PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 Première de couverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James Gardens
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 108
Age du personnage : 47 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Concierge
Avatar : JamesOfTheThames
Date d'inscription : 19/03/2012
Coup de coeur : 18
Gallions : 3929

MessageSujet: Première de couverture   Lun 20 Mai 2013 - 23:00

Le « Fromentine's Port » était le pub où j'avais échoué, par cette folle après-midi de la fin mai. C'était aussi mon pub préféré dans le tout Londres. Son nom me donnait des impressions de voyage, d’exotisme, de croisière à l'autre bout du monde. Quand on était, comme votre pauvre serviteur, coincé entre les trente-six mille murs du château Poudlard, sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, un simple nom vous faisait voyager.

Sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre, me direz-vous, en tiquant légèrement, ou en me foudroyant d'un regard sarcastique. Eh bien, quoi ? J'avoue ! J'avais séché. J'avais quitté cette prison de pierre pour une demi-heure de liberté à Londres, espérant fuir le climat glacial du Nord de l'Ecosse. C'est qu'il y pleuvait sans interruption depuis au moins six mois ! De quoi vous miner le moral mieux qu'une soirée sans whisky pur feu. Sérieusement, vous avez déjà subi une demi-année d’intempéries sans cesser de sourire à tout va ? A moins d'être shooté à la belladis non stop, c'est pas humainement possible. D'où le saut rapide un peu plus au sud de Poudlard où selon toute vraisemblance, le temps aurait dû être moins maussade.
Tu parles ! Tout était bruine et crachin, eau qui tombe et qui s'immisce ! J'étais trempé jusqu'aux os et je sentais probablement le chien mouillé. J'avais donc trouvé refuge dans mon pub préféré, qui non content de servir ma marque de whisky fétiche avait le bon goût d'être également doté d'une cheminée. Et d'une bonne flambée. C'était les bûcherons qui ne devaient pas chaumer pour ravitailler tout ce petit monde en bois de chauffage.

Quoi qu'il en soit, j'avais réquisitionné la place la plus proche de l'âtre, la plus jolie serveuse du bar (ce qui n'était pas franchement un titre honorifique, quand la moyenne physique de leurs barmaids dépassaient à peine l'acceptable) et trois quatre magazines récoltés au petit bonheur la chance pour faire passer l'ennui.
Au contraire des jeunes filles en fleur (en boutons, devrais-je dire, et vous noterez le pluriel) qui pullulaient à l'école, les demoiselles de mon magazine arboraient des tenues décentes. A savoir qu'elles dévoilaient un quota satisfaisant de peau exposée à mes regards attentifs. Au château, toutes étaient emmitouflées dans des capes et autres imperméables moldus. A se demander pourquoi je déprimai. Comme tout un chacun, il fallait un minimum de beauté pour nourrir mon âme. De préférence munies de charmes subtilement mis en avant, les beautés en question. Ah ! Que j'aimais l'été, ses bikinis, ses chairs exposées, ses filles légères et frivoles ! Cette petite blonde, là, page 47, était à croquer avec son chapeau de paille, son paréo, son ventre plat et son hâle arrogant.
Je repris une gorgée de mon breuvage et jetai un vague coup d'œil alentour avant de retourner à mes images.

Méga bug !

Mes yeux se détachèrent du magazine pour revenir balayer la salle.

* Wa – hou ! *

Là, devant mes yeux ébahis, le paréo en moins et l'imper en plus, se tenait la blonde de mon magazine ! En chair et en os ! Je ne pouvais laisser passer ma chance ! Le hasard faisait trop bien les choses ! Il n'avait pu placer cette créature sur ma route pour rien !
Sans même prendre le temps de regretter l'absence de PolyGardens dans mon système, je me levai, adoptai mon air le plus charmeur avant de me raviser. Ce genre de créature, devait être blasé de trop d'attention. Il me fallait jouer sur la subtilité. En lieu de compliments énamourés, je lui servirai tout l'inverse ! Râlerie et compagnie. C'était bien connu, les femmes aimaient les emmerdeurs. Fort de ma conviction, je finis de m'approcher et affichai mon air le plus revêche.

- Et si vous arrêtiez votre petit manège, que je puisse consommer mon thé dans le calme de cet établissement ?

Oui, mon whisky était subitement devenu un thé. Personne n'accordait d'attention aux propos d'un alcoolique. Enfin, je n'en étais pas (un alcoolique, hein ?) mais mieux valait être prudent et mettre toutes les cartes de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Moreva
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Kensington, Londres
Occupation : Juriste et Mannequin
Signature : Tumblr
Avatar : STARLIGHT
Date d'inscription : 17/04/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3130

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mar 21 Mai 2013 - 19:54

C'était enfin terminé. Cette affaire était enfin finie. J'avais plaidé en faveur de Sir Carlsbury, mis à mal par le meurtre non élucidé de sa chère et tendre épouse. Évidemment le très cher homme était ébranlé et j'étais en droit de l'acquitter et de le défendre, et il avait été le premier suspect dans cette affaire de mœurs. Nous sommes restés à traiter le dossier pendant des mois, et enfin Sir Carlsbury a eut gain de cause.
Je soufflais enfin, assise sur ma grande chaise de Juriste, contente que ce soit rangé dans cette pile de dossiers. Mes collègues de travail eux aussi, devaient souffler. Alors je décidais pour une fois d'être sympathique et d'inviter mes camarades à boire un verre. Alors par acquis de conscience et grands sourires, j'enhardissais mes "amis" à venir avec moi. C'était toujours ainsi, après chaque affaire délicate, nous décompressions dans un pub.
Me délestant de ma robe de magistrate sombre, je revêtissais une robe courte à laquelle j'avais coordonné un trench coat couleur corail. Mes longues jambes s'étaient parées de hauts talons noirs avant de quitter le cabinet Smith & Wesson.

Nous évoluions dans Londres, décidant de nous arrêter dans chaque adresse connue par nous tous. Mais au fur et à mesure, nous nous quittions, chacun vaquant à ses occupations. Il ne restait plus que moi, déambulant à travers les ruelles de Londres, terminant à ma façon de me déstresser. Mon regard clair accrochait toutes les devantures de magasins, où le shopping se faisait pressant. Je voyais dans la vitrine d'un, une magnifique robe et dans l'autre une paire de chaussures assorties.
Alors, parce que j'aimais cela et que je savais la valeur que j'avais dans la mode, je décidais de pénétrer dans cet antre splendide. A peine me voilà sur le seuil que déjà tous les vendeurs étaient à mes pieds. Et les vendeuses me regardaient, sûrement jalouses. Un sourire en coin et je donnais déjà mes ordres, l'un devait me faire essayer cela, l'autre ceci. Décidément, j'étais une reine !

- Miss Moreva, vous êtes toujours aussi belle.

Je regardais le jeune homme qui avait prononcé ces mots, sans rien dire. Détachant ma longue chevelure dorée et la faisant tomber en cascades sur mes épaules, je pouvais regarder à loisir comment tout m'allait, dans le grand miroir rehaussé d'or.

- Je prends. Vous m'enverrez tout, à mon adresse. Adresse que je griffonnais de mon écriture ronde, sur un bout de papier qui trainait sur le comptoir.

Sans mot dire, je m'en allais, cette fois-ci pour me mettre au chaud dans un pub. Le temps n'était plus clément et je connaissais un établissement réputé pour son accueil et foyer accueillants. Il était à quelques rues de là et l'envie de boire un Whisky-Pur-Feu, me faisait assez plaisir. Alors, silencieuse, je pénétrais dans l'établissement qui n'était pas exempt de monde à cette heure-ci. Regardant si un visage ne me disait pas quelque chose à travers cette populace, je fus stoppée dans ma contemplation par une voix appartenant à un homme d'âge mûr.
Ce dernier se tenant devant moi me lâcha une phrase qui je n'étais pas prête d'oublier. Comment osait-il ? Comment se permettait-il ?

Il n'était rien.

Imperturbable, je fixais l'homme d'un regard clair mais perçant, l'une de mes mains voulant rencontrer sa joue. Lentement je lui souris, avant de défaire mon manteau et de le poser dans ses bras.

- Je vous serais gré d'en faire bon usage et de l'apporter à ma table. Après je verrais si je dois vous mettre une claque ou pas.

Je marchais vers le comptoir pour prendre ma commande, une serveuse légèrement plus vieille que moi m'attendait en nettoyant ses verres.

- Qu'est-ce que je vous sers ?

- Un Whisky-Pur-Feu, je crois que j'en aurais bien besoin.

Et encore, j'étais loin du compte ...
Revenir en haut Aller en bas
James Gardens
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 108
Age du personnage : 47 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Concierge
Avatar : JamesOfTheThames
Date d'inscription : 19/03/2012
Coup de coeur : 18
Gallions : 3929

MessageSujet: Re: Première de couverture   Ven 31 Mai 2013 - 22:42

Hop ! Jackpot ! Elle m'adorait déjà !
Ne m'avait-elle pas menacé d'une baffe ? Et le vieil adage ne disait-il pas "qui aime bien châtie bien " ?

* Ne gâche pas tout, mon James, pas maintenant. Pas encore ! *

je gardais donc mon sourire bien au chaud dans ma poche et affichai ma mine la plus sinistre, reniflant, l'air de rien, le manteau de la belle dont s'échappaient des effluves à venir hanter mes nuits. Et puisque j'étais supposé être fâché, je dégainai ma baguette avec assurance et la pointai derechef sur la veste en question. Le Mobili Corpus étant du niveau 1 à Poudlard, je ne risquai pas de foirer un sortilège d'aussi bas étage. Hop ! En deux deux, le bout de chiffon qui valait probablement une année de salaire atterri sur la chaise que j'avais choisi pour mademoiselle, sans délicatesse aucune. C'est que j'étais supposé être fâché, moi.

Je grognai donc, pour la forme :

- Vous m'y reprendrez, à jouer les portes-manteaux ! Je n'ai pas que ça à faire, ma p'tite dame.

Sur le trajet qui la mena du comptoir jusqu'à sa table, je ne la lâchai pas du regard, la dévisageant sans vergogne et sans aménité. L’observai encore alors qu'elle prenait place. L'observai toujours en lâchant un :

- Et vos excuses... vous les avez abandonnées au comptoir ?

A ce stade-là, ce ne serait plus de l’amour qu'elle aurait pour moi, mais de la rage ! C'est que j'aimais les femmes qui avaient du caractère, moi ! Les tigresses, les râleuses... pour peu qu’elles aient en prime un joli minois et un corps à ravir. Je n'étais pas si difficile !

Sans plus de gêne, je tirai la deuxième chaise de sa table et m'y vautrai sans élégance, et sans non plus la lâcher du regard. Craquerait bien qui craquerait la première. Pour le coup, ma cheminée et son aura chaleureuse attendrait un peu. J'étais un habitué ici. Les serveuses me tiendraient ma place au chaud.
Je croisai les bras, toujours la mine revêche et attendit mes excuses... qui ne viendraient jamais, je le savais fort bien ! Mais je me délectai à l'avance de la petite crise d'humeur à laquelle je ne manquerai pas d'assister avant qu'elle reconnaisse avoir succombé à mes charmes.
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Moreva
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Kensington, Londres
Occupation : Juriste et Mannequin
Signature : Tumblr
Avatar : STARLIGHT
Date d'inscription : 17/04/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3130

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mer 5 Juin 2013 - 18:13

Cet homme était tout ce que je haïssais chez la gente masculine. Il y avait toujours cette envie de lui mettre la main sur la figure. Mais par pur dégoût, je n'avais nullement envie de toucher cet homme. Ce n'était pas ma faute s'il me rebutait.
Alors imperturbable, j'écoutais son monologue avec une envie de m'effacer tant l'ennui était grandissant. Mais j'avais toujours une once de politesse présente en moi, et peut-être qu'au final il parviendrait à me divertir, alors je restais plantée là. Bras croisés à regarder mon si précieux trench-coat voleter à travers le pub pour enfin prendre place sur une chaise.

- C'est bon ? Vous avez fini ? M'étant emparée de mon précieux Whisky-Pur-Feu au préalable, je m'enhardissais d'en boire quelques gorgées. Il me faudrait peut-être être saoule pour supporter un type pareil. Assurément.

Je pris enfin place à ma table, jambes croisées et sourire enjôleur. Il était certain que cet homme allait m'amuser et me rendre folle. Mais pas dans le sens qu'il espère, pas folle de lui en tout cas. Tapotant mes ongles manucurés sur la lourde table en noyer, j'écoutais sa charmante question qui bien malgré moi, me fis légèrement tiquer. Mais dans mon métier de Mannequin, j'avais appris à rester impassible et là je le serais. Cet homme dont je ne savais rien, ne ferait pas plier mon caractère si abrupt.
J'avais un sale caractère et je devais le lui montrer. Lui, n'était rien. Je le vis s'asseoir avec la grâce d'un pachyderme à ma table, bras croisés et mine revêche. Quand bien même, je devais le flatter pour m'en amuser non ? Et il serait flatté. Je tenais toujours parole. Silencieuse, je trempais mes lèvres vermeille dans le liquide alcoolisé et je laissais s'égrainer les secondes, puis les minutes. Elles devaient lui sembler interminables, mais à vrai dire je n'en avais rien à faire. Lentement je mis mon visage sur mes mains jointes et me penchais vers lui.
Mais pas de trop, il ne fallait pas abuser et je n'étais pas suicidaire non plus. Car avec de tels pervers, on était à l'abri de rien.

Et pour moi, il en était un assurément, de pervers.

- Et comment dois-je vous appeler Monsieur le Râleur ?

Je terminais assez rapidement le restant de mon verre, appréciant la dose alcoolisée enivrante. Mister Pervers irait bien m'en chercher un autre non ? En battant des cils et en effleurant l'une de ses jambes, j'aurais toute son attention. Voix mielleuse, regard de braise, lèvres pulpeuses, la combinaison parfaite.

- Un autre Whisky-Pur-Feu, c'est ce que j'aimerais bien en cet instant précis. Et dépêchez-vous, attendre est un verbe que je ne supporte pas.

Je m'éloignais de ma proie, bras croisés sur ma poitrine cette fois-ci.
Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
James Gardens
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 108
Age du personnage : 47 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Concierge
Avatar : JamesOfTheThames
Date d'inscription : 19/03/2012
Coup de coeur : 18
Gallions : 3929

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mer 12 Juin 2013 - 22:49

Mais quelle em... enquiquineuse de première ! Quelle délicieuse petite personne.
Dans le job qui était le mien, j'avais depuis longtemps pris l'habitude d'observer comment tout un chacun traitait ses inférieurs. Et mademoiselle n'était pas tout à fait le genre de personne à montrer du respect à une serveuse (elle l'avait à peine regardée, encore moins remerciée) et, aurait-elle été moins belle que cela m'aurait probablement fait tiquer. Mais un beau minois éclipsait bien vite les mauvais traits de caractère.
En plus d'être une peste, mon invitée de marque était manifestement une alcoolique pure et dure. Sublime combinaison chez une cible. L'alcool rend les femmes faciles, c’est bien connu. Il suffisait de leur servir quelques verres et elles tombaient comme des mouches... dans mon lit. Pourquoi ne pas appliquer cette bonne vieille méthode une fois de plus, je vous le demande ?

Sans relever son impolitesse, je m'empressai donc de lui apporter non pas un mais deux Whiskies. Si elle tenait encore debout après ça, ça ne serait que pour tituber et tomber dans mes bras... grands ouverts. L'art de la séduction, by James Gardens. Avouez que vous êtes jaloux !
Je m'en retournai donc vers la superbe donzelle, ses consommations aux mains, que je lui déposai obligeamment sur la table.

- Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude, ma ptite dame. Même la galanterie à ses limites !, maugréai-je à voix basse.

J'étais vraiment un bon acteur ! Je me convainquais presque moi-même dans ma performance du type revêche.
Bon gré mal gré, je repris ma place négligemment et m'en revins à la question de la demoiselle qui, elle pouvait bien le nier, dénotai une curiosité non dénuée d'intérêt. Qu'elle le veuille ou non, j'étais en train de la ferrer :

- Vous pouvez m'appeler "maître", en toute simplicité ...

Merlin ! Quel humour ! C'était bien connu, les femmes ne résistaient jamais aux hommes drôles. Femme qui rit à moitié dans ton lit. ne restait plus qu'à effectuer la seconde partie du trajet.

- Mais "James" suffira . Nous sommes en public, après tout.

Il ne fallait pas non plus la mettre mal à l'aise. Ce serait autant de points perdus dans l'avancée de ma conquête. Il fallait être fin stratège de bout en bout, sinon, adieu nuit de folie !

-Et vous, mam'z'elle, c'est quoi votre ptit nom .

Je m'étais, en apparence, dégelé un soupçon. Mais pas trop. Mon sourire était toujours dans ma poche. Elle l'aurait rien qu'à elle quand elle l'aurait mérité. Non mais.
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Moreva
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Kensington, Londres
Occupation : Juriste et Mannequin
Signature : Tumblr
Avatar : STARLIGHT
Date d'inscription : 17/04/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3130

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mer 12 Juin 2013 - 23:26

Mon stratagème avait marché. Il était faible, comme les autres. Dès qu'une jeune femme papillonnait, ils faisaient tout ce qu'on leur demandait. Et cet homme ne dérogeait pas à la règle. Il m'amusait. Tandis qu'il était au comptoir, je reprenais une mine peu affable, sentant des regards appuyés sur ma personne.
Deux jeunes hommes n'arrêtaient pas de me lancer des regards concupiscents sans aucune vergogne. Dans mon métier, j'y étais habituée, alors je n'y fis plus cas, ce qui énerva légèrement les deux compères masculins. Une ombre venait d'arriver à ma table, c'était mon obligé avec mes consommations. Mes ? Je ne lui avais pourtant commandé qu'un seul Whisky-Pur-Feu.
L'homme était vraiment aimable et voudra arriver à ses fins, en me rendant saoule.

Merci, mais je n'étais pas si naïve.

M'emparant délicatement d'un verre, je l'entendis dégoiser sur son identité. Mon interlocuteur avait un égo démesuré ! Malgré moi, je me mis à pouffer de rire, tant le personnage assis en face de moi, était gonflé d'orgueil. Je baissais le regard, sentant le fou rire m'envahir. Mais je devais garder mon calme, car le "maître" auto-proclamé serait fier de lui. Fier de m'avoir fait rire. Reprenant contenance, qualités de Mannequin oblige, je jetais un regard langoureux à mon cher vis-à-vis quand il se présenta sous le patronyme de "James".
Bien mieux que "maître", évidemment.

- Enchanté, James. Nouveau battement de cils, nouveau pincement de lèvres.

Mon petit nom ? Ne le savait-il pas ? J'étais dans son magazine, magazine qui trainait toujours sur une table, que je m'empressais de faire léviter vers nous. Atterrissant au centre avec toute la douceur dont je pouvais faire preuve, je l'ouvris à la page où j'étais photographiée. Souriante, je montrais mon identité.

- Svetlana Moreva, mudak* ... Le dernier mot, j'avais mis du temps à le faire franchir mes lèvres vermeilles, et je l'avais susurré en un souffle parfait et brûlant. J'espère juste que James n'est pas un spécialiste de l'idiome Ukrainien. Au pire, je lui donnerais sa baffe ...

- Et que faites-vous James ? Faites-vous un métier qui me ferait rêver ?

Je terminais mon verre d'une traite et poussais l'autre vers mon pervers préféré.

- Si je bois les deux, je vais être saoule !

J'eus un petit rire digne d'une écervelée. Il paraîtrait que les hommes adorent.
Verdict ?



*abruti en Ukrainien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
James Gardens
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 108
Age du personnage : 47 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Concierge
Avatar : JamesOfTheThames
Date d'inscription : 19/03/2012
Coup de coeur : 18
Gallions : 3929

MessageSujet: Re: Première de couverture   Lun 15 Juil 2013 - 22:59

Je n'ai peut-être pas inventé la poudre de cheminette mais je savais pertinemment que si je répondais « concierge », même avec tout l'humour du monde, je n'avais aucune chance de remonter dans son estime après avoir dégringolé jusqu'au bas de l'échelle. Même chose : pas facile de répondre « Je suis acteur/chanteur/mannequin ». N'importe qui d'un peu cultivé saurait que c'était faux. Je n'avais fait la couverture d'aucun magazine, été cité dans aucun article. Ou alors, j'étais la crème des loosers et n'avais jamais réussi à percer.

Bref. J'étais foutu, à moins d'avoir une illumination dans la seconde.
Vite, réunion au sommet avec mon cerveau, histoire qu'il me dégote une bonne petite histoire qui allumerait les yeux de Miss Moreva.

Rien.

Cerveau aux abonnés absents.
Comme d'habitude, diront les mauvaises langues.

Pour me donner un peu de temps, je m'emparais d'une de mes mains de Svetlana (quel doux prénom ! Si délicieusement... exotique !) la plus proche de moi, sans lui laisser le temps de protester et me fendis d'un baisemain dans la plus grande règle de l'art :

- Je suis enchanté, miss Moreva.

Les femmes adoraient qu'on leur batte le chaud et le froid. Elles ne savaient plus à quel saint se vouer, perdaient la tête, et tombaient tout droit dans vos bras. Prenez-en de la graine, les loulous.
Je lui adressai en bonus un sourire éblouissant. Je le savais éblouissant pour l'avoir travaillé pendant des heures devant mon miroir. Même si elles ne fondaient pas tout de suite, les femmes en perdaient automatiquement leur défensive. Tout bénef pour moi, évidemment.

L'inspiration me vint en un battement de cils.

- Je suis... comment diriez-vous ? Chorégraphe.

Personne ne connaissait jamais leur nom, à ces obscurs types. Alors, pourquoi l'un d'entre eux ne s’appellerait-il pas James Gardens ?
Je repris un ton plus frais pour continuer :

- Mais après tout, vous ne connaissez rien à ces choses-là. Il faut être un tant soit peu cultivée pour avoir entendu parler de moi.

Hautain et fier, je me donnais l'impression d'avoir bouffé un dictionnaire au petit déjeuner.
Et continuais tranquillement de lui infliger une douche écossaise émotionnelle, qui aurait raison de ses derniers retranchements.


Dernière édition par James Gardens le Mar 13 Aoû 2013 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Moreva
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Kensington, Londres
Occupation : Juriste et Mannequin
Signature : Tumblr
Avatar : STARLIGHT
Date d'inscription : 17/04/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3130

MessageSujet: Re: Première de couverture   Ven 26 Juil 2013 - 20:49

Il était enchanté ? Il était bien le seul. Mais je devais lui reconnaître une chose et pas des moindres, il me distrayait. Et cela, n'était pas chose facile pour ceux qui me connaissaient. Selon certains j'étais une poupée rudement jolie mais handicapée par un caractère que peu de personnes peuvent supporter.
En même temps, les autres, je m'en fichais un peu. Il n'y avait que moi qui comptait non ? Assurément. Alors quand je vis Mister Gardens me faire un baise-main, mon égo démesuré était aux anges. Mais quant au reste, comment dire ?

J'étais dégoûtée. Et j'allais me récurer la main avec la plus pire des potions s'il continuait. Erk, ce type me rebutait. Mais ... il m'amusait.

- Encore heureux. Dis-je avec un sourire narquois sur les lèvres. Ma compagnie était recherchée, et il le savait.

J'attendis non sans sourire toujours, sa réponse à ma question. Ainsi donc ce pervers était chorégraphe ? Bizarrement, je n'avais jamais entendu son patronyme dans le métier. Mais je souris, pour la forme. Et la suite de sa phrase eut tôt fait de me refroidir, mais Mister Gardens aurait été trop "content". Alors je restais sourde à sa petite moquerie et m'emparais silencieusement de l'une de ses mains, toujours souriante.

- Oh ! J'aimerais tant que vous me montriez ! Vu que je ne connais rien au métier !

Nouveau sourire. Nouveau clin d’œil. Par expérience, les hommes aimaient être flattés. Stupide race. Une ombre se dessina à notre table, l'un de mes deux acolytes qui revenait à la charge, tambour battant.

- Miss Moreva ! Je savais que c'était vous ! Pourrais-je avoir un autographe ? C'est pour mon frère là-bas, il est timide ...

- Ça fera 500 Gallions.

- Vous êtes sûre ? Me demanda le jeune homme avec un air passablement ahuri qui m'énervait déjà. Mais ayant un sens aiguisé du commerce, je lui souriais toujours.

- Non. A bien y réfléchir 2000, et encore je vous fais un prix d'ami.

L'homme tendit son papier et j'attendis qu'il me fournisse au moins la plume pour signer son pitoyable parchemin sur lequel il spéculera des années. Stupide race, encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
James Gardens
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 108
Age du personnage : 47 ans
Habitation : Poudlard
Occupation : Concierge
Avatar : JamesOfTheThames
Date d'inscription : 19/03/2012
Coup de coeur : 18
Gallions : 3929

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mer 14 Aoû 2013 - 23:11

Génial ! J'étais tout simplement génial. Sans le vouloir, certes, mais ça ne diminuait en rien l'extraordinaire de mon génie. Bien au contraire Proud !

J'aurais voulu le faire exprès que je n'y serais pas arrivé.
Quoi que. Si. Probablement. Je vous ai déjà dit que j'étais génial ?

Bref, sans le savoir, je m'étais moi-même offert une ouverture sur le futur.
Elle voulait que je lui montre mon univers (enfin, celui de James Gardens - le chorégraphe, ce qui n'était qu'un minuscule détail sans importance) ? Parfait ! Avec plaisir !

- Tout le plaisir serait pour moi, Ms Moreva !

Ne pas marquer d'hésitation. Paraître sûr de soi. Voilà ce qui plaisait (aussi) aux femmes.

- Je suis en vacances pour le moment...

Vrai. Absolument vrai. Et 100% vrai. N'importe quel détecteur de mensonge à la ronde serait resté muet. Pour la première fois depuis ma rencontre avec ma sublime inconnue.

- ... mais vous pourriez me laisser vos coordonnées et je vous contacterai à mon retour ?

Là ! Quand je vous disais que j'étais génial ! Prenez-en de la graine mes loulous ! Et fermez la bouche, vous avez l'air stupide à vous extasier comme ça.

J'étais tellement concentré sur ma petite performance que je jetais à peine un œil à l'intrus en mal de signature. Il ne faisait de toute façon pas le poids face à James Gardens, premier du nom. Il allait déguerpir en vitesse sinon, je m'occuperai bien vite de lui botter le train. On n'avait pas idée de s'immiscer ainsi dans une conversation privée.

L'intrus ne décollait pas.
Non mais quel boulet !

Le meilleur était de faire comme s'il n'était pas là.
Je faisais pareil, à Poudlard, quand un enseignant (quelle bande de crâneurs, ceux-là!) me donnait un ordre. Et ça fonctionnait très bien !

- Je devrais bien trouver un petit moment à vous consacrer. Mon assistant s'occupera de tout ça.

Ah ? Je n'avais pas d'assistant ? Je n'étais pas chorégraphe non plus. Et alors ?
Il serait toujours d'aviser au moment voulu !
Revenir en haut Aller en bas
Svetlana Moreva
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 22
Age du personnage : 25 ans
Habitation : Kensington, Londres
Occupation : Juriste et Mannequin
Signature : Tumblr
Avatar : STARLIGHT
Date d'inscription : 17/04/2013
Coup de coeur : 0
Gallions : 3130

MessageSujet: Re: Première de couverture   Mar 27 Aoû 2013 - 16:45

Était-ce une journée palpitante ? J'aurais pu dire le contraire mais non. Je parvenais même à m'en amuser. Bien que j'étais en "charmante" compagnie, si si, je m'ennuyais. Mr Gardens, chorégraphe mon œil, distillait quelque peu mon ennui.
Bien que j'en étais à mon troisième Whisky-Pur-Feu, que je venais de terminer, et que je n'étais pas saoule, le temps paraissait extrêmement long. Alors que je buvais une légère gorgée de mon quatrième verre, récemment apporté à ma table, je fus dérangée. C'était l'un de mes innombrables admirateurs secrets qui faisait son entrée.
Et je lui avais asséné en pleine figure la valeur que prenait ma signature au fil des années. 2000 Gallions et encore, j'étais extrêmement gentille.

Je vis le jeune homme jeter un regard vers son frère, ce dernier visiblement timide, m'octroya l'un de ses sourires qu'il voulait enchanteur. J'y répondis, par un sourire poli. Le frère timide se leva enfin et s'approcha de moi, et mû par une force venue de je ne sais où, se mit à m'embrasser sur la joue.
Je restais là, stupéfaite, l'une de mes mains voulant elle aussi, embrasser sa joue. Mais j'avais un sens inné du commerce et des relations humaines, alors je lui souriais. Le plus vieux des deux sortit des billets de son porte-feuille et les mit dans mes mains, je les réceptionnais non sans avoir encore l'un de mes grands sourires.

- Quel est ton prénom ?

Je le demandais au plus jeune qui se mit à rougir tel le plus beau des coquelicots. Il s'appelait "Bryan" avec un y, il me l'avait certifié trois fois au moins. Je signais donc de mon écriture calligraphiée et ronde et tendis le papier.

- Merci !

- Merci, vous êtes si belle !

Nouveau sourire. Et clin d’œil parfait. Je leur faisais même un signe de la main quand ils partirent. Au cas où cela me ramènerait des fanatiques ... On ne sait jamais. Revenons-en à James, je l'avais presque oublié celui-là.

- Mes cordonnées ? Je préfère vous recontacter. Et c'est comme cela que cela fonctionne avec moi.

Il avait donc un Assistant ? J'y croyais moyennement.

- Vous avez un Assistant ? Comment s'appelle-t-il ? Peut-être que le mien le connaît. Vous savez entre gens du milieu ...

Et paf. Chorégraphe mon œil. Enfin, j'ai vu une belle tenue dans le magasin d'en face, alors pourquoi ne pas profiter de ce charmant pigeon présent en face de moi ? Des scrupules moi ? Non. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première de couverture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première de couverture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première de couverture
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Couple sous couverture. Trouée
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Les Pays Unis de la Résistance :: Londres ● Capitale des PURs :: Commerces & Administrations-
Sauter vers: