PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Scènes (râtées) de la vie quotidienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 7083

MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   Dim 16 Mar 2008 - 20:27

L’explication était aussi simple qu’obscure pour Leigh qui, en garçon indifférent digne de ce nom, ignorait tout des méandres et de la logique féminine.

Avant que ses questions n’énervent Natacha qui était à peu près de bonne humeur, Leigh prit la décision de revenir à des discussions plus neutres dont ils avaient l’habitude. Durant le chemin du retour vers TASKS, tout y passa, des futilités d’ordre sanitaires au programme qu’il avait prévu pour les semaines à venir.

Il aurait bientôt les vacances d’hiver - pour peu que le temps soit hivernal - et avec l’appui d’Egon et d’Ariane, il avait organisé une campagne publicitaire afin que des familles d’accueil triées sur le volet emmène avec elles deux, trois ou quatre enfants en vacances. L’année dernière, avec le même procédé, trois enfants avaient été adoptés avec bonheur par des parents désireux d’avoir des enfants.

Par les temps qui couraient, les enfants sorciers seraient de plus en rares et certains craignaient d’être incapable d’élever un cracmol sans en éprouver de difficulté morale. Leigh trouvait cela dommage. Un enfant était un enfant.

Ils arrivèrent à La maison. Tout le monde fila ranger ses sacs et trier ses affaires. Leigh préféra rester avec Siriana, intérieurement intrigué par son comportement étrange dans la journée. Intimement, il s’interrogeait et souhaitait vérifier qu’il n’y avait réellement pas de mauvaises ondes dans l’association. La contamination par la tristesse et par la haine avait toujours été à ses yeux plus prompte à détruire qu’un virus.

Siriana resta discrète sur ses pensées et fuit légèrement le jeune curieux en allant prêter main forte aux douches.

Tout le monde se retrouva dans le réfectoire pour le dîner et les très attendus gâteaux. Egon les rejoint après avoir clos son dernier rendez-vous avec les adultes. Il s’assit à une des tables des enfants où se trouvait Rhidow et toutes sa table partie dans de grands éclats de rires.

Lui-même assis avec Ariane et Natacha à la table des plus petits - Siriana étant allée manger avec les adultes -, Leigh s’enquit auprès de Natacha:

- Tu t’occupes d’envoyer les gâteaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12550

MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   Mar 18 Mar 2008 - 22:36

"Et le pire, c'est que Leigh a dit qu'on tomberait tous malade et que Baten devrait venir nous soigner."
Non !
"Et si. Il est jaloux, c'est pour ça. C'est pas lui qui a fait les gâteaux que tout le monde va en tomber à la renverse tellement ils sont bons."

Natacha fourra le plateau où était posée les dit-gâteaux dénigrés par Leigh entre les mains de Tiboor qui repartit rapidement vers sa table. Elle le suivit juste après, avec le second plateau et les couteaux. Elle en donna à un Egon sans même le regarder et retourna avec les plus petits. Dans un bel ensemble, ils se mirent tous sur leur genou pour voir leur œuvre sur la table. Si la confection était toujours un moment qu'ils appréciaient, voir le résultat final devant eux et surtout prêt à être dévoré, était de loin le plus intéressant. Et pour sa part, Natacha appréciait surtout de les voir dégustait avec plaisir.

Tachaaaa !
"Oui, oui, je commence !"

Natacha sourit de voir leur impatience. Mais pour éviter un concert de geignement ou de les voir carrément grimper sur la table, elle se mit en devoir de couper en part égale - non sans avoir trainer encore un peu, en levant et baissant le couteau sans rien faire d'autre, ce qui provoqua des cris d'indignation quand la lame se levait et des soupirs de satisfaction quand elle s'abaissait - et les servit. Ne restait plus que Leigh et elle.

"Hum ... Tu es sûr que tu en veux ? Je ne voudrais pas être tenu pour responsable si jamais on doit t'emmener à Ste Mangouste pour intoxication alimentaire Rolling Eyes"

L'assiette contenant sa part miroitait devant son nez mais Natacha prenait bien garde à ce qu'il ne puisse pas l'avoir. Pas maintenant en tout cas ... Au lieu de ça, elle jeta un regard significatif vers les plus jeunes qui n'avaient pas attendu qu'eux même soient servis pour manger. Et à voir les traces de chocolat autour de leur bouche, ils l'aimaient son gâteau eux !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 7083

MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   Ven 21 Mar 2008 - 14:48

Un jour, quand il était plus petit et qu’il avait toute sa famille, Leigh avait préparé un gâteau avec le concours de sa mère. Il devait avoir dans les six ans. Proche du plan de travail, elle lui donnait des ingrédients en les faisant flotter dans l’air jusqu’à lui qui l’attendait debout sur une chaise avec les récipients, bols, couverts et ustensiles de cuisine. Il aimait peser les aliments. Elle faisait chauffer, il mélangeait. Elle lui tendait le sucre dans un bol, il additionnait. Il suivait tout à la lettre et essayait de ne pas commettre d’impair car, le soir venu, il espérait que son père soit fier de lui.

L’aspect du gâteau à sa préparation intermédiaire faisait douter à Leigh de sa qualité finale. Il trouvait la pâte trop marron. C’était un gâteau aux noix. Quand sa mère eut le dos tourné, pensant bien faire pour l'aider à rendre la pâtisserie meilleure, il versa le premier produit d’aspect clair qui lui passa sous la main et en versa une bonne rasade. La couleur ne s’améliorait pas. Petit Leigh était persuadé que le gâteau ne serait pas bon.

Le soir, on sortit la pâtisserie du four à l’heure du dessert.


- C’est Leigh qui l’a fait, dit Lydia avec un clin d’oeil au reste de la famille. Personne n’était dupe.

Juliet était aux anges. Son père, Edward, se frotta les mains avec gourmandise devant le beau gâteau doré que la maman avait recouvert d’une crème onctueuse et rosée de sucre glacé et de fioritures décoratives qui rattrapaient l’aspect initial qui avait tant déplu à Leigh. Le petit garçon eut un petit remord de ne pas s’être montré assez patient. Mais enfin, le gâteau paraissait bon. Il regarda chacun prendre sa part en ressentant en lui une certaine hantise.

Il les regarda porter leur part à leurs lèvres. Il y eut un très long silence. Mais tout le monde continua de manger son gâteau jusqu’à la fin. Ravi, Leigh porta sa propre part à la bouche et mâcha avec joie... jusqu’à ce qu’il se rende compte que son gâteau était infect. Salé.

Il fronça les sourcils, c’était incompréhensible, comment arrivaient-ils à manger une horreur pareille ? Il recracha dans son assiette, les joues rouges et honteuses
et les yeux éberlués posés sur le visage de sa sœur et de ses parents qui avaient terminé leur part.

- C’est pô bon, avait-il dit très triste.

Mais tout le monde avait mangé parce que c’était le gâteau de Leigh, qu’il avait produit un effort que sa famille ne voulait pas couronner de grimaces.



Leigh redescendit sur Terre et regarda Natacha.

- J’affronterai l’intoxication alimentaire, ne t’en fais pas.

C'était à son tour de sacrifier ses papilles en cas d'accident gastronomique. Il sourit avec distraction quand elle s’amusa à faire passer le gâteau sous son nez. Vu la gourmandise avec laquelle tout le monde affalait son estomac sur les délices au chocolat, Leigh ne doutait pas qu’ils fussent bons.

- Tu me sers ou je dois guerroyer ?
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12550

MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   Ven 4 Avr 2008 - 20:32

"Je sais pas. C'est quoi le plus amusant ? Te donner ta part ou te laisser venir la chercher ?"

Natacha garda pendant un moment encore le morceau hors de portée, attendant surtout une réponse à sa question qui satisferait pleinement son côté joueuse, qu'elle sentait revenir au grand galop.


Les mâchoires se décrochaient de plus en plus souvent, le débit sonore avait lui aussi considérablement baissé et le sommeil n'allait pas tarder à terrasser la troupe de sorcier en herbe. Tout le monde participa, comme à l'accoutumée, au rangement de la salle à manger. Tout était transporté dans la cuisine, où les adultes laveraient et rangeraient la vaisselle, pendant que les plus jeunes filaient se préparer pour la nuit.

Ablution du soir terminé, direction les dortoirs.

A celui qui s'endormait le plus vite ce soir, la palme revenait sans conteste à Victor, couché en travers du lit. Natacha sourit avant de s'occuper des cas plus difficile. Parce que, étrangement, c'était toujours quand il fallait aller se coucher que tout le monde se réveillait. A celui qui s'endormirait en dernier. Leur jeu favoris du soir. Mais c'était sans compter la ruse infaillible qui ne ratait jamais.


"Tout le monde couché sinon Leigh - je sens qu'il est en forme ce soir - ne vous racontera pas ce qui est arriver à Kamek depuis la dernière fois."
Oh nooon !
"Oh que si."

Kamek était le héros d'une série de court livre sorcier, parodiant admirablement les pires travers que tout à chacun avait surement déjà vécu soi même ou à travers des connaissances, le tout drôlement écrit. La tranche d'âge visée était clairement les tout jeune, mais Natacha, du haut de ses presque vingt ans, en était folle. Les barrières étaient faites pour être passée par au dessus, même concernant les livres.

"Je te laisse à ta tâche. Je vais prendre ma douche et je te rejoins."

Natacha laissa le livre à Leigh et embrassa une dernière fois tous les monstres, avant d'aller définitivement vers la délivrance : se débarrasser des restes de chlore de la piscine.

Edit ADMIN: merci de lire le message annonce sur DP et d'éditer s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 20/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 7083

MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   Lun 14 Avr 2008 - 13:28

« Nous nous souvenons que Kamek et Kramé étaient opposés en tout... l’un était aussi tolérant que l’autre était répressif, l’un aimait la nature, l’autre la vie dans les grandes villes, l’un vivait pauvrement et l’autre richement, l’un était calme et vif d’esprit, l’autre avait un caractère emporté et ne brillait pas par ses lumières, l’un avait épousé une sorcière magnifique mais elle était muette à cause du sortilège que lui avait lancé l’ancienne amoureuse de Kramé, jalouse que ce dernier tombât lui aussi amoureux de la sorcière muette.

Les deux frères avaient donc grandi très différemment bien qu’ils avaient la même mère et la seule chose sur laquelle leur goût semblait se rejoindre était sur l’amour qu’ils portaient tous les deux à Karin. »


« Kramé, il est pas zentil ! » jugea tout bas la voix de Viktor, remarque à laquelle convinrent les petits « oui » timides d’Octobre et Virginie qui se refugièrent encore plus contre leurs oreillers.

« Pourquoi, il laisse pas tranquille Kamek et qu’il arrête même pas de l’embêter d’abord ? »

« Parce que Kramé est jaloux... même si son frère n’a pas toutes les richesses et les facilités qu’il a, Kramé envie le bonheur de Kamek, car Kamek essaye toujours de trouver le meilleur de toutes situations. Il ne se plaint jamais et trouve qu’être vivant est un bonheur en soi... en plus, maintenant il a trouvé l’amour... ce qui le rend encore plus heureux. Et ça, Kramé ne le supporte pas. »

Leigh reprit l’histoire au milieu de l’indignation des enfants qui avaient décidé que Kramé n’avait rien compris à la vie.


« Karin était près d’un lac, Kamek était dans sa barque, il pêchait. Après avoir essayé plus de dix fois de détourner l’amour que Karin et Kamek éprouvaient l’un pour l’autre... en offrant, des cadeaux, en lançant des sortilèges, en envoyant des espions, en créant des illusions, en promettant de rendre la parole à Karin... et bien Kramé dû se rendre à l’évidence. Rien sauf la mort ne briserait leur idylle... »

« Pourquoi Karin, elle a pas dit oui qu’elle veut récupérer sa voix en échange qu’elle va avec Kramé... mais après paf ! elle retourne avec Kamek quand même et elle dit qu’elle a changé d’avis, que finalement, elle n’est plus amoureuse de Kramé et elle reste avec Kamek ? » questionna Rhidow.

« Parce que c’est mal de mentir ! »
dit Ethan.

« Oui, c’est mal... Karin préfère encore n’avoir plus jamais de voix que de trahir l’amour de Kamek. Et Kamek aime Karin, qu’elle soit muette ou non... l’amour porte très peu d’importance aux défauts de l’autre. »

« Sauf si on est méchant... alors là, l’amour c’est pas bien ! »


« Bah non ! regarde l’ancienne amoureuse de Kramé, elle est pas gentille avec karin mais c’est parce qu’elle est amoureuse de Kramé ! »

« Oui mais c’est pas bien, moi je dis ! »

Un nouveau silence permit à l’histoire d’avancer. Les premiers bâillements trahirent le sommeil qui s’infiltrait petit à petit par les oreillers des petits monstres.

« Alors, qu’est-ce qu’il se passe après ? » demanda Abigaïl.

« Kramé, qui ne supportait pas que son frère ait ce qu’il n’avait pas, décida que son frère n’avait plus le droit de vivre. Mais comme il avait peur de lancer lui-même un sortilège de mort à son frère, il alla voir son ancienne amoureuse et lui promit qu’il l’aimerait de nouveau si elle se débarrassait de Kamek... »

« Oh ! Non !! » s’exclama Virginie.

« Alors l’ancienne amoureuse arriva près du lac où étaient Kamek et Karin. Elle les observa caché derrière un arbre avec sa baguette... elle attendait que Kamek revienne sur la rive. Il revint et descendit de sa barque et s’assit à côté de Karin qui pleurait... Avec ses yeux, Karin montrait à Kamek qu’elle avait de la détresse... avec ses gestes, elle lui expliquait qu’elle l’aimerait toujours, que son cœur était à lui et qu’un jour, elle aurait vraiment aimé le lui dire de vive voix. Elle lui disait qu’elle ne s’était jamais sentit aussi bien que depuis qu’elle le connaissait, qu’elle aimait sa pauvreté car dans la richesse, son esprit et son cœur auraient peut-être mal regardé ce qu’elle ressentait... reflété dans le miroir des illusions faciles.

Derrière son arbre, l’ancienne amoureuse de Kramé se mit elle aussi à pleurer... elle trouvait que cet amour était beau et que Karin avait raison. Elle trouva que Kramé avait été méchant et manipulateur. Alors, elle repartit sans tuer Kamek qui avait pris Karin dans ses bras en lui jurant qu’il n’avait pas besoin de mots pour savoir qu’elle l’aimait, qu’il le voyait bien dans ses gestes... la suite de l’histoire demain... tout le monde au lit ! »


Les enfants râlèrent sans conviction, ils étaient très fatigués. Leigh fit un tour de lit pour déposé des bisous aux plus petits, les trois grands préféraient des sourires et un bonne nuit bien masculin.

Leigh referma la porte du dortoir, entendant les murmures des commentaires sur l’histoire qu’ils venaient d’entendre. Il savait que dans dix minutes tout le monde serait endormi.

Il alla faire un tour dans les locaux pour ranger les dernières bêtises, puis s’effondra dans le canapé du hall. Il était crevé. Il attendit Natacha pour lui souhaiter bonne nuit à elle aussi, avant d’aller se doucher et se coucher à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scènes (râtées) de la vie quotidienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scènes (râtées) de la vie quotidienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les meilleures scènes de toilettes
» Le jeu de rôle vie quotidienne !!!
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» BELLE TAPISSERIE
» Choléra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: