PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Jouons au chat et à la souris | PV Deirdre Vikram

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rue Swaeli
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 8
Age du personnage : 13ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Élève de 3ème année
Signature : (c) Bazzart
Avatar : (c) Bazzart
Date d'inscription : 25/06/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3000

MessageSujet: Jouons au chat et à la souris | PV Deirdre Vikram   Mer 3 Juil 2013 - 7:51



run
feat Deirdre Vikram
I
l y a une anarchie permanente dans le comportement de Jason.
Des actes improbables dissimulés sous une maladresse sur jouée.
Jason, ou l'irraisonnable création d'une nature morte. Toujours le même discours, jamais la même prononciation. Que fais-tu là Rue? Que cherches-tu? Qu'étudies-tu? Regarde moi. Ne me ment pas. Où est ta tante? Où est ton frère? As-tu froid? As-tu faim? Fais moi confiance. Je ne mens pas. Je veille simplement sur toi. Regardes moi. Crois moi. Voix moi. Dis moi Rue chérie, dis moi tout. Est-ce que tu te confieras à moi, dis-moi?
Rue, elle n'accordait sa confiance qu'aux gens d'exceptions.
Et elle s'en méfiait, de ces marionnettes bien accordés, de ces pantins de cires aux dorures syntaxiques, elle les avait en horreur et parvenait à peine à masquer sa peur.
Montres moi à quel point tu as confiance en moi.

Non.

Elle enfouit ses mains dans la poche ventrale de son sweat.
L'attitude effacée de celle qui ne demandait qu'à se dissimuler, le regard fuyant des êtres d'infortunes. Rue partait en exode. Elle se cachait de tout et de tout le monde. De lui, surtout. Jamais exposée, jamais remarquée, toujours en mouvement. Elle savait, à force, à quel moment un tierce dépassait les bornes, elle les voyait bien ces questions sous-jacentes, ces répliques à double-tranchant: Comment va ta tante? Tu es seule? Ton frère se porte-t-il bien? Révèles moi leurs secrets. Tout leurs secrets.
C'est toujours lorsqu'on on en sait trop qu'on devient un trouble fait.
Et ça les rendait toujours un peu fou, toujours un peu trop avide, tout ces signes. Elle était l'élément X qu'on soupçonnait assignée à toutes les ouvertures.
A tort ou à raison, nul ne saurait le dire.

▬ Un bol de porridge, s'il vous plait.

Ces fuites n'étaient que temporaires. Ephémère.
Juste le temps de contacter sa tutrice et de l'avertir. Quelqu'un agit bizarrement. Oncle, connaissance, voisin, camarade. Madame Swaeli réglait toujours le problème au plus vite, toujours. Mais il était insistant, ce bon vieux Jason. Il t'avait suivit depuis votre appartement londonien. Abandonnant avec une dérangeante nonchalance la façade de camarade de classe qu'il s'était difficilement battit. Et tu avais peur gamine. Peur qu'il te retrouve. Peur qu'il soit plus rapide qu'eux.
Ça battait dans ton crâne comme un millier d'étoiles.

Cette traque d'esprits farceurs, cette peur rationnelle et involontaire, malmenaient ses nerfs, jouaient avec son cœurs. Ses doigts se refermèrent autour du bol chaud. Combien de temps avant que son hiboux ne trouve ses gardiens?
Trop pour qu'elle se permette un quelconque relâchement.

Elle ne se doutait pas encore que l'ombre s'était glissée dans son dos et guettait le moindre de ses mouvements.

Que la traque commence.


seïl ©

Revenir en haut Aller en bas
Deirdre Vikram
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 23
Age du personnage : 21 ans
Habitation : Londres
Occupation : Vendeuse de prêt-à-porter à Pré au Lard - Gaichiffon
Signature : Me
Avatar : WILD HEART
Date d'inscription : 11/06/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3022

MessageSujet: Re: Jouons au chat et à la souris | PV Deirdre Vikram   Jeu 4 Juil 2013 - 16:09

C'était mon jour de congé, et le début des soldes. L'association des deux, était splendide. J'allais passer ma journée à Londres, à y faire du shopping et à me détendre. Je ne serais pas contre pour me faire chouchouter, car quand j'étais chez Gaichiffon, je n'avais nullement le temps.
Rosalinde, ma patronne, m'avait poussée hors de chez elle, quand j'étais allée lui demander si elle avait besoin d'aide à la boutique. Visiblement, elle était au front avec son équipe pour l'occasion. Sa fille Brittany, devait être de la partie. La pauvre, la vente n'était décidément pas pour elle. Elle ne conseillait jamais les personnes qui entraient au magasin, sa mère rattrappait souvent ses bévues.
Mais aujourd'hui, ce n'était pas à mon tour de m'inquiéter. Je faisais partie des clientes aujourd'hui, et cela pouvait être sûr de me plaire ! Pépite finit de me réveiller avec son miaulement suraigu digne des plus grands acteurs. Je l'embrassais sur son petit museau, et commençais à m'extirper de ce lit. Déjeunant sur ma terrasse avec les rayons tièdes du soleil, j'étais bien.

Un bol de café et deux tartines de marmelade plus tard, je me préparais devant le miroir de la salle de bain. Une tenue simple et décontractée pour affronter mes compatriotes féminines. A savoir un jean simple, des bottines en cuir noir et un polo beige. Ma tenue se terminait par un gilet gris et mon sac en bandoulière, lui aussi, en cuir noir. Pour une fois, je n'attachais pas mes cheveux, ces derniers étant lâches sur mes fines épaules.
Un peu d'eye-liner noir, et de mascara de la même couleur. Un rouge à lèvres couleur crème et j'étais partie. Clefs en main, je fermais la porte de mon duplex non sans avoir adressé un sourire à Pépite, qui s'était recouché dans son petit panier. Descendant les escaliers quatre à quatre, je me dépêchais de sortir, mon voisin devant moi qui me tenait la porte. Souriante, il me laissa passer. J'avançais dans les rues au gré de mes envies.
Les rues étaient bondées, et je devais jouer des épaules pour passer à travers la foule grandissante. J'entrais dans un magasin et en ressortis avec une nouvelle paire de chaussures. Une affaire ! Des jolis escarpins de couleur bordeaux qui iraient magnifiquement bien avec la robe que je venais de voir en vitrine. Me dépêchant, il ne restait que ma taille, j'achetais la dite robe. Plaisir, joie, bonheur extrême.

Après encore divers achats, je décidais d'aller me chercher une légère collation pour affronter les dures soldes qui n'en finissaient pas de m'attendre. Un sandwich à la crevette et à l'avocat rehaussé d'un trait de vinaigre balsamique. Un délice. Alors que je prenais place dans un petit parc, sur un banc avec ma tasse de café chaude que j'avais emportée. Je vis une petite fille, passer devant moi tandis que je mordais dans mon repas frugal.
La jeune fille me semblait perdue, étrange. Je me reconcentrais sur mon repas, sans faire plus attention.
Jetant le papier et mon café dans une poubelle à côté du banc, je repartais en quête de mes achats.

Je revis cette même petite fille, plus loin, toujours à vagabonder. Seule.

Lentement, je me rapprochais d'elle, assez intriguée. Je ne vis aucun parent proche, aucun ami. Rien qui puisse m'indiquer qu'elle était accompagnée. Arrivant à sa hauteur, je posais une main délicate sur son épaule, pour la stopper, mais sans lui faire peur. Je ne le voulais pas.


- Excuse-moi, tu es perdue ? Puis-je t'aider ?

Je mis de côté le restant de mon shopping, la petite demoiselle perdue était plus importante, reprenant d'une voix douce pour ne pas la brusquer :

- Je ne te veux pas de mal. Sois-en certaine ! Comment t'appelles-tu ?

Décidément ma journée de congé, serait riche en rebondissements ...

- Pour ma part, je m'appelle Deirdre. Me présentais-je en lui souriant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jouons au chat et à la souris | PV Deirdre Vikram
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jouons au chat et à la souris ! [Black-Mask & Duela Dent]
» Jouons au chat et à la souris [Silvestre]
» Jouons à chat-nudiste [ Liam C. Weaver ] [X]
» Le chat et la chauve-souris (Sélina Kyle)
» Jouer au chat et a la souris dans un tunnel, ça vous tente ? (Suite du rp studio)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: U.K. Insiders-
Sauter vers: