu, elle n’apprend rien.

Depuis que Rhidow partage sa vie, Isis réapprit à vivre. Bonheur, générosité, simplicité, entre aide, sourire, quotidien, jeu, plaisir. Depuis quand on a besoin de vivre avec dix balais nimbus 2010, quatre baraques, 5 châteaux, le dernier sac Coco, son propre réseau de cheminée, la moitié du monde en désirant la seconde. Depuis quand commerce, lucratif, individualisme, richesse sont nécessaires à vivre heureux.


Bien sur, on ne peut pas être extrémiste. On a besoin d’argent pour vivre décemment, de ce fait on a un travail pas forcement agréable et pour certain très pénible, on doit faire face à une hiérarchie. Pour certain, même en travaillant, l’argent gagner ne suffit pas, alors on en veut plus. Mais la vie est comme ça. Elle n’est pas facile.
Etre tenter d’avoir de meilleur moyen pour mieux vivre c’est normal. Mais ce n’est pas cette tentation qui peut être assez importante pour tuer. Ce n’est pas des sentiments assez forts.



Citation :
Je ne dis pas que tous suivent Antarès le cœur léger, prennent cette histoire sur le ton de la rigolade, qu'ils tuent tous en riant comme si c'était normal d'ôter la vie à quelqu'un pour la gloire d'un seul homme.

Il ne tue pas avec plaisir. Oh, le scoop de l’année. Natacha n’a jamais été confrontée à la mort gratuite, et cela s’entend. Elle n’a jamais vu Anafesto tuer Lucio juste par méchanceté. Pour tuer, il faut avoir envie de bien plus qu’un peu de gallion en plus dans son coffre. Pour ôter la vie il faut en avoir besoin, comme pour sauver la vie de ceux qu’on aime emprisonner par son maître.
A part quelque inconscient imbu d’eux même, personne ne veut éteindre la vie.



Citation :
Je dis simplement que ceux qui le suivent ont une bonne raison de le faire, qui n'est pas forcément pour le bien collectif.
Ah si, finalement, un truc juste.
Ils le font pour eux, pour leur bonheur, pour sauver les gens qui aiment. A croire qu’elle ne connaît aucun de ces faits-divers qui inondent la gazette du sorcier ou la liberté ou encore le WMV. Combien d’opposant ont été capturé par les Auror qui affirmaient n’avoir pas eu le choix ? Qu’ils devaient se soumettre à Antarés car celui-ci tenait en otage leurs enfants, leurs femmes, les familles. Une grande majorité.
Ce n’est pas la tentation qui donne à Antarès ses membres, quoiqu’il y en, elle n’est pas naïve à ce point, mais la grande majorité ne le sont pas par choix. Ils ont peur. Ils revoient le temps de Voldemort. Ils voient les être aimés, alors pour les sauver de Myr, ils préfèrent se soumettre et tuer d’autre. Mais ce sentiment est tellement humain.
Demander lui de choisir entre la vie de Rhidow et d’un inconnu, Isis préféra tuer l’inconnu pour sauver son fils. Elle serait alors une opposante. Mais pas par tentation.




Citation :
[…] mes illusions se sont envolées en même temps que toute chance pour ceux que TASKS recueillent d'avoir un avenir paisible

L’avenir ne peut pas être paisible. Avec de gens comme elle, c’est tout à fait vrai. C’est tellement plus facile de croire que tous est mauvais que de voir la réalité. Et sur ce sujet, Isis est la mieux placer pour en parler.
Il est tellement plus facile d’être lâche et de ne voir que les choses mauvaises. Le lapin nain est une lâche, elle le sait. Elle apprend à devenir un lapin nain courageux. Elle se rend compte que la vie malgré ces temps-ci est belle à vivre, que le bien existe et que le monde n’est pas en si mauvais état. Il est malade mais pas mourant. Il faut apprendre aux gens de le soigner, et le bonheur est une cure nécessaire pour son rétablissement. Mais pour ça, il faut que des personnes croient que cela soit possible. Qu’ils ne partent pas perdants avant même d’avoir essayer.
Pas sur que les résistants s’engagent en pensant que l’avenir ne sera pas paisible.

Natacha est pire qu’une lâche car en plus de ne faire aucun effort pour vivre heureuse, elle s’enferme dans un monde erronée ou seul le mal a ça place. Elle croit dure comme fer que le monde est mauvais. Tant mieux pour elle. Elle se prendra un mur quand elle comprendra qu’elle ne vaut pas mieux que les quelques toutous bien dociles d’Antarès qui sont là juste pour leurs désirs. Elle se croit protéger, tant mieux pour elle. Elle croit qu’elle est plus apte à survivre à cette guerre, plus forte que le monde qui a peur, qu’elle pourra mieux régir au danger. Peut-être être plus courageuse que les autres. Mais sans peur que devient le courage ? Il n’existe pas, il n’y a que la lâcheté qui existe quand la peur n’est plus pressante.

Elle croit que les gens sont mauvais. Que la nature humaine n’est qu’autodestructrice. Le nombre de guerre est impressionnant, les désaccords nombreux, les fous arrivent souvent à démolir le monde de leur vision égoïste du monde. Mais finalement, la vie n’est pas si mauvaise. Elle comporte des sentiments forts, des valeurs solides et justes, fragiles certes, mais existantes. Ce n’est pas de l’ignorer qui rendra le monde meilleur.



De tout ça, Isis n’en dit rien. De tout ça, Isis ne lui n’en dira rien. A quoi bon. Elle n’a pas envie d’entendre dégueuler de nouveau un monologue. Les seuls longs discours qu’elle apprécie sont ceux de June, même quand elle lui reproche plein de chose. En tout cas, ils ne possèdent pas cette supériorité dans la voix. Moi je sais. Rha, qu’est ce qu’elle hait ce genre de chose.

Isis aurait de loin préfère continuer avec Mélusine. Qui elle a des arguments bien plus intéressants à son avis. L’ancienne préfète aurait aimé continuer la discussion sur la nécessité de ne pas être seule. Elle aurait adoré approfondir la nécessité d’être rattachées à un groupe, de comprendre ce qu’elle voulait dire par suivre aveuglement. Elle aurait aimé discuter sur « Parce que leur philosophie repose sur une vérité, quelle qu'elle soit. Même tronquée » , car sa remarque la laisser perplexe. Parce que c’est un tout nouveau sujet. La philosophie d’Antarès.
A la place elle a eut le droit à la récapitulation de ce que Nat avait déjà dit. Hum ne remettons pas le couteau dans la plaie. Et elle, Isis, n’en avait pas envie de remettre sur le tapis les même arguments. Ce n’est pas parce qu’on rabâche les choses qu’on les accepte mieux.

Alors, Isis, elle préfère ne pas quitter son petit homme des yeux qui était repartit sur le tourniquet magique et qui lui faisait des grands signes de la main. Il s’amusait avec Emelyne, une petite cracmol de 6 ans, qui comme le fut sa tutrice élevée par une préceptrice, la vieille madame Gertrude. La vieille femme surveillait de très prés les deux enfants et fit signe à Isis de rester avec ses amies par legimancie. Etonnant n’est ce pas.
Revenir en haut Aller en bas

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mer 21 Jan - 9:07

Isis se taisait et c'était peut-être la solution la plus sage. Ou peut-être pas. Elle n'en sait rien, elle n'a jamais été sage. Quand on est sage, on regarde les autres vivre en songeant à combien leur volonté de se débattre est vaine. Quand on est sage, on observe le monde, en osant à peine respirer de peur de troubler l'atmosphère.
Très peu pour elle.

Alors, Mélusine avait hoché la tête avec l'envie de placer une répartie sans trop savoir quoi dire. Il y avait beaucoup trop de notions qu'elle ne maîtrisait pas. Son seul avantage était de connaître quelqu'un qui était de l'autre côté.


'Le mauvais, cela s'entend.'

Bien entendu.
Quand on prenait parti, dans un contexte comme celui-ci, il n'y avait que quatre camps, les "avec nous", les "contre nous", les neutres (très utiles) et les indécis. Ces derniers constituaient les plus dangereux. Impossible de se fier à eux, impossible de savoir sur quel pied danser, ils pouvaient tourner leur veste d'un moment à l'autre.
A moins que les plus dangereux ne soient cette cinquième catégorie, la plus taboue, les "espions". Ceux qui brisaient la confiance dans le groupe. Sauf, bien sûr, quand l'espion en question se révélait être dans le bon camp tout en faisant croire d'être dans le mauvais. C'était une petite flamme au coeur de penser à ceux-là. A Allanah, son espionne associée. De celles qui faisaient pencher la balance en cognant sur les bases pour les faire s'effondrer.

Bien sûr, de tout ça, Mélusine ne dit rien. Pas folle. Pas ce cette folie-là.
Et puisque tout le monde s'entêtait dans son discours (ou son silence), pourquoi pas elle? Un peu plus de plomb dans l'ambiance déjà pesante?


"Je pense que la nature humaine est plus complexe que tout ça. Tous ces gens qui suivent Antarès, ils ne le font sans doute jamais pour une seule de ces raisons, qu'elles soient conscientes ou non. Tous nos choix sont motivés par tellement de choses qu'il est impossible de mettre le doigt sur le point précis qui nous fait pencher dans une direction ou une autre.
Vous ne croyez pas?"


Ca, c'était la partie conciliatrice où elle n'excellait pas. Une petite tentative prenant racine dans un constat fait quelques mois plus tôt. Ils n'étaient pas si nombreux à être du même côté, c'était une bonne raison pour ne pas se déchirer en querelles intestines.

'Wah! Bien pensé!'

Pas d'insulte, s'il-vous-plaît. C'était juste un peu de bon sens. Il fallait bien en avoir un chouïa par les temps qui courraient. IL y avait trop de gens qui en manquait sérieusement.
Ca devait être aussi ça, vieillir.


"Vous savez, moi, ce que je me demande.."

'..aussi.'

Bref.
Si elle devait faire la liste de tout ce qu'elle se demandait avant de passer à ce qui l'intéressait, le petit Rideau aurait la même barbe que Dumbledore.


"C'est... pourquoi lui? Pourquoi Antarès? Je veux dire, il y a d'autres fo... d'autres extrémites sur Terre. Pourquoi lui? Qu'est-ce qu'il a de plus pour facsiner autant de gens?
Parce que je crois qu'il ne faut pas s'y tromper, c'est aussi une histoire de charisme. Les foules, aussi stupides soient-elles, ne suivront jamais n'importe qui. Il faut quelqu'un avec suffisamment de... conviction mais aussi, oui, de charisme, pour amener les gens à le suivre. Vous savez, j'ai essayé de m'intéresser un peu à l'histoire, j'ai lu des trucs, sur les Moldus aussi. Pour essayer de comprendre. Antarès est loin d'être le premier malade à vouloir exterminer tout le monde.

Je ne sais pas si vous avez entendu parler d'Hitler. C'était un contemporain de Grindelwald. Il a fait massacrer des millions de gens sous prétexte qu'ils étaient différents. Il voulait créer une nouvelle race, à ce que je sais. Et quand il faisait un discours, la foule était presque fascinée, comme un papillon devant la flamme.
J'avoue, la foule, c'est stupide. Quand tu te retrouves dans une foule, tu peux être amené à faire des choses que tu n'aurais jamais fait autrement. J'avais amené une amie voir un match de Quid......ditch, alors qu'elle n'aimait pas ça. Au bout de vingt minutes, elle criait "allez les harpies" comme n'importe quel supporter.
Une foule, ça se manipule mais il faut savoir y faire. Alors, oui, pourquoi Antarès? Qu'est-ce qu'il a de plus de que le premier imbécile venu? Et..."


Elle se rendait bien compte que son discours devenait incohérent. Mais on n'avait pas toujours l'occasion de discuter assidument. La plupart des gens préférait se cacher derrière un masque bien pratique. Et il y avait beaucoup trop de question en suspend sous son crâne pour demeurer muette.

"Pourquoi aussi vite? On sort à peine d'une guerre pour entrer dans une autre. Et quand des gens acceptent de suivre quelqu'un -faut pas s'y tromper, maintenant, il y a peut-être la peur et tout qui y joue, mais au début, c'était majoritairement des adeptes, non?-, c'est qu'il y a quelque chose dans l'air qui les y pousse. Une tendance générale, un mécontentement, un questionnement qui trouve sa réponse dans une nouvelle théorie, je ne sais pas moi. Mais ce qui arrive n'est qu'un reflet des extrêmes dans laquelle notre société est plongée. Alors... alors, peut-être qu'il faut un déclin pour repartir vers une autre apogée."

Le reste, elle le tut. Même à elle -et pourtant, c'était sa propre théorie-, ses pensées lui paraissaient parfois un peu extrêmes.
La jeune femme jeta un coup d'oeil interrogateur aux autres, du genre "vous en pensez quoi?".


Spoiler:
 


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Natacha Melikov
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12046

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Sam 24 Jan - 10:57

débat, n.m. : Discussion sur un thème donné entre personnes d'opinions différentes.

Qui ne dit mot consent. N'était-ce pas un magnifique proverbe ? Était-ce la peur de voir ses arguments réfutés qui avait poussé Isis à sa taire et à faire comme si ce qu'elle disait ne voyait pas l'intérêt d'être commenté ? Mais en même temps, elle comprenait. Tenir sa langue valait toujours mieux que de débiter des âneries et Natacha préférait gerber un discours que de taire son point de vue. Un politicien ne convainquait personne en trois phrases ou en se taisant.


Si Natacha fut surprise d'entendre le nom d'Hitler dans la conversation, elle n'en dit rien mais elle le ressentait franchement. Les moldus avaient méconnu l'existence des sorciers depuis tellement longtemps et les sorciers se fichant comme d'une guigne des moldus, surtout quand il n'avait aucune racine chez eux, il y avait de quoi être (agréablement) surprise de voir qu'il y en avait tout de même qui s'intéressait à eux en dehors des éternels cours d'Étude des Moldus.

En tout cas, que ce soit Antarès ou Hitler, ils étaient tous les deux des poids lourds dans leur catégorie et rapprocher ces deux personnages de l'Histoire n'était peut-être pas aussi bête qu'il n'y paraissait, surtout que leur arrivée au sommet n'était pas tellement différente l'une de l'autre.


"Il est juste... arriver au bon moment. Voldemort est mort il y a vraiment peu de temps et il était encore dans les esprits quand Antarès apparait sur le devant de la scène alors que l'ombre du Mage Noir planait encore sur les mémoires. Hitler, Voldemort, Antarès, même combat et à chaque temps son inconscient.

Quand Hitler est arrivé au pouvoir, l'Allemagne était instable, le monde moldu était en pleine crise économique. Il a promis plus de travail, moins de chômage. Une vie meilleure en somme. Tous l'ont suivit et l'Histoire s'est écrite en lettre de sang : il a bien tué pour la magnificence d'une race à laquelle il ne ressemblait même pas ! Ceux qui étaient ou pensaient différemment étaient exterminés avec une barbarie que même les sorciers ne désavoueraient pas. Ça ne vous fait pas penser à un événement de notre propre Histoire qui ne date de pas si longtemps que ça ?"


Le Combat Blanc avait été sanglant, opposant avant tout moldus à sorciers. Sur quoi pouvait bien appuyer un supposé homme pour pousser tout un peuple (comprendre les moldus) à attaquer un autre si ce n'était une différence qui pouvait faire peur ? Ce n'était pas bien différent d'Hitler qui avait poussé le monde entier jusqu'à la guerre, obligeant chacun à prendre une position qui n'était jamais sans risque, pour détruire ou protéger une partie de la population mondiale qui n'avait ni les mêmes croyances, ni les mêmes origines qu'untel ou untel.

"C'est la moldue en moi qui va parler mais peut-être que c'est un mal pour un bien. Les sorciers vivent replier sur eux-mêmes, invisibles aux moldus et ce que l'on ne voit pas est craint. Comme le noir quand on est jeune et que l'on a besoin d'une lampe de chevet pour pouvoir s'endormir..."

Natacha n'ajouta pas qu'Antarès pouvait être cette 'lumière'. "Wouhouh, les moldus, vous n'êtes pas seuls. Regardez autour de vous, les sorciers pullulent sur votre terre et si vous ne faites rien, ils vous domineront un jour. Le début d'un régime dominé par les sorciers que des siècles de méconnaissance a eu le temps de forger".

"Ce que je veux dire c'est que les barrières entre les deux mondes n'existent quasiment plus. Une grande partie de la population moldue sait maintenant que les sorciers existent et que ce n'est plus simplement une fable que leurs livres leur content. Le métissage est chose courante dans certains pays* et cette coopération ne pourrait-elle pas devenir le modèle à suivre ? Ou une façon pour prouver au Monde que la vie à 'deux' est possible sans que l'un ou l'autre cherche à écraser le second et sans aucun besoin d'un dictateur au sommet ?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12050

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Jeu 29 Jan - 9:21

- Après ce cours académique sans opinion.

Tout ce que Natacha avait balancé comme son point de vue personnel était tiré d'un livre, les guerres moldus expliqués au sorcier de Michael Folio, sortit il y avait tout juste deux mois et qui avait fait un véritable carton, et de l'article d'un moldus québécois qui fut retranscrit dans tous les journaux mondiaux et franciliens sorciers et moldus. Celui-ci expliquait qu'en réalité moldus est sorcier n'avait pour seul différence des choses minimes comme le nom de leur politicien, les chocogrenouille et le bout de bois, sinon, on saigne pareil, on vit pareil, notre histoire était faite de guerre et de malheur,
Les échanges, comme au Canada, entre sorcier et moldus passait par les journalistes. Les journaux informaient et expliquaient les différents mode de vie des deux partis. Maintenant il n'était pas rares que les sorciers ait connaissance des grands événements moldus, tout comme les moldus ceux des sorciers. Natacha semblait interloqué de ceci, elle ne s'intéresse pas à la presse écrite dans ce cas là. Cela était de la curiosité et permettait de démystifier la peur de l'autre. Comprendre permettait de rendre les différences moins dérangeantes.


- Mélu, Antarès c'est greffer dans un monde qui avait encore Voldemort dans la tête, et des dictateurs moldus comme Hitler, ou Fidèle Castro ou bien encore le conflit entre Gaza et Israël. D'ailleurs, les sorciers ont toujours souffert de la guerre des moldus là-bas. Dès le départ, beaucoup avait fuit ses contrées. Mais n'oublie pas qui il est. Un métamorphosis. La métamorphose dans l'Histoire... Les métamorphis comme les animagus ont toujours était mystérieux, mystifier, j’entends encore McGonagall nous rabâcher cela. Tous les sorciers ne peuvent pas devenir animagus d'un claquement de doigt, il faut un grand potentiel et énormément d'entrainement. Alors imagine un métamorphosis. Personne ne sait qui il est, c'est un être au mille visage mais sans visage non plus, même pas sur qu'il ait une apparence de base. Il est invincible car il se cache sans avoir besoin de subterfuge. C'est un don que peut de sorcier ont et qui est très enviable. Cela fascine.

Pas de cours d'histoire. Elles doivent se rappeler que ce fut une chasse au métamorphosis comme les moldus avait fait des chasses aux sorcières qui avait décidé le ministère de magie de l'époque à mettre en place un listing de ces personnes au milles changements, puis eux animagus, via les fiches de Ciconia.
De tout temps, les être tel qu'Antarès avaient été craint et jalousé. Alors, qu'il arrive à séduire des inconscient avec cette seule caractéristique est complètement plausible.


La foule... j'adore ta description. C’est tout à fait ce que je ressens. Pour ce qui est du déclin, entre le monde sorcier qui a en disgrâce tous ces ministres et ce conflit entre les êtres magiques comme les centaures qui veulent participer au monde politique et les sorciers qui veulent garder hypothétiquement le contrôle du tout. Et coté moldus cela n'est pas mieux, crise financière, sociale politique. C'est le monde diplomatique Magique qui a insérer des dossiers moldus à ces parutions. Les experts moldus, expliquait que de leur coté la crise financière de 2008/2009 a eu de lourde conséquence. Il en avait cité plein d'autre que je n’ai pas en tête, mais beaucoup était soit des guerres civiles ou religieuses. On ne peut plus tomber plus bas... alors prions que le monde redevienne une apogée de tranquilité.

- C'est avec les Iccams que le monde guérira. Les Divins et les Iccams sont les seuls à npouvoir guérir le monde.

- Tu es un polène de souche, Rhidow.

- Comme tous les autres sorciers.

Le petit bonhomme de grimper sur les genoux d'Isis, et écouta la conversation, ainsi que donné son opinion de croyant.
Revenir en haut Aller en bas

Mélusine McEwan
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 997
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 181
Gallions : 7875

MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Mar 3 Fév - 11:16

Au lieu de lui apporter des réponses, le débat ente Isis, Natacha et elle ne faisait que susciter de nouvelles questions. Peut-être la curiosité. Peut-être l'incompréhension. Elle voulait juste comprendre parce que, quand on comprend quelque chose, on peut commencer à en avoir moins peur. On peut se raisonner. On peut se situer vraiment.

"Moi, c'est justement ça que je comprends pas. On sort tout juste d'une guerre avec Vous-Savez-Qui. On a à peine le temps de s'en remettre qu'on repart dans autre chose. Au moins, après Grindlewald, on avait eu un break."

Enfin, quand elle disait "on"...

"Vous voyez ce que je veux dire. On aurait dû aspirer à un peu de paix... On... Je... Je croyais que beaucoup de mages noirs avaient été anéantis et pof, il y en a d'autres qui apparaissent d'on ne sait où. Comme si Vous-Savez-Qui n'avait été qu'un apéritif. On a à peine le temps de se remettre que tout recommence."

En théorie, après une crise comme celle que le monde sorcier avait traversé quelques années plus tôt, on reconstruisait. La remontée après le déclin. le retour de l'espoir ou elle ne savait quoi. Pas une deuxième descente aux enfers sans avoir eu le temps de retrouver le goût de l'espoir et de la vie. Ca fonctionnait pas comme ça. Chaque guerre était marquée par une période de paix. Un entre-deux. Quelque chose d'un peu plus long que les maigres mois qui s'étaient écoulés avant le Combat Blanc et tout le toutim.
Si, justement, tout le monde avait encore Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom en tête, comment s'étaient-ils laissés aller à rejoindre quelqu'un de sinon pire, au moins égal? Comment avait-il pu trouver autant d'adeptes aussi vite pour déclencher une nouvelle guerre sans précédent dans le monde sorcier et réussir à l'étendre au monde en général? Comment les gens pouvaient-ils avoir suffisamment pu de recul pour réitérer sempiternellement les mêmes erreurs?


'Regardez qui parle.'

Peut-être qu'elle n'était pas un exemple de pacifisme. Peut-être qu'elle avait la haine tenace. Peut-être.... mais elle, au moins, ses idéaux et ses points de vue n'avaient jamais causé la mort de milliers de gens. Pas même un. Alors...
Dans son combat, elle ne forçait personne à la suivre, n'essayait pas de trouver des adeptes à ses pensées, ne prônait pas l'extermination et la violence. Il y avait quand même une petite nuance.


"Je sais bien qu'après la dernière guerre notre monde était instable... mais de là à replonger dans une autre simplement parce que le programme est un chouïa différent..."

Non, rien à faire, elle ne captait pas.Mais ça n'était pas en ressassant plein de phrases autour d'un même thème qu'elle ferait avancer le schtrucmuche. Peut-être que personne n'avait de réponse à cette question-là. Dans cent ans, quand des gens auront assez de recul pour pouvoir examiner tout ça, peut-être. Mais c'était trop difficile de s'abstraire de la réalité quotidienne pour porter un regard objectif sur la situation.
Blablabla.
Blablabla.

Elle repensa à la question du métissage.


"Et si c'était pour ça... tout ça?"

'Hem?'

"Cette disparition de la frontière moldue/sorcière. Si on prend d'un point de vue "divin", sans s'attarder sur les douleurs individuelles... si c'était à ça que ça servait cette guerre, à nous réunifier, tous? Sur la grande ligne de l'histoire."

Ok. Encore une idée tordue.
Passons à autre chose.
Sautons du coq à l'âne.


"J'oublie parfois... le métamorphosis.
Mais...
J'ai jamais été... je n'ai jamais compris... voulu... être avide de pouvoir, je comprends pas. Travailler pour s'améliorer ok... mais quand tout te tombe tout cru dans le bec... l'acquis est admirable, pas l'inné et...
Non, vraiment...
Pour moi, ce pouvoir, ça serait une raison de plus d'avoir peur, plutôt que d'être fasciné... Il peut prendre l'apparence de n'importe qui... te manipuler en se basant sur tes points faibles. Te faire souffrir, te..."


Ok. Sans doute encore un mauvais sujet à discuter.
Elle eut un sourire triste à l'intervention de Rhidow. Elle aurait bien aimé être encore aussi crédule.


"Je..."

Rien.

"... sais plus."


« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La routine n'est rien sans surprise   Aujourd'hui à 15:14

Revenir en haut Aller en bas
 

La routine n'est rien sans surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ?.? ! ?
» Oscar - On peut être artiste sans être rien de particulier
» La couverture d'un livre peut être jolie mais l'interieur peut souvent cacher une surprise....
» Il est bien connu que sans oxygène, le feu ne peut bruler~ PV¦KASS"
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit