Forum de jeu de rôle par écriture alternée sur le thème de l'univers magique de Harry Potter de JKR pour adulte et jeunes adultes
 
ConnexionConnexion  HomeHome  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Sam 29 Déc - 15:29

[...mais de préférence à des gens suivant ou participant à l'intrigue du forum ou souhaitant la traiter]

C'était un long et éprouvant voyage d'où était revenue Ecko pendant les vacances d'hiver. Elle était de retour en Angleterre, elle avait revu ses amis, pas trop d'amis sinon ils allaient l'assommer de questions sur le comment du pourquoi elle était partie si longtemps et avait loupé tant de cours. Et surtout, si longtemps sans sa soeur, June. Depuis qu'elles avaient été recueillies par mam' et pap', ça avait été la première fois que les deux soeurs qu'on avait fini par surnommer les jumelles (ou Pim et Poum pour les plus méchants) s'étaient vu séparer.

Le long voyage d'Ecko à partir d'octobre 09 était resté un mystère pour son entourage et les quelques amis des deux soeurs.


En 2007, Ecko Sagamenti recevait un hibou d'une inconnue: Philomène Rivière. La dame était française et savait des choses sur la naissance des deux soeurs. La Poufsouffle avait toujours tenu à prendre de la distance avec ses origines, car à ses yeux, c'était pap' et mam' sont pap' et sa mam'... après avoir laissé le hibou sans réponse pendant plusieurs mois, elle s'était décidé à partir pour la première fois à Marseille afin d'y rencontrer Madame Rivière.

Ecko n'avait jamais confié à June ce qu'il s'était passé là-bas mais elle avait promis à Rivière d'y revenir une fois par an. Cette année, elle était bien partie mais elle était restée bien plus longtemps que d'habitude. Partie en automne un peu après la rentrée, elle était revenue juste après Noël. Elle était plus secrète et plus renfermée. La rentrée de janvier 2010 à Moon Shadow s'était fait sans heurt. Elle avait plus ou moins rattrapé son retard de trois mois grâce aux notes de ses amis. La scolarité d'Ecko était toujours aussi naze mais c'était toujours mieux que celle de l'autre fiente.

Clin d'oeil story: elle avait eu une belle histoire avec Elinor qui était désormais maman alors la maternité avait enseveli la possibilité de sortir avec des personnes juste pour le délire. Les deux ado étaient trop différentes alors pour songer à ce qu'on appelait amour.

June faisait son chemin aux bras de garçons qui n'étaient jamais fait pour elle, son dernier truc c'était de se faire O'Malley, le petit génie de la danse et de la musique sorcière. Ecko, elle, elle naviguait entre les aventures d'un soir, parfois des filles, parfois des garçons mais surtout jamais du sérieux.

Un après midi de janvier, la rentrée était passée. Ecko faisait parti du comité de préparation pour le Memorium qui aurait lieu dans quelques heures, ici-même, pour célébrer le premier anniversaire du Combat Blanc.

Des lectures à la pensée des disparus, des petits spectacles et des tables rondes auraient lieu pour présenter les initiatives qui avaient été prise depuis un an, l'avancée des connaissances qu'on avait d'Antarès et de la maladie de La Rose (il y avait fort a parier que tout serait archi bidonné par le Ministère mais il voulait être présent quand même) etc... etc...

En train de travailler, assise en face de son planning d'organisation, Ecko était habillée comme un été (puisqu'il faisait sacrément chaud en ce mois de janvier), June venait de sortir de l'amphi redevenu vide sans les jacasseries des deux soeurs mais au moment où JT était sortie, quelqu'un était rentré. Ecko releva la tête vers la personne.


- Salut !
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12246

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Lun 31 Déc - 14:27

Janvier.

Tout le monde sorcier ne parle plus que de ça. Il a tellement était choqué... Vous-Savez-Qui passait maintenant pour un enfant de cœur.


Des tracts décoraient la plupart des vitrines en berne du chemin de traverse. D'autres ornaient les murs de vieux immeubles. Un nombre immuable se baladaient par terre ramassés par des sorciers peu enthousiasme.


Après avoir parcourus le chein de Traverse puis Prè-au-lard, Isis s'avança vers le mémorium. Il était tôt. Personne n'était encore présent à part les organisateurs.
Un gobelin la réprima d'être là. Elle le gênait dans sa répétion d'un discours pour... elle ne savait pas. Le bougon l'avait chassé aussitôt avec un "Les sorciers ne sont que des plaies".
Ces remarques acerbes étaient devenues mornilles courantes. Quel dommâge.


Après quelques errances infructueuses, elle arriva dans le grand amphithéâtre. Surprise mais ravi de voir une tête qu'elle connaissait.



Ecko... je suis heureuse de te revoir. Tu deviens quoi ?


Dernière édition par le Sam 5 Jan - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 3 Jan - 14:11

- Waou ! Isis ! Comment vas-tu ? s'exclama sincèrement l'ancienne poufsouffle à sa camarade de maison de l'époque. J'suis rentrée de voyage courant décembre... j'ai passé mes deux premières semaines à bûcher comme un Gobelin pour rattraper mon retard, c'est pas encore ça mais bon. Et puis j'ai proposé ma candidature à ces crétins du comité des évènements car ils avançaient à deux à l'heure sur les préparatifs... or...

On sentait bien que quelque chose était coincé en travers de la gorge d'Ecko. Il s'agissait d'un souvenir pas cool. Elle avait participé au combat blanc, déchaînée et baguette de furie au poing pour défendre ses amis contre l'attaque de ses moldus conduit par Antarès. Beaucoup d'étudiants et de copains avaient péri.

Elle se souvenait bien d'un visage qui s'était détaché dans la foule des combattant. Dans l'armée d'Antarès, elle avait reconnu un de ses voisins de pallier avec lequel JT et elle jouaient quand ils étaient gosses. Damien Toscan. Damien portait un de ces fusils lourd et brillant à la lumière des incendies qui les entouraient, il mitraillait dans le tas de sorciers, il y avait de la rage et de la détermination dans ses yeux. Ecko s'en était approché, elle avait crié son nom pour la ramener sur terre. C'était pas possible que le petit garçon qui voulait voir sous sa jupe, puisse aujourd'hui tuer sans foi ni loi des êtres humains! Damien l'avait reconnu tout de suite, il avait écarquillé les yeux en baissant son arme. Il avait commencé à pleurer alors Ecko avait avancé au milieu de la bagarre, les balles, et les sortilèges qui fusaient de toute part avaient décidé de l'épargner. Quand elle avait atteint Damien, elle ne sut pas quoi lui dire, ils se retrouvaient face à face et les secrets étaient levés. Sans comprendre d'où ça venait, un avada kadevra l'avait atteint. Un des amis sorciers d'Ecko la pensait en danger en face de ce moldu armé et il l'avait sauvé.


- Or j'ai perdu trop d'amis dans ce combat, reprit-elle après ses deux secondes d'absence où elle avait revécu deux heures atroces de son passé, et je tiens à être aux premières loges pour la commémoration. C'est important qu'on se souvienne. Et toi alors, quoi de neuf ?
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12246

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Ven 4 Jan - 12:32

- Les cours, les devoirs, les amis... pas grand chose de nouveau dans ma vie d'étudiante à part que je pars de Poudlard quand bon me semble...

Bien sur elle passait sous silence les Iccams, la tantra Genèse, Shalimance et Rhidow, sa vie qui était devenue un bordel monstre, Egon, Jon qu'elle n'arriverait jamais à quitter, ses récentes recherches sur les Gallèas et le désarroi de ne rien trouver. Sans oublier ces crises plus fréquentes...


- Je suis venue pour assister, tu as pas mal de courage pour aider dans les préparatifs... je n'aurai pas pu.

Ou plutôt Isis ne se sentait absolument pas digne de les commémorer. Pendant que nombre de sorcier, de ses amis, se faisaient massacrer pendant la bataille blanche, Isis était à l'hôpital dans le coma. Parler d'un exploit, avoir une crise qui vous fait passer pour morte pendant toute la durée de la bataille et qui par miracle s'arrête quand l'Ombre met fin au combat.

Isis n'en était pas fière. Certes elle ne serait pas allé se battre baguette contre arme à feu, mais elle aurait aimé aider à l'hôpital ou n'importe où ailleurs. A la place, elle avait été un poids en plus dans cette bataille. Et ce n'était pas l'aide qu'elle avait apporté à Anatole* après coup qui avait effacé son inutilité.


- Si tu as besoin d'aide, je suis là... je suis un peu en avance autant en profiter.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7443

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Ven 4 Jan - 17:20

HJ: Une de plus pour le sujet ça vous dit?
Edit Ecko: Pour sûr! Tout le monde est bienvenu pour faire le point et sur son attitude face au Combat Blanc.


Un memorium pour commémorer le combat blanc.
C'était une bonne idée. Pour la mémoire ou pour l'histoire, c'était une bonne idée. C'était parce qu'elle n'y avait pas pris part qu'Elinor était venu aujourd'hui.

A cette époque, elle était en septième année côté collège. Les élèves avaient été mis au courant et à l'abri, et elle avait passé le temps du combat à espérer que Sacha et les autres ne se fassent pas tuer.
Suite à celà, elle n'avait su de ce combat que ce qu'elle avait lu ou qu'on lui en avait dit. Les mots étaient aussi durs que les maux dont avaient soufferts ses amis. Selon certains, ceux qui n'y avaient pas participé ne pouvaient pas en mesurer la violence. C'était sans doute vrai.

Alors, pour faire une sorte de devoir de mémoire, elle se dirigea vers l'amphi. La porte en était ouverte et deux filets de vois parvinrent jusqu'à ses oreilles. Elles lui étaient familières, une, évidemment plus que l'autre. Ecko? Je ne savais pas qu'elle était revenue...

Elle accéléra le pas pour les rejoindre. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de la revoir et de discuter avec elle. Ce serait l'occasion en attendant le début.

- Salut les filles! lança-t-elle en souriant. Ecko, si tu savais comme ça me fait plaisir. Je n'avais pas de nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 321
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 09/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7305

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Sam 5 Jan - 17:32

Je suis lamentable avec mon plan de Poudlard pour les visiteurs à la main, mon air perdu et ma guitare moqueuse pendue à l'épaule. J'ai quand même passé sept années ici, mais tout a tellement changé, et je n'ai jamais connu le côté universitaire. Chose faite à mon grand damne!

♠ Où je suis, nom d'un scroutt!? ♠

De couloirs en couloirs, je m'enfonce dans les ténèbres jusqu'à ce qu'un gars me prenne en pitié et me guide là où je dois me rendre: l'amphi pour le Memorium. Combat blanc auquel je n'ai pas participé, n'étant pas étudiant. Mais mon pote Sullivan, lui, y a pris part.

J'ai vissé une casquette sur ma tête, je porte de petite lunettes noires aux verres ronds, une tenue estivale et claire malgré l'époque de l'année. A chaque fois que je tombe sur quelqu'un et qu'on me reconnaît, j'ai le droit à deux types de réaction. Globalement, la première consiste à me nier complètement et à prétendre ne pas m'avoir reconnu en présumant d'emblée que je me prends pas pour de la bouse juste parce que je respire, la seconde consiste à m'affubler de questions ou de gloussements d'une langueur impressionnante, à me demander de signer une tripotée d'autrographes ou à vérifier si je suis toujours célibataire.

Ce garçon qui me conduit, c'est encoe une troisième option, l'option "je l'ai déjà vu quelque part mais où?"
Je lui souris amicalement pour le remercier de retraverser tout le chateau en sens inverse afin de me mettre sur la bonne route.
Sur le chemin, il me questionne vaguement pour confirmer ou infirmer son doute. Je lui réponds franco que je viens ici parce qu'une ancienne élève m'a contacté afin que je fasse un petit concert gratuit à la fin du Mémorium. Chez lui, ça fait tilt. Au même instant, on arrive devant la porte de l'amphi, il me tend la main avec chaleur pour me dire au revoir, content d'avoir compris où il m'avait déjà vu, il me demande rien, il s'invite pas, il fait pas pour de faux, il est juste amusé... et jaime ce naturel là parce que ça permet de rester moi-même.

Dans l'amphi, je reconnais Ecko, j'ôte mes lunette et ma casquette.
Les deux autres filles ne me disent rien pour l'instant. Je m'approche en lui tendant ma main:

Salut... Ecko, c'est ça? J'ai vu ta tête sur le flyer que tu m'as envoyé. Bonjour mesdemoiselles... Je tends la main pour saluer chacune avec politesse puis je me présente. Enchanté, moi, c'est Elliot.

Je pose ma guitare, cachée dans son étui, sur le sol entre mes jambes pour la retenir:

Heu...Comme promis, me voilà. Ca me fait plaisir d'être là Smile
Je voulais poser mes affaires en attendant mes musciens et mes danseurs... si pendant ce temps je peux apporter mon aide à quelque chose, il n'y a pas de problème.


21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mer 9 Jan - 16:29

Alors qu'Isis proposait son aide, Elinor arriva toute joyeuse de retrouver l'ancienne Poufsouffle. Cette dernière l'accueillit à bras ouverts, un bon gros bisou qui fait du bruit sur la joue et une confidence dans l'oreille faite le plus rapidement possible: "T'es trop belle!"

Elle s'écarta pour regarder son amie et lui répondit en souriant mystérieusement ce qui donna un air un peu exagéré quand il s'agissait du visage d'Ecko. Mais ca lui permettait de répondre à la question avec humour pour en cacher la vérité et qu'on n'insiste pas sur son absence:

- J'ai essayé de faire une année sabbatique mais j'ai pas tenu donc ça a tourné en semestre sabbatique. C'était sympa mais chiant, j'étais en France. Oh ! mais regardez-moi ça... se coupa Ecko en voyant Elliot qui venait d'arriver et qui descendait les marches de l'amphi en leur direction.

"Comment il a trop de chance que JT soit sortie, sinon ça aurait été le chaudron et la bannière !"

Ecko lui serra la main ravie en lui tapotant sur l'épaule:

- Oui, j'suis Ecko Sagamenti, la plus belle de l'université ! Bah, écoute, je suis très contente que tu aies pu te libérer, j'aime beaucoup ce que tu fais et ma sœurette, j't'en parle pas, elle le fera elle-même. Depuis qu'elle sait que tu viens on peut plus la tenir en place, elle arrête pas de dire "comment j'ai pu passer à côté de lui autant de fois sans..." je vais pas finir ma phrase sinon tu vas fuir. Voilà, je te présente, Isis et Elinor, ce sont deux amies.

Ecko se recula et considéra le petit groupe un bref instant:

- Bah comme vous êtes là tous les trois, ouais, y'a bien des petits trucs à terminer.

Ecko sortit une pile de documentation et la tendit à Elliot:

- Si tu pouvais les dispatcher à toutes les places assises ensuite si ça te dit bah tu peux commencer à installer tes instruments sur la scène, ma sœur va pas tarder à revenir, elle sera contente de t'aider.

Elle se tourna ensuite vers Elinor:

- Toi, si tu veux bien m'aider à accrocher les banderoles et les guirlandes au dessus de la scène... pendant que toi... Isis, tu...

A cet instant Egon Sutham entra à son tour avec un petite garçon dans les bras. Ecko était certaine qu'elle n'était pas partie si longtemps qu'Egon ait eu le temps de pondre un mioche de 5 ans, alors elle fronça les sourcil sans rien dire (on lui expliqerait sans doute un jour) et elle s'exclama en sa direction:

- Hé, mon beau ! Salut bout'chou ! (<- au petiot) Egon, t'arrives pile poil pour aider Isis à allumer et installer des lampions sur chaque table de la fosse et si le petit ça l'amuse, il peut poser à côté de chaque lumière les fleurs qui se trouvent dans ce panier en osier, dit-elle en embrassant Egon puis se dirigeant déjà avec Elinor vers l'estrade de la scène.

- Tout le moooonde a quelque chose à faire ? Alors faites-le ! Merciii, les amis ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7541

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mer 9 Jan - 18:18

- Rhidow, tu te fous de moi?! S'étouffa Egon en accourant vers le petit garçon. Je croyais que tu voulais t'habiller seul.
- Ben, je l'ai fait, regarde, ça te plaît pas ça?
- Ah... quand même. Laisse-moi voir ça, fit Egon en reculant d'un pas pour regarder l'enfant et s'en remette à un second regard. Mais c'était sans appel.

Le petit Shalimancyan portait une jupe, pour commencer. Jupe plissée grise et bleue qui - le jeune homme en était certain pour l'avoir tant de fois rangée dans leur commode - appartenait à l'une des deux jumelles. Ensuite, en guise de robe de sorcier, il arborait fièrement une tunique orange, ouverte et aux coutures violettes, qui servait plutôt de déguisement aux enfants. Ses chaussures en cuir rouge et bleue étaient dépareillées, son T-shirt vert d'eau jurait convenablement avec l'immonde broche, probablement piquée sur le bureau de Natacha, qui représentait une tête de mort jaune poussin qui ricanait.
- Je dirais que tu ferais un malheur à Halloween mais pas au Memorium.

Après une grande discussion d'homme à homme, Egon expliqua à Rhidow que les garçons, à quelques exception près, ne portaient pas de jupe ('Des robes oui, mais pas des jupes...'), que les jumelles s'étaient fichues de lui et qu'il n'y avait personne qui s'habillait comme ça dans le monde sorcier. C'est à cet instant qu'on entendit des gloussements qui émanaient d'une porte qui n'avait jusqu'ici jamais gloussé. Egon se leva, se dirigea prestement vers la porte pour y débusquer sans surprise Emma et Eva, hilares comme rarement.

Trente minutes plus tard, on avait convenablement revêtu le petit Rhidow qui toutefois insista pour garder la broche qui ricane. Egon lui avait passé l'une des robes de sorcier qu'il avait achetée sur le Chemin de Traverse le lendemain de son retour de Nulle Part. La robe était simple, rouge foncée et ornée d'un petit hippogriffe jaune et orangé brodé finement sur le dos.
- Désolé pour le retard, murmura Egon en embrassant Ecko qu'il avait vu une fois ou deux depuis son retour, petit problème d'ordre vestimentaire.

Déjà Rhidow était aux abonnés absents. A peine avait-il terminé de saluer Ecko qui donnait ses instructions à tout le monde que le petit garçon courut dans les bras d'Isis. Il attendait ça depuis Noël. Tout le monde partait vaquer à ses occupations. Regard détaché. Il s'approcha à son tour de la jeune fille et lui sourit en guise de bonjour.
- Il a appris une chanson pour toi... vas-y... ne fais pas le timide maintenant.
- Mmm... je sais plus.


Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12246

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 10 Jan - 10:30

- Isis...

Rhidow atterrit dans ses bras avec un grand sourire, des pépites dans els yeux et un millier de bisous.

- Tu m’as manqué
- Tu m’as manqué aussi... tu es très beau Rhidow
- C'est Egon qui m'a aidé à choisir ma robe... mais c'est moi qui me suis habillé tout seul... avec Egon.

Il descend de ses bras après un gros câlin. Egon arriva neutre comme trop souvent. Une boule dans le ventre, on se concentre sur Rhidow.
On parle de chanson.
Isis s'accroupi au niveau du petit homme et prenant soin de ne pas lui lâcher la main. Difficile de toute manière.


- C'est dommage, j'aurai adoré que tu me l'apprennes. On aurait pu la chanter ensemble.
- C'est vrai !! Je m'en souviens maintenant.

Pense : Va peut être falloir qu'Egon prévoit des cours de mensonge avec son pote De Lansley, parce que là Rhidow est à la masse.

Regard vers Egon. Hésitation avant de se lancer en rougissant. Il commença sans la lâcher. Etre attentif et bien tendre l'oreille était le mot d'ordre parce que ce fut un filet à peine audible qui sortit de sa bouche.


- Tout au fond de la clairière, de la forêt interdite...
Vivait une méchante sorcière, dans une cabane non magique...
Un jour le baron sanglant est venu, ouuuuuuuuh
Et la sorcière a couru, pfou pfou...
Elle s'est 'enfuit dans le froid, brrrrrrrrr
En poussant un cri d'effroi, ahhhhhhhhhhhh
Mais deux mois plus tard, dans la forêt interdite
La sorcière est revenue, dans sa cabane non magique...
Et le baron l'a su, ouh la la
Que cette moch'té était r'venue, beurk
Il la poussa dans le lac noir, plouf plouf
Et elle s'écrasa l'bout du nez, chplif
On l'emmena à Sainte-Mangouste, plok plok plok
Tous les médicomages étaient là, un, deux, trois, quatre
Et poussèrent un cri d'effroi, aaaaaah
En voyant ce laid'ron là, beurk
Mais le pire, c'est pas ça!
C'est quoi, c'est quoi, c'est quoi?
C'était son nez tout plat plat plat plat plat plat plat plat plat plat plat!


Isis lâcha Rhidow et l'applaudit des deux mains. Sourire rayonnant.

- Tu la chantes avec moi maintenant.

- je te l'ai promis. Mais avant tu peux aller chercher les fleurs s'il te plait... Ca aidera Ecko. Et puis, on chantera pendant qu'on fait ce qu'elle nous à demandé.

- D'accord.

Rhidow couru vers le panier. Deux minutes sans elle, c'était une éternité pour le petiot.

- Tu vas bien ?

Question dirigé à Egon. Ils avaient un rapport très... bref. Elle savait comment il allait, c'était pas ça qu'elle souhaitait lui dire. Elle se rapprocha de lui, et lui glissa furtivement un

- Tu me manques.

- Isis... j'ai les fleurs, tu chantes maintenant

Rhidow venait d'arriver avec le panier d'osier. Il prit une des petites fleurs et la mit dans la main d'Isis.

- Elle est pas aussi jolie que toi par contre...

- Merci Rhidow

2 minutes seuls pour deux phrases. Le reste s'était décompté dans ses yeux bleus.


Dernière édition par le Ven 18 Jan - 9:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 321
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 09/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7305

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 10 Jan - 12:35

Ecko distribue des tâches à chacun, c'est idiot parce que la mienne est d'une simplicité enfantine, mais je suis très content d'être là, parmi eux. Pour ce qui est du portrait qu'Ecko fait de sa sœur, je pends ça pour de l'humour (j'espère que je me trompe pas) et je souris sans trop comprendre pourquoi je me sens mal à l'aise.

Je dépose mes affaires à côté de la table sur laquelle on était, je prends ma baguette dans la pochette de ma guitare, j'enchante une très haute pile de prospectus que je fais valdinguer devant moi à travers les gradins. J'en dépose un à chaque siège en le prenant sur le haut de la pile mouvante.

Ca me prend bien dans les quinze ou vingt minutes de réaliser la tache qui m'a incombé et, vers la fin, je m'ennuie un peu. Je pense qu'à rejoindre la scène et répéter. C'est peut-être viral chez moi. Je peux pas rester trop longtemps loin de la musique sinon je m'intoxique. C'est comme si chaque seconde passée loin de ma gratte ou de mon piano était qu'une épreuve sadique pour me faire sentir que je suis bon à rien d'autre qu'à jouer ou danser.

J'arrête de triper n'importe quoi et je finis par descendre les marches de l'amphi avec ce qu'il reste de tracts sous le bras. Je les dispose sur un bureau où sont empilés les dépliants du programme de la soirée.
J'en prends un pour voir à quelle heure exactement je dois passer. Début de soirée quand les discours et les tables rondes seront terminées.

Y'a la tête d'Ecko qui sourit gracieusement sur une des images, elle est à côté d'une autre fille que j'imagine être sa sœur même si elles ne se ressemblent pas, mais il y a quelque chose, même dans la photo qui rend le lien évident.

Ca titre en grand: "Premier Memorium du Combat Blanc, en souvenir de nos amis disparus" et après y'a une liste de noms d'élèves, de professeurs et de personnes qui ont péri durant les épreuves. Je parcours la liste en silence et j'accroche à certains noms de copains... finalement, c'est assez corsé pour le moral alors je replis le tract et je le dépose.

Je passe à côté du garçon qui est venu avec un petit garçon, ils s'occupaient des tables, et je me dirige directement vers la scène, où je commence à vérifier des branchements et à accorder piano, et guitare, rythmant de notes par ci par là, les discussions de personnes présentes dont le nombre se gonfle peu à peu. L'heure approche.


21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Elinor Redgrave
● Espionne ●

avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7443

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mer 16 Jan - 16:33

Entraînante, énergique, épuisante, énervante, enjouée, entière... Qu'ils étaient nombreux les adjectifs qui pouvaient habiller Ecko! Elle était toute condensée dans ses dernières paroles.

Sa remarquée glissée rapidement fit légèrement rougir Eli qui resentit surgir quelques émotions qu'elle croyait enfouies à jamais. Elle n'eut pas le temps de se laisser griser pour autant. Ecko tentait déjà de justifier sa disparition, et immédiatement après Elliot apparut.

La nouvelle star, c'était lui. Le tout Londres se l'arrachait à présent. Eli le salua d'un signe de tête et d'un petit sourire.

Puis, elle dispacha différentes tâches à chacunes des bonnes volontés présentes dans un tourbillon de joie. C'était fatiguant à la longue cette attitude, cette bonne humeur à outrance, cette énergie, mais c'était tellement bon de la revoir. Eli allait s'approcher pour l'aider à accrocher la banderole lorsqu'Egon fit son entrée avec un enfant dans les bras. ce n'était sûrement pas le sien mais un de son association. A ce propos...

Le petit se mit à chanter une chanson à Isis.

- Ecko, c'est pas tout, on la place cette banderole? lança-t-elle joyeusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 17 Jan - 15:59

Ecko pointa sur l'une des extrémités de la banderole sa baguette qui s'agitait déjà pour la faire flotter dans les airs. Tout en réfléchissant et en se dirigeant vers la scène pour estimer la auteur à laquelle il faudrait l'accrocher, la jeune fille répondait:

- Je sais pas trop... comme ça, regarde... sur le rideau? C'est pas mal? demanda-t-elle en désignant le grand et lourd rideau de velours rouge qui pendait du plafond de l'amphi jusqu'au sol, devant l'ouverture de la scène.

Pendant qu'elles s'effectuaient, Ecko raconta à Elinor ce qu'elle pensait de la France, de ses habitants, de leur nourriture. Il n'y avait pas de dragon là-bas, même en captivité, mais le déséquilibre que le vol du Calice avait eut sur ce peuple avait aussi crée de nouvelles créatures que personne ne savait domestiquer ou appréhender. D'après Ecko, il y avait beaucoup de travail là-bas. Les français recrutaient beaucoup de spécialistes des créatures magiques pour venir les capturer, les étudier, les répertorier et mieux les comprendre. Si bien que l'ancienne poufsouffle se demandait si même un jour diplômée, elle trouverait du travail sur les ondes radio.

- Franchement, il faut vraiment partir d'ici pour voir comment ça se passe ailleurs, regretta-t-elle, on est bien tranquilles en Angleterre pour l'instant, crois-moi, nous ne sommes pas ceux qui souffrons le plus. Bientôt, des métiers vont disparaître ici aussi. Qui aura besoin de commentateur de Quidditch ou d'une animatrice radio? La mode, les divertissements, le voyage, l'hôtelerie, tous les secteurs sont ébranlés, sauf les soins et la médecine, la recherche et la police.

Ecko évita même de parler du droit ou de la politique car elle savait que c'était la filière d'Elinor. Elle pensait aussi que son diplôme de juriste ne lui servirait pas dans le contexte des choses. De nos jours, il fallait savoir soit se battre, soit protéger, soit chercher pour trouver une occupation. Derrière son habituelle joie de vivre, on voyait poindre dans son discours, les brèches qu'avaient causé ce qu'elle avait vécu en France.

Elliot vint les interrompre en montant sur scène pour commencer à répéter. Elle le regarda avec regret, sa présence, la musique, créait peut-être la solidarité, l'envie de rester ensemble... il ne fallait pas se laisser abattre. Il fallait garder de l'espoir.

June revenait les bras chargés et suivi d'un groupe d'élèves du collège à qui elle expliquait l'histoire du Combat Blanc comme si personne n'avait su. Ell les abandonna à leur sort quand elle entendit Elliot répéter son morceau préféré, alors elle descendit en trombe ce qui laissait présager à Ecko et Elinor que c'était le moment de s'écarter si on ne voulait pas être dans l'onde de choc de l'impact O'Malley-Tinypenny.


"Pourtant, s'ils savaient ce qu'il se passe ailleurs..." pensait-elle en regardant sa soeur pendouiller au bras d'Elliot qui avait du forcément interrompre sa musique quand l'ancienne Poufsouffle déboula.
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7541

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 17 Jan - 17:36

- Tu vas bien?
Egon sourit et pensa que ce sourire reflétait la vérité: il allait bien.
- Tu me manques.

Cette fois, il ne sourit pas. Il s'était penché très lentement à l'oreille d'Isis pour lui répondre mais déjà Ridhow revenait en galopant et portant le panier de fleurs qu'il brandissait comme un trésor. Il s'arrêta net à un mètre d'eux et les observa quelques secondes d'un air désapprobateur, ainsi penchés l'un vers l'autre. Il leva les yeux au ciel en pointant son index sur Egon qui recula en refermant sa bouche qui n'avait eu le temps de s'exprimer. A son tour, le responsable de Tasks dévisagea Rhidow qui lui tendit ensuite le panier en grimaçant d'un air bougon:

- Oh non, hein! Faché 3 Pas ici maintenant, ça suffit les joues toutes rouges et Iccam Rosà qui crie! Ah non! Je suis pas d'accord là! Maintenant faut arrêter de vous embrasser partout sur les deux lèv... humpppghiiii!I-am O'à... I-am Um'èèèssss!!

Isis avait traumatisé cet enfant se disait Egon en s'élançant vers lui pour lui mettre la main sur la bouche avant qu'il n'alerte tout l'auditorium. Il lui glissa à l'oreille un secret qui le fit taire instantanément. Il cessa de gesticuler et prit sagement ses fleurs pour aller les déposer sur chaque table en sautillant de bonheur, sans demander son reste. Egon se saisit d'un autre panier et alla déposer les fleurs sur les différentes tables selon la tâche assignée par Ecko, plantant Isis et ses points d'interrogation derrière lui.

Le temps passait.
Ecko et Elinor semblaient en grande conversation.
June tenait la jambe au pauvre Elliot qui essayait de jouer de la musique.
Des groupes d'étudiants commençaient à prendre place.
Les collégiens marchaient en processions timides au milieu de l'amphithéâtre.
Rhidow était allé vadrouiller sous les chaises pour salir sa robe neuve avec la fille de Kite et Domino qui venaient d'entrer.
Egon posa la dernière fleur du panier que le petit garçon avait très vite abandonné au profit du jeu puis il alla rejoindre Isis.

- Je dois finir de préparer la table ronde de TASKS... tu veux bien garder un œil sur Rhidow en attendant que je revienne?


Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12246

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Ven 18 Jan - 14:46

Hein ?????

Egon partit déposer les fleurs. Rhidow partit jouer. Et Isis. Ben elle resta un petit moment planter au milieu de l'amphi en essayant de répondre à ces points d'interrogations toute seule comme une grande.

Ben après mure réflexion, les points d'interrogations étaient toujours des point d'interrogations.


Alors, autant s'affairer à sa tâche. Elle avait fait léviter la totalité des bougies et les avaient posé en une fois sur toutes les tables simultanément. Ce petit exploit était du à l'entrainement intensif que Joséphine vous obligeait à faire par sa seule présence.
Elle passait de table en table pour allumer les bougies, gardant la petite flamme allumée au bout de sa baguette comme un briquet moldus.

Elle du même faire attention à Louise et Rhidow qui n'avait pas conscience du danger de s'amuser avec 'la jolie flamme qui danse au bout du bout de bois magique de Iccam Rosà'. Mais là, elle avait trouvé le subterfuge : 'Je suis sur qu'Elinor à plein de bonbon pour vous, et puis Ecko elle sait très bien faire des tours de...'. Ben peu importait. Le mot bonbon avait eu plus que l'effet escompté.


Maintenant, l'amphi était presque rempli. Certains de ses amis encore au collège était là. D'autres, de l'université, papotaient dans un coin tandis qu'Isis ramenait à tour d'accio les deux monstres : Rhidow choatiqueman et Louise serpillérwoman. Les deux étaient dans un état... ahurissant.
L'heure du commencement de la commémoration arrivait. Domino vint récupérer sa fille tandis qu'Isis faisait tout pour que Rhidow de nouveau présentable n'aille pas se rouler nul sait où. Elle prit un place dans les gradin, Rhidow sage sur ses genoux. Sage parce qu'il s'amusait avec la broche en tête de mort qui ricanait.


- Qu'estce qu'il t'a dit tout à l'heure Egon ?
- C'est un secret.
- Et... tu peux me le dire ?
- Non, c'est un secret... entre lui et moi.
- ah !!
- Ben vi... tu veux que je te le dise, Isis
- Oui...

Mais non, elle n'avait pas eu la réponse. June avait eu la bonne idée de laisser seul O'Malley plus d'une minute d'affilé et ce dernier avait bien l'intention d'en profiter por terminer ses derniers raccord en entamant un morceau à la guitare qui émerveilla le petit Shalymancien qui le regardait avec avidité.


Dernière édition par le Sam 19 Jan - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte de Lansley
La Mimoune à Sacha
avatar

Nombre de messages : 1111
Age du personnage : 23 ans
Habitation : New-York, Tour Antarès
Occupation : Epouse, mère, actrice & more
Signature : Fatal†Error
Avatar : Fatal†Error
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 59
Gallions : 8097

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Sam 19 Jan - 16:16

~†~ Charlotte arriva dans l'amphithéâtre quelques minutes après Kite, Domino et leur fille. Elle resta un long moment à observer ce qui était habituellement un endroit réservé à leurs cours. C'était... Très différent. Cela n'avait plus grand chose à voir avec l'image du grand amphi où le professeur fait son cours sans se soucier de ses élèves, qui s'ennuyaient. Une grande banderole, des fleurs sur les tables, des bougies... C'était très joli. Ce serait même bien qu'ils laissent les fleurs, après la cérémonie. A moins que les gens ne les emportent avec eux, en souvenir...

Elle descendit quelques marches et alla saluer Kite et Domino. Ils discutèrent durant quelques minutes puis elle les quitta finalement, continuant sa descente. Elle reconnut quelques visages parmi les personnes présentes... Ecko et June. Cela faisait un moment qu'elle n'avait plus croisé Ecko d'ailleurs.. Redg.... Humpf. Passons. Kitlee. Egon. Et Elliot, sur la scène. Pour le moment il jouait, elle irait le saluer plus tard. Il avait l'air en meilleur forme que la dernière fois... Ahem.

Sans un mot, la jeune brune alla s'asseoir à une rangée vide, dans un coin. Elle appuya son dos contre le mur sur le côté et observa les organisateurs s'activer pour les derniers préparatifs. Elle était venue pour assister à la commémoration. A vrai dire... Elle faisait plus que cela. Elle avait été envoyée pour observer un peu, et écouter afin de savoir ce que les gens savaient d'Antarès. Un mission en quelque sorte... Ce n'était évidemment pas Antarès en personne qui lui avait confié cette tâche... Elle ne l'avait d'ailleurs jamais vu, lui, en personne. La seule personne avec qui elle avait eu un contact, pour l'instant, était Yann. Yann Kenston. C'était lui qui l'avait "recrutée". Elle n'avait pas participé au Combat Blanc et, si cela avait été le cas, elle n'aurait probablement jamais accepté de servir Antarès durant deux années, quelqu'en soit la reconnaissance... Alors aujourd'hui, elle observerait... ~†~




    I keep a close watch on this heart of mine


Dernière édition par Charlotte de Lansley le Ven 12 Fév - 2:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 20 Jan - 15:42

Ca commençait.

Ecko abandonna un instant Elinor et elle monta sur scène:


- Je suis très heureuse de vous avoir réunis en ce 8 janvier 2010 avec l’aide du comité des élèves, vous, collégiens, collégiennes, universitaires, hommes et femmes d’états, associations, médicomages, parents, enfants, familles meurtries, personnes pensantes et ressentant.

Il y a un an nous perdions dans le Combat Blanc beaucoup de nos camarades et professeurs lorsque nous nous pensions à l’abri, lorsque nous préparions notre futur, le nez penché sur nos copies d’examen.

Je me rappelle les premiers coups de feu. Je n’en avais jamais entendu sauf dans les films moldus. Je n’ai pas reconnu ce bruit tout de suite car elle était loin de mon esprit la potentialité que nous soyons ici même, en nos murs, attaqués et en danger. Ca m’a donné la chair de poule et je ne savais pas encore que la première balle touchait un enfant de onze ans.

Soudain, le futur n’avait plus d’importance. Je revois les visages de ceux qui étaient assis à côté de moi, se satisfaire de ces sons étranges qui semaient le doute, se lever en brandissant leur baguette pour nous éliminer. Nous, leurs camarades qui avions passé tant d’années avec eux au collège. Ce sentiment d’être en danger à l’extérieur et dans le cœur. Antarès est poison, virus, il s’infiltre partout et finit par vous mordre comme un scorpion traître.

L’instinct de survie qui s’est élevé, le souffle de terreur qui nous a tous renversé, ne plus savoir dans ce désordre, si l’on frappait un ami ou un ennemi, n’avoir que quelques secondes pour décider... je ne veux plus jamais le ressentir. Je veux être protégée. Je ne veux pas non plus vivre recluse chez moi à me morfondre de la façon déraillé dont le monde tourne.

Nous devons nous souvenir et lutter pour que cela appartienne à l’Histoire. Nous devons cesser de regarder nos nombrils en nous apitoyant et en pensant qu’on souffre plus que les autres. Arrêter de se demander "pourquoi moi" car je vous jure, vous n’êtes pas seuls, vous n’êtes pas dans l’œil d’une fatalité, nous le sommes tous... vous allez voir sur scène les enfants de l’association TASKS qui sont tous orphelins et qui sourient bien plus que vous que je croise tous les matins dans les couloirs depuis mon retour de France. En France!! En France, les femmes ont dû prendre des postes d'hommes pendant que ceux-ci partent dans les pays d'Antarès pour lutter, comprendre et convaincre. Les animaux fantastiques les ont envahi... il devient de plsu en plus dur de les contrôler. Leurs enfants vont encore à l'école pour apprendre des métiers et apprendre défendre leur pays, apprendre à se défendre pour survivre! Ils savent ce qu'il se passe et ils veulent faire partie de ce qui va arriver... Ecoutez battre leur cœur qui en veut.

Trouvez une force et la volonté de lutter pour eux, tous ces enfants, les derniers sorciers avant longtemps peut-être! Battez-vous pour leur futur devenu si précieux. Ils sont les futurs sorciers! Ils ne doivent pas être la dernière génération!!

Nous chercherons des solutions, nous trouverons le talon d'Achille d'Antarès avant même que la Guerre commence...

Mes propos vous choquent? Moi, je n'ai pas peur de vous le dire... si nous ne nous activons pas chacun à notre façon, c'est la guerre entre tous les pays et les moldus qui nous attend. Il faudra choisir son camp.

Antarès est un démon. Il divise, il appâte, il négocie vos doutes en échange de certitudes stériles. Il a marqué au fer rouge un bras de notre histoire. En souvenir de nos amis, pour ceux qui meurent encore sans qu’on ne sache pourquoi, pour ces enfants à qui il faut un futur: souvenez-vous et battez-vous. Ne cédez pas aux dépressions, à la panique ou à l’indifférence, ne vous repliez pas sur votre petit bonheur ou vos petits regrets. Aimez-vous, mariez-vous, transformez-vous, continuez de prévoir et de tenir, développez votre foi dans les plus petits espoirs qui se proposent à vous... Tendez la main à ceux qui viennent après vous... ne vous divisez pas pour Lui permettre de régner.

Aujourd'hui... Outre les associations:

Nous entendrons le Ministre de la Magie pour vous informer de l’avancée des recherches et des actions magiques mises en place pour empêcher Antarès d’utiliser sa magie contre le royaume uni.

Et parce qu’il ne faut pas se laisser périr sous les remords, parce que la musique a toujours été le meilleur moyen de ralliement, Elliot O’Malley - houlalala, les filles du calme XD June descend de ta table tu me fais honte - Elliot terminera la soirée par un petit concert où nous pourrons danser, grignoter, discuter.

Les tables rondes et stands sont installés afin de vous laisser les approcher librement pour poser vos questions aux différents responsables.

Le stand du Ministère propose des stages scolaires avec les aurors pour renforcer vos capacités en Défense, les diverses associations et autres journaux embauchent, les tables de Villages Enfants Perdus et de TASKS collectent pour vos dons...

Le programme vous explique tout... passez une bonne journée et n’oubliez pas que nous sommes ici pour nous souvenir, rendre hommage et préparer l’avenir.


Le coeur encore chaud, Ecko descendit et alla se réfugier un instant dans les coulisses pour reprendre son calme. Elle maudissait son impuissance et l'incroyance des gens. Il lui devenait de plus en difficile de rester en Angleterre en prétendant qu'il ne se passait rien de grave.
Revenir en haut Aller en bas
Leigh Abbercomby
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 40
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Pensionnaire de TASKS
Occupation : Responsable d'animation à TASKS
Avatar : Dundra
Date d'inscription : 19/01/2008
Coup de coeur : 0
Gallions : 6775

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 20 Jan - 16:01

Tout était prêt depuis quelques minutes avec le renfort d’Egon.

Leigh savait que celui qui représentait son patron avait la tête ailleurs depuis quelques semaines mais il n’avait pas posé de questions. Il aurait mis sa main à couper qu’il avait eu une liaison avec Natacha il y a un petit moment déjà mais il avait bien trop de respect pour leur vie privée pour aller chercher l’information à force de questions.

Mais quand il vit Egon se comporter avec Isis, il refonda son opinion sans en démordre.

Malgré les apparences, il était certain que le soir du pot pour les trois mois de Natacha au sein de l’association, les deux collègues avaient échangé des embrassades avant de disparaître. Le lendemain matin, il s’était levé dans un état assez avancé d’ébriété et il n’avait trouvé ni l’un ni l’autre à ses côtés. Sans arrière-pensée, il s’était dit qu’ils étaient simplement allés se coucher avant de les voir revenir avec un drôle d’air sur le visage dans le courant de la matinée pour Egon et le soir même après son premier jour de classe, pour Natacha.

Il n’avait rien dit mais il ne doutait pas que sa propulsion anticipée à un poste de responsable n’avait pas seulement à voir avec son mérite.
Ca faisait longtemps qu’il était question qu’il entre au conseil d’administration de TASKS mais Egon et Ariane avaient pensé avec sagesse que tant qu’il était encore fragile émotionnellement, il ne pouvait pas prendre de risque. Leigh avait été d’accord avec ça.

En ce jour de célébration, Leigh, Egon, Ariane, Natacha, Baten et d’autres bénévoles avaient préparé un petit spectacle commémoratif avec les enfants qui étaient derrière le rideau avec Baten Kaïtos et Ardoise Meyer, une vieille sorcière qui les aidait beaucoup pour passer le temps de sa vieillesse. Elle avait aidé les plus âgés à écrire et à rassembler les textes et poèmes à réciter.

Ecko Sagamenti ouvrit la célébration avec un discours poignant avant de laisser sa place à Egon qui monta le premier sur l’estrade suivit d'Ariane. Ils présentèrent longtemps l’association et ses buts en renouvellant une demande de soutien, de dons, de bénévoles et de savoirs-faire.

Il descendit de scène. Leigh monta à son tour pour présenter le spectacle.

Les enfants envahirent l'espace scénique et récitèrent des chansons et des contes liés au monde magique. Il était souvent question de solidarité, de fraternité et d’amour.

Quand ce fut au tour des jumelles de chantonner et de danser sur une comptine qu’elles avaient apprise avec Ardoise, Leigh se sentit fébrile. Il repensa à ce qu’elles étaient obligées de traverser et qu’elles traversaient avec plus de joie de vivre et de bonne humeur qu’il avait su le faire. Ecko avait raison en ça qu'il fallait avancer et faire tout ce qui était en notre possible pour permettre à ces jeunes vie de prospérer.

Il applaudit très fort puis laissa monter sur scène un groupe de collégiens qui firent le portrait d’élèves de Poudlard qui avaient vaillamment défendus l’école. On parla de Harry Potter, de la famille Weasley, de Sullivan McAlistair, d’une certaine Jezabel et bien d’autres.

Dans un long et pénible silence, les universitaire suivirent en récitant un à un les noms de tous ceux qui avaient péri dans le Combat Blanc. A chaque nom cité, une des bougies disposées sur les tables prenaient l'apparence hologrammique de la personne citée. La petite forme de feu souriait et danser pour ceux qui étaient proches.

Leigh reconnut des silhouettes flammes de son frères et de sa soeur.
...
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12242

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Dim 20 Jan - 18:24

Tout était dans la boîte. Pendant que les monstres étaient entrain de s'époumoner, que les jumelles chantaient, Natacha était restée devant la scène, pour garder une trace de ce grand moment de spectacle.

Maintenant que leur tour était passé, ils s'étaient tous égayés dans la nature. Elle en voyait bien passé dans son champ de vision quelque fois, mais c'était comme si ils ne savaient pas tenir en place. Ce mois de janvier avec ces fortes chaleurs, déjà insoutenable pour des adultes, étaient encore pire pour de jeunes enfants. Obligés de rester la plupart du temps à l'intérieur, à l'abri des rayons néfastes du soleil, cette journée de commémoration était un peu comme une délivrance pour eux. C'était tellement rare qu'ils sortent.


La tête d'Octobre ne dépassait pas beaucoup du rebord de la table de TASKS. A chaque fois que quelqu'un s'approchait, sa petite main attrapait difficilement un tract et le tendait à l'étudiant, collégien ou adulte, en récitant tout ce que leurs dons pourraient leur offrir, à lui et aux autres.


... et des ballons, et des cubes pour faire des prymarides, et des crayons, et des ...

Et il recommençait son manège à chaque nouvelle personne qui arrivait. Natacha souriait, un peu perdue dans ses pensées. Octobre était un parfait porte-parole de l'association et le désœuvrement chez Natacha n'était jamais bon. Pas pour rien qu'elle s'était autant que possible immergée dans le travail, scolaire et associatif. Outre le fait que cette journée entre toute n'était pas de celle qui vous rendez particulièrement joyeux, un autre petit quelque chose, qui lui retourner étrangement les entrailles, faisait qu'elle ne parvenait pas totalement à se concentrer sur TASKS. Mais ce n'était l'affaire que de quelques heures n'est-ce pas ? Dès demain, tout reviendrait à la normale.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 321
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 09/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7305

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Lun 21 Jan - 18:33

Les discours et prises de paroles me touchent chacune à leur façon. J’ai le sentiment coupable d’avoir rien fait et de rien pouvoir faire pour le futur dont parle Ecko. C’est ce sentiment de se sentir inutile qui pousse mes pas vers les différents stands et tables rondes à la recherche d’une lumière, d’une idée. J’ai toujours la sœur d’Ecko pendue à mon bras, elle me pose des questions et je lui réponds comme je peux et ce que je peux, assez épaté par son enthousiasme. Dans la discussion, je crois même que j'ai promis qu’on chanterai ensemble son morceau favori.

Devant le stand de TASKS, il y a une foule d’enfants qui s’activent, motivés et heureux de lister leurs besoins. Je trouve ça tellement vulgaire de déposer un chèque et de m’en aller en croyant avoir donné mon aide que je m’abstiens… j’enverrai un chèque quand je serai seul.

Au petit Octobre, je demande, en m’accroupissant pour être à sa hauteur:


Petit bonhomme, j’ai un tas de choses qui sert à rien dans ma vieille maison, mais quand je dis un tas, c’est un sacré tas… vu que t’as l’air d’avoir besoin d’un tas de choses, je me disais que peut-être on pourrait transférer tout ça à TASKS? T’en dis quoi? Faudrait que je demande à la grande fille derrière toi?

J’ai terminé en relevant la tête vers Natacha Melikov qui se tient à portée et qui a bien deviné que c'était aussi à elle que je m'adressais. Elle n’affiche pas de grand sourire mais ceux des enfants rachètent les pensées grises des adultes. En contrepartie, moi, je souris.


21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7541

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mar 22 Jan - 14:40

Tout allait bon train. Leigh, Natacha et Ariane s’étaient répartis diverses taches dont la plus importante était d’informer. Les enfants avaient produit un spectacle récompensé par beaucoup d’applaudissements et de rires ce qui amena plusieurs étudiants et parents d’élèves à s’intéresser à l’association.

Après avoir été mobilisé pendant une longue heure par le ministre, Egon parvint à s’échapper, heureux d’avoir obtenu la garantie d’une aide financière renforcée. Ils abordèrent à demi mot les prochaines actions de la résistance dont le Ministre n’était pas censé connaître le caractère, pour le protéger, lui, en cas d’erreur de leur part. Egon acquiesça silencieusement aux requêtes qu’on lui formulait, en se promettant de mettre les nouveaux problèmes à l’ordre du jour de leur prochaine réunion. Il devait avertir Enki et Sacha de l’organiser le plus rapidement possible pour profiter de la détente créée par le Mémorial.

Il alla se présenter auprès d’autres tables pour favoriser les rapprochements, saluant, échangeant quelques mots, remerciant quand on le complimentait pour le spectacle des enfants. Son errance dans l’amphi l’amenait comme un fait exprès vers Isis qu’il ne perdait pas de vue tout le temps que dura son déplacement. Rhidow était toujours dans les parages, convoyant son attention d’un stand à l’autre pour essayer de comprendre exactement à quoi était dû ce rassemblement. On aurait dit qu’il ramassait des preuves avant d’établir une savante vérité. Quand il avait ce regard-là, Egon se souvenait que l’enfant avait des décennies et qu’il y avait une grande part de son système de pensées qui lui était inconnu.

Arrivé l’air de rien près d’Isis. Penché sur son épaule.
- Toi aussi, tu me manques.


Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12242

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mer 23 Jan - 16:41

C'est Tacha !

Octobre s'était reculé pour buter contre les jambes de 'Tacha'. Il avait levé une main, surement dans le but d'attraper l'une des siennes. L'étudiante l'attrapa au vol et la serra d'une pression rassurante. Les pics de timidité subite étaient chose courante chez le petit.

C'est grand comment ? Comme ça ?

Ayant surement juger Elliot digne de confiance et pas trop dangereux, Octobre avait lâché ses jambes pour s'avancer et écarter les bras, dans le but de quantifier ce qu'il qualifier de 'grand'.

Nous, c'est grand comme ça ! Comme ça ah oui ?
"Un peu plus je crois ..."
Comme ça ?! Shocked
"Oh au moins !"

Natacha ne savait pas du tout ce qui pouvait bien être grand chez 'nous' mais c'était toujours un plaisir de les faire marcher gentiment. Ils tombaient toujours dans le panneau, quel que soit le sujet.

On pourra tout prendre alors ?
"Surement que oui."
Y a des cubes ? Pour faire un château, grand comme ça ! Nouveau mouvement de bras. Tu sais faire les châteaux toi ?

Il avait de nouveau reporter son attention sur Elliot. Attendrie comme souvent, Natacha passa sa main dans ses cheveux.

"On pourra lui apprendre si il ne sait pas les faire, qu'est-ce que tu en penses ?"
Oui ! Tu viens quand, dis ?

Ça devra être suffisant et assez explicite comme acceptation de son offre non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 321
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 09/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7305

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Mar 29 Jan - 16:03

Plutôt le matin parce que le soir je travaille, dis-je aux deux personnes auxquelles je fais face.

Je me relève en souriant, topant avec le jeune Octobre pour conclure le marché.


Je crois pas avoir des cubes mais je suis pas contre apprendre. J’avais pas ça au programme de mon enfance. Par contre, j’ai d’autres trésors pas si mal que j’ai jamais voulu jeter et ma mère non plus. Il y aussi des vêtements qui seront tous trop grands pour toi mais si tu connais des personnes un peu plus vieilles, ça leur ira peut-être.

Cette fois-ci je regarde que Natacha pour confirmer silencieusement ma venue lors d’une matinée. Si je ne le fais pas avant de repartir en tournée, je trouverai jamais le temps d’aller à TASKS et il me semble qu’il y a des choses pour lesquelles j’aimerais prendre mon temps un peu plus.

Derrière moi, sur l'estrade, j’entends la voix de quelqu’un qui confirme que je vais monter sur scène dans quelques instants. Je fais des yeux ronds et j’enchaîne un peu plus vite en tendant à Natacha en un premier temps puis finalement à Octobre, une carte avec mon adresse (celle de l’hôtel):


N’hésite pas à m’écrire si tu sais le faire pour me dire avec précision quel jour je peux passer. J’ai tous les matins du monde pour venir faire des châteaux de cubes avec toi... un simple message et je viendrai.

♠ Même en plein concert, je crois. ♠


Heureux, O’Malley. Ne sombre pas. Pas de tristesse dans les yeux, vite souris.
Je souris.


Je dois y aller, désolé...

Je marche à reculons en leur adressant un dernier au revoir, à l’enfant et à la jeune fille. Je me glisse en coulisse avec June à mes baskets. Je me prépare très heureux de la perpective de passer une journée loin des strasses.


21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel Jackersson
● University ●
avatar

Nombre de messages : 82
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Arsenic et vieilles dentelles
Signature : Jugette
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 09/01/2008
Coup de coeur : 21
Gallions : 6859

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 31 Jan - 11:41

Jezabel avait longtemps hésité à venir au Memorium quand elle avait appris en parcourant les programmes qu’il serait parmi les invités. Elle l’avait vu une seule fois sur scène, le dernier jour de sa tournée avec les Bizarr Sisters. Elle ne lui avait jamais confié qu’elle avait été dans la salle, elle ne voulait pas le déranger ou qu’il se sente obliger d’agir révérencieusement avec elle. Elle aurait détesté qu’il soit complaisant ou sentir qu’elle était un boulet pour lui.

Elle entendait les effet de l’événement résonner dans tout le château ou presque et il n’y avait que dans sa chambre qu’elle n’entendait rien pourtant elle avait envie d'écouter sa voix par les fenêtres ouvertes. Elle les avait ouverte pour guetter les premières notes de musique.

Elle avait vaguement suivi les discours, elle avait imaginé un moment de recueillement pour penser aux disparus du combat blanc, elle s’était ensuite coiffé, maquillée très légèrement, vêtue d’un haut gris léger en coton au grand col ouvert qui retombait sur son épaule et d’un jean délavé, elle avait pris sa clé, sa baguette, et s’était glissée en dehors de chambre. Elle avait trop envie de le voir, de tomber sur lui par hasard (c’était un peu gros, vu qu’elle avait sa place dans l’école. Ca n’aurait pas été un vrai hasard. Mais lui entre ces murs, ce n’était pas sa place.)

Elle était entrée dans l’amphi bardé de monde et de décorations, ça s’agitait partout et on annonça le prochain concert. L’heure du jour déclinait, ça allait être la soirée. Elle espérait que si elle ne le voyait pas avant, elle pourrait l’avoir après le concert mais quelque part au milieu de la foule, elle reconnut sa silhouette qui se dirigeait furtivement vers les coulisses. Son cœur battit comme un grondement d’orage et elle se mit impulsivement à le poursuivre dans la foule mais son chemin fut barré par trop de monde et de tables. Elle le perdit des yeux et un sentiment de défaite s’empara d’elle. Elle n’aurait pas du tarder autant.

Il avait disparut dans les loges pour se préparer, il ne lui restait en dernier recours que la fin du concert mais ca allait être un enfer avec toutes les collégiennes à ses trousses.

Dépitée, elle erra malgré elle jusqu’à l’un des bancs de l’amphi et s’y assit en attendant le début du concert, nattant sa chevelure sur le coté pour passer le temps et snobant d’un air méprisant la bande d’ado bavant sur son épaule dénudée à trois rangées derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Isis Kitlee
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 518
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Poudlard University
Occupation : Iccam
Signature : Jugette
Avatar : Ulysse
Date d'inscription : 09/05/2007
Coup de coeur : 75
Gallions : 12246

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 31 Jan - 15:55

5 petits mots qui mit bout à bout illumina le visage d'Isis. Un simple sourire répondit silencieusement à Egon. Elle n'en avait pas douté... un petit peu seulement, à cause de sa propre indécision... et fut heureuse de l'entendre.

Rhidow revient avec encore une dizaine de brochure qu'il tendit à Isis. Elle était déjà le coffre fort de la première dizaine.



- Rhidow qu'est ce qui te tracasse ?

Elle regarda un peu inquiet le petit centenaire qui lisait une brochure l'air très désappointé.

- Je ne comprends pas pourquoi les personnes elles se tuent. Ca a du faire beaucoup de mal à Rosà et Umbrès... c'est les protecteurs de la vie. On doit préserver la vie et pas se tuer... pourquoi il y a plein de gens qui sont morts alors que tous ici ils disent qu'ils ont rien fait de mal ? Et pourquoi les pas sorciers ils ont plein d'objet qui blesse les sorcier ? Et pourquoi les sorcier ils tuent les non sorciers ? Moi je ne suis pas sorcier mais je ne veux pas te faire de mal Iccam Rosà, ni à Iccam Umbrés... Tu crois que quand on sera grand je devrais faire du mal à Octobre, et à Ethan et à tous les autres parce qu’ils ont des pouvoirs et pas moi.

Isis regarda Egon avec appréhension. Rhidow avait beau avoir 101 ans, et à certain moment des réflexions d'adulte il n'en restait pas moins innocent face à la bêtise humaine qu’elle soit sorcière ou non.
Elle s'agenouilla pour être à hauteur du petit Shalimancyan.


- Rhidow... tu sais ici ce n'est pas comme sur Thiam Phucci. Il y a Antarès... C'est un sorcier mauvais qui fait peur à beaucoup de monde. Il est l'inverse de Rosà et Umbrès, il ne protège pas la vie, mais son pouvoir. Ce sorcier il… il monte les moldus contre les sorciers et cela lui permet d'assouvir toutes les personnes sorcière ou non. Il veut conquérir le monde en empêchant la naissance des sorciers, c’est pour cela qu’il a volé le calice des naissances. Et il se fait aider par les moldus qui le suivent.

- Mais ce n’est pas lui qui fait du mal à tout le monde... regarde là

Il lui tendit la brochure qu’il regardait et pointait du doigt ce qu'elle devait regarder. Une image montrant le massacre de la bataille blanche. On voyait des sorciers ou des moldus tués tandis que d’autres se protégeait et tuait.

- Beaucoup de sorcier on était tué par des moldus qui forment l’armée d’Antarès. Il se sert d’eux, mais enfin de compte c’est lui qui fait le plus de mal. Tu sais toutes les sorciers du mur des souvenirs ont été tués par lui en quelques sortes.

- C’est quoi ça le mur des souvenirs ?

- Je t'y amènerai tout à l'heure, c'est dans le parc.

Il resta silencieux, baissa la tête et prit son menton dans sa main droite. Il réflichissait à toute vitesse, essayant de trouver une cohérence à tout ce qu'il entourait.

- Isis. Tu crois que quand je serais grand et Octobre, et Ethan et tous les autres enfants de La Maison on va devoir se faire du mal parce que moi je suis un peu moldus même si je fais pas parti de l’armée d’Antarès.

Une négation de la tête suffit à soulager Rhidow. Heureux, il se précipita dans les bras d'Isis. Isis qui elle demanda en silence par un simple regarda à Egon "je n’ai pas dit trop de connerie ?".
Parce qu'elle avait du mal à comprendre la situation dans lequel le monde s'était engouffré malgré qu’elle n’ait pas 101 ans l’apparence d’une enfant de 5 ans et qu’elle ne venait pas d’une île déserté de toutes les malversations d’Antarès.

Une note de musique et une ribambelle de gloussement rempli l'amphi. Elliot débuta son concert. Rhidow voulait écouter mais avant, il entraina les deux iccams vers le stand de TAKS pour faire un bisou à Octobre qui lui sautillait de joie en brandissant un bout de papier cartonné avec beaucoup de fierté.

Le bisou effectué, Rhidow retourna auprès des deux amants et demanda innocemment.


- Je suis trop petit Egon. Je peux monter sur tes épaules pour voir le musicien, dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 328
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7541

MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   Jeu 31 Jan - 17:10

Egon se pencha pour prendre Rhidow sur ses épaules et apparemment le mouvement fut repris par nombre d’autres personnes qui prirent dans leurs bras ou sur leurs épaules un enfant de TASKS ou un enfant de Village.

La salle changea de morphologie et soudain la scène pivota. Une marée de voix s’éleva dans l’immense amphi. Egon ne s’était pas rendu compte à quel point il s’était soudainement rempli. Etait-ce l’effet O’Malley? Il ne pouvait pas en vouloir aux étudiants de préférer Elliot à un savant discours du Ministère. La chaleur monta soudain et les lumières décroissaient d’une mesure inversement proportionnelle aux cris.

L’ancien Gryffondor n’avait jamais vu un phénomène comme celui-ci. Sur ses épaules Rhidow bougeait et essayait de copier la chorégraphie du jeune chanteur. Un peu plus loin, Travis et Tiboor faisaient la même chose en se traînant par terre. Egon imagina un instant les lessives du lendemain.


(je lance le concert, si tu veux changer la programation, Elliot, j'éditerai)

Une nuée de mains s’éleva. La salle commença à scander le prénom d’Elliot. Egon n’avait jamais réalisé qu’il y eût tant de filles à Poudlard. Il douta qu’elles fussent toutes de l’établissement... quand il y regarda de plus prêt, il se rendit compte qu’il y avait beaucoup de mères avec leurs gamines, de garçons avec leurs copines, de couples enlacés qui se mettaient à danser d’une façon plutôt sensuelle. Abigaïl et Donovan les imitaient avec une gaucherie assez désopilante.

June, plantée sur scène, avait pris place parmi les choristes et on lisait sur son visage sur-animé tout son bonheur de se trouver là. Sur un des gradins, Baten et Micka s’enlaçaient eux aussi en se mouvant sensuellement et amoureusement. Kite portait Louise Elisabeth sur une de ses épaules et la petite élevait très haut ses poings enfantins en se dandinant sous le regard approbateur de Domino qui en riait aux larmes.

Les jeunes garçons reprenaient à leur compte les pas complexes d’Elliot O’Malley. Un groupe de fans tenait une immense banderole dont les lettres interchangeaient de place pour décrire différents slogans dont le plus récurent était 'Elliot, on t’aime' Même le ministre faisait une tentative gauche de pas de danse en tenant par la main le professeur McGonagall qui avait laissé au placard son air pincé.

Elliot avait transformé la salle et l’espièglerie dont il faisait preuve sur scène contagionnait tout le monde. Egon pressa la taille d’Isis pour qu’elle s’approche de lui. Sous l’impulsion des mouvements d’emphase de Rhidow, il avait du mal à garder son équilibre.

Sa main glissa subrepticement sur ses hanches et il l’attira doucement pour entamer, sur le rythme général de la foule, un léger mouvement dansé. Il savait qu’il ne devait pas se permettre ce genre de gestes à Poudlard, pour éviter les échauffourées avec Jonathan ou simplement pour rester tranquille mais l’ambiance le transporta à son tour et il avait lui aussi envie de profiter de la musique.
- On devrait faire écouter du O’Malley à Antarès puisque la musique adoucit et enivre à ce point les mœurs, essaya-t-il d’articuler à l’oreille d’Isis, tu... veux... tu viens chez moi, ce soir?

Depuis leur retour, Egon refusait de passer une nuit avec Isis. Il ne cautionnait pas son attitude vis-à-vis de Jonathan. Il ne savait même pas où cela en était... mais ce soir il rompit sa barrière. Etre juste avec elle. Rien de plus.


Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Memorium du Combat Blanc [Ouvert à qui veut...]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je veux jouer... Voulez-vous jouer avec moi ? (ouvert à qui veut)
» petit combat amical Nuage de la vallée vs Caillou érodé
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Combat des Chixx!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Poudlard University :: Les Intérieurs du château :: Amphithéâtres-
Sauter vers: