PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
{ What is the date today ? }

N'oubliez pas que l'histoire du forum suit le cours des saisons que nous vivons IRL à J+2 ans.

NOUS SOMMES EN 2017

Donc faites attention à vos dates de naissances et autres dates dans la chronologie de vos personnages.

{ Forum réservé aux membres déjà inscrits }


Le forum n'est plus administré.
Nous n'acceptons plus de nouvelles inscriptions pour le moment.
Pour toute demande de gestion
ouvrez un sujet dans la section réservée aux invités et un membre vous répondra.

{ Invité }

Si tu as cinq minutes
Fais un petit tour du côté du clic

Top Site #1 Top Site #2 Top Site #3 Top Site #4

"Ayez la clic attitude !"


Partagez | 
 

 [Lituanie] A posse ad esse non valet consequentia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Willem Wyndham
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 153
Age du personnage : 45 ans
Habitation : Cardiff
Occupation : Enseignant
Avatar : W.
Date d'inscription : 12/02/2011
Coup de coeur : 9
Gallions : 4943

MessageSujet: Re: [Lituanie] A posse ad esse non valet consequentia    Lun 26 Aoû 2013 - 23:00

Le choc de se retrouver projeté au sol lui avait éraflé la conscience. Le temps d'une demi-seconde, ses perceptions avaient vacillé, laissant à Llywarch le temps nécessaire pour jouer les héros. Malgré la douleur qui pulsait et que Wyndham avait renvoyé au rang de moindre détail par un bel effort de volonté, le Gallois esquissa l'ombre d'un sourire. C'était son ami tout craché. Il avait toujours aimé avoir le mot de la fin. Et W. le lui accordait de bonne grâce. Il s'était relevé péniblement et avait salué l'exploit (et la blessure) du "Pr. Lindt". Il aurait peut-être même poussé le vice jusqu'à formuler une vague félicitation mais le hurlement lui avait coupé l'herbe sous le pied.

* Crap ! *

La pleine lune lui sauta également aux yeux. C'était véritablement leur jour de chance !
Wyndham s'accorda néanmoins le luxe d'une petite inspection médicale, sur la personne de Llywarch, dans un premier temps, qui survivrait de toute évidence à sa blessure, pour peu qu'il reçoive les soins adéuqats dans un futur pas trop lointain. Sur la sirène, ensuite, qui ne pouvait pas se targuer d'être en aussi bon état.

- Elle ne survivra pas si on ne la transporte pas rapidement auprès d'un médicomage.

L'orgueil d'une créature de l'eau ne supporterait pas, même dans l'état actuel de la créature, de se retrouver chez un vétomage comme un vulgaire animal.

- Llywarch, mon ami, es-tu en état de transplaner ? J'ai les coordonnées d'un cabinet à quelques dizaines de miles d'ici qui te recevra sans poser de question.

Il n'était pas sans risque de faire voyager la sirène de la sorte mais il y avait urgence. Et, en fil conducteur de sa résolution, il y avait chez Wyndham la volonté d'écarter son collègue d'un danger imminent. Des deux, W. était le moins mal en point et, donc, le plus à même d'affronter la situation à venir.

- Emmène-là et reviens vite.

Llywarch aurait probablement la présence d'esprit de subir quelques sortilèges curatifs avant son retour.

- Je m'occupe de ça en t'attendant.

Par ça, il englobait l'arrivée plus que probable d'un loup-garou dans le périmètre, et ce, incessamment sous peu. Alors qu'une foule d'êtres humains, en plus ou moins bon état, se retrouveraient à sa merci. 1. Humainement parlant, il ne pouvait pas laisser toutes ces âmes à la merci d'une créature rendue sanguinaire par la pleine lune. Et de 2., il ne pouvait pas mieux laisser courir le risque d'une épidémie de lycanthropie intempestive qui ne manquerait pas de résulter de la rencontre du garou avec les villageois blessés et inconscients.

- Allez, Llywarch ! Nous n'avons pas de temps à perdre.

Ils savaient tous deux que Wyndham ne pourrait affronter la situation seul très longtemps.
Sans même regarder une dernière fois son collègue, W. s'élança vers leur quatre derniers adversaires, dont Llywarch avait pris grand soin, afin de les immobiliser d'un Sortilège du Saucisson aussi banal qu'efficace. Il aurait bien assez d'un seul fléau à combattre.

Les hurlements s'approchaient au grand galop. Le Gallois s'orienta instinctivement dans cette direction, aux aguets, sur le qui-vive, près à réagir à l'arrivée du lycanthrope dans la clairière. Le sang allait l'attirer tout droit jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Iain H. Llywarch
● Magic Touch ●

avatar

Nombre de messages : 34
Age du personnage : 45 ans
Habitation : Cardiff
Occupation : 2/3 Conférencier - 1/3 Enseignant
Avatar : Mélusine
Date d'inscription : 04/09/2012
Coup de coeur : 0
Gallions : 3753

MessageSujet: Re: [Lituanie] A posse ad esse non valet consequentia    Jeu 28 Aoû 2014 - 15:52

En cet instant précis, et seulement en cet instant précis, j'avais envie de citer l'un de mes chers étudiants, à savoir Curtis Van Hein pour une phrase qui lui collait si bien à la peau quand il se trouvait devant l'une de mes interrogations surprises :"Je crois sérieusement qu'on est dans la merde !". C'était clairement un euphémisme. On y était dans cette fange atroce. Et pour une fois, je ne savais que faire et que penser. Nous étions tout les deux, avec mon cher ami Willy, dans un état des plus pitoyables. Mais nous nous devions de faire face, c'était ainsi. Alors que j'étais toujours à me demander si nous allions mourir très prochainement, je me retrouvais à entendre les cris gutturaux et rauques d'un certain Lycan.
Ici, mes compétences en langages de créatures magiques ne seraient pas d'une grande utilité. Face à un tel déploiement de bestialité et de monstruosité, je n'avais pas énormément de chances d'entamer une discussion susceptible d'arranger les choses. Alors que je m’apprêtais à prendre la parole, je fus clairement interrompu par mon cher ami, qui me rappelait la priorité du pourquoi je m'étais retrouvé ici, en forêt lituanienne.

La Sirène.

Il avait raison, si on ne lui prodigue pas rapidement des soins, elle allait mourir. Et tout ce pourquoi et contre quoi nous nous étions battus, n'aurait servi à rien. J'hochais la tête en signe d'assentiment et de réponse à sa question. Ma blessure m'enquiquinerait sûrement lors de mon transplanage mais ce n'était rien à comparer de ce qu'allait affronter W. Je devais me dépêcher, ça allait de notre survie à tout les deux.


- Je me dépêche. Promis. Il n'avait pas eu besoin d'entendre ma promesse, mais j'étais ainsi, j'étais homme de parole. Alors que je transplanais dans le cabinet grâce aux coordonnées de Willy, un attroupement se faisait déjà autour de nous. La Créature et moi furent séparés, cette dernière devant subir rapidement les premiers soins. Alors que j'attendais dans une salle dont les murs auraient fait pâlir la plus jeune des jouvencelles, je me préparais à repartir vers W. quand une main forte et assurée m'empoigna mon épaule ... douloureuse.

- Je crois que je dois aussi vous examiner. Vous allez survivre mais votre bras gauche se trouve être en piteux état. Veuillez me suivre Mr Llywarch.

Tiens donc, il connaissait mon nom. Or, je restais sur mes gardes, la main sur ma baguette, au cas où. Le sourire de cet homme était avenant tandis qu'il m'intimait à m'allonger sur l'un de ses lits dont j'abhorrais l'odeur jusqu'au plus profond de mon être sorcier. Je n'avais pas vraiment le temps et je n'allais pas tarder à perdre mon sacro saint sang-froid légendaire, au profit d'une Ire sans nom. Je soupirais, exaspéré, voyant les minutes s'égrainer sur ma montre à gousset que j'avais toujours dans la poche de mon gilet. J'allais tout bonnement exploser, mettant à mal ma réputation d'être taciturne que rien ne peut atteindre. Je n'avais que mon ami en tête, et je n'aimerais nullement retrouver son cadavre dans les bois quand mes soins prodigués se seraient terminés.

- BOUSE ! Dépêchez-vous bon sang ! Je n'étais pas seul ! Injectez-moi toutes les potions curatives que vous avez dans vos placards et laissez-moi repartir ! Par Merlin, activez !

J'avais perdu mon sang-froid. Inexorablement.

Alors que mon soigneur faisait de son mieux pour que je reparte au plus vite à la chasse au Lycan, ce dernier m'assénait de questions auxquelles je ne répondis pas. Grognant entre mes dents, j'entendis enfin cette phrase salvatrice et libératrice :


- Vous pouvez partir ! Mais faites attention ...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que me voilà déjà dans cette forêt que j'avais quitté, voilà une quinzaine de minutes. Au loin, j'entendais toujours ces hurlements qui vous glaçaient les entrailles.

Et W. où pouvait-il bien se trouver ?


- Wyndham ?

J'étais revigoré et en forme. Mais pour combien de temps ? On était vraiment mais vraiment dans une merde sans nom.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Lituanie] A posse ad esse non valet consequentia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» A posse ad esse non valet consequentia - Llywarch
» bonjour de la lituanie
» Loominëi , la déesse du destin.
» Bastet? C'est pas le nom d'une déesse égyptienne ça ? [PV Bastet]
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alternatif :: Royaumes Unis de l'Opposition :: One land for all ● Opposition-
Sauter vers: