PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Reminiscence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7226

MessageSujet: Reminiscence   Jeu 5 Juin 2008 - 16:19

Fin Mai 2010

Journée normale en apparence. Car plus rien n'était vraiment normal maintenant. Sa perception des choses était différente. Lanah jetait un regard nouveau sur ce qui lui apparaissait comme tellement banal il y avait quelques semaines. Comme si ... comme si c'était la dernière fois qu'elle les voyait. C'était stupide oui, mais sa raison ne l'entendait pas de cette manière et continuait à faire des siennes. Elle fronçait plus souvent les sourcils, s'emportait encore plus rapidement quand quelque chose bloquait ou n'allait pas assez vite à son goût. Son dernier manque de self contrôle datait justement d'aujourd'hui même, contre un camarade Serdaigle qui avait eu la bonne idée de déverser sur le sol par maladresse la potion qu'ils préparaient ensemble lors du TP. Elle avait claqué la porte sans un regard en arrière, sous le regard horrifié de tous les Serdaigle présent et non sans avoir copieusement passé sa colère sur son infortuné partenaire.

La journée de cours était terminée maintenant. Les soupirs de soulagement se succédaient sans arrêt. Mais au fond, elle savait très bien les raisons qui la poussaient à rabrouer aussi sèchement le premier ou première qui avait le malheur de la contrarier.

Elle avait rejoint sans détour une salle vide qu'elle savait être près de l'une des étudiants, côté Université. C'était ici que Lanah et Mélusine se rejoignaient de temps à autre, pour discuter, ne pas laisser leur lien se distendre. Pas forcément parler de leur choix. Simplement se voir, prendre des nouvelles. Mais cela ne voulait pas dire qu'elles n'en parlaient pas, au contraire. Lanah porta distraitement sa main à son bras droit en s'asseyant. Elle ne prêtait plus guère d'attention au tatouage noir sur sa peau pâle. Ce n'était qu'une marque de servilité qui ne lui faisait ni chaud ni froid. Un désagrément mineur.

Elle attendit sagement l'arrivée de l'ancienne Gryffondor, consciente que si elle lui avait demandé de l'attendre ici, ce n'était surement pas pour rien. Elle craignait ... non, espérait que c'était une 'bonne' nouvelle. La bonne nouvelle en faite. Lanah fronça les sourcils. Etait-il possible ... La Serdaigle bondit sur ses pieds, soudain incapable de rester assise sans rien faire. Quelle autre raison aurait-elle ? Lanah ne voyait que celle ci ... Elle se rassit pourtant aussi vite. Rien ne servait de s'énerver. Surtout qu'elle pourrait tomber de haut.

Elle patienta encore quelques minutes avant que la porte ne s'ouvre une seconde fois pour livrer le passage à sa camarade. Elle se retint de lui demander des explications sans attendre qu'elle ne s'installe vraiment et afficha un sourire contrit avant de la saluer.


« Comment ça va ..? »
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8353

MessageSujet: Re: Reminiscence   Dim 8 Juin 2008 - 14:33

Alors que Mélusine parcourait les couloirs d'un pas vif, un observateur attentif aurait pu se rendre compte qu'elle était plongée dans ses pensées. Oh, bien sûr, cela lui arrivait souvent. Mais ces derniers temps, ledit observateur attentif, pour peu qu'il fut Legilimens, aurait rapidement pris conscience que les cogitations mcewaniennes avaient pris un tour plus mature. Il y avait eu "L'affaire James", bien sûr, qui, si elle voulait bien s'en donner la peine, Mélusine aurait été la première à le reconnaître, était à la base de tout le reste. Il y avait eu sa "rencontre" avec Allanah et c'était là que tout avait vraiment commencé.

Mélusine McEwan avait été forcée de devenir sérieuse. C'était le cours des événements qui l'avaient façonnée au début. Et puisqu'elle n'aimait pas cette idée-là, elle avait fini par déterminer que le meilleur pour elle était encore de choisir elle-même sa propre voie plutôt que de se laisser guider par la Vie, Merlin ou elle-ne-savait-qui/quoi.

Toujours st-il que Mélusine était plongée dans le flot de ses pensées. La dissimulation était un art qu'il allait lui falloir apprendre. On lisait beaucoup trop facilement la moindre de ses pensées en scrutant un tant soit peu son visage. Et la dissimulation, comme chaque art, comporte ses 'innés' et ses 'acquis'. Il y a ceux qui naissent avec ce talent et ceux qui ont besoin de le travailler pour parvenir à le développer. Elle travaillerait donc. Parce que c'était autre chose que faire partie de l'Armée de Dumbledore.
Le sérieux avec lequel elle avait pris ça à l'époque. La fierté qu'elle ressentait. Pour un peu, elle en aurait souri. L'idée était presque risible. Aujourd'hui, il n'y avait aucune fierté dans ce qu'elle faisait. Juste un sens des responsabilités qui détonnait dans son caractère. Elle se sentait sur le qui-vive vingt-quatre heures sur vingt-quatre. L'adolescence l'avait définitivement quitté. L'insouciance aussi.
Elle ne savait pas encore si elle le regrettait.

Arrivée à la porte entrouverte de "leur" salle, Zyn hésita un instant. Ca n'était pas leur premier rendez-vous au sein du château, et ça n'était pas la peur de se faire surprendre qui la tenaillait. C'était ... autre chose. Le fait d'en parler allait rendre tout ça réel.
Une inspiration, et elle entra. Souriante. Grimaçante. Un peu crispée.


"C'est fait."

C'était sa réponse à la question d'Allanah.
Est-ce que ça allait? Ou pas? Elle ne savait pas. Leur affaire marchait. Elles pouvaient commencer. C'était le principal.


"Ca a été... étrange."

Pas exactement comme elle l'avait imaginé. Mais qui pouvait vraiment imaginer une entrée dans la Résistance? Il fallait l'avoir vécu.
Les images défilèrent sous ses yeux. Il faudrait qu'elle apprenne à maîtriser tout ça.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7226

MessageSujet: Re: Reminiscence   Dim 8 Juin 2008 - 21:49

Gérald Callagher avait accepté cette mission sans rien en savoir. Il le regrettait quelque peu maintenant. A la seule clarté de la lune - la nuit complète était tombée sur l'Angleterre depuis un moment - l'endroit était assez ... glauque et on ne pouvait distinguer ce qui se tapissait dans les zones d'ombres. Il n'était pas un couard - pas vraiment -, mais il n'était pourtant pas totalement rassuré.

Bah ! Ce n'était que la routine, il ne risquait rien ... normalement. La ville dans laquelle il se trouvait, était plongée dans la sommeil du juste. Minuit passé, pensé donc. Pas d'animaux domestiques nocturnes pris de crise de somnambulisme, pas âmes humaines qui vivent, rien d'autre que le hululement d'une quelconque chouette perchée sur un arbre. La baguette en main mais éteinte, il avançait en silence à travers les rues désertes. Cette mission de reconnaissance était le moyen qu'il lui fallait pour prouver qu'il avait sa place dans la Résistance. Il allait leur montrer à tous - tous ces pontes de la Résistance qui ne voyaient en lui qu'une femmelette - qu'il pouvait se révélait être une pièce importante de la guerre qui se jouait.

De même, il pouvait leur concéder une part de vérité dans ce qu'ils disaient sur lui. Malgré sa forfanterie, il n'avait rien d'un brave Gryffondor, pas plus qu'il n'avait la verve d'un Serpentard ou la cervelle d'un Serdaigle, et son physique efféminé ne l'aidait en rien. Il n'aimait rien d'autre que sa tranquillité. Mais ayant décidé de changer, il se devait de réussir. Coûte que coûte.

Pour cela, trouver tout d'abord cette taverne. Haut lieu du passé, de nombreuses rébellions avaient été fomentées dans cette partie de l'Angleterre. Pourquoi L'Opposition serait-elle différente des anglais du 17ème siècle ? S'infiltrer donc et ensuite ... et bien il verrait.


- Qui est là ?

Surpris par le bruit - transplanage ? -, Gérald s'était retournée d'un coup, brandissant sa baguette. Ce n'était franchement pas le moment de se coltiner un civil. Il était en mission spéciale, lui ! Rassemblant le peu de courage dont il se sentait capable, il avança pas à pas vers l'origine du bruit. Une vague forme - humaine espérait-il - bouger dans le noir. Encore un pas et ...

- Aaaaaah !
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8353

MessageSujet: Re: Reminiscence   Lun 9 Juin 2008 - 17:25

Quand c'était l'heure, c'était l'heure. Quand c'était plus l'heure, c'était plus l'heure. Tout ça pour dire que Mélusine savait qu'elle n'aurait qu'une seule et unique opportunité. Si elle ne prouvait pas qu'on pouvait lui faire un tant soit peu confiance... On n'avait jamais une seconde chance de faire une bonne impression.
Et si elle loupait cette première chance, elle savait qu'elle n'en aurait pas d'autres. Ca n'était pas un jeu. Si elle loupait cette première chance, elle réduisait à néant les efforts qu'Allanah avait faits pour tout mettre en place. Elle foutait en l'air leur plan et Allanah aurait pris des risques pour rien. Zyn pouvait donne l'impression d'être une je-m'en-foutiste mais elle respectait le courage qu'avait eu la jeune fille pour se lancer dans cette aventure. Elle ne pouvait pas lui faire faux-bond maintenant. Elle ne pouvait pas la décevoir. Et elle ne pouvait pas montrer moins de courage qu'une jeune fille qui était de plusieurs années sa cadette. Mais là, c'était son orgueil et non son sens de l'honneur qui parlait.

Elle s'était donc rendue à Pré-au-Lard (même en 2010, on ne pouvait toujours pas transplaner dans l'enceinte de Poudlard) avec un peu d'avance. Avait pris le temps de se concentrer. Sans hésiter. Avait regardé les aiguilles de sa montre se rapprocher petit à petit de l'heure exacte de 00h18. Avait compté trente secondes. Avait transplané.

Crac.

C'était pas joyeux-joyeux par ici.


'Tu t'attendais à une surprise-partie?'

Mouais. Thème mort-vivants.

- Qui est là?

Thème mort-vivants parlants.
Le ton n'était guère amical. Ce qui lui rappela (était-ce vraiment nécessaire) qu'elle n'était pas là pour nouer des relations amicales.
Jugeant qu'il valait mieux se montrer prudente, la jeune femme garda sa baguette bien en main, la pointant fermement devant elle. Elle devait se montrer prête.

Ne sachant pas trop quelle attitude adopter, Mélusine attendit. Des discrets bruits de pas lui enseignaient que Monsieur "Qui est là?" s'approchait d'elle, tout en espérant que Mr QEL n'était pas également un monsieur Piège. Dans un duel... Enfin, bref, toujours le même refrain.


-Aaaaaaah

"Aaaaaaaaaah!"

Non. Ca n'était pas le mot de passe convenu. Juste une banale (et stupide) réaction de surprise.
Se reprenant apparemment plus rapidement que son vis-à-vis, Mélusine resta un instant sans sourire. Puis, et ça ne serait sans doute pas jugé très diplomatique, mais savoir valait mieux qu'attendre:


"Je suis Messja."

La balle était dans son camp. Elle croisa mentalement les doigts. Et attendit. Les prochains mots prononcés seraient peut-être le début de tout. Ou la fin.
Il fallait simplement que l'homme qui lui faisait face donne lui aussi le code.




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7226

MessageSujet: Re: Reminiscence   Mar 10 Juin 2008 - 15:14

Non, ce n'était pas un monstre peuplant ses cauchemars - encore que ... - qui venait de surgir devant lui. Juste une banale fille. Banale ? Peut-être pas non. Une rousse flamboyante. Hum.

- Vous m'avez fait peur.

Non, ce n'était pas non plus le mot de passe mais il tenait à le dire. Il avait failli avoir une crise cardiaque en l'entendant transplaner puis en la voyant apparaître sous son nez comme un clown sort de sa boite. De quoi donner des sueurs froides même au plus courageux ... non ? Subitement, il redressa les épaules et planta fièrement son regard dans celui de la jeune fille.

- Je suis Diger.

Les présentations étaient donc faites. Sa partenaire d'une nuit. Une fille ! Ça n'allait forcément pas aller. Une fille ... Elle allait forcément faire des gourdes qu'il serait obligé de réparer pour ne pas faire capoter complètement leur mission. Une fille. Quel toupet ils avaient de lui coller une fille !

- Et maintenant que tu es là, motus. Tu dois surement être un moulin à parole - comme toutes les filles - mais notre mission est cruciale ! Et surtout, tu restes derrière moi.

En voila une belle preuve d'autoritarisme. Un vrai chef dans l'âme ! Fier de lui, il retourna sur ses pas et continua sa route, sûr que sa partenaire le suivrait. Quel autre choix avait-elle ? Aucun. Le problème était donc réglé. Enfin, pas tous les problèmes. Il jeta un rapide coup d'œil en arrière, vers la rousse. Messja. Peut-être en savait-elle un peu plus que lui sur ce qui les attendait. Parce qu'il fallait dire que lui était un peu dans le brouillard pour l'instant et le doute que cette 'mission' ne soit en faite qu'une stupide blague subsistait.

- Et si tu me répétais pourquoi nous sommes là ? Que je sache si tu as été correctement briffé ...

Suprême intelligence. A la pêche aux infos sans en avoir l'air. Il fallait y penser !
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8353

MessageSujet: Re: Reminiscence   Mar 10 Juin 2008 - 15:46

"Et là, moi, je lui ai répondu que s'il ne savait même pas pourquoi on était là... eh bien, on était mal barrés."

Mélusine eut une petite moue face à Allanah. Ca ne devait faire rire qu'elle. Quoi que, sur le moment, ça ne l'avait pas fait rire du tout.
Oh, il savait bien qu'il fallait qu'elle soit honnête avec sa comparse. Peut-être pas jusqu'au point de dire qu'elle en avait les genoux qui tremblaient sur le moment, si? Comment décrire ce qu'elle avait ressenti quand l'homme avait répondu "Je suis Diger"? Comme dans les Cinémagic. Sauf que là, c'était la vraie vie.

Sa petite réplique avait au moins eu l'effet de clouer le bec à "Diger" pendant deux bonnes secondes. Comment il avait osé lui parler, l'autre. Elle avait bien voulu être la petite recrue naïve, fallait pas pousser la mémé dans les orties non plus. Elle avait bien su qu'il fallait se taire. Elle avait bien su que c'était crucial. Pffffffff. il s'était pris pour quelqu'un l'autre.


"Bon. Je te l'accorde, c'était pas la meilleure réplique que j'ai jamais trouvé. Mais il commençait déjà à me taper sur le système."

Un sourire contris. Contraint.

"Puis, vu qu'il avait l'air de bouder -les gars, je te jure, c'est d'un susceptible..."

L'humour. L'humour. Encore l'humour. Toujours l'humour. L'humour était le meilleur camoufflage qu'elle ait jamais trouvé.

"Excuse-moi."

Et c'était sincère.

"Je flippe encore un peu... maintenant que c'est terminé.
Où j'en étais?
Ah oui... La mission. Moi, j'avais eu des infos assez vagues. Normal, je pense. J'avais pas encore prouvé que j'étais digne de confiance. Bref, je me suis contentée de lui dire qu'on devait se rendre à l'Auberge qui se trouvait à l'entrée du village et qu'on était censé y trouver des choses intéressantes à faire."


Ronchonnant chacun dans leur coin -comment avait-elle su qu'il ronchonnait? Vu sa tête son dos, c'était certain, pas besoin d'être legilimens- ils avaient avancé dans un silence relatif jusqu'à ladite auberge "Le hibou fringuant".
Entre deux marmonnements, "Diger" finit par lâcher qu'il devait récupérer un "truc", un "important".


"Je te jure, d'un côté, on avait l'impression qu'il était vexé qu'il se soit fait collé une débutante pour l'aider. Et de l'autre, il avait presque l'air rassuré."




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7226

MessageSujet: Re: Reminiscence   Mar 10 Juin 2008 - 18:06

Pas besoin de cacher qu'elle avait eu peur, ou qu'elle ait toujours peur maintenant. Lanah ne passait pas une journée sans penser à Avril et ne ressente les effets de son geste, qui avait scellé son futur immédiat de façon irrémédiable. Alors elle pouvait comprendre ce que ressentait Mélusine, même quelques jours après cette aventure.

Pourtant, vu comment elle en parlait aujourd'hui, elle semblait s'être bien plus amusée qu'elle lors de son entrée dans la Résistance et sa première mission. Lanah n'avait encore rien fait, elle.


« Tu as bien fait. De lui répondre je veux dire. Etre une débutante ne veut pas dire se faire marcher sur les pieds sans rien dire. Et puis, s'il ne savait pas ce qu'il avait à faire, c'est qu'il est tout aussi débutant que toi ! »

Elle ne savait pas trop pourquoi elle s'enflammait contre le Résistant comme elle le faisait, mais c'est ce qui se passait. Les hommes se croyaient-ils donc tous au dessus du commun des mortels en général et des femmes en particulier ?

« Et c'était quoi ces choses intéressantes à faire ? »

Elle allait trop vite. Elle grimaça un sourire à Mélusine.

« Rassuré parce qu'il pouvait ainsi mettre sur ton dos tout ce qui n'allait pas ? »

OK, elle avait peut-être une dent contre ce Résistant finalement. Pourtant, si Mélusine était devant elle, c'était en partie grâce à lui. Elle ne doutait pas qu'il avait dû la protéger malgré sa visible répulsion à accepter la compagnie de l'ancienne Gryffondor. A n'en pas douter, devoir ramener la mort de sa camarade à la Résistance toute entière ne ferait pas de lui le héros qu'il voulait être aux yeux des autres Résistants.

« Vous vous êtes donc rendus à cette auberge, et ..? Je suis un peu impatiente de savoir la suite. »
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8353

MessageSujet: Re: Reminiscence   Ven 13 Juin 2008 - 12:07

"Merci."

Etrange comme la perspective de mener une entreprise à deux avait fait évoluer leur rapport. C'était un des points positifs de sa vie de maintenant. On a tous besoin de points positifs dans la vie.
Mélusine esquissa un sourire à la remarque d'Allanah.


"J'imagine que l'idée de m'accuser de négligence avait quelque chose de rassurant. Pour peu qu'on me connaisse de réputation, peu en auraient douté."

Non, elle n'était pas amère. Réaliste, c'était tout. Elle était ce qu'elle était. Avec ses atouts et ses points faibles. Comme tout le monde. Et puis, la mission n'avait pas tourné si mal.

"On s'est rendu à l'auberge. Et on est rentrés. Tout simplement. Comme si..."





Comme s'ils étaient de simples clients. Diger avait été formel. Ils devaient passer incognito. Mélusine n'avait pas très bien pris le regard suspect que l'homme avait jeté à sa crinière rousse.

'Humph. C'est stipulé nulle part qu'il faut se teindre en brune pour entrer dans la Résistance, non mais.'

Et Mélusine était bien d'accord avec elle-même. Elle se contenta de jeter un regard noir à Diger. pas trop noir quand même. D'ici à ce qu'il le signale dans son rapport.
Et ils étaient rentrés. Diger avait parlé de récupérer un document lié au calice. Pas sur son emplacement. Non. Mélusine doutait que ce bon vieux Dig soit quelqu'un d'assez important au sein de la Résistance pour se voir confier une telle mission. Surtout acoquiné avec une débutante. Non. Ca semblait plutôt être un parchemin avec des informations descriptives sur le calice lui-même.
Ils s'étaient installés dans un coin sombre. A quelques tables de là, trois hommes discutaient à voix basses. Et, près du comptoir, un jeune couple se regardaient dans le blanc des yeux. Le coeur douloureux, Zyn évita de regarder dans leur direction, sans toutefois parvenir à s'empêcher de penser que c'était un drôle de lieu pour un rendez-vous.

Le café qui trônait devant Mélusine avait largement eu le temps de refroidir (puisque Diger n'avait même pas pris la peine de lui demander ce qu'elle voulait boire) quand le couple se leva.


'Bon débarras.'

CE fut un léger coup de pied de Diger dans son mollet ('Ouch!') qui attira son attention. Ils étaient sans doute un peu trop silencieux pour un couple (dans le cas présent, il fallait prendre le mot "couple" au sens de deux personnes. Tout court). Les trois hommes jetaient de fréquents coups d'oeil dans leur direction. Discrètement. C'est pour cela que Zyn mit du temps à s'en rendre compte.
Ca lui démangeait de demander à sa moitié de binôme en mission s'ils devaient attendre le départ des trois affreux mais, instinctivement (intuition féminine?), elle sentait que ça n'aurait été que le premier de ses faux-pas. Alors:


"Je peux prendre ton sucre? Mon café est trop noir."

Un sourire esquissé en compagnie d'une moue.

"S'il te plaît. Tonton."

Honnêtement, elle aurait pu faire carrière dans le Cinemagic. Si seulement Leonhart n'avait pas choisi cette voie.

'Elle s'appelle De Lansley, maintenant.'

Y avait pas de quoi être fière. Et puis, comment les différencier si elle se mettait à les appeler tous les deux De Lansley?




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon
Revenir en haut Aller en bas
Allanah Raines
● University ●
avatar

Nombre de messages : 204
Age du personnage : 18 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Clover Spring - 2ème année
Date d'inscription : 25/10/2007
Coup de coeur : 25
Gallions : 7226

MessageSujet: Re: Reminiscence   Sam 14 Juin 2008 - 15:26

Tonton ?! Shocked

Le cher Gérald n'en revint pas du ridicule lien de parenté dont Messja venait de l'affubler. Il lui tendit automatiquement le sucre qu'elle réclamait, surtout conscient qu'il ne pouvait pas se récrier sans que cela ne paraisse bizarre aux yeux des clients et du tenancier. Il fit tout de même les gros yeux à sa partenaire avant de commenter :

- Bien sûr ma petite.

Et voila. Encore une fois, les rôles étaient clairement définis.
Malgré ces petites piques, il n'oubliait pas d'observer l'air de rien leur nouvel environnement, non sans oublier le curieux trio qui ne cessait de même de les observer. L'auberge était de plafond bas, avec des poutres apparentes qui lui conféraient un certain côté rustique. Eclairée par d'antique lampe à huile, la lumière se reflétait et éclairée même la rue par les nombreuses fenêtres. Une dizaine de table était disposée à travers l'unique salle, dont deux étaient occupées : la leur, ainsi que celle des trois hommes.

Il rendit son sourire à la jeune femme, quand elle et ce qui devait être son petit ami passèrent à côté de la table où Messja et lui étaient installés et qui se trouvait guère loin de la porte. L'endroit stratégique permettait d'avoir une vue d'ensemble de toute l'auberge. Il allait commencer à entamer une conversation futile avec Messja pour jouer le rôle qu'elle leur avait donné quand l'un des trois hommes se leva et s'approcha rapidement d'eux. Gérald décocha un regard d'avertissement vers Messja - qui lui disait clairement de pas faire de trollerie - avant de se tourner une nouvelle fois vers l'imposante masse de l'habitant.


- Vous n'êtes pas d'ici, commença-t-il de façon abrupte.
- En effet. Ma nièce et moi passions ...
- Ce que vous cherchez n'est pas ici.
- Pardon ?

Mais l'homme se détourna et repartit vers ses camarades qui s'étaient levés et qui commençaient à se diriger vers une seconde sortie, qui devait donner sur une ruelle, à l'arrière de l'auberge.

- Lève toi.

Ordre à l'attention de Messja. Gérald était déjà debout, prêt à suivre l'instigateur de cet étrange échange de parole. Comment pouvait-il bien savoir qu'ils cherchaient quelque chose ? Il lui fallait en avoir le cœur net et surtout, voir si il n'avait pas d'informations à lui transmettre pour justement trouver ce qu'ils cherchaient. Il slaloma entre les tables - sans oublier de payer leur consommation en passant - pour suivre le trio. Comme il s'en doutait, la sortie donnait bien sur une petite ruelle sombre. Il eut juste le temps de les voir tourner à gauche, avant de leur emboîter le pas, Messja sur ses talons.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine McEwan
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 1085
Age du personnage : 25 ans
Occupation : Colonel Moutarde
Avatar : Etc
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 187
Gallions : 8353

MessageSujet: Re: Reminiscence   Mer 18 Juin 2008 - 11:32

'Mais il est tout petit son sucre. Pffffffff. Aucun goût ce type.'

M'enfin, c'était pas comme s'ils étaient venus là pour vraiment prendre un café. En plus, en vrai, Mélusine n'aimait pas le café. Mais, à tous les coups, ça faisait moins suspect. Proud

'En plus, jsuis pas petite.'

Ouais, ils jouaient leur rôle mais ça n'empêchait pas la jeune fille d'être sûre et certaine qu'il en profitait pour se venger.

"Merci, tonton."

Puis elle se tut. Qu'est-ce qu'on raconte, en vrai, à son oncle? Mélusine n'en avait pas. Sa mère était fille unique. Et son père... inconnu au bataillon. Mais ça, Diger ne pouvait pas le savoir. Savoir qu'elle lui avait créé le rôle d'un de ces hommes qui avaient manqué à son enfance. Quoi que si, vraiment, son oncle avait ressemblé à Diger, c'était peut-être pas un mal d'avoir grandi sans.
Elle échangea un regard avec son café. Lui non plus ne savait pas apparemment.


'En théorie, c'est les feuilles de thé qui disent l'avenir. Enfin, en théorie. En pratique...'

Mouaif. Passons.
Les trois hommes parurent juger de son ennui puisqu'ils envoyèrent un émissaire en éclaireur. A la réflexion, elle aurait préféré qu'il s'abstienne. Pas seulement à cause du regard "toi-je-sens-que-tu-vas-faire-une-boulette" de Diger. Elle aimait pas sa tête à l'autre, c'était tout.

Mais Messja avait des choses à prouver. Prouver qu'elle aurait sa place parmi eux. Alors, toute la discrétion et la capacité de dissimulation qu'elle n'avait jamais eues, elle les mit à profit pour garder un air neutre, avec un soupçon de curiosité. C'était quelque chose qu'elle avait découvert. Pour jouer un rôle, il fallait toujours se baser sur quelque chose qui existait déjà. Et, bien que pas très rassurée, elle ne pouvait nier qu'elle était, oui, curieuse, de la suite des événements.

Le départ de l'homme, après son court échange avec Diger, laissa à Zyn un profond sentiment de malaise. Jaugeant toujours les gens d'après son ressenti, elle en déduisit qu'elle préférait encore passer la soirée avec Diger. Diger qui tait lui aussi sur le qui-vive.
Aussi ne discuta-t'elle pas et obéit-elle à son injonction.


'Peut-être parce que t'as envie de les suivre, toi aussi.'

Un regard vaguement anxieux en direction de Diger. Elle devait sortir sa baguette?
Pas encore. Pour le moment, ils les suivait juste.
Ils tournèrent à gauche, Diger et elle les suivirent, elle toujours un pas en arrière. La filature dura une éternité aux yeux de Mélusine mais ils ne parcoururent que deux-trois rues avant de les voir s'engouffrer dans une petite masure qui, Mélusine en acquit soudain la certitude, ne pouvait exister que grâce à la magie. Tout était trop branlant.
Sans même se concerter, nos deux Résistants (enfin, le Résistant et l'apprentie) les suivirent, toujours sur leurs gardes. Pour tomber nez-à-nez avec l'homme du "Vous n'êtes pas d'ici". Sa baguette dirigée sur Diger.
Mélusine en fut vexée. Qu'on le juge plus dangereux qu'elle. Humph.


"Et vous n'avez rien à y faire."

La discussion continuait comme s'il n'y avait aucune interruption.
Les sourcils froncés, Zyn réagit sans même y prendre garde. Sa baguette fit son apparition. Hors de question de faire capoter sa tentative de recrutement par un type comme lui.


"Et peut-être que si."

'Diger va nous tuer.'




« When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up.
I wrote down ‘happy’.
They told me I didn’t understand the assignment,
And I told them they didn’t understand life. »
John Lennon


Dernière édition par Mélusine McEwan le Jeu 19 Juin 2008 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Reminiscence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Reminiscence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Couloirs, sous-sols etc.-
Sauter vers: