PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Résidence K] Son double 'je'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7853

MessageSujet: [Résidence K] Son double 'je'   Sam 20 Oct 2007 - 1:00

7 octobre 2009

La pluie fine n'avait cessée de tomber sur le carreau de sa chambre. Le sommeil agité, un jeune homme se réveilla en sueur au petit matin quand, dans son rêve, il crut qu'on lui lançait un sortilège mortel.
Au même moment, dans la Venise du XVème siècle, Egon était témoin du meurtre de la jeune Valentina Contarini, une adolescente de dix-sept ans, aristocrate de son état et se battant pour une cause qui s'était retournée contre elle. [parallèle]

Relevant sa tête de son oreiller pour vérifier que la fin du sortilège de nuit était encore autour de lui (car en vérité, dehors, le jour ne cessait plus depuis une semaine), il fit des gestes lents pour ne pas réveiller la jeune femme à ses côtés. Il s'accouda, soupira, toujours ébranlé par ce cauchemar, puis il sortit du lit et marcha ainsi dévêtu jusqu'à la fenêtre qui laissait à la lune assez d'espace pour enfoncer ses rayons à travers les voilures des rideaux.

Par la vitre, le jardin était calme, arrosé d'argent et arrosé de pluie. Le jeune homme eut besoin d'une vingtaine de minutes avant d'oser retourner se coucher, bouillant d'une haine dont il ne connaissait pas exactement la cause. Ce qu'Egon ressentait à des siècles de lui, se reflétait dans ses rêves. Le clone le savait. Leur vie, leur destin serait toujours liés. "Si tu meurs, je meurs," songeait ce double masculin en fermant les yeux. La main de la jeune femme à ses côtés vint l'étreindre tout en dormant et ce double soucieux se demanda soudain ce qu'il adviendrait de lui lorsque l'Original serait de retour. "Si tu vis, je meurs..."

Il prit la main qui s'était posée sur son torse et la baisa avec tendresse.

"Qu'est-ce que je fais? Je suis en train de merder... je vais lui causer des ennuis si je continue... je ne suis qu'un bouche trou... c'est mon rôle de lui faciliter la vie. Moi, je n'ai pas de vie."

Les deux tendances bataillaient en lui. Egon et Isis avaient disparu durant la nuit dernière, laissant à leur place deux clones capables de vivre parfaitement leur vie.

Qu'adviendrait-il si Egon tardait à revenir et si Egon Deux devait s'emparer totalement de sa vie?



Plus tôt dans la soirée. 20h30, dans le bureau d'Egon à TASKS.

- Trinquons à Natacha! Rigola Leigh, le jeune stagiaire de TASKS, en levant le sixième toast de la soirée avant de le boire cul sec. Les deux autres n'étaient pas plus frais.
- Tu nous auras supporté trois mois sans broncher, dit Egon en adressant un sourire amical à Natacha et en cachant comme il pouvait qu'il était un peu ivre.

Plus tôt, fin de journée. 18h30. Poudlard Uni.

Natacha recevait un hibou de la part de Sacha de Lansley. La missive avait été transmise par Egon lui-même, et il y expliquait la situation dans laquelle il se trouvait. Cela faisait bientôt trois mois qu'il avait embauché Natacha et il n'avait pas envie de la tromper. Ainsi se terminait la lettre:

"En clair, c'est moi mais ce n'est pas moi. Il ressent, vit, pense, agit comme je le ferais... mais, moi, je serai loin. Comme cette magie me dépasse, je préfère te dire la vérité. Cela ne remet pas en question notre petite fête de ce soir. Leigh a tout préparé et Egon Deux, qui porte ma mémoire, se fera certainement la même joie que moi de fêter ton entrée au conseil d'administration de l'association.
A bientôt. A ce soir...
Egon Sutham"


Plus tôt dans la soirée. 23h30.

Leigh s'était endormi sur le canapé du bureau. Egon n'en menait pas large non plus. Que leur avait-il prit de boire autant?
L'alcool n'excuse pas tout.
L'alcool n'excuse pas la caresse qu'il adressa le premier à Natacha, ni la main qui la rapprocha de lui.
Il n'excuse pas non plus des lèvres qui s'effleurent, qui s'embrassent, qui se cherchent.
L'alcool n'excuse pas tout et n'efface pas les soupirs.
- Est-ce que tu as conscience que je ne suis pas Egon? Finit-il par murmurer à Natacha alors qu'il était déjà trop tard dans la confrontation de leurs deux corps. Ils avaient transplané jusqu'à la demeure des Céti... à peine leurs pieds avaient-ils rejoint le sol, que leurs vêtements s'étaient éparpillés dans un tourbillon d'envie.

- Qui je suis quand je suis en toi?
avait-il murmuré désespéré... une de ces questions dont on n'a pas envie d'avoir la réponse.



La situation était troublante pour le clone, troublante pour la jeune fille mais l'ébat se poursuivit car les corps avaient plus à dire que leurs esprits. On fait les bêtises, après on répare.

Ainsi soit-il.




Iccam


Dernière édition par le Dim 28 Oct 2007 - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12546

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Sam 20 Oct 2007 - 23:26

Le sommeil avait cette capacité d'étouffer toutes pensées dérangeantes et de les confiner dans un coin de notre subconscient. Malheureusement, cet état ne durait jamais longtemps. Peut-être y avait-il un intérêt à cela mais Natacha ne parvenait guère à le voir. Pour l'instant, elle n'avait pas encore assez reprit ses esprits pour prendre conscience à sa juste valeur son geste mais elle était certaine que la-dite prise de conscience serait douloureuse. Elle n'avait pas la faculté de certain à tout prendre à la légère, se disant que ce n'était pas grave, que tout s'arrangerait en un tour de main. Non. La soirée qui devait être l'une de celle qui resterait à jamais gravé en elle, s'était révélée traitresse.

¤¤¤


C'est après la réception de la lettre du véritable Egon que Natacha arriva au siège de TASKS. Apprendre qu'elle allait côtoyer un double la laissait un peu perplexe. Dans quelle mouise s'était encore fourrée son futur-ex-presque-plus-patron ?

Avant de se diriger vers le bureau où devait surement déjà l'attendre Leigh et Egon bis, la jeune fille alla voir ses douze monstres - mais si adorable - qui étaient sous la responsabilité d'autres bénévoles de l'association.


"Tacha, tu restes avec nous ?"
"Pas ce soir et enlève tes mains de ta bouche, c'est sale."
"C'est vrai que tu vas à une fête Tacha ?"
"Comment tu sais ça toi ?"

Seul un gloussement lui avait répondu. Elle se demandait toujours comment la bande des douze avait appris ça 47 Elle les laissa dans la grande salle de jeux en leur promettant de revenir les voir s'il n'était pas trop tard et partit rejoindre sans détour cette fois son bénévole préféré et son futur-ex-presque-plus-patron qu'il lui tardait de voir. Malgré les explications données dans la lettre, elle se demandait toujours si le double serait vraiment comme le vrai Egon ...

¤¤¤


Elle aurait mieux fait de ne pas en douter. Tout, de la gestuelle à sa façon de parler, lui faisaient penser à son ami, premier du nom. A moins que ce ne soit son verre, régulièrement remplit par Leigh, qui lui embrouillait le cerveau au point de ne plus voir correctement. Mais non, elle ne pouvait décemment pas douter quand elle avait devant ses yeux un double qui arrivait même à tromper Leigh, qui connaissait le fondateur de l'association depuis bien plus longtemps qu'elle. Et ses certitudes lui firent de nouveau penser à ce qui avait poussé Egon a laissé un double vivre à sa place.

¤¤¤


Comment avait-elle finit dans ses bras ? Mais elle y était et plus rien d'autre ne compter vraiment. Oublier que Leigh était juste à côté et qu'il pouvait à tout instant se réveiller, oublier qu'elle se fourvoyait sur toute la ligne, oublier qu'elle faisait la pire bêtise de sa vie, oublier de répondre aux interrogations d'Egon. Des frissons la faisaient frémir toute entière, peut être dû au transplanage, ou plutôt par les mains qui parcouraient son corps et qui assourdissait les signaux d'alarmes de son cerveau. Sa soirée était gâchée ... mais Natacha ne le savait pas encore.


¤¤¤


Le matin et les remords qui viendraient avec le levé du soleil seraient là bien assez tôt. C'était peut-être égoïste ou lâche mais elle ne voulait pas - pas maintenant - penser à tout cela, en sachant pertinemment qu'ils devraient à un moment ou un autre en parler.

Réveillée, main dans la main avec Egon, elle parcourut des yeux le lieu où ils étaient et qu'elle n'avait guère pris le temps d'examiner quand ils étaient arrivés, avisant par la même occasion la mine soucieuse du jeune homme. Elle passa sa main sur son visage, comme pour effacer l'anxiété qui assombrissait ses traits. Repousser les regrets au loin ...


"Où sommes nous ?"


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7853

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Dim 21 Oct 2007 - 15:26

Egon gardait la main de Natacha contre lui parce qu'elle l'aidait à se calmer de la haine annexée à sa vie par la faute de son Original. Il profitait de leur proximité pour ne pas croiser son regard qui aurait été moins rassurant que les gestes dont il para son comportement. Une étreinte, une caresse, un baiser sur le front, de la tendresse en paravant devant ses incertitudes.
- C'est la maison Kaïtos Céti... où je vis.

Il leva la tête de quelques centimètres pour regarder un réveil sorcier dont le cadran projetait sous forme d'hologramme de petits chiffres violets pour indiquer l'heure. Il était quatre heures trente. Il reposa sa tête en soupirant et parla assez bas pour ne pas violenter le silence.
- Ce n'est pas ta rentrée aujourd'hui? fit-il remarquer soucieux pour ouvrir la porte du retour vers la réalité.

Elle devait bien le savoir. Leur nuit avait été courte: couchés tard, levés tôt.

Il s'étonna de ne pas avoir la gueule de bois, espérait que ça allait pour elle aussi. Commencer l'année de cette façon était-il de bon augure? Se sentait-il coupable pour ça? Eprouvait-il de vrais regrets? Les réponses sont dans l'ordre sont: non, non et encore non.
- Désolé si je t'ai réveillé... Tu devrais dormir encore un peu, je t'accompagnerai à Poudlard avant d'aller à La Maison.

Ils devaient trouver un moyen de locomotion qui permettrait à Natacha de se rendre à l'université le plus rapidement possible. Exit le Poudlard Express et ses 6 heures de périple. Il était impossibilité de transplaner aux abords du château mais Egon pouvait la faire transplaner à Pré-au-Lard. Ils auraient fait le reste du trajet à pied... ou il restait la poudre de cheminette. Ils pourraient arriver directement au château si le réseau n'était plus en grève (ça m'avait l'air d'actu sur Paris -_-').




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12546

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Dim 21 Oct 2007 - 21:25

Kaïtos Céti ... Ce nom lui disait quelque chose ... C'est ça, Baten Kaïtos Céti, le médicomage de l'association. Association, TASKS, soirée, bêtise ... Elle avait pas dit repousser les regrets, si ? Si. Elle se coula un peu plus dans les couvertures et marmonna un vague "Hm" pour approuver. C'était bien sa rentrée. Mais elle était à mille lieux de penser à l'école. Elle se débattait plus avec sa conscience malgré ses efforts désespérés. Si elle avait été intelligente, elle se serait levée et rhabillée pour partir. Au lieu de ça, elle préférait se caler un peu plus dans la chaleur des bras d'Egon. Quant à dormir, elle ne pourrait pas, pas quand son cerveau tournait à plein régime.

Encore quelques heures et elle aurait deux jours pour se creuser les méninges, à trouver le pourquoi du comment. Deux jours, elle pouvait donc faire un effort pour simplement profiter et ne pas ternir leurs prochaines minutes. Aucun d'eux n'en avait besoin pour l'instant ...


"Pas grave, je me rattraperais ce soir ..."

En y pensant, elle n'avait, en tout et pour tout, que ce qu'elle portait en arrivant au TASKS hier soir. Pour commencer l'année, c'était peut-être léger.

"Il faudra que je prévienne Emmeric, toutes mes affaires sont chez lui ... Il pourra surement me les amener à Poudlard si je lui demande."

Emmeric ... Il allait se poser des questions, obligatoirement. Certes, il savait qu'elle serait au TASKS pour la soirée mais elle l'avait prévenue qu'elle reviendrait chez lui justement pour ses affaires. Tout cela annonçait un interrogatoire drastique qu'elle voudrait bien éviter ... en sachant qu'elle ne le pourrait pas, comme tout ce qui lui tombait dessus en ce moment.

19 ans mais toujours considéré comme la petite fille de 10 ans, qui ne savait pas se défendre contre le monde. Il avait peut-être eu raison, sauf que ce n'était pas du monde qu'elle ne savait pas se défendre, mais d'elle même et de ses envies.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7853

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Sam 27 Oct 2007 - 18:07

Elle ne voulait plus dormir. Il ne le pouvait plus. La gêne qu'Egon essayait de kidnapper à l'instant se chamaillait de plus en plus avec les hautes autorités de son esprit: la Conscience, la Morale et la Sagesse. Trois troubles fête aux yeux rivés sur le sentiment de culpabilité qu'elles essayaient de réveiller. On ne peut jamais cacher très longtemps les profondes questions qu'on se pose, comme on cacherait la poussière sous un tapis si on ne connaît pas ses sortilèges de Grand Nettoyage.

Il aurait aimé meubler pour éviter de trop longs silences. Il s'apprêtait à dire à Natacha qu'il était inutile de repasser chez elle si cela n'était que pour les vêtements car ici, entre ceux de Deneb, que personne n'osait donner ou porter, et ceux que Micka ne portait plus, elle aurait de quoi faire.

En outre, Micka aurait été ravie de les lui prêter et de prendre Egon sur le fait d'une liaison avec Natacha. 'Enfin!' se serait-elle dit victorieuse. Elle en aurait informé Bat entre deux baisers avant qu'il ne parte travailler à Sainte Mangouste. Et ce dernier se serait fait une joie de le répéter à Mowana lorsqu'il la verrait pour sa première échographie. L'ex-Serpentard l'aurait alors confié à Dimitri, qui se montrait régulièrement soucieux du bien être psychologique d'Egon, mais qui ne se serait pas privé d'en souffler un mot lors du déjeuner à Enki, Auror jean-baskets, qui lors de la réunion de la résistance à la Mansion en aurait profité pour le dire facétieusement à Sacha... et si Sacha l'apprenait... Il y avait cher à parier qu'il prendrait à cœur son engagement auprès du vrai Egon. Il avait promis à son mentor qu'il surveillait le clone.

Comment se déculpabiliser? Egon pensait qu'Egon avait longtemps retenu ses désirs. Il les vivait près d'Isis contre une certaine loyauté pour Jonathan et cela en connaissance de cause. Et lui-même, clone de son état, les vivait cette nuit près de Natacha contre une certaine loyauté envers lui-même.
- Si tu veux, on se débrouille pour tes vêtements aujourd'hui... tu ne vas pas faire le tour du monde pour un soutien gorge et un t-shirt? En plus, d'autres méritent de te voir dans cette tenue.

"Non, je recommence! Je ne devrais pas dire ça."

Egon lui offrit un sourire mutin. Les réflexions de l'homme s'en vont dès qu'ils pensent à la courbure d'une hanche, leurs bonnes résolutions s'éteignent sous le souffle des brasiers qu'engendrent leurs désirs. Il roule sur elle pour faire chavirer sa chevelure sur l'oreiller et ses questions incessantes sous un baiser.
"Je m'en fous", se dit-il quand il est entre ses lèvres.
"Mais tu l'abîmes au passage..."

Il la regarde dans les yeux, lui sourit et l'embrasse une nouvelle fois, doucement, en retenant le poids de son buste sur ses coudes et ses avant-bras qui entourent son visage. "Elle le sait bien et ne m'empêche de rien... j'arrêterai quand elle me dira arrête, Eg..."

- Egon, mon sec... non! Son second prénom c'est Ménélas... tu peux...? Mén... Je voulais... tu sais qu...

La réflexion fait un bref retour. Ce qu'il avait du mal à demander à Natacha était qu'elle le nomme autrement. Mais en le nommant autrement et en le rebaptisant, elle participait à faire exister et à extraire Egon d'Egon. Dédoublement.




Iccam


Dernière édition par le Dim 28 Oct 2007 - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12546

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Dim 28 Oct 2007 - 21:44

Elle ne pouvait pas penser normalement quand il l'embrassait comme il le faisait. Encore un peu et on pourrait apercevoir des chérubins en couche culotte encenser l'amour comme dans ses romans à l'eau de rose moldus. Bien sur, le fait qu'elle compare leur situation à celle de la littérature moldue ne voulait absolument pas dire qu'elle lisait de tels ouvrages ...

Ces baisers étaient des tortures à double tranchant. Autant elle voulait que cela ne s'arrête pas, elle se prenait même à regretter que cette rentrée universitaire qu'elle attendait depuis maintenant depuis plus d'un an soit le jour même, autant elle désespérait de ne pas pouvoir et vouloir le repousser. Elle ne voulait rien d'autre que sentir ses lèvres sur les siennes et bien plus, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus capable de répondre au désir qu'il faisait naitre en elle. Et de telle pensée amener invariablement à la case départ, soit ne plus le vouloir si près d'elle pour ensuite désirer ardemment le contraire et ainsi de suite. Elle avait sauté à pied joint dans un cycle infernal dont elle ne parvenait plus à se dépêtrer.

Les yeux assombris, Natacha regarda Egon sans comprendre sa demande. Elle fronça légèrement les sourcils quand elle réussit à rassembler ses quelques mots en une question cohérente.


"Non. Tu es Egon donc je t'appellerais Egon. Est-ce que moi je te demande de m'appeler Kallista pendant que ... tu seras là ? Non. Heureusement aussi ..."

Et parce que l'entendre parler de 'lui' à la troisième personne la ramena sur Terre bien mieux que parler d'école, elle se redressa sur son séant tout en cherchant des yeux ses vêtements qui, elle le remarqua, étaient éparpillés un peu partout dans la chambre. Elle se recroquevilla, les bras entourant ses jambes ramenées contre elle.

"Egon ..."

Sa voix sonnait comme une prière mais prière de quoi ? Elle ne savait même pas ce qu'elle attendait de lui à ce moment précis alors comment pouvait-elle espérer qu'il ait compris quelque chose dans l'énoncer de son prénom ?

"J'ai beau faire tous les efforts possibles mais je n'arrive pas à regretter ce qu'il s'est passé ..."

Faire des efforts pour regretter ... Elle était folle, ça oui, mais tomber aussi bas dans la bêtise, c'était très fort. Tout son calme s'était envolée avec la certitude qu'elle ne se repentirait jamais de son geste, elle était même prête à recommencer si on lui en donnait l'occasion. Mais ça ne l'empêchait pas de penser au futur. Malgré sa tirade, Egon n'était pas Egon, juste un double et il disparaitrait avec le retour du véritable Egon. Et à ce moment-là, comment devrait-elle se comporter face à lui ? Faire comme si rien ne s'était passé en son absence n'était pas dans ses habitudes. Lui dire la vérité alors ? Mais comment pourrait-elle le regarder en face après cela ? Comment pourrait-elle réussir à le côtoyer en sachant qu'elle ne pourrait plus le toucher ou penser que lui ne le ferait jamais plus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7853

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Dim 28 Oct 2007 - 22:50

"Alors, c'est Egon qu'elle veut. Mais suis-je trop bête! Bien sûr que c'est Egon. Ne suis-je pas que lui?"

Il s'en doutait mais cela n'expliquait pas la difficulté qu'il éprouvait à être simplement ce qu'on attendait de lui: un double. Il voulait exister. Pourquoi? Cette potion n'avait pas de revers selon Sacha. Qu'est-ce qui pêchait?

"La volonté d'être?"

Egon se releva et entoura Natacha du drap. La jeune femme ne sortit pas du lit comme il pensait qu'elle allait le faire. Elle s'était recroquevillée sur elle-même, en proie à autant de questions que lui. Des questions bien moins égocentriques que celles du double qui voulait trahir son Original. Natacha n'avait pas de regret sur ce qui venait de se passer entre eux. Et lui?

Il ouvrit ses bras et l'y emprisonna faiblement en lui caressant l'épaule. Il réalisait qu'il ne pouvait s'en fiche de foutre en l'air une personne pour une envie irréalisable. D'ici quelques jours Egon reviendrait et il disparaîtrait quand la potion n'agirait plus. L'autre récupérerait sans doute les souvenirs de ce qu'il avait vécu avec Natacha et cela créerait beaucoup de confusion entre eux.

Pourtant, s'il ressentait du désir pour elle, cela signifiait qu'initialement Egon en ressentait aussi. Le double n'avait fait que passer le pas.

Le silence était un meilleur apparat que trop de paroles. Il comprenait son désarroi et rien de ce qu'il aurait pu dire à cet instant ne saurait soulager sa conscience ou celle de sa partenaire.
- Un sourire, s'il vous plaît, mademoiselle. Pas de gravité dans ce lit-là, voyons!

Egon étira un sourire qu'il jusxtaposa une nouvelle fois aux lèvres de Natacha.
- Je passe un bon moment... j'ai passé une excellente soirée... nuit. La seule chose que je veux est que tout ça ne t'empêche pas de travailler pour TASKS sans te sentir mal, ou de faire ce qui te plaît. Moi, ce qui me plairait pour l'instant, c'est d'être ce que je suis le plus longtemps possible. Ensuite, je me connais assez bien pour te dire que quoique réserve le futur, c'est à moi que j'en voudrai... jamais à toi.

Ces paroles n'étaient pas faites pour donner de l'espoir mais pour prévenir les déboires.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12546

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Lun 29 Oct 2007 - 4:20

Sa tête retoucha l'oreiller et les bras d'Egon entourèrent ses épaules une nouvelle fois, apaisant ses angoisses quant à l'avenir proche, le retour du véritable Egon et toutes les vérités qui devraient être dites. La jeune fille esquissa un vague sourire pour le rassurer.

"Je ne laisserais rien se mettre entre moi et mes douze monstres."

Cela ne faisait que trois mois mais c'était comme si elle les connaissait depuis toujours. Ils avaient pris plus de place qu'elle ne l'aurait imaginer et au grand jamais elle ne laisserait quelqu'un ou quelque chose la séparait d'eux.

Donovan et Travis, les deux plus âgés, intarissable de question sur Poudlard et l'effet que pouvait procurer la magie. Octobre, chouchou incontesté, trainant toujours dans ses pattes au grand dam d'Ethan qui la lorgnait du coin de l'œil quand il croyait qu'elle ne le voyait pas. Et les jumelles, toujours a quémander de nouveaux tours - de préférence sur leur cobaye préféré, Egon - délectant continuellement les dix autres de la transformation de leur protecteur en clown alors qu'ils connaissaient l'histoire sur le bout des doigts. Wendy, son grand bébé comme elle l'appelait, Victor le tête en l'air, rêvant de la lune alors même qu'il avait peur dès qu'il était à plus d'un mètre au dessus du sol. Mina, Natacha miniature, toujours soucieuse du bien être de ses compagnons, Octobre en particulier. Et les derniers, Abi la coquette, rêvant d'être une femme alors qu'elle n'était pas plus haute que trois pommes, Tiboor, dont le principal sujet d'amusement était de la mettre en rage, et enfin Virginia que l'on entendait jamais, murée dans le silence.

Elle les aimait comme si ils étaient à elle, ses enfants par le cœur quand ils ne pouvaient l'être par le sang, et elle souffrait par avance de la distance que ses études allaient instaurer entre elle et eux. Mais c'était un mal nécessaire et les retrouvailles n'en seraient que meilleures.


"Tu crois que c'est possible d'aimer autant des calamités pareilles après seulement trois mois ?"

Les soucis au loin, comme à chaque fois qu'elle pensait à eux, Natacha sourit au silence, ne désirant rien d'autre que les serrer dans ses bras. Mais il était encore très tôt et ils ne se lèveraient pas avant plusieurs heures. Si elle fermait ses yeux, elle pouvait déjà prévoir leur réveil et les timides sourires endormis, le petit-déjeuner qui était toujours l'occasion pour eux de faire des bêtises, et tout le reste de la journée ... sans elle cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Egon Sutham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 334
Age du personnage : 24 ans
Habitation : Résidence Kaïtos (North London)
Occupation : Directeur de TASKS
Avatar : Jugette
Date d'inscription : 03/05/2007
Coup de coeur : 98
Gallions : 7853

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Jeu 8 Nov 2007 - 1:51

Leigh, locataire de La Maison, prendrait le relais pour le réveil des enfants. Le personnel intermédiaire et les adultes de TASKS veillaient sur l'association matin, midi et soir. Après avoir accompagné Natacha à Poudlard pour sa rentrée, Egon filerait à Londres pour être à l'heure de leur première classe de la journée. La matinée serait consacrée aux histoires de la mythologie et chaque enfant devrait réaliser un dessin ou créer une histoire qui en racontait un épisode qu'il aurait choisi.

Cela allait être étrange de ne plus avoir Natacha quotidiennement maintenant que ses cours avaient repris. Egon ne s'en rendait compte que maintenant. Elle avait été adoptée par l'ensemble de la petite section et il était à prévoir que la première semaine sans elle serait difficile pour le moral des enfants.

Sans bouger de sa position:
- Tu reviens ici ce soir?

Cette phrase sonnait autant comme une question directe que comme une invitation. Au fond de lui, il lui demandait de venir en fin de journée lorsque ses cours seraient terminés.
- Si tu n'es pas trop fatiguée, tu peux passer à La Maison pour aider au dîner et au couchage avec Leigh. Moi, je serai avec les adultes pour les dossiers sensibles, je devrais terminer vers dix neuf heures... on peut dîner ensemble. Si tu le veux.

En effet les milieux de semaine étaient consacrés aux entretiens avec les adultes de TASKS. On faisait le point. Baten venait quelque fois afin de conseiller ou non un suivi médicomagique pour les sorciers les plus désorientés mentalement ou pour ceux qui avaient été frappés par des sortilèges touchant à leurs souvenirs. Egon rencontrait des familles éclatées que l'association essayait de reloger. Son associée travaillait en étroite liaison avec le Ministère et la jeune association essayait toujours de récolter plus de fonds.




Iccam
Revenir en haut Aller en bas
Natacha Melikov
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 298
Age du personnage : 21 ans
Habitation : TASKS / Londres
Occupation : Assure la direction de TASKS
Signature : /
Avatar : /
Date d'inscription : 18/05/2007
Coup de coeur : 14
Gallions : 12546

MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   Sam 10 Nov 2007 - 21:30

Si elle voulait ? L'envie qu'elle refoulait de faire durer l'instant au delà de cette nuit prit le pas sur le reste. Elle voulait, espérer, désirer. Que Egon le lui demande la soulager. Jamais elle n'aurait prit le partit de le faire. Ne pas regretter ne voulait pas dire ne pas se rendre compte de la stupidité de nos choix.

"Je veux ..."

Pour eux, même si cela serait plus intelligent de se détacher de ses monstres dès maintenant. Elle ne pourrait pas toujours quitter Poudlard le soir pour les voir, les serrer dans ses bras et partager leur moment, même quelques heures. Elle n'était pas tombée assez bas dans la bêtise pour se voiler la face.

Natacha se releva légèrement pour attirer Egon - ou plutôt sa bouche - à elle et ainsi sceller l'accord qui n'était en faite rien de moins que l'assouvissement d'un besoin qui la taraudait depuis ... dès que le précédent est assouvis en faite. Elle l'embrassa une dernière fois tandis qu'un sourire innocent naquit sur ses lèvres, celui là même qui voulait dire qu'elle se préparait à sortir une phrase hors-sujet. Mais promis, cette fois il y avait un lien !


"J'ai faim."

Le lien ? Il avait parlé de dîner, mais il y avait le déjeuner et le petit déjeuner avant et en parler lui avait ouvert l'estomac même si il était encore très tôt. Elle avait souvent l'habitude de se lever en pleine nuit pour manger. Le pourquoi de cela restait un mystère, autant pour son père ou son frère qu'elle même. La seule raison - bidon - trouver par Emmeric le Troll était qu'elle se dépensait tellement à dire nawak que son corps avait du mal à suivre et qu'il lui fallait continuellement renouveler ses forces, la nuit aussi. En l'absence de baguette à ce moment là, Natacha lui avait mis son poing dans le nez.

Un autre de ses sourires facile à comprendre fleurit sur ses lèvres quand elle releva la tête pour le regarder : "Egon, tu veux bien me préparer quelque chose ? Sans magie bien sur Very Happy " C'est fou ce qu'on pouvait dire rien qu'avec un sourire ! Et puis, changer de cadre lui permettrait de penser à autre chose, de ne pas prendre le risque de s'enfermer dans ses pensées déplaisantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Résidence K] Son double 'je'   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Résidence K] Son double 'je'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» LA COMMISSION SUR LA DOUBLE NATIONALITE MIEUX EFFECTIVE QUE CELLE DE L'ARMEE !
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Haiti- Parlement: Double nationalité
» Débat sur la double nationalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Habitations & jardins-
Sauter vers: