{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: AmphithéâtresPartagez | 
 

 Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Elliot O'Malley
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 321
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 09/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7119

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Ven 1 Fév - 19:00

Je me sentirais presque lancé pour une soirée entière.

La pluie de regards, les claquements de mains, les pieds qui glissent sur le sol, les gradins animés, la chaleur moite qui s’infiltre doucement, les exhortations que je discerne dans ce halo cordial et ténébreux, mon coeur qui bat, tremble du plaisir d'être sur scène, les banderoles lumineuses, les mouvements disparates étalonnés en profondeur de salle, la pénombre bigarrée par les projecteurs accorts, les instruments qui vibrent, les corps qui se mélangent, les rires inaudibles, les choristes qui me soutiennent, les pulsions de chaques pas, les chorégraphies diaboliques, les peaux qui se cherchent, les bassins qui s’inclinent, les sourires qui miroitent, les genres qui s’arrangent, la stance des plus timides, les murs qui pleurent de joie, la guitare qui résonne contre les basses, la batterie qui n’en finit pas de tonner, les danseurs joueurs qui dament la scène, des pleurs aussi au premier rang, je leur souris sans cesser de danser, les ennuis qui s’effacent, le futur qui marche sur les actes passés, l’inconscience d’un morceau, la folie de se laisser complètement aller. En un mot, c'est la musique.

Encouragé et transporté par l’ambiance ouverte aux latitudes incommensurables de la magie musicale et de la fête, je poursuis sur les deux morceaux suivants.



Arrivera la fin du concert et le dernier morceau.
Un rappel peut-être deux. Je serai complètement soumis à la chaleur de leurs voix.



Fatigué, je descendrai de scène sans repasser par la case amphi car sinon je sais que je ne pourrai pas faire un pas, c’est le jeu mais pas ce soir. C’est pas grave, j’ai profité assez et j’ai rencontré Octobre, donc rien d’autre ne me retient vraiment ici.

Si j’avais su que sur un des bancs, une petite blondinette attendait que je lui tombe dessus par hasard, j’aurais pas hésité deux secondes à provoquer le hasard à la fin du concert et à appeler son nom pour qu’elle se détache de la foule et qu’elle me rejoigne. Je l’aurais enlevé, j’aurais beaucoup apprécié passer la soirée avec elle pour savoir ce qu’elle devient, pourquoi elle m’écrit plus... Je n’aurais jamais dit "hey, pourquoi tu m’écris plus?" J’aurais rien dit bien sûr. Je l’aurais regardé sans m’ennuyer, elle m’aurait parlé, comme autrefois, de ses petites histoires, j’aurais souris, lancé deux ou trois vannes. Est-ce que ça serait vraiment possible de se retrouver comme ça, comme autrefois?

J’ai pas le temps d’y penser. Mon gros bâtard d’agent m’attend au sortir de la scène, m’engueule parce que j’ai joué deux morceaux en plus et qu’il attend comme un crevard de rentrer chez lui.

J’essaye de le semer quand on sort du Château mais il sait très bien où je file quand je sors de scène. Alors, il me rejoint en transplanant dans mon petit restaurant favori où y’a vraiment que les sorciers les plus bas dans l’échelle sociale qui viennent bouffer. Il me dit que j’exagère, je lui dis "oui, je sais." Il m’oblige à recracher la nourriture parce que soi-disant elle va m’empoisonner, je recrache sur ses genoux en souriant, il râle, il a raison, j’aurais râlé aussi si on m’avait craché de la bouffe empoisonnée sur les genoux, je me lève et je transplane dans ma chambre d’hôtel.

Allongé sur mon lit, il est minuit. Je sais pas pourquoi, je pense à Jezabel. Je souris bêtement. Je me demande pourquoi elle était pas là au Mémorium. Ca m’aurait fait plaisir de la voir. Je m’endors tout habillé, heureux de cette belle journée, de cette sale soirée.


21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas

Jezabel Jackersson
● University ●


Nombre de messages : 82
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Arsenic et vieilles dentelles
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 09/01/2008
Coup de coeur : 21
Gallions : 6673

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 3 Fév - 13:18

La musique transperçait Jezabel de tous les côtés comme une saillie de flèches douloureuses. Ca pénétrait dans son coeur, dans son ventre, dans sa tête, dans ses poumons, ça l’empêchait de respirait et de penser correctement. Elle ne pouvait que le suivre des yeux, elle ne bougeait pas, ne dansait pas sur le rythme, elle était aimantée à Elliot.

Il évoluait sur scène avec grâce et une assurance, il était le maître de ce chef lieu, la scène, le petit prince de la musique, et tous les yeux étaient rivés sur lui et l’accompagnaient. Q’on aime ou pas les chansons il confédérait tout le monde avec la sensualité qu’elle connaissait de lui et un petit je ne sais quoi de folie qui ne se dévoilait que quand il était sur scène. Elle était épatée de ce qu’il avait évolué depuis la dernière fois.

Jazzie fut jalouse de toutes les danseuses qu’il approchait et avec lesquels il jouait elle était même jalouse de June qu’elle reconnue parmi les choristes.

Le show était monumental et c’était ce dont l’école avait besoin. Ses sentiments de jalousie firent place à de la gratitude et une once de regret et elle se prit à sourire stupidement et béatement en le regardant danser. Il était beau et la célébrité le rendait encore plus sensuel.

La fin du concert arriva trop vite, elle s’était calée en haut des gradins de l’amphi après avoir piqué des multiplettes à deux jeunes qui étaient à côté d’elle. Elle leur rendit avant de dégringoler tous els escalier pour s’élancer à la poursuite d’Elliot mais cela fut encore plus difficile que tout à l’heure, elle fut noyé dans le flot de fan et même quand elle arriva près de l scène, des espèce de gros sorciers black avec des robes noires en velours et des bijoux en or autour du coup lui bouchèrent le pasage.


Wooo, laissez-moi passer, j’suis une copine!
Mais bien sûr, dirent-il en rigolant.

Elle ne discuta pas plus longtemps et elle courut en dehors du château en bousculant fiévreusement tout ceux qui se trouvaient sur son chemin mais là encore une marée de personnes attendait le jeune homme pour des autographes et des trucs comme ca. Elle fit instantanément demi tour chipant un verre d'alcool dans la main d’un des badauds et le buvant d’une traite sous son regard éberlué.

Elle monta les marches quatre à quatre pour rejoindre son Aile et s’élança sur son lit, mettant la musique à fond pour ne plus rien entendre des bruits dans le château. Elle voulait s’abrutir pour ne plus y penser et tomber de fatigue les tympans crevés pour ne plus jamais entendre Elliot O’Malley chanter quand ca ne serait plus pour elle toute seule.
Revenir en haut Aller en bas

Isis Kitlee
● Magic Touch ●



Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12060

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 3 Fév - 15:01

La chambre était calme, cotonneuse, à eux. C'était la première fois qu'elle y entrait. La première fois qu'il l'invitait à le rejoindre depuis la fin du voyage des thés.
A genoux sur le lit, Isis faisait face à son amant aux yeux lazulis.




Le concert se termina dans le tohu-bohu général. Les fans d'O'Malley réclamait encore et encore un retour de leur artiste. Une masse impressionnante se tenait sur le qui vive pour l'apercevoir s'en aller. Récupérer le précieux autographe.

Isis ramena Rhidow dans ses bras à TAKS. Le petit garçon essaya de rester éveiller pour reculer le moment où Isis et lui serait séparés. Isis avait beau promettre au petit Shalimancyan qu'elle reviendrait le lendemain matin, rien ne marchait. Il ne voulait pas la lâcher. Elle dut aller le coucher et ne put s'empêcher de lui passer la main dans les cheveux quand il s'endormit avant que sa tête ne touche l'oreiller. Un murmure pour lui dire qu'elle l'aimait. Puis elle transplana avec Egon vers son chez lui.




Ses gestes étaient lents comme pour allonger le temps inextricablement. L'arête du nez de la jeune femme frôlait la joue de son compagnon remontant du cou à sa tempe en humant son musc qui lui manquant tant. Elle s'enivra de son odeur, s'imprégnant jusqu'à la moindre parcelle de son corps. Un sourire plus loin, un souffle doux elle s'arrêta nez contre nez, puis lèvres contre lèvres. Son cœur battait la chamade, son corps tressaillit inexplicablement. Ce n'était pas un de ses rêves, il était bien là, en face d'elle.



Egon avait toujours refusé à Isis tout contact. Ils ne se touchaient plus, se voyaient rarement, discutaient par lettre interposée le plus souvent. Il n'appréciait pas son comportement envers Jonathan. Et Isis, elle ne faisait rien. Elle écoutait silencieusement le désaccord de l'un et ne disait rien à l'autre.
Sa peur la retenait. Ses bêtises, elle y croyait.

La plus grande semblait être sa peur qu'Egon et elle s’aimaient uniquement à cause de leur statut d'Iccams.
Et puis au fil des années de solitaires à Poudlard elle appréciait beaucoup de s'amuser sur le terrain glissant de la séduction. Cela n'était jamais prémédité mais elle se fourrait toujours dedans. Elle se souvenait d'une danse trop extravagante pour un jeune homme qu'elle connaissait à peine, Adrian Lawrence. Puis une séance photo avec Andrew... hum le menhir avec Ernest. Sans oublier sa longue aventure avec William. Si ça se trouvait, Egon était l'un d'eux. Un jeu. Un jeu malgré toute l'affection qu'elle leur portait.



De baisers langoureux et épars les deux amants se trouvèrent nus, succombant à leur amour passionnel. Leur nuit fut colorée, sensuelle, douce et révélatrice.


Egon n'était pas un de ses jeux, il était celui qu'elle aimait. Rien ne pourrait le contredire même pas ses propres abnégations. Il faudrait qu'elle parle à Jonathan. Elle ne pouvait plus reculer car elle ne pouvait décemment plus restait dans ses perpétuels enfantillages.


Les deux amants s'endormirent dans les bras l'un de l'autre. Profitant de leur contact qu'ils avaient depuis longtemps mis de coté.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 10 Fév - 14:33

Le memorium s’était bien passé, il y avait eu des rencontres importantes, des informations diffusées qui pouvaient renseigner d’une façon assez gibbeuse de la situation vers laquelle se dirigeait le monde magique.

D’ailleurs le discours poli du ministre avait vite fait d’énerver Ecko qui trouvait qu’il camouflait des réalités importantes. Peut-être était-il méfiant de savoir qui se trouvait dans la salle, puisque Antarès s’infiltrait partout. De toute façon le ministre n’aurait pas été assez abruti pour livrer devant une population estudiantine (composée majoritairement de nanas on se demandait pourquoi) des secrets d’état. Mais amoindrir ce qui devenait grave, c’était pas pour servir le peuple. Il fallait commencer à se tenir prêt.


"Pourquoi je suis la seule à me rendre compte que ça tend vers le drame ?"

Parce que les frontières étaient fermées et que rares étaient encore els sorciers qui voyageaient pour aller voir le reste du monde. A part quelques amis de la Résistance, dont Enki, Sacha et Egon, elle ne connaissait personne qui soit allé à l’étranger à part elle.

June avait rejoint Ecko alors qu’il était presque une heure du matin et que tout le monde était parti. Les elfes sortaient avec discrétion pour nettoyer les vestiges de l’évènement. La blonde des deux posa sa tête sur l’épaule de la première en reniflant:

- Il est trop sympa, c’était génial, tu te rends compte que j’ai chanté avec lui ?

June était fatiguée car elle venait de ne faire qu’une courte phrase. Ecko soutint sa sœur et elles marchèrent en direction de leur dortoir (elle avait une chambre pour deux avec un lit en hauteur). Elles montèrent les marches de l’amphi et June interrogea nonchalamment sa sœur:

- Avec Elinor ?
- Elle s’est barrée sans trop me parler. Elle en a rien à foutre, elle a quelqu’un dans sa vie.
- T’es blessée ?
- Ouais.
- Mais moi tu m’aimes toujours hein ?
- Ouais.
- Moi aussi, Koko, sois pas amère.
- Je la déteste...
- Tu parlais pas d'amour dans tes discours?
- T'as écouté, toi ?
- Oui !
- Si mais c'est toujours plus dur quand il s'agi de soi...
- Ca passera...
- Ouais.

Elles sortirent, deux sœurs bras dessus bras dessous.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Aujourd'hui à 2:09

Revenir en haut Aller en bas
 

Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je veux jouer... Voulez-vous jouer avec moi ? (ouvert à qui veut)
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Combat des Chixx!
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Amphithéâtres-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Univers connus