PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Unicorn Ring] Emmy Shane - 2ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [Unicorn Ring] Emmy Shane - 2ème année   Lun 14 Avr 2008 - 22:36

La vitre était fraîche.
Au loin se dessinait le paysage nocturne des villes qui s’enfonçaient dans la nuit.

Le cœur battant et un peu serré, il faut l’avouer, Emmy regardait défiler le tableau. Elle laissait le confortable petit appartement de Londres pour une chambre à partager avec d’autres jeunes filles. Ils avaient convenus qu’il serait préférable de pouvoir rester sur place si le besoin s’en faisait ressentir pour son travail. Elle gèrerait.
Un profond soupir déclencha un petit nuage de buée sur la vitre.
Emmy lança un regard discret aux autres personnes qui partageaient son wagon. Des étudiantes… tout comme elle. Plus jeunes, certainement. Elle devait s’attendre à être la plus âgée. Après cinq ans d’arrêt dans les études, elle reprenait bravement les rênes de sa vie. La décision avait été difficile à prendre. Mais elle en était plutôt satisfaite.

Dans la vitre deux grands yeux gris-bruns la regardaient. Les siens. Elle paraissait un peu anxieuse. Elle l’était après tout. Bien qu’habituée à souvent déménager, le dernier déménagement en date lui avait coûté plus qu’elle ne voulait laisser paraître. Elle avait peu d’attache, pas de racines. Née d’un père américain, d’une mère française, elle avait vu le jour en Australie. Terre natale rapidement quittée pour se laisser guider au gré du travail de son père. France, Espagne, Japon, et finalement Suède.
Après une scolarité plutôt mouvementée, elle semblait être désormais prête à se poser, ici même en Angleterre. Ici où on résistait encore à Antarès. Alors qu’ailleurs…

Dans le reflet de la vitre, la petite bouche esquissa un timide sourire. On lui avait raconté tellement de choses à propos de Poudlard ! Et de l’Angleterre en général. Poudlard… avec ses hautes tours, son lac, sa forêt… elle avait hâte d’y être pour voir ça de ses propres yeux.

La jeune femme en face d’elle éclata d’un rire cristallin. Emmy la détailla discrètement. Grande blonde, silhouette généreuse, joli visage et bouche à tomber. Elle était très belle et en avait parfaitement conscience. Agaçante à première vue… restait à gratter la surface. Quelque chose de triste émanait d’elle pourtant. Son regard se voulait aguichant, mais ses yeux semblaient perdus, ailleurs, bien loin du wagon de ce petit train cahotant sur les routes d’Ecosse. Emmy aimait bien observer les autres. Jauger leur humeur, leur caractère, essayer de les deviner ou parfois même les inventer.
Elle aurait tout loisir d’observer les étudiants, d’ici peu elle serait assise parmi eux.

La jeune femme retourna à la contemplation de sa vitre, essayant de ne pas se laisser étourdir par la conversation volubile de la seconde jeune fille du compartiment. Elle ne semblait jamais à cours de mots et paraissait s’être donné pour but d’assommer tout les passagers de remarques tout aussi futiles qu’aberrantes.


- Tu crois qu’y aura encore McPherson cette année ? Non parce que tu comprends, après le coup qu’elle a fait à Jenny, avec les filles on s’est dit que ce serait vraiment la honte de revenir. En plus, elle est habillée comme un sac ! C’est immonde ! Tu te rappelles l’an dernier au bal de promo ? Siiiiii, celui où Ambroise et Patrick se sont disputés à propos des chaussures de Lauren. Et bien ce soir là, la robe qu’elle portait était en fait à Shawn. Je te jure !


Emmy renouvela un soupir un peu plus bruyant. Mi amusée mi agacée par le personnage. Epatant débit de paroles. Mais le contenu restait quelque peu sanglant.

- Un encas mesdemoiselles ?


Une petite bonne femme venait de faire son entrée par la porte coulissante, tenant un chariot d’une main ferme. Ledit chariot était rempli de toutes sortes de petites bêtises à grignoter. Bonbons, chocolats, friandises et sucreries en tout genre. Des boissons aussi…

Emmy lui sourit découvrant une rangée de petites dents blanches et bien alignées.


- Non Merci.


Elle possédait un petit vibrato dans la voix qui lui donnait un genre particulier. Un petit accent aussi. Très léger. Mignon. D’on ne sait pas trop où. Sa voix était basse et posée et on ne pouvait que prêter l’oreille pour l’écouter. Elle avait ce don qu’ont certaines personnes d’arriver à faire taire la foule pour ne murmurer que quelques mots. Des mots qui sonnent, qui frappent là où il faut.

L’une des jeunes filles passa une commande qui aurait nourri la moitié d’un village de taille moyenne. Emmy écarquilla les yeux, tant pis si elle paraissait indiscrète. Tout ça ??
S’entama alors une conversation des plus importantes : les nouveaux couples apparus lors de l’été.
Etant donné qu’Emmy ne connaissait aucun de ces noms là, elle ne prêta qu’une oreille distraite aux ragots qui se déversaient dans le wagon. Le contact de la vitre froide sur son front lui faisait du bien. Elle paraissait plus calme que ce qu’elle n’était.
De l’extérieur ?
Une jolie jeune femme brune, cheveux longs, yeux gris en amande et petit air doux et charmeur.
A l’intérieur ?
Une bouilloire ambulante. Un foutu bazar et une vague impression de jeune première qui fait son entrée sur la scène.
Et si elle n’était pas à la hauteur ?
Et si du haut de ces 22 années elle s’avérait beaucoup moins douée que la plupart des autres plus jeunes ?
Et si elle supportait mal la vie ici ?
Et s’ils venaient à lui manquer ?
Et si…

*Avec des « SI » on met un Sombral en fiole.
Arrête ton char Ben Hur et détend toi. *


Emmy ferma les yeux un instant, se laissant bercer par le rythme régulier du train.


« Bang ! »

Un soubresaut un peu plus prononcé que les autres réduit l’espace qui séparait son front de la vitre.

« Ah Bouse ! »


Une main contre son front, Emmy fulmine. Et une bosse pour son entrée à Poudlard, une !
Autour d’elle sourires compatissants. Elle entend d’ici les pensées de la grande étudiante aux cheveux blonds.


*‘Tain la pauvre, un œuf de pigeon le jour de la répartition, c’est pas de bol*


Emmy assure que ça va et se replonge dans son activité préférée : la contemplation. Habituellement elle est adroite, sur ce coup là, ce n’est pas de chance.

Lorsque le train s’arrête, Emmy a la curieuse impression de connaître le nom de tous les étudiants.
Elle en a vu défiler exactement 23 dans le compartiment, à reconnu parmi certains d’entre eux une moitié du couple cité par les deux jeunes femmes précédemment, et a pu constater à quel point les filles sont cruelles entre elles. Ça au moins, c’est pareil partout. Ça ne la dépaysera pas trop.
Elle s’en fiche. Les remarques des autres ne la touche pas. Elle sait ce qu’elle vaut. Pas besoin qu’on lui dise.
Elle connaît aussi beaucoup de chose sur la vie de certains dont elle ne se rappelle plus le nom. Etrange comme une journée de train peut être on ne peut plus instructive. Si elle aimait les potins, elle serait servie. Le problème avec Emmy, c’est que les potins, elle a tendance à les oublier ou les mélanger, ce qui est pire.

La gare est tout à fait charmante, l’accueil est étrange aussi.
Deux … gamins ? Enfin, une fille et un garçon qui devait avoir dans les 15 ou 16 ans semblent diriger tout ce beau monde. Décidément ces Ecossais, ils ne font rien comme tout le monde.
Emmy sort son sac du train avec peine. Dire qu’elle avait l’impression de n’avoir pris que le strict nécessaire… ça pesait lourd le strict nécessaire !
Menaçant de se faire écraser par le propre poids de son sac la jeune femme entraperçoit une main qui l’aide à hisser ses bagages sur le carrosse. Le temps de se retourner tout sourire pour remercier le brave, la main et son propriétaire se sont fondus dans la foule.

Le voyage en carrosse est assez épatant. Les bestioles qui tirent les carrosses mériteraient un petit coup de brosse et un peu de gaieté dans leurs apparats, mais dans l’ensemble, la promenade est agréable. Emmy essaie de graver chacune des images qu’elle perçoit dans sa tête. La sensation de jeune première persiste. Elle avait oublié à quel point la rentrée c’est excitant. On en oublierait presque que le monde ne tourne plus rond.

Et puis le voila.
Son fier profil se dessinant dans la pénombre. Gaillard, immense, magique : Poudlard !
La bouche entrouverte, Emmy ne parvenait à en détacher son regard. Chacune des écoles de magie dans le monde avait ses particularités et sa majestuosité. Mais par Merlin ! Poudlard ne jouait pas dans la même cour ! Un bâtiment immense, flanqué d’une multitude de tours et tourelles toutes plus hautes les unes que les autres. Certaines avaient les pieds dans l’eau d’un immense lac noir. D’après les quelques notions d’architecture qu’elle possédait, Emmy se sentait en droit d’affirmer que plusieurs bâtiments se côtoyaient, formant un ensemble rocambolesque, tenant par la magie. Rocambolesque certes, mais remarquablement extraordinaire. L’arrivée de nuit ne faisait qu’amplifier l’impression de grandeur et de sérénité qui se dégageait des lieux.

C’était donc ça Poudlard…

Les deux lourdes portes de chêne s’ouvraient vers un vaste Hall qui aurait pu contenir une maison à lui tout seul. Emmy se sentit ridiculement petite, mais aussi ridiculement bien. A côté d’elle, une armure se tenait droite et semblait observer les élèves. Elle semblait vivante. A la jointure de ses mais gantées de fer, un peu de poussière. Emmy jeta un œil autour d’elle, et passa sa main recouverte de sa manche à l’endroit du crime, laissant là l’armure plus reluisante. Elle retroussa ensuite ses manches et se promit de laver la veste le soir même. La poussière ? Son plus grand combat.

Emmy suit le flot des élèves. Ils s’enregistrent, elle aussi. Ils se dirigent vers une immense salle qui de nouveau arrache une grimace à la jeune femme qui manque de s’en décrocher la mâchoire. Elle retient à grand peine un certain nombre de « Bouse » qui lui viennent incessamment aux lèvres à chaque nouvelle découverte. Seagaard est une très belle école aussi. Mais on n’y a pas tout ça.

Un par un les élèves sont appelés. On leur attribue une filière. Emmy voudrait étudier l’archéomagie. Selon elle, le passé c’est important. Non pas pour déterminer qui l’on est mais surtout pour éviter de vivre incessamment dedans. L’étudier pour en connaître les forces, les erreurs et les limites. De toute façon, elle aimerait bien tout savoir. Par fierté surement. Par contre si on pouvait e pas trop forcer pour tout savoir, ça l’arrangerait bien. Est-ce qu’elle saurait encore apprendre ?

L’alphabet défile et inévitablement le « S » fait son apparition. Dommage, Emmy aurait voulu encore un peu de temps pour observer. Prendre la température c’est son truc.
A l’appel de son nom la jeune femme s’avance. Sur sa nuque elle sent les regards d’une salle entière. Elle sourit. Ce n’est pas désagréable.

L’idée de plonger la main dans les flammes l’enchante un peu moins. Ceci dit la flamme ne dégage pas d’odeur de fumée. C’est bon signe. Parce que cette odeur là, à part devant un bonne cheminée, Emmy ne l’aime pas vraiment. Elle jette un œil sceptique à la coupe. En argent, lustrée.
Elle tend une main délicate et lance un regard ironique à ceux qu’elle connaîtra désormais sous le nom de L’Ombre et La Rose. Ils savent déjà non ?


*Bon, tu me sors ce que tu veux, mais vite et sans odeur de poulet grillé Merci !*


Sans surprise, les flammes ne brûlent pas. Emmy retire d’un coup sec son petit papier. Ses grands yeux brillent de fierté. On y est !
Revenir en haut Aller en bas
La Rose
● Admin ●

avatar

Nombre de messages : 703
Age du personnage : 5000 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Dyade
Signature : Jugette - Christea
Avatar : Jugette - NeedChemical
Date d'inscription : 02/05/2007
Coup de coeur : 52
Gallions : 18378

MessageSujet: Re: [Unicorn Ring] Emmy Shane - 2ème année   Lun 29 Déc 2008 - 1:26

"Votre inscription à Unicorn Ring est confirmée.
Vous venez* de piocher votre blason:"


Unicorn Ring


A intégrer dans la signature de même que les études ou le métier que vous visez.



* herm... "vient de piocher", c'est pas trop le mot. T'as posté en avril dernier cheers yallah! Je ne sais pas si ce que tu m'as écrit a été pris en compte dans ta répartition et si tu as remis tout ça à jour. N'hésite pas à éditer si c'est le cas.

Comme de toute façon, avec Emmett, vous avez mis un temps infini avant de vous décider à poster, je te répartis en première année. Je déconne. Je te propose la deuxième compte tenu de l'âge de ton personnage. Elle peut jouer qu'elle suit des cours de remise à niveau scolaire. Mais si tu veux vraiment être en première année, précise-le moi par MP Wink




Revenir en haut Aller en bas
http://www.dpalternatif.com/
 
[Unicorn Ring] Emmy Shane - 2ème année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1er devoir pour les 2ème année et autres...
» le forum fête sa 2ème année
» Comparaison du système scolaire
» 2. Vera Verto [2ème année]
» Cours de potions 1ère et 2ème année [Cours de Potions]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Cérémonie de Répartition des Universitaires-
Sauter vers: