ConnexionConnexion  PortailPortail  AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7509

MessageSujet: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Dim 13 Juil 2008 - 15:44

Premiers jours de vacances. Un repos bien mérité s'offrait à la jeune maman qui en profitait pour s'avancer dans le programme de l'année prochaine. Un repos honnête, tout à fait Redgrave, intellectuel, stimulant, studieux.
Couchée dans le confortable canapé de cuir de la bibliothèque, Elinor lisait un ouvrage de droit des sortilèges. Il était le principal support de la matière qui portait le même nom. C'était rébarbatif, barbant, mais il fallait en passer par là. Depuis sa cinquième année à Poudlard, Elinor avait toujours pris ses études au sérieux. Alors aujourd'hui avec un petit garçon malicieux dont il fallait s'occuper, prendre de l'avance n'était pas un luxe.
Et c'est dans cette optique que repos ne rime pas forcément avec tranquilité.

- Mômaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!!!!!!!!!!! Pôpy il trisse!

Noah dévala l'escalier de la maison à toute allure, son doudou nifleur à la main. Il paraissait bien en colère mais ne pleurait pas. A le voir comme ça, Eli aurait parié qu'il était vexé. Ce qui était l'exacte vérité. Il jouait à cache-cache dans les étages avec Hadrien et la partie ne tournait pas à son avantage.

- Qu'est-ce qu'il y a?

- Popy il trisse.

- Il triche. On dit il triche. Répondit sa mère en soupirant et en se sortant amusée de son livre rébarbatif. Noah parlait de mieux en mieux mais il butait encore sur les "che" et les "je"

- Il triche.

- Pourquoi?

- Il attend pas que ze sois cassé.

- Que je sois caché.

Hadrien fit son apparition, sourcils froncés. Lui aussi arborait un air ennuyé. Dispute entre papy et petit-fils, arbitrage maternel demandé.

- Arrête d'ennuyer ta mère. Ce n'est pas en te plongeant dans ses jupes à chaque fois que tu es contrarié que tu règleras tes problèmes. Et je suis sûr que ton sorcier de père serait d'accord.

Encore plus énervé après cette pique de son grand-père, Noah se jeta en pleurant sur sa mère qui referma définitivement son livre en soupirant.

- Bébé papy a raison. Ca ne veut pas dire que je ne serai pas là. Mais il arrivera un temps où je ne serai pas tout le temps avec toi. Tu dois apprendre à te débrouiller. Un problème doit se régler par la parole. Sauf si un troll te créé des histoires. Plus tard tu apprendras que la baguette peut être utile. Enfin, je m'égare...
Excuse-toi auprès de papy de l'avoir traité de tricheur.

Et à ce moment là... DING-DONG. Un coup de sonnette vint régler une fois pour toute cet incident familal. Noah bredouilla quelques excuses et partit en courant vers la porte d'entrée.

Twisty qui s'affairait en cuisine se dirigea vers la porte d'entrée et découvrit une jeune fille et l'invita à entrer, Noah sur les talons.

- Bonzour.

- Bonjour mademoiselle. Qui Twisty doit-il annoncer à mademoiselle Elinor? demanda le vieil elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 6938

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Dim 31 Aoû 2008 - 22:48

Un long silence répondit à l'enfant et à l'elfe. Sur le seuil, immobile, se tenait une jeune fille ; assez grande, cheveux châtains et yeux chocolat, elle aurait pu être jolie sans la pâleur maladive de sa peau et les cernes violettes qui bordaient ses yeux. Hésitante, elle fixait les deux créatures sans prononcer le moindre mot. Elle semblait prête à rebrousser chemin, stoppée dans son élan par la question de l'elfe ; figée, elle donnait l'impression de vouloir s'enfuir. Moins que l'elfe, c'était l'enfant qu'elle regardait de ses yeux écarquillés.

J'aurais reconnu cette peluche entre mille. C'était celle que j'avais offerte au fils d'Elinor, il y avait... combien de temps ? Les semaines, les mois et les années étaient passées trop vite devant moi, me laissant tout juste le temps de respirer. Me faisant presque oublier ce que j'avais fait, à l'époque du collège. Le museau rieur du Niffleur semblait me narguer ; voir cet enfant le tenir contre lui comme si c'était sa peluche favorite me serrait le cœur.

J'étais là, pétrifiée sur le perron de la maison d'Elinor, à fixer son fils comme si je venais de voir un fantôme ; alors que c'était moi, le fantôme. Je saisissais tout ce que cette situation avait de ridicule, et je sentais les regards conjugués du gamin et de l'elfe peser sur moi comme une enclume, le nom d'Elinor suspendu entre nous comme une herse prête à s'abattre sur moi au moindre pas. Elle tomberait, de toute façon. J'étais venue pour ça.

Je ne comprenais toujours pas pourquoi.


Elle bredouilla quelques paroles incompréhensibles, encore stupéfaite de se trouver là, chercha du regard une échappatoire, mais sachant pertinemment que, même si elle en avait l'occasion, elle ne ferait pas demi-tour.

-Loevi... Leroy... murmura-t-elle enfin. Elle m'a dit que je pouvais... venir quand je... le voulais...

En cet instant, l'Héritière de la bien connue dynastie BloodDust, réputée pour sa verve et son mépris, butait sur les mots comme si elle doutait de leur véracité.

Je n'étais plus très sûre de moi. Je savais qu'Elinor attendait ma visite, c'était du moins ce dont j'avais essayé de me convaincre en me répétant sans fin l'adresse qu'elle m'avait donnée, et j'avais beaucoup de questions à lui poser, mais je me rendais compte que j'avais cru - espéré ? - qu'elle m'avait menti, et je m'étais attendue à tomber sur n'importe qui, sauf elle. Elle s'était montrée sincère, pourtant, plus que tous ceux qui m'entouraient, mais j'avais tellement été trahie que je m'étais même préparée à une trahison de la seule pour qui - je devais me l'avouer - mon sort importât vraiment.

Je n'étais qu'une fille ingrate.


Elle n'avait pas détourné son regard de l'enfant qui l'observait toujours d'un œil curieux, son Niffleur dans les bras. Instinctivement, presque maternellement, la jeune fille s'accroupit devant lui et lui sourit.

-Bonjour, bonhomme, dit-elle tout bas, avec à peine plus d'assurance que l'instant précédent. Tu es Noah, c'est ça ? Tu as bien grandi, la dernière fois que je t'ai vu, tout était minuscule... Tu es très mignon, Noah, ta mère doit être fier de toi...

Elle hésita, leva légèrement la main, et la laissa retomber. Elle se contenta de le regarder en souriant, ses prunelles marron brillant d'une insondable lueur de tristesse.

Je voulais juste partir.

M'enfuir.




Vu Désolée pour ce long, très long retard
PS : essai de style... je ne sais pas trop ce que ça donne
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7509

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Lun 1 Sep 2008 - 11:05

Noah pencha la tête de côté lorsque la jeune fille se mit à lui parler. Il n'avait pas saisi toutes les implications de ses paroles, mais il était sur d'une chose: "La dame connaît maman."
Twisty fronça ses sourcils clairsemés en regardant se dérouler la scène devant lui. Même s'il était un elfe libre, il était très dévoué à la famille qui l'employait. Il n'aurait jamais rien fait qui puisse lui porter préjudice. La petite demoiselle qui parlait à monsieur Noah était tout à fait comme mademoiselle Elinor l'avait décrite. Il n'y avait pas de doute possible.


- Mademoiselle Elinor vous attend. Elle est dans la bibliothèque. Veuillez suivre Twisty.

Nous étions le 20 août, il gelait. Ca faisait juste six mois qu'Elinor avait entretenu son elfe d'une étrange visite qui pourrait se dessiner un jour prochain. Une amie à elle qui pourrait venir sans crier gare, il ne faudrait pas l'effrayer, ne faire aucun commentaire - même si ce n'était pas du tout le genre de Twisty - et l'accueillir du mieux possible. Bref, l'attente du côté d'Elinor était réelle, même si les paroles de Twisty sonnaient comme si le rendez-vous avait été fixé depuis peu.

- Viens voir maman. Tu connais mon papa aussi?

Noah saisit une main de Loevi et la fit suivre le vieil elfe qui ouvrait le chemin. Dans son autre main, il mordillait l'oreille de son doudou qui supportait silencieusement ce supplice depuis trois ans.

La grande bibliothèque s'offrit aux yeux de l'invitée tant espérée. L'atmosphère était studieuse et cosy. Elinor était toujours sur son canapé et discutait tranquilement avec son père qui lui faisait face dans un fauteuil en velours rouge.


- ... J'en ai vendu presque 300 000! Tu te rends compte? Mon plus grand succès. Si j'avais su, j'aurais fait un roman de votre monde bien avant.

- Mais avant il n'y avait pas Ant...

Les lèvres de la jeune maîtresse s'étirèrent dans un sourire retenu. Elle s'interdit de trop en faire pour ne pas éveiller la curiosité maladive d'Hadrien. Cependant ses yeux parlaient pour elle. " Enfin!" ou "Je le savais!", ou encore: "je t'attendais", tout simplement. C'était ce que Loevi pourrait y lire si elle y parvenait. Twisty n'avait pas besoin de la présenter, elle l'avait déjà vue...

- Mademoiselle Elinor, Loevi Leroy souhaite vous voir.

- Bonjour mademoiselle.

- Loevi Leroy, papa. C'est mon amie Loevi.

- Enchanté. Je vais vous laisser, je vais chez mon éditeur. A toute à l'heure.

Hadrien déposa un baiser sur le front de sa fille comme s'il s'agissait encore d'une enfant et fit de même avec Noah avant de s'éclipser.

- Si vous avez besoin de Twisty, Twisty sera dans la cuisine Elinor mademoiselle.

- Merci Twisty.

Noah suivit son 'copain' Twisty dans les cuisines. Nul doute que la petite créature devrait s'armer de patience pour s'acquitter de ses taches quotidienne avec cette petite tornade dans les pattes.

- Viens t'asseoir Loevi. Je suis heureuse que tu sois venue.

Le calme était enfin là, les enveloppant dans un silence d'inconfort. Elinor ne savait pas trop comment engager la conversation. Loevi avait fait le premier pas et tant mieux. Maintenant, il ne fallait pas l'effrayer. Depuis leur aventure à Pré-Au-Lard, elles ne s'étaient quasiment pas vues sinon par hasard au détour d'un couloir. Elinor ne savait pas ce qui s'était passé dans la vie de son amie depuis lors. Ce qui était certain, c'est que de son côté à elle, beaucoup de choses avaient évolué.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 6938

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Mar 20 Jan 2009 - 0:04

L'accueil qui fut réservé à Loevi lui démontra mieux que n'importe quoi qu'elle était réellement attendue. L'elfe de maison avait l'air parfaitement au courant de sa visite ; c'en était presque effrayant. Mais, étrangement, le plus effrayant était ce petit bout d'homme qui la fixait avec de grands yeux comme s'il avait compris qui elle était. Impossible qu'il se souvienne d'elle, il était tellement jeune lors de leur précédente rencontre ! Mais le petit Noah lui prit la main en demandant si elle connaissait également son père. Elle eut un sourire sans joie ; qui ne le connaissait pas ? Il avait fait suffisamment parler de lui, à l'époque.

Elle l'avait rencontré une fois, une seule fois dans toute sa scolarité. C'est pourquoi elle répondit :


-Oui, je le connais...

Engoncée dans son lourd manteau de fourrure rase – un cadeau empoisonné de son père qui lui faisait les yeux doux depuis quelques temps – elle pénétra dans une maison aussi grande que chaleureuse ; la main de Noah aussi était toute chaude, et son sourire, aussi. Il mordillait joyeusement l'oreille de sa peluche, qui avait l'air d'en avoir vécu d'autres. C'était attendrissant - tout autant que déstabilisant, pour elle. Elle se laissa tirer sans cesser de l'observer, jusqu'à arriver dans une bibliothèque, où un échange de parole attira son attention.

Elinor était là, assise au fond d'un canapé rouge, en grande conversation avec un homme plus âgé – son père, peut-être ? L'étudiante s'interrompit à l'arrivée de Loevi, et l'elfe l'annonça, comme Hibiscus faisait parfois, quand quelqu'un lui rendait visite – ce qui arrivait fort rarement. Sous les regards conjugués d'Elinor et de l'homme, Loevi se sentait encore plus mal à l'aise, si c'était possible. Elle aurait voulu s'enfoncer sous terre.

Elle devinait Elinor sincèrement ravie de sa visite, et ne put s'empêcher de s'en sentir coupable. Elle avait mis six mois à se décider. Six mois avant de venir ; la veille encore, elle s'était juré de ne jamais plus la revoir. Ailleurs qu'au détour d'un couloir de Poudlard, tout du moins. Pourquoi elle avait changé d'avis ? Elle n'était pas sûre de le savoir. Une voix au fond d'elle semblait vouloir lui dire que c'était vital. Ce qui n'avait aucun sens. Aucun.

Elinor la présenta, et son père s'éclipsa dans la foulée ; comme si sa présence le gênait. Loevi savait que seule une espèce de profonde paranoïa lui faisait voir les choses de cette façon, mais elle ne faisait sûrement que transférer sur lui ses propres sentiments. En moins de deux, elle s'était retrouvée seule avec Elinor ; même la main de Noah s'était évanouie dans la nature alors qu'il suivait l'elfe jusqu'à la cuisine. Loevi regarda partout avec embarras, évitant consciencieusement Elinor. S'asseoir près d'elle ? Alors qu'elle tremblait déjà d'être là ? Alors qu'elle était incapable de faire le moindre geste ? Qu'Elinor soit réellement contente de sa présence rendait les choses plus compliquées pour l'Héritière.

Fébrile, elle déboutonna son manteau avec des gestes maladroits ; il faisait une chaleur du diable, par ici.


-Lea a passé ses examens, déclara-t-elle tout à trac. Elle est diplômée, maintenant.

Des six derniers mois, hormis l'intérêt soudain et inquiétant de son père vis-à-vis d'elle, c'était la seule chose importante qui se soit produite dans sa vie. De toute manière, il fallait bien avouer que, depuis la fin du collège, Eleanor était devenue la seule raison de vivre de Loevi. Ce n'était pas un grand mystère ; elle était même allée jusqu'à se brouiller avec Allanah à ce sujet, avant de pouvoir enfin parvenir à un compromis. C'était à elle qu'elle devait les progrès fulgurants de sa cousine, elle ne devait pas l'oublier.

Mais est-ce que ça pouvait intéresser Elinor ? Ce n'était pas d'Eleanor qu'elle voulait parler, mais d'elle, Loevi. Sauf que Loevi ne voulait surtout pas parler d'elle. Surtout pas après ce qu'elles avaient traversé à cause de la boule de cristal maudite de la dynastie BloodDust.






Vu Je fais un retour par la petite porte... Comme quoi, il y a encore quelque chose qui me retient ici Smile
Si reprendre maintenant ne te dérange pas...
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7509

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Jeu 22 Jan 2009 - 0:15

C'était effarant de voir à quel point il fallait à chaque fois qu'elle replonge dans la mélancolie. Cela faisait plus de trois ans qu'elle avait réussi à sorti de l'espèce de dépression qui hantait son âme avant qu'elle ne rencontre Sacha. Et à chaque fois quelle rencontrait quelqu'un qui la touchait et qui avait besoin d'aide, il fallait qu'elle accoure comme un Saint-Bernard.

Sa rencontre avec Loévi avait été banale à ses débuts. Puis, elle s'est rapidement muée en une solide amitié, effilochée par Mark Resnald et la dynastie dont provenait la jeune fille. Il leur avait fallu du temps pour se rapprocher à nouveau, et maintenant, elles avaient tout à reconstruire sur de nouvelles bases, celles de leur aventure dans les arcanes du temps.

Bien calée dans son canapé, Eli écoutait parler Loévi en se caressant le menton. Dans sa tête défilaient les images de leur tour dans le London Eye, et dans un autre coin, une pensée la raccrochait toujours à une autre jeune fille, brune celle-ci. Loévi essayait de se défaire de son manteau.

Les mots avaient du mal à sortir pour Loévi. C'était normal. Elle n'était pas dans son environnement, avait pris sur elle pour venir. Eli s'attacha les cheveux avec le crayon qu'elle avait coincé dans son livre pendant que son amie finissait de parler de Moon, sa cousine. Oui elle en avait entendu parler. Mais ce n'était pas elle qui occupait ses pensées. Eli pensa alors à M. Leroy, à ce qu'il avait dit à sa fille dans la forêt. Des frissons la parcoururent alors que sa détermination par rapport à Loévi redoublait d'intensité.


- Oui je suis au courant. Je suis contente pour elle. Et pour toi aussi. Je sais à quel point elle est présente dans ton cœur.

Alors que le mien s'accélérait... J'avais peur des mots que je pouvais utiliser. Loévi est quelqu'un absolument à fleur de peau. Mon oncle* m'avait beaucoup appris de Patrick Leroy, mais ça, je ne pouvais pas le lui dire. Je voulais trop qu'elle se détache de sa lignée toute seule. Avec moi, mais seule. Con à expliquer.

Elle voulait l'amener à parler. Mais pour cela, il fallait se livrer soi, et la mettre en confiance en l'éloignant au maximum des souvenirs fumeux de Pré-Au-Lard, et de l'aide que lui avait apportée Allanah dans les bois lors de son enlèvement. Eli se demanda si elle en avait entendu parler.

- Je suis heureuse que tu sois venue. Nous partons dans deux jours sur la côte avec mon père et Noah. Tu es venue quand il fallait. A deux jours près j'aurais regretté mes vacances. bien que la nécessité de repos se fasse sentir...

Elle lui offrit un sourire et s'avança sur le canapé.

- Puis-je t'offrir à boire?



* Antiochus Ackroyd.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 6938

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Jeu 22 Jan 2009 - 23:53

-Je...

Loevi hésita. Quelques boutons lui résistaient encore, plus récalcitrants depuis qu'Elinor avait annoncé son prochain départ en vacances. Elle ne comprenait pas très bien pourquoi son cœur s'était serré à cette pensée, ni pourquoi elle ressentait une envie féroce de les accompagner - ou plutôt, elle refusait de comprendre. Encore. Elle arracha presque les derniers boutons et ôta son manteau avec des gestes maladroits avant de le plier sur son bras, ne sachant quoi en faire. Elinor l'avait invitée à s'asseoir mais, elle s'en rendait compte, elle avait peur de s'approcher trop près de la jeune fille. A contrecœur, elle alla s'installer précipitamment sur le fauteuil laissé vide par le père d'Elinor, évitant soigneusement de croiser son regard.

-Un peu de thé, peut-être... murmura-t-elle d'une voix indécise. Merci.

Ces derniers mois, depuis... depuis leur mésaventure à Pré-au-Lard, Loevi ne ressemblait plus en rien à ce qu'elle avait été après la mort de Mark, et plus encore après qu'elle ait pris la tutelle d'Eleanor. Finie l'assurance déplacée que lui permettait son nom. Envolée l'insolence maladive dont elle s'était entourée comme d'un rempart infranchissable. Elle était devenue l'image même l'Héritière, telle que l'imaginait son père, par pure nécessité, et non par envie, mais elle avait fini par s'y fonder à tel point que, à présent revenue à son point de départ, petite fille dépassée, oppressée par les us de sa famille, elle se sentait dénudée, vulnérable. Elle ne savait plus quoi faire, ni où aller et, dans cette tempête intérieure, le seul chemin auquel elle avait pu penser menait ici, dans la demeure Redgrave.

Etonnamment, son père ne lui avait fait aucune réflexion. Pire encore - ou mieux, tout dépendait du point de vue - il n'avait pas semblé remarquer le moindre changement ou, si c'était le cas, il n'en avait rien montré. Ou peut-être que si. A bien y penser, quelque chose avait changé : à la longue, Patrick Leroy s'était montré plus conciliant envers elle, l’invitant à partager un verre d'alcool avec lui, rentrant plus souvent dîner avec elle. Il paraissait mûrir quelques intentions pour elle et, toute entière à ses problèmes, elle ne s'était pas méfiée. Pas encore.


-Elle a travaillé dur, reprit-elle, tentant de dissiper son malaise en se concentrant sur autre chose.

Parler de sa cousine la tranquillisait ; sans même s'en rendre compte, elle esquissa un léger sourire alors que l'image d'Eleanor traversait son esprit ; une note de fierté transparaissait dans sa voix.

Elinor savait à quel point Eleanor était importante pour elle... Il n'y avait pas besoin de chercher longtemps d'où elle tirait ça. Elle se souvenait encore parfaitement de tout ce qui s'était produit durant cette journée, dans ses moindres détails. Elle en frémissait encore. Elinor savait aussi beaucoup d'autres choses sur elle, mais ce souvenir-là s'était à demi-effacé avec le temps et les événements. Et qui savait ce qu'elle avait appris d'autre encore, par d'autres bouches que la sienne ?

Que savait-elle d'Eleanor ?


-Personne n'imaginait qu'elle pouvait y arriver, ajouta-t-elle sombrement, se remémorant les difficultés qu'elle avait rencontrées et dont elle s'était débarrassée en usant de son nom tant haï. Personne sauf Lanah... Elle grimaça. Et maintenant elle est diplômée... J'ai l'impression qu'elle renaît. Elle me sourit, elle me parle... C'est merveilleux.

Elle se tut un instant, comme si elle réfléchissait. Ses sourcils se froncèrent et ses doigts serrèrent les pans de son manteau jusqu'à en blanchir. Puis elle sembla se recroqueviller et demanda soudain d'une voix quasi-inaudible :

-Crois-tu que je puisse... réellement... la... lui faire du mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7509

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Dim 25 Jan 2009 - 12:30

- Non, et c'est évident. Jamais tu ne pourrais lui faire quoi que ce soit.

La jeune mère se leva et s'accroupit en face son amie. en posant les mains sur ses genoux.

- Ecoute-toi parler d'elle. Elle fait partie des personnes qui comptent le plus pour toi sur cette terre. dit-elle d'une voix douce et posée. Je ne t'imagine pas une seule seconde vouloir lui faire du mal ou même pas y penser.

En se relevant, elle passa un index sous le menton de son amie pour qu'elle relève la tête et essaie de penser à autre chose qu'au meurtre qu'elle avait commis dans leur aventure dans le temps. Avant de s'éclipser en cuisine et de lui laisser le temps de réfléchir à ce qu'elle venait de lui dire, Elinor lui fit un clin d'oeil.

Plutôt que de casser cet instant d'intimité en faisant venir Twisty, la maîtresse de maison avait préféré aller elle-même chercher leur boisson en cuisine. Loevi aurait ainsi le temps de s'habituer au charme cosy et cossu de la pièce dans laquelle elle se trouvait, et tomberait peut-être un peu ses défenses.

A la cuisine, c'était une autre histoire. Le vieil elfe était en train de faire une tarte aux fruits sous les yeux intéressés de Noah aux cheveux pleins de farine, et accroché à la table par ses petites mains aussi blanches.

- Noah de Lansley, tu as de la chance que je n'aie pas plus de temps devant moi. dit-elle en faisant les gros yeux à son fils alors qu'intérieurement, elle le trouvait adorable cmme ça.

- Noah cuisine! se défendit le jeune homme les yeux pétillants de bonheur.

- Bien sûr chéri... Bien sûr. fit-elle en se penchant vers lui pour lui faire un bisou.

Elle prit une théière, y fit couler de l'eau, et lança un sortilège pour la faire imméditement bouillir. Elle disposa pèle-même sur un plateau en bois deux tasses, deux soucoupes, deux cuillères et un sucrier. Il s'agissait d'un service un peu spécial, magique à vrai dire, que lui avait offert Draconia lors de son dernier anniversaire. La boîte de thé earl Grey rajoutée, et elle repartit rapidement à la bibliothèque.

Là, elle posa le plateau sur la table basse qui faisait face au canapé et au fauteuil, disposa les tasses dans les soucoupes, fit couler l'eau brûlante dedans, et fit infuser le thé. Le petit sucrier en argent se mit alors à sautiller sur place et se mit à avancer de la sorte jusqu'au rebord de la table, face à Loevi. Elinor glissa la tasse à côté de lui. les deux anses du petit objet se défirent et devinrent alors d'élégants bras. L'un lui servit à ôter son chapeau pour laisser apparaître le sucre qu'il contenait. le second attrapa une petite cuillère non loin de lui. Il se figea et attendit que Loévi lui dise combien de cuillérées elle voulait pour sa tasse.

Elinor adorait ce petit objet tout autant que son fils qui l'exigeait tous les matins pour son chocolat au lait.

- Je te conseille lui lui dire rapidement ce que tu veux car monsieur est très susceptible.

A ces mots, le sucrier eut un sursaut d'orgueil et dut se contenir pour ne pas prouver ce que venait de dire sa propriétaire à son propos.

Ce sucrier n'était pas el seul de al maison. cependant, elle espérait que son sale caractère et la magie qui l'habitaient feraient renaître un sourire sur le visage de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 6938

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Lun 26 Jan 2009 - 22:45

Elinor s'était approchée et avait posé ses mains chaudes sur celles encore glacées de Loevi. Sensation étrange et déroutante qui, pour une raison inconnue, avait envoyé valdinguer l'estomac de la jeune fille au pays des loopings. Frémissante, tremblante, elle n'avait pas osé lever les yeux sur elle, ne sachant trop à quoi elle devait réellement cette nouvelle peur qui s'était installée en elle. Etait-ce les paroles, était-ce son contact, était-ce autre chose ?

Non.

C'était ce qu'elle avait dit. Non. Jamais tu ne feras de mal à Eleanor. Ta cousine. Ta seule famille, ta seule lumière dans cette obscurité insondable dans laquelle tu évolues, non pas malgré toi, mais parce que tu l'as bel et bien choisi, voulu. Non. Tu n'es pas une meurtrière. C'était ce qu'elle avait dit. Derrière ce qu'elle avait prononcé.

Sans l'avoir prévu, Loevi se retrouva coincée dans le regard chaleureux d'Elinor, incapable de faire un geste, touchée jusqu'au plus profond d'elle-même. Un clin d'œil, et elle était seule dans la bibliothèque, reprenant ses esprits. Doutant encore et toujours ; après toutes ces années de culpabilité exacerbée, de mésaventure en mésaventure, elle ne savait plus faire que ça. Un peu perdue, elle se leva, posa son manteau sur l'accoudoir et, lentement, hésitante, elle alla à la rencontre des livres. Elle lut quelques tranches au hasard, mais le malaise qui s'installa en elle à la lecture de certains titres la dissuada d'aller plus loin. Elle fit alors quelques pas dans la pièce, observant sans les voir les ouvrages qui l'entouraient.

Elle n'était pas une meurtrière. C'était ce que croyait Elinor, malgré tout ce qu'elle avait pu voir. Ces images ne trompaient pas : Loevi, telle qu'elles l'avaient vue, avait assassiné Eleanor, puis sombré dans une folie suicidaire. L'étudiante tressaillit ; ce souvenir la terrifiait, aujourd'hui encore. Elle n'avait rien montré de ses tourments à sa cousine mais celle-ci était loin d'être idiote. Il était très probable qu'elle ait senti le trouble de la jeune fille, et préféré s'abstenir d'en dire un mot. Eleanor était d'une discrétion à toute épreuve – même si cela changeait peu à peu. Elle redoutait presque le moment où la fille de lune commencerait à vouloir poser des questions ; pour l'heure, il semblait qu'elle soit capable de comprendre rien qu'en observant, ce qui était déjà assez déconcertant – et dérangeant.

Pouvait-on démentir ce qu'elle-même et Elinor avaient vu dans la fumée de cette boule brisée ? Loevi n'en était pas si sûre. Elle aurait aimé croire Elinor quand elle disait qu'elle était incapable de faire du mal à Eleanor mais... elle sentait qu'il y avait autre chose. Celle qu'elle était après ce... meurtre, avait littéralement pété les plombs, préférant se tuer elle-même plutôt que de survivre à sa cousine. Pourquoi ? Pourquoi en arriver là ? Elle y avait souvent et longtemps réfléchi, depuis cette aventure, jusqu'à en frôler la crise de nerfs, mais elle n'avait jamais pu trouver la réponse adéquate.

Elinor aurait beau dire, Loevi était persuadée qu'il y avait quelque chose d'autre. Quelque chose qui expliquait cet acte insensé et sa conséquence. Elle avait compris les actions de son père, compris même celles d'Elinor... jusqu'à un certain point. Elle n'avait pas non plus compris, dans cette roue...

Le retour d'Elinor coupa ses réflexions ; la sauvant de ses démons personnels, au moins le temps de l'entrevue. Peut-être. Elle déposa un service à thé sur la petite table et disposa tasses et sucrier sur la table. Intriguée par les mouvements qui agitaient le sucrier, Loevi s'approcha en l'observant avec curiosité. L'objet attendait sagement près de la tasse, bras en l'air, sous l'œil amusé d'Elinor. Loevi était habituée aux objets bizarres, bien sûr, quoique ceux de la maison se tiennent très tranquilles, sujets comme tout ce qui composait le manoir à un caractère très austère. Mais le soubresaut vexé du sucrier, lorsqu'Elinor le qualifia de susceptible, lui tira un sourire involontaire qui éclaira légèrement son visage.

Elle retourna s'asseoir sur son fauteuil et se pencha presque jusqu'à effleurer le sucrier du bout de son nez.


-C'est adorable ! commenta-t-elle d'une petite voix toute douce – une voix d'enfant trop sage émerveillée.

A vrai dire, elle n'avait pas beaucoup vu d'objets "mignons" durant sa vie. Ceux de son manoir et même de Poudlard étant bien trop sobres pour amuser des enfants, elle n'avait eu que Hibiscus, son elfe de maison, pour égailler sa triste enfance – mais Hibiscus n'était pas un objet, et il n'avait rien de mignon.

C'est pourquoi ce simple service à thé suffisait à fasciner cette part d'enfant qu'elle n'avait jamais réellement pu épanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7509

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Mar 27 Jan 2009 - 12:45

- N'est-ce pas?

Exaspéré de l'attente que lui infligeait la jeune fille et peu attentif au compliment qu'elle venait de lui faire, sucrier se tourna et versa sèchement deux cuillérées de sa préciseuse poudre dans la tasse et remit sa cuillère dans son ventre en pestant et croisa les anses cmme on croise les bras pour manifester sa mauvaise humeur.

L'expression sur le visage d'Elinor changea du tout au tout à cette attitude. Un grand sourire prit place et adoucit ses traits. Avec ses doigts, elle adressa une petite pichenette sur le ventre du sucrier en l'admonestant. L'objet sursauta, saisit à nouveau sa cuillère et l'utilisa pour en donner un coup sur les doigts de sa propriétaire. Il continua ensuite à pester en silence en gesticulant et en brandissant sa cuillère face à l'ancienne Serpentard.

- Sucrier je vous trouve bien dissipé et léger devant notre invitée.

Le petit objet continua malgré les admonestations d'Elinor et fit de son chapeau un bouclier contre les doigts de la jeune fille qui continuaient à le chercher. Un duel chevaleresque épique commença alors entre les deux à la manière d'un tournoi moyenageux. Les emmanchures médiévales du pull que portait la jeune fille donnait beaucoup de poids à cette impression.

- Loevi, vole à mon secours. Ce capricieux là est en train de me ridiculiser... lança joyeusement Elinor en souriant à son amie.

Il était vrai que le sucrier n'y allait pas de main morte, et les doigts de la maîtresse de maison commençaient à le sentir.

Elle retira ses doigts et engagea le petit objet à se diriger vers Loevi pour son second combat, en espérant que Loevi se laisse allerfacilement à cette petite distraction. Elinor sentait qu'elle avait besoin de légèreté, et tant que Noah ne venait pas les perturber, le sucrier laisserait son côté tête de mule les amuser un moment. Seul Noah le terrorisait dans la famille, et lorsqu'il le voyait, il venait immédiatement se cacher derrière sa théière.

La seule volonté d'Elinor était d'apporter de la gaité à la visite de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Loevi Leroy
● University ●
avatar

Nombre de messages : 464
Age du personnage : 23
Habitation : Londres
Occupation : Dissimulée
Signature : Loevy
Avatar : Zyn
Date d'inscription : 16/11/2007
Coup de coeur : 29
Gallions : 6938

MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   Jeu 29 Jan 2009 - 1:42

Le léger sourire de Loevi s'élargit tout doucement, alors que le sucrier se mettait à bouder après avoir mis sa dose – parfaitement trouvée – de sucre dans la tasse et qu'Elinor engageait le combat avec la porcelaine. Les attitudes grandiloquentes du petit sucrier l'amusaient tant elles lui semblaient déplacées ; ce n'était pas tous les jours qu'elle assistait à ce genre de spectacle, d'autant que, déjà à l'époque où elle était collégienne, elle pouvait à peine observer de loin les tournois d'échecs de ses camarades. Son sourire faillit se flétrir à la pensée de ce tatouage inhibiteur qu'elle avait porté durant toute son enfance – et portait encore, bien qu'il n'ait plus aucun effet ni sur elle ni sur sa magie – mais Elinor repoussait l'assaillant vers les frontières de l'étudiante, qui tendit un doigt prudent vers l'individu en question.

Le sucrier s'avançait doucement, couvercle devant lui, prêt à batailler ferme et surtout à se défendre si besoin. Attentivement, Loevi donna un petit coup au bouclier improvisé ; et se reçut un coup de cuillère sur le nez.


-Eh ! s'exclama-t-elle en reculant sa main. Doucement, petit sacripant !

Elle avait déjà oublié tout ce qui la tourmentait quelques minutes plus tôt. Comme une enfant, elle s'était focalisée sur le petit objet tout neuf qui avait attiré son attention et jouait avec lui comme si c'était là la seule chose importante. Comme une enfant... elle était redevenue une petite fille. Le temps de quelques minutes, peut-être.

Elle sursauta lorsque le sucrier, visiblement désireux d'en finir une bonne fois pour toutes, lui assena carrément un coup de son couvercle, lui tirant un cri de surprise autant que de douleur – le petit bonhomme sans tête n'y avait pas été avec le dos de la cuillère, cette fois.


-Dis donc, toi, se fâcha-t-elle. Tu sais que tu m'as fait mal, toi ? Tu vas finir par... me.. casser.. un ongle, conclut-elle en soulignant chacun des derniers mots d'un petit coup sur le dessus du couvercle qui s'abaissait sur le sucrier en un geste répétitif, jusqu'au dernier qui le reposa avec un petit clac sur le socle. Et voilà, sourit-elle avant d'ajouter modestement : victoire de Loevi.

Elle releva un regard où pétillait une étincelle d'amusement vers Elinor, avant de brusquement rougir de gêne et de baisser les yeux, tout sourire envolé. Sa main s'était mise d'instinct devant ses lèvres en un geste pudique typiquement bourgeois ; elle portait quelques bagues à grosses pierres précieuses.

-Ah, je suis désolée... Je me suis prise au jeu, je n'ai pas...

Elle se tut, ne sachant trop quoi ajouter. Elle savait juste que son attitude avait été parfaitement puérile et que, quel que soit le but d'Elinor, elle n'avait pas à se conduire de cette façon chez quelqu'un d'autre – pas plus que chez elle, cela étant dit.

Pourvu que son père n'apprenne jamais cet écart de conduite. Il avait beau se montrer agréable et conciliant ces temps derniers, rien ne prouvait qu'il ne pouvait pas revoir son comportement envers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un roc, un cap ou une péninsule? [PV Loevi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des Nobles et des Armées [Faction Péninsule]
» [hors-serie : péninsule de Beer] Un petit peu de répit !
» Irys d'Arosque, Grande Prêtresse de Néera [Péninsule] >Terminée< [Maé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: