PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7859

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Jeu 29 Jan 2009 - 14:06

Eli prit quelques instants pour contempler le visage de son amie. ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait ça. Depuis le mariage de Sacha beaucoup de ses proches pensait à une réalité de l'histoire avec Eliette ce qui était totalement faux. Eliette avait servi de subterfuge, c'était son amie, point. Là, elle commençait à ressentir des choses au creux de son estomac, et s'en voulait presque.

- J'aime ton sourire. Et ça faisait trop longtemps que je ne l'avais pas vu aussi rayonnant. laissa échapper la jeune fille en souriant elle-même sans fausse pudeur.

Je me demandais même si je l'avais déjà vue aussi radieuse. Il me faudrait penser à remercier Draconia.

Eli se laissa glisser au fond du canapé sans quitté Loévi qu'elle fixait d'un regard intense. Entre ses doigts fumait la tasse de thé brûlant qu'elle s'était servi. La vapeur qui s'en dégageait formait un léger brouillard qui tentait avec peine de cacher Loevi. Eli en but une gorgée et la reposa sur la table basse.

- Tu sais, nous avons loué une assez grande maison pour notre petit séjour. Il y aura une chambre pour toi si tu désires te joindre à nous.

Eli marqua une légère hésitation avant de poursuivre. Elle marquait l'incertitude qu'elle avait sur la réaction attendue de la part de Loevi.

- J'aimerais que tu viennes.

Elle ne pouvait pas ajouter n'importe quoi. Après ce moment de pure complicité aussi fugace fut-il, elle ne voulait pas la remettre sur la défensive.

- Mon père a gagné pas mal d'argent avec les ventes de son dernier livre. Il m'a dit que je pouvais inviter quelqu'un des mes amis si ça me tenait à coeur.

Le silence retomba, pas la tension. C'était comme si l'épisode sucrier n'avait jamais existé. Elinor continuait à fixer Loevi, mais son regard avait changé. Plus les secondes défilaient, plus elle se rendait compte de l'importance de sa réponse.
Peut-être que c'était trop tôt. Peut-être croirait-elle à un sous-entendu derrière cette demande alors qu'il n'y en avait pas. Peut-être qu'elle dirait oui.
Le choix lui appartenait. A elle de décider.

- Le seul mot d'ordre pour nous est détente.

Nous devrons bien composer avec les caprices du temps, mais nous y allons en quête de repos. Non loin de la maison existe un centre aquadétente sorcier. Il n'est pas bien grand, il n'est pas bien classe. Mais les soins, potions et autre sont réputés jusqu'à Londres.
Noah pataugera dans les petits bassins, les activités découverte potions et herbologie pour petits sorciers. Moi je pencherai pour des balades à cheval au bord de la mer et quelques bains de potions. Pourquoi pas un peu de lecture sur une terrasse ombragée...
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 7288

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Mer 4 Fév 2009 - 22:43

"J'aime ton sourire."

Loevi ne répondit rien, gênée. Il lui semblait qu'Elinor lui avait déjà quelque chose de ce genre, durant leur voyage – ou après, peut-être, elle ne savait plus. Des paroles qu'elle seule avait prononcées, de toute sa vie. Mark lui-même ne s'y était jamais risqué ; quant à Eleanor, il suffisait de la voir sourire en retour pour comprendre à quel point la moindre joie de sa cousine pouvait la rendre heureuse. Mais aussi bien Mark qu'Eleanor étaient des exceptions dans cette existence détraquée, au milieu de laquelle Elinor faisait figure d'unique élément stable, confiant, presque "normal". Presque. Il y avait encore dans cette relation des zones d'ombres que Loevi peinait à comprendre.

Ce n'était pas nouveau ; mais elle n'avait pas besoin d'incertitudes supplémentaires.

Embarrassée, mal à l'aise, elle tourna sa tasse entre ses mains, les yeux rivés dessus, sans en boire une seule goutte. Elle sentait le regard d'Elinor posé sur elle comme une enclume ; ou peut-être l'imaginait-elle, victime d'une nervosité qui prenait ses habitudes chez elle. Le silence était tendu – de son point de vue. Ses doigts tremblaient légèrement, créant une lignée circulaire de rides sur la surface claire de son thé.

Ce fut un raz-de-marée miniature, lorsqu'Elinor reprit la parole.

Stupéfaite par ce que l'étudiante lui proposait, et à la fois effrayée et impatiente, Loevi resta bouche bée, ses yeux écarquillés rivés cette fois sur la moquette devant elle. Elle, accompagner Elinor, son père et son fils, pendant leurs vacances ? Elle ne pouvait nier y avoir pensé, l'avoir même secrètement espéré durant une fraction de seconde. Mais... non, elle ne s'y était pas réellement attendue. Elinor la prenait de court.

Le silence revint, plus tendu que jamais – et pas seulement de son point de vue. Loevi avait peur, elle ne pouvait pas dire le contraire. Elle avait déjà tellement craint de venir ici, pour se confronter à cette fille qui en savait bien trop sur elle... cette fille qui avait une telle influence sur sa vie que la moindre de ses apparitions transformait Loevi en boule de nerfs, l'amenant parfois à se conduire de manière totalement incontrôlée... Pouvait-elle vraiment courir le risque de passer plus de quelques heures en sa présence ? C'était dangereux. Mais pour qui ?

Et puis, bien malgré elle, elle n'oubliait pas les dernières images d'un Londres vu du ciel et l'espoir qu'Elinor avait paru en tirer. Elle n'oubliait pas non plus qu'elle n'était plus tout à fait seule, désormais.


-Je ne peux pas... murmura-t-elle enfin, après un long silence hésitant, évitant toujours de croiser le regard de l'étudiante. Je suis responsable d'Eleanor, et elle a besoin de moi, et...

Elle n'avait pas dit non, pas vraiment. En vérité, elle n'était pas sûre elle-même de savoir ce qu'elle voulait – ou ce dont elle avait besoin. La conclusion d'Elinor tenait en un mot : détente ; et c'était peut-être exactement ce qu'il lui fallait, après le stress des derniers mois, et des examens d'Eleanor. Mais elle refusait d'en profiter sans sa cousine – elle aussi le méritait bien. Et Loevi ne lui avait-elle pas promis un voyage, une fois sortie de Sainte Mangouste ?



Désolée pour le retard, j'expérimentais mon premier week-end au ski Proud
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7859

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Mar 10 Fév 2009 - 22:39

- ... et je ne te force pas. Tu viens si tu en as envie.

Ce silence la gênait. Elle avait fait de son mieux pour éviter tout quiproquo dans cette invitation. Apparemment, elle avait échoué. Pour essayer de la convaincre, elle essaya autre chose.


- Tu sais, mon père est moldu mais il s'est bien acclimaté à notre monde. C'est un écrivain. Il vit dans sa bulle, seul depuis des années. Il est ravi quand je ramène des amis à la maison. J'ai passé le plus clair de mon adolescence seule, et en dépression.

Elle s'arrêta quelques instants, le regard dans le vague. Draconia avait été sa première amie, Sacha son meilleur ami. Elle ne s'était pas trompée dans ses choix puisqu'ils faisaient toujours partie de sa vie aujourd'hui, et elle était persuadée qu'il en serait de même avec Loévi.

- Je pense qu'il a peur que je devienne comme lui. Il a tort, mais c'est humain comme appréhension. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas grave. Tu fais comme tu veux, il suffit que tu me dises si tu es des nôtres demain matin.

Un bruit retentit dans le couloir. Entre cris, phrases emmêlées et éclats de rire, Noah venait les rejoindre. Lorsqu'il pénétra dans la pièce, Un grand sourire était solidement accroché à son joli visage. Derrière lui il traînait toujours son nifleur. Cette intervention était providentielle.

- Coucou Môman!

- Coucou mon coeur.

En voyant arriver Noah, le petit sucrier sursauta et se cacha derrière sa compagne la théière et se mit à trembler. Ce faisant, il fit tinter la cuillère en argent qu'il contenait sur ses bords, et se fit remarquer apr le petit garçon.

- Sucrier! Il se casse... Noah va le trouver!

Elinor n'eut pas le temps de le reprendre qu'il était déjà nez à nez avec le petit objet. Il dégaina sa cuillère en argent et tapa Noah avec force. Le petit garçon recula et se mit à pleurer sur les genoux de sa mère.

- Môoooooooooooman!

- C'est bien fait. Tu l'as bien cherché. Il faut toujours que tu le martyrise.
répondit sa mère en le prenant dans ses bras.

Cette réponse vexa Noah qui sauta par terre et se réfugia dans les bras de Loévi, ce qui énerva profondément sa mère qui le fustigea du regard. Cette manière d'aller sans cesse voir ailleurs quand elle l'admonestait la mettait en rage. C'était très Serpentard comme attitude. Depuis un moment déjà elle se doutait que Noah prendrait leur relai à Sacha et à elle dans la maison de Salazar, cette impression se confirmait de jour en jour. Les pyjamas verts n'y seraient pour rien, mais il fallait qu'elle continue à se chamailler avec lui à ce propos, ça entre tenait leurs bonnes relations.

En attendant, Loévi se voyit aggripées par le petit bonhomme qui n'était pas décidé à la lacher.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 7288

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Dim 15 Fév 2009 - 19:12

*Mais j'en ai envie !*

La spontanéité de cette pensée déstabilisa complètement Loevi. Pire encore, elle sentait qu'elle était sincère ; elle avait envie de prendre ce temps pour elle. Envie d'un peu d'air frais, besoin de s'éloigner de cette maudite dynastie qui lui bouffait jusqu'aux dernières forces de sa volonté. Elle était fatiguée, fatiguée de cette vie, de cette famille infernale. Fatiguée de devoir toujours se forcer pour tenir un rôle dont elle ne voulait pas – dont elle n'avait jamais voulu. De devoir lutter constamment pour ceci, pour cela. Pour conserver sa seule liberté ou pour obtenir celle de sa précieuse cousine.

Même cette dernière épreuve terminée, le poids de ses responsabilités lui pesait toujours. Elle aimait Eleanor et était prête à tout pour elle ; mais elle s'épuisait. Le simple fait de s'éveiller, chaque matin, entre les murs glauque de ce manoir en friche la mettait au supplice – elle ignorait encore l'avis d'Eleanor à ce sujet. Sans doute elle aussi avait-elle besoin de changer d'air, tant celui du manoir recelait quelque chose de vicié ; du simple fait qu'il s'agissait de la demeure des BloodDust.

Mais ce n'était pas tout. Quelque part au fond de sa conscience flottait l'idée qu'elle voulait passer du temps avec Elinor.


*Je veux venir.*

Mais que cachait ce désir, au fond ?

Perdue dans ses doutes, elle n'écouta que d'une oreille distraite les explications embarrassées d'Elinor. Y aurait-elle prêté plus d'attention, qu'elle aurait sans doute tiqué au terme de "dépression". Car elle avait elle-même traversé ce stade, sans avoir la certitude d'en être sortie. Mais aussi parce que, d'une certaine manière, elle n'avait jamais imaginé Elinor capable de ressentir tant de solitude et de douleur. Surtout à présent qu'elle la connaissait, elle, avec ce sourire et cet enfant. Elle voyait Elinor comme une personne fondamentalement heureuse. Au point d'oublier que tout le monde avait ses propres soucis.

Demain matin. Donner une réponse ? Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait bien lui dire ; deux désirs, deux besoins se disputaient le privilège en elle. Elinor – Eleanor. Elle avait la sensation, en cet instant, de ne pouvoir se passer d'aucune des deux ; mais elle savait bien que les deux n'étaient pas conciliables, pas cette fois ; une autre ? Elles ne s'étaient jamais rencontrées, pour ce qu'elle en savait. Elles avaient partagé la même Maison, durant leurs quelques années d'études en commun à Serpentard, mais... s'étaient-elles côtoyées pour autant ? Pourraient-elles s'entendre ?

Avant d'avoir pu comprendre ce qui lui arrivait, Loevi vit débarquer le fils d'Elinor, Niffleur en main – le Niffleur, toujours lui. Une bataille avec le sucrier et une petite dispute ave sa mère plus tard, il se pendait au cou de Loevi avec l'air de qui refuserait de la lâcher si on le lui demandait.

Le fils d'Elinor et de Sacha. Cet enfant qu'elle se rappelait avoir vu bébé, tout petit gamin endormi dans son landau. Les révélations et les gênes qui avaient suivi. Elle se souvenait de tout cela comme si cela s'était produit la veille. Seule la présence de Mark, si encombrante ce jour-là, s'était estompée de ses souvenirs au fil du temps, après l'annonce de sa mort par son père, un soir au coin du feu, devant la famille au complet. Annonce dont elle ignorait encore qu'il s'agissait du mensonge le plus éhonté de ceux dont elle partageait le sang.

Noah. Noah se serrait contre elle comme un enfant enlace sa mère. Gênée, indécise, elle regarda Elinor, ne sachant quoi faire. Après tout ce temps, l'existence de ce petit être la troublait encore – pourquoi ? Elle n'était pas à l'aise avec les enfants. Avec cet enfant, plus que n'importe quel autre. Parce qu'il était celui d'Elinor ? Elle s'embrouillait dans ses pensées. Son regard retomba sur lui et, sans qu'elle ne l'ait réellement décidé, elle passait ses bras autour de lui avec lenteur, sans trop savoir ce qu'elle faisait.


-Eh bien alors, lui murmura-t-elle. Tu effrayes ce pauvre sucrier ? Que lui as-tu fait pour qu'il ait peur de toi comme ça ?

Ou peut-être l'aimait-elle tout simplement, cet adorable bambin.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7859

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Sam 21 Fév 2009 - 15:04

Entre deux sanglots et quelques larmes coulant sur son nifleur, le bambin répondit en se collant aux joues de Loévi. Qui aurait pu croire que ce bébé deviendrait un jour Caleb Sutham voyageant dans le temps pour sauver sa mère?

- Ze... Je zou' joue avec lui le matin. Je lui tape su' le vent'e pour qu'il me donne du sucre.

Il se serra contre elle une dernière fois avant de partir en quête du pardon maternel. Cette réaction lui rappela la France, et leur balade sur le port de Saint-Tropez, quand Noah s'était mis en tête d'arracher une plume à une mouette.

Il grimpa sur les genoux d'Elinor en faisant sa tête désolée habituelle.

- Je t'ai déjà dit qu'il fallait réfléchir avant d'agir, sinon, tu t'attireras autant d'ennuis que ton père.

Noah reniflait, soulagé de voir que sa mère ne l'avait pas rejeté. Il se serrait tout contre elle en regardant le sucrier qui se trouvait revigoré par les paroles de soutien de la jeune femme. Quand elle termina sa phrase, Noah souta par terre et s'avança à nouveau vers le petit objet qui se remit à trembler. Mais au lieu de lui chercher querelle, Noah caressa son chapeau et bredouilla quelques paroles à voix basse qui ressemblaient fort à des excuses. Puis, il se tourna et offrit un grand sourire qui n'était pas tant destiné aux deux filles qu'au vieil homme qui était entré à pas feutrés.

- Bonjour mes demoiselles. lança joyeusement Louis Redgrave dans le plus pur français. Salut jeune homme. fit-il à Noah qui se jeta dans ses bras.

- Pôpi Louis!

- Elinor, J'ai reçu confirmation de notre location pour notre séjour. Quatre chambres, face à la mer. Il me tarde déjà d'y être.

- Louis, je te présente Loévi, une chère amie. Je lui ai demandé si elle voulait nous accompagner.

- Tu as bien fait. J'espère que vous serez des nôtres mademoiselle. Et puis, cette coupure vous fera le plus grand bien avant la rentrée.
Vous vous connaissez depuis longtemps?

- Depuis le collège. répondit simplement Elinor. C'est elle qui avait offert à Noah son doudou.

- Ah! Le fameux nifleur souffre-douleur. Vous avez eu bon goût, il ne s'en sépare jamais. Bien, mes demoiselles, je vous laisse, je vais lire un peu dans le jardin. Tu viens Noah?

- Oui!

Les deux générations partirent main dans la main se détendre au jardin, et laissèrent un peu d'intimité aux deux amies. Elinor prit la parole la première.

- C'est incroyable l'énergie qu'il a. dit-elle les yeux pétillants en pensant à Noah. Il n'arrête jamais.

Elle lui sourit et attendit qu'elle veuille bien parler. ça lui avait fait chaud au coeur de voir Loévi agir comme elle l'avait fait avec son fils. Pour elle, ça voulait dire beaucoup. Mais il y avait tellement de sujets qu'elle voulait aborder avec elle sans jamais oser! Son père pour commencer. Avait-il fini de lui chercher des noises et de luimettre ces idioties de dynastie en tête? Et puis, ce flash dans le futur où elles étaient dans la roue... Rien que d'y penser, des frissons parcoururent son échine.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 7288

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Mer 25 Fév 2009 - 23:48

Cet enfant était adorable ; Loevi se surprit à lui rendre son étreinte avec chaleur, presque comme s'il s'était agi de son propre fils. Bien sûr, elle doutait d'en avoir jamais et, pour dire la vérité, elle ne désirait pas en avoir. Elle doutait de ses propres compétences, d'une part – elle ferait une mère affreuse, c'était certain. Mais aussi et surtout, il y avait sa famille. Cette dynastie implacable qu'elle n'aurait jamais le cœur d'imposer à qui que ce soit, et principalement la chair de sa chair. Quant à savoir de qui elle pourrait, potentiellement, avoir un enfant…

De toute manière, au vu des derniers événements, il y avait fort à parier qu'il ne puisse plus y avoir de naissance avant longtemps.

Noah s'en alla s'excuser auprès du sucrier, après avoir obtenu un câlin de sa mère. Attendrie, Loevi le regarda faire en songeant qu'Elinor aurait sûrement plus tard la fierté d'avoir un enfant admirable – sans même comprendre qu'elle avait déjà rencontré sa version adolescente, quelques années plus tôt. Elle l'avait revu durant ce voyage insensé dans ces illusions de futurs, aussi ; mais loin d'elle la possibilité d'établir un lien entre les deux garçons. Un bébé, ici ; un jeune homme, avant et plus tard. Un illogisme auquel elle n'était pas près de penser.

L'enfant se retourna vers un nouvel arrivant ; un homme âgé qui les salua dans un français parfait. Instinctivement, Loevi répondit à son tour dans un français teinté d'un bel accent anglais, d'une petite voix qui passa totalement inaperçue. Elle avait pris l'habitude de manier cette langue depuis son plus jeune âge ; son père, français d'origine, avait toujours mis un point d'honneur à l'enseigner à sa fille, pour on ne savait quelle raison. La seule chose qu'il n'avait pas réussi à lui enlever était cet accent typiquement anglais qui le gonflait d'agacement. Elle, souvent, en retirait un intense sentiment de satisfaction qui n'avait rien de bien sain.

Lui aussi – Louis, ainsi que le nomma Elinor – l'invita à les rejoindre pour leurs vacances. Le visage de Loevi se referma sensiblement ; au lieu de l'inciter à accepter l'invitation, d'une manière ou d'une autre, ces quelques insistances la poussaient plutôt à refuser. Mais, quoi qu'il en fût, il restait toujours ces quelques petits problèmes sur lesquels elle n'osait mettre de mots devant Elinor – Eleanor, tout simplement. Ainsi que l'appréhension qu'elle avait de se retrouver avec Elinor, dans un contexte, disons… plus convivial. Elle se souvenait bien, elle aussi, de ce qui s'était passé tout là-haut, dans la roue. Elle pouvait y mettre la volonté qu'elle voulait, cette image ne voulait tout simplement pas s'effacer de sa mémoire. Cette image… ce souvenir, plutôt. Qu'elle nie l'avoir vécu ne changeait pas cette sensation persistante de présence et de contact.

Elle frissonna.

Et Louis déclara que le Niffleur offert à Noah des années plus tôt se révélait être le jouet fétiche du petit garçon. Pour le coup, et bien que voir l'enfant gambader avec toujours cette peluche à la main aurait dû l'y préparer, Loevi en fut surprise. Elle n'arrivait toujours pas à croire que ce simple objet acheté pour un Noël qui lui semblait remonter à des décennies, qui plus était par une étrangère, du point de vue de Noah, soit devenu pour lui un inséparable doudou. Quelque part, elle gardait toujours en tête son effacement – volontaire, il est vrai – durant le collège ; et peinait toujours à comprendre l'intérêt que d'autres pouvaient lui porter. A plus forte raison un môme qui ne l'avait vue qu'une fois dans sa vie.

Il devait juste aimer les Niffleurs. Pour toute réponse, Loevi se contenta de hocher la tête sans regarder l'homme, confuse. A peine si elle osa relever les yeux pour les regarder partir, tandis qu'Elinor s'extasiait – comme toute mère fière de son enfant le ferait – devant son fils.


-Oui il est… très mignon, bredouilla Loevi. Il deviendra quelqu'un de bien, j'en suis persuadée…

Plate banalité mais qui exprimait avec sincérité ce que pensait Loevi. D'une certaine manière, il était aussi vrai que l'étudiante imaginait mal Elinor élever n'importe comment son fils ; rien que l'idée lui paraissait absurde. D'un autre côté, elle ignorait le rôle du père dans son éducation et, ayant du mal, avec le peu qu'elle savait de lui, à l'imaginer jouer un rôle de paternel – elle avait même eu du mal à le voir avec un bébé dans les bras… – elle ignorait s'il pouvait s'en tirer.

A première vue, quelle que soit la façon dont les choses se passaient, Noah avait l'air d'un petit garçon tout à fait bien élevé.


*Si la vie lui permet de le devenir…* pensa-t-elle soudain.

Elle ferma brièvement les yeux, choquée par ses propres pensées. Le contexte actuel était peut-être catastrophique, et menaçait de l'être plus encore dans les mois à venir, mais ce n'était pas une raison pour démonter les espoirs d'une mère… Embarrassée, elle regarda ailleurs, se demandant ce qu'il convenait de faire. Elle sentait que, si elle disait un mot de plus, elle allait engager la discussion sur une mauvaise pente. Une pente démoralisante, pour le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des Nobles et des Armées [Faction Péninsule]
» [hors-serie : péninsule de Beer] Un petit peu de répit !
» Irys d'Arosque, Grande Prêtresse de Néera [Péninsule] >Terminée< [Maé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: