ConnexionConnexion  PortailPortail  AccueilAccueil  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Chaudron Baveur]Savoir vivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12306

MessageSujet: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Dim 6 Avr 2008 - 14:59

- Je peux avoir un chocolat chaud Isis ?
- Oui

Elle lui offrit un grand sourire qui dissimulait mal son soulagement. Rhidow avait passé tout son temps à lui poser des questions auxquels elle ne savait pas répondre. Elle fut heureuse de pouvoir le gratifier d'un oui franc malgré que la question soit d'une facilité déconcertante.

Isis s’accrocha à la main de Rhidow de peur de le perdre dans la foule qui fonçait se mettre à l’abri. Cela faisait maintenant près d’une semaine qu’il n’avait pas arrêtée de pleuvoir. On ne comptait plus les alertes d’inondations, toutes les digues lâchaient les une après les autres et la mortalité s’accroissait de jour en jour. Les moldus avaient fait appel à d’autre pays pour leur venir en aide grâce à des apports de moyen technique, tandis que les sorciers faisaient la même chose de l'autre côté. Mais aucun s’entraidait réellement, la peur dans les deux camps prenait le pas sur la solidarité.

Rhidow venait de lever la tête en tirant vers le bas le bras d’Isis. Ils étaient arrivés au café. Il y avait foule, le temps y était pour quelque chose. Ils prient une table dans le fond de la salle prés d’une fenêtre, l’un face à l’autre. Un chocolat chaud, un café et deux parts de tarte à la citrouille. Rhidow venait d’enlever son manteau trempé et s’offusqua que la bas de sa robe de sorcier soit mouillé. « on t’avait dit qu’il valait mieux éviter de mettre ta robe de sorcier, il fallait écouter Leigh ». Il bouda, le petit homme détestait avoir tord, et surtout il n’aimait pas que Leigh ait raison parce qu’il avait un peu trop toujours raison à son goût. Il ronchonne deux minutes montre en main avant d’entamer avec un grand sourire une conversation sur comment Tiboor avait réussi, selon c’est dire, à embrasser une fille. Rhidow en était à la fois ébahis et offusqué. Il avait du mal à comprendre que d’autre pouvait faire cet acte là, il était sûr que s'était réservé uniquement aux Iccams. « Seul les Iccams et les Villacs sont autoriser, Tiboor il a pas le droit de faire ça ». Les affrontements entre la culture shalimancyanne et sorcière était très dure. Rhidow comprenait vite mais il y avait beaucoup de point qu’il le rendait perplexe. Et ni elle, ni Egon ne savait quoi lui répondre à ces moments là.


La commande arriva et Rhidow se délecta de ses gourmandises.


- Rhidow, pourquoi ne veux-tu pas rester à TASKS ?
- Je veux être avec toi.
- Moi aussi. Mais ce n’est pas une raison pour faire une comédie pareille. Leigh est très inquiet. Et puis tu es bien à La Maison, il y a plein d’enfant, je pensais que tu aimais vivre là-bas.
- …
- Rhidow, je sais qu’en ce moment tu es un infecte. Arianna en a parler avec Egon. Tu n’es gentil que quand lui ou moi sommes là, autrement tu es invivable. D’ailleurs, Siriana ne t’avait rien fait, pourquoi as-tu été si odieux avec elle.
- Je me suis excusé !!
- Egon t’y a obligé.
- Mais je l’ai fait.
- Rhidow…
- Je veux plus vivre là-bas.
- Pourquoi ?

- J’ai besoin de comprendre. Je suis inquiète.
- Je ne veux pas qu’il me mette dans une famille, je veux pas qu’on m’envoie loin de toi et Egon. Qu’ils me jettent loin de vous dans ce que vous appelez une famille. Je veux pas.
- Je t’aime petit bonhomme. On ne t’enverra jamais loin de nous, on ne t'abandonnera jamais. L'adoption d'Octobre et d'Ethan te tracasse toujours ? Je t'assure, ils vont être bien dans leur nouveau foyer. C'est une bonne chose qu'il retrouve une famille.
- Je ne sais pas ce que c’est d’avoir une famille. C’est nul de toute façon. Tu as une famille toi ?

Pas le temps d’essayer de trouver une réponse satisfaisante qu’une personne s’assit à leur table en prenant ses aises. Aucun savoir-vivre de nos jours... La baguette d’Isis pointa déjà sous le nez de l’intrus pendant que Rhidow le dévisageait, curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7367

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Lun 7 Avr 2008 - 13:46

Oulà, je ne m’attendais pas à être accueilli avec autant d’hostilité, dis-je à la jeune fille en retirant ma capuche trempée.

Je salue le môme à côté duquel je me suis assis. C’est le petit Rhidow, il était là le jour où j’ai apporté mes vieilles affaires à TASKS. L’enfant avait été enjoué et à la fin de la journée, nous avions improvisé une petite comédie musicale avec les déguisements. Il dansait plutôt bien et avait apprécié plus que d’autres enfants plus timides, de devenir le centre l’attention le temps du show. Je lui avais appris des pas de ma dernière choré, je me demandais s’il serait capable de s’en souvenir.

Je le saluais en premier, lui tendant la main, car le bonhomme m’avait pas semblé apprécier qu’on le prenne pour un gosse.


Yo, man! Ca roule? Tu crois qu’elle va me tuer, dis-je avec complicité à Rhidow en désignant la baguette d’Isis.

Puis, je me tourne vers elle en souriant.


Ca ferait pas cent ans qu’on s’est pas vu? Je m’exclame joyeusement. Toutes les tables sont bondées... si t’attends quelqu’un ou si je dérange, je bouge. Je venais saluer Rhidow. J'ai un rendez-vous ici dans une petite heure, la flotte m'a fait venir un peu plus tôt...




21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12306

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Lun 7 Avr 2008 - 16:09

- Yo Man !

Rhidow pris la main avec un grand sourire rempli de fierté. Il rayonnait de voir Le chanteur O'Malley venir le voir lui seul. Ses yeux étaient remplis de petit étoile et un grand O former sa bouche. Impressionné de revoir la star qui lui avait appris à danser. En même temps, Rhidow respirer la bienséance et le respect. Il avait été très attentif à la poignée de main, il avait compris ce que signifiait ce salue au fil de ses expériences. Avec beaucoup d'humilité il fit comprendre à Isis qu'il était extrêmement heureux d'être considéré comme un homme et pas un enfant.

Isis elle écroula de rire. Elle avait beau savoir que Rhidow avait plus de cents ans, elle avait du mal à le voir différemment d'un enfant quand il était aussi enchanté.


- Désolée pour l'accueil Elliot. Tu peux rester avec plaisir. C'est que je suis assez méfiante en ce moment. Ca fait un bout de temps qu'on s'est pas vu... ca doit bien remonter au dernier cours d'arithmancie.
- Tu le connais ? Wow. Tu ne me l'as jamais dis.
- C'est un reproche ?
- Oui !! Tu aurais dû me le dire.


Eclat de rire. Rhidow ne pense pas même pas à bouder, trop heureux de voir son modèle à côté de lui. Il lui assène un tas de question qui vont de "Tu connais Isis depuis quand ?" à "c'est vrai que tu es plus avec Maeve ?" (oui Rhidow lis les Pléiades Peoples O'Malley) à

- C'est quand que tu reviens à TASKS ? Tu pourrais nous apprendre une nouvelle danse ? S'il te plais.
- Si tu dis oui, Elliot je te conseille de le prévoir vite. Monsieur Rhidow à décider de plus vivre à TASKS
- Même pas vrai d’abord.

Dédaignant sa mère sentimentale il se penche vers Elliot et lui murmura tout bas un secret qu’Isis n’entendit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7367

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Lun 7 Avr 2008 - 16:49

Je me fais assaillir de questions et Rhidow est bien plus intransigeant que les habituels journalistes.
Je réponds comme je peux entre deux gorgées du jus d’œillet frais que je me suis pris - j’ai arrêté l’alcool - que je connais Isis depuis l’école. Je lui raconte qu’un jour les filles ont fait un calendrier de filles pour répondre au calendrier des garçons, mais que, évidemment, celui des mecs était mieux. On rit en se moquant bêtement, surtout que je ne suis même pas sûr que ça soit vrai. Ensuite, je lui explique que c’était une époque très sympa bien que le temps était aussi pourri qu’aujourd’hui, mais je dis pas "pourri", devant l’enfant, j’essaye de corriger mon vocabulaire de paysan irlandais qui ne me quitte que rarement.


Un cours d'arithmancie? Non, c'est vrai! Je me souvenais plus. Mais je remets sur table le dernier cours de botanique avec Des Lys et Merwick, dans la forêt.


Youuu!! sur Maeve, je lui fais d’abord le coup du regard: "de quoi tu causes? Je vois pas ce que tu veux dire". Il n’est pas dupe, alors je me penche à son oreille pour lui dire que Maeve a d’autres guitares à gratter, qu’on a beaucoup de travail et que la vie n’est pas facile. La réponse ne le satisfait pas plus alors, je roule des yeux et je lui fais "ok, ok, elle m’a largué. Mais j’ai une autre amoureuse. Elle est plutôt cool, un peu folle. On va faire un film tous les deux." Et je propose que s’il veut, il peut venir sur le tournage un jour ou deux... enfin, si Isis est d’accord. Demain, ça sera le dixième jour de tournage.


A Isis, on fait tous les deux un regard de chiens battus. Visiblement, le petit a plus d’expérience que moi, il est plus convainquant. En gros, nos quatre yeux implorent: "s’il te plaît, hein, que c’est vrai que Rhidow peut venir voir le tournage? Please..."

Y’a une pure scène de cascade, j’ai hyper peur, confis-je à Rhidow, j’ai jamais fait ça avant, si t’es là, c’est certain que je serai plus rassuré.

Là, si Isis elle craque pas, je sais pas ce que je dois inventer.
Mais Rhidow est déjà sur la question suivante. Maintenant, je me fais inviter à TASKS. J’apprends qu’il va bientôt quitter le refuge. Je lève les yeux intrigués vers sa... sa quoi?


♠ Qu’est-ce qu’elle est au fait pour lui? ♠

Je demanderai après.

Pourquoi, ça tu ne vas plus habiter là-bas?

Pendant un instant, je me dis qu’il a été adopté comme c’est le but de cette association.
Je me demande comment il vit le truc, ça doit faire bizarre d’entrer dans une nouvelle famille. Déjà, ça doit faire bizarre d’avoir une famille solide et complète de nos jours. Rien que la mienne, c’est plus trop un modèle. Avant si, peut-être, depuis que je suis sur scène, c’est devenu un enfer d'avoir des relations familiales ou personnelles solides. Pourtant, c'est important.

Qu’est-ce qu’est "même pas vrai d’abord"? Tu restes à TASKS ou tu vas... heu, quelque part?...où?




21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12306

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Mar 8 Avr 2008 - 13:47

- Je vais vivre avec Isis.

Elle s'étouffa en avalant son café de travers. C'est à peine si elle recracha sa gorgée sur la tête de Rhidow. Le temps de reprendre son souffle que Rhidow changer de sujet de conversation et harcèle Elliot. Le tournage repris sa place naturellement. SI Rhidow ne savait pas mentir, il savait très bien faire évoluer une conversation à son avantage.

- Mais pour le tournage, Isis elle pourra m'accompagner ? Elle a dit oui mais je suis sur qu'avec les conditions qu'elle va formuler, on ne va jamais pouvoir être tranquille. Si elle vient, il n'y aura pas besoin de la nounou qu'elle t'a déjà fait promettre. J'aime pas les nounous, c'est embêtant. On ne peut rien faire avec. Et puis, ca donne toujours des ordres et ca a toujours tord. J'aime pas qu'on m'oblige à faire quelque chose. Mais je suis sage, très sage. Je ne ferais pas de bêtise... Isis tu serais d'accord pour m'accompagner, dis ?

Isis le dévisage. Un raclement de la gorge fait tourner Rhidow, il la regarde baisse les yeux, rougi et deux secondes après prend le même comportement qu'Egon. Il se mure dans le silence essaye de ne rien faire transparaître sur son visage et tente d'affronter le regard réprobateur d'Isis sous un air neutre. Il sent qu'il vient de faire quelque chose de mal mais il ne sait pas quoi. Il tente un

- Isis, t'as changé d'avis pour le tournage ? Je sens que tu va me gronder.

- Non, pas changer d'avis sur le tournage. J'ai dit oui et ne reviendrais pas sur ma décision. Mais on va devoir avoir une conversation de mère à fils, monsieur, à propos de ton nouveau lieu de résidence.

- Fils ?! Mère !? Elliot c'est quoi ça ???? Isis je ne comprends pas. Je ne veux plus vire à TASKS je veux vivre avec toi, depuis toujours. Mais... je... tu ne veux pas de moi, c’est ça ? C’est pour ça que tu me laisse là-bas. Tu veux m’abandonner comme les autres, tu veux me laisser tout seul. Tu veux m’envoyer vers des gens méchants. T’es méchante. Je te déteste. Je te hais Iccam Rosà.

Le petit shalimancyan colérique descendit sous la table et commença à courir hors du café. Isis réagit au plus vite mais la foule était dense, si Rhidow se glisser entre les jambes Isis se butait au corps La porte s’ouvrit le petit garçon était sortit sous la pluie bien avant qu’elle-même réussisse à arriver sur le perron. Elle hurle son nom, essaye de le rechercher. S’affole et panique. Elle essaye de le repérer magiquement mais rien n’y fait. L’accio Rhidow est un désastre, pour les autres sorts le résultat est tout aussi lamentable.
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7367

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Mar 15 Avr 2008 - 16:17

Le petit sort côté moldu, sous la pluie qui abat ses calos de flotte dans un déluge de vent et de râles ombrageux. Isis se lève, je la suis, on court à travers la foule des gens qui vont se réfugier sous des porches et dans des magasins. Pas moyen de le coincer.

Je vais par là, dis-je à Isis qui essaye des accio désespérés. Continue de voir si tu le trouves de ce côté.

J’ai remis ma capuche et je regarde partout, je bouscule les gens qui donnent des coups d’épaules sans s’excuser, alors je m’excuse pas non plus.

Finalement, dans une ruelle plutôt glauque, j’entends une poubelle qui renifle. De mémoire, vite fait, comme ça, je me dis que poubelles ça pleurniche pas...
Je m’avance plus tranquillement, assis dans la crasse derrière le monstre de fer où claque les gouttes de pluie, je trouve le môme recroquevillé sur lui-même. La pluie et les larmes se mélangent sur son visage. Cette vision, c’est moi quand j’ai bu, quand je suis atroce, quand je suis juste une épave désespérée par la vie et que je trouve que le caniveau est la place qui m’est promise.
Je sors ma baguette et je lui fais un parapluie. Il ne s’étonne même pas de me voir au-dessus de lui.
Il lève pas les yeux, il garde sa tête enfouie dans ses bras croisés sur son pantalon mouillé. Sa robe de sorcier n’est pas mieux.


Moi j’y comprends rien, me dit-il tout bas, plus pour lui-même que pour moi qui pour le coup n’y comprends rien non plus. On me met là, on me là et là et là et on m’écoute pas ce que je veux vraiment.

Ok... les questions existentielles d’un môme de cinq ans ne se traitent pas comme celles d’un poivrot de 19. Je m’agenouille face à lui. Le parapluie nous protège tous les deux. J’écoute... j’ai comme l’impression que Rhidow est plus ballotté qu’écouté. Il en souffre.

Ce que je veux, c’est pas compliqué... je voudrais être avec elle et avec Egon, mais toujours, tu vois? Pas juste de temps en temps. Je veux pas être un fils... je sais même pas qu’est-ce que c’est que ça! Je veux être un quelqu’un qu’est avec eux, c’est tout... elle veut pas de moi, elle hésite, elle fait tout à la moitié des choses... les grands, ils ont des langages trop compliqués, ils parlent que la moitié de ce qu’ils pensent, ça m’énerve, hein!

Je ne sais pas exactement quelle est la situation familiale d’Isis ni la relation qu’elle entretient avec Egon, ni même ce que représente la jeune femme dans l’univers du petit mais dans ce que j’ai entendu, il y avait les mots "mère fils." Isis a dit une discussion "mère fils"... mais Rhidow, aussi étrange que cela puisse paraître, ne comprend pas le concept. Ca me met vaguement le doute sur la réalité de la situation mais j’essaye de lui formuler une réponse comme je peux.

Un fils, c’est un quelqu’un dont une mère et un père s’occupent le temps que ce quelqu’un devienne un homme, grandisse et soit suffisamment fort pour vivre et faire ses propres choix... puis, quand le fils est devenu grand, c’est à son tour de s’occuper de ses parents qui ont vieilli et de les rendre fier. Un fils est attaché à ses parents comme ses parents le sont à lui. Grâce à cette attache, cet amour, ils restent unis...

Il me regarde, écoute attentivement pour en savoir plus mais son expression dubitative me fait dire qu'il me jauge. Il attend de décider pour voir s'il me croit ou si je lui raconte des bobards.


Je crois qu’Isis te considère comme son fils mais tu dois lui laisser le temps de se faire à l’idée, tu dois être patient comme elle l’est avec toi car tout se fait petit à petit. Quand tu t’enfuis comme tu l’as fait, ça cause de la peine à Isis, elle s’inquiète et ça la rend malheureuse. Tu ne lui facilites pas la tâche car elle va croire qu’elle a fait une bêtise et qu’elle s’occupe mal de toi... alors que je suis sûr que tu penses le contraire et que c’est la raison pour laquelle tu veux rester avec elle et Egon. Tu te sens bien avec eux, tu es attachés à eux, tu trouves qu’ils s’occupent bien de toi, tu veux grandir avec eux... pour ça, il faut faire confiance et être patient. Pour tout, il faut être patient sinon les choses se construisent mal et ne sont pas solides à la base, tu comprends?

Il opine du chef mais je ne suis pas certain qu’il a tout compris. Cependant, il se lève en prenant appui sur mon genou et il tend les bras vers moi. Je l’attrape et hop, sur le dos.

On y reva, dit-il, je veux pas qu’elle s’inquiète et je veux essayer d’être patient pour être son fils.

On retrouve Isis un peu plus loin, je suis pas à deux pas d’elle que déjà Rhidow saute de mon dos et va dans les bras de mon ancienne camarade d’école.
Je poserai pas de questions, en fait. Tout ça, ça me concerne pas.




21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12306

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Mar 15 Avr 2008 - 20:25

- Tu m'étouffes Isis
- Oups désolée

Mais son étreinte ne se relâcha pas tout suite. Elle gardait Rhidow contre elle, le serrant à lui briser les os. Il du se plaindre encore une fois avant qu'Isis ne le lâche complètement. Rhidow passe sa main sur ses joues et sèche les larmes mélanger à la pluie de son Iccam. Dire que deux secondes plus tôt elle s'apprêtait à prévenir le bureau des auror pour rechercher le petit Shalimancyan. Excessif. Peut être. Mais après avoir alerté la moitié de l’Angleterre et en particulier Egon et les Dyodes, ca semblait une suite naturelle.

- Je ne voulais pas te faire pleurer, je m'excuse... et je vais être patient pour être ton fils... et... je t'aime

Eberluée, Isis ne put répondre. Elle se releva et récupéra Rhidow dans ses bras. Elle du le remettre par terre, son bras ne supportait pas le point su petit homme. Elle s’était mise à saigner et Rhidow s’en inquiéta. Elle lui expliqua qu’en le cherchant elle avait été bousculée par un vieux sorcier peu aimable et elle s’était pris le bras dans une vitre et se coupa. Mais que ca allait. Rhidow faisait mine basse. Il s’inquiète de pas un être un bon fils autant qu’Isis se considérer comme une mauvaise mère.

Rhidow tira tout le monde sous un proche et se plaignit du froid. On rentre pas de souci. Rhidow s’engouffre dans la chaleur du café et retourne très vite à la table occupée par deux amis de Joséphine. Isis le remarque pas, trop occupé à essayer de remercier Elliot sans que toutes les groupies qui venait de se donner rendez-vous au chaudron baveur ne les écoute. Pas facile.


- Je ne sais pas ce que vous vous êtes dit, mais merci Elliot de l'avoir retrouver. Et calmer. Heureusement que tu étais là.

Les deux amies de Pirate gloussèrent tout en pouponnant Rhidow pour attendrir le chanteur à premier vu. Malheureusement pour elle, Rhidow n’aime pas ça et le fait bien savoir. Les filles vexées arrêtent et fusille le petit du regard. Elles repartent. Tant mieux, Isis ne les supporte pas.

- On va allez à la maison se changer. Elliot, tu peux venir, c'est le moins que je puisse faire. Et ne dis pas non, tu es dans un état épouvantable.

En se penchant,

- et puis t’aider à échapper à une bande de groupies et le moins que je puisse faire.

Rhidow le supplie des yeux. Et l’oblige à venir quand Isis transplane vers chez elle. Elle ne dit rien et Rhidow fait son innocent. Un grand immeuble moldus, ascenseur, la porte. Rhidow ouvre heureux comme tout.

Elfy arrive en courant dans la salle à manger. Elfe de maison qui nous rouspète d'être mouiller. Par magie elle sèche les vêtements de tout le monde. Mais voilà, Rhidow lui veut se changer. Il est un brin très coquet. Il grimpe au premier étage et va faire la razzia dans l'armoire d'ISis, tiroir du bas, coin réserver à Rhidow.


- Tu veux quelque chose à boire, Elliot. J'ai du... bouse. Je suis désolée, je t'embraque et j'ai complètement oublier que tu avais un rendez-vous... enfin, je crois. C’était à quelle heure déjà ?


Dernière édition par Isis Kitlee le Mer 16 Avr 2008 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7367

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Mar 15 Avr 2008 - 23:17

Dans trente minutes. Je transplanerai pour le retour, y’a pas de problème, dis-je à Isis sans savoir où me poser. Je vais jamais chez les autres car en général ça fait des vagues. Pourtant, j’aime bien découvrir de nouveaux intérieurs.

L’elfe de maison m’a l’air super dévouée. J’en ai jamais eu, ma mère aimait trop s’occuper des tâches ménagères et inventer ses sortilèges pour le récurage de chaudrons et autres anticalcaires. Quant à ma grand-mère Grace, elle a été élevée à la dure sur son bateau... je crois pas qu’elle sait que les elfes ça existe. Pourtant avec son âge dont chaque pétale s’envole années après années, je voudrais bien qu’elle accepte un peu d’aide.

J’avance dans le loft comme si je marchais sur des flammes. Je sais, c’est bête mais je suis impressionné parce que, vraiment, je vais jamais chez les autres. J’ai même pas de maison à moi. Un hôtel, tu parles d’un home sweet home.
Je fais rien chez moi, j’ai jamais jeté un enchantement pour ranger. La vaisselle, je connais pas. Je vis dans un monde où tout se fait tout seul... les gens de l’hôtel ou des elfes très discrets. Mais pour de vrai, ça me manque de ranger ma grosse malle à la fin de chaque année et d’y retrouver les bêtises de Poudlard.

On va peut-être vite en besogne mais Jay veut me faire bouger de l’hôtel de la Licorne. Elle dit que je dois vivre dans une vraie maison avec mes meubles et mes choix décoratifs qui seront surtout les siens, à mon avis. Je vais aussi lui laisser choisir la maison car franchement, j’ai foutrement aucune idée de ce qui est bien ou pas. Après avoir suivi le conseil de Dellamico, elle a réalisé qu’on pourrait jamais vivre tranquille dans Londres. On a opté pour Hollywich.


On dirait que le petit sait pas ce qu’est une famille. Il se pose des questions, il attend peut-être des réponses... dis-je l’air de rien sans que ça semble être une question. Pourtant ma remarque sous-entend clairement que c’est chelou. Je me demande d’où il vient et pourquoi il balise comme ça qu’on l’abandonne? Ses parents sont-ils morts, emporté par Antarès?

Je ne pose pas les questions clairement car j’ai la forte impression qu’on me répondra pas la vérité. Pour éviter la lourdeur et rester quand même un peu discret, j’ajoute dans la foulée que pour la boisson un truc chaud, n’importe, ça m’irait bien. Puis, je demande:


Tu vis ici avec Egon, c’est ça?


Ouais, je trouve ça un peu grand pour une seule personne. Ou même une personne et demie.




21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12306

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Mer 16 Avr 2008 - 14:34

- Je ne vis pas avec Egon. Il a son propre studio.

On entend un grand boum et une petit vois fluette qui explique à l'elfe de maison qui a rappliquer illico que c'est pas de sa faute, c'est celle de chats. Chats qui sont dans le salon en train d'épier Elliot sous toutes les coutures. Mais à premier vu Elfy à cru à son mensonge.

- Je vis avec Mallhouwen Piterski, ma tutrice. C'est son appart. Y a aussi Joséphine qui habite ici le week-end. C'est la copine d'Adel Icscarioth, le mec qui avait repeint les tribunes de quidditch en rose, si tu t'en rappelle. Enfin, c'est mon chez moi sans vraiment être mon chez moi. Ma vie est passablement compliquée.

Isis boit son jus de groseille et grignote un petit biscuit à la tulipe. Elle sent qu'Elliot n'est pas vraiment à son aise. Elle trouve ça charmant et aurait adoré que le nouveau mec de Mallhou en fasse autant. Il semble hésiter à prendre une tasse. Tu m’étonnes Elfy ne lui a pas faciliter la tache, devant lui se trouvait une bonne dizaine de tasse composée de café, cappuccino, viennois, chocolat chaud, et une variété de tisane et de thé. Isis l’incita à prendre ce qu’il voulait.

- Rhidow n'a jamais eu de famille. Il a vécu dans un clan composé d'enfant. Et les seuls adultes étaient... des enfants en quelques sortes. Ca aussi c’est compliqué.

Isis leva le nez vers le premier étage. On entend des bruits peu rassurant mais ça se calmait.

- Le clan où il était est très loin de notre civilisation actuelle, mais Rhidow s'adapte. Très bien même. Mais il y a quelques points qui restent obscures... Je ne sais pas répondre à ses questions. C’est affreux je suis incapable de lui répondre. Il… en ce moment il est perturbé car deux des enfants de TASKS on été adopté. Il ne comprend pas pourquoi ? Il pensait que l’association était comme son clan, il a du mal à accepter ce changement. Il le vit très mal et quoi qu’on dise, il nous croit pas.

Rhidow venait de sauter de la dernière marche pour se faire entendre. Fier comme un hippogriffe il montre son nouveau… amas de fringue qu’il porte. Il nous fait grâce d’un défilé pour être sur qu’on ne loupe pas le moindre détail de sa tenue. Un bermuda bleu marin et un tee-shirt vert d’eau qui jurait avec une mini veste rouge et une ceinture mauve sans oublier la magnifique broche en tête de mort qui ricanait que Natacha lui avait offert.

Pas le temps de lui dire que ca tenu laisse à désirer qu’il s’assoie à côté d’Elliot, il tenait la Pléiade de Joséphine. Mais il la pose sur la table basse. Il prend le chocolat chaud et commente qu’Isis elle aime pas le chocolat elle doit pas être normale hein Elliot.


- Elliot il m’a expliqué ce que c’était un fils. Je pense qu’il m’a dit la vérité. Quand Egon il m’avait expliqué, j’avais pas trop bien compris. Mais toi, Iccam Rosà, tu ne me réponds jamais. Tu dis toujours la moitié des choses.

- Un reproche ?
- Je sais pas. C’est quoi un reproche ?
- C’est quant tu dis à quelqu’un que tu désapprouve ce qu’il a fait ou dit.
- Alors oui, c’est un reproche.
- Hum
- Elliot il dit que c’est parce que tu as peur…

Regard vers Elliot pour chercher son appui.


Dernière édition par Isis Kitlee le Jeu 28 Aoû 2008 - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7367

MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   Lun 21 Avr 2008 - 23:12

Je sais très bien qui est Adel, dis-je à Isis en remerciant d’un mouvement de la tête, l’elfe qui m’apporte une tasse de cappuccino, il me fait mes retouches pour mon tatouage. Par contre, j’vois pas trop qui est Joséphine.

Puis Isis me raconte que Rhidow n’a pas grandi comme les autres enfants. Il a été coupé du monde des adultes et des préceptes habituels des sorciers. Je savais même pas qu’une telle chose était envisageable mais je comprends qu’il a été élevé de façon primitive.

Des coutumes et des concepts que je considère quasi innés lui son impénétrables.
C’est peut-être pour ça qu’il est sceptique sur la vie. Ca doit pas être facile de découvrir la complexité de notre monde et des relations qu’entretiennent les gens les uns avec les autres. Même moi, je m’y perds.
Je crois que c’est une construction de l’esprit qui vient avec le temps et la pratique. Plus tu vis, plus tu sais comment t’as envie de vivre, quelles sont les règles que tu acceptes et celles que tu rejettes, tu fabriques tes propres croyances et le reste c’est poubelle.
Le petit serait pas le premier à rejeter le modèle habituel de la famille. Comme ça, de nos jours, c’est tout et n’importe quoi. Selon moi, la seule valeur qui compte, c’est ce que je lui ai dit: c’est l’attachement qu’on éprouve pour son noyau. Le reste c’est de la tambouille pour damnés métaphysiques.

Rhidow nous rejoint avec un style anti-style. Au moins, on dira qu’il a ses propres goûts.

Toi, t’as un look qui ferait pâlir ma cops, je lui dis en lui faisant une place à côté de moi. Il comprend pas la remarque mais il a trouvé que c'était plutôt une chose marrante de faire pâlir ma copine.

Il prend son chocolat chaud et m’explique comment Isis n’est pas une personne normale à cause de son dégoût du chocolat. J’agrée silencieusement en souriant bien que j’aime pas ça non plus.

Il explique solennellement à Isis qu’il accepte d’être son fils maintenant qu’il sait que c’est pas une sorte de bête, de meuble ou de je ne sais quoi de terrifiant... enfin, il le dit par omission comme il l’a dit tout à l’heure. Il fait surtout le reproche qu’on lui explique que la moitié des choses.
"C’est bien petit," je me dis dans ma tête. Je me sens pareil que lui avec mon gros bâtard d’agent et les autres... on décide tout à ma place sans jamais trop me demander ce que j’en pense. Je dois me contenter de jouer à Elliot O’Malley, de chanter, de danser, de dire ce que la presse a envie d’entendre, de confirmer, d’infirmer ou de laisser des rumeurs en suspend. Mon film, c’est le premier truc que je décide de a à z, pour moi, comme je veux. Je suis, j’existe, je décide... donc, je suis, j’existe.
Je regarde d’ailleurs le GMC du petit avec appréhension, j’espère qu’il va pas remettre ça avec les questions, des fois je sais plus quoi répondre.

Pour l’instant, on n’en est pas là. Le môme me balance, il dit que j’ai dit qu’Isis avait peur. Ouais, je le pense mais quoi? Qu’est-ce que je peux en dire? C’est tellement normal d’avoir peur. Puis un gosse c’est pas rien... faut faire la place dans sa vie, changer ses habitudes... c’est une grosse responsabilité!

Lui dire sans l’inquiéter? Essayons.


Tu sais, Rhidow, la peur c’est quelque chose de normal. Ca laisse le temps de penser avant de faire des choses sur des coups de tête. Ensuite, on dépasse sa peur et on fait des choix. Même si la peur est toujours présente quelque part en nous, elle nous a forcé à prendre conscience de certaines choses importantes... faut juste qu’elles nous paralysent pas, qu’on se prenne en main sinon, c’est sûr, elle fait autant souffrir les autres que nous-mêmes... les hésitations, tu vois? C’est galère, hein? Et y’a rien de pire que de faire attendre ceux qu’on aime à cause de sa lâcheté. Alors y’a une grosse différence entre avoir peur et être lâche. Enfin, je trouve.

Je suis même plus certain que ma dernière phrase concerne le petit. Lui aussi le sent, il sait que c’est pour Isis. Il la regarde impassible, puis soudain, il lui sourit. C’est un sourire qui montre qu’il a très bien compris et qu’il accepte.
Il accepte sans doute autant de choses insalubres que la peur d’Isis qu’il ne comprend pas complètement, l’hésitation des autres avant de faire des choix, il accepte d’être patient... en tout cas pour l’instant. Il accepte aussi de ne pas tout comprendre même si, franchement, ça l’agace. Mais il accepte, car il veut être un bon fils. C’est cool d’être fils et d’avoir des parents. Espérons qu’Ethan et Octobre aient des parents aussi sympas qu’Egon et Isis. C’est ce qu’il pense pendant qu’il la regarde...

Silence tendresse, léger et long. Rhidow change de place (sans abandonner son grimoire), il enfonce sa tête contre la poitrine de la jeune fille et reste sans rien dire avec elle, tête posée... pensif.
Pendant un moment, je sens que je suis de trop. Je souris, je me fais tout petit, je sirote du cappuccino, je dis rien... je me demande juste quel père je serai. Je les laisse "en famille".




21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Chaudron Baveur]Savoir vivre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Chaudron Baveur]Savoir vivre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chaudron Baveur (Auberge)
» Etiquette et savoir vivre
» Petite pause au Chaudron Baveur.
» [Savoir Vivre] Les bonnes manières à table
» Il n'est pas roi mais il a du savoir vivre [Héra]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: