PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 * Showcase & other things *

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Sam 17 Mai 2008 - 22:22

A l'instant la mauviette c'était moi. Incapable de conjuguer le verbe être à l'imparfait pour lui signifier le fait que Charlotte "n'était" plus. Qu'elle ne connaisse pas sa filmographie ou autre ce n'était pas le plus important. Par contre, il me semblait qu'une sorcière normalement constituée devait savoir tout ce que les feuilles de choux avaient écrit de sordide sur la disparition de ma soeur. Je ne pouvais pas deviner que Natachan'était qu'à moitié accoutumée à la culture de notre communauté.

Je n'arrivais pas à répondre à ses phrases aussi anodines qu'elles soient. Il fallait que j'arrive à me reprendre. Si Phil était là il se foutrait de magueule à pleins tubes. Rester sur la réserve Cavendish pour ne pas toucher cette fille alors que mon corps la réclamait, me retrouver con à en chialer en revoyant un cinémagik de Charlotte...

Dans le canapé je mis un bras autour de Natacha et je soupirai.

- Nous avons tous touché plus ou moins à la vie d'artiste pour emmerder feu notre père. Phil et Charlotte ont été plus courageux que moi qui me suis résigné. Charlotte avait une grande carrière devant elle. Elle avait toujours ce truc dans le regard depuis qu'elle était petite. Elle aurait pu endormir un nifleur devant un chaudron de pièces.



Le film était parti. Séquence émotion.

- T'inquiète pas, ça ne fait pleurer que le frère de l'actrice principale.

Une tentative d'humour, une! Pris dans mon délire j'en profitai pour déposer un baiser sur le front, ça ne faisait jamais de mal au moral un petit baiser. Comme ça, tout petit.

- Et puis, si t'aimes pas, on peut changer. Ou je peux te jouer de la guitare toute la nuit... tu choisiras.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12704

MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Dim 18 Mai 2008 - 0:51

Natacha ne préféra pas ajouter qu'elle avait d'autres idées que changer de film ou l'écouter jouer, pour le reste de la nuit. Toute la nuit, pardon. Elle concentra plutôt son attention sur Charlotte, que l'on voyait évoluer. Le temps qu'avait utilisé Benjamin pour parler de sa sœur ne lui avait pas non plus échappé. 'Avait une grande carrière', 'avait toujours ce truc' ... Au passé, il parlait d'elle au passé. Elle étreignit son bras en silence. Seul geste de sympathie qu'elle pouvait se permettre. Elle n'était pas assez proche de lui pour panser la plaie qu'elle avait réouverte sans le savoir.

Le serait-elle jamais ? Toute cette situation sentait la bizarrerie à plein nez. Ici pour une seule chose sans cesse repoussée. Faire comme si il n'y avait rien, comme si ils devaient regarder un cinemagik de sa sœur disparue, amicalement - son baiser tellement chaste le prouvait - alors qu'autre chose couvait. Et il était enterré à chaque fois à cause de qui ? Egon. Même sans le savoir, il régentait sa vie. Finalement, elle finirait peut-être bien bonne sœur Neutral Tout le monde était potentiellement de futur parent pour les enfants de TASKS et si ce n'était pas les garçons qui pouvaient l'intéresser, ce serait leur famille, père, mère, tante, oncle, cousin, cousine et tout le tralala, leurs amis, des connaissances à eux. Enfin des gens.


* Ouais, donc, autant que j'aille direct dans un couvent quoi ... *

Mouais, pas sûre que le couvre-chef des bonnes sœurs lui aillent si bien que ça finalement.
Et après tout, même si l'envie ne manquait pas, elle n'empêchait pas Egon de faire sa vie avec Kitlee elle. Alors pourquoi se gênerait-elle ? Benjamin risquait sans doute moins concernant l'adoption que Kitlee pour Rhidow. Et si ce n'était pas le cas et si des difficultés apparaissaient, elle ne se gênerait pas pour rappeler ce léger détail à la mémoire de son patron-et-rien-d'autre.


* A la guerre comme à la guerre Le Mimoune *

Elle repoussa le bras de Benjamin qui la maintenait à l'épaule pour s'assoir à califourchon sur ses jambes, ses genoux de par et d'autre de ses cuisses, bouchant sa vue de Charlotte et son amant. Ce film était dangereux, il donnait de mauvaise idée à qui tenter vainement de ne pas faire de bêtise. Mais rien à fiche du futur. Niveau conséquences désastreuses d'un acte stupide mais pas regretté, on ne pouvait pas faire pire que ce qu'elle vivait depuis 6 mois.

"OK, c'est pas que j'aime pas le film. Ta sœur joue très bien, mais j'ai juste envie d'autre chose que de la voir faire ce qu'on refoule depuis plus d'une heure ..."

Et sans autre préambule qui aurait été futile présentement, elle lui prit ce qu'elle voulait et qu'elle s'était promise de lui prendre à un moment ou un autre de la nuit : un baiser. Si le premier, elle avait été trop abasourdie pour en profiter, le second, elle le savourait sans retenue.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mar 20 Mai 2008 - 12:48

Contrairement à Natacha, je n'en avais pas rien à fiche du futur. Je ne pouvais pas tout risquer sur un coup de tête, enfin, façon de parler. Elle avait raison sur un point: nous avions tous deux envie de ce qui allait se passer sur ce canapé, dans mon lit ou n'importe où à n'importe quel endroit de cet appartement.

- Arrête. Qu'est-ce que tu fais? dis-je dans un souffle en contrariant une dernière fois mes envies.

***

- Et toi? Qu'est-ce que tu es en train de faire?

Non, ce n'était pas possible. Je devais sûrement rêver. Le temps semblait avoir arrêté sa course autour de moi... Elle était là, devant moi. resplendissante, comme la dernière fois que je l'avais vue.

- Non, je en suis pas dans cette pièce. Tu es le seul à me voir.
- Faut que j'arrête la fumette moi.

Je voulus me lever pour la prendre dans mes bras mais tout était figé moi y compris. J'avais envie de tout envoyer valser pour me rapprocher d'elle, pour reformer notre jumélité mortifiée par sa disparition mais des fils invibles jouent avec moi et me laissent attaché à ma sotte position d'amant contrarié.

- Ben, écoute-moi petit-frère.
- Tu es morte!
- Quel sens aigü de l'analyse. C'est donc ça qu'on t'a appris au Ministère?

C'était bien Charlotte, son sens de l'humour était le même. Je ne comprenais rien à ce qui se passait dans l'instant. J'étais à deux doigts de repousser une fille magnifique et puis... Pouf! Je ne peux plus bouger, Natacha ressemble à une statue grecque. Je ne comprends pas; je sens que je vais craquer.

- Je te pleure depuis des mois. J'ai lancé un bataillon d'aurors pour savoir ce qui s'est passé au pied du Tor...
- Et tu ne trouveras rien. Ben si mon âme ne s'est pas envolée ce n'est pas par hasard. Ne laisse pas père te dicter ta conduite alors qu'il est dans la tombe.
- Mais...
- Profite bien de ta soirée petit frère. Je te promets que tu auras bientôt de mes nouvelles...

***


Je sentis Natacha bouger sur moi. Déjà? Je ne me sens pas très bien, pâle, nauséeux. Je ne comprends rien à cette intervention, à son sens, à ça quoi. Depuis quand les morts reviennent-ils? Elle n'était pas un fantôme. C'était comme si elle s'était projetée hors de son cinémagik. A présent elle ne jouait plus que pour Lobergist et reprenait sagement ses dialogues.

Impossible de dire quelque chose à Natacha. Elle me prendrait pour un fou.

- Embrasse-moi.

Avec ça aussi elle me prendrait pour un fou. Au pire, elle partirait.
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12704

MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Sam 24 Mai 2008 - 0:14

Ne jamais avancer d'hypothèses farfelues. Partir ? A un moment surement, mais maintenant non. On ne comprend pas le changement radical de position - arrête. Non, reste et continue - mais on ne va pas chercher d'explication là où l'on ne veut pas en trouver.

Natacha répondit à sa doléances par un sourire. Elle se remit sur ses pieds et entreprit de remettre de l'ordre dans sa tenue. L'attitude composée cachait mal l'impatience plus ressentit depuis ... un moment. Mais c'était le meilleur moment, quand les sens commençaient à s'embraser, quand le moindre effleurement provoquait une décharge électrique qui se répercutait dans tout le corps et ne vous faisait qu'attendre plus impatiemment le suivant. Et plus si affinité.

Elle coupa le film sans précipitation. Benjamin ne comprendrait surement pas ce qui lui prenait mais ils avaient toute la nuit n'est-ce pas ? Elle sortit sa baguette et la pointa vers le plafond. Vague mouvement du poignet avant qu'une musique lente n'emplisse le salon, égrenant ses notes suaves. Nouveau mouvement du poignet pour libérer l'espace. Nouveau sourire avant de lui demander de se lever.



Tout ce qu'elle avait bien pu faire dans la soirée lui semblait maintenant ne pas avoir été fait au bon moment. Sauf refuser la dernière danse, qu'elle avait décidé de fuir en proposant d'aller à la rencontre d'un moldu cher à son cœur. C'était maintenant le bon moment. Les sens exacerbés ne rendaient les quelques minutes de musique que plus intense, la proximité que plus bouleversante, l'attente une promesse de délivrance.

Point trop n'en faut pourtant.
Elle ne voulait pas risquer qu'il se rebiffe une nouvelle fois. Pas certaine de pouvoir le supporter stoïquement.

Il voulait donc qu'elle l'embrasse ? Elle pouvait faire ça. Une pression sur le cou de Benjamin pour le pousser à baisser la tête et ainsi accéder à sa demande. Sa demande orale et sa demande silencieuse. La sienne. Seconde, minute, heure. Plus de notion du temps. Puis trou noir. Transplanage. Elle ne se connaissait pas une telle mémoire des lieux mais quand il fallait, le cerveau pouvait reconstituer en un temps record un lieu entraperçu quelques secondes à peine. Plus de retour en arrière possible maintenant. Arrêt momentané du baiser pour une invitation tout contre ses lèvres ...


Je veux savoir ce qu'est l'amour,
Je veux que tu me montres,
Je veux ressentir ce qu'est l'amour,
Je sais que tu peux me montrer.


L'attente avait assez duré. Plus de barrière, plus de refus. Juste l'assouvissement d'un besoin. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Dim 25 Mai 2008 - 17:54

Première constatation: elle n'est pas partie.
Deuxième constatation: ses goûts musicaux n'ont rien à voir avec les miens.
Troisième constatation: no comment, je suis sûr qu'elle la ressent aussi.

L'apparition de Charlotte m'avait vidé de toute force. Il est difficile de tenir debout après un tel moment. Je sens que je pourrais défaillir dans ses bras comme une midinette qui vient d'apercevoir son idole backstage.
Heureusement, le goût de son baiser m'emplit à nouveau de vie. Chacune de ses caresses sur mes lèvres enfonce les dernières barrières que la raison pouvait dresser contre le plaisir que je me refusais plus tôt. Bientôt, mes doigts dansent dans ses longs cheveux et sa nuque pour me faire pardonner la seule pensée qui était sortie en ordre de mon cerveau.

"Mais qu'elles sont niaises ces paroles..."

Je rompis le baiser pour découvrir d'autres contrées inexplorées. Je déscendis sur son cou en ne la touchant que de mon souffle avant de conclure par un doux baiser dans son cou. Bientôt, mon visage fut complètement enfoui. Il ne restait plus rien d'autre dans ma tête que le désir qu'elle m'inspirait.

Mes mains descendirent le long de son dos pour essayer de se glisser sous ses vêtements inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12704

MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mar 27 Mai 2008 - 22:53

Pauvres petites filles riches. Couvées et choyées comme ne pouvaient l'être que les petites princesses chéries de parents oisifs. Eduquées dans le seul but d'harponner le premier malheureux ayant un compte en banque assez volumineux pour satisfaire le goût du luxe dans lequel elles baignaient depuis leur naissance. Oies blanches stupides qui baissaient les yeux et rougissaient dès qu'un homme osait leur adressait la parole ...

D'accord, elle lisait trop Barbara Cartland.
Mais le résultat de ses différences entre ses filles et elle était là.

Elle offrit sans fausse pudeur son cou aux lèvres de Benjamin, maudissant, elle, la barrière des vêtements. Que n'aurait-elle pas donné à cet instant pour que le monde soit l'Eden. Ça aurait au moins eu le mérite de faire gagner du temps. Maudite impatience quand tu nous tiens. Le corps réagissait pourtant au quart de tour quand la tête perdait les pédales et était incapable de raisonner correctement. Formidable machine de chair, d'os, de nerfs et de sang qui palliait les défaillances sans problème.

Ses mains partirent en exploration, descendant sur ses épaules, le long de ses bras. Ses jambes se mirent en marche, coordonnées avec ses mains, pour l'attiraient en arrière sans jamais rompre le contact physique. Ses jambes ne supporteraient pas longtemps de la soutenir. Alors l'entrainait dans sa chute jusqu'à sentir dans son dos la douceur des draps. Oui, ça avait été un transplanage directement vers les chambres. Elle ne savait pas laquelle, mais elle s'en fichait. Seul comptait la suite.

Abattre les barrières une à une. Happer de nouveaux ses lèvres pendants que ses doigts tremblants et malhabiles tentaient de réduire les obstacles qui l'empêchaient d'avoir accès à chaque parcelle de sa peau. La chemise ne fut bientôt plus qu'un souvenir. Elle pouvait sentir sous ses doigts les battements désordonnés de son cœur et une flambée d'auto-satisfaction courut dans ses veines, avant que ce tam-tam diffus ne s'estompe définitivement avec la descente de ses doigts sur son torse.


"Benjamin Cavendish, soit on accélère le mouvement, soit je deviens folle. Et je ne conseille pas d'arriver à la seconde solution."

Sourire en coin et énième mouvement d'impatience. Sa peau réclamait la sienne à cor et à cri. Chaque pore criait sa souffrance, l'attente insoutenable. Brûlure vive qui la consumait de l'intérieur et autres métaphores qui arrivaient à la même conclusion implicite, murmurait précédemment à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mar 3 Juin 2008 - 14:59

Lendemain matin, 6h30.

Me voilà à plat ventre, nu sur mon lit, tête enfouie dans l'oreiller je dors profondément. Si nous n'étions pas mardi, je n'aurais pas à vivre ce qui va se passer maintenant.

La nuit que nous avons passés Nat et moi avait été hallucinante. Natacha était insatiable et voir nos deux corps s'épouser parfaitement lors de nos ébats avait quelque chose d'irréel. Qui aurait pu deviner ça en regardant son joli minois d'étudiante? Pas moi, même si en ce genre de choses je sais que je suis très naïf.
Quoi qu'il en soit, lorsque le réveil se manifesta à mon attention, je mis pas mal de temps à réagir. C'est vrai, ça faisait quoi? Une heure, deux maximum que nous étions tombés endormis après avoir laissé nos corps se livrer et assouvir leurs plus profonds désirs.

A l'aide d'un informulé j'éteignis cet engin de malheur et relevai ma tête pour observer Natacha qui dormait toujours profondément. Je ne veux surtout pas la réveiller.

Baillement, mains dans les cheveux, grattage de menton et de ma barbe naissante. Je suis à la bourre, mais ça ne m'empêche pas de prendre du temps pour le regarder. Elle est belle. Voilà comment je me retrouve sans mots pour la décrire.

Re-baillement. Etirement. Je file sous la douche et en ressort tout propre et bien sapé pour partir au boulot: complet noir, chemise crème, cravate bien nouée. L'odeur de ma potion d'après-rasage me précède.

Un bout de papier et un crayon lévitèrent jusqu'à moi pour que je lui laisse un mot:


" Je te laisse les clefs. Je ne sais pas si tu as cours aujourd'hui, moi oui. Profite, fais la grasse-mat, je penserai à toi entre deux dossiers.
Si tu veux qu'on se voit ce soir rendez-vous chez ton glacier d'hier soir à 18 heures. Sinon, laisse la clef au concierge en partant.
Je t'embrasse.
Ben"
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12704

MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mer 4 Juin 2008 - 19:56

Bonne nuit ?
"Excellente, merci !"

Danny se détourna en grommelant dans la barbe qu'il n'avait pas alors que Natacha faisait demi tour, son verre entre les mains et le sourire aux lèvres. Quand elle était arrivée sur place, Benjamin était déjà présent, en grande conversation avec le propriétaire des lieux. Surement Danny lui avait-il réitéré son invitation à venir jouer chez lui. A moins qu'il ne l'ait pas reconnu. La différence entre Benjamin et Monsieur Cavendish, le directeur de Département, était assez impressionnante. Bof, ça ne l'avait tout de même pas empêcher de prendre d'assaut ses lèvres. Envie qui la taraudait depuis le matin - ou plutôt le début d'après midi - quand elle s'était réveillée. Seule.

Ça devait être vers 14h ou quelque chose comme ça. Comateuse comme on le faisait rarement, il lui avait fallu plusieurs minutes pour reconnecter ses neurones. Puis sourires de contentement, soupirs de contentement. Son corps se rappelait à son bon souvenir. Ça aurait surement été encore mieux si elle avait trouvé Benjamin à côté d'elle. Mais ça ne devait pas être aussi simple pour lui de ne pas aller au Ministère que pour elle de sécher honteusement les cours. Elle trouverait une excuse. Elle était douée pour ça. Et puis, les ordres des hautes instances du Ministère - Profite, fais la grasse-mat - prévalaient sur tout non ?

Après avoir 'profiter' et 'fait la grasse-mat', elle avait directement pris possession de l'appartement de son frère. Elle se félicitait d'avoir un mont de linge propre dans les différents lieux où elle pouvait éventuellement dormir un jour ou l'autre : chez son père, chez son frère, chez les parents à Circé qui considéraient Natacha comme leur propre fille, à TASKS ou à Poudlard. Ça donnait de la marge.

Puis peu avant de 18h, elle était allée au rendez-vous, avec les fameuses clés. Il avait confiance en les lui laissant comme ça. Heureusement qu'elle n'était pas une folle furieuse ou apprentie cambrioleuse parce que dans ce cas, il serait un homme délesté d'une bonne partie de son mobilier.


"Je ne reste pas longtemps. Je dois aller voir mes monstres après. Si ça ne me gêne pas de rater une journée de cours, eux c'est différent."

Ils étaient installés dehors, sous un soleil de plomb qui tapait aussi fort sur les têtes que si il était midi et non pas 18h passé. Ça sentait mauvais pour tout le monde ça. A force de vivre les changements climatiques, on apprenait à discerner les éléments annonciateurs de tel ou tel dérèglement climatique.

"Vous vous y mettez quand à nous débarrasser de ça ?"

Regard vers le ciel désespérément clair en ce mois d'Avril. Une nouvelle tripotée d'étudiants moldus avaient pris d'assaut le café-glacier-salle de spectacle et regardaient en direction du ciel. Voix feutrées et anxieuses qui minaient le moral de tout le monde.

Et se retrouver ici n'aidait pas. Les règles n'étaient-elles pas une nuit de plaisir et au revoir ? Ce n'était pas la promesse d'une glace éventuelle contenue dans le mot qui l'avait fait se déplacer. Ni même les clés qu'elle aurait pu donner au concierge comme Benjamin l'avait précisé. Il y avait ... autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mar 17 Juin 2008 - 19:34

Longue journée. Les dossiers sont difficiles à gérer en ce moment. La pression sociale est énorme et nos moindre faits et gestes épiés par la presse. De quoi faire transpirer le plus flegmatique des directeurs de département... Heureusement que dans un coin de ma tête je gardais quelques souvenirs croustillants de la nuit passée.

Plus la fin de la journée approchait, plus j'appréhendais de revoir Natacha. Si les réactions de mon corps était en totale contradiction ave ce sentiment, je me demandais bien comment gérer ce rendez-vous. D'habitude, c'est "Merci pour la nuit, c'était sympa. Au plaisir..." Là, la revoir déjà là, et puis peut-être à la TASK, c'était du tout nouveau pour moi. Oui, j'allais forcément la revoir après. Bah, j'ai pas à rougir de ce qu'on a fait. Non mais...

- Monsieur, il est 18h 10. Vous ne deviez pas partir?

- Ah si. Merci Mariette.

Je le savais mais je reculai l'échéance. Allez quoi, ce n'est qu'une gamine... Tu ne disais pas ça hier soir... Et ça ne te ressemble pas de parler comme ça. Non, c'est sûr.

***

Voilà, le glacier est envue. La demoiselle aussi. Je fais quoi moi? L'hésitation ne me sied guère.

- Bonsoir. Alors, tu as bien profité de l'appart?

Il y avait beaucoup de monde à la terrasse. Décidément, ce bougre de commerçant devait profiter de sa situation. Glacier serait un métier d'avenir si Antarès n'était pas maîtrisé au plus tôt. Une idée de taxe à l'horizon?
Je tirai une chaise à côté d'elle et plongeai mon regard dans le sien... J'aime la couleur de ses yeux. Hier soir, je n'avais pas pu m'en rendre compte...
Si bien que je ne pus m'empêcher de déposer un petit baiser sur ses lèvres.

Et maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12704

MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   Mar 17 Juin 2008 - 22:37

Et maintenant ?
Excellente question. Mais ce manque immédiat de réponse ne l'empêchait pas d'y réfléchir.

Seul le temps pourrait lui prouver qu'elle avait eu tord ou raison de prendre cette décision subite. Parce que ce dont elle était sûre maintenant, c'était bien qu'elle avait plus qu'apprécié la nuit. La 'gamine' et l'adulte, de neuf ans son aîné. De quoi faire grincer les dents si ça venait à s'ébruiter. Mais l'attrait du danger, c'était bien ça : savoir que n'importe quand, on pouvait découvrir le 'petit' secret mais sans pouvoir s'empêcher de profiter de l'excitation que provoquait ce frôlement continu de la ligne de démarcation, qui séparait danger et sécurité.


"Pas plus que ce que me permettait mon statut de conquête d'une nuit."

Natacha accepta sans broncher le baiser, entrouvrant même instinctivement les lèvres. La pression métallique des clés sur sa paume la fit redescendre sur Terre. Les siennes, c'est vrai. Elle les fit tinter avant de les lui remettre entre ses mains. Les lui rendre ... guère pour longtemps, mais elle allait trop vite.

"Je te rends ça et je file."

Rien ne servait à rallonger le temps de ce rendez-vous, qui leur semblait, autant à lui qu'à elle, irréel. Son verre à peine entamée, elle se releva et salua de la main Danny, qui les épiait à travers l'une des fenêtres du bâtiment. Sourire en coin de l'étudiante. Il croyait voir un beau spectacle, mais rien. Il allait en avoir pour son argent. Deux pas en direction de Benjamin, distance vite parcourut. Elle allait encore se servir de lui, ça semblait devenir une habitude. Mais il apprécierait surement la façon. Après avoir vérifier que Danny les avait toujours dans sa ligne de mire, Natacha se pencha vers lui pour un vrai baiser cette fois. Plusieurs secondes - ou était-ce des minutes ? - plus tard ...

"Je crois que c'est ce qu'il attendait ..." Regard en direction de l'avenant propriétaire. "... et ce que je voulais aussi. On se reverra surement ... bientôt. Bonne soirée monsieur Cavendish."

Sourire mutin avant qu'elle ne se redresse et ne rejoigne TASKS (avec un -S à la fin Wink ) en transplanant. Bien mieux.


Deux semaines plus tard. Comme promis, ils se revirent une seconde fois, lors d'une soirée où Benjamin faisait encore profiter à un parterre de jeunes, de ses talents de musicien. Le vernis - que seule pouvait donner la vie en société - endossé comme une armure par les deux parties ne tint que ... quelques heures, avant de voler en éclat définitivement.
Comme quoi, on pouvait avoir les meilleures intentions du monde, ne pas vouloir risquer le pire, pour voir se réaliser tout le contraire de ce que l'on voulait ... Ce que l'on voulait ? Peut-être pas tant que ça ...

Advienne que pourra, comme dit le proverbe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * Showcase & other things *   

Revenir en haut Aller en bas
 
* Showcase & other things *
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ? all these little things ?
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Le Patronat Haitien aux Travailleurs “C’est à Prendre ou à Laisser”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Extérieurs du château :: Café Magic Campus-
Sauter vers: