PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Mar 23 Sep 2008 - 18:26

« Si vous voulez bien vous occuper de moi les filles, vous verrez que je peux être très gentil à l’avenir… On ira boire un verre où vous voulez, loin de toutes les mégères et les sorcières que l’on pourra trouver… Enfin, sorcière, les vieilles et les moches pas vous les filles. »

Un éclair jaillit de la baguette de la sorcière et alla frapper Julian en pleine face.

« Aie ! »

« Silence ! Ne vois tu donc pas qu’elle se concentre ! »

Les filles, après quelques multiples palabres, toujours entre filles, s’élancèrent rapidement à la rescousse de Julian pendant que celui çi les observait, faisant acte de beaucoup de courage et de quelques sorts ratés, qu’elles arrivaient à contourner malgré tout, jusqu’à arriver à leurs fins. Délivrer Julian des griffes des lianes. Et elles réussirent…

Julian sentit les lianes se desserrer rapidement et le faire glisser sur la terre ferme. Il toussa un instant, ses poumons ayant été trop serré par les lianes pendant tout ce temps.

« Merci les filles, c’est vraiment gentil de votre part… »

Julian prit soin d’enlever toute trace de saleté sur lui avant de continuer la route, sans oublier de récupérer sa torche.

Le marais continuait dans ses grandes largeurs, pendant que le trio entamait une étrange descente… Eux qui pensaient que le marais étaient en général un endroit plat. Toujours aucune trace d’oiseau, mais un étrange rire se faisait entendre… Julian entendit le rire une dernière fois, lorsqu’il vit un nain se précipiter sur Circée et lui arracher la torche. Le trio courut à sa poursuite, et Julian essaya sans succès d’interrompre la course du petit être. Celui-ci finit par se cacher derrière un buisson… Et soudainement de ce même buisson jaillit 10 autres nains, tous semblables, et vêtu d’un chapeau vert, qui commencèrent à chantonner une étrange chanson, parlant de café et de Turby Wika… Sans compter la danse qui suivit…

Soudain une brume apparaît devant nous, révélant une seconde fois la sorcière…

« Bienvenue à cette seconde épreuve ! Je souhaiterais tout d’abord féliciter nos gentils organisateurs qui se sont prêtés à cette petite danse pour nous ! Bon maintenant les règles du jeu… Il y a un nain qui vous a volé votre torche… Vous devez le retrouver sachant que les nains ici sont quasiment identiques, sauf que l’un a un bouton violet, un autre rose, un avec des cheveux de couleur différente, etc etc… »

« Je vous laisse donc tenter de réussir cette épreuve ! Et si vous trouvez qui est le nain chapardeur, vous récupérez votre torche bien sur, mais vous pourrez aussi vous servir de lui comme moyen de locomotion jusqu’à la fin de l’épreuve ! Donc double récompense pour vous deux ! »


Julian devint soudainement exaspéré… Pourquoi il n’y avait pas de portes pour sortir de ce marais plus facilement et laisser cette folle et ce jeu loin derrière eux…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Lun 29 Sep 2008 - 1:04

Si les deux autres semblaient déroutés par la nouvelle épreuve imposée, Circé elle, se retenait de sourire devant tant de facilité. Alors que ses compagnons s’approchaient des nains pour tenter de les différencier, elle se contenta de rester en arrière et de dévisager la vieille femme drapée dans son atroce étoffe noirâtre. Cette dernière soutenait le regard de la jeune fille. C’était à la première qui baisserait les yeux devant l’autre, la première qui courberait l’échine devant la supériorité de l’autre. Elle ne lui laisserait pas ce plaisir.

- Petite impertinente, pourquoi perdre ton temps inutilement à me dévisager alors que tu pourrais aider tes amis à découvrir lequel de mes sous fifres à voler votre torche !

- Je ne sais pas, sans vouloir me vanter, ce qui sonnait absolument faux dans la bouche de Circé, peut-être parce que je sais qui est le voleur.

La vieille sorcière éclata d’un rire atroce, atroce pour les oreilles bien sûr, avant de reprendre son souffle et d’articuler une phrase où percevait le mépris.

- Tu veux me faire croire que toi, jeune péronnelle, tu es arrivée à découvrir l’identité de mon nain chapardeur en quelques secondes alors que d’autres ont passé plusieurs jours avant de le trouver ?

Un délicieux petit sourire narquois se dessina sur le tendre visage de Circé alors qu’elle levait sa baguette avec grâce.

- Leviacorpus.

Et le nain visé se retrouva suspendu par la cheville gauche dans les airs. Il se débattait en hurlant des insanités que Circé ne connaissait pas et qu’elle n’aurait jamais osé répéter. Sauf peut être les trois dernières qu’elle pourrait ressortir lorsqu’un homme imbibé d’alcool ou un dragueur bien lourd viendrait l’importuner dans un bar. La sorcière était contrariée, mais le masquait habilement, les trois jeunes gens paraissaient doués, extrêmement doués.

- En es-tu sûr ? Elle se tourna vers les deux autres, étonnés de la tournure que prenaient les événements. Grâce à l’insolence de votre amie, vous n’avez qu’une chance et une seule de présenter celui que vous croyez être le chapardeur au lieu des trois initialement prévus.

La silhouette disparue dans un nuage verdâtre et réapparut à quelques centimètres du visage de celle qui lui tenait tête.

- En es-tu bien sûr jeune demoiselle. Circé pouvait sentir l’haleine de la vieille lui chatouiller le nez. Oh ! Vous avais-je prévenus que vous seriez changé en lézard si jamais vous vous trompiez ! demanda-t-elle avec délice, ses lèvres entrouvertes de plaisir laissaient apercevoir un sourire édenté. Non ? Et bien vous voila informé de votre sort. Alors, que réponds-tu ?

- Je dirais bien que votre haleine animerait une statue si vous lui souffliez dessus et que si vous vous laviez les dents de temps à autre, ça ne serait pas un luxe pour vous. Mais à mon avis, ce n’est pas la réponse qui vous ferait plaisir. Dans ce cas, je confirme mon choix et j’assure que c’est bien celui là qui m’a dérobé ma torche.

L’air crépita d’électricité, le vent doux qui soufflait s’intensifia, les feuilles mortes et la boue volaient autour d’eux. Un éclaire bleu sortit dont ne sait où, frappa le sol avec violence, le choc de l’explosion les propulsa à terre, dans la boue. Une épaisse fumée s’éleva, grise et qui leur piquait les yeux tout en les empêchant de respirer. A moitié entrain de s’étouffer, Circé avança à tâtons sur… de la glace ! De la glace ? Quand elle sortie de l’épais écran de fumé, elle découvrit avec stupeur qu’elle était seule en compagnie de Natacha et sur le sommet d’un iceberg. Devant les deux jeunes femmes s’ouvraient une mer glacée à perte de vue, le froid régnait en maître absolu et leurs lèvres devenaient bleues. Un petit chemin s’ouvrait à leur gauche et qui descendait jusqu’à une grotte. Passée sa stupeur, Circé tapota sa tenue vestimentaire en incantant une formule et troqua sa jolie veste en cuire contre une en fourrure de lapin nappa jungle, bordée d'un magnifique renard cristal. Absolument déplacer dans ce genre d’endroit, mais tellement chaude et confortable… elle remonta la capuche pour ce protéger du froid et conseilla à Natasha d’en faire de même.

Spoiler:
 

Julian quand à lui pouvait contempler le vide sous ses pieds. Placé sur une petite corniche, il était à deux doigts de tomber s'il faisait un pas de plus. Sur sa droite s’ouvrait un petit rebord naturel qui lui permettrait d’avancer en se collant contre la paroi. Inutile de penser à escalader, le vent soufflait trop fort et la magie lui serait inutile. A ses côtés se tenait le nain chapardeur. La raison de sa présence était simple, il subissait la vengeance de sa maitresse pour s’être fait identifier aussi rapidement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12658

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Mar 14 Oct 2008 - 13:51

Natacha se voyait déjà la tête plantée au bout d’une pique. Les événements lui avaient vite prouvé que sortir vivants de cette histoire n’était pas une priorité pour les trois sorciers qui les avaient mis dans cette bouse. Les crocos le prouvaient. Et voilà pas que Circé tenait tête à l’horrible bonne femme et se permettait même de se moquer d’elle. Natacha ferma les yeux, soupirant mentalement sur l’inconséquence de son amie. Mais alors qu’elle croyait qu’ils vivaient leurs dernières minutes de libertés, environnés par un opaque écran de fumée et couverts de boue, un froid mordant la glaça sur place.

Natacha ouvrit précipitamment les yeux, pour ne voir que du blanc à perte de vue. Le désespoir commença lentement à s’insinuer en elle, quand elle remarqua que Julian n’était plus en vue. Elle fit un tour sur elle même, mais elle devait se faire une raison : il n’était plus avec elles. Un gémissement monta lentement dans sa gorge tandis qu’elle se tournait vers Circé, apprêtée comme si elle faisait un défilé de mode.


« Tu n’as pas pu te retenir de pousser à bout l’autre folle et voilà le résultat ! », lança-t-elle, cinglante.

Les événements qui n’étaient pas sous contrôle la rendait souvent dans des états impossibles et aujourd’hui ça serait la colère. Il était plus simple d’avoir un bouc émissaire. Sortant sa baguette, un mouvement leste du poignet et un informulé firent apparaître une chaude et confortable veste pour se protéger du froid mordant qui sévissait.

Tournant le dos à Circé, Natacha regarda autour d’elle. Une caverne s’étendait à leur gauche, promettant un minimum de chaleur. La jeune fille la montra du doigt à Circé et l’enjoignit plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu à y aller. Se brouiller maintenant avec Circé n’était pas la meilleure solution mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. On pourrait croire qu’avec du sang russe dans les veines, Natacha supportait le froid mais nada. Elle se retenait à grand peine de claquer des dents.

La lumière déclina au fur et à mesure qu’elles avançaient à l’intérieur de la caverne. La température avait augmenté de quelques degrés mais pas assez pour qualifier ça de chaleur. Pourtant, elle augmentait de plus en plus, ce qui amena des questions à l’esprit de Natacha. Allaient-elles encore se fourrer dans la gueule du loup ? L’immensité de la caverne se dévoila à leurs yeux quand elles ne s’y attendirent pas.

Suspicieuse, Natacha avança lentement à travers le temple creuser à même la roche. Après un marais, un temple. Il ne semblait n’y avoir aucune logique dans le choix des épreuves qu’ils devaient affronter. Tour à tour, elle s’approcha des quatre cavités et remarqua à chaque fois des phénomènes différents. Quand elle s’approchait de la cavité bleu, une fine pellicule d’eau venait mouillée les semelles de ses chaussures. Pour la cavité blanche, un vent léger faisait voltiger ses cheveux. Pour la brune, le sol devenait étrangement meuble, comme si elle marchait sur de la terre qui n’avait pas durci à force de supporter le poids des pieds d’êtres vivants. Et pour la cavité orange, elle ne pouvait pas se risquer à s’en approcher de trop, au risque de se brûler les sourcils.

Dernier fait étrange, les figurines de créatures magiques. Elle en reconnaissait certaine à vue d’œil, alors que d’autre n’éveillait aucun souvenir en elle. Elle regarda tour à tour les figurines ainsi que les cavités, alors que son cerveau tournait pour trouver un lien entre les deux. Réfléchissant, elle prit la salamandre entre ses mains. Un sourire étira ses lèvres quand elle sentit une douce chaleur se répandre entre ses doigts fermés. Elle s’approcha autant qu’elle le put de la cavité orange et sans crainte, lança la figurine vers le centre. Quand elle finit par s’arrêter de rouler, un déclic sonore se fit entendre à travers tout le temple.


« Voilà ce qu’on doit faire : chaque figurine dans chaque élément qui lui correspond. Mais je ne reconnais pas toutes ces créatures magiques… »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Mer 22 Oct 2008 - 20:31

Un nain… Il y a 3 nains, un il prend… Et puis l’autre… Et puis ça finit par achever les personnes qui les regardent. Et notamment Julian qui commençait à en avoir assez de ces épreuves à la noix, et de cette vieille sorcière, et il ne lui tardait plus que de retrouver son appartement à Londres et de changer d’habit. Se coucher… Et surtout ne pas rêver de ce qu’ils venaient de vivre.

Circée faisait preuve de défi à l’égard de cette vieille chouette qui semblait vouloir les stupéfier sur place, à cause du manque d’audimat. Ou à cause du fait qu’ils étaient toujours trois et accessoirement efficaces en nombre. Elle réussit, oui. Elle réussit à compliquer la situation et à faire éclater l’efficacité en groupe. Dommage ça partait d’une bonne intention, elle voulait juste claquer le bec a cette vieille chouette…

Bam. Un bruit sourd, typique de celui d’un éclair qui frappe le sol, et qui les fait par la même disparaître. Ils sont désorganisés et chacun disparaît à son tour. Cela se fait très vite, il ne reste plus qu’aux participants, à se réveiller dans un endroit différent… Julian avant d’ouvrir les yeux, redevient solitaire, et comme avant, se dit qu’il ne peux faire face qu’en ne faisant confiance qu’à lui même. Il ouvre maintenant les yeux…

Julian est devant une falaise, et un pas de plus le ferait trébucher… Il ne voulait pas bouger un seul pied, de peur de glisser, ou par peur que le rebord cède sur son poids… Il n’était pas seul, pas tout à fait, à coté de lui se trouvait le nain chapardeur que Circée avait démasqué. Prenant son courage à deux mains, il poursuit son bout de chemin sur la corniche. Heureusement qu’il n’a pas a passer sur le corps du nain pour avancer, car il a l’air plus figé que lui tout l’heure. Après le rebord, il parvient à une corniche… Et enfin à une caverne. Il saute sur le sol plus ferme et qui ne risque pas de s’écrouler, puis pose ses mains au sol. Juste pour être sur que rien ne s’écroulera, alors qu’il ne s’y sera pas préparé.

La caverne est obscure, et des chauves souris s’envolent en se rendant compte de l’avancée de Julian parmi leurs terres. Alors qu’ils le frôlent, il aperçoit surtout leurs yeux rouges, et leurs minces battements d’ailes… Le chemin dans la caverne s’effectue dans le noir le plus total, à tâtons sur les parois pleines de rugosité, il progresse… Les premiers traits de lumière le font avancer plus vite jusqu’à apercevoir ce qu’il n’aurait jamais cru voir dans une telle caverne… Les ruines d’un bâtiment de la Grèce Antique. Il consulte sa mémoire, mais ne trouve pas d’équivalence pour ces ruines, dans l’année qui l’a vu voyager à travers le monde. Il y a des choses par terre, qui semblent représenter des symboles. Il appuie sur l’un d’entre eux au sol, et ça allume un autre symbole sur le mur d’en face, puis celui çi s’éteint.

Rapidement il allume un autre symbole puis court vers celui qui s’allume. Il n’est pas assez rapide pour faire le lien, car l’un des symboles s’est éteint avant qu’il se soit allumé…

Il retrousse ses manches, et se dit qu’il va avoir du boulot, beaucoup de boulot… Si encore, il était resté une chauve souris dans les parages, il aurait pu la lancer de symbole à symbole…

Allez, courage, c’est loin d’être terminé… Et à moins qu'il ne découvre une sorte de logique entre tout ces symboles, il allait beaucoup devoir courir...

Hj: Pas un excellent post, mais au moins, j'ai posté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Mar 25 Nov 2008 - 20:36

Hj : Voilà voilà ^^

Les allées et retour de Julian du cercle aux piédestaux l’éreintaient plus qu’autre chose. Perte de temps vaine puisque l’épreuve requerrait logique et réflexion, non rapidité et précipitation. A force de faire tous ces déplacements, il finit par déclancher, dans sa hâte, un mécanisme… Dans un bruit assourdissant, les portes du temples se scellèrent tendit que de part et d’autre de la pièce, de petits orifices s’entrouvraient avec lenteur. Pour l’heure, un mince filet d’eau s’échappait de ces derniers et s’écoulait sur les murs. Chaque seconde de perdu à s’évertué de comprendre le défit imposé voyait le débit de l’eau s’accroître… combien de temps avant de terminer noyer ?

------------------------------------------------------------------------

Un second déclic vient appuyer les paroles de Natacha, Circé était arrivée aux mêmes conclusions que son amie en envoyant la figurine de l’Ondine dans son élément naturel. La lumière turquoise s’intensifia et un rayon frappa de plein fouet le piédestal. Natacha pouvait observer le même phénomène avec la cavité du feu… La figurine du Nixe et celle du Phénix scintillèrent chacune de leur couleur respective. L’air ambiant commença à vibrer légèrement.

Forte curieuse de voir la suite, Circé prit entre ses mains la figurine du Nixe et la déposa avec la précédente…L’éclat turquoise se fit une nouvelle fois plus vif… et un rideau d’eau obstrua la cavité. Il n’y avait plus rien à tirer de cet élément. Perplexe, la jeune femme retourna auprès des autres figurines et les observa.

- Voyons, Il reste… tien c’est une sirène grecque non ? Associée au vent si je ne me trompe pas. Donc ce qui pourrait aller avec c’est…. Le Sylphe ainsi que l’Elfe.

Elle attrapa les trois figurines et les déposa dans la cavité blanche, la cavité du vent. Une brise violente s’engouffra dans sa chevelure et un rayon opalin fusa à quelques centimètres de son corps vers le piédestal mais rien ne vient obstruer la niche… manquait-il quelque chose ?

Un regard sur les pièces restante et Circé montra celle de l’Effrite à Natacha.

- L’Effrite est souvent associer au feu or selon la traditions musulmane, il a été créé à la flamme crépitante et il est donc fait d'air et de feu. A quel élément devons-nous le lier à ton avis ?

Et comme si ses paroles avaient fait mouche, l’objet du dilemme émit un crépitement et quelques étincelles avant de s’enflammer. Quand les flammes ardente finirent par mourir, il n’y avait pas un mais deux effrites qui se tenaient droits et fiers devant les deux filles.

- Mon petit doigt me dit que nous devons l’associer aux deux.

Et sans rien ajouter d’autre, elle le lança rejoindre les autres élémentaires. Une fois dans le sein de la cavité, cette dernière disparut derrière un voile d’air


Hj: je te laisse le fin du feu et la cavité de la terre Nat !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Ven 26 Déc 2008 - 19:20

Cela n’avait servi à rien. Et maintenant de l’eau coulait, des trous qui s’étaient formés, il y a quelques instants dans la paroi. Nulle part dans le contrat il était écrit que pour gagner ce jeu, il y avait des phases ou l’on devait être prêt à mourir. Mais il allait maintenant connaître les règles annexes.

Deuxième paragraphe, septième petite ligne, dissimulé sous une cinquantaine de pages. L’eau coulait, et arrivait maintenant aux genoux de Julian. Plus le temps de penser, il se devait de fuir maintenant. La situation semblait catastrophique. Elle aurait d’ailleurs semblé perdue pour bon nombre de personnes, sauf peut-être pour quelqu’un qui avait abusé de la boisson.

Julian vit dériver sur les flots, une bouteille de liqueur de dragon. Mirage soudain, ou tentative de la présentatrice de le rendre saoul afin de pouvoir rigoler de sa personne. Qui pouvait bien regarder cette émission, si elle en devenait une.

Mais comble de tout ça, et par un heureux hasard, les touches qui se trouvaient sous l’eau brillaient et le symbole qui était dessus était encore bien visible. Il lisait des textes écrit, semble t-il, à la va vite sur les murs. Quelqu’un qui avait peut-être déclenché un piège, qui avait compris ce qu’il fallait faire, mais qui n’avait pas eu le temps.

Mais aucun squelette sur les lieux pour confirmer cette hypothèse, ou alors ils nettoyaient la salle des épreuves après chaque mort. Il ne manquait plus qu’une marche funèbre tonitruante pour célébrer tout ça.

Une inscription écrite plus bas que les autres provoque en lui un déclic. Il comprend enfin la relation entre les différents symboles. Trop long à expliquer une nouvelle fois dans sa tête, il ne lui reste plus qu’à agir.

Pour le froid sec, qu’est ce qui convient… La terre ! La couleur noire !
Pour le sec, chaud : Le feu ! Le symbole orange !
Pour le chaud humide : Le vent ! La couleur blanche !
Pour l’humide et froid : L’eau ! Le symbole couleur turquoise !

Le temple commence à trembler. Puis le niveau de l’eau diminue. Là où il y avait le cercle, il y a maintenant une porte qui s’est ouverte. Il s’y engouffre rapidement.

Il se retrouve dans une pièce, ou la pénombre est totale. La porte derrière lui se referme. Des yeux rouges apparaissent, et ne sont maintenant que la seule chose visible dans la pièce.

Il entend des grognements, comme des chiens sauvages. Leurs hurlements font échos à la paroi.

Julian est seul et en mauvaise posture. Il ne lui reste plus qu’à se rappeler comment repousser par la magie, plus de cinq animaux en furie…
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12658

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Sam 27 Déc 2008 - 21:11

Elle avait eu raison. Circé étala alors ses connaissances, devant une Natacha adoucie. Il n'aurait plus manquer qu'elle ne comprenne pas la même chose que Natacha après son coup d'éclat avec la folle et ses nains pour voir celle-ci vraiment énervée. Mais en même temps, elle ne fut guère surprise de la voir parler de l'effrite comme si elle le connaissait sur le bout des doigts. Sa mère, en plus d'être une jardinière accomplie, n'était-elle pas une férue d'histoire et de mythologie ? Pas étonnant, après, de voir qu'elle avait nommé sa fille unique comme une sorcière de la mythologie.

Il ne restait alors maintenant que trois figurines de créatures qui, toutes pour Natacha, étaient liées à la terre. Kobold, gnome et lutin finirent leur course dans la cavité de la terre et quand il disparurent derrière un voile de sable, la cavité du feu fut, elle, entourée d'un torrent de flamme qui les empêcherait à coup sûr de s'en approcher.

Le bruit d'un objet lourd que l'on déplace leur fit découvrir une sortie qui était jusqu'à maintenant invisible. Soulagée mais un brin soucieuse de la suite que prendrait les événements dans lesquels ils avaient été précipités, Circé et elle s'engagèrent dans l'étroit couloir de pierre qui se para, à mesure qu'elles avançaient, d'un lifting que Natacha jaugea d'un regard appréciateur. Mais ses yeux s'écarquillèrent beaucoup plus quand elles débouchèrent dans une deuxième grande salle.

Couverte sur les côtés par de grandes colonnes blanches, un autel se dressait fièrement sur un promontoire que des escaliers taillés à même la roche permettaient d'atteindre. Une douce lumière venue d'on ne savait où permettait de contempler ce spectacle.


"Allons voir ce que garde cet autel."

Et ni une, ni deux, Natacha commença l'ascension jusqu'au sommet. Même si les marches gardaient autant la couleur de la roche, le matériau était plus plat que plat, ce qui laissait supposer que cela devait être fait de main d'homme. L'étudiante trouva aussi cette pensée stupide. Quoi que cela soit, ce ne devait pas être réel, mais simplement une illusion que les trois cinglés avaient crée de toute pièce. Ils n'avaient juste pas poussé le vice jusqu'à leur mettre des marches bancales juste pour les ennuyer.

Arrivée tout en haut, la lumière se fit plus forte sans pour autant les aveugler. Sur la surface brillante de l'autel était fièrement posé ce qui était, semblait-il, trois baguettes. D'une taille proche des baguettes utilisaient de tout temps par les sorciers pour lancer leur sort, les trois qui faisaient face aux filles étaient clairement plus épaisses et chacune dégageait une couleur différente à leur bout. Rouge, qu'elle tendit à Circé, pourpre qu'elle garda pour elle et or, qu'elle mit dans une de ses poches.


"Dans tous les jeux télé, on gagne toujours quelque chose. Voila notre butin, que ça plaise ou non à..."

La terre se mettant à trembler violemment sous leurs pieds l'empêchant de terminer sa phrase. Elle se retint de justesse à l'autel, jusqu'à en avoir les jointures blanches à force de serrer. Quand tout se calma, elle se tourna fissa de l'autre côté. Leur porte de sortie était toujours bien là et aucune autre n'avait fait son apparition.

"Trouvons vite Julian avant que tout ne nous tombe sur la tête !"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Mar 27 Jan 2009 - 22:35

Une nuée noire se répandit dans la salle de l'autel, masquant petit à petit la seule lumière qui permettait aux demoiselles de percevoir ce qui les entouraient. Lentement, l'obscurité reprenait ses droits dans un lieu où elle seule régnait par le passé. Avant que les sorciers ne l'en chasse, avant que les sorciers ne lui volent ce qui lui appartenait de pleins droits. Maintenant que les objets de pouvoirs avaient été retrouvés plus rien ne l'empêchait de reconquérir son royaume, sa colère se fit entendre pour la première fois depuis des temps immémoriaux.

Circé fut prise de frisson !
Circé paniqua.

- Natacha, sa voix, étouffée par les ténèbres, révélait sa peur. Elle attrapa la main de son amie avec une force qu'ordinaire elle réservait pour les soldes et sans laisser le choix à Natacha, ni de réagir, l'entraîna à sa suite. Où ? Elle n'en savait rien. L'obscurité ayant remplacé la lumière, elle espérait qu'elles se dirigeaient toutes deux vers la sortie.
Malheureusement, le danger ne vient pas de là où Natacha le prévoyait... enfin pas pour elles en tout cas... et une nouvelle secousse ébranla la caverne, le sol se déroba sous leurs pieds et ce fut ... la fin ?

----------

Julian continuait à entendre les grognements, il sentait même l'haleine putride des choses qui le regardaient. La secousse ébranla également la pièce où il se trouvait et alors qu'il fut projeté à terre un peu plus loin au milieu des gravas et multiple débris tomber du plafond, il fut parcouru de spasmes quand retentit autour de lui, les plaintes d'agonies des créatures qui lui faisaient face tantôt. En essayant de se relever, sa main frôla un objet en bois... Sa baguette ? Non, celle que Natacha avait mis quelques minutes auparavant de sa poche. Il la prit sans savoir ce que c'était. (Il fait noir hein :p)

----------

Circé n'avait pas lâché la main de Nat durant la chute, son corps la faisait souffrir et du sang ruisselait de nombreuses coupures. Fort heureusement rien de bien grave qui ne pourrait être soigné d'un tour de main par la magie.

- Nat, tout va bien ?
- Non, je crois que j'ai la cheville cassée et toi ?
- Rien de très grave, quelque chose à amortit ma chute.
Ses mains tâtonnèrent le quelque chose en question et Circé se mit à hurler en sautant loin de la bête.
- Circé qui a t-il, je croyais que tu n'avais rien de très grave ?
- La chose...sous moi, elle a des dents et elle.... Elle respire encore !

Sans chercher à savoir laquelle des baquettes reposaient dans la paume de sa main, elle lança d'une voix forte et étrangement, en coeur avec Natacha, un Lumos puissant....

(Julian, si tu lances le sort en même temps que nous, on sortira de ce cauchemar, je te MPeut pour t'expliquer ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Lun 16 Fév 2009 - 18:24

Les grognements se faisaient plus pressant. Il n’était pas écrit dans les livres, ou plutôt dans le programme télé sorcier, que l’un des héros de l’aventure allait mourir ici… Et pourtant cela semblait bien être le cas, dommage qu’ils ne l’aient pas signalé, ils auraient eu plus d’audimat.
Au moment où tout semblait perdu, un tremblement secoue la pièce. Et détruit en partie le toit. Il entend les débris qui retombent et les cris d’agonie des bêtes. Apparemment, il sera sauf pour cette fois.

Il se relève, sa main heurtant un objet qui l’attire. Serait ce sa baguette ? Une chance pareille, serait bien trop belle, mais pourquoi ne pas essayer. Au fond de lui, il ressent cette envie d’éclairer son chemin, mais ça allait plus loin, comme si…

On l’aidait à choisir. Alors il prend ce morceau de bois, peut-être inutile, mais tellement plein d’espoir, et il lance le sort.

« Lumos ! »

La petite lumière bleue jaillit de la baguette, mais elle éclaira plus fortement encore, comme si plusieurs lumos étaient combinés entre eux. Julian observait les parois autour de lui, il n’y avait pas signe des créatures, seulement une grande ouverture devant lui, par laquelle elles avaient du s’enfuir.

Il fit alors un tour sur lui-même, avant de stopper net.

« Natacha ! Circé ! »

Il se précipita vers elle.

« On s’est enfin retrouvé ! Et euh, Circé, tu as des poils de quelque chose, collé sur les fesses… »

Cette constatation finie, Julian se pencha en avant pour observer la créature. Il n’est pas interdit d’avoir peur, mais il est important de savoir ce que l’on affronte. Et il pouvait y avoir bien des créatures de ce genre, voire même différentes encore, dans ce grand couloir.

« S’il y a encore des créatures, peut-être que la lumière les effraieront, vu qu’elles vivent dans le noir. Mis à part ce conseil, je suis vraiment content de vous revoir les filles… »

Il leur sourit. A trois, ils seront plus forts. A trois, ils sortiront d’ici.

Hj : j’espère que ça t’ira Circé, sinon tu me dis et j’éditerais.
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12658

MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   Ven 27 Fév 2009 - 19:46

"Sacré bouse !"

Ça, c'était la douce voix mélodieuse de Natacha qui jurait. Elle avait essayé de se relever pour juger l'état de sa cheville mais la douleur s'était réveillée en même temps qu'elle avait posé le pied par terre et lui avait tiré cette façon peu féminine de s'exclamer. Survivre jusqu'à maintenant pour se retrouver blessée, fallait vraiment qu'elle ait la poisse.

"Ça va toi ?" demanda-t-elle à Julian.

A première vue, il semblait en forme, plus qu'elle et Circé, ce qui n'était déjà pas mal en fait.
Natacha se pencha ensuite sur Circé, lui tendant la main pour l'aider à se relever. Puis posant précautionneusement son pied à terre, elle observa la bestiole. Là aussi, un simple coup d'œil lui apprit que le truc avait été assommé. Sourire en coin, l'étudiante se tourna à demi vers Circé.


"Stresse pas, elle ne t'embêtera plus. Tu l'as sacrément amoché avec tes fesses."
- Tu…tu es sûre ? demanda alors Circé en tremblant légèrement. Soulagée de ne plus rien craindre, elle allait surement passer à autre chose quand elle comprit finalement le sens des paroles de Natacha.
- Moi je l’ai simplement amoché, toi tu l’as aplatit comme une crêpe avec les tiennes !
"J'en doute tu vois. Ce n'est pas à moi qu'on a dit que je ferais mieux de faire du sport !" rétorqua-t-elle, en faisant référence au commentaire de son frère quand Circé avait squatté chez elle quelques jours auparavant.
- Venant de la part d’un homme qui ne fait pas la différence entre un t-shirt Calvin Klein et un Diesel…

Circé n’ajouta rien, pour elle la suite devait parler d’elle-même. De son côté, Natacha affichait un air ouvertement moqueur, soufflée par une telle réponse, aussi vide que la tête de Circé en période de soldes.

"Ton argument ne vaut rien Circé. Allons-y."

Façon peu subtile, elle en convenait, de la charrier. M'enfin, ça faisait tellement longtemps... et ils étaient de nouveau à trois, ça méritait un peu de bonne humeur !

A cloche-pied, Natacha se plaça à côté de Julian, lui demandant si elle pouvait s'appuyer sur son bras. Encore suspicieuse vis à vis de sa nouvelle baguette (qui était de toute façon occupée avec le Lumos), elle utilisa la sienne propre pour faire apparaître une attelle pour sa cheville. Elle releva finalement la tête, pointant du menton la sortie qui était apparue.


"On ne devrait plus rien risqué maintenant. Circé, tu peux ouvrir la voie ?"

Impossible pour elle, avec sa patte folle et Julian était occupé à son rôle d'aide-blessée. Ne restait donc plus que Circé pour cette mission vitale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée de l'homme prodigue. [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tu deviendras un homme, Loupiot. [Terminée]
» L'arrivée d'une tornade miniature [Terminé]
» Arrivée triomphale [PV Daphné Moreau] [Terminé]
» Un homme charmant... [Terminé / à corriger]
» Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: