PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Elliot O'Malley (Sorcier)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7605

MessageSujet: Elliot O'Malley (Sorcier)   Lun 22 Oct 2007 - 21:12


O'MALLEY
ELLIOT

Dit "Oma"
Né le 29 novembre 1990, à Dublin, en Irlande.



GROSSO MODO

Métier: interprète, compositeur, acteur.
Lieu de résidence: Hollywitch Valley, des hôtels divers et variés.
Vie conjugale: secrètement mariée à la princesse de Norvège d'après Voilou, en concubinage avec Jezabel Jackersson d'après Witch Magazine, célibataire, si on s'en tient aux faits.
Études: Serdaigle, ASPIC.
Camp: Neutre.

IN A LOOK

Taille: 1m85.
Poids: 77kg. Par rapport à ma taille, ça va. Je me sens bien dans mes pompes. J'ai un physique proportionné
Yeux & cheveux: yeux bleus et cheveux blonds foncés qui tirent vers le roux irlandais (no comment). Je les garde courts ou rasés selon l'époque de l'année. Jamais trop longs sinon ça fait mouton car ils bouclent très vite.
Style vestimentaire: Jeans ou pantalon un peu larges car je me sens mal dans des futes trop serrés. Je suis plutôt t-shirt, débardeur, sweat-shirt, pull over etc. J'aime bien les accessoires, bijoux, chapeaux, casquettes et compagnie. J'ai les deux oreilles percées, et je porte souvent deux diams, ou alors un seul anneau l'oreille droite.
Au cou, c'est souvent un ou deux pendentifs selon l'humeur et un large bracelet en cuir au poignet (droit ou gauche, ça dépend).
Je ne suis pas fana de bagues mais sur de belles mains féminines (aux ongles non rongés parce que, autrement, c'est l'une des choses qui m'écœure et me rebute au plus haut point), pourquoi pas. Aux pieds? Baskets ou n'importe quoi en cuir aux semelles qui glissent, pour la danse. J'aime bien les vêtements, donc je fais attention, autant à ceux des autres qu'aux miens, sans pour autant être obnubilé par ça.

LIKE & DISLIKE

Like: Depuis que je suis enfant, j'ai développé cinq hobbies: la danse, le chant, la poésie, le Quidditch et la moto. La musique, la danse, le chant, la poésie, c'est un ensemble. Je suis parvenu à en faire mon métier. C'est plus seulement un hobby maintenant, c'est mon gagne pain et je l'aurai jamais espéré après avoir obtenu mes A.S.P.I.C. Ca n'a pas été facile et ça l'est toujours pas. J'ai appris à accepter beaucoup de choses et pas d'autres, à cause et grâce à la musique...

Pour la moto, c'est la première chose que je me suis acheté avec mes premiers cachets. A la fin de ma première tournée, je suis allé l'acheter avec mon père chez un concessionnaire moldu. Une Yamaha. J'y tiens autant qu'à ma première guitare. Avec le concours philanthropique de l'ingénieur sorcier, Terence Orphens, nous sommes parvenus à la faire rouler sans essence. Elle fonctionne à l'énergie magique. Il suffit que je l'actionne avec ma baguette.

Sinon, je pratique le basket ball, la boxe et l'équitation. J'ai amélioré mes aptitudes au piano depuis que je suis sur scène. Je jouais déjà de la guitare régulièrement. Je suis fondu de cinoche et je pleure toujours autant devant les fins tristes.

Dislike: J'aime tout. Je ne suis pas un garçon difficile. Plutôt que d'aimer, disons plutôt que je suis susceptible de tout apprécier. J'aime la nouveauté, les découverte. S'il y avait une seule chose que je ne supporte pas, c'est qu'on pense à ma place. C'est sans doute la raison pour laquelle j'ai du mal à m'entendre avec mes agents artistiques. ca date du premier, Stefano Dellamico.
Tatouage:
Mon tatouage représente une croix arménienne. Je me suis fait faire ça avec Doherty quand nous avions 16 ans, l'été avant que j'entre en 7ème année. Ca nous a valu une super punition paternelle. Elle aussi s'est fait faire un tatouage, derrière le cou. Donc, je disais, il représente une croix. J'ai pas fait ça au hasard et, ça, mon père le sait bien. C'est la raison pour laquelle il était fâché. La croix Arménienne symbolise la rédemption, la victoire sur la mort. Les Arméniens la nomment "croix vivifiante" et l'imagerie se plaît à faire naître de son pied des rameaux feuillus. Son caractère victorieux est souligné par la figuration d'une couronne qui l'entoure et que portent parfois deux anges. De quoi me sens-je obligé d'être pardonné? C'est ça le truc... et y'a que mon père et moi qui savons. C'est des bêtises de jeunesse que je ne referai plus jamais et j'ai la croix pour m'en souvenir.


CARACTERE & Co

On peut dire que je ne me prends pas la tête sur les choses de la vie de tous les jours. Je préfère garder mon énergie à l'acquisition de nouvelles connaissances. Je suis d'un naturel charmeur, parfois un peu foufou, curieux, paisible et ouvert sur les autres sans être pour autant envahissant. Vous trouvez pas que c'est un bon mélange ça? Les choses de la vie, elles sont assez compliquées comme ça. Si les gens m'aiment bien, c'est parce j'aime retirer la lourdeur qui existe parfois, j'apprécie de simplifier ce qui ne l'est pas.

Pourtant, je suis une personne assez soucieuse (le travail, le bien être, la famille, les amis, le futur, les pourquoi des comment...). je me pose beaucoup de questions. Avoir de l'intérêt pour les choses ou les gens ne veut pas dire les prendre avec gravité. La gravité est quelque chose qui me met mal à l'aise bien que ces derniers temps, je baigne dedans. J'aime beaucoup penser, me presser le citron pour trouver des solutions rapides et claires, expliquer et écouter les gens pour coordonner des connaissances et les mettre en mouvement. Le mouvement, c'est un mot à double face qui me correspond bien: quand je pense, une activité soi-disant immobile, je me sens autant en mouvement que quand je danse. Agité, je suis toutes les notes de mon corps. je ne me pose pas de questions sur ça. Je laisse vivre mes mouvements. J'écoute les corps. Je suis un tactile. j'ai besoin de toucher et d'être en contact avec le monde.

J'ai une forte tendance à laisser les gens faire comme ils veulent autour de moi. Du moment que ça ne me dérange pas, je ne dis rien. Du coup, je me laisse embarquer dans des choses pas possibles. On dit que c'est de la gentillesse, on dit que c'est de la bêtise, pour moi, c'est du laxisme ni plus ni moins. Laxiste et égoïste. Je pense à moi en premier et je fais le reste en fonction de moi. Ca ne m'empêche pas d'aimer les autres, au contraire. Mais pour aimer beaucoup les autres, j'ai appris que je devais m'apprécier et m'aimer beaucoup aussi. J'éprouve cet équilibre tous les jours: quand on est sûr de soi, en général, on attire la confiance. Et je veux cette confiance car ça me donne l'impression, ensuite, d'être utile à quelque chose et de compenser mon côté sérieux en me tournant vers les autres. Alors à mes défauts, je trouve quand même les pendants de certaines qualités, c'est ça les bons défauts, non?

Le défaut qui est sans appel mais que j'essaye de maîtriser, c'est mon côté narcissique. Le mot est peut-être plus fort que la réalité mais c'est pas loin.
J'en ai parlé à Doherty (ma meilleure copine), elle semble dire que c'est à cause de la danse et de mon goût pour la scène. Elle dit que je suis un calme extraverti qui a besoin de donner du plaisir en se montrant, en l'occurrence, en dansant ou en jouant la comédie au cinéma. Elle pense que, ce que je prends pour du narcissisme, c'est un passage obligé pour être artiste: il faut savoir se laisser regarder, faut savoir se montrer aussi, parce que c'est mon moyen d'expression. Pour se laisser regarder, il faut aussi comprendre ce qu'on dégage. Ce qu'on est. A quoi on ressemble.
Elle est gentille de trouver des bons côté à mes défauts. Pourtant, j'ai quand même un certain culte du corps. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle je fais autant de sport.



FAMILLE & EVERYDAYS LIFE

Avant ma nouvelle vie de vedette de star, je vivais à Hampstead avec mes parents, ma meilleure amie Doherty et Grace, ma grand-mère. Ma famille est retournée vivre en Irlande en 2010. Les fans leur prenaient trop la tête à Londres.

Maintenant, je vis dans une très belle villa à Hollywitch. Le quartier des stars sorcières. Une villa sans âme où je me suis jamais senti chez moi. C'est Jezabel, mon ex copine, qui a tout décoré. Je préfère squatter les hôtels. De toute façon, je bouge tellement avec les tournées, que j'ai l'impression d'habiter partout et nulle part.


Mon ancien agent, Stefano Dellamico, m'a obligé à ensorceler toutes les issues de la villa à Hollywitch pour empêcher la venue de rôdeur, ou plutôt de rôdeuses... J'y vais presque jamais malgré tout. Même de retour à Londres, je me paye des nuits d'hôtel pour pas avoir à rentrer chez moi.

Doherty a poursuivi ses études aux Etats-Unis. Dès que je peux, je me tire d'où je suis et je vais la voir. C'est plus facile dans ce sens là. Dans l'autre sens (elle qui viendrait en Angleterre), c'est cher. Elle est mon seul véritable point de repère dans ce qui m'arrive. Quand j'ai eu le citron au début, c'est grâce à elle que je suis revenu sur terre. Jezabel n'a fait que m'enfoncer dans le système mois après mois. Elle adore Hollywitch. Je lui laisse volontiers la baraque. Les avocats qui gèrent mon patrimoine sont pas très chauds.

J'ai un cousin, Clarence, plus jeune que moi d'un an. Il vit à Aruba. En Grande Bretagne, pendant ses études à Poudlard et même un petit peu après, il est sorti plusieurs années avec la soeur d'un ancien copain de Serdaigle que j'ai perdu de vue, Seth Cullen. Je l'ai perdu de vu comme beaucoup de monde de cette époque... Des fois, je me demande ce qu'ils sont devenus.






21 ans
Sing Sing
Irlandais


Dernière édition par Elliot O'Malley le Mer 27 Oct 2010 - 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7605

MessageSujet: Re: Elliot O'Malley (Sorcier)   Mer 27 Oct 2010 - 20:53

THE CRAZY CASE OF ELLIOT O'MALLEY

Débuts dans le milieu du spectacle:
Après avoir été diplômé de Poudlard, au lieu de faire des études ou de trouver un emploi au ministère de la magie comme l'aurait souhaité ma mère, j'ai décidé d'aller tenter ma chance dans le milieu musical. Mon premier contact, ça a été l'un des mecs des Bizarr'. Il a été super sympa et m'a présenté à deux prod. Le premier prod m'a carrément zappé et il s'en mord aujourd'hui les doigts. Le second (celui des Bizarr'Sisters), il m'a dit: "Bon, on va voir ce qu'on peut faire. Tu viens me voir lundi prochain avec ta guitare et un morceau à toi ou un morceau des Bizarr. Si ça me plaît, on s'arrangera pour que tu fasses la première partie de leur concert lors de leur prochaine tournée." Je suis allé là-bas assez confiant, j'avais rien à perdre. Il m'a écouté jouer une chanson qu'une fille de l'école m'avait inspirée et que j'avais jamais osé jouer devant quelqu'un.
A la fin du morceau, le type pleurait. Alors on s'est mis à éclater de rire. Il m'a dit de me trouver un agent et d'arrêter de jouer des musiques tristes. Et voilà, c'était mes débuts.

Ca a marché super durant la tournée. On est parti à travers le monde pendant six mois. On a terminé par l'Angleterre... les sorciers avaient déjà un peu entendu mes morceaux à la radio si bien que lors du dernier concert des Bizzar' Sisters à Londres, j'ai eu trois rappels. C'était trop le pied, c'était la première fois que ça arrivait.

Les Bizarr' ont été géniaux, ils m'ont laissé empiéter sur le début de leur concert et ensuite, ils m'ont branché avec Stefano, mon premier agent. Une espèce de brute épaisse qui ressemble à un catcheur mais qui défend mes intérêts comme personne. Je peux pas le saquer mais grâce à lui, j'ai une vie assez équilibrée pour un garçon de mon âge qui commence à plus pouvoir marcher dans la rue sans se faire accoster.

Les années ont commencé à passer et ça s'est plus arrêté. Ca a pris d'un coup... et j'ai jamais eu le temps de m'habituer à ma vie qui changeait. Je suis monté dans un train qui veut pas s'arrêter.

Des fois, ça fait me très peur. Je ne comprends pas... mais je leur fait confiance. Ca me fait mal de ne pas être humainement capable de parler à chacune des personne qui achète un de mes disques ou qui vient à un de mes concerts. J'aimerais les remercier mais c'est très difficile. Je réponds comme je peux à la demande, sans eux, je ne suis rien. Même si des fois, ça m'étouffe.

Après plusieurs hits qui sont sortis à la radio sorcière entre 2008 et 2009, j'ai traversé la planète pour une grande tournée jusqu'en 2010, ma première en solo. J'ai même chanté au mémorial du Combat Blanc. Ensuite, je me suis posé et ça a repris fin en décembre 2010. Mon agent a profité de l'ouverture du monde magique pour me faire découvrir aux moldus. C'était courant 2009. C'est à partir de ce jour-là que j'ai compris que je ne pourrai plus faire chemin arrière. Même si la célébrité se paye cher, de concessions et de problèmes, je ne pourrai jamais me passer d'une salle de 4000 personnes qui chante une putain de chanson écrite par moi, les baguettes allumées d'un lumos, mêlées aux lueurs des briquets ou des écrans de téléphones portables. Sur scène, je me sens libre. C'est dans la vie, la prison.

Depuis l'arrivée d'Antarès, j'ai pas arrêté de composer des chansons qui se devaient de remonter le moral. On n'est pas mort, alors faut encore se divertir.

Coeur: J'ai revu mon ancienne petite amie de Poudlard, Jezabel. On s'était perdu de vue quand la déferlante qui a suivi l'obtention de mes ASPIC. Après, on s'est plus quitté. C'était à la vie à la mort... mais à la fin, c'était plutôt à la mort seulement. On n'était pas capable de s'aimer sans se déchirer. Elle voulait me changer, et moi je voulais juste chanter et être tranquille. Elle reste ma plus belle et ma plus douloureuse histoire d'amour.


Côté coeur, avant Jay, j'ai eu quelques copines. La plus marquante étant une chanteuse que j'ai rencontré lors de la tournée. Maeve. Nous avons eu cinq dates de concert et six nuits en commun, tous les deux. Mais la tournée ça n'a pas aidé à resserrer les liens. Je le regrette car elle était bien, cette fille... belle, intelligente, équilibrée et tout, comme on rêverait de rester avec toute sa vie. Je pense souvent à elle, en regrettant assez qu'on se soit pas connu dans d'autres circonstances.


Après ça, y'a bien eu deux ou trois jeunes filles. Une fan, une comédienne moldue et une productrice. La presse m'a prêté des relations sentimentales à tout va. Il y avait 95% de conneries.

Pour en revenir à Jezabel et notre étrange romance étrange où aucun de nous n'avait vraiment l'air heureux, je veux insister sur le fait qu'au début c'était génial... puis elle a changé. Je date le changement à son entrée dans l'Opposition. Elle voulait un enfant sorcier. De moi... elle a pactisé avec le diable et, finalement, en août 2012, revenue sur son choix et désireuse de quitter l'Opposition, ils ne lui ont ni plus ni moins retiré son enfant. Notre enfant. J'aurais aimé être papa. Que l'enfant soi sorcier ou pas.

Il s'est passé quelque chose que je n'arrive pas à éclaircir et Jay a refusé de m'expliquer. Depuis l'incident, rien ne va plus. Comme elle venait de subir quelque chose de difficile, je n'ai pas voulu la quitter. Mais l'envie était là. Finalement, c'est elle qui a pris les choses en mains. Elle m'a dit qu'elle était amoureuse d'Ulysse. Son Soumis. J'adore Ulysse... je me suis souvenu de l'avoir plaint.

Je ne sais pas si Jay se croit quand elle dit qu'elle en est amoureuse... l'avenir nous le dira. En tout cas, maintenant, en regardant en arrière, je n'ai aucun regret. Je n'aurais pas pu vivre toute ma vie avec Jezabel. Cet enfant aurait malheureux. Parce qu'il aurait eu des parents malheureux.

Désormais célibataire, je sais que les tabloïds et les journalistes people, qui sont devenus de plus en plus intrusifs dans ma vie privée, vont en faire leur choux gras pendant des semaines. Ca coïncide avec la sortie de l'album... mon nouvel agent (le septième depuis février, depuis Stefano) va adorer. Je vire mes agents dès que je sens qu'ils sont pas sur la même longueur d'onde que moi. Si ça continue, je pense que je m'en passerai... je ne sais pas comment je ferai mais je m'en passerai.

Je déteste tout ça. Ca me rend malheureux. Ca me déconnecte toujours un peu de la vie. Je ne sais plus ce qui est vrai et ce qui faux.


Musique de l'été 2008

Mes vacances sans penser

Au vent mauvais, tout a changé,
De ma tête à mon métier,
Ma vie s'est légèrement déglinguée
Mais elle est devenue comme j'avais rêvé.

Dis, Jay... Je te reverrai quand maintenant?
Dans un, peut-être deux ans?
Tu m'oublieras pas, dis, Jay?
Mes seuls potes ne deviendront pas qu'un ramassis de DJ?

C'est ce mec chelou qui m'a approché:
"Tu veux danser? Tu veux chanter?"
"Oui, sûr" je lui ai dit à ce mytho.
Mais il mythonnait pas, il m'a emmené très haut.

Oh, Jay! Je suis parti
Mais je t'ai pas menti
Je voulais vraiment t'emmener sur mon bateau,
Glisser avec toi sur mes flots, hisse ho!
Faire d'une pierre deux ploufs sur les vagues de ta peau
Mais il y a ces hasards auxquels on ne commande pas.
Un inconnu qui passe et qui te promet plus que tes droits.
Je saisis ma chance
C'est bien, je pense.

Mes choix ont fait pleurer des yeux
Torrents amers
M'emmenant très loin d'eux,
A commencer par ma mère.
Oyez tracas, laissez-la!
Non, m'man, je t'aime mais je s'rai pas avocat
Et encore moins médicomage
Pourtant je te promets que je s'rai sage.
Je boirai pas pour oublier
Quand je s'rai triste et con et seul, même au petit déjeuner
Petit déj tartines de nutella trempées dans mon whisky
Non, non, non, je le ferai pas, c'est promis
J'dégueulerai pas dans les caniveaux
Comme une sous star niveau zéro
Je f'rai mes zic, mes entrechats, sagement, maman.
Un jour, tu seras fière, tu verras, tu regretteras pas.
Je promets. Je serai quelqu'un.
Un quelqu'un de bien...
Ouais, je dois pas promettre tout ça
On sait jamais ce que feront ces hasards auxquels on ne commande pas.

Ete 08. J'arrête mes études pour la musique, c'est décidé.
C'est l'été, c'est de la folie je pars en tournée!
Je t'écrirai Jay. Je promets.
Je penserai à toi, m'man, je promets.
Je me gaverai pas d'inconnues affamées, je promets.
Je garderai mes potes et mes pieds sur terre. Je promets.
Je serai un bon gars, pas un looser over-coké. Je promets.

Mais laissez-moi le temps de m'y faire, de profiter, de rêver un peu
C'est mon été.
Au vent léger, tout a changé,
De ma tête à mon métier,
Ma vie s'est légèrement déglinguée
Mais elle est devenue comme j'avais rêvé.


Premières scènes, premiers films, premiers clips:





C A R R I E R E - Musiques & Projets

On m'a beaucoup censuré car la majorité de mes chansons sont à caractère sensuel, voire sexuel. J'arrive pas à m'empêcher de parler de sexe dans mes chansons. C'est la vie. Dans ma vie quotidienne, évidemment, j'en parle pas tout le temps, même si le sexe, je l'avoue, tient une grande place dans mon cerveau... bah comme tous les mecs, je suppose. Le blème, c'est que moi, avec mes chansons, j'en parle à des millions de personnes d'un coup. Dans les clips, ça passe. Mais du coup mon public a vieilli car les parents ne veulent plus trop que les gamins écoutent des musiques qui font leur apprentissage sexuel. Bien sûr, il n'y a pas que ça. Et en plus, j'en parle jamais sans respect et amusement. C'est ma patte. La musique est faite pour danser et moi, je veux, que quand on m'écoute, on soit amoureux et on ait l'impression que tout est possible: la voisine d'à côté, les études qu'on visait enfant, attraper la lune, avoir une vie libre, sans faux semblants.
Pour le cinéma, j'ai fait deux films. Le premier a été un succès. "Bad Timing" réalisé par Eric Marvendall. C'était un scénario de Jezabel. Je l'ai aidé à le retoucher. C'est sur ce projet qu'on est ressorti ensemble. Deux après notre première séparation. Le film est sorti en juin 2010. C'était un drame sentimentale où Jezabel jouait une prostitué et moi un chanteur. C'est comme si l'histoire de ce film était devenu la parabole de tout ce qui nous attendait.

Le deuxième a moins fait un carton. Il était destiné au public moldu. Une histoire de gangsters. J'aimais bien jouer les gangsters.

J'en prépare un autre. Ca sera une grande première: une comédie d'aventure à gros budget. Après deux drames, ça va me faire du bien de rire un peu. Le tournage commence début novembre 2012; c'est une coprod, moldue/sorcière. C'est l'histoire d'un sorcier qui s'engage dans l'Opposition dans le but de retrouver une pierre merveilleuse qui est supposée révéler l'avenir de l'humanité. La firme pour laquelle il travaille lui impose une coéquipière qui est miss gaffe en personne. Une moldue. S'ensuit une histoire d'amour farfelue et beaucoup d'aventures. Un film familial qui se moque de l'Opposition en filigrane.

Ensuite, vers juin/juillet 2012, j'enchaîne avec quelques semaines de tournage dans un film qui s'appelle Commandeur. C'est une biopic sur la vie d'Antarès. Vous allez trouvez ça super drôle, je joue le rôle de Sacha de Lansley. Moi en tout cas, ça me fait rire. Le film, tourné dans le plus grand secret, sort le 19 avril 2013 sur tous les écrans des pays Résistants. On sait d'avance qu'Antarès va pas kiffer le projet alors tout es ultra surveillé sur le tournage.

En décembre 2012, j'ai fait la rencontre d'un énième agent artistique. Gary Adams. Celui-là a l'air de savoir de quoi il parle. Il est moins soupe au lait de Stefano et moins glandeur que mes précédents agents malgré des moyens assez subversifs. Mais ça marche. Enfin, je sens que pour une fois j'ai un agent qui me comprend et qui me respecte. Il protège mes intérêts, 'mouvre d'autres horizons et m'apprend à kiffer ma vie de star que j'ai toujours eu beaucoup de mal à assumer pleinement. Il me traite pas comme un abruti ou comme une vache à lait, il s'intéresse à mes goûts et me propose des trucs nouveaux. Il me traite pas non plus comme un assisté mais m'explique les nuances et les écueils dans lesquels il faut pas tomber. Ou s'il faut y tomber, il dit, alors faut le faire bien comme il faut. Gary est un malin.

En 2013, je travaille sur un nouvel album que j'ai écrit cet hiver. Il s'appelle "She". Il sortira peu de temps après la fin d'une télé réalité à laquelle Gary veut que je participe. C'est des moldus qui se mettent dans une situation pas possible d'enfermement et qui se laissent filmer 24h/7J. Selon Gary c'est un truc très populaire qui marche du tonnerre chez les moldus. Ca serait bien pour accéder à un public moldu plus populaire et plus jeune et pour préparer la sortie du futur album. Il s'agira de rester enfermés 30 jours dans une île sauvage avec d'autres stars sorcières ou moldues. Ca sera à celui qui restera le plus longtemps sur l'île. Un truc comme ça... ils sont cinglés les moldus.









21 ans
Sing Sing
Irlandais


Dernière édition par Elliot O'Malley le Mar 3 Mai 2011 - 14:21, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elliot O'Malley
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 323
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Interpète, acteur et compositeur
Avatar : Sonneper lol
Date d'inscription : 10/10/2007
Coup de coeur : 85
Gallions : 7605

MessageSujet: Re: Elliot O'Malley (Sorcier)   Mer 27 Oct 2010 - 20:54


LIENS

GMC Dans la rubrique mondaine.

Ivre Dans la rubrique boire et déboires, avec Charlotte de Lansley.

Entre chienne et louve Dans la rubrique mode et dentelles, avec Malvine Jones.

Mémorium du Combat Blanc Dans la rubrique évènements musicaux et musique nécrologique.

Bad Timing Dans la rubrique retrouvailles, avec Jezabel Jackersson.

Ils au pluriel Dans la rubrique hommes, avec Leigh Abbercombie, Adel Iscarioth, Sacha de Lansley, Jonathan Mateo, Egon Sutham et Adrian Lawrence.

Savoir vivre Dans la rubrique des petits plaisirs et des choses simples, avec Isis Kitlee et Rhidow Kitlee-Sutham.

Fait comme un rat Dans la rubrique Fan de, avec Charlène Tellier.

Comme on (se)trouve Dans la rubrique, j'aurais mieux fait de rester coucher, avec Tiara Thorntom.

Mensonges et trahisons Dans la rubrique, ce n'est pas mon topic mais j'y ai largement participé sans être présent et il fait partie de ma vie.

Today février 2012 Dans la rubrique tranche de vie.

Les âmes vides Dans la rubrique psychologie masculine et amitié, avec Ulysse Denali et Jezabel Jackersson.

Et si... Dans la rubrique un instant d'éternité, avec Elinor Redgrave.

Je suis, il est, elle est Dans la rubrique... sujet en cours, avec Elinor Redgrave. New









21 ans
Sing Sing
Irlandais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elliot O'Malley (Sorcier)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elliot O'Malley (Sorcier)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Casque du Roi sorcier
» Roi sorcier plu puissant
» Roi Sorcier sur Ombre Aîlée.
» Lendar Elendïl [Sorcier]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Règles & gestion des personnages :: Les premiers pas dans le forum :: Galerie de Portraits-
Sauter vers: