PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Correspondance intra-murale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12553

MessageSujet: Correspondance intra-murale   Sam 2 Fév 2008 - 21:18

22 janvier 2010


Un grand hiboux roux arriva à la porte de la fenêtre de l’appartement moldus de York.
Une femme dans la fleur de l’âge, au teint pâle des gens fatigués, ouvrit la fenêtre, récupéra la lettre accrocher à la patte de l’oiseau et lui donna quelques friandises avant que le volatile reparte.



Elle s’assit et ouvrit la lettre étonnée après avoir lu l’adresse de l’expéditeur.



Sur un parchemin en provenance de Clover Spring, Isis a écrit:
Madame Mateo,


Je vous écris cette lettre pour prendre de vos nouvelles. J’espère que vous allez mieux. Ma tutrice, Mallhouwen Piterski est médicomage, médecin sorcier. Malgré que dorénavant Sainte-Mangouste soit interdit au moldus, elle sera disponible pour vous aider si besoin est.


Je voulais aussi prendre des nouvelles de Jonathan. Malgré qu’on ne soit plus en couple, je m’inquiète pour lui. Il est toujours très important pour moi. Il m’évite et ne répond pas à mes lettres. J’aurais préfèré avoir des nouvelles de lui, de vive voix. Mais je crois qu’il ne veut plus me voir, jamais.


Je voulais également vous remercier de m’avoir accueillie dans votre famille quand la mienne fut disparue.


Isis Kitlee


La mère touchée entama une réponse. Une réponse qui ne fut pas destinée à Isis mais à son fils.


sur un parchemin en provenance de York, Madame Mateo a écrit:
Jonathan,


Mon chéri, je sais que tu n’as pas fait le deuil de ta rupture avec Isis. Je me rend compte à quel point tu étais amoureux d’elle. Elle m'a écrit pour me dire que tu l'évitais et que ça la peinait énormément. Je crois que tu devrais lui reparler pour arranger les choses. Peut-être pourriez-vous rester amis?

Prend soin de toi, mon grand.
Ta mère qui t'aime


P.S.: Borée à rendu l'âme ce matin.

Le lendemain, elle se dirigea vers un quartier qu'elle savait habité de nombreux sorciers, et quand elle crut en reconnaître un, elle lui demanda d'envoyer sa lettre à son fils pour elle, qui n'avait pas de hibou et ne pouvait pas aller "de l'autre côté".


Dernière édition par Isis Kitlee le Jeu 28 Fév 2008 - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Mar 5 Fév 2008 - 6:27

Jonathan avait reçu la lettre de sa mère, non sans surprise, et lui avait répondu sans attendre.

sur un parchemin en provenance de Clover Spring, Jon a écrit:
Bonjour Maman!
Je suis content que tu me donnes des nouvelles et des conseils. Je ne croyais pas qu'Isis voulait sincèrement me reparler... Je vais aller lui parler.
Je passerai à l'appartement demain, et on ira enterrer Borée ensemble dans la forêt.

Je t'aime aussi, attention à toi.
Et merci pour tout, Jonathan

Le reste de la scène familiale, bien que fort intéressant, n'a pas lieu d'être en ce sujet et sera donc mis en plan.

Durant les jours suivants, Jon tenta de parler à Isis, mais celà se révéla plus ardu qu'il ne l'avait d'abord cru, après avoir passé tant de moments ensemble, c'était comme si il ne savait pas quoi lui dire. Le jeudi suivant, il décida que si il ne savait pas quoi dire, il était aussi bien d'écrire.


24 janvier 2008

Voilà presque deux heures que Jon avait les yeux rivés sur ce fichu parchemin, sa plume à la main. Mais les idées, les sujets à entamer ne lui venaient pas. Il ne voulait faire aucune référence à l'époque pré-rupture. Il finit par gratter, à tâtons, très peu sûr d'avoir trouvé de bons mots :

Parchemin pour Isis que Jon a écrit:
Isis,
Je souhaite sincèrement que tu ailles bien.
Je ne sais pas si tu es au courant, mais Borée repose désormais dans un bois derrière Acomb Wood Drive.
Tu t'en fiches. Ce n'est aucunement pertinent. Je ne sais même pas pourquoi je t'écris celà. Ou plutôt si, je le sais. C'est parce que je ne sais pas quoi t'écrire. Non pas que je ne veuille pas t'écrire, ma mère m'a dit que tu t'ennuies de moi et je t'avoue que je pense aussi à toi, parfois.
Je n'ai pas eu le courage, par contre, d'aller te parler de vive voix. Excuses-m'en.
Jonathan

Qu'il pensait parfois à elle n'était pas un euphémisme, mais un pieu mensonge, tout simplement!

Au lieu d'aller glisser la lettre sous la porte de la nouvelle chambre de l'étudiante qui posséda, durant une ère révolue, son coeur, il alla à la volière et l'attacha à la patte d'un grand duc. Ridicule? Ce fut effectivement ce que le volatil lui fit comprendre du regard en entendant l'adresse. Mais ça n'allait pas tuer Jon. Et il ne risquait pas de se retrouver face à Isis qui ouvre la porte au moment où le parchemin se glisse sous cette dernière, un Jon accroupit, et rouge, à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12553

MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Sam 9 Fév 2008 - 23:26

25 janvier


Isis essaya d'attacher à un Daïmon très chahuteur un parchemin. Elle avait réussi à fixer enfin de nœud après quelques miaulements désagréables et des coups de patte.

- Daïmon !! Tu peux me rendre ce service.

Isis regarda le matou essayait d'enlever sa lettre. Il s'arrêta au bout d'un moment et fusilla du regard sa maîtresse. Isis avait l'impression que son propre chat voulait lui dire d'aller le voir... mais lui ne le veut pas.

- S’il te plait.

Le chat miaula de désaccord mais alla porter la missive à deux portes de là.



sur un parchemin, Isis a écrit:
Jonathan,

Je comprends que pour toi, c'est dur. Je. Tu. Tu me manques, je ne te le cache pas. J'aurai J'aimerai que tu reste dans ma vie. Tu es important à mes yeux.


Je
Tu sais que mon passé est trouble. J'ai résolu quelques énigmes



Je suis désolée pour Borée.


Isis


* * *



Isis s'était allongé sur son lit. Elle repensa à l'arrivée du mot de Jonathan.
Isis était en compagnie de ses amies de Clover, Joséphine en plus. Joséphine squattait souvent la chambre et il n'était pas rare que les deux amies dorment dans le même lit.


Les jeunes filles avaient toutes sautées de joie en voyant un hibou arrivé. Elles commencèrent déjà les ragots sur Egon. Egon dont les journeaux avait annoncé sa disparition. "Ragôts, juste pour ce faire du frique". Alors les remarques ne volaient pas haut. Une vrai réunion de Bécasse. Leur déception fut palpable quand Joséphine penchée au-dessus d'Isis qui lisait déjà la lettre leur fit signe de ce taire. Un chuchotement pour dire qu'elle venait de Jonathan.

10 minutes plus tard, Isis était seule dans sa chambre. Ses amies étaient partit pour la laisser seule. Elles savaient que la demoiselle souffrait de l'éloignement de son ancien amant. Elle souffrait aussi de la mort d'Egon. Egon. Un pincement au coeur. Trop dur.

Isis passa une nuit blanche à concocter une lettre qui ne valait pas un clou. Préoccupée.


Dernière édition par Isis Kitlee le Ven 11 Avr 2008 - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Mer 13 Fév 2008 - 5:00

Un miaulement. Un chat caché derrière la porte que Jon ouvre.

-Daïmon?

Le chat se débarasse de la lettre qui tenait précairement attachée à sa patte, la laissant sur le sol, et file avant que Jon n'ait le temps de lui donner la moindre récompense. Les animaux ont un sixième sens. Un sens qui leur indique les embrouilles, manifestement...

Jonathan lit et relit la lettre, s'efforce de déchiffrer ce qui se trouve derrière les ratures, par tous les stratagèmes qu'il connait et veut bien inventer. Il finit par jeter un sortilège de temporalité inversée, qui a pour effet de rendre au parchemin son aspect originel "à reculons". Puis il lui redonne son aspect final, après avoir annoté dans un de ses cahiers les mots d'Isis. Il prit le temps de trouver les mots, de griffonner, à temps perdu, dans ses marges. Le résultat fut envoyé par une effraie des clochers.


31 janvier

L'encre jaune de l'encrier magique de Jon a écrit:
Isis,
Tu es aussi importante pour moi. C'est certain. J'aimerais aussi que nous nous revoyions. Mais. Car il y a toujours des mais... Je ne me sens pas prêt. Peut-être faudrait-il me forcer, me mettre la baguette à la gorge, je ne sais pas... Par contre je sais que ça va arriver, je te le promet, je débloquerai.

Je suis content que tu aies dénouer des mystères. Ça doit enlever du poids sur tes épaules.

Jon

Son ouverture à une éventuelle discussion sur les mystères d'Isis était nulle. Il aurait voulu lui dire qu'il voulait qu'elle lui en parle, mais il n'avait plus le droit de le lui imposer ainsi. Il devait, comme tout le monde, démontrer son intérêt et attendre qu'elle accepte ou non de s'ouvrir à lui. Et pour montrer son intérêt, il avait encore des croutes à manger...
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12553

MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Sam 16 Fév 2008 - 0:20

2 février

Le poing en l’air prêt à taper contre le bois de la porte close en face d’elle. Ca devait bien faire 5 minutes qu’elle était plantée là. Maxime, un ami à Jonathan, venait de passer pour la seconde fois derrière elle avec un sourire qui voulait lui signifier «tu l'as pas assez fait souffert Kitlee, fous-lui la paix ».

Quand il tourna dans le couloir adjacent, elle baissa la main. Elle devait être pathétique. La fille qui le jète, et qui est heureuse dans les bras d’un autre, l'harcéle pour rester ami car elle a abseolument pas envie de le laisser vivre sa vie sans elle dedans…. Et qu’elle est restée très possesive vis à vis de lui. Rajoutée à celà la disparition d'Egon qui fait la une des journaux depuis que dans une Pléiades De Lansley serait devenu le kidnappeur apres etre Antares lui-même.


Jalouse, elle l’était. Elle avait dévisagée la prétentieuse Emma Wildergound qui avait fait l’affront de venir lui demander si Jon était un bon coup au lit car il l’intéressait. Isis quoi qu’affreusement nul en sort l’aurait bien placée 6 pieds sous terre si Joséphine n'avait pas été là.



4 Février

Isis sortait de son cours d’études histoire moldus sous le regard bienveillant de Bérénice. Isis traversa la cours réservé aux étudiants d’un pas rapide. Elle devait aller voir Rhidow à TAKS le plus tôt possible. Cela faisait maintenant 4 mois qu’elle avait rencontrer le petit Shalimancyan et celui-ci tenait beaucoup a passer la journée avec elle. La journée ne pouvait pas être respectée, elle lui promit de passer la soirée avec lui. Il ne la questionnait plus sur l'absence prolongé d'Egon. Cela faisait 2 jours qu'il s'était réveiller et il la fuyait. Isis en était... peinée.


Isis en voulant entrer un peu trop vite dans le château, elle se prit la porte en pleine poire. Le zonard responsable de son état s’excusa d’une façon plutôt hautaine pendant qu’Isis se tenait encore le nez à cause du choc. Elle regarda vers le coté et vu Jonathan arrivé et s’avance vers elle.
C’était pas le jour. En plus Gabrielle, sa voisine de chambre arriva et l’embarqua avec elle pour l’obliger à aller à l’infirmerie.



5 Février

Isis arriva à la bibliothèque. Elle rapportait quelques ouvrages dont elle avait eu besoin lors d’un de ses examens. Jon sortait de la bibliothèque. Ils se regardèrent quelques instant puis Jonathan partit sans un mot. Isis, elle n’avait pu prononcer qu’un «bonjour ».

Pathétique.




Le soir, Isis écrivit une missive.



sur un parchemin, Isis a écrit:
Jonathan,


Tu voudrais venir déjeuner avec moi demain midi ?


Isis


Isis regarda son chat. Non, fallait qu’elle le dépose elle-même. Un simple regard la dissuada de redemander encore une fois.


Dernière édition par Isis Kitlee le Ven 11 Avr 2008 - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Mer 20 Fév 2008 - 6:25

5 février
Jon entendit Isis faire glisser la missive sous la porte. Une invitation? Jon se mit alors à transpirer sans raison apparente. Déjà? Il savait qu'elle avait toujours aimé le brusquer un peu, mais...
Il vit le moment. Au moins, il avait une bonne et véritable (de toute manière, aurait-il pu mentir à Isis?) excuse pour ne pas s'y rendre. Il craignait lui fendre le coeur en lui écrivant celà, mais il n'avait pas le choix. Il avait promis à Max, comme il lui avait promis de faire un tas de choses ensemble depuis quelques semaines, et tiendrait sa promesse. Jamais il ne lui serait passer par l'esprit que Max voulait l'empêcher de revoir Isis par exprès. Et encore moins la raison qui pourrait le pousser à les forcer à ne plus se revoir. Jalousie, possessivité? Jon n'y voyait qu'un soucis de ménager et divertir son ami, et ne pouvait qu'apprécier le geste!

La veille, cependant, quand il avait vu Isis, il s'était dirigé vers elle pour voir si elle allait bien, après s'être prise une porte sur le nez, mais fini par décider de laisser tomber et plutôt d'aller dire deux mots au Zonard responsable... Histoire de l'éduquer aux bonnes manières.

Le jour même, à la bibliothèque, Jonathan était totalement dans la lune lorsqu'il croisa Isis. Moment d'attente, le temps de revenir sur terre. Puis il se dit qu'il devait paraître grotesque et poursuivit sa route sans un mot, un maigre sourire aux lèvres.

Une heure plus tard, il accrochait un billet semblable, au bout d'un lacet, à la poignée de la chambre d'Isis, puis il jette un sortilège de "son à retardement" sur la porte, et cogne avant de partir rapidement.


Au dos du même parchemin, Jon a écrit:
Bonsoir,
Je suis désolé, je sais que je vais te décevoir, mais j'avais promis de participé avec Max au tournoi de Baby-quidd de demain midi... Si tu veux, viens nous encourager. Même si on risque pas de gagner très souvent!

Bonne nuit, Jon


Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12553

MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Dim 24 Fév 2008 - 16:36

5 février

Isis avait passé la soirée dehors. Un vendredi soir entre copine. Egon passait la soirée à Taks du moins c'est ce qu'elle croyait. Depuis son retour, il ne lui avait transmis qu'une lettre. Un Adieu. Une enième soirée à faire face, en buvant plus que nécessaire et en essayant de s'oublier.


Elle rentra tard, les joues colorées par les différents breuvages, le rire facile et la démarche peu assurée. Elle était pompette mais elle dessaoula quand elle lit le mot qu'on avait accroché à sa porte. Elle pria que cela soit un mot d'Egon.
Elle n'avait pas encore passé le seuil de la porte quand elle finit la lecture des quelques lignes. Une écriture brouillonne qu'elle reconnaîtrait entre mille et des mots remplis de mensonge.


La porte claqua et Isis glissa le long de celle-ci. Elle avait balancé son sac plus loin et ne s'était pas dévêtue de son épaisse écharpe de son manteau polaire triple épaisseur tellement il faisait froid dehors. Cela faisait maintenant 4 jours qu'il valait mieux pas mettre un orteil dehors à moins de ce transformer en bonbonne polaire.


La tête avait trouvé la place dans ses mains, déçue.
Déçue que cela ne soit pas Egon.
Déçue de ce que Jon avait écrit.
Déçue non pas par son refus. Déçue qu'il lui ait menti.
Isis connaissait Jonathan comme les doigts de sa main. Elle connaissait la signification du moindre de ses mots, de ses mensonges.
Oh, il était à parier qu'il avait bien un match de baby-quidd. Le samedi midi était en général composé de beaucoup de mini tournoi.
Il avait juste mentit sur le fait qu'il ne voulait pas la voir, pas en tête en tête. Et elle doutait fortement qu'il apprécie qu'elle vienne l'encourager.




Isis ne répondit pas à son mot. Elle ne lui envoya aucune missive après cette soirée.
Elle attendrait qu'il vienne la voir, de lui-même. Et espérait que pour Egon ca soit la même chose.


Dernière édition par Isis Kitlee le Ven 11 Avr 2008 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Ven 11 Avr 2008 - 3:31

15 février
Voilà plus d'une semaine que Jon avait écrit à Isis. Il s'en était passé des choses. Du moins, c'est ce qu'il semblait pour le jeune homme. D'abord, il avait essuyé une série de défaites cuisantes au Baby-Quidd, malgré tous les efforts de Max pour rattraper son jeu trollesque. Son ami lui a d'ailleurs reproché d'avoir l'air absent. En effet, Jon cherchait du regard une mèche de cheveux violets qu'il reconnaitrait facilement et qui pourrait lui redonner un peu de courage pour affronter leurs adversaires. Mais rien.
Ensuite, la semaine s'était enlisée dans une froidure qui était incomparable à celle du Québec : elle était bien pire! Et Jon plaignait ses compatriotes qui devaient réellement être frigorifiés, de l'autre côté de l'océan. Il envoya d'ailleurs quelques hiboux outre-Atlantique, qui lui lancèrent des regards meurtriers, mais il n'avait toujours pas eu de réponse...
Il était aussi passé au bureau d'un conseiller en orientation qui lui avait fait passé une multitudes de tests, allant de la préhension de baguette à des tests de personnalité ou la récitation de l'alphabet runique (que Jon ne connaissait pas) à l'envers.

Puis il y avait eu Dublin. Ou devrait-il dire la St-Valentin? Enfin, il était presque quatorze heures et il venait à peine de rentrer. Perturbé, il avait regagné sa chambre et avait écrit, sur un minuscule bout de parchemin, qui parvint à contenir plus d'encre qu'il le laissa d'abord croire.

À l'aide d'un orchideus, il fit apparaître la fleur qui servirait de messagère et y attacha le bout de parchemin.


Attachée à une orchidée rouge sang, une petite carte a écrit:
Bon après-midi, Isis.

Tu n'as pas répondu à mon dernier message, j'imagine que tu es fâchée, ou très occupée.
J'espère que tu as passé une bonne semaine.
J'aimerais te parler si tu as un peu de temps.

À bientôt, Jonathan...

Évidemment, il croyait davantage qu'Isis lui en voulait pour il ne savait quoi qu'il pensait qu'elle était surchargée. Car il se souvenait bien que l'an précédant, il avait eu tout son temps pour passer la St-Valentin en tête à tête avec une coccinelle devenue grande...
Jon se sentait mal de ce qu'il avait fait la veille avec Mélusine. Coupable à la fois envers cette dernière, dont il avait peur d'avoir détruit leur amitié, mais aussi fautif envers Isis, car bien qu'ils n'étaient plus ensemble, il sentait qu'il l'avait trahie.
Et une chose était certaine. De ça, il n'avait pas envie d'en discuter sur papier. Même pas par SMS. Il se sentait forcé de lui parler finalement en tête à tête.

Il alla donc déposer l'orchidée au pas de la porte d'Isis et retourna étudier, réellement pas concentré, dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 519
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12553

MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Sam 7 Juin 2008 - 18:09

HJ : écrit à deux

Mi-Avril

Cela fait 2 mois que Jonathan et Isis doivent se voir pour un déjeuner. 2 mois où Isis annula une bonne dizaine de fois pour des raisons aussi diverse que Rhidow, Rhidow ou Rhidow. Le petit Shalimancyan eu une longue période de doute entrecoupé de crise et de peur. Isis était la seule avec Egon à arriver à le calmer, à le rassurer. Il y eu un seul rendez-vous annuler par Jonathan, c’était durant la période d’examen. La les deux jeunes gens partaient en vacance. Un bon moment pour discuter.

Ils s’étaient donner rendez-vous au café du Campus. 12h20, Jonathan avait 10 minutes de retard. Pas de quoi fouetter un chat se disait Isis en regardant sa montre. Encore 20 minutes et il lui a posé un lapin. En regardant par la fenêtre à sa droite elle espérait vraiment qu’il était juste dans son retard habituel.

Elle fut interrompue dans ses pensées par Yavan. Le troisième année, bourreau de bizutage d’Isis lui souhaitait de bonne vacance. Il retournait dans sa famille pendant les vacances.. Il s’éclipsa des qu’il vit Jonathan se diriger vers la jeune fille. Un ‘passe de bonne vacance miss’ et Jonathan s’asseyez en face d’elle.


- Bonjour… tu vas bien ?

Nerveuse. Absolument.

Deux mois. Le temps d'oublier ce qu'il avait à dire. Ou plutôt non, il se souvenait trop bien du sujet... c'était plutôt la raison qu'il avait oubliée. Cette pulsion de culpabilité qu'il avait alors ressentie qui s'était à présent évanouie. Qu'est-ce qui lui était bien passé par la tête pour dire à Isis "Je veux te parler de vive-voix", négligeant le "je dois te dire que j'ai couché avec ma meilleure amie" qui s'ensuivait? Qu'est-ce que la coccinelle s'en ficherait, non? Ne le tournerait-elle pas en bourrique de lui avoir donné un rendez-vous pour quelque chose comme cela, qui ne la regardait plus en quoi que ce soit?
N'empêche que Jon devait une dizaine de fières chandelles à Rhidow. Car chaque fois qu'Isis reportait le rendez-vous, Jon se sentait soulagé, pour un court laps de temps. Il arriva, courant presque. Avant même de reculer la chaise pour s'y asseoir, il s'excusa.


-J'suis désolé, j'étais certain que c'était à 13h... Une chance que je suis tombé sur ta dernière lettre en faisant un brin de ménage!

Des banalités. Après avoir passé autant de temps avec elle, en la connaissant si bien, mais peut-être aussi si peu, il n'était même pas capable de se montrer ponctuel. Elle avait dû s'en attendre mais...

-J'suis content que t'aie pas emmené le petit.
Contrairement à d'autres, Jon ne se résignait pas à considéré Rhidow comme le possible fils, aussi adoptif qu'il soit, d'Isis. De crainte de vexer son ex, il s'expliqua.
-Pas que je l'aime pas! C'est que je pense pas qu'il aurait été euh... à sa place dans la... euh conversation.

Oulà, ce n'était pas super, mais il savait qu'Isis comprendrait. Celle qu'il connaissait du moins... Et peut-être que, dans le fond, il n'y avait pas d'Isis qu'il ne connaissait pas. C'était pour ne pas affronter toutes ces questions stupides qu'il n'avait pas voulu la voir, au début. Mais il avait promis qu'ils se reparleraient, et ce qui devait arriver arrivait.

- Je n'aurai pas eu l'idée de l'amener. Il... il ne t'apprécie pas.
"Cool..."

Maintenant, étirer le temps pendant qu'il tenait le fil de la discussion. Ou plutôt pendant qu'elle attendait qu'il la continue.

-Héhé... Eumh... Tu sais euh... j'ai... je pense que je... que je vais abandonner mon programme.

Pour en faire quoi? Il n'en savait rien. Il avait bien de petites idées, mais rien de réellement clair dans son esprit...

- ah... c'est... soudain. Soudain, c'est sur. Pourquoi arreter ? Tu tenais tellement à... enfin tu fais comme tu veux. Tu as quelque chose d'autre en vue ?

-Euhm, c'est que je suis trop à la ramasse, je ne parviens plus à suivre quoi que ce soit en cours. Je pourrais aller en tourisme, ou trouver un emploi chez les moldus, je ne sais pas... Ou entrer chez Hawks...

N'importe quoi. Si Isis ne s'apercevait pas qu'il parlait de n'importe quoi... Et qu'il ne savait tout simplement plus où il se voyait...

- A Hawks... tu te fout de moi !!! Jonathan, qu'est ce que tu as ? Tu... C'est nouveau que tu veuilles bousiller ton avenir ? Depuis que tu traîne avec Maxime tu fais n'importe quoi !!

-Je le veux pas. Je le fais parce que je suis bête. Je fais que des bêtises.
-J'ai couché avec Mélu à la St-Valentin.

Il n'aurait pas pu être plus cru, plus direct. Mais bon, à quoi ça servait de tourner autour du pot? Ça causait que des ennuis, comme il l'avait appris en septième année... Il déglutit tout de même avant de reprendre, la mine basse.
-C'est de ça que je voulais te parler. Je me sentais coupable. Envers elle, et envers toi.

On se mord les lèvres et on essaye de pas sortir une phrase débile.

- Depuis le temps qu'elle te veut dans son lit, on peut dire que ça a été rapide. Moi évincée, son prof de quidditch sur la touche. Elle a bien su en profiter

Et voilà, une phrase débile.

En tout cas Max avait raison, ce n'était pas une bonne idée qu'on reste en contact.

Elle prit ses affaires et sortit du restaurant avant que Jon ait pu dire le moindre mot. Oh, elle avait fait pire, bien pire. C'est elle la méchante dans l'histoire. C'est lui qui aurait du partir et même ne pas venir au restaurant. Mais voilà, la jalousie c'est toujours là, et Jonathan qui aime une autre personne qu'Isis ca ne peut pas exister. Il n'a pas le droit.
Fait ce que je dis, pas ce que je fais. Tyran est de retour.

Et pourtant son cœur ne bat plus que pour Egon.


Brutalement, Jon s'était souvenu pourquoi il n'avait pas voulu réellement en parler à Isis, alors qu'il se sentait mal de ne pas être honnête envers elle. Pourquoi il avait hésité et c'était sentit soulagé qu'Isis annule à plusieurs reprises. Pas seulement parce qu'il ne savait pas comment le dire, aussi parce qu'il avait craint la réaction de son ex. Et il avait eu raison. Il n'y était certes pas aller dans la dentelle, mais la réaction d'Isis restait féminine, possessive. Elle ne lui laissa pas même le temps de lui expliquer qu'il ne s'était rien repassé depuis, qu'il ne voulait pas que quoi que ce soit d'autre ne se produise. Ou qu'il se fichait de ce que Max disait de leur relation. Elle s'était levée et était partie, Jon sachant qu'il ne pourrait pas la retenir, n'avait pas essayé.
Il se leva à son tour, laissa un peu de pourboire sur la table qu'ils avaient occupée sans consommer, et rentra, décidément très mal à l'aise avec lui-même.
Lorsqu'il lui avait caché qu'il lisait ses pensées, en septième année, elle en avait fait tout un plat. Maintenant qu'il était honnête, ce n'était guère mieux... C'en était à vouloir se tirer un sortilège de confusion!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   Lun 9 Juin 2008 - 6:29

17 mai
Voilà environ un mois que Jon et Isis s'étaient quittés. Le jeune sorcier avait tout fait de son possible pour l'éviter, quitte à ne plus étudier dans leur aile...
Il avait parlé à Max du semblant de discussion qu'ils avaient eu, mais comme Max s'intéressait plus à ce qui s'était produit en février qu'à la rencontre avec Isis, il cessa bien rapidement de lui en parler et décida aussi de ne pas dire qu'Isis l'avait cité. Il était déçu que son ami ait préféré dire à son ancienne copine qu'ils devaient couper les ponts, plutôt que d'en parler à Jon, qui était son ami!
Ou peut-être lui en avait-il parlé, mais l'ancien poufsouffle n'y avait pas porté attention?
Peu importe, les faits étaient là. Isis et Jon étaient en froid, et elle ne semblait pas vouloir faire les premiers pas pour arranger sa relation. Isis croyait que Jon l'avait tassée comme un vulgaire pion, et que Mélusine avait profité de lui, se jetant sur lui à la première occasion. Et Max ne l'aidait pas à y voir plus clair.
Aussi décida-t-il d'écrire un message à Isis, et de lui envoyer sous forme d'avion de papier, à partir de la bibliothèque jusqu'à peu importe où elle était.


Sur le petit avion a écrit:
Je ne sais pas comment te saluer. On va dire que "bonjour" fera l'affaire.
Alors bonjour,
Il me semble que nous sommes ridicules, de ne plus nous parler, de nous éviter. Mais si c'est ce que tu préfères, je continuerai de jouer ce jeu, jusqu'à ce que tu changes d'avis. Je voulais simplement te dire que je n'étais pas à l'aise dans la situation.
Et que je ne voulais pas être aussi direct.
Et que je ne te considèrerais jamais comme un objet que j'aurais jeté tout de suite après en avoir fini avec. Ou même comme un objet que je jetterais. Ou un objet tout court, en fait. Enfin, tu voies ce que je veux dire... Non?
Et que Mélusine n'était pas fière non plus. Elle a eu le béguin pour moi, mais je ne pense pas qu'elle attendait que je sois libre. Sans quoi elle me l'aurait sûrement fait savoir, depuis 3 mois! Je suis désolé que tu sois toujours possessive, et peut-être un peu jalouse...
Et que je me sois laissé aller.
Et que Max m'embête ces temps-ci. Il se fiche de savoir que je me sens doublement plus mal depuis l'épisode du mois dernier, et que je m'en voudrais à mort de te perdre. Et que je ne me sens pas bien quand je dois m'enfuir à ta vue. Ni quand je me dis que c'est près de quatre ans que je perds en te perdant. Quatre ans qui m'ont forgé.
En un mot, ou trois :

Pardonne-moi, Isis.


À bientôt, j'espère!

Jon n'avait pas signé, car il savait que la destinataire devinerait instantanément le destinateur. Il laissa alors s'envoler lourdement l'avion, dont le vol semblait ralenti par la quantité d'encre qui lui était coulée dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance intra-murale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance intra-murale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessins de Molokov :')
» Magie ! (pv Aetius)
» Une touche de déco
» Villes (petit atlas de Théah)
» Storybrooke's Hospital ~ Rp Intra-Team

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les ailes du campus :: Clover Spring-
Sauter vers: