Forum de jeu de rôle par écriture alternée sur le thème de l'univers magique de Harry Potter de JKR pour adulte et jeunes adultes
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & AdministrationsPartagez | 
 

 [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Jeu 27 Déc - 10:33

Depuis le temps qu'elle en rêvait Linor... Cette fois, elle avait osé s'approcher de la vitrine. C'était déjà quelque chose! Elle avait confié Noah à Louis qui devait l'emmener jouer dans Saint-James Park.

Mais, retournons à nos affaires. Un petit, rien qu'un tout petit... Oui, parce que grand, ça devait forcément faire plus mal... Pourquoi est-ce que ça devait forcément faire mal?
Elle n'en savait rien.
Les moldus disent que ça fait mal. Et je suis à moitié moldue, s'empressa-t-elle d'ajouter dans sa tête. Elle n'en savait rien car elle avait refusé de se renseigner (pour une fois), par peur de ce qu'elle pourrait apprendre. Pouvait-on choisir son tatoo? La magie choisit-elle pour nous? Autant de questions qu'elle se posait sans oser demander de réponse. Mais aujourd'hui, si. Elle les aurait, foi de Redgrave.

La vitrine était sobre. "Louange Deb sorcerer's tatoo". La pancarte aussi l'était. Une boutique du Chemin de Traverse comme tant d'autres et puis c'est tout. Courage imbécile! Tu ne vas que demander des renseignements... En principe. Car lorsqu'une envie saisit cette jeune fille, il n'existe pas beaucoup de remèdes à disposition pour la faire passer.

Finalement, elle poussa la porte.

En entrant, une forte odeur d'encens la saisit. Ce n'était pas une de ses odeurs préférées, loin de là. Une rangée de banquettes, des modèles au mur. Déjà, elle était renseignées sur un point. On pouvait choisir...

Un bruit attira son attention.

- Bonjour... il y a quelqu'un? demanda-t-elle timidement alors qu'elle pensait encore pouvoir s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Jeu 27 Déc - 20:06

Adel pénétra silencieusement dans l'espace de réception de la boutique. Il portait un pull noir au col roulé et aux manches relevées sur ses avant-bras qui laissaient entrevoir le tatouage dont lui-même était orné. Si celui-ci était visible, c'était bel et bien pour l'inoculer d'informations. A force des jours qui passent, l'apprenti découvrait chaque fois un peu plus des propriétés de cet immense dessin invisible la plus part du temps. Il savait que lorsque ses bras étaient entièrement recouverts, une personne de longue date allait faire son apparition. Depuis maintenant plus de dix minutes le dessin avait commencé à apparaître.

Il fut donc à peine étonné lorsqu'il découvrit Elinor. Etonné tout de même car sur toutes les personnes relatives à son passé, elle était la dernière qu'il s'attendait à voir ici.

- Redgrave... murmura-t-il malgré lui. Il se reprit immédiatement et lui tendit la main sans cacher son contentement métissé de saisissement. Bon-jour... Visite de courtoisie ou...?

La question et ses points de suspensions étaient plus rhétoriques que persuadés. Non que miss Redgrave soit incapable de courtoisie, mais plutôt qu'Adel n'avait rien à voir avec son nouveau monde de couches-culottes. Il avait assisté au procès mais jamais, il n'avait recroisé les pas d'Elinor depuis ce jour où elle avait publiquement annoncé sa grossesse. Il avait trouvé l'aveu courageux et l'exécration qu'il éprouvait pour la majorité des filles de sa maison à l'époque fut soumise à caution.

Le plaisir était réel de la découvrir, hésitante, devant les murs de tatouages de sa boutique.

Elle aussi devait être étonnée...

Quelques adolescents entrèrent en jaquetant pour regarder les piercing, et rêvant à ceux qu'ils s'offriraient si maman et papa voulaient. D'un geste gracieux et éprouvé, Adel invita Elinor à s'asseoir sur la banquette.

- Raconte, demanda-t-il accompagné d'un de ses rares et timides sourires.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Ven 28 Déc - 18:17

- Adel? laissa-t-elle échapper.

Elle qui cherchait de la discrétion, elle était servie.
Quoi que, Adel n'était pas ce qu'on peut appeler un sorcier bien bavard. Bien loin de Rita Skeeter... C'était plutôt un grand timide, le genre de garçon qui d'une tête baissée et d'un petit sourire désolé remue le coeur de la plus boudeuse des sorcières. C'était l'impression qu'il donnait à Elinor.
D'un côté, elle avait du mal à saisir comment cette mélancolie qui semble lui coller à la peau pouvait se marier avec la face underground du tatoueur... C'était là un mystère.

De l'autre, Manoue se demandait si ce n'était pas plus mal finalement, qu'elle connaisse, même si le mot était fort, la personne qui risquait de lui tripatouiller la peau.


Un troupeau d'adolescents fit une entrée bruyante et ôta définitivement à Elinor toute possibilité de fuir. Elle était donc fixée, il lui faudrait rester.
Qu'allait-elle bien pouvoir lui raconter?


La vérité. C'est comme ça que j'ai l'habitude de faire maintenant. Je ne dérogerai aux règles et principes que j'ai moi-même édictés.

- Je ne savais pas que tu travaillais ici... dit-elle en répondant à son invitation.

La banquette était assez confortable et pousserait volontier à confidence si nécessaire, une fois que le troupeau d'ados se serait abreuvé de rêves bons à faire cauchemarder leurs parents.

Elinor regarda attentivement les murs et les motifs qui y étaient accrochés. Sans doute en trouverait-elle un à son goût. Mais pour l'instant, elle était surtout inquiète.

- Pour tout te dire, je suis venue ici en quête de renseignements. J'ai envie de me faire faire un tatouage, mais je ne sais presque rien sur les tatouages magiques. Je ne ferai pas dans l'originalité, j'aimerais que tu m'en dises un peu plus sur eux...
Et sur toi aussi. Je ne savais pas que tu travaillais ici.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mer 9 Jan - 18:17

Parler des tatouages, Adel pouvait le faire sans se faire prier. Parler de lui, c'était une autre histoire. Il ne marqua pas sa réticence car, après tout, lorsque deux anciens camarades d'école se revoient après six mois, il est normal qu'ils s'interrogent sur le parcours de l'autre. Seulement l'idée de parler de cette dernière année ne l'enchanta guère. Il y avait du Joséphine à toutes les dates que Merlin inscrivit dans le calendrier. Or, à part lui, qui s'intéressait à la douleur de cette histoire d'amour? Jo, peut-être. Ca faisait deux et cela faisait déjà beaucoup.

- Embauché cet été... je voulais un travail en relation avec le dessin et la magie. On fait aussi du piercing. Cela t'irait bien... La narine, dit-t-il en regardant fixement le nez d'Elinor qui semblait beaucoup l'inspirer. Les phrases d'Adel étaient toujours aussi décousues. La moitié de sa grammaire se faisait la malle dans ses silences, c'était aux autres de prendre le sens de ce qu'il disait. Peu prolixe. Il avantageait les hasards de la compréhension à la certitude des phrases bien faites.

- Les tatouages que je fais sont uniques. Un sorcier, un dessin, une formule, son encre. Les gens viennent avec différents désirs. Les amoureux veulent un tatouage réagissant à leur désir, à leur amour, la proximité de l'autre. Des femmes parfois veulent un tatouage de fertilité, c'est devenu très à la mode. J'ai déjà dessiné un tatouage Cardinal sur la peau d'un explorateur qui voulait toujours savoir où était le Nord. Un chaton qui tourne sur lui-même pour une dame qui adorait les chats... un tatouage phosphorescent visible dans la nuit... un tatouage qui écrit le dernier sortilège qu'on a lancé... hum. Tout est possible la seule limite, c'est ma magie. Je ne peux pas ou, parfois, je n'ai pas le droit d'utiliser certaines encres ou certains sortilèges donc je ne peux pas accéder à toutes les demandes. La loi... je fabrique mes encres moi-même... qu'est-ce qui t'as décidé à venir? Tu sais ce que tu veux ou non?



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mer 9 Jan - 20:44

Son regard sur son nez la dérangeau quelque peu. Elle n'avait pas l'habitude que quelqu'un scrute une partie de son corps de cette façon.

Curieusement, Eli préféra nettement la partie où il parlait de ses tatouages. C'était plus significatif que les bribes de phrases prononcées sur sa vie. Il était parvenu à rassurer une partie de la jeune sorcière qui au contraire voyait sa curiosité augmenter.

- Le rapport. Le rapport au tatouage. Voilà ce qui m'a poussée à venir. J'étais résolument intriguée. J'ai toujours entendu mille et une choses à propos des tatouages magiques. Et puis, c'est une envie qui me poursuit depuis environ deux ans. Je l'aurais certainement déjà fait si je n'avais pas eu un enfant entre-temps.

Elle avait beaucoup de mal à s'exprimer elle aussi. Former des phrases sur ce qui intrigue et qui ouvre une porte sur l'inconnu n'était pas aisée non plus. Les mots sortirent, saccadés, suivant une bien étrange mesure. Des bribes d'idées et de significations.

- Je voudrais.. Je voudrais quelque chose d'original. Unique certes, mais résolument original.
Le pouvoir. Symbole. Calligraphie. Quelque chose d'ancien, de fort. Une iconographie celte, druidesque.

Puis son regard teinté d'une lueur étrange se posa fixement sur Adel et ses paroles furent cette fois très claires.

- Aide-moi à trouver ce qu'il me faut.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Ven 11 Jan - 11:13

Elinor n'était pas la première à pénétrer la boutique en demandant à l'apprenti de l'aider à trouver le meilleur symbole. Lui trouvait que c'était trop intime pour demander à quelqu'un de décider à sa place. Louange, elle, ne fonctionnait pas de la même façon. Mais Louange avait des pouvoirs magiques spécifiques liés à la culture de son pays. Quand on venait se faire tatouer un tatouage spécial par Louange, outre avoir beaucoup d'argent, il fallait aussi être près à affronter la vérité sur soi ou se faire refuser le dessin.

Adel, quant à lui, utilisait la même dose d'énergie durant l'élaboration d'un travail mais il avait encore du mal à récupérer après. Lou lui avait expliqué qu'avec le temps, il apprendrait à canaliser sa magie, à ne pas s'étaler, et à reconnaître dans les gens le tatouage qui leur fallait.

Quoi qu'il en soit, un tatouage était une estampille symbolique et chère au porteur qui l'accueillait sur sa peau pour y raconter quelque chose. Bien entendu, il avait réalisé plus d'une fois des tatouages purement esthétiques, ceux-là ne lui plaisaient guère beaucoup mais, au moins, c'était facile et Adel n'avait pas besoin d'y mettre beaucoup de lui.

Il inspira lourdement après la proposition d'Elinor. Il ne comptait pas lui dire qu'il n'était pas de son devoir ni de son talent de lui trouver un tatouage. Il ne la connaissait pas et ses pouvoirs de magicien n'égalaient pas ceux de Miss Deb. Ce qu'il pensait d'elle n'effleurait même pas la joue de la réalité. Tout était fantasmé, imaginaire, basé sur des impressions. Qui voudrait se faire tatouer (pour la vie) le sentiment ou la pensée d'un autre sur sa peau? Il ne restait plus qu'à faire comme d'habitude: guider le client à s'interroger pour trouver lui-même le tatouage qui lui correspondait sans qu'il ait à regretter en quittant la boutique.

- Et il y a deux ans, qu'est-ce qui t'a décidé? Ton fils?

Avant de la laisser répondre, il fronça doucement les sourcils et ajouta quelque chose qui lui revint à l'esprit:

- Louange a refusé de tatouer Sacha. J'avais oublié ça... je repense à ça car tu es là.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Sam 23 Fév - 12:08

Les yeux d'Elinor s'écarquillèrent de surprise.

- Refusé? Laissa-t-elle échapper tout haut. Comment peut-on refuser de tatouer quelqu'un?

La surprise était de taille, surtout en connaissant Sacha. Comment avait-il pu se laisser dicter une telle chose? Il devait certainement y avoir quelque chose derrière. Mais quoi?
Il vallait mieux ne pas y penser. Elle décida alors de se concentrer sur la question qu'il lui avait posée.

- Je suppose que je n'avais pas le courage, ou l'envie nécessaire au choix. Je me souviens être passée devant la boutique en compagnie d'un pote,Caleb Sutham.

Alors qu'elle se remémorait cet épisode de sa vie, quelque chose empêcha son esprit d'aller le plus loin et le figea. Cette force mystérieuse s'empara d'elle corps et âme, à tel point que les paroles qu'elle prononça par la suite, elle fut incapable de s'en souvenir quelques secondes après.

- Ce sera un triskel, et il sera sur ma nuque...

Soufflées, murmurées, le son était celui de sa voix, mais le reste n'était pas d'elle. Encore une fois en parlant tatouage, tout était décousu.
Elle-même ne se rendait plus compte de ce qui se passait.

- Je suis prête.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Dim 24 Fév - 17:55

Adel n'était pas certain que cela appartienne au secret professionnel toutefois il préféra éluder la réponse concernant le refus de Louange de tatouer leur ancien compagnon de Serpentard. Il sourit et haussa les épaules en l'invitant à sonder une nouvelle fois son imaginaire concernant son tatouage.

Il n'y avait pas cent raisons pour lesquelles Lou ne pouvait pas tatouter quelqu'un. Il en existait trois. Un, la personne lui évoquait de mauvaises ondes ou du danger. Pourtant, elle avait pu tatouer des Mangemorts désireux de prouver leur éternelle fidélité aux forces du mal. Miss Deb n'était pas chatouillée par sa mauvaise conscience sauf si elle était en danger. Deux, le tatouage pouvait altérer le sorcier ou le faire mourir. Au quel cas, elle ne voulait prendre le risque de finir à Azkaban. Il y avait des gens dont la magie ne s'entretenait pas avec la sienne et était tellement singulière que leur offrir sa propre énergie risquait de mal tourner. Allant jusqu'à la mort. Le phénomène s'était vu en Thaïlande. Trois, Louange Deb se trouvait face à un Diode, un Passeur ou assimilé.

La réponse d'Elinor fusa. Adel eut la sombre impression qu'elle lâchait le mot triskell sans pouvoir expliquer ce qui l'inspirait dedans. Appelée par une autre force. Etait-ce une impression de son esprit ou la sensibilité qu'avait provoqué le goût du dessin sur la peau et l'écoute inhérente à cet art que le sorcier tatoueur devait avoir sur ses pairs?

Elinor était 'ailleurs' durant quelques secondes.

Elle lui signifia quelle était prête.

- Tant mieux pas moi, s'esclaffa-t-il amusé par la remarque d'Elinor et en se levant, lui tendant la main vers la direction des salles où ils s'installeraient pour le tatouage. Je dois d'abord dessiner l'esquisse, te la soumettre pour que tu approuves et préparer ta peau. Je vais te servir un thé si tu veux, le temps de patienter pendant que je dessine. Allons-y, c'est par là.

Ils s'engouffrèrent dans les dédales des couloirs étroits de l'arrière-boutique, passant devant ce qui servait de petite cuisine, il en profita pour lui servir un thé avant de la guider jusqu'à son propre bureau de travail. Une vaste salle assez sombre dont les murs étaient recouverts de dessins et de photos de tatouages qu'il avait déjà effectué.

- Installe-toi sur la table pendant que je vais dessiner ton triskell.

Il lui désigna la table allongée modulable semblable à celles qu'on pouvait trouver chez les médecins moldus.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Lun 25 Fév - 9:04

Une Elinor dans toute sa splendeur n'aurait jamais pris une telle décision à la légère. Réfléchir avant d'agir était en quelque sorte son leitmotiv. D'ailleurs que diraient Louis et son père lorsqu'elle rentrerait à la maison? Jamais de la vie ils ne pourraient s'imaginer qu'elle puisse faire quelque chose sur un coup de tête. Ils ne la croiraient pas au début. Alors, que diraient-ils? Et que leur dirait-elle?

Elle s'en moquait de toute façon. A quoi bon essayer de culpabiliser? Pour l'instant, elle luttait. Cependant elle était sûre de ce choix. Pourquoi? Aucune explication.

L'esclaffade d'Adel lui décrocha un vague sourire, sans plus. Elle le suivit dans ce dédalle sans discuter. Le chemin lui parut tordu, mais sans plus. L'étape thé rendit la chose agréable sans plus. Al'intérieur, Elinor commençait à se réveiller, sa bataille contre ce moment d'égarement fut remportée. C'était dur. Dans la "salle de travail", Elinor refusa de s'installer. Elle tourna comme un lion en cage et réfléchit. Tout les mots lui revenaient à présent. Des images fusaient aussi. Des souvenirs, encore plus. Le visage de Caleb, qui lui rappelait toujours autant quelqu'un sans arriver à mettre un nom dessus. Ses mots à elle: un triskel, dans la nuque. Je suis prête. Et le sourire d'Adel, si rare.

Elle croisa les bras, fronça les sourcils, et analysa la situation du mieux qu'elle put. Qu'est-ce qui m'est arrivé?

Elle tourna la situation dans tous les sens et parvint à différentes conclusions.

1- Avertir les papas.

2- Ne pas reculer devant Adel.

3- Se faire plus courageuse que ce qu'elle n'était.

4- Essayer de comprendre ce qui a pris possession d'elle avant d'avertir Sacha.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mar 26 Fév - 17:14

Les allées et venues d’Elinor déconcertaient Adel qui essayait de se concentrer pour réaliser l’esquisse du futur tatouage. Peut-être pensait-elle qu’il l’avait invitée à s’asseoir par simple politesse. Il y en avait, évidemment. En tant que cliente, il lui devait des aises mais comment travailler avec ses mouvements autour de lui? De plus, il craignait que par maladresse elle n’abîmât du matériel. Il la voyait surexcitée et pensa qu’il ne parviendrait à rien tant qu’elle était dans la salle.

- Je reviens.

Il alla dessiner dans la pièce d’à côté. Sa main fut guidée par l’impression qu’il avait d’elle. Serpent lion qui tourne en rond. Triskell. La trinité d’Elinor? Il lui manquait une jambe. Elle était la fille, elle était la mère, il lui manquait d’être l’épouse. Elle ne serait jamais l’épouse. Son symbole pouvait représenter plus succinctement l’esprit, l’âme et le corps. Ecaille de vie jetée à la mer. Un dragon. Peut-être pouvait-il mêler des entrelacs arrondis de branchages celtiques ou une deuxième figure au dessin. La nuque. Un endroit qui serait caché par sa chevelure. Les tatouages sur la nuque étaient assez pénibles car ils appuyaient sur la musculature et n’avait aucune graisse pour protéger des coups d’aiguilles.

Il termina son dessin. Un de ses tatouages apparus sur son poignet. Il le regarda et fronça ses sourcils. Ce tatouage supposait qu’Elinor n’était pas la seule présence dans le local. Il fit un bref tour vers la boutique qu’il avait pris soin de fermer. Personne. Son intuition venait-elle d’avoir un raté?

Il retourna dans sa salle de tatouage, prépara les encres puis invita Elinor à s’asseoir avec moins de cordialité mais il souriait. ‘Ca va comme tu veux ?’ lui demanda-t-il a deux reprises.

Adel lui expliqua la façon dont il allait procéder. Il allait piquer sa peau avec ces fines lames de bambou trempées dans une encre spéciale qu’il venait de concevoir. Chaque couleur et dégradé correspondaient à une encre différente.

De son court tablier noir dont il venait de lacer autour de sa taille les cordons, il sortit les deux dessins qu’il avait réalisés pour qu’elle le valide. Un simple et un plus apprêté.

- Il sera assez petit mais le détail sera lisible grâce aux baguettes les plus fines. A présent, tu peux me demander d’ajouter une propriété spécifique à ton tatouage. Si cela est permis par la loi et dans mes compétences, je m’effectuerai. Alors? Qu’en penses-tu?



ou




Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mer 27 Fév - 8:07

Lorsqu'il partit dans la pièce contigue, Elinor sortit sa baguette et lança un sort de textosime pour prévenir sa famille qu'elle rentrerait plus tard que prévu. Comment a-t-elle réussi ce prodige alors que sa famille est moldue et que personne n'a de baguette dans son entourage? Très simple. Pendant son année sabbatique, Eli a réussi à bricoler ce qu'elle a appelé un "mnémotexto". Il s'agit un peu d'un mémo de cuisine comme le connaissent les moldus. Cependant, il n'existe pas de stylo pour écrire dessus. Suel un message instantané de la part d'Elinor peut s'y inscrire et informer ses proches du lieu où elle se trouve ou de l'heure à laquelle elle rentrera.
Donc, au même moment, Twisty qui s'affairait en cuisine dans leur maison prit connaissance du message.

Ce petit geste soulagea Manoue et elle se retrouvait prête à affronter sa peur et le pauvre Adel. Elle émit un profond soupir mais quand le jeune tatoueur revint, elle fit bonne figure.

- Ca va, ça va.

Elle s'installa dans le fauteuil qui lui parut soudain aussi inconfortable que ce que devait être une chaise électrique chez les moldus, mais elle fit contre mauvaise fortune bonne figure. Profitez-en bien, c'est la seconde fois en quelques minutes, ces bonnes dispositions n'allaient certainement pas durer.

- J'en pense... (blanc, autre personne, même voix, mais pas Elinor) que le premier sera parfait. (retour Elinor) L'ensemble est très cohérent et convaincant. Bravo Adel.

Pour choisir la propriété magique de son tatouage, il lui fallait réfléchir. L'idée du triskell lui convenait parfaitement. La déduction d'Adel n'était pas sotte. l'équilibre de sa vie se faisait entre Sacha et Noah, les gens qu'elle aimait et qui l'aimaient , donc ses proches Hadrien, Louis, ses amis, ses ex... et elle par rapport à eux. Quitte à choisir une propriété, si elle restait maître de ce choix, la symbolique était évidente.

- Une branche pour mon bébé et son père, une branche pour ma famille et mes proches, et une branche pour moi. dit-elle en suivant le dessin de l'index. J'aimerais que mon tatouage me dise si une personne de mon équilibre est en danger, donc si ma vie est en déséquilibre. C'est possible? Si ça l'est, je suppose que je ne découvrirai que plus tard comment il va fonctionner, non?
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Ven 29 Fév - 17:50

Adel se mit au travail.

Il écarta délicatement la chevelure d'Elinor qu'il fit tenir en chignon avec une pince qu'il possédait dans un de ses tiroirs remplis d'objets oubliés par ses clients. Il désinfecta la peau, la traita avec un produit prévenant la cicatrisation.

L'équilibre.

Il s'assit sur un tabouret, se laissa envahir par l'aura de son ancienne camarade pour rendre au tatouage autant de propriétés magiques que sa concentration était capable.

Une branche pour ses 'hommes'.
Il choisit que la jambe la plus Nord leur serait dédiée. A côté de la future tête de dragon. Il piqua grain après grain, enfonçant la pointe de bambou imbibée d'encre magique dans la peau offerte et craintive.

Une branche pour son entourage.
Il poursuivit son travail en créant la demi heure qui suivie, la jambe qui tendait vers le Sud Ouest.

Une branche pour elle.
Il dupliqua la dernière hélice du Sud Est.

Deux heures et demies avaient été nécessaires à l'élaboration du tatouage. Il était resté silencieux, l'écoutant parler quand elle le désirait, répondant brièvement quand il le trouvait indispensable.

Il reposa la dernière baguette souillée d'encre noire sur l'écuelle de fer. Seuls les deux yeux du dragon étaient colorés de vert. Tout le reste, y compris les écailles, était de jais.

Il recula son tabouret et arrangea les deux miroirs afin qu'elle puisse regarder le résultat.

Pendant qu'elle s'effectuait, il lui confirma la vertu du tatouage en prenant la paume de sa main. Lui en désignant le cœur. Les trois lignes de la main.

- Quand la ligne de vie brunira pour virer au violacé, c'est que la branche te représentant est active. Quand ton fils ou son père seront concernés, cela sera la ligne de cœur. Et, enfin, en ce qui concerne les tiens, si la ligne de tête se fonce à son tour, c'est qu'une personne de ton entourage souffre ou est en danger. Mais attention, l'effet disparaîtra dès que tu auras pris connaissance de l'information... pas quand la menace sera passée.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Sam 1 Mar - 12:06

La caresse de ses cheveux glissant sur sa nuque lorsqu'Adel les releva en chignon ne fut vite qu'un lointain souvenir. Quand il lui eut désinfecté la peau et pris toutes les précautions d'usage, Elinor se sentit comme une condamnée à la guillotine, et encore à l'époque, ils n'étaient pas si regardant lorsqu'ils préparaient un cou.
Mille et une pensées lui traversèrent silencieusement l'esprit. Etait-elle un peu maso pour s'infliger un pareil traumastisme alors que tout allait bien dans sa vie? Qu'en diraient les pais? Que penserait Noah plus tard?

A la première piqûre, la jeune fille lutta pour ne point bouger. La douleur était vive, persistante, chaude. Mais au-delà de ces désagréments, elle se sentait envahir de milliers de particules de magie étrangère à la sienne. Bien sûr elles n'effaçaient pas la douleur. Elles l'accompagnaient, et surtout, elles en étaient la conséquence. Sensation étrange pour le moins.

Dans le corps d'Elinor tout n'était que tensions, ce qui rendait la douleur encore plus intense. Concrètement, elle se voyait à la grimace qui déformait les traits de la jeune fille et à ses ongles qui s'enfonçaient dans le cuir du fauteuil comme pour essayer de lui faire passer le mal qu'elle ressentait.

Elle essayait de garder le silence et de ne ne pas montrer qu'elle avait mal. Elle y parvint presque, et souffla fortement lorsqu'il passa sur ses vertèbres car la douleur se fit plus intense.

Mais il lui fallut penser à autre chose, donc, elle essaya de parler.

- Tu en as tatoué d'autres qui étaient de notre promotion, ou à peu près de notre âge?

C'était terminé. Enfin.

C'était joli. L'ensemble était harmonieux et reflétait bien l'équilibre dont elle lui avait parlé. Mais dans le miroir, les yeux du dragon rougirent ce qui eut pour effet de provoquer un haussement de sourcils chez la jeune anglaise. Merlin ai-je rêvé?
Non, la patte arrière de l'animal remonta et planta ses griffes dans la branche qui lui était consacrée... Elinor ressentit une vive douleur dans la poitrine. Elle préféra n'en rien dire. Adel prit la parole. Il n'avait pas pu voir, heureusement. De son côté, elle lutta pour ne pas regarder la paue de sa main.

Elle l'écouta confesser les propriétés de son oeuvre et se contenta de murmurer un timide d'accord pour lui signifier qu'elle avait compris.

Sa nuque était toujours douloureuse tant et si bien qu'elle n'essaya pas de trop remuer sa tête ou ses épaules.

- Tu es très doué Adel.
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Lun 3 Mar - 13:14

- Tu en as tatoué d'autres qui étaient de notre promotion, ou à peu près de notre âge?

- J'ai tatoué mon coloc, Adrian Lawrence. O'Malley, le chanteur, je fais ses retouches. Sutham, l'ancien préfet des Rouge... mais Adel n'avait pas précisé ce qu'il faisait sur le bras du tatouage magique d'Egon. Quant au tatouage de Joséphine, qui viendrait inopinément à sa boutique, cela ne serait que la semaine suivante.

. . . . . . . . . .


Adel resta impassible devant le compliment. Il abreuva Elinor d'autres conseils hygiéniques. Attacher ses cheveux pendant au moins une semaine pour laisser respirer le tatouage, éviter les écharpes et les cols montant. Le temps qu'elle retourne chez elle, il mettrait un pansement pour éviter les frottement avec son écharpe, d'autant qu'il ne faisait pas chaud.

Le jeune apprenti se sentait de plus en plus à l'aise avec l'art du tatouage, il avait l'impression que cela avait toujours été en lui. Il était de moins en moins dérangé par les fréquentes absence de Louange qui lui laissait la boutique sans peur de rentrer et de découvrir des réclamations de clients mécontents.

Après lui avoir laissé suffisamment de temps pour contempler son tatouage, l'avoir recouvert d'un pansement et récupéré ses affaires, ils sortirent du bureau d'Adel qui raccompagna Elinor vers le comptoir de la boutique pour qu'elle récupère ses affaires et règle son service.

- Ca fera 16 Gallions, dit Adel. Et n'hésite pas à repasser s'il y a un problème. Mais normalement, ça devrait aller. Que vas-tu faire maintenant, questionna-t-il distraitement le temps qu'elle sorte son argent.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Elinor Redgrave
● Espionne ●


avatar

Nombre de messages : 228
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Montpelier Street, Westminster, Londres
Occupation : Avocate/Apprentie diplomate
Signature : Moi
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/05/2007
Coup de coeur : 56
Gallions : 7379

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mar 4 Mar - 7:47

Les notes se firent mentales. En même temps, elle n'était pas sûre qu'elle aurait envie de mettre quelque chose qui viendrait titiller sa peau encore meurtrie. Malgré tout elle était contente. Elle. Vraiment. Un petit sourire avait figé ses lèvres d'une étrange manière. On voyait qu'elle s'était fait plaisir et que pour une fois, son esprit n'avait pas bouffé son envie.

Et pourtant quelque chose ne tournait pas rond. Il restait des zones d'ombres dans tout ça. Cette voix, la façon dont s'était comporté le dragon... Elle aurait tout le temps d'y réfléchir plus tard.

Elle remit son écharpe, attacha ses cheveux en les relevant en queue de cheval, et suivit Adel vers le comptoir.

16 gallions? Il va falloir que je songe sérieusement à me trouver un job étudiant moi. Elle posa son sac sur le comptoir et chercha son porte-monnaie... Elle avait 20 gallions. Heureusement.

- Maintenant? Je ne sais pas. Etant donné que j'ai prévenu ma famille que je serai en retard, je crois que j'ai un peu de temps. dit-elle sans véritablement savoir où ses pas la guideraient. Voualit-il venir avec elle?
Revenir en haut Aller en bas

Adel Iscarioth
● Magic Touch ●


avatar

Nombre de messages : 104
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Tatoueur
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 7316

MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   Mer 5 Mar - 11:42

La journée d’Adel n’était pas terminée. Il restait encore quelques heures avant la fin de sa journée. De plus Lou n’apprécierait pas qu’il tire au flanc. Il encaissa le tatouage et rendit la monnaie.

Comme elle lui répondait, il s’accouda sur son comptoir et la dévisagea sans parler. Puis quand elle se tut, il lui sourit et se laissa enfin aller en bavardage poli. Il n’était pas des curieux qui se soucient de la vie des autres mais il avait été réellement content qu’elle passe le pas de la boutique.

- En tout cas, si tu passes dans le coin un midi, n’hésite pas à venir me déloger d’ici pour qu’on déjeune ensemble. Sinon, si tu trouves une baby sitter, avec Lawrence nous avons prévu de faire une grande fiesta en mars pour son anniversaire. Tu es la bienvenue si tu veux. Tu peux inviter Sacha aussi, ça me ferait plaisir de le revoir.

Cette dernière phrase n’était qu’un mensonge. Adel croisait régulièrement Sacha aux réunions de la Résistance et, même s’ils ne parlaient jamais de leur vie privée respective, il savait qu’en ce qui le concernait, Sacha ne s’était jamais privé d’utiliser ses dons de télépathe. Son don permettait de déceler les traîtres éventuels et il avait cette permission agaçante mais essentielle de brasser librement les esprits des autres. Parfois, l’enfoiré prenait plus que permis.

Adel se redressa et accompagna son ancienne camarade vers la porte:

- Avec Sacha ou avec n’importe qui, si tu as une copine, ou un pote... aucun problème.

Il glissa dans la main d’Elinor son adresse afin qu’elle lui écrive si besoin était. Il habitait dans le Londres moldu.



Dans la colère rien ne convient mieux que le silence. Silence is a text easy to misread. It is more musical than any song. Silence is mine. Leave it to me.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[chez le tatoueur] Un petit bonheur ou une grande douleur?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "Si l'on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d'attente." Jules Renard [PV]
» Alors, un petit blond et une grande borgne arrivent dans une ferme...
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Un petit coin de Paradis...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus